One more night - w/Odd

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 One more night - w/Odd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: One more night - w/Odd   Lun 26 Déc - 20:27

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Ouvrant mollement les yeux, il bailla. Edrick s’écarta en s’étirant, un sourire aux lèvres. Combien de temps y avait-il que rien ni personne n’était parvenu à lui faire perdre l’esprit comme cela ? Tournant son regard vers l’homme qui était allongé à ses côtés, il ne put détacher son regard du sien. Les yeux d’un ange, la moustache d’un dominateur gay et l’audace d’un grand dessinateur. Un nectar qui à lui seul aurait suffi à l’enivrer. Edrick laissa ses mains glisser jusqu’à sa taille, se refermer sur ses cuisses. Il avait envie de le toucher. Le bouclé se glissa dans ses bras, lové contre lui, ses jambes enroulées aux siennes. Tirant les draps sur eux, le jeune homme se mit à sourire.

« Oddiiiie. » souffla-t-il en frottant son nez contre son épaule.

Voilà à peine six jours que les deux hommes s’étaient mis à coucher ensemble. Ils n’avaient pas convenu d’un quelconque “couple”, d’une règle de fidélité. Ils avaient des rapports, traînaient ensemble mais aucun mot ne définissant leurs relations. L’Ecossais n’avait pu empêcher la suite des événements après avoir rencontré le moustachu aux potagers. Un dessinateur ça le faisait toujours fondre. Ses caresses, ses baisers, son goût, les choses qu’il murmurait à son oreille un bref instant avant de reprendre ses lèvres. Aujourd’hui, Edrick sentait vibrer en lui cette arrogance de la jeunesse. Son parcours n’avait pas effacé son non-conformisme et, par ailleurs, il avait gagné en maturité et en assurance depuis qu’il était arrivé à Astoria. La soirée ne s’était pas du tout déroulée comme il se l’était imaginé mais c’était pour le mieux.
Le jeune homme se mit à embrasser les parties d’Odd qu’il pouvait atteindre ; l’arête de sa mâchoire, le bord de son oreille, le creux de la base de sa gorge, avant de faire le chemin inverse pour écraser ses lèvres sur les siennes. Il amorça un nouveau baiser dévastateur, sa langue cherchant la sienne. Le jeune homme ne s’écarta que le temps de prendre quelques grandes inspirations avant d’embrasser à nouveau Odd. Après quelques minutes supplémentaires de baisers langoureux, Edrick redressa la tête en souriant avant de poser sa tête sur son épaule. Il resta là, couché sur lui, à caresser sa peau soyeuse du torse, appréciant sa respiration régulière dans la pénombre. Il bailla avant de rouler sur le côté, de se redresser. Sans lui laisser le temps, il lui fit un baiser rapide et salace qu'il acheva par une petite morsure à la lèvre inférieure avant de se diriger, nu, vers la salle de bain. Un léger bruit attira son attention. Jetant un regard par dessus son épaule, il jeta un oeil à Odd, qui était toujours allongé sous la couverture, à l'aise, détendu. Lui accordant un sourire espiègle, Edrick ne put retenir un petit rire :

« Je vois que toi aussi tu es épuisé, monsieur l’artiste. »


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Mer 28 Déc - 21:05



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


Quelque part les aiguilles continuaient de trotter, elles avaient sans doute fait une bonne distance dans le cadran depuis le réveil d'Odd. Les paupières s'étaient soulevées, laissant Morphée bien loin. Le pêcheur n'était pas du genre à rester des heures à ne rien faire, pourtant il avait du mal à quitter ce lit. A quitter la charmante silhouette allongée à ses côtés. Edrick, de par sa jeunesse lui rappelait grandement cet amant maudit. La même fougue. Cette boule d'énergie qui l'espace d'un instant lui faisait oublier tout le reste. Burnett était cette pause bien méritée dans cette vie merdique. La présence du mignon c'était exactement ce dont il avait besoin en ce moment. Rien de sérieux. Rien d'important, mais presque addictif. Malgré les choses qu'il avait dû vivre, Ed gardait une certaine innocence dans sa manière d'être. De quoi faire craquer le moustachu. Le gamin se réveilla mettant fin aux contemplations silencieuses d'Odd. Si jeune, si beau et surtout à dispositions des doigts indiscrets de l'homme.  Les bras finement musclés se refermèrent doucement, mais solidement. « Ed. »  répondit-il sobrement, une main passant dans les boucles trop nombreuses. Bientôt tout sera terminé, il le savait et sentait déjà son ventre se tordre à cette absence, mais il le devait. Jouer sur deux tableaux ce n'était pas un plaisir. Ignorant totalement ce qu'Ed attendait de ces moments, il était juste certain d'une chose. Il serait dans l'incapacité de continuer encore bien longtemps cet accord. Cette aventure. Mais il avait plus qu'apprécié ce court instant, ces quelques jours auprès de Burnett. Apprenant plus ou moins à le connaître. Il était génial le gamin. Odd regrettait presque de ne pas l'avoir rencontré avant ou dans d'autres circonstances. Ça aurait pu être différent. Il aurait pu être important.
Il ferma les yeux sous le contact agréable des lèvres d'Ed. Un sourire illumina son visage encore fatigué. Le dominateur laissa l'autre prendre le contrôle. Il menait la danse parfaitement bien, Odd ne faisait que répondre aux baisers. Il referma encore plus son étreinte, ses doigts agrippant quelques boucles. Qu'il imagina appartenant à un autre, mais bien vite l'innocence réapparut. Les baisers prirent fin. Sur les lèvres le goût de la fin. Les derniers moments de leur intimité dont il ne restera que de bons souvenirs et des portraits à chérir. Si seulement le temps pouvait s'arrêter tout de suite. La tête d'Ed sur son épaule, les doigts de l'artiste se promenant à la lisière de la crinière bouclée. Les mots déjà préparés refusaient de sortir. Odd aurait cru le moment plus facile, mais cette proximité l'empêchait de parler. Il ne voulait pas le sentir s'éloigner. L'artiste s'accrochait à ce moment, persuadé qu'il serait le dernier avec le gamin. Ce dernier méritait de trouver mieux. Finalement la sentence tomba et Ed bougea. Un baiser lui arrachant un sourire. Toujours surprenant le Burnett. L'artiste apprécia les courbes nues. L'homme se rinça l’œil sur cette anatomie qu'il avait pu caresser et embrasser. Il prit soin d'inscrire de nouveau cette vision dans son esprit, histoire de lui donner vie sur papier plus tard dans la journée. Un fessier comme le sien, il faut l'immortaliser. « C'est que tu demandes beaucoup d'énergie. » déclara-t-il tout en envoyant valser la couverture. Odd resta quelques instants assit sur le bord du lit à se frotter le visage avant d'aller rejoindre Ed dans la salle de bain. Une main pour chaque hanche du gamin. Il était un peu comme une œuvre dont il ne pouvait s'empêcher d'admirer les lignes avec ses doigts. « Faut que je te parle. » Une pointe d'inquiétude dans la voix. Il se demandait bien comment Burnett allait le prendre.
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Jeu 29 Déc - 14:06

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Ses yeux bleus étincelaient de bonne humeur. Entre le boulot et le danger constant, il n’avait pas beaucoup l’occasion de prendre du bon temps. Odd lui en offrait, c’était indéniable. Sans parler du fait que sa moustache rendait Edrick complétement fou. Le visage du jeune homme était encore un peu rosé. Il fit un grand sourire quand ce dernier posa ses mains de chaque côté de ses hanches. Le sourire du jeune homme se tordit en amusement. Il appréciait sentir Odd suffisamment proche pour sentir la chaleur de son corps nu.
A leur rencontre, Ed ne déploya que très peu d’effort pour résister à Odd, mais à la vue de sa moustache, bougeant et frétillant à chaque mot, il perdit la lutter plus vite encore qu’un château de carte pris dans un tremblement de terre.
Observant leurs reflets, Edrick redressa le menton. Faisant claquer sa langue il lui lança un regard de considération avant de légèrement arquer les sourcils.

« Oh. Ca sonne souvent mauvais quand on dit ça.»

Quand bien même leurs petits jeux flirtaient avec une relation de couple, Edrick savait que ce dans quoi ils s’étaient lancés était devenu bien plus que cela. Il n’était pas certain de savoir quoi mais ils avaient une relation forte. Sans que ni l’un ni l’autre ne l’ait reconnu ils étaient devenu un peu plus intime. Parce que des amants d’un soir ne passaient pas des heures à s’observer l’un l’autre, à papoter de tout et de rien, blottis l’un contre l’autre, ne s’endormaient pas entrelacés. Edrick était surpris que personne n’ait rien remarqué. Pour lui l’affection qui brillait sur le visage du jeune homme à chaque fois que la moustache d’Odd bougeait était d’une évidence aveuglante.
Se tournant vers le quarantenaire, Edrick posa ses doigts sur sa joue. La situation n'empêcha pas l’Ecossais de se presser contre lui. Posant ses lèvres tout près de son oreille :

« Je t’écoute.» souffla-t-il avant de reculer la tête pour plonger son regard dans le sien.

Edrick respectait suffisamment Odd pour essayer d’honorer ses souhaits, mais cela serait beaucoup plus aisé s’il n’avait pas tant de mal à lui résister. Faisant courir l’un de ses doigts sur le torse d’Odd. A cet instant il lui était impossible de savoir quelle émotion était la plus forte : la peur de ne pas savoir ce qu’Odd avait à lui dire ou bien la tristesse de se douter que tout allait se finir entre eux. Il n’avait plus le moindre gramme de patience en lui, il voulait savoir. Il avait besoin qu’Odd le prenne dans ses bras mais malheureusement, il avait certaines choses à déballer avant d’en arriver là. Le visage du moustachu était, généralement, un livre ouvert qui dévoilait tout ce qu’il ressentait - du moins avec Edrick - la moindre nuance d’émotion allant à la joie, à la luxure mais l’Ecossais ne pouvait pas le déchiffrer dans la semi-obscurité de la pièce. Passant les doigts dans les cheveux du moustachu, il garda le silence quelques instants.

« Je suis désolé si j’ai fait quelque chose de mal.» ajouta Edrick d’une voix tremblante. « C'est parce que tu m'as fait crier, tout à l'heure ? ». Il se mit à sourire dans un souffle. « Pour le coup c'est un peu de ta faute. »


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Mer 4 Jan - 0:56



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


Sous ses doigts, les hanches séduisantes lui donnaient envie de refermer ses prises et de posséder de nouveau ce corps, mais il ne pouvait pas. Pourtant c'était si simple de coller son bassin contre ce derrière bien formé. D'embrasser ce cou pour éveiller une envie charnelle. De susurrer quelques délicatesses érotiques à l'oreille gourmande. De laisser une de ses mains exciter la virilité pour qu'il soit demandeur d'autres plaisirs plus satisfaisants pour Odd. Si simple et pourtant il ne fit rien. Il resta là, les mains sagement posées de chaque côté de ce corps athlétique. Appréciant pour la dernière fois la dureté de ce bassin. Le menton d'Edrick se releva et celui d'Odd fit le chemin inverse. Trop lâche, il ne pensait pas pouvoir lui annoncer sa décision si leurs regards se croisaient. Mauvais ? Tout dépendait de l'attachement que le jeunot portait à son aîné. D'après le vieux la durée de leur aventure ne permettait aucun sérieux. Ni sentiments ni futur. Le gamin était une pause merveilleuse. Un plaisir presque honteux, mais qu'il osait se permettre car c'était Edrick et qu'Odd aimait autant sa présence que de se perdre en lui.
Il devait mettre fin à tout ça, rester ainsi lui donnait l'impression de jouer avec Burnett. Un jeu malsain et cruel. Il aimait dominer, mais Odd n'était pas mauvais. Blesser les gens ne l'intéressait pas, les utiliser encore moins. Et justement car il appréciait Edrick, il devait arrêter ce jeu et lui rendre sa liberté complète avant qu'il ne soit trop tard et que cet accord devienne une connerie. La peau se déroba à ses doigts qui restèrent immobiles et coincés dans le vide. Bien évidement qu'il se colla à lui. Prévisible, Galindo aurait fait la même chose. Ce dernier tenta de garder sa tête -même tout son corps- froid. Il ne devait pas faiblir, pas maintenant si prêt du but. Odd avait trouvé la force de lui parler, d'essayer en tout cas alors que son corps entier était fatigué. Il s'approcha de l'oreille et Odd se sentit faiblir. L'oreille ou la sensibilité de l'homme. Sa faiblesse. Il fut soulagé de le voir reculer et lui accorda un sourire bienveillant.
Un frisson retenu tandis que le doigt dansait toujours sur son torse. C'était comme s'il le testait, lui et sa volonté. Un test que le pêcheur devait relever, malgré l'envie de tout envoyer valser et de se perdre sur ce corps d'apollon. C'était un mal pour un bien. Odd ne savait pas ce que le futur lui réservait, mais il avait quelque chose à tenter. Une approche à faire. Un baiser à donner à un autre bouclé. Une histoire à construire il espérait. Et même si finalement rien ne lui assurait la réciprocité de son envie avec Dacre, il se sentait obligé d'essayer. Pour ne pas regretter si jamais quelque chose devait arriver.
Edrick était tactile, ça rendait la tâche encore plus difficile. Odd aimait sentir des doigts se promener dans sa chevelure ou sur son torse. Il sourit aux phrases de Burnett. «Tu peux pas t'empêcher de sortir des conneries ? » Son air amusé fut balayé lentement par le sérieux. Sa main passa sur son visage, grattant les extrémités de sa moustache, il soupira. « On va devoir arrêter. » Aucun tact, la phrase tomba comme une pierre dans une flaque. Sans délicatesse, mais avec éclat. «Je peux pas continuer comme ça. » Prendre du plaisir avec toi alors que je pense à un autre. « On ne peut pas. » Le voix prit presque des échos de regret. Regret de devoir le lui dire ainsi et maintenant. Il aurait dû le faire avant cette nuit, avant cet échange sensuel. Ça oui, il le regrettait. « Mais c'était sympa. » Ou comment s'enfoncer encore plus...
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Mer 4 Jan - 9:22

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Edrick figea sa main au dessus de sa moustache, le regard perdu sur sa peau. Sa phrase était claire, limpide. Il aurait aimé l’embrasser encore une fois mais le coup fut nette, il hésita à le faire. Les lèvres de l’Ecossais bougèrent sans qu’aucun sons ne sortent. N’osant plus le regarder dans les yeux il se demanda pourquoi aujourd’hui, pourquoi maintenant ?
Après quelques minutes de silence, pendant lequel il se sentait flotter hors du temps, hors de l’espace il se recentra sur Odd. Aucune larmes ne lui montèrent aux yeux. Il avait l’habitude d’être rejeté après quelques nuits passés en sa compagnie. A croire qu’il ne servait que d’un mouchoir que l’on jette après utilisation. Edrick baissa la tête. Son bas ventre musclé formait un “v”. Ce “v” que certains hommes avaient et qui le rendait dingue, comme une si une flèche indiquait “This way”. Non il ne pouvait pas, Odd ne voulait plus. Dans ces cas là, Edrick aurait eu envie de se jeter sur un joint mais, ici, à Astoria, c’était interdit… et surtout il n’avait rien sous la main; Ca le rendait nerveux. Il se mordilla la lèvre et s’accrocha un petit sourire.

« Hm, ok. » dit-il en relevant la tête mais tout en évitant son regard.

Il se sentait tout petit au milieu de cette pièce, là contre Odd. Ses doutes ne firent que s’amplifier mais il fallait garder le sourire, ne rien montrer, avoir l’air détaché comme si une énième rupture n’était pas la goutte d’eau. Sa respiration se mit à jouer aux montagnes russes, ses membres s'engourdissaient. Ses yeux limpides survolèrent alors la pièce avant qu’Edrick ne se détache de lui. Il reprit ses esprits - du moins en partie - et fis en sorte de ne pas croiser son regard. Sympa… Oui ça le fut. Le souvenir de sa peau divinement douce lui revint, un frisson lui parcouru les reins.

« J’espère que tu seras heureux. »  souffla-t-il sous entendant qu'il avait très bien compris les raisons. C'était toujours la même.

Avait-il quelqu’un ? Avait-il juste profité d’Edrick ? Il se passa une main dans les bouclettes tout en soupirant. Raide comme un piquet il accepta la situation sans broncher. Odd n’avait pas seulement un physique renversant il était aussi un brillant dessinateur possédant un charisme qui fit une nouvelle fois frissonner le jeune homme. Il était encore tout tremblant, déconcerté par la nouvelle. Incapable de bouger il continua de fixer le vide. Il ne put s’empêcher de se demander si Odd était aussi chamboulé que lui à cet instant.
Il avait sorti quelques phrases bateau et superficielles pour lui dire qu’ils ne pouvaient pas continuer, lui disant que c’était sympa pensant probablement ne pas trop le faire souffrir. Raté, ce genre de chose n’est jamais bonne à dire, surtout après une partie de jambe en l’air aussi chaude qu’elle pouvait être mais étant donné qu’Odd était cher à son coeur, il le gratifia d’un sourire polie. drick pensait pourtant qu’ils avaient noué une amitié sincère, qu’ils se respectaient.
Edrick recula d’un pas et se retrouva coincé entre le lavabo et le moustachu. Pas de porte de sortie. Aujourd’hui, encore, les rôles n’étaient pas inversés. C’était toujours l’écossais qui se retrouvait le cul sur une matière froide en sandwich avec un homme.

« M… Merci pour tout. »  souffla-t-il un petit sourire accroché à son visage.


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Sam 7 Jan - 22:42



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


Il regrettait déjà d'avoir tardé à lui annoncer la décision. Quelle idée de partager une dernière fois les draps du gamin sans le lui annoncer plus tôt. Odd se sentait affreusement cruel. Pire, il était un de ces salauds profitant jusqu'au dernier moment d'un corps avant de le délaisser pour un autre. Les souvenirs des traits musclés de Dacre revenaient à lui sans cesse ces derniers temps. Dire qu'il pensait au sportif pendant qu'il prenait plaisir avec Edrick serait mentir, mais cette aventure lui avait donné envie de passer le pas. Les moments passés avec Burnett étaient particuliers, très agréables et pas uniquement car il jouissait d'un certain avantage en nature avec ce dernier. Le gosse était intéressant, bien plus que son seul corps ne pouvait l'être, sinon Odd n'y serait jamais revenu. Mais sans cesse une petite voix lui demandait s'il ne pensait pas pouvoir être encore plus heureux avec le ravitailleur. Un coup de poker ! Prêt à prendre le risque de perdre Edrick pour une hypothèse. Pour une intuition. Mais n'aurait-il pas été encore plus cruel de continuer ce jeu alors que ses pensées se retrouvaient de plus en plus dépendantes d'un homme autre. Il devait mettre fin à leur relation avant de faire d'Edrick qu'un substitut.
Les regards ne se croisaient pas. L'annonce d'Odd venait de clairement jeter un froid malgré sa tentative maladroite d'ajouter un peu de légèreté et le sourire de façade d'Edrick. La situation était étrange. Odd ne quittait pas les gens. On l'abandonnait. Sa femme pour un autre. Son ex pour la mort. Mais ça sonnait bien dans sa tête. Il n'avait pas vu l'attachement de l'ébéniste pour sa personne. Enfin si, il l'avait vu sans réaliser l'importance. Pour le moustachu les choses avaient été claires dès le début et ils ressentaient l'un pour l'autre que le même attachement 'amical'. Il comprit que sur ce coup, il s'était foiré. Les réponses d'Edrick et son comportement créèrent une certaine tristesse accompagnée d'un malaise.  Encore plus quand il recula. Odd était bien dans cette proximité, il avait l'impression de malgré tout lui donner l'importance qu'il méritait, mais visiblement c'était trop pour le bouclé. Ou pas assez.
Que faire ? Comment faire ? Partir ? Le laisser accuser le coup et revenir plus tard pour lui dire qu'il est un mec super ? Ne rien dire ? Tout lui dire ? Jamais autant de questions et d'incertitudes ne s'étaient bousculées dans sa caboche d'artiste. Toujours tourner vers Edrick, un de ses pieds recula d'un pas. Il se posa sur le carrelage froid avant de faire le chemin inverse. Odd piétina la distance que son camarade venait d'imposer. L'index et le pouce agrippèrent le menton afin de le garder à sa hauteur. Ils étaient peut-être trop proches ou pas assez. Peut-être que leurs corps se touchaient certains endroits, mais Odd trop préoccupé ne le sentait pas.  « Écoute, t'es un bon gamin ! » Il ne résista pas à l'envie de se justifier, de lui dire ce qu'il pensait de sa personne, d'eux.  « Je t'apprécie vraiment, Edrick. » Contrairement à tout à l'heure, Galindo cherchait son ancien amant du regard. Il voulait avoir ce lien. Il en avait besoin pour se rassurer sur son choix et sa manière d'agir. En fait, il avait simplement besoin de voir ces yeux clairs se poser sur lui.« C'était génial entre nous, mais je peux juste pas continuer comme ça. C'est la meilleure chose à faire. » Odd tenta un sourire pour le partager avec Burnett. Il pensait ne pas s'en sortir si mal que ça.  « Puis avec une gueule pareille, je me fais pas de soucis pour toi. Tu trouveras vite quelqu'un pour me remplacer. » Son sourire s'étira encore un peu plus. Il l'espérait vraiment car le gamin le méritait. Quelqu'un de bien. Quelqu'un de gentil et de respectueux. Pas quelqu'un comme Odd.  
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Dim 8 Jan - 11:24

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Edrick avait peut-être eu tort de s’attacher autant même en essayant de ne pas le faire. Posant sa main sur le rebord du lavabo, il serra ses doigts dessus. Le froid, le froid encore. Le seul véritable ami à garder Edrick encore en alerte. Il aurait préféré lui laisser croire qu’il n’était pas dérangé par cette rupture par le biais de son sourire. Cette façade qu’Edrick s’était imposé depuis longtemps était son seul rempart pour ne pas montrer à quel point il était affecté. Cette relation était vouée à l’échec, il le savait depuis le début. L’espoir… L’espoir.
Lui prenant le menton, Edrick fuya encore son regard. Il y eut un silence puis, d’une voix assurée, Oddie lâcha une bombe. L’Ecossais écarquilla légèrement les yeux et ne put s’empêcher de penser à son oncle. Lui aussi lui disait ces mêmes mots. Après avoir mené quarante ans d’une existence ordinaire, il avait sombré dans le crime et la trahison tous les mercredi après midi quand il allait chercher le pauvre garçon à l’école. Ils étaient toujours seuls, parfois même son oncle mettait la webcam et allumait l’ordinateur. “Tout le monde nous verra comme ça… T’es un bon gamin”. Oncle Glenn, l’avait toujours couvert de cadeaux mais, après sa disparition, Edrick avait compris que des temps difficiles l’attendaient. Le jeune homme frissonna.
Il y eut un autre silence puis Odd reprit la parole. Il l’appréciait et c’était réciproque. A ces mots, Edrick sentit sa nervosité grimper d’un cran. Il ne pourrait rien faire pour le garder et de toute manière il n’en avait pas l’intention. C’était le besoin d’Odd de le quitter, Edrick n’allait pas le supplier. Il l’écouta jusqu’au bout même avec son petit sourire. Il ne posa pas ses yeux sur lui, préférant fixer le carrelage plutôt que les beaux yeux de l’artiste. Les minutes s’écoulèrent lentement le sourire de façade agrippé au visage. Posant sa main sur son bras il souffla :

« Ne t’inquiète pas pour moi, je vais bien. »

Edrick lui caressa la peau du bout des doigts avant de baisser le menton pour lui faire retirer ses mains. C’était bien trop dur de sentir sa chaleur contre lui. Il aurait préféré s’enfuir, quitter le pays mais ce n’était pas possible. Il était bel et bien coincé entre le moustachu et le lavabo. Idée qui autrefois le faisait frétiller et qui aujourd’hui le mettait très mal à l’aise.

« Tu devrais aller te reposer. » conclut-il.

Edrick s’appuya légèrement contre lui, heureux de sentir une dernière fois sa chaleur et sa force. Déposant un petit baiser amical sur sa joue. Il lui fit un petit sourire, plongea rapidement son regard dans le sien avant de se détacher, se glissant vers la porte. L’Écossais sortit de la salle de bain et ses pas résonnèrent dans la chambre déserte et froide.


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Sam 14 Jan - 22:07



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


De tout son cœur Odd espérait ne pas se tromper. C'était une grande décision car même si pour lui tout avait été clair depuis le début avec Edrick et que ce n'était qu'une histoire de cul, rien n'avait été certain sur la suite de leur relation. Galindo aurait été incapable de prédire ce qu'ils seraient devenus l'un pour l'autre. L’ébéniste était intéressant, attachant et rien ne dit qu'à la longue l'artiste n'aurait pas souhaité faire de l'homme le sien. Sauf que pour le moment, il n'y avait jamais réellement pensé, trop absorbé par la légèreté et l'importance qu'il donnait à leurs petits moments de passion. Trop absorbé par l'image de Dacre. Etait-il salaud de penser à un autre tandis qu'il était quand même engagé dans une sorte de relation ? Il n'en savait rien, mais pour lui ce n'était pas une bonne chose. Presque irrespectueux pour Edrick. Il ne voulait pas se tromper car il voyait très bien que ce n'était pas anodin pour le gamin. Malgré lui, il venait de provoquer une déception et il ne voulait pas que celle-ci soit vaine.
Soutenant un regard qu'on ne dénia pas lui accorder, Odd ne savait plus quoi faire ou dire. Là était le droit d'Edrick de se faire fuyant pour accuser le coup, mais le pêcheur avait du mal à le comprendre. Il aurait souhaité que ça ne change rien, qu'il le prenne en souriant et rigolant. Comme lui l'aurait pris pensa-t-il. Après tout ce n'était qu'une histoire de cul entre deux hommes s'entendant à merveilles. Rien de plus...oui rien de plus sauf que ce pincement au cœur lui prouva le contraire. Odd aurait voulu que Burnett le prenne plus joyeusement pour faciliter la tâche et alléger sa peur de le blesser. C'était égoïste. Complètement égoïste, mais Edrick ne l'était-il pas en s'attachant beaucoup trop à Odd ? Pour l'artiste il était visiblement plus simple d'accuser l'attachement du bouclé que de remettre en question sa façon de faire et d'annoncer la chose. Même s'il soufrait de le voir ainsi, fade et éteint, il ne se sentait qu'à moitié coupable. Ne pas s'inquiéter pour lui, Odd aurait adoré, mais c'était plus fort que tout. Souhaitant s'assurer qu'il ne laissait pas derrière lui une pauvre âme portant les marques de ses poings. Odd était un bon mec. Il voulait le rester.
Le conseil sonna comme une requête. Galindo se sentit impuissant. Il le laissa donc lui échapper. Le vide s'invita tout contre lui. Froid et lourd. Il aurait aimé qu'il reste encore tout près de lui pendant des heures, à échanger sur tout et n'importe quoi avant que l'un ressente un désir que les deux auraient pris plaisir à satisfaire. La légèreté de leur relation pourtant construite sur de véritables sentiments amicaux était importante pour lui et il s'en rendait compte maintenant que tout était terminé. La peau d'Edrick allait lui manquer, son rire, son regard, sa manière de penser, sa jeunesse, ses baisers. « Je voulais pas que ça se termine ainsi. » Il était resté immobile, dans la salle de bain, les mains pendantes de chaque côté de son corps nu.  Un long soupire traversa ses lèvres et fit vibrer sa colonne vertébrale. « Je voulais te le dire hier, enfin avant cette nuit, mais j'ai pas pu. » Les pieds lourds se retournèrent pour rejoindre la chambre. Il se frotta le visage d'une main tremblante avec laquelle il s’ébouriffa les cheveux. « Je n'aurais pas dû faire comme si de rien n'était cette nuit, j'aurais dû te le dire avant, mais j'avais envie de toi. » Il fit encore quelque pas. Il aurait sans doute mieux fait de partir et de laisser Edrick, mais les mots étaient plus forts que lui. « Pas juste de ton corps, je voulais passer une dernière nuit près de toi. Qu'on discute, qu'on rit, qu'on profite comme on sait le faire. » Un sourire esquissé se perdit très rapidement derrière un visage inquiet et triste. Odd se rendait enfin compte que tout était terminé et que plus rien ne serait jamais pareil. Ils ne pourraient sans doute plus jamais parler et rire comme ils l'avaient fait. « C'était sans doute une erreur de ma part, je m'en excuse, Edrick. » Quelques secondes, juste le temps de prendre une grande respiration. Il avait enchaîné toutes les phrases, mais à présent il savait qu'il avait tout dit. Odd attrapa son boxer pour commencer à se rhabiller.   


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Sam 14 Jan - 22:44

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Même si chacune de ses cellules lui criait à quel point il avait besoin de repos, il n’arrêtait pas de penser à ce que venait de dire Odd. Il était resté muet tout le long. Il se repassait tout le fil en boucle, du début à la fin. Il avait essayé de trouver une logique dans ce qu’il lui avait dit. Edrick tentait en vain de comprendre, de décider de ce qu’il devait faire ensuite - si tenté qu’il y ait quelque chose à faire, bien sûr. Sa voix, un baryton agréable et chaleureux, sembla le ramener à la vie. Il eut l’impression que retrouver ses repères, tout repris alors place.
En l’entendant prendre ses affaires, Edrick fit volte-face. Il tendit les mains vers lui, arquant les sourcils.

« Non attends. » dit-il tout en essayant de retenir ses larmes.

Après s’être ressaisie, il répondit par un petit rire nerveux tout en essayant de dissimuler sa peine. Edrick attrapa sa main, le coupant dans son élan.

« Je ne peux pas que ça se termine comme ça. Je sais… Je sais et moi aussi j’ai aimé cette nuit avec toi. »

Il s’approcha d’un pas comme pour se coller à lui, sans quitter ses yeux. Edrick ne doutait pas de la véracité de ses dires et il avait vraiment envie que tout cela ne se termine avec une si douloureuse rupture.

« Reste… Reste... encore un peu. Je t’en prie. »

Tout en gardant sa main sur son bras il lui fit un petit sourire. D’un geste il l’invita à s'asseoir.

« Je veux qu’on reste proche… En tant qu’ami si tu veux. »

Edrick lui caressa doucement le bras tout en s'asseyant sur le lit. Odd était beau et cela ne l’étonnerait pas qu’un autre homme soit aussi dans l’histoire. Odd est beau, toujours aimable et courtois - aucun défaut. Aucun défaut visible en tout cas.

« Je tiens à toi. Je veux pas qu’on perde ça… On peut rester ami, hein ? »

Edrick esquissa un sourire. Le jeune homme avait toujours eu droit à la rupture, au “non c’est pas toi c’est moi” ou “je te mérite pas”. Des excuses que l’Ecossais avait toujours eu du mal à encaisser mais aujourd’hui il voulait faire un pas vers Odd. Il tenait à lui, en tant qu’ami et en tant qu’amant.

« Tu peux tout me dire, tu le sais bien. »


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Lun 16 Jan - 0:19



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


Le soulagement apaisa tous ses muscles. Voir du coin de l’œil Edrick se retourner afin de s'opposer à son départ c'était si...bon. Il se réconforta en se disant intérieurement qu'il n'avait sans doute pas perdu entièrement son éphèbe. Juste une partie superflue -mais absolument géniale- de leur relation. L'un comme l'autre, ils pourraient se passer de leurs câlins voluptueux, mais il serait plus difficile pour Odd de se passer de la présence plus que sympathique et touchante de Burnett. Les épaules se décontractèrent puis chacun de ses membres, un par un. Le cœur venait de gagner un peu de légèreté qui souleva les lèvres dans un sourire apaisé.  Libéré de ses paroles, Odd s’apprêtait à quitter la chambre pour ne jamais y revenir, il était prêt à le faire, mais l'occasion de rester était plus forte. Encore un peu au chaud. Encore un peu tout près d'Edrick. Ses doigts se refermèrent sur sa la main qui venait de saisir la sienne. Que c'était bon de l'entendre dire que lui aussi avait aimé cette nuit, qu'il ne voulait pas un drame entre eux. Deux adultes réglant leurs affaires de grands de la meilleure des manières.
Enfin il y avait le droit. Les yeux dans les yeux. Ces belles prunelles tellement juvéniles et pourtant si désirables. Il les admirait oubliant presque d'écouter les paroles qu'on lui adressait. Il ne loupa pas l'invitation ou la demande. Comment lui résister ? Comment lui dire non ? Surtout qu'Odd mourait d'envie de rester encore un peu. A la fois pour s'assurer que tout allait bien et aussi pour retarder le moment fatidique. Ce contact sur son bras le fit presque regretter sa décision. Galindo répondit par un sourire espérant le rassurer, bien sûr qu'il allait rester. Autant de temps qu'Edrick le souhaiterait. Il lui devait bien ça. L'artiste imita l'ébéniste et s'installa à ses côtés. Ils partageaient le même souhait, celui de rester amis. De garder une certaine importance l'un pour l'autre. Le moustachu acquiesça en souriant.  Heureux de la tournure de la situation. Ça avait mal démarré, mais il gardait espoir pour la suite. « Bien évidemment. Je te veux encore près de moi, mais pas comme ça. Pas de cette manière car ce ne serait pas bien. » Sa façon à lui de dire qu'il voulait garder cette amitié.
Tout lui dire. Rien lui dire. Et puis que pouvait-il bien lui raconter ? Comment il s'était entiché comme un adolescent d'un des gars du ravitaillement ? Rien que d'y penser, Odd trouva cela stupide. Alors il haussa les épaules et laissa s'échapper de son sourire un soupire un peu gêné. « C'est qu'il y a pas grand chose à dire. » Sa main libre passa sur sa nuque. Le visage de Dacre s'illumina dans son esprit, puis son corps. Rapidement Odd tenta d'effacer ces images pour ne pas laisser son corps entier le trahir. « J'ai...j'ai envie de tenter quelque chose avec quelqu'un, mais je sais pas du tout ce que ça va donner. J'sais même pas comment m'y prendre. »  Embarrassé comme un gamin, il rougissait presque à l'évocation de Dacre. Le désir plus en plus fort ne faisait qu'augmenter la peur du rejet. « Mais je dois le faire, c'est pour ça que je peux pas continuer avec toi. Ce ne serait pas respectueux pour toi et je t'apprécie tellement qu'il est trop difficile pour moi d'envisager une seule seconde de te blesser. » Afin d'appuyer sa phrase, sa main vint se poser sur le genou d'Edrick qu'il serra tendrement. «Tu mérites le meilleur, tu le sais ça ? Y a bien quelqu'un dans ce merdier qui tombera sous le charme de ta gueule d'ange j'en suis certain.» Même si la vie ne leur avait pas fait de cadeaux, elle devait bien garder dans sa manche un cœur pour Edrick, un qu'il fera chavire comme Dacre avait fait chavirer celui d'Odd.   
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Mar 17 Jan - 21:40

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Posé sur le lit, Edrick avait le cœur qui chavirait. Il lui donnait l’impression d’avoir été piétiné. Il avait beau avoir envie de formuler les mots, s’exprimer, l’homme en face de lui ne devait pas entendre tout ça. Comme si Edrick était là sans l’être. Il semblait retranché dans son monde et ne lui donnait pas la possibilité de lui parler. Toutes ses tentatives étaient vaines. Le jeune homme ne pouvait pas lui faire ça. Il s’était mis en mode automatique, s'interdisant de ressentir quoi que ce soit et surtout de pleurer. Ce sentiment oppressant qu’il tentait de repousser, de contourner, de semer au hasard de son chemin. Ses nuits allaient être agités, pauvres en sommeil et riches en songes terrifiants. C’était terminé.
Tout le monde fermait les yeux sur toutes ses autres facettes. Il ne pouvait leur reprocher il faisait pareil mais il s’était attaché à Odd et il avait pour habitude de protéger ce qui lui était cher. Quitte à sortir les griffes si on le lui demandait.
Il avait bien envie de retrouver Yancy et de fumer. le joint. Une sorte de remède miracle. Lui seul parvenait à le faire sourire sans arrière pensées, à lui faire oublier un instant le pire. Odd avoua. Il y avait effectivement quelqu’un d’autre. Le cœur d’Edrick se serra.

« Qui ne tente rien n’a rien. » souffla-t-il.

Odd était vraiment un homme bien. Il ne voulait pas le faire souffrir. Voilà qui était charmant mais un peu tard. Edrick afficha son sourire de circonstance. Si le moustachu ne voulait pas le faire souffrir, l’Ecossais ne voulait pas qu’il se sente mal. Il était comme ça, toujours à penser aux autres plutôt qu’à lui. Il lui avait balancé cette nouvelle à la figure. Il aurait dû être prévenu pour que le choc soit moins dur à encaisser. Les minutes passaient, la tristesse et le doute ne le quittèrent pas.

« Ne te fais aucun souci pour moi. » La main d'Odd frôla son genou, Edrick entrelaça ses doigts aux siens, hocha la tête avant de rire dans un souffle. « Moi ? Bien sûr, je suis tellement beau », ironisa-t-il.

Le jeune homme était trop naïf. Il pensait vraiment que rien ne gâcherait sa relation avec Odd alors qu’ils n’avaient convenu de rien ? Il avait tout faux.

« Je n'intéresse personne à part les moustachu. » Edrick gloussa timidement tout en le bousculant doucement de l’épaule. « J’espère que tu me tiendra au courant pour lui et toi. »

Posant sa joue sur son épaule, il fixa le vide. Non. Il en était persuadé, il ne trouverait personne. Toutes les relations qu’il avait eu avec des hommes n’avaient tournés qu’autour du sexe et rien d’autres. Quant aux femmes ce n’était pas la folie non plus. Edrick n’était pas le genre de type qu’on demande en mariage ni même que l’on aime. Il était plutôt ce qu’il appelait joliment le “vidoir”.

« Merci. »


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Dim 22 Jan - 23:49



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


Aveuglé par son soulagement presque synonyme d’égoïste, Odd ne voyait pas la douleur émanant de son ancien amant. L'homme n'avait jamais été doué avec les autres. Déjà avec lui-même il galérait pas mal. Mais Odd était du genre à ne pas voir les évidences. Il lui fallait des preuves, des actions, voir de ses propres yeux pour enfin y croire. Des années avant de comprendre que sa femme était infidèle, encore plus à voir qu'elle le manipulait et avait fait de lui un mari soumis. Ça pouvait être en grande partie à cause d'elle qu'aujourd'hui le côté social de Galindo le timide s'était quasiment complètement éteint. Il ne voyait donc rien de la peine d'Edrick et ne voulait rien voir non plus. C'était plus facile de rester dans l'ignorance. Comment aurait-il pu gérer les sentiments du beau gosse alors qu'il ne les partageait pas ? Lui ? Odd Galindo incapable de parler, voir même de regarder une femme. Incapable d'être à l'aise avec les chiards ou face à une foule. Il se laissait volontairement berner par le jeu d'acteur d'Edrick. Évitant ainsi de devoir gérer une déception amoureuse -le moustachu n'ayant même pas réussi à surmonter son divorce malgré les apparences-, ou pire. Car face aux larmes Odd était perdu. Il aurait été capable de se mettre lui aussi à chialer en se rendant compte de ce qu'il infligeait à son ami. Et vous avez déjà vu un moustachu en train de pleurer ? C'est pas beau à voir !
Installé sans doute pour la dernière fois sur le lit aux côtés de Burnett, il profitait de ce moment qu'il savait décisif et très important pour la suite de leur relation. Odd ne savait pas ce que signifiait se quitter en bons termes, son divorce n'ayant pas réellement pris ce chemin. Une chose était certaine, il voulait essayer avec Edrick. Même si techniquement il tentait de se dire que ce n'était pas une rupture car ils n'avaient jamais été un couple. Juste deux amis adultes profitant de quelques avantages et attirances. Et tel le bon ami qu'il était, il devait savoir pour Dacre. Pas tout bien évidemment surtout qu'il n'y avait encore rien. Juste quelques séances de portraits, quelques nus qui n'avaient fait qu'accélérer la décision d'Odd.  Quitter un homme pour un autre, quel acte cruel. Et voilà que le divorcé agissait comme son ex-femme, mais ça, il préférait ne pas le voir. Les doigts entrelacés, il aurait presque oublié les dernières secondes. Se trouvant replongé dans cette relation torride et satisfaisante. L'envie de déposer un baiser sur les séduisantes lèvres du gamin était là, bien présente. Il en avait encore envie, malgré son désir pour l'autre bouclé. L'incertitude sur le futur de ce fantasme du sportif ne l'aidait pas. Si seulement il était sûr de pouvoir construire quelque chose avec Dacre peut-être que ça l'aiderait à ignorer les ordres de ses sentiments. « Tu es magnifique, Edrick ! » L'artiste parlait autant que l'amant. Le gamin était beau, personne ne pouvait dire le contraire. Plus rare, son physique correspondait à son esprit. Autant sublime l'un que l'autre et c'était ce qui rendait Edrick remarquable. Une perle rare qu'Odd n'avait pas su apprécier à sa juste valeur. « C'est normal ça, on a beaucoup de goût nous autres moustachus ! »  Le menton se leva pour prendre un peu de grandeur. L'artiste prit des airs importants avant de rire. « Que veux-tu, l'élite ne s'intéresse qu'aux meilleurs. »  Galindo lui adressa un clin d’œil. L'évocation du lui diminua soudainement le sourire sous la moustache. Odd acquiesça. « Bien évidemment et pareil pour toi ! Tu me raconteras tout concernant mon futur remplaçant. »   La situation devenait véritable. C'était terminé. Une main se leva pour se poser sur la joue d'Edrick qu'il caressa tendrement. «Ça va me manquer. Tu vas me manquer. »  Il n'avait pas souhaité le dire tout haut, mais voilà que les mots étaient sortis seuls. A quoi bon mentir ? Bien sûr que ça allait lui manquer les nuits et les matinées à discuter avec lui alors qu'ils étaient au chaud sous les draps. Ça allait lui manquer de laisser filer ses doigts dans les boucles ou de le dessiner complètement nu après leurs ébats. Mais c'était mieux ainsi, n'est-ce pas ?  
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Mer 25 Jan - 21:47

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Il frissonnait à son contact. Son désir pour lui, pourtant apaisé il y avait quelques minutes à peine, renaissait plus fort et plus pressant que jamais. Ses lèvres si proches et si loin des siennes, ce serait un crime de ne pas les embrasser. Il resta là immobile, tous les sens déjà en éveil. Il avait besoin de faire un point. Il était soit disant magnifique mais pour Edrick il n’en était rien. Il était loin d’être beau, avait-il tout au plus du charme mais rien de plus, rien de moins. Immédiatement les images et les sensations ressenties la veille au soir lui revinrent à la l’esprit. Elles furent d’une telle intensité qu’il en frissonna - de nouveau - alors qu’il ne fit qu’y penser. Il lui fallut plusieurs minutes pour absorber cette nouvelle réalité. Pour la première fois il avait fait confiance à un homme au point de s’abandonner totalement. Grosse erreur. Tous les hommes qu’il avait connus étaient soient des pâles copies de son père et de son oncle, autoritaires, mais sans charisme, soit leurs opposés, doux et trop tendre. Edrick fût à nouveau assaillie par la culpabilité et la tristesse. Un sourire s’étira sur son visage.
Bien trop facile de feindre la joie.

« Tu dis n’importe quoi pour ne pas que je me mette à pleurer, Odd. » le taquina-t-il.

Malgré lui, il se sentit rougir à ses mots. Il était loin d’être le meilleur ou un homme beau mais cette pensée lui fit plaisir. Instinctivement il serra la main de l’artiste. Les yeux du jeune homme le détaillèrent tandis que lui, préférait parler du soit disant “futur Burnett mâle”. Il était nu. Tout comme Adam après avoir croqué la pomme, Edrick prit conscience que le moustachu était nu. Bien qu’il ait fait connaissance avec son corps, plus d’une fois, sa plastique parfaite ne cessait de le surprendre. Sa peau appelait les caresses, tout comme ses cheveux était une invitation à y glisser ses doigts. Son regard l’enveloppa et son ventre s’embrasa. Edrick se pinça la cuisse.

« Il n’y aura pas de futur remplaçant, Odd. » Il haussa les épaules. « C’est pas méchant mais… Personne ne veut de moi. » Secouant la main il reprit. « Ce n’est rien contre toi. » Il prit une profonde inspiration. « C’est comme ça. Je vis avec. Y a des gens qui ne sont pas fait pour être en couple, point. » Il se mit à sourire alors que son ton était grave. Edrick ne reprit pas tout de suite mais quand il le fit, il ne lui facilita pas la tâche. « En tout cas, ne le prends pas pour toi. Je suis heureux que tu soies amoureux. Tu le mérites… je le pense sincèrement. »

Quand Odd posa sa main sur sa joue, Edrick ferma les yeux. C’était sa dernière caresse. Il devait en profiter. Il rouvrit les yeux et croisa son regard et comprit qu’il était bien incapable de répondre. Au lieu de cela, il lança un petit sourire. Au cas où… Les yeux d’Odd pétillaient d'insouciance. Après un petit temps, il se dégagea doucement de son étreinte : si près de lui, il n’était plus sûr de rien, surtout pas de lui. Au lieu de lui donner une réponse, il passa sa main dans ses cheveux et souffla :

« Tu devrais y aller. Au cas où tu le croises… Prends soin de lui. »


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Invité
Invité

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Dim 29 Jan - 23:29



one more night
Edrick & Odd



“What a fool I was,
to face the abyss and think
I wouldn’t fall in.”


Edrick. Bel Edrick aux boucles sauvages et au regard perçant. Odd avait tout de suite aimé le physique bien taillé du jeune homme. Les muscles l'attiraient toujours, la manière qu'ils avaient de se contracter, leurs courbes, c'était pour l'artiste un délice ardu de les faire vivre sur papier, mais il adorait ça. Encore plus avec Edrick. Son corps était un plaisir à dessiner et à embrasser et Odd se rendait compte de la tristesse qu'il ressentait à ne plus pouvoir faire ni l'un ni l'autre. Bien sûr qu'il pourrait continuer à le dessiner de mémoire, mais plus rien ne serait précis. Plus rien ne serait beau. Un mal pour un bien essayait-il de se convaincre. Oui, sauf que pour l'instant c'était surtout cette bulle de mal, une cage cruelle qu'il voyait se refermer sur Edrick. Il ne connaissait pas le gosse de cette humeur. Il semblait tellement éteint malgré les sourires qu'il lui servait. Odd ne se serait pas permis de dire qu'il connaissait très bien Burnett. Se doutant que le gamin avait encore énormément à lui apprendre, énormément à partager, mais cette partie minime de sa personne que Galindo avait eu la chance de pouvoir connaître était si différente de celle qu'il apercevait à présent. La taquinerie n'en fut pas une pour le moustachu. Il ne disait pas ça pour le faire se sentir mieux, il le disait car il le pensait réellement. Peut-être qu'avec le temps il se serait attaché encore plus à lui. Peut-être que sans la présence de Dacre dans son crâne, Edrick aurait eu beaucoup plus d'importance. Mais cela ne servait à rien. S'imaginer ce qu'aurait pu être leur relation sans l’existence du ravitailleur c'était un peu comme imaginer la vie sans les morts. Une perte de temps.
Odd garda le silence, ce qu'il savait faire le mieux. Que pouvait-il répondre à ça sans se répéter ? Que pouvait-il lui dire alors qu'il était tellement convaincu de ses propos ? Il se contenta de déposer sa paume qu'il espérait réconfortante contre la joue de son ancien amant. Une dernière déclaration qui se fit toute seule. Et la réponse en sourire de Burnett le rassura. Il ne voulait pas que ça sonne comme une invitation ou une proposition à un dernier plaisir. Il ne voulait pas que ça laisse une lueur d'espoir alors que tout était clair dans sa caboche. Enfin plus ou moins. La distance se créa entre les deux hommes. Sa main tomba tel un poids mort sur son genoux. Leur dernier moment tendre aussi rapide fut-il venait de prendre fin. Odd ne pu s'empêcher de sentir son cœur se serrer avant d’acquiescer. « Oui, c'est une bonne idée. » souffla-t-il en tentant de sourire. Y aller. Vaquer à ses occupations de survivants et ne plus penser à ce moment. Laisser la vie reprendre le contrôle et tirer sur la virginité d'une feuille quelques traits de crayon bien placés. Une forte inspiration et le moustachu se releva. Il entreprit de se rhabiller dans un silence qui le gênait. Après le boxer et le jeans, la bouche s'ouvrit : « Tu te trompes, Edrick. » Il ne s'était pas arrêté, récupérant un à un ses vêtements et les enfilant tout en prenant son temps. « Quand tu dis que personne ne veut de toi. » Un premier bras passa dans la manche de sa chemise, puis le second. Il ajusta son col et lança un regard furtif vers le bouclé. « Arrête de te voir comme tel, l'image que tu sembles avoir de toi-même est triste et sombre. » Les paroles de l'artiste prenait le pas sur celles de l'homme ne sachant pas comment réconforter. Odd alla se rasseoir sur le lit afin de mettre ses chaussettes. Il en profite pour regarder longuement le propriétaire de la chambre et lui sourire. «  Tu mérites tellement mieux que ça et l'homme qui est fait pour toi sera le plus heureux, crois moi. » Il ne lui restait plus que ses chaussures à mettre. Le départ était si proche, mais il se sentait prêt à franchir le pas.  
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 611
IDENTITÉ : Magnéto
FACECLAIM : Aaron Johnson.
MULTILINKS : Arthur O'Bradain.
POINTS : 1049

STATUT CIVIL : Célibataire
ANCIEN MÉTIER : Ebéniste et amateur de soupe.
PLACE DANS LE CAMP : Devenu Bûcheron - Travaillait aux potagers
ARME DE PRÉDILECTION : Sibby, sa hache.
ÂGE : 26 ans.


MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   Sam 4 Fév - 11:10

One more night.
/ Odd Galindo - Edrick Burnett /
Edrick n’avait personne à qui se confier. Pas qu’il ne parlait à personne juste qu’il n’avait trouvé encore une âme à qui expliquer toute sa vie, à être lui même. Odd aurait pu être de ces gens là mais le voilà, si proche du départ qu’Edrick ne se sentait plus de tout lui dévoiler. Il y avait de nouveau cette barrière invisible entre eux comme lors de leurs rencontre. Edrick lui répondit par un sourire. Durant ce bref instant, les deux hommes se regardèrent. L’Ecossais oublia tout : sa vie, le monde, ses conflits intérieurs… Seul comptait ses yeux plongés dans les siens. Il avait un mal fou à rompre le charme. Malgré le peu d’heure de sommeil, Edrick se sentait plein d’énergie. Il secoua la tête. Non il ne se trompait pas. Aucun homme n’avait vu en lui ce qu’il était. Après de nombreuses conquêtes il avait compris qu’il n'intéressait pas grand monde pour passer à l’étape supérieure. Tout se mit à tourner autour de lui. L’espace d’une seconde, un voile passa devant ses yeux. Au loin il entendit sa voix. Oui son image était sombre, si triste. Loin de l’image qu’il donnait d’un homme toujours souriant, un peu trop fou-fou. Il était trop tard pour les regrets.
Mieux. Tu mérites mieux. Il se répéta cette phrase en boucle comme un noyé qui s’accroche à une bouée. Il fit un sourire en lui faisant un clin d’oeil.

« Oui, on verra quand j’en aurais un, alors. Et je te dirais s’il est si heureux que ça. »

Odd s’était installé à côté de lui. Edrick l’observa en silence. Son visage rendait justice à la beauté espiègle du moustachu, de son regard pétillant et pourtant mystérieux. Le bouclé étira son sourire. Il lui prit la main et la lui serra amicalement.

« Tu es un homme bien et quoique tu en penses pour moi tu restes mon ami. Je veux encore discuter avec toi, te voir… Si… siii ça ne dérange pas ton futur petit ami. » Il pencha la tête sur le côté. « Je tiens à toi et puis… Je veux voir les travaux de l’artiste. » Il lui lâcha la main en baissant la tête. « Tu dessines si bien. »

Odd dessinait vraiment bien. Edrick, quant à lui, n’avait jamais été très doué pour traduire une pensée en dessin, une intention. Pour lui l’art était quelque chose d’exceptionnelle, une lumière que peu de gens avaient en eux.Est-ce que ça lui plairait de voir ses dessins de lui dans le plus simple appareil ? Il était sûr que ça l’amuserait de prendre la pose. Il était bien fait, ça il le savait et il n’avait aucun problème avec son corps. Mais était-ce suffisant ? De toute façon, entre eux ça n’irait pas plus loin que de la simple amitié.

« Merci pour ce temps passé ensemble. »


_________________
Gravity's centered
You don't want to change the world. Like you say you're in it for yourself !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t677-edrick-burnett-same-rules-apply http://nottomorrowyet.forumactif.org/t684-edrick-burnett-relations#25046
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: One more night - w/Odd   

Revenir en haut Aller en bas
 
One more night - w/Odd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SMOOTH.NIGHT
» Trailer: Fate stay night
» Dylan Dog: Dead of Night
» LGDC THE NIGHT
» Série limitée > Renault Twingo Night and Day 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: