stone cold (w/grace)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 stone cold (w/grace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 26/10/2016
MESSAGES : 140
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : ryan gosling (savage); exordium (dragonfly in amber)
MULTILINKS : paxton, le petit con - beck, le branleur - wolf, l'enculé.
POINTS : 81

STATUT CIVIL : il n'est qu'une ombre dans la vie de celle qu'il a épousé il y a dix ans.
ANCIEN MÉTIER : pantin de cirque, vedette d'un soir, il volait les étoiles du haut de sa corde.
PLACE DANS LE CAMP : membre froid mais présent de la première équipe de ravitaillement.
ARME DE PRÉDILECTION : un weihrauch arminius hw 9 qui appartenait à son frère et une machette qu'il garde même sous l'oreiller.
ÂGE : sur son visage les traits se sont plissés, les rides froncent ses sourcils et les trente-quatre ans qu'il affiche lui en paraissent déjà cinquante.


MessageSujet: stone cold (w/grace)   Jeu 29 Déc - 19:42




stone cold.
rusty & grace ☽ Not everything had gone to plan, but we made the best of what we had, you know. Passing the drink from hand to hand, we admit we really know nothing at all.


Il n'en reste rien. Rien de plus, rien de moins qu'un bout de lui auquel il manque une partie. C'est douloureux sans vraiment l'être, mais le fantôme ne cesse de le hanter. Beaucoup pense sûrement que c'est con de parler ainsi d'un membre que l'on perds, et puis il n'est pas le premier à faire parti de ce cercle d'amputés qui parcourent le camp. Les autres font avec, ne se laisse pas distraire et n'éprouve pas cette haine que l'irlandais ressent pour son corps. Rusty relève les yeux, son regard l'interpelle, reflet sur le miroir qu'il ne supporte plus. Dans la buée de la vitre il trace une bande qui écrasait ses yeux, et ce qu'il voit lui fout les boules. Les premiers jours, le moignon encore écarlate et douloureux, le brun n'a pas osé porter son attention sur l'infirmité, préférant les tracas de son esprit au dure noyau de la réalité. Il n'en reste rien de ce bout de lui qui lui semble maintenant si important, maintenant qu'il ne l'a plus. Rusty se souviens des embrassades, des poignées de mains sincères, de ses doigts glissant dans la chevelure des femmes, dans celle de Fritz. Et maintenant il y a ce bout tranché, écœurant qui lui donne le vertige.

Rusty s'empresse de sortir de la maison, trouve dans l'air frais du matin un peu de réconfort, un soupçon de son ancien lui. Le monde s'est arrêté, le peuple dors bien à l'abris, les sentinelles sont plus vives qu'avant. Astoria a perdu trop de gens, des gens biens que le jeune homme connaissait, certaines dont il était proches. Et ils ne se sont rendus compte de rien avant qu'il ne soit trop tard. Le sang sur le sol a été lavé à grandes eaux, pour qu'il ne reste plus rien que les bons souvenirs et les sourires ancrés dans les mémoires. Les pas de l'irlandais le mènent au cœur de la ville qui bât lentement alors que le soleil daigne déposer ses premières lueurs sur le monde. Rusty prend le temps, dépose son corps affaibli sur le bois froid d'un banc qu'il rencontre.

Il lui faudra du temps pour comprendre que certaines choses ne reviennent pas à la vie, contrairement aux morts qui ne cessent de battre le pavés derrières les clôtures. Son membre fantôme réveil une douleur qu'il ne peut combattre, son souffle se fait court et ses yeux se parent de larmes glaciales qui ne s'effaceront pas avec la brise.

_________________
HE WAS AFRAID TO LOOSE THEM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: stone cold (w/grace)   Ven 30 Déc - 12:43




stone cold.
rusty & grace ☽ Not everything had gone to plan, but we made the best of what we had, you know. Passing the drink from hand to hand, we admit we really know nothing at all.


La matinée venait tout juste de commencer, il lui restait quelques heures à tuer avant de prendre son service aux frontières Nord de la ville. La tension était palpable dans les rues, alors que la décision était tombé: les nouveaux arrivants n’avaient plus leurs places dans le camp d’Astoria. Simple mesure de sécurité avait-on dit. Grace ne savait pas vraiment où se plaçait dans tout ça, mais protégé les habitants étaient devenue son objectif premier. Autant à son arrivée dans le camps,  elle avait gentiment décliné l’invitation de Radha et de Mia à rejoindre la sécurité, autant à l’heure actuelle, les choses étaient totalement différentes : elle ne pouvait faire comme si rien ne s’était passé.

Les premiers rayons de soleil vinrent caresser son visage, alors qu’elle allait en direction du centre d’Astoria. Partout, où elle regardait les mines déconfite des habitants lui faisait mal au coeur. Voilà ce qu’était devenue le monde. On se montait les uns contre les autres, se faisait du mal, tuer des gens au nom de quoi ? Du plaisir ? du pouvoir ? De la survie ? Des conneries voilà tout. Des gens qui avaient tout simplement perdu la raison. Comment étaient-ils tombé aussi bas ? Comment l’humanité en était arrivée à ce point ?

Son regard se perdit un instant, alors qu’il se posait tour à tour sur le visage des habitants qui passait devant elle. Soudain, l’un des visages l’interpella alors que le jeune homme sortait tout juste de sa maison, mine blafarde, visage déconfit. Rusty. Le jeune homme s’était porté volontaire pour aller tenter de délivrer l’équipe de ravitaillement retenu prisonnier par Écho. Il avait perdu un bras en contribuant à les sortir du merdier dans lequel l’équipe s’était fourré. Il avait mal, du moins il pensait avoir mal. Un léger soupire sortie d’entre ses lèvres, alors qu’elle fermait quelques secondes les yeux. Elle n’était pas du genre à allait vers les autres. Mais il avait clairement besoin d’aide. Elle savait quoi faire pour avoir eu un ami amputé de la jambe lors d’une des périlleuses missions à laquelle elle avait dû assister. L’homme avait marché sur une mine antipersonnel, et ils n’avaient pu rien faire pour lui éviter cette épreuve. Hors-mis le soutenir après ce coup dur.

Elle s’avança alors vers lui tandis qu’il prenait place sur le banc. Elle entrevue rapidement l’expression de la douleur sur son visage. Elle vint alors s’installer quelques secondes derrière lui posant ses deux mains sur chacune de ses épaules.   «  Respire, Rusty. Inspire puis expire. Calmement, ça va passer. » Lui dit-elle fermement sans prendre de gant. Elle n’était peut-être pas médecin, mais elle avait un peu d’expérience en la matière.  « plus tu y penses, plus il te fera mal. » Elle le contourne, attendant que la crise passe puis prend place à côté de lui. D’abord silencieuse, elle le toise un instant, attendant qu’il reprenne son souffle, contenance.  « Tu as impression d’être inutile là tout de suite. Mais tu es loin de l’être. Cette différence, tu peux en faire un atout. Et crois-moi je sais de quoi je parle : Les hommes avec un moignon c’est sexy » Lui glissa-t-elle en lui faisant un léger clin d’oeil afin de détendre l'atmosphère.  « Combien de fois je suis aller rendre visite à des amis qui leur était arrivés la même chose, et devine quoi ? Ils étaient entourés de jolie infirmière qui se plier en quatre pour eux, leur faisant du gringue » comme si de rien était, un sourire aux lèvres, décontracté. Comme si elle parlait à un ami de longue date, alors que finalement elle ne le connaissait que de vue et peut-être la connaissait-il de réputation. Grace, la Sniper qui se jette souvent dans la mêler en dépit du danger. Elle soupira, reportant son attention sur le jeune homme. « Tu sais… tu as de la chance, je suis d’humeur altruiste aujourd’hui Rusty. (…) Je ne suis pas du genre à y allez par quatre chemins - je ne suis pas une militaire pour rien- mais si tu es prêt à te bouger le cul, je suis là pour t’aider à reprendre du service. » Simple proposition voilé. Allait-il saisir la perche ?

Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 26/10/2016
MESSAGES : 140
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : ryan gosling (savage); exordium (dragonfly in amber)
MULTILINKS : paxton, le petit con - beck, le branleur - wolf, l'enculé.
POINTS : 81

STATUT CIVIL : il n'est qu'une ombre dans la vie de celle qu'il a épousé il y a dix ans.
ANCIEN MÉTIER : pantin de cirque, vedette d'un soir, il volait les étoiles du haut de sa corde.
PLACE DANS LE CAMP : membre froid mais présent de la première équipe de ravitaillement.
ARME DE PRÉDILECTION : un weihrauch arminius hw 9 qui appartenait à son frère et une machette qu'il garde même sous l'oreiller.
ÂGE : sur son visage les traits se sont plissés, les rides froncent ses sourcils et les trente-quatre ans qu'il affiche lui en paraissent déjà cinquante.


MessageSujet: Re: stone cold (w/grace)   Dim 8 Jan - 16:09




stone cold.
rusty & grace ☽ Not everything had gone to plan, but we made the best of what we had, you know. Passing the drink from hand to hand, we admit we really know nothing at all.


Sur son visage, marqué par le temps, s'efface les dernières larmes qu'il écrasent contre le dos de sa main. Il se dit que la vie c'est con, qu'elle enlève des gens et des choses et que ça fait souffrir pour rien. Du bout des doigts Rusty recouvre son moignon cicatrisé de sa manche de pull qu'il enroule là où son bras avait l'habitude de pendre. Il sent le souffle qui se coupe dans son thorax, toute cette pression qui remonte et qu'il n'arrive pas à expulser. Rusty c'est une bombe qui n'a pas de timing. Et les sourires compatissants de Fritz ni font rien, pas même les regards plein de bienveillance que lui adressent les autres survivants, encore moins l'aide que tout le monde veut lui apporter quand ils prennent son bras valide pour l'aider à marcher. L'irlandais se fend d'un sourire triste, un grognement animal, et envoie valser un caillou du bout du pieds. Il ne veut ni la pitié ni la compassion, ni les regards doux de ses amis qui - sans le vouloir - ne le regardent plus dans les yeux mais là où se trouvait son bras.

L'air froid engourdi les membres du jeune brun qui frissonne sous son pull, mais le froid n'est rien comparé à la douleur qu'il ressens dans ce membre fantôme. Comme une réponse à cette prière muette qui demande à la souffrance de partir, Rusty ressens la pression exercée sur ses épaules et ne s'étonne même pas. Il se contente de fermer les yeux, de serrer les dents tandis que la voix de Grace s'élève au dessus de lui.  «  Respire, Rusty. Inspire puis expire. Calmement, ça va passer. » L'irlandais se crispe, ses mains agrippent le bois du banc sur lequel il se trouve. L'air empli ses poumons alors qu'il prend une inspiration destinée à le calmer, mais aussi à faire redescendre cette pression qui lui fera exploser les organes. « Tu as impression d’être inutile là tout de suite. Mais tu es loin de l’être. Cette différence, tu peux en faire un atout. Et crois-moi je sais de quoi je parle : Les hommes avec un moignon c’est sexy » Rusty s’esclaffe alors que l'air inspiré quitte précipitamment ses poumons, le faisant courber l'échine.

« On dirait une couverture de magazine. "Comment être sexy et désirable avec son moignon, dix étapes importantes. » Le jeune homme renverse la tête, les dernières larmes quittent ses yeux et se glacent contre la peau de ses joues. Cosgrave enfonce sa main restante dans la poche de son pantalon, se serre un peu plus sur le banc en rentrant les épaules. « Si tu trouves ça attirant attends de voir le reste de mon corps. » Dans l'ambiance qui se détends le jeune homme ne ressens plus ce picotement infernal dans son membre disparu. C'est con, de voir que la plus simple des discussions peut avoir cet effet. Grace il la connait pas plus que ça, mais il sait que c'est une battante, le genre de femme qui ont toujours impressionnées l'irlandais et son minois d'enfant.

« Tu sais… tu as de la chance, je suis d’humeur altruiste aujourd’hui Rusty. Je ne suis pas du genre à y allez par quatre chemins - je ne suis pas une militaire pour rien- mais si tu es prêt à te bouger le cul, je suis là pour t’aider à reprendre du service. » Rusty se fend d'un nouveau sourire sarcastique alors qu'il plonge ses yeux sombres dans ceux de la jeune femme. Son regard se perd aussi dans la contemplation de ce bout de lui qui n'est plus là et qui fait du jeune homme une moitié de personne. « Même si je le voulais, et avec toute la bonne volonté que tu voudra bien y mettre... Je suis pas au meilleur de ma forme, et en plus je sui.. » - la phrase du jeune homme se coupe alors qu'il avale sa salive rapidement. « J'étais droitier. » Le dos de l'irlandais se colle contre le bois mouillé du banc, laissant une marque froide sur son pull et dans son dos. « Le doc dis que c'est normal...que ça me fasse mal...Que ça prendra du temps. » Le jeune homme sort une cigarette de sa main valide et viens la blottir entre ses lèvres. La flamme illumine sa main, son visage, et meurt contre le bout de la cibiche qui s'enflamme. « Comment on fait pour vivre avec hein ? » Le regard de Rusty se perd, s'éloigne, dans un son bateau voguant sur ses pensées.

_________________
HE WAS AFRAID TO LOOSE THEM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: stone cold (w/grace)   

Revenir en haut Aller en bas
 
stone cold (w/grace)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moment de grace
» cold-fx/gratuit limited edition don cherry bobblehead
» Garrettouh !
» Comment faire pour créer un raccourci ? [resolu]
» Partenariat avec The Vampire Diaries RPG [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: