( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 ( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: ( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia   Sam 7 Jan - 6:29

scars or bruises
/  dudu & liv /
L'obscurité. Elle m'enveloppait. Comme une chaleur réconfortante, comme un drap de velours. Dans cette obscurité, je m'y sentais bien. Paisible, indestructible, imperturbable.J'étais sonné, probablement dans les vapes aussi. Allongé dans ce lit qui aurait pu devenir celui de mon dernier repos, je ricanai doucement. Du moins je le faisais mais intérieurement.Je ne croyais plus vraiment en Dieu mais si j'y aurais cru j'aurais été énervé qu'il me teste à ce point.Car, en deux petits mois j'avais failli perdre la vie à deux reprises. Toujours aux côtés de Cirilla. J'allais presque croire qu'elle était mon ange-gardien.Mon coeur se berçait encore d'illusions. Je me protégeais dans cette douce obscurité. Je me protégeais contre la souffrance. Et puis, doucement, j'entendis des bruits dans ce petit monde dans lequel je me sentais si bien. Des cris de détresse. Des voix d'hommes rauques. Cela s'entendait qu'ils n'étaient pas bienfaiteurs. Sans vraiment attendre, j'ouvris les yeux et je me levai tel un piquet dans mon lit. Le corps plein d'ecchymoses et de cicatrice mal guérie. « Cirillaaaaaaaaaaa » hurlais-je alors à plein poumon « Bouges pas j'arrive, il ne t'arrivera rien tant que j'suis là » je délirais totalement. Mon esprit s'était verrouillé , figé dans l'espace temps. Je ne voulais pas me l'avouer, que celle que j'aimais était morte désormais. Mordue par un rôdeur il y avait de cela à peine quelques heures. Je renifle bruyamment en constatant que non seulement j'étais à l'infirmerie mais qu'il s'y passait un truc louche. Combien de temps avais-je donc été dans les vapes?

Mes pas foulèrent le sol tout en subtilité « Cirilla? » chuchotais-je alors que j'entendais la voix d'une femme crier à l'aide. Plus j'avançai, plus je constatai qu'il y avait un ravisseur qui tenait fermement un fusil  contre la tempe d'une femme. Cheveux marrons. La quarantaine à peine entamée. Et puis des traits doux comme ceux d'un ange se dessinèrent sur son si parfait visage. J'y reconnus des lèvres généreuses que j'avais jadis embrassé des milliers de fois. Et ses yeux, ses si magnifiques yeux qui avaient briller d'émotion lorsque nos filles ont poussé leur tout premier cri. J'aurais pu hurler son prénom , là maintenant. Mais le risque était considérable et mes prochains actes se devaient d'être calculés et réfléchis. Et je n'eus pas beaucoup de temps. Je me tapis contre le mur derrière moi , la grande poutre de bois qui soutenait le bâtiment était devenue la parfaite cachette. D'un geste furtif je lui fais signe de se taire. D'un seul regard, j'essayai de la rassurer.

C'était à mon tour de devenir le sauveur.
Je m'élance donc quand le ravisseur ne s'y attend pas et je l'assomme d'un simple coup de poing bien placé, comme je l'avais appris à l'armée. « Viens, j'vais appeler la surveillance qu'ils viennent l'embarquer » disais-je la voix rauque en lui présentant une main à laquelle elle s'accrocha aussitôt pour se relever. Je me détourne d'elle et attrapai le talkie-walkie « Ici Duncan, j'viens d'assommer un mec d'Echo, venez donc le chercher il est tout prêt pour vous » puis je finis par déposer. Je finis par retenir mon souffle, réalisant que la personne qui se trouvait juste dernière mois était la dernière personne que je pensais revoir un jour. Elle ramenait aussi en moi un sentiment oublié : l'espoir. J'avais tant espéré les revoir, vivantes, toutes les trois. J'espérais encore... que nos filles aient survécu aussi.

« Liv » disais-je alors en me retournant. Un souffle court. Je revoyais pour la première fois mon ex femme depuis le début de l'épidémie. Et elle était du côté des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia   Ven 13 Jan - 20:25



Scars or bruises.


Duncan & Olivia
Just wanna feel your kiss. Against my lips and now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you. Realize how much I need you. △
Olivia était à bout de souffle. Courant dans les couloirs afin de retourner dans la chambre de son ancien mari. Madison et Elizabeth étant en sécurité, elle n'avait pas d'autre choix que de courir vers Duncan. Les cris et les coups de feu déferlaient sans répit. Des inconnus venaient de surgir de nulle part. La brune ne savait pas exactement ce qu'il se passait, mais tout cela ne présageait rien de bon. Ce n'est pas que Duncan qu'elle devait mettre en sécurité, mais bien tous les autres blessés. Qu'allaient faire ces barbares en voyant toutes ces personnes sans presque aucune défense ? L'infirmière ne préférait même pas y penser. Le brun n'avait pas bougé d'un pouce, ce qui ne la surprit pas. Olivia s'empressa de regarder si tout allait bien. L'homme avait l'air toujours aussi inconscient. Son visage se radouci lorsqu'elle attrapa sa main durant quelques minutes. Ne pensant en aucun cas à toutes ces années de rancune… Le plus important était de le mettre à l'abri, de le protéger comme lui l'avait fait mainte fois pour sa femme. Des bruits assourdissants se rapprochaient. Olivia comprit très vite qu'elle était prise au piège, dans cette pièce, avec son ex-mari à moitié mort. Malheureusement pour elle, aucune arme était à sa disposition. Il fallut peu de temps pour entendre la porte s’ouvrir brusquement. Un homme fit son apparition. D'un sursaut, Olivia se retourna afin de lui faire face. Son sang se glaça en un instant. L'homme pointa son arme sur elle ainsi que son ex-mari. Son souffle se coupa. « Toi, tu vas me suivre gentiment et me dire où se trouve le stock de médicaments. » Voilà la raison de leur venue. Les piller, rafler tous leurs vivres. « Allez-vous faire foutre ! » Son regard défiait le sien. Olivia était une femme fière qui n'avait pas pour habitude de se laisser marcher sur les pieds. Le pilleur se rapprocha et lui donna un coup de crosse avant de l'attraper par les cheveux afin de la relever. « C'est simple, tu te magnes ou j’abrège les souffrances de ton pote ! » L'homme traîna Liv en dehors de la pièce pendant que cette dernière essaya de se débattre du mieux qu'elle pouvait. Criant à pleins poumons pour alerter les autres. Olivia sentit du sang couler le long de son front. Sa tête lui faisait terriblement mal et ses idées n'étaient plus claires. « Ouvre-moi cette porte ! » Olivia essaya tant bien que mal de retrouver ses esprits. « Je n'ai pas la clé ! » Elle délectait de sa réponse. Heureuse de ne pas pouvoir leur faire ce plaisir. « Fous toi de ma gueule encore une fois et je t'explose le crâne ? » Le problème était qu'Olivia n'avait réellement pas la clé. « Bah vas-y, fouille moi, je te dis que je n'ai pas cette fichue clé ! » L'inconnu la jeta à terre avec une telle force que son visage embrassa le sol. En un rien de temps, Liv se retourna et fit face à son ravisseur. Mais son regard fut attirer par autre chose, ou plutôt quelqu'un durant un cour instant. Duncan était là, camouflé dans l'ombre avant de tomber sur sa proie. Olivia essaya de se calmer afin que l'homme ne se rende compte de rien. Une part d'elle voulait lui ordonner d'aller se recoucher sur-le-champ, mais disons que la situation était plus ou moins exceptionnelle. Duncan le mit ko en un seul coup très bien placé. Elle regarda l'homme s'étaler de tout son long, encore sous le choc. Le brun lui tendit une main qu'elle s’empressa d'agripper. Duncan se retourna et passa un message par talkie. Liv n'entendit pas réellement de quoi il s'agissait. Trop perdue dans ses pensées pour y faire attention. La brune massa ses tempes afin de se calmer. « Liv... » Olivia releva sa tête et croisa son regard. « C'est tout toi ça, même à moitié mort, tu as la situation bien en main ! » Elle lui sourit tendrement. « Contente de te revoir Duncan… » Liv avait des tonnes de choses à lui dire, à lui demander… « Je ne m’attendais pas à te revoir ici. » Olivia se rapprocha de lui et observa ses blessures. « Tu m'as fait une belle frayeur. » Une part d'elle voulait le prendre dans ses bras, mais Liv ne fit rien. Sa voix tremblait. Un surplus d'émotions qui ne pouvait que priser cette carapace qu'elle s'était créée durant toutes ces années. Olivia essaya de garder la tête haute afin de ne rien montrer, mais Liv savait déjà que son ancien mari verrait clair dans son jeu. « À vrai dire, je ne pensais plus jamais te revoir… »
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia   Lun 16 Jan - 4:33

scars or bruises
/  dudu & liv /
Vous ne pouvez pas comprendre ce que ça fait, le sentiment d'être submergé par l'émotion quand on a l'impression de revoir un fantôme du passé.Cette boule immense dans la gorge, je l'avais ressenti peut-être à retardement, mais elle était bien là. J'avais du mal à déglutir, je la sentais serrer chaque petits vaisseaux sanguins de mon œsophage. Je n'avais rien ressenti de tel depuis le début de l'épidémie. Rien d'aussi fort.Rien de comparable non plus. Mes sentiments pour Cirilla n'avaient certes point été oubliés , mais qu'était-ce en comparaison à des années de vie commune? Des années... de rire, de cris, de rage et de réconciliations majestueuses ? Mon coeur ressentait encore le chagrin de la perte de celle que j'aimais, mais je l'avais oublié, momentanément, rien qu'en réalisant que mon ex-femme respirait encore, qu'elle était encore là, avec toutes ses morceaux. C'était ce que j'appelais affectueusement le détournement d'attention. Et j'avais besoin de ça, là, en ce moment. Meurtri, blessé autant physiquement que psychologiquement, il me fallait quelque chose auquel me raccrocher.

Ainsi donc , au départ, elle m'était apparue comme un mirage. Comme si elle n'avait existé que dans mon esprit des plus tordus. Je croyais halluciner à cause de mes blessures.Mais quand je vis son visage, la peur dans ses yeux, je sus qu'il fallait agir, et vite. J'oubliai tout. Tout ce qui m'avait rendu faible jusqu'à maintenant, pour mettre k.o cet illustre inconnu qui s'en prenait à celle qui avait rythmé ma vie autrefois. De quel droit s'était-il permis d'ailleurs de toucher ne serait-ce qu'à un seul de ses cheveux?

« C'est tout toi ça, même à moitié mort, tu as la situation bien en main ! »  en temps normal , j'aurais ri de bon coeur. Parce que c'était un peu drôle, il fallait bien l'avouer, que je me comporte en Rambo alors que j'étais parsemé de plaies qui guérissaient, et d'autres  fraîchement pansées par des doigts de maître. Un corps qui tombait en lambeau voilà tout ce qui résumait cette enveloppe charnelle. Je repris mon souffle en posant une main sur mon abdomen, là où se trouvait la plus large de mes plaies, je grimaçai de douleur.C'était sans aucun doute pour cela que je ne lui adressai qu'un demi sourire. Cependant,  mes prunelles témoignaient de ma joie, elles brillaient sous l'éclat de la lune, la sondant avec avidité « Je ne perdrai jamais une occasion de jouer au héros, tu le sais bien » La situation m’apparaissait comme des plus étranges. Mais j'étais heureux de la revoir moi aussi, pensais-je alors à ces mots doucement murmurés. « Je me doute bien, désolé, j'étais en mission avec les autres et j'ai pas fait gaffe » J'revoyais la scène où Cirilla se faisait dévorer. STOP. Je devais cesser d'y penser.La couleur quitta dès lors mon visage. J'croyais, sur le moment, que jamais je ne me remettrais de sa perte. Jamais. Ça me faisait le même effet que lorsque j'ai su que Washington avait été touché. Un gros trou. Un trou béant. Je passai une main dans le visage de mon ancienne épouse. « Content de te revoir aussi, Liv... Encore plus belle que dans mes souvenirs » J'avais hérité de quelques rides et d'une chevelure bien plus grisonnante mais elle, elle était pratiquement restée inchangée.

Je m'accroupis en me laissant glisser contre le mur derrière nous, faiblissant à vue d'oeil, l'adrénaline quittant mes veines. J'eus cependant la force et la vivacité d'esprit de pouffer de rire tout en arquant les sourcils « Je te croyais morte, pour dire vrai... » Je me mord les lèvres, refoulant les émotions qui me submergeaient entièrement quand je pensais à nos filles. La question, cette question là, rhétorique, elle me brûlait les lèvres, jusqu'au point qu'elles prenaient en feu. J'avais besoin de savoir « Est-ce que les filles... sont.. enfin ... » Je ne trouvais pas les mots mais l'inquiétude pouvait très certainement se lire dans mon visage. « Est-ce qu'elle sont.. vivantes ? » murmurais-je alors dans un souffle, les yeux légèrement humides. Avant d'être un soldat, j'étais un père. LEUR père. Ça passait avant tout le reste. Mes filles chéries.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia   

Revenir en haut Aller en bas
 
( fb intrigue ) scars and bruises. w/ olivia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» OMG... des jumelles... | Olivia
» [Intrigue] Du vent dans les voiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés :: les intrigues et events passés-
Sauter vers: