We can't stand to fall down (Cora - flashback)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 We can't stand to fall down (Cora - flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: We can't stand to fall down (Cora - flashback)    Jeu 12 Jan - 19:44

Après une semaine et des poussières passées à l’infirmerie, Jillian était enfin autorisée à s’en aller. Ça n’allait pas sans un certain soulagement. Son opération s’était bien passée –d’après le médecin. La jeune femme en avait pour au moins deux mois de béquilles, et de la rééducation. Elle aimait se dire que ça aurait pu être bien pire. Elle se forçait, à positiver, car il fallait avouer, que les premiers jours d’infirmerie, la jeune femme n’avait fait que broyer du noir. Elle avait été en colère, triste, apeurée. Tant d’émotions, et peu de manière de l’exprimer. Le sport était l’une de ses façons de le faire, et avec cette stupide rotule, autant dire qu’elle était bien bloquée. Alors, elle devra trouver une autre manière, d’évacuer, de continuer à avancer. Elle était la première à avoir d’excellents conseils, mais pour les appliquer, c’était toute une autre histoire. C’était probablement le cas de tous, mais Jillian savait qu’il était important qu’elle ait encore la tête sur les épaules, ne pas se laisser abattre. Jillian devait être de ces épaules rassurantes, bien qu’elles soient frêles.

Elle avait appris que le conseil avait décidé de fermer les portes d’Astoria. Elle restait partagée sur cette décision, elle comprenait les pours, mais également les contres. Il y avait encore tant de personnes qui avaient besoin d’un toit pour se réfugier, mais en ces temps sombres, la brune comprenait également la méfiance, la paranoïa naissante. La babysitter ne pouvait donc se prononcer, bien qu’elle subît cette décision, puisqu’elle n’avait, de ce fait, plus vraiment de job, sur le camp. Toute l’équipe de recrutement avait été placée dans d’autres postes. Des repères de perdus, pour la jeune femme qui avait passé deux années à côtoyer les mêmes personnes. Bien que le camp ne fût pas si énorme, elle savait qu’elle finirait par recroiser ces fameux visages quotidiennement. Alors voilà… qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire ? Le choix n’était pas large, elle ne pouvait, dans sa condition, pas faire grand-chose.

Cependant, dans son malheur, on lui avait tout de même laissé l’opportunité de pouvoir faire ce qu’elle souhaitait depuis le début : continuer d’aider les autres. Elle n’a rien d’une warrior, seule sa voix était sa véritable arme dans ce combat. Joseph était débordé de rendez-vous, et la jeune femme avait trouvé une place, au sein de cabinet, en l’aidant, d’une manière officielle à présent. La brune avait loupé l’arrivée des ravitailleurs et d’autres nouveaux habitants. Elle n’avait pas encore eu l’occasion d’avoir des entretiens avec tous les nouveaux arrivants. En effet, il y avait encore un visage qui lui était inconnu, et ce visage, c’était son rendez-vous de l’après-midi.  

C’est en revenant d’une pause, qu’elle trouva une jeune femme, assise sur une chaise devant son bureau. Jillian, se trimbalait avec ses béquilles jusqu’à cette dernière, en lui adressant un sourire bienveillant. « Cora ? » Dit-elle, en ajoutant : « Je m’appelle Jillian, c’est avec moi que tu as rendez-vous. » Finit-elle par dire, tandis qu’elle sortait les clés du bureau et lui soufflait, en avançant : « Je t’en prie, entre, installe-toi. » Elle lui emboîta le pas et referma la porte derrière la jeune femme, en trouvant refuge sur sa chaise, en délaissant les béquilles à côtés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: We can't stand to fall down (Cora - flashback)    Lun 16 Jan - 15:25

Dire que Cora éprouve quelques réticences à l'idée de retourner chez le psychologue serait un euphémisme. Il lui est particulièrement difficile de se détendre en sa compagnie. D'une part c'est un homme inconnu donc elle s'en méfie tout naturellement, d'autre part il prétend vouloir l'aider mais ses questions la rendent mal à l'aise. Parler de sa vie avant l'apocalypse ne la dérange pas. Ce qui la gêne c'est d'aborder le sujet de l'entrepôt. Elle ne souhaite pas revenir sur ses événements abominables. A quoi bon ? C'est douloureux et puis personne ne veut réellement savoir ce qui s'est passé. Personne ne veut entendre l'histoire d'une rescapée quand le monde entier s'écroule. Quand le camp essaie de se retaper. Quand le reste des survivants doivent vivre avec leurs propres cauchemars. Raison pour laquelle elle s'impatiente sur sa chaise, hésitant à sortir immédiatement quand une personne entre. Ce n'est pas Joseph, loin de là. C'est une jeune femme, probablement plus jeune qu'elle, qui pénètre dans le bureau. « Oui ? » répond la dénommée. « Oh d'accord je... je ne savais pas. » En voilà une sacrée surprise. Bien que cela l'étonne, Gansey est sincèrement ravie de poursuivre ses entrevues psychologiques avec ce nouveau visage.



Ainsi, la survivante se lève pour suivre Jillian dans le cabinet du psychologue et s'installe aussi confortablement que cela soit possible compte tenu des nombreux bleus dispersés sur son corps. Ils lui rappellent, à chaque instant, les atrocités endurées. Et surtout, le désespoir ressenti. Un mélange difficile à gérer au quotidien, expliquant son mutisme la première semaine. Heureusement, elle commence à retrouver l'usage complète de la parole. « Vous êtes une collègue de Joseph ? » En d'autres termes : il ne veut plus de moi ou il estime que je serai mieux avec vous ? Parce que la réponse l'intéresse tout de même, histoire de savoir à quel point son cas est désespéré. Cora est tout à fait consciente de la gravité de son traumatisme, elle comprend l'origine des regards qu'on lui lance ou les silences de ses colocataires étrangers. Ceux qui ignorent tout de son enfer. Ceux qui voient seulement les dégâts dans on regard meurtri et qui se demandent à quel moment il va s'éteindre. C'est un avis légitime, il lui arrive également de s'interroger là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: We can't stand to fall down (Cora - flashback)    Lun 16 Jan - 16:49

En sortant de l’infirmerie, la jeune femme n’avait pu que constater à quel point le camp avait changé. Ils s’étaient activés, à faire partir toute trace de l’attaque. Comme si ça ne s’était jamais passé. C’est la réflexion qu’elle s’était faite en se dirigeant jusqu’à la mairie. Parfois, il lui arrivait d’avoir des flashs, de revoir ses corps assemblés, inertes, les uns à côté des autres. Des visages familiers, ceux qu’elle saluait tous les jours et qui ne reviendront jamais. Elle-même avait été une victime de cette attaque, et pourtant, aurait aimé pouvoir aider. Mais dans sa condition, il n’y avait aucune chance pour qu’elle soit d’aucune utilité, mis à part avec ses paroles. Alors elle s’était battue, contre elle-même, pour se lever, pour avoir la force d’être de ceux qui continuaient à être rassurants, alors qu’en réalité, la jeune femme ne se sentait plus autant en sécurité. C’était la grosse désillusion. Elle croyait fortement au retour de leurs bourreaux. S’il avait pu franchir ses murs une fois, ça arrivera une nouvelle fois. Cette pensée la hantait la nuit, elle revoyait celui qui l’avait attaquée, torturée, sans aucune raison. Et face à ses pensées, rien ne soulageait son impuissance. Il fallait qu’elle continue à avancer, à vivre tout simplement, refusant d’être inactive. Il y avait toujours pire, et c’était d’ailleurs face à quelqu’un qui avait sans doute vécu l’enfer, que la brune se retrouvait. Jillian eut un petit sourire en entendant la surprise de Cora quant à leur rendez-vous.

Jillian l’invita à s’installer, et en fit de même. Lorsqu’elle lui demanda si elle était une collègue de Joseph, la brune hocha la tête. « Oui, j’assiste Joseph, en fait, mais c’est… une promotion plutôt récente. J’aurai aimé pouvoir t’accueillir en quarantaine, mais j’étais coincée à l’infirmerie à ce moment-là. Alors, ce rendez-vous, c’est une façon de rattraper le temps perdu. Tu continueras à avoir des sessions avec Joseph, si tu le souhaites. » Lui expliqua la jeune femme, dans un sourire. Elle adorait le poste qu’elle occupait en quarantaine, de base mais savait que d’aider Joseph, était une expérience tout aussi enrichissante. Il y avait beaucoup de travail, Joseph lui-même était débordé par des rendez-vous avec des survivants. Elle-même allait commencer à avoir des sessions avec certains d’entre eux. Pour l’instant, elle s’était contentée de recevoir les nouveaux arrivants, pour faire leur connaissance. « Ashley m’a dit qu’il était ton babysitter ? Tu es entre de bonnes mains avec lui, c’est une des personnes les plus bienveillantes que je connaisse. » Lui dit-elle, en posant son regard sur la jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We can't stand to fall down (Cora - flashback)    

Revenir en haut Aller en bas
 
We can't stand to fall down (Cora - flashback)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» stand medieval
» (F) Cora Hale Feat. Adelaide Kane
» Mange gratuit pour ta fête... !!!!!!
» [Emy] falling into darkness
» (m) - RICK MALAMBRI - i think i'm fall in love ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: