— broken mirror (w/lyssa)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 — broken mirror (w/lyssa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 21/10/2016
MESSAGES : 283
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : jack o'connell, wolfgang. (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jorah. jeremiah.
POINTS : 803

STATUT CIVIL : amour ? il ne sait même pas ce que veut dire ce mot. et pourtant, elle est accrochée à son âme. elle le consume un peu plus à chaque jour.
ANCIEN MÉTIER : il était livreur. pas un job de rêve, surtout qu'il était loin d'être un bon livreur. il lui arrivait aussi de participer à quelques transactions illégales histoire de se faire un peu d'argent rapide.
PLACE DANS LE CAMP : il fait parti des hommes d'echo chargé de surveiller les habitants du camp. membre de la brigade de surveillance interne, qui sait imposer le respect, notamment par la violence.
ARME DE PRÉDILECTION : il est particulière doué avec les armes à feu. les fusils d'assaut, tout particulièrement.
ÂGE : tout juste vingt-six ans. et pourtant, il porte le poids d'une centaine d'années de douleur.


MessageSujet: — broken mirror (w/lyssa)    Sam 14 Jan - 5:14

broken mirror
/ lyssa & jeff /
La surveillance. Oui, voilà le secteur auquel il avait déjà été affecté. Il avait donc eu l’occasion de faire le tour du camp. Et étrangement, il avait été surpris. Ce camp était, hors de tout doute, l’endroit le plus sécuritaire qu’il avait eu l’occasion de voir depuis l’épidémie. Déjà, seul l’installation militaire était en soit très impressionnante, mais le renforcement humain l’était certainement encore plus. Et bien qu’il ne comprenait qu’à moitié comment les hommes d’Echo avait réussi à s’y infiltrer contre leur insu, il n’en restait pas moins très impressionné. Il avait alors commencé sa formation comme surveillant aux frontières du camp avant d’occuper le poste d’une manière bien plus officielle. Ce qui occupait une grande partie de son temps, à vrai dire. Non pas moins coupable de laisser ainsi Lyssa seule presque toute la journée, il tentait de se convaincre que c’était la chose à faire s’il voulait la garder en sécurité. Et s’il y avait bien une chose qui lui importait à l’heure actuelle, c’était bien la sécurité de sa femme.
Fatigué, pourtant, après cette longue journée d’extrême vigilance, c’est malgré tout avec un sourire aux lèvres qu’il entra dans cette maison qui était à présent son chez-soi. Étrangement, il s’habituait à ce camp. Dans un sens, se tenir occupé ainsi, lui avait longtemps permis d’oublier. Ou du moins, permis de chasser ses pensées. Pourtant, dès qu’il rentrait dans cette maison, il se retrouvait tôt ou tard face à face avec Lyssa. Et cette douleur, omniprésente dans son regard, ne faisait qu’ouvrir sa propre douleur qu’il tentait d’oublier pendant la journée. Il n’avait pas osé lui parler de leur fils depuis sa mort. En partie parce qu’il trouvait le sujet bien trop délicat à aborder, mais surtout parce qu’il ne savait que dire pour tenter d’effacer la peine de sa femme. Non, pas l’effacer, seulement l’atténuer. Surtout que pour lui, cette perte était aussi difficile. Il s’agissait de leur fils après tout. De leur petit garçon, qu’il n’avait malheureusement pas réussi à protéger. Et comment, ils avaient tout essayer. Sans grand succès au final. Il retrouva Lyssa dans le petit salon. Elle devait y être depuis pas mal de temps. D’abord hésitant à la confronter, finalement, il décida pourtant que c’était enfin le moment. Il était prêt. S’assoyant à côté d’elle sur cette petite causeuse, il la regarda longuement sans dire un mot. D’un coup, il était moins sûr. Pourtant, il savait qu’ils ne pouvaient plus continuer comme ça. Que même si cela était certainement impossible, ils devaient passer à autre chose. « Cet endroit, c’est notre chance, Lys. » Il prit une grand inspiration. « C’est notre chance de recommencer, de passer à autre chose. » Il était prêt à faire les efforts. Pour elle, pour eux. « Il est parti. Et bien que je donnerais ma vie pour le ramener, on sait tous les deux que c’est impossible. » Sa gorge se noua. La douleur était peut-être moins guérie qu’il ne le croyait. « Je pense qu’il est mieux où il est, à vrai dire. Un monde comme celui-ci, ce n’est pas fait pour les enfants. » Pourtant, il ne méritait pas une telle mort. « Il méritait tellement mieux que cette vie. Toi aussi, tu mérites tellement mieux. » Comment avaient-ils pu en arriver là ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/01/2017
MESSAGES : 55
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : kaya scodelario ©BALACLAVA
MULTILINKS : kaï, la guerrière.
POINTS : 298

STATUT CIVIL : plate comme de l'eau. vide comme le néant et silencieuse comme le vent. il t’énerve, il t'insupporte.
ANCIEN MÉTIER : un métier qui te fait bien rire aujourd'hui puisque tu été employé dans les pont funèbre. tu t'occupais des morts, ironique non ?
PLACE DANS LE CAMP : tu es juste dans le groupe d'echo pour jax. tu hais les méthodes qu'ils utilisent pour survivres. ça t'insupportes.
ARME DE PRÉDILECTION : le couteau. les armes blanches en générales.
ÂGE : bientôt vingt-six années, tu ne te plain pas vraiment.


MessageSujet: Re: — broken mirror (w/lyssa)    Dim 15 Jan - 0:41

broken mirror

Δ jeff & lyssa



la douleur. physique et mentale. tu as mal, très mal et rien ne passe, juste le temps. tu dors souvent, peut être même trop souvent, tu veux juste oublier et ne pas faire face à la réalité. ton corps te fais mal, tes côtes cassés, ton bras aussi mais au final ton coeur souffre le plus. il saigne abondamment et tu n'as aucun moyen de l'arrêter. t'essayes pourtant, tu veux guérir mais c'est si difficile, si douloureux. tu pleurs la nuit, tu t'enroules sous la couverture et tu pleurs, tu essayes de ne pas réveiller jeff qui dors à tes côtés mais c'est dur, tu as mal. parfois tu prends ton courage à deux mains et tu te lèves du lit pour reprendre le court de ta vie mais le poids de la souffrance te rattrape très vite et tout te revient en mémoire. tes séquelles te rappel constamment le traumatisme que vous avez vécu et tu est très vite replongée dans cette déprime infernal. les journées se suivent et se ressemblent. tu croises parfois tes colocataires dans la maison mais tu ne parles pas, tu vis simplement car tu n'as pas le choix mais aussi pour jeff qui aujourd'hui est bien le seul à pouvoir te faire tenir. cependant, tu arrives plus à le regarder ou même à lui parler. vous avez toujours pas parlé de ce qui été arrivé à noam... il souffre autant que toi tu le sais très bien mais il est fort, il canalise sa souffrance pour toi et tu est tellement plus faible que lui. tu t'en veux de lui faire ça, d'être un fardeaux pour cet homme, l'homme que tu aimes par dessus tout.

son odeur, sa présence essentielle. il est là, dans le petit salon de votre maison. tu n'as pas bouger de l'après-midi, installer sur le sofa près de la fenêtre à observer la nature par la double vitre. tu sens le poids de son corps lorsqu'il s'installe près de toi. il est confus et hésitant, tu le sens frustré pourtant tu ne quitte pas la fenêtre du regard, resserrant le plaid contre ta poitrine meurtrie. sa voix brise le silence pesant, tu l'écoutes de ton oreille encore valide. ses paroles comme des poignards aiguisés s'enfoncent lentement dans ton coeur déjà ouvert. il a raison, tellement raison et ça fait encore plus mal de l'entendre, cette voix douce et rassurante, la voix de ton mari. celui qui pourrait sacrifier sa vie pour toi, celui que tu connais depuis des années, celui qui aujourd'hui te fait part de son chagrin. tes larmes coulent toutes seules, elles ont l'habitude de rouler sur ton visage détruit par la souffrance et la fatigue. cette fois il s'arrête, il veut t'entendre et même si tu lui parle moins en moins tu ne peux pas le laisser seul cette fois-ci. - comment fait-tu pour le supporter ? j'ai tellement mal, il me manque tellement... dis-tu dans un sanglot incontrôlable. - je..je suis désolée. pardonne-moi d'être faible jeff, pardonne moi d'être un fardeaux. je crois que j'ai besoin d'aide, aide moi jeff. lentement et pour la première fois tu te retournes vers l'homme près de toi, ce survivant que tu aimes éperdument, un simple regard suffit pour que tu craques totalement en sanglot. sans même attendre tu te blottit dans les bras de ton mari - j'ai besoin de toi. murmure-tu dans le creux de son cou.




© GASMASK

_________________


alors ça ne sera pas facile, ce sera même très dur, il va falloir faire des efforts chaque jour mais je suis prête à les faire parce que je suis amoureuse de toi. et je te veux chaque jour, près de moi. toi et moi, pour toujours.— neon demon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 21/10/2016
MESSAGES : 283
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : jack o'connell, wolfgang. (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jorah. jeremiah.
POINTS : 803

STATUT CIVIL : amour ? il ne sait même pas ce que veut dire ce mot. et pourtant, elle est accrochée à son âme. elle le consume un peu plus à chaque jour.
ANCIEN MÉTIER : il était livreur. pas un job de rêve, surtout qu'il était loin d'être un bon livreur. il lui arrivait aussi de participer à quelques transactions illégales histoire de se faire un peu d'argent rapide.
PLACE DANS LE CAMP : il fait parti des hommes d'echo chargé de surveiller les habitants du camp. membre de la brigade de surveillance interne, qui sait imposer le respect, notamment par la violence.
ARME DE PRÉDILECTION : il est particulière doué avec les armes à feu. les fusils d'assaut, tout particulièrement.
ÂGE : tout juste vingt-six ans. et pourtant, il porte le poids d'une centaine d'années de douleur.


MessageSujet: Re: — broken mirror (w/lyssa)    Sam 28 Jan - 3:08

broken mirror
/ lyssa & jeff /
C’était loin d’être ce qu’il avait souhaité. Il savait sa douleur immense, alors il ne pouvait que se douter qu’elle était partagée par Lyssa. Pourtant, à la vue de ses larmes qui emplissait peu à peu ses yeux couleur océan, il ne put s’empêcher de ressentir ce petit pincement au cœur. Il l’avait bien compris. Elle en avait beaucoup sur les épaules en ce moment. Peut-être s’en voulait-elle, tout comme lui, de ne rien avoir pu faire pour leur fils. Après tout, ils étaient ses parents, il était sous leur responsabilité. Et il avait échoué, assez lamentablement. Pourtant cela faisait presque deux mois. Mais ses souvenirs étaient aussi vifs que si cela s’était passé la veille. Mais il n’était pas le seul présent. Elle aussi avait été témoins de cette scène atroce, alors que leur fils avait perdu la vie à quelques mètres à peine d’eux. Impuissant. Voilà, comment se sentait Jeff fasse à cette situation. Totalement, désespérément. Autant face à la scène du passé, qu’à celle du présent. Il n’en pouvait plus de souffrir ainsi. Mais par-dessus tout, il n’en pouvait plus de voir Lyssa souffrir de la sorte. Son cœur se serra alors qu’il entendit les sanglots de la femme qu’il aimait plus que tout au creux de son cou. Pourtant, il ne put faire autrement que de refermer l’étreinte autour de sa femme. Elle avait besoin de lui, oui. Autant qu’il avait besoin d’elle.
Il crut bon de laisser planer un silence, de laisser cette tempête d’émotion passé avant de ne dire autre chose. Il ne voulait pas la voir pleurer. Ce n’était pas ce dont il avait besoin, ni ce dont elle avait besoin. Il espérait lui extirper un sourire. Qui avait ce don de le renverser à chaque fois. Un sourire qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Qui était peut-être mort lui aussi. Délaissant lentement cette étreinte rassurante, il posa sa main sur la joue de Lyssa essuyant l’eau qui coulait de ses yeux. « Il me manque, à moi aussi. À toutes les heures, de tous les jours. » Sa gorge se nouait, sous le coup de l’émotion. Il ne savait pas s’il parviendrait à finir sa phrase. Pourtant, il savait bien qu’il le devait. « Mais toi aussi, tu me manques. » Certes, elle avait été là pendant ces deux mois. Du moins, physiquement parlant. Mais il le voyait dans son regard. Qu’une partie d’elle s’en était allée. Une partie qui avait laissé un grand vide dans ces yeux autrefois rieurs. « Je suis là, Lys. Je suis là, et je n’irai nulle part. » Du moins, il ferait tout pour ne pas l’abandonner. Il prit une grande respiration, avant de déposer délicatement un baiser sur son front. « Dis-moi comment je peux t’aider. » Sa voix se brisa à nouveau. « Tu sais, je suis prêt à tout pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/01/2017
MESSAGES : 55
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : kaya scodelario ©BALACLAVA
MULTILINKS : kaï, la guerrière.
POINTS : 298

STATUT CIVIL : plate comme de l'eau. vide comme le néant et silencieuse comme le vent. il t’énerve, il t'insupporte.
ANCIEN MÉTIER : un métier qui te fait bien rire aujourd'hui puisque tu été employé dans les pont funèbre. tu t'occupais des morts, ironique non ?
PLACE DANS LE CAMP : tu es juste dans le groupe d'echo pour jax. tu hais les méthodes qu'ils utilisent pour survivres. ça t'insupportes.
ARME DE PRÉDILECTION : le couteau. les armes blanches en générales.
ÂGE : bientôt vingt-six années, tu ne te plain pas vraiment.


MessageSujet: Re: — broken mirror (w/lyssa)    Dim 12 Fév - 15:34

broken mirror

Δ jeff & lyssa



La difficulté de vivre avec cette peine et cette douleur constante. Tu n’as aucune idée de ta capacité à réussir, à contenir ce mal être et cette tristesse infini. Cependant tu dois réussir, vivre pour Jeff et pour que la perte de ton fils ne soit pas veine tu dois apprendre à vivre sans lui et avec sa perte et pour réussir tu as besoin de lui, besoin de Jeff. Aujourd’hui tu es prête à faire des efforts, passer le cap du deuil et apprendre à vivre sans Noam. Passer au-delà de ta culpabilité immense et penser au futur.

La présence de jeff te sort de tes pensés. Il s’installe près de toi et tu n’arrives pas à contenir tes émotions qui te submergent instantanément quand tu ouvres la bouche. Rapidement tu trouve réconfort dans les bras protecteur de ton mari, l’odeur de sa peau soulage ta peine et te calme peu à peu. Il te serre fermement contre lui, tu ressens alors la culpabilité t’envahir. Il reste silencieux, te laissant le temps de te calmer et te reprendre. Finalement tu t’échappes de son cou et relève ton doux visage transformé par tes larmes.

Le contact de sa main sur ta joue te soulage profondément, fermant les paupières tu inspires profondément en sentant tes sanglots s’évanouir lentement. Il efface les larmes de ta peau et te confis que Noam lui manque terriblement aussi. A ce moment précis tu te sens tellement stupide, ouvrant les paupières pour observer l’homme face à toi. Un regard doux mais remplis de regret. – oh. Jeff je suis si égoïste j’ai pensé qu’à moi, à ma peine. Dis-tu en posant ta petite main sur la sienne. – toi aussi tu me manques. Ajoutes-tu en souriant doucement au coin des lèvres, le premier demi-sourire depuis deux mois. tu dois le réconforter, cette fois c’est lui qui as besoin de toi, et tu n’as pas été là depuis trop longtemps. – je dois trouver une occupation, si je reste plus longtemps ici je  ne vais pas m’en sortir.





© GASMASK

_________________


alors ça ne sera pas facile, ce sera même très dur, il va falloir faire des efforts chaque jour mais je suis prête à les faire parce que je suis amoureuse de toi. et je te veux chaque jour, près de moi. toi et moi, pour toujours.— neon demon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 21/10/2016
MESSAGES : 283
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : jack o'connell, wolfgang. (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jorah. jeremiah.
POINTS : 803

STATUT CIVIL : amour ? il ne sait même pas ce que veut dire ce mot. et pourtant, elle est accrochée à son âme. elle le consume un peu plus à chaque jour.
ANCIEN MÉTIER : il était livreur. pas un job de rêve, surtout qu'il était loin d'être un bon livreur. il lui arrivait aussi de participer à quelques transactions illégales histoire de se faire un peu d'argent rapide.
PLACE DANS LE CAMP : il fait parti des hommes d'echo chargé de surveiller les habitants du camp. membre de la brigade de surveillance interne, qui sait imposer le respect, notamment par la violence.
ARME DE PRÉDILECTION : il est particulière doué avec les armes à feu. les fusils d'assaut, tout particulièrement.
ÂGE : tout juste vingt-six ans. et pourtant, il porte le poids d'une centaine d'années de douleur.


MessageSujet: Re: — broken mirror (w/lyssa)    Jeu 16 Fév - 17:58

broken mirror
/ lyssa & jeff /
En quelque sorte, ça lui faisait mal de la voir dans un tel état, surtout qu’il savait bien que c’était de sa faute. Il se sentait bien égoïste, sur le coup, en n’ayant pensé qu’à lui dans toute cette histoire. Mais il était trop tard maintenant, pour faire marche arrière. Il était donc au pris avec cette erreur qui semblait avoir fait remonter les mauvais souvenirs de sa femme. Mais d’un autre côté, il en avait gros sur le cœur, et ça depuis plusieurs semaines déjà. Et bien qu’il avait pris ce mal sur lui très longtemps, il n’en pouvait plus d’agir que si de rien n’était. Parce que ça le détruisait un peu plus à chaque jour. Mais voilà, il tentait de se convaincre qu’Astoria était sa chance de rédemption. Qu’en s’investissant pour la sécurité des autres, il arrivait peut-être à se pardonner de ne pas avoir pu protéger Noam et Lyssa, pas comme il l’aurait dû, tout du moins. Enfin, il tentait de se convaincre que c’était la chose à faire. Mais ce n’était pas chose facile. Après, comment pourrait-il complètement se pardonner après être resté là, immobile à voir cet homme assassiné son fils. Non, il ne pouvait pas. C’était bien trop gros pour qu’il finisse un jour par se pardonner. Mais il pouvait tenter d’y penser un peu moins, pour espérer un jour pouvoir passer à autre chose.
S’étant perdu à travers tous ces songes, il n’avait compris qu’à moitié ce qu’elle lui avait dit. Mais juste l’essentiel, alors il n’avait pas besoin de lui demander de répéter. « Arrête, je ne veux pas que tu commences à culpabiliser. » Il sourit de nouveau, serrant un main la main qu’il tenait toujours. « Tu n’as pas été égoïste, tu as besoin de temps, je comprends ça. » Il prend alors une grande respiration, pour s’aérer un peu les esprits. Puis il vu un mince sourire se dessiner sur ses lèvres. À ce moment-là son cœur fit un bond. Peut-être ne l’avait-il pas complètement perdue au final… « Enfin, je pense que tu n’as qu’à demander pour commencer à travailler. » Toujours souriant, il s’approche un peu d’elle. « Peut-être comme infirmière, t’as toujours été jolie en action. » Il se souvenait très bien la première fois qu’il l’avait vue. Il se rappelait de ce jour comme si c’était hier à vrai dire. Et en quelque sorte, il était nostalgique de ce passé, alors que tout semblait aller pour le mieux, mais quand ça n’allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/01/2017
MESSAGES : 55
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : kaya scodelario ©BALACLAVA
MULTILINKS : kaï, la guerrière.
POINTS : 298

STATUT CIVIL : plate comme de l'eau. vide comme le néant et silencieuse comme le vent. il t’énerve, il t'insupporte.
ANCIEN MÉTIER : un métier qui te fait bien rire aujourd'hui puisque tu été employé dans les pont funèbre. tu t'occupais des morts, ironique non ?
PLACE DANS LE CAMP : tu es juste dans le groupe d'echo pour jax. tu hais les méthodes qu'ils utilisent pour survivres. ça t'insupportes.
ARME DE PRÉDILECTION : le couteau. les armes blanches en générales.
ÂGE : bientôt vingt-six années, tu ne te plain pas vraiment.


MessageSujet: Re: — broken mirror (w/lyssa)    Sam 18 Fév - 1:16

EXORDIUM.

BROKEN MIRROR - JEFF & LYSSA


une grande respiration pour calmer tes pleures. stop. tu dois reprendre tes esprits. Jeff a raison, tu lui manque et il te manque atrocement. voilà deux mois que tu t'enferme dans cette maison, que tu refuses de parler et de sortir. intenable. le mot parfait pour décrire la situation actuel. reprend toi. tu dois combattre tes démons. chaque habitant de ce camp a perdu un être cher et pourtant ils se battent, tu dois le faire. tu peux le faire. pour noam. pour jeff. pour toi.

un pas après l'autre. le temps soulage les blessures. tu as besoin de temps mais tu en as eu du temps. tu dois t'occuper, te rendre utile. jeff a besoin de toi. il est si gentil et compréhensif. comment as-tu pus le laisser seul aussi longtemps. tu dois arrêter de pensé, tout ce bouscule dans ta tête. trop de choses fusent et t'embrouillent. concentre toi. - Merci. Je crois que je peux pas y arriver sans toi jeff. un souffle. il te soulage avec de simple parole, avec sa présence. tu l'aimes follement. il le sait, tu espères. tu souris de nouveau à ses paroles, il te complimente encore et toujours. tu adores ça. - Tu crois qu'ils accepteraient ? que fais-tu toi ? voilà deux mois que vous êtes ici. tu n'as même pas eu l'idée de demander à ton mari son rôle dans le camp. il est intelligent, attentif. il doit avoir un rôle important. il le mérite.




_________________


alors ça ne sera pas facile, ce sera même très dur, il va falloir faire des efforts chaque jour mais je suis prête à les faire parce que je suis amoureuse de toi. et je te veux chaque jour, près de moi. toi et moi, pour toujours.— neon demon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — broken mirror (w/lyssa)    

Revenir en haut Aller en bas
 
— broken mirror (w/lyssa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DDE MyBook Mirror Edition 1To
» BROKEN.bridge ♣ why are you so serious ?
» Questions avant de rejoindre (?) la famille Bbox
» peaky blue. ▽ already broken.
» – broken doll (JULES)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: