// wild beasts. (raven)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 // wild beasts. (raven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
staff / ruler of astoria
Elsie Greene
INSCRIPTION : 06/01/2017
MESSAGES : 300
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : daisy ridley, avatar @wolfgang.
MULTILINKS : margot la badass™, ofelia la montagnarde et murphy le looser.
POINTS : 434

STATUT CIVIL : coeur brisé, impossible à réparer. la poupée n'est plus capable d'aimer de cette manière.
ANCIEN MÉTIER : elsie aidait son père, dans sa boutique d'articles de chasse. la gamine rêvait de devenir park ranger, mais l'apocalypse lui a arraché.
PLACE DANS LE CAMP : assignée à la chasse, perdue dans la forêt, le seul endroit où elle se sent véritablement en sécurité.
ARME DE PRÉDILECTION : le vieux fusil de chasse de son père, gravé au inital du vieux greene : sg. pour les rôdeur, elle a ce long bâton qu'elle utilise pour leur briser le crâne.
ÂGE : l'innoncence de la jeunesse, à peine majeure ; la gamine n'a que vingt-et-un ans.


MessageSujet: // wild beasts. (raven)   Sam 14 Jan - 18:06

You and I are nothing but
wild beasts wearing human skins. / ❀

C’est comme si la gamine se réveillait après une nuit trop longue. L’une de ces nuits qui n’existaient plus, l’une de celle qui avait disparu avec le reste du monde. Des semaines, des mois, des années qu’elle n’avait pas si bien dormi ; c’est pas normal. Elsie émerge, sentant contre sa peau la sensation de draps propres. La Greene dormait dans la forêt le plus souvent, ou se réfugiait dans les placards des maisons pendant l’hiver. Mais un lit ? Un lit ce n’était pas normal. A moitié éveillée, la gamine ne réalise pas, pas encore. C’est comme un rêve, une bribe d’un passé arraché. C’est un bout d’avant, un cauchemar sadique de ce qui m’existait plus. C’est un souvenir, de quand elle était encore elle-même. Avant que la solitude, la peur et la paranoïa la ronge, chaque jour un peu plus. C’est cette même paranoïa qui lui met la puce à l’oreille. Des rêves, elle n’en a plus depuis longtemps ; jamais elle ne s’enfonce dans un sommeil suffisamment profond pour connaître le doux soulagement de quelques instants de fantaisie. Et si elle ne rêvait pas, alors c’était la réalité.

Elsie ouvre les yeux, violemment. Dans un souffle, elle reprend connaissance. Contre sa peau, la caresse des draps et bien réel, aussi réel que la douleur qui lui déchire l’échine et le bas du crâne. Tout lui revient. La maison, les rôdeurs. Sa fuite. Sa chute. L’inconscience. Il n’y avait aucune chance qu’elle s’en soit sortie, pas avec tous les pourris derrière elle. Peut-être qu’elle était morte ? Une délivrance bienvenue après ces mois de combat. Mais ça ne pouvait pas être ça. La gamine épie la pièce. Ca avait tout d’une chambre d’hôpital, les couleurs pâles, le lit médical, les équipements autour d’elle. Si elle ne rêvait pas, et qu’elle n’était pas morte, alors il n’y avait plus qu’une option : elle était prisonnière. On avait dû trouver son corps inconscient, et on l’avait ramené dans un campement. Soudainement, son coeur s’accélère. Les souvenirs de ce passé brisé lui revienne en mémoire et son souffle se fait court. Elsie se relève, trop brusquement ; ça lui arrache un gémissement de peine alors que la douleur lui déchire le dos. Puis elle l’aperçoit du coin de l’oeil, posé sur une chaise à l’autre bout de la pièce ; l’homme la regarde, les yeux ronds.

La gamine laisse échapper un cri craintif ; elle se débat, arrache les aiguilles plantées dans ses bras, elle se bat contre les draps qui refuse de la laisser partir. Puis finalement, elle se défait de ce lit qui la faisait prisonnière. Elsie attrape la première chose qui lui tombe sous la main -un pichet en acier posé sur sa table de nuit-, et elle se réfugie contre le mur opposé à l’étranger qui se tenait entre elle et la porte. Son souffle est court, ses yeux écarquillés par la peur. Son coeur bat si fort contre la poitrine qu’elle l’entend résonner partout dans son corps. Bête craintive, paniquée, la sauvageonne ne trouve rien de mieux à faire que de fixer l’étranger en brandissant son arme de fortune.

_________________
I look around, but I can't find you, If only I could see your face. Instead of rushing towards the skyline, I wish that I could just be brave. I must become a lion hearted girl Ready for a fight Before I make the final sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1134-lion-hearted-girl-e http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1140-drowned-in-moonlight-e
Invité
Invité

MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Sam 14 Jan - 19:20

Wild beasts
/ Elsie  & Raven /


Nouvelle ronde pour Raven, qui, clairement se faisait traiter comme le petit nouveau incapable. De quoi ravir le blond, qui a toujours eu le sang relativement chaud. Pourtant, comme il n'a aucune envie de se faire renvoyer de ses jolies morailles protégées qu'étaient Astoria, le surveillant prenait sur lui. Ah oui, il tournait dix-huit fois sa langue dans sa bouche, et évitait de donner des coup de boules aux plus méritants. Ils étaient chanceux, ceux-là. On dirait que l'épidémie l'avait forcé à mettre de l'eau dans son vin. Il fallait être intelligent, plutôt que de foncer la tête baissée. Il avait dû revoir sa stratégie puisque le coup du bélier l'avait mené droit dans une embuscade, la dernière fois. Il eut droit à un petit séjour forcé dans un entrepôt. De quoi calmer quelqu'un pendant un bon petit moment. Durant leur ronde quotidienne, ils étaient tombés sur une nana mal en point. Si Raven ne l'avait pas reconnue – du fait de son manque d'ancienneté, ses collègues pensaient qu'il s'agissait d'une jeune femme du camp. Allez savoir comment elle avait atterri là, mais Raven n'était pas celui qui posait les questions. Il s'en fichait de toute manière.

Ils avaient été chargés de la ramener. Après tout, ils n'allaient pas la laisser pourrir dehors, right ? Le blond l'avait transporté jusqu'à l'infirmerie, là où l'équipe médicale prendrait grand soin de la jeune femme. Mais voilà qu'en arrivant sur le camp, les surveillants se sont rendus compte, à leur plus grande surprise que l'inconnue n'était pas celle qu'ils pensaient être. La possibilité qu'elle ait pu avoir une jumelle fit sourire Raven, puisqu'il fallait avouer qu'il s'était plus ou moins retrouvé dans la même situation. Il avait assisté à la joie d'une sœur qui retrouvait la deuxième partie d'elle-même, à l'idée de savoir cette dernière encore en vie. A ce moment là, Raven n'eut que pour choix de se confronter à sa propre situation. Il savait son frère en vie, mais jusqu'à présent, ils s'étaient probablement évités. De quoi donner la couleur à cette relation qui, n'a pas toujours été ainsi. Sa sœur était restée parmi elle jusqu'à ce que la fatigue et le besoin de se doucher prima sur le reste. Raven, qui n'avait rien de mieux à faire, s'était vu attitré le rôle de babysitter. Sa chef lui avait dit qu'il n'avait, de toute manière, pas le choix. OK.

Posté dans la chambre, le jeune homme lisait un magasin des plus inintéressants lorsqu'il entendit de l'agitement de l'autre côté de la pièce : celle qui se nommait Elsie était revenue à elle. Le blond aurait préféré que ça se passe lorsque sa sœur serait revenue, mais avec sa chance de fifou, voilà qu'il était confronté à une jeune femme paniquée, qui fusillait la pièce du regard. «  Calme-toi, t'es en sécurité ici.  » Il n'a jamais été le mec le plus doué pour apaiser les gens. La preuve, la jeune femme s'agitait encore plus, de là à se faire mal – et se leva du lit, attrapant par la même occasion un pichet avant d'aller s'isoler contre le mur, en face. Raven, qui se trouvait être l'obstacle entre la porte et la demoiselle, se leva enfin, en l'observant. Elle semblait apeurée, prête à l'attaquer comme si sa vie en dépendait. «  Ecoute... personne va te faire du mal, ici, ok ? Ta sœur, heu... merde, j'sais plus comment elle s'appelle, elle va revenir, elle est partie se doucher.  » Dit-il, en s'approchant légèrement. «  En attendant les grosses retrouvailles, tu devrais te remettre dans le lit.  » Proposait-il, en continuant, un pas, puis un autre. «  Et poser ce pichet, tu vas te faire mal, bichette.  »

Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
Elsie Greene
INSCRIPTION : 06/01/2017
MESSAGES : 300
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : daisy ridley, avatar @wolfgang.
MULTILINKS : margot la badass™, ofelia la montagnarde et murphy le looser.
POINTS : 434

STATUT CIVIL : coeur brisé, impossible à réparer. la poupée n'est plus capable d'aimer de cette manière.
ANCIEN MÉTIER : elsie aidait son père, dans sa boutique d'articles de chasse. la gamine rêvait de devenir park ranger, mais l'apocalypse lui a arraché.
PLACE DANS LE CAMP : assignée à la chasse, perdue dans la forêt, le seul endroit où elle se sent véritablement en sécurité.
ARME DE PRÉDILECTION : le vieux fusil de chasse de son père, gravé au inital du vieux greene : sg. pour les rôdeur, elle a ce long bâton qu'elle utilise pour leur briser le crâne.
ÂGE : l'innoncence de la jeunesse, à peine majeure ; la gamine n'a que vingt-et-un ans.


MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Mer 18 Jan - 14:23

You and I are nothing but
wild beasts wearing human skins.   / ❀

C’est comme un cauchemar. Pire même, parce que c’était la réalité. Pour la gamine qui avait pris grand soin d’éviter le moindre contact humain pendant plus d’un an, c’était son enfer personnel. Prisonnière dans cette pièce, sans moyen de s’échapper. Les souvenirs soigneusement enfouis au fond de son esprit ressurgissent, ceux de la dernière fois où elle avait été en présence des autres. Avant l’incident, avec sa captivité, avant le traumatisme. Avant, quand Astrid était là. Avant, quand elle était elle-même. Ca lui paraissait loin, dans un passé oublié, dans une autre vie. Quand la gamine avait une famille, des amis, quand elle avait une vie. Maintenant, la proximité d’une seule personne suffisait à faire s’emballer son coeur fragile ; son cerveau ne répondait plus, ne pensait qu’à fuir ce contact qui la rendait malade. Pendant son année de fuite solitaire, Elsie avait rencontré plusieurs groupes ; de loin, souvent, où elle se contentait de les observer avant de prendre la fuite. Mais parfois, elle se faisait surprendre, et on tentait de l’approcher. Des groupes pacifistes, la plupart du temps, qui voulait seulement savoir si l’enfant égarée allait bien. Mais la Greene ne savait plus faire la distinction ; les bons, les mauvais, tout se mélangeait. Tout ce que son cerveau lui criait, c’était de prendre la fuite. De s’éloigner au plus vite de ceux qui lui avait fait tant de mal, de ceux qui lui avait tout enlevé. Elle en était devenue violente la gamine, à menacer ceux qui se dressait sur son chemin. A se débattre, à se battre. Ca la rongeait, un peu plus chaque fois qu’elle y pensait. Alors elle n’y pensait pas.

« Calme-toi, t'es en sécurité ici. » Bien sur. Ces mots, ont les lui avait répété des centaines de fois, pourtant ça ne le rendait pas vrais. Elsie reste plantée, le dos contre le mur, son arme de fortune tenue solidement entre ses doigts tremblant. Elle le fixe, la gamine, avec son air affolé. Ses grands yeux noisettes sont ronds, ses sourcils froncés ; elle aimerait paraitre menaçante, mais elle ne se fait pas beaucoup d’espoir. C’était comme un chaton qui montrait les dents. La gamine reste muette. Ca fait plus d’un an et demi qu’elle n’a pas dit un mot, elle avait oublié, au fond, comment faire. Le chaos dans sa tête ne lui permettait pas de réfléchir, de toute manière. Tout s’agitait, tout se confondait. Une seule directive : prendre la fuite. « Ecoute... personne va te faire du mal, ici, ok ? Ta sœur, heu... merde, j'sais plus comment elle s'appelle, elle va revenir, elle est partie se doucher. » Sa soeur ? Le Greene n’avait plus de soeur. Elle était morte, oubliée, avec le reste de sa vie passée. Ca aurait dû lui mettre la puce à l’oreille, elle aurait dû se douter de quelque chose. Se douter que contrairement à ce dont elle était convaincu, elle n’était pas toute seule. Mais la gamine était trop perdue, trop brisée, pour se rendre compte de l’évidence. Elle n’avait plus personne. Alors tout ce dont elle se rend compte, c’est du pas en avant de cet homme qui se rapproche dangereusement. « En attendant les grosses retrouvailles, tu devrais te remettre dans le lit. »  Elsie tente de se reculer, de se rapprocher un peu plus du mur dans son dos. Son coeur bas vite, trop vite. Son souffle est court, et elle n’arrive à penser à rien d’autre qu’à cette peur au creux de son estomac, qui lui tord les tripes. « Et poser ce pichet, tu vas te faire mal, bichette. » Un pas de plus, et s’en est trop pour Elsie. Piégée, impuissante, il fallait qu’elle passe à l’offensive. D’un coup sec, elle lance le pichet qui s’envole à travers la pièce, finissant sa course sur l’assaillant. Elle en profite pour échapper à ce coin de pièce qui la tient prisonnière, ignorant la douleur dans son dos alors qu’elle s’empare de la chaise au pied de son lit. La gamine la lance à son tour, un peu au hasard, espérant bloquer le passage de l’étranger ; puis elle fond vers la fenêtre. Bloquée. Impossible de l’ouvrir, impossible de s’échapper. La seule option était cette foutue porte, toujours bloquée par l’inconnu.  

_________________
I look around, but I can't find you, If only I could see your face. Instead of rushing towards the skyline, I wish that I could just be brave. I must become a lion hearted girl Ready for a fight Before I make the final sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1134-lion-hearted-girl-e http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1140-drowned-in-moonlight-e
Invité
Invité

MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Mer 18 Jan - 17:36

Wild beasts
/ Elsie  & Raven /

Okay, niveau délicatesse, on aura vu mieux. Raven n’est clairement pas le genre de mec à être doué, dans le social. Il aurait pu être un peu plus… rassurant, mais voilà, lui il est brut de décoffrage, sans prendre des pincettes, il lui balance qu’elle est en sécurité ici. Il le pensait, pas certain que ce soit réellement crédible, sortant de sa bouche. S’il s’était mis à sa place, il se serait dit, qu’il aurait pu mieux faire. Un gros barbu comme lui, barrant le passage, ça n’avait rien de rassurant. Pour preuve, la bichette, elle avait l’air complètement apeurée. Elle l’observait comme s’il allait la bouffer, ou quelque chose comme ça. Il aurait bien aimé trouver quelque chose d’autre à redire, et se souvient que la nana qui était la plus tôt, était sa sœur jumelle. Si ça pouvait aider, alors Jacobs reprend, en lui disant que sa sœur allait revenir, éventuellement d’ici quelques minutes, ou heures. Il n’en savait rien, il avait oublié de lui demander. Raven pensait se contenter de matter quelqu’un dormir, il n’avait pas anticipé un éventuel réveil. Malgré ses propos, la jeune femme ne semblait pas réagir des masses. « Tu comprends ce que j’dis, tu parles anglais ? » En vient-il à lui demander, parce que son silence le pousse à s’interroger. Si ça se trouve, elle parle un autre langue et ne pige quedalle à ce qu’il était en train de lui dire. Elle s’était réfugiée contre un mur, et le militaire s’avançait doucement vers elle, pour l’inciter à retourner s’allonger. Il voyait bien qu’elle souffrait dans cette position.

La jeune femme tenta de reculer, en vain. Il continue d’avancer, progressivement, lentement. Elsie avait un pichet dans la main, et autant dire qu’il n’avait pas l’intention de se le prendre en pleine tronche. La sauvageonne manqua d’ailleurs de lui faire un head-shot, en lançant le projectile. Il se protégea de ses bras, en faisant dévier la course du pichet, qui s’écrasa au sol dans un bruit sourd. « Putain !! » S’exclamait-il, tandis qu’elle ne tarda pas à lancer un nouveau projectile à son encontre : une chaise.  « Hé mais Vendredi et la vie sauvage, tu te calmes ?? » Grommela-t-il, en relevant les yeux vers la jeune femme qui tentait une fuite – vaine – vers la fenêtre. « Et merde, hein. » Il fonça vers la jeune femme, en balançant : « J’suis pas là pour t’faire du mal, arrête de m’balancer des trucs dans la gueule. »

Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
Elsie Greene
INSCRIPTION : 06/01/2017
MESSAGES : 300
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : daisy ridley, avatar @wolfgang.
MULTILINKS : margot la badass™, ofelia la montagnarde et murphy le looser.
POINTS : 434

STATUT CIVIL : coeur brisé, impossible à réparer. la poupée n'est plus capable d'aimer de cette manière.
ANCIEN MÉTIER : elsie aidait son père, dans sa boutique d'articles de chasse. la gamine rêvait de devenir park ranger, mais l'apocalypse lui a arraché.
PLACE DANS LE CAMP : assignée à la chasse, perdue dans la forêt, le seul endroit où elle se sent véritablement en sécurité.
ARME DE PRÉDILECTION : le vieux fusil de chasse de son père, gravé au inital du vieux greene : sg. pour les rôdeur, elle a ce long bâton qu'elle utilise pour leur briser le crâne.
ÂGE : l'innoncence de la jeunesse, à peine majeure ; la gamine n'a que vingt-et-un ans.


MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Dim 5 Fév - 23:38

You and I are nothing but
wild beasts wearing human skins.   / ❀

Autour d’elle, le monde s’arrête. Tout lui parait loin, écho d’une réalité dont elle ne fait pas partie. Dans sa tête, c’est le chaos. Tout se mélange, plus rien n’a de sens. Paniquée, elle n’arrive plus à réfléchir, et les mots qui sortent de la bouche de son assaillant n’arrive pas à trouver d’ordre. Une seule pensée bloque toute les autres : fuir. S’échapper, coute que coute. Plus rien n’importait d’autre que de trouver un moyen de sortir de cette pièce. Alors sans réfléchir, et sans réellement écouter les paroles surement mensongères de l’homme qui la tient prisonnière, la gamine décide de passer à l’attaque. Elle n’avait pas de grandes chances face à son adversaire qui faisait presque deux fois sa taille, mais Elsie n’avait rien à perdre. Elle était rapide, elle était agile. Avec un peu de chance, elle réussirait à lui filer entre les doigts et à prendre la fuite. Alors dans un élan de désespoir, elle tente le tout pour le tout en lançant son arme de fortune, espérant que le pichet blesse son assaillant ou au moins qu’il le déstabilise le temps qu’elle s’enfuie. Sans un regard en arrière, elle ignore les plaintes du blond et profite de la distraction pour traverser la pièce, poussant au passage la chaise sur son passage pour gagner un peu de temps. « Hé mais Vendredi et la vie sauvage, tu te calmes ?? » La gamine n’entend rien qu’un écho lointain, assourdie par le battement de son coeur contre sa poitrine. S’énervant contre cette fenêtre qui ne semble pas vouloir s’ouvrir, Elsie peine à respirer ; la peur lui serre la gorge, lui tord les tripes. Ses fantômes du passés lui reviennent alors que la scène n’est que trop familière. Ca la renvoie, près de deux ans en arrière. Quand Astrid était encore là, et que son monde tenait encore debout. Peu de temps après avoir été fait prisonnier, son petite groupe avait tenté de prendre la fuite ; la gamine s’était battue, bec et ongle, jusqu’à parvenir jusqu’à la porte ouverte. Mais en entendant le cri de sa petite amie dans son dos, Elsie n’avait pas eu le courage de prendre ses jambes à son cou. Jamais elle n’aurait pu l’abandonner. Elle se rappelle du géant qui la tenait Astrid dans ses bras, et des coups que la Greene avait tenté de lui porter. Elle se rappelle surtout de ceux qu’on lui avait rendu. Quand les fugueurs avaient été récupérés, la moitié avait été décimée à coup machette, sous les yeux des survivants. Ce jour là, Eslie c’était promis de ne plus tenter quoique ce soit, pour épargner les vies qu’ils restaient. Aujourd’hui pourtant, il n’y avait plus qu’elle. Et la gamine préférait crever qu’être prisonnière à nouveau.

Chassée par ses démons, la belle n’entend pas son assaillant jurer, ni les pas lourds qui foncent vers elle. Quand elle se retourne, il est trop tard. Elsie tente de l’esquiver, mais la main de l’homme empoigne fermement son bras, l’empêchant de s’échapper. La gamine pousse un cri strident, animal sauvage prise au piège. Elle tente de se débattre, mais c’est peine perdue. Alors instinctivement, elle plante ses dents autour du poignet de son agresseur, aussi fort que possible.  

_________________
I look around, but I can't find you, If only I could see your face. Instead of rushing towards the skyline, I wish that I could just be brave. I must become a lion hearted girl Ready for a fight Before I make the final sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1134-lion-hearted-girl-e http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1140-drowned-in-moonlight-e
Invité
Invité

MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Lun 6 Fév - 12:20

Wild beasts
/ Elsie  & Raven /


Blasé par la tournure que prenait les évènements dans cette chambre, le jeune homme tentait de se faire comprendre, mais en vint à se dire que la sauvageonne ne devait peut être pas parler leur langue. Allez savoir, elle ne bronchait pas, lorsqu’il lui parlait. C’était soit ça, ou soit elle n’écoutait pas. Il ne saurait dire sur le moment, trop occupé à essayer d’esquiver la chaise qui lui barrait temporairement le chemin. Elle commence à l’agacer, à flipper comme ça alors qu’il ne lui voulait aucun mal. Pour autant, Raven ne pouvait pas la laisser s’en aller. Pas avant qu’elle ait vu sa sœur. C’était le plan, on lui avait ordonné de rester ici, et c’est ce qu’il allait faire. Raven n’avait pas envie de s’attirer les foudres de ses supérieurs pour une nana. Il s’en fichait de ce qu’il adviendrait de cette dernière, lui, il veut juste rentrer chez lui à la fin de son service. Autant dire qu’elle ne lui rendait pas la tâche facile.

Il la regardait tenter de s’évader – en vain par la fenêtre, puis, en vint à réduire la distance entre eux deux. Il ne le voulait pas à la base, mais Raven ne voulait pas risquer qu’elle pète la fenêtre ou quelque chose dans ce goût là. Il bondit sur la jeune femme pour la pousser à s’éloigner de la fenêtre. Sa main se pose sur son bras, pour l’empoigner tout en lui soufflant – à nouveau des mots auquel il n’aura pour réponse que des cris et de la violence. En effet, la jeune femme en vint à lui mordre le poignet, lui arrachant un grognement plus vif.  Si ses doigts relâchaient son emprise sur son bras, son autre main se referma sur sa gorge, qu’il serra, en pestant : « ça, c’était pas cool. » dit-il, en perdant clairement patience. « Ecoute si tu restes pas tranquille, on va devoir t’foudre un sédatif, en attendant que ta sœur revienne, alors t’arrêtes de vouloir te casser. » A dire vrai, il n’en savait rien, mais il avait bien une manière propre à lui d’assommer quelqu’un. Sa main redescendit d’un cran, pour agripper à nouveau son bras et la forcer à rejoindre le fameux lit. « Pourquoi nous compliquer la tâche quand on peut attendre tranquillement hein ? » Soufflait-il, les sourcils froncés et en ne manquant pas de menotter l’une des mains de la brune au barreau du lit.


Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
Elsie Greene
INSCRIPTION : 06/01/2017
MESSAGES : 300
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : daisy ridley, avatar @wolfgang.
MULTILINKS : margot la badass™, ofelia la montagnarde et murphy le looser.
POINTS : 434

STATUT CIVIL : coeur brisé, impossible à réparer. la poupée n'est plus capable d'aimer de cette manière.
ANCIEN MÉTIER : elsie aidait son père, dans sa boutique d'articles de chasse. la gamine rêvait de devenir park ranger, mais l'apocalypse lui a arraché.
PLACE DANS LE CAMP : assignée à la chasse, perdue dans la forêt, le seul endroit où elle se sent véritablement en sécurité.
ARME DE PRÉDILECTION : le vieux fusil de chasse de son père, gravé au inital du vieux greene : sg. pour les rôdeur, elle a ce long bâton qu'elle utilise pour leur briser le crâne.
ÂGE : l'innoncence de la jeunesse, à peine majeure ; la gamine n'a que vingt-et-un ans.


MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Mar 21 Fév - 18:00

You and I are nothing but
wild beasts wearing human skins. / ❀

Contre sa peau, le contact des doigts de son assaillant trace des brulures, sa peau dévorée par les flammes. La gamine déteste ça. Depuis son évasion miraculeuse, depuis ces mois d’abus et de traumatisme, elle fuyait le contact plus que n’importe quoi, refusant que quiconque l’approche d’assez près pour pouvoir la toucher. Dans ses veines, la peur brulait chaque centimètre de son coeur, la panique lui faisait perdre la tête. La seule chose qui l’animait, c’était le besoin de se défaire de l’emprise de son attaquant. Sans réfléchir, la gamine attaque. Son instinct de survie se réveille alors que ses dents se plantent dans le poignet de l’homme, féroce, sauvage. Ce n’était pas la première fois qu’Elsie se débattait ainsi, pas la première fois qu’elle en était venu à la violence. Sur sa route solitaire, la sauvageonne avait croisé à plusieurs reprises d’autres groupes, plus ou moins pacifique. Elle avait pris grand soin de tous les éviter, ne se posant même pas la question de savoir s’il lui voulait ou non du mal, pourtant une ou deux fois, on lui avait barré le chemin. L’instinct de survie de la Greene l’avait alors poussé à se défendre, à s’échapper, laissant derrière elle des corps couvert d’hématomes, de morsures et de coupures plus ou moins importantes. Cette fois pourtant, elle se retrouvait impuissante sans aucune arme autre que l’inutile carafe qu’elle avait envoyé voler. Faute de mieux, ses dents suffiraient. La sauvageonne ignore les grognement de douleur de son assaillant, croquant toujours plus fort jusqu’à ce que, finalement, l’homme lâche prise. Elsie s’élance, tente de s’évader, mais le moment de liberté est bien court puisque la seconde main du blond vient se plaquer violemment contre sa gorge.

Prise au piège, la belle se débat mais elle ne peut plus bouger. Le cri qui tente de s’échapper de sa gorge se retrouve coincé, alors qu’un simple gémissement de douleur passe la barrière de ses lèvres. « Ça, c’était pas cool. » souffle-t-il alors que la main autour du cou fin de la gamine l’empêche de respirer. Pour toute réponse, Elsie lui crache au visage, unique défense du chaton effarouché. Elle le fixe avec ce regard hagard, empli de colère, de père et de panique. « Ecoute si tu restes pas tranquille, on va devoir t’foudre un sédatif, en attendant que ta sœur revienne, alors t’arrêtes de vouloir te casser. » Sa soeur ? Elsie ignore ce qu’il cherchait à faire, peut-être déstabiliser, ou bien tenter de gagner sa confiance par les mensonge. Mais l’idée du sédatif la terrifie, refusant de retomber inconsciente alors qu’elle était encore entre les griffe de son assaillant ; la gamine arrête de se débattre, attendant le bon moment pour attaquer. Son attaquant baisse finalement sa main, se rattachant à nouveau à son bras. La Greene voudrait tirer, tenter de se défendre, mais elle sait qu’il est plus fort qu’elle. « Pourquoi nous compliquer la tâche quand on peut attendre tranquillement hein ? » Et pourquoi pas ? pense la belle, si fort que le blond pouvait surement l’entendre. A la vue des menottes, elle se débat, elle se secoue, mais l’emprise autour de son bras est trop forte. Finalement, elle se retrouve attachée au barreau du lit, alors que son regard noir fusille le blond. Pour toute réponse à la question réthorique de son attaquant, le pied de la sauvageonne s’envole, terminant sa chute dans le bas ventre du blond. Faute de réellement l’aider dans cette situation, ça lui faisait au moins plaisir de le voir plié en deux.

_________________
I look around, but I can't find you, If only I could see your face. Instead of rushing towards the skyline, I wish that I could just be brave. I must become a lion hearted girl Ready for a fight Before I make the final sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1134-lion-hearted-girl-e http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1140-drowned-in-moonlight-e
Invité
Invité

MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   Mar 28 Fév - 18:12

Wild beasts
/ Elsie  & Raven /
Raven n’est pas connu pour sa patience légendaire, il ne sait même pas pourquoi on l’a assigné à la surveillance de cette sauvageonne car il n’était clairement pas bien placé pour apaiser qui que ce soit. Il avait cette tendance à être plus stressant qu’autre chose… probablement parce qu’il n’avait rien d’un petit ange inoffensif. Il s’énervait facilement, pouvait se montrer violent. Ce n’était pas un scoop, il n’avait rien d’un saint, et encore moins d’un psy. Car, il ne fallait pas avoir terminé ses études pour piger qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec cette jeune femme apeurée, qui laissait s’échapper quelques cris, des plaintes ou même n’hésitait pas à l’attaquer. Il perdait patience, commençait à s’énerver, tandis que la jeune femme ne changeait pas de comportement, allant jusqu’à le mordre. Agacé, Raven l’attrapa sans mal, et sa main se renferma sur sa gorge. Il ne réfléchissait plus vraiment et serra. La jeune femme riposta en lui crachant dessus. Il grimaça de dégoût, mais s’occupa surtout de sortir ses menottes pour l’attacher, las d’avoir à jouer au chat et à la souris dans la pièce. Au moins, en attendant l’arrivée de la fameuse sœur, la jeune femme se tiendra tranquille. Mais une fois de plus, la jeune femme ne lui facilitait pas la tâche. Après qu’il soit parvenu à attacher son poignet au barreau du lit, elle lui assona un coup de pied entre les jambes, le faisant se plier en deux, en poussant plusieurs jurons à la suite. « Putain mais quelle pute. » Pestait-il, en s’éloignant, et en profitant pour s’essuyer le visage. Il prit une inspiration, en se retenant de lui en mettre une. Une bonne décision puisqu’au même moment, la porte s’ouvrit, et ce qui était sans aucun doute, la sœur de la sauvage fit son apparition. « Ah bah putain, enfin. » Il soupira, et s’éloignait, non sans s’empêcher de faire une remarque à celle qui était attachée au lit. « Tu vois, j’te racontais pas de conneries. » Il donna la clé des menottes à la fameuse sœur par la même occasion alors qu’il ne se faisait pas prier pour quitter la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: // wild beasts. (raven)   

Revenir en haut Aller en bas
 
// wild beasts. (raven)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» National Geographic Channel, Nat Geo Wild, Voyage et Trek sur la Bbox
» Medecine men go wild
» Bonjour. :toutsimplement:
» A wild Cacnea appears !
» Wings of steel [Raven]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés-
Sauter vers: