I ain't no ghost [Lana]

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 I ain't no ghost [Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/10/2016
MESSAGES : 235
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Imogen P. // Miss B. (avatar) - Imogen Poots RPH (gifs) - Alas (code signature)
MULTILINKS : Rose || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 335

STATUT CIVIL : Coeur en miettes, c'est chiant.
ANCIEN MÉTIER : Techniquement, elle était sans emploi. Bon, elle travaillait à l'atelier d'électricité de la prison mais c'était pas vraiment un boulot hein donc... Mais avant ça elle était braqueuse de banques et ça payait franchement bien.
PLACE DANS LE CAMP : Elle fait partie de la troisième équipe de ravitaillement parce que rester tout le temps au camp, même pas en rêve. Et officieusement, elle fait partie de la bande qui alimente le marché noir. Et doublement officieusement, elle fait partie de la résistance interne. #fuckEcho
ARME DE PRÉDILECTION : Elle aime tout ce qui tire des balles mais bon, son bébé est un Colt Python 357 Magnum.
ÂGE : 25 piges


MessageSujet: I ain't no ghost [Lana]   Lun 16 Jan - 15:00




Je n’ai pas pu échapper au petit détour par le cabinet médical après mon retour. Max m’a emmenée chez lui mais finalement, j’ai été obligée d’aller voir les personnes qui nous servent de médecins histoire qu’ils s’assurent de mon état. J’ai pas trop compris l’intérêt puisque je savais déjà ce que j’avais mais bon, c’était obligé alors j’y suis allée et finalement aucune surprise : un poignet cassé, rien de plus, rien de moins. Ils pensent même que la plaie à ma lèvre ne laissera aucune cicatrice. C’est juste que ça va mettre un peu de temps à désenfler, c’est tout. C’est moche et ça craint. Et le poignet, je vais devoir prendre mon mal en patience. Ils m’ont posé une attelle qui est un peu trop grande mais c’est mieux que rien et c’est tout ce qu’ils ont. Trois semaines. Tss… Trois semaines sans pouvoir utiliser mon poignet : ça va vite me casser les couilles même si techniquement je n’en ai pas. Je quitte donc le cabinet médical, blasée et fatiguée. Je m’offre un petit plaisir en m’allumant une cigarette et m’avance tranquillement dans les rues. Je croise quelques personnes et j’ai du mal avec leurs regards. On dirait qu’ils voient un fantôme et ça ne plaît pas. Je veux dire d’accord j’ai disparu pendant un p’tit bout de temps, d’accord on m’a crue morte, d’accord, d’accord mais c’est bon. Est-ce qu’ils vont me regarder longtemps comme ça ? J’espère pas. Du coup je rentre la tête dans les épaules et accélère le pas : je tiens pas à m’éterniser.

Je vais peut-être même rester planquée à la maison le temps que ça se tasse un un peu tout ça.

D’ailleurs, j’y arrive à la maison. Je m’assois un peu sur les marches devant pour terminer ma cigarette mais là encore, trop de regards me font accélérer pour finalement écraser la cigarette avant même qu’elle ne soit terminée. Je rentre à l’intérieur de la maison et fonce jusque dans ma chambre. Lorsque je referme la porte derrière moi, j’ai un petit moment de flottement :  j’observe les deux murs que j’ai repeints en noir, j’observe mon lit, j’observe mes affaires et l’envie de chialer me reprend. Je me laisse finalement tomber sur le dos sur les draps, je regarde quelques instants le plafond avant de me tourner sur le côté et de me rouler en boule dans mes draps. Ah… Je pensais pas être autant heureuse de retrouver un bon lit et des draps un jour. Faut dire que quand je vivais à l’extérieur, j’avais quand même mon sac de couchage mais là-bas, dans cette pièce sordide… Un frisson, un tremblement : faut je pense à autre chose, mais j’ai du mal. Là, maintenant que je suis dans mon lit, que je peux me détendre, j’ai du mal à le faire. Dans les bras de Max c’était facile de se calmer un peu mais toute seule… Va me falloir pas mal de temps. Mes paupières sont lourdes et je termine par m’endormir, non sans avoir quelques soubresauts nerveux. C’est un coup tapé à ma porte qui me réveillé en sursaut et qui d’ailleurs m’arrache un hurlement. D’ailleurs, je suis tellement surprise que j’en tombe de mon lit, derrière lequel je me planque : réflexe. Mon poignet n’apprécie d’ailleurs pas tellement la rencontre avec le sol. Je m’accroche à mes draps, me redresse un peu et regarde autour de moi, essayant de me remettre les idées en place car j’ai du mal à savoir où je suis. C’est quand je vois la silhouette de Lana dans l’encadrement de la porte de ma chambre que je parviens à reprends pieds : je suis à Astoria, dans ma chambre, tout va bien.

« Tu m’as fait peur… » je souffle la voix tremblante à Lana en me redressant tant bien que mal.

Finalement, je choisis de m’asseoir sur mon lit, replaçant mon bras correctement en écharpe.

« T’as piqué ma chambre pendant mon absence ? » je lui demande sur le ton de la rigolade.

Enfin, j’essaye d’adopter un ton léger. Pas sûre que ce soit gagné…



(c) sweet.lips

_________________
« wake up. kick ass. repeat. »
LIFE IS ABOUT KICKING ASS. NOT KISSING IT.©️alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t487-i-have-come-here-to-chew-bubblegum-and-kick-ass-and-i-m-all-out-of-bubblegum-yancy#17756 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t508-i-would-kill-you-with-kindness-but-kicking-ass-is-more-my-style-yancy-cie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Lun 16 Jan - 17:11

I ain't no ghost
/ Yancy & Lana /
Tout était terminé. Les assaillants s’en étaient allés, après les avoir dépouillés de leur estime, de leur bouffe, de certains survivants en prenant leur vie. La productrice n’arrivait pas à croire qu’elle avait survécu à tout ceci. C’était comme un mauvais rêve, qui flirtait bien dangereusement avec la réalité. Ils étaient partis, cet enfer n’avait duré qu’une journée, peut-être deux, mais elle avait eu l’impression que cela faisait trois semaines qu’ils avaient été enfermés dans la mairie. Un vrai enfer. Ils étaient partis, quelques heures avant l’arrivée des gros bras d’Astoria. Ceux qui s’en étaient allés à la rescousse des ravitailleurs. A Astoria, on disait qu’ils étaient tous rentrés sain et saufs, mais jusqu’alors, Lana n’avait pas aperçu la bouille de sa colocataire, Yancy. Scénario macabre, dans la tête de la blonde, qui s’était dit qu’elle n’avait pas survécu. Elle avait beau se dire que ça faisait partie du contexte, que tout pouvait s’arrêter en un claquement de doigts, la blonde ne savait l’accepter. Il était dur de côtoyer des gens tous les jours et de s’imaginer qu’elle ne pouvait, un jour, de plus les revoir. Ce n’était pas une mort naturelle, il n’y avait pas de préparation. C’était injuste. Dans son malheur, elle avait tout de même été rassurée que sa nièce, Billy n’ait rien eu. Si elle l’avait perdue, elle qui restait le seul membre de sa famille encore vivante, la productrice serait devenue folle. Et puis, en retournant travailler, on lui avait dit que Yancy était finalement de retour. Si elle ne l’avait pas vue, c’était parce qu’elle avait dû passer à l’infirmerie. Soulagement. Après une pareille nouvelle, Lana était rentrée dans l’espoir d’y retrouver ce visage familier. La porte était fermée, Lana avait décidé d’attendre, se disant qu’elle devait certainement se reposer. Dans le salon, elle s’était installée, vaquant à ses occupations en attendant que le temps passe. C’est quelques temps plus tard qu’elle se décida à se repointer devant la chambre de Yancy, toquant à celle-ci pour ne pas s’incruster.

Lorsqu’elle entendit un bruit sourd, suivi d’un hurlement, Lana entra dans la pièce, inquiète, et y retrouva la jeune femme sur le sol. Elle n’eut pas le temps de l’interroger, que Yancy lui soufflait, apeurée, qu’elle lui avait fait peur. Yancy tenta, ce qui devait probablement être un peu d’humour. Son regard se perdit dans le sien, en ayant l’impression que depuis leur dernière conversation, une éternité s’était passée. Lana se pinça la lèvre. « Pardon… » Dit-elle, en s’avançant vers elle. Constatant sa blessure au poignet, elle se posa à ses côtés sur le lit. « Oui, j’ai pas pu résister, ses murs si joliment décorés de noir, ça reflétait la couleur de mon âme, et je me suis dit pourquoi pas ? » Elle leva les yeux au ciel, par sa propre connerie, et ajouta : « J’ai cru que t’étais morte, petite. Fais plus jamais ça. » Soufflait-elle, en arquant un sourcil.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/10/2016
MESSAGES : 235
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Imogen P. // Miss B. (avatar) - Imogen Poots RPH (gifs) - Alas (code signature)
MULTILINKS : Rose || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 335

STATUT CIVIL : Coeur en miettes, c'est chiant.
ANCIEN MÉTIER : Techniquement, elle était sans emploi. Bon, elle travaillait à l'atelier d'électricité de la prison mais c'était pas vraiment un boulot hein donc... Mais avant ça elle était braqueuse de banques et ça payait franchement bien.
PLACE DANS LE CAMP : Elle fait partie de la troisième équipe de ravitaillement parce que rester tout le temps au camp, même pas en rêve. Et officieusement, elle fait partie de la bande qui alimente le marché noir. Et doublement officieusement, elle fait partie de la résistance interne. #fuckEcho
ARME DE PRÉDILECTION : Elle aime tout ce qui tire des balles mais bon, son bébé est un Colt Python 357 Magnum.
ÂGE : 25 piges


MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Mar 17 Jan - 16:20




Petit sourire en coin. L’idée est d’être cool, d’essayer de ne pas trop penser à ce qui est arrivé, de plus me focaliser sur le moment présent : je suis dans mon chambre, saine et sauve, en sécurité. Voilà. Et je dois essayer d’être fidèle à celle que j’ai toujours été, je dois essayer de ne pas être obsédée par le mauvais pour me concentrer sur le bon. D’où la petite vanne. D’où le ton léger et j’espère franchement qu’elle va me suivre et qu’elle ne va pas parler du sujet qui fache ou, plus précisément du sujet qui fait mal. Du coup, quand je l’entends aller dans mon sens, j’esquisse un sourire un peu plus large, ayant presque même envie de rire quand elle ajoute que le noir des murs de ma chambre reflète la couleur de son âme. Je ne sais pas si elle le pense vraiment, si elle juge vraiment que son âme est noire, moi je trouve pas. C’est pas une sainte c’est sûr mais moi non plus et je crois pas que mon âme soit noire, si ? Pour sûr que si y’a un Paradis et un Enfer, je vais finir le cul brûlé par les flammes mais quand même… Je dévie là, je dévie. Je cligne des yeux et secoue un peu la tête pour m’éloigner de ces pensées qui ne me ressemblent pas. Je me fige soudain quand Lana donne une tournure plus sérieuse à la conversation. Je regarde droit devant moi, fronce les sourcils.

« M’appelle pas comme ça. » je lui souffle tout bas, sur un ton plus froid. « J’suis pas une petite ni une gamine. »

Les gens ont tendance à oublier que j’ai déjà atteint le quart de siècle et je sais que c’est parce que je ne fais pas mon âge mais j’aime pas qu’on mon considère comme une gosse : je suis une femme. En tout cas, c’est bien plus facile pour moi de me focaliser sur ce petit détail plutôt que le reste de ses mots qui me renvoient à l’horreur que j’ai vécue depuis qu’ils nous ont enlevés.

« Et puis j’ai rien fait techniquement. » j’ajoute en relevant mon regard vers elle.

C’est vrai quoi, elle me demande de ne plus jamais faire ça mais j’ai subi, j’ai pas fait. Je joue sur les mots, j’en ai conscience, mais c’est une façon comme une autre de détourner la conversation. M’enfin, j’ai beau vouloir essayer d’éviter le sujet, je sais que ça va revenir, je sais qu’on va irrémédiablement en parler alors… Vaut peut-être mieux en parler là, maintenant, tout de suite : au moins ce sera fait. C’est comme avec les pansements trops collés : faut arracher d’un coup sec. Je soupire.

« Moi aussi j’ai cru que j’étais morte. Pas tout le temps. » je détourne mon regard et me mets à regarder mes pieds. « En fait, la plupart du temps, j’étais comme d’habitude parce que je voulais pas penser au pire mais y’avait ces petits moments… Ces secondes pendant lesquelles j’avais l’impression que j’étais déjà morte… »

Je déglutis et ravale mes larmes avec difficulté avant de relever mon regard vers Lana.

« Max m’a dit qu’ils sont venus ici. Ils t’ont pas fait de mal, hein ? »




(c) sweet.lips

_________________
« wake up. kick ass. repeat. »
LIFE IS ABOUT KICKING ASS. NOT KISSING IT.©️alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t487-i-have-come-here-to-chew-bubblegum-and-kick-ass-and-i-m-all-out-of-bubblegum-yancy#17756 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t508-i-would-kill-you-with-kindness-but-kicking-ass-is-more-my-style-yancy-cie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Mer 18 Jan - 5:03

I ain't no ghost
/ Yancy & Lana /

Lana s’en veut d’avoir effrayée la jeune femme, et réalise, sans doute, à quel point cette dernière pouvait être affectée par ce qu’il lui était arrivé là-bas. Elle ignore tout, n’a qu’en souvenirs les derniers moments qu’elles avaient passés ensemble. Peut-être s’imaginait-elle, naïvement, que rien ne changerait, mais Lana voit bien qu’elle a été cassée par, cette – probablement horrible – expérience. Elle tente à son tour de rebondir sur sa vanne, elle qui n’est pourtant pas un clown sur patte. A la limite, elle a cet humour sarcastique qu’elle traine avec elle depuis toujours, mais n’est certainement pas le genre de personnes avec qui on se fend la poire. Chacun son rôle. Elle ironise au sujet de la décoration – qu’elle trouve bien trop obscure à son goût… mais ne peut s’empêcher, de finalement lui faire une remarque sur son retour. C’est maladroit, un peu comme cette tentative d’affection refoulée. Elle aimerait lui dire qu’elle s’est inquiétée, qu’elle lui a manqué – mais ce ne serait pas Lana. La productrice a du mal à faire sortir ce genre de choses de sa bouche. Yancy fronce les sourcils, visiblement agacée par sa manière de l’appeler « petite ». Lana leva les yeux au ciel. Elle ne la prenait pas pour une gamine, non. C’est leur différence d’âge qui la fait parler ainsi, elle avait bien pire comme surnom en stock et « petite » faisait probablement partie des plus affectifs.

Les deux pieds dans le plat, la productrice se sent bien tarte, alors, elle préfère ne rien dire, pour ne pas la contrarier davantage. Pourtant, cela partait d’une bonne intention, mais elle se contenta de sortir une cigarette et de jouer avec cette dernière entre ses doigts. « D’accord. » Soufflait-elle, dans un murmure, sans chercher à approfondir le sujet après qu’elle lui ait dit qu’elle n’avait rien fait « techniquement ». Il était vrai, ce n’était pas réellement un reproche de toute manière mais si Yancy jouait avec les mots, c’est qu’elle ne voulait pas aborder le sujet et ce n’était pas Lana qui allait la forcer. Elle s’apprêtait d’ailleurs à se relever pour s’en aller lorsque la blonde reprit la parole en se confiant. Lana hocha la tête, ne pouvant réellement s’imaginer ce qu’elle avait dû vivre. Impuissante, Lana n’a aucune idée de ce qu’elle pourrait bien lui dire. Tous les mots lui semblaient bien futiles et inutiles.

« On n’est pas obligées d’en parler si t’en as pas envie, je… voulais juste te voir, pas te remémorer des mauvais souvenirs. » Un semblant d’excuses, elle se pinça la lèvre, en croisant le regard de son interlocutrice. Les yeux de cette dernière s’étaient mis à briller et Lana passa maladroitement sa main sur son épaule. Elle la retira finalement, en se disant que c’était stupide. Yancy évoqua un Max – aucune idée de qui il s’agissait mais secoua la tête. « Rien de bien grave, j’ai eu de la chance. Lui dit-elle, en pensant un instant à tous ces blessés, ces morts même. Elle n’avait pas été kidnappée et enfermée une semaine, mais le moment, enfermée dans le salon de la mairie, lui avait donné de quoi réfléchir. « Je t’ai pas vue rentrer avec les autres, j’imagine que t’étais avec ce Max, alors... » Pensait-elle à voix-haute, non sans laisser sa curiosité l’emporter et l’interroger : « C’est qui ? » Dit-elle, en haussant un sourcil, intriguée.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/10/2016
MESSAGES : 235
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Imogen P. // Miss B. (avatar) - Imogen Poots RPH (gifs) - Alas (code signature)
MULTILINKS : Rose || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 335

STATUT CIVIL : Coeur en miettes, c'est chiant.
ANCIEN MÉTIER : Techniquement, elle était sans emploi. Bon, elle travaillait à l'atelier d'électricité de la prison mais c'était pas vraiment un boulot hein donc... Mais avant ça elle était braqueuse de banques et ça payait franchement bien.
PLACE DANS LE CAMP : Elle fait partie de la troisième équipe de ravitaillement parce que rester tout le temps au camp, même pas en rêve. Et officieusement, elle fait partie de la bande qui alimente le marché noir. Et doublement officieusement, elle fait partie de la résistance interne. #fuckEcho
ARME DE PRÉDILECTION : Elle aime tout ce qui tire des balles mais bon, son bébé est un Colt Python 357 Magnum.
ÂGE : 25 piges


MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Jeu 19 Jan - 18:52




Si en plus ces connards s'en sont pris à Lana, ça ne va vraiment pas le faire. Vraiment pas. Ils fait assez de dégâts comme ça... Lana pose doucement sa main sur mon épaule et ça me fait, au-delà de l'horreur qu'on est en train d'évoquer, esquisser un petit sourire. Je crois pas qu'elle ait jamais eu ce genre de geste envers moi. Si c'est le cas, je ne m'en souviens pas. Nous ne sommes pas particulièrement proches non plus. Enfin, vivre ensemble au quotidien ça rapproche et puis, elle me respecte autant que je la respecte, sans parler du fait que c'est une magnifique femme... Mais non, nous ne sommes pas si proches que ça, à croire que le fait que j'ai failli y passer lui a donné envie de  se rapprocher un peu, je sais pas. En tout cas elle est là, gentille comme tout, essayant de faire ce qu'il faut pour que je me sente mieux et c'est franchement sympa, ça me touche. D'où le sourire donc. Puis, elle se décide à répondre à ma question en m'affirmant qu'ils ne lui ont rien fait de bien grave. Je fronce les sourcils et perds mon sourire : ça, ça ne veut pas dire qu'ils n'ont rien fait. Ils ont fait quoi bordel ? Elle a beau dire qu'elle a eu de la chance, ce qui en soi est vrai vu le sort qu'on eu d'autres habitants, je n'arrive pas à me retirer de la tête qu'ils lui ont fait quelque chose même si je ne sais pas encore quoi. Elle enchaîne finalement rapidement en me disant qu'elle ne m'a pas vue rentrer et que ça doit vouloir dire que j'étais avec « ce Max ». Je l'observe en silence, ayant un peu du mal avec la formulation et ça ne va pas en s'arrangeant quand elle me demande de qui il s'agit en haussant un sourcil visiblement intriguée. Et moi, de répondre du tac au tac.

« Bah... C'est Max, l'instructeur de tir. » je lui réponds, comme si ça coulait de source, comme si elle était censée le savoir (DUH!).

Je réalise alors qu'elle ne le connaît pas forcément, même si lui est là depuis le début et même si elle est là depuis longtemps. Bon, elle l'a sans doute croisé plusieurs fois mais ce n'est pas pour ça qu'elle le connaît vraiment. Lui donner quelques informations supplémentaires paraît donc indispensable.

« En fait, on s'est connu avant tout ça. J'étais en cavale avec mon mec et on a atterri dans la ferme du père de Max et y'avait Max aussi. Il a été chouette et puis on s'est finalement retrouvé ici, tu parles d'une histoire ! Quelles étaient les chances franchement ? C'est bizarre... »

J'y vais de mes petits commentaires personnels, ça sort tout seul. Comme le reste sort tout seul aussi.

« Il m'attendait quand je suis rentrée. Il était aux grilles. » je dis en esquissant un sourire sans même m'en rendre compte. « Il m'a emmenée chez lui, m'a lavée, m'a consolée... Heureusement qu'il était là. Heureusement qu'il est là. » je me corrige toute seule pour employer le présent. « C'est un ami génial. »

Je marque un petit silence, repensant à Max, à ce petit moment que nous avons passé ensemble, un moment qui a été essentiel pour moi, à ce que nous avons échangé. Je l'adore ce type. Vraiment. Et là, en cet instant, je le réalise pleinement. Jusque là je savais qu'il comptait, mais du coup, là, tout de suite, en y repensant plus avant...

« Merde alors... » je souffle tout bas en relevant mon regard Lana. Je suis tout bonnement horrifiée. « Je crois que c'est plus que ça. Putain... » je secoue la tête et soupire. « Fait chier... »

Oui, fait chier, car si ce que je crois est vraiment en train de m'arriver, si c'est vraiment ce que je pense, je risque bien d'aller droit le mur car malgré ce que nous avons partagé Max et moi, rien ne me dit qu'il va être sur la même longueur d'ondes.

Je préférais encore quand on parlait de mon enlèvement tiens...




(c) sweet.lips

_________________
« wake up. kick ass. repeat. »
LIFE IS ABOUT KICKING ASS. NOT KISSING IT.©️alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t487-i-have-come-here-to-chew-bubblegum-and-kick-ass-and-i-m-all-out-of-bubblegum-yancy#17756 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t508-i-would-kill-you-with-kindness-but-kicking-ass-is-more-my-style-yancy-cie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Ven 20 Jan - 19:10

I ain't no ghost
/ Yancy & Lana /
Il faut croire que les derniers évènements semblaient avoir adouci la productrice. Elle n’est pas un mur de glace pour autant, mais n’est pas vraiment habituée aux gestes affectifs. Une question d’éducation moyen-âgeuse, ou quelque chose dans ce goût-là. Elle n’est pas de ceux qui sauteront dans les bras des autres, en leur balançant des déclarations enflammées. La vie de la productrice n’avait rien d’une comédie romantique. Alors, elle fait comme elle peut, en osant un léger contact, qui fut bien temporaire sur l’épaule de la jolie blonde. Cette dernière sourit en retour, alors que Lana s’en voulait presque d’avoir eu à lui rappeler d’aussi mauvais souvenirs. Ce n’était pas dans son intention d’enfoncer le couteau dans la plaie. Quand arrive son tour de répondre, Lana préfère dédramatiser. Elle n’avait pas été autant blessée que les autres, quelques coups, rien de bien dramatique, en soi. Elle aurait préféré que ça n’arrive pas, mais dans la lutte pour leur survie, dans le salon de la mairie, elle avait écopé. Elle réalise qu’ils seraient peut-être tous morts, si certains n’avaient pas pris l’initiative d’attaquer. Ce genre d’expériences avaient le don de remettre pas mal de choses en question, et depuis, la blonde ne pouvait s’empêcher de penser, ressasser, refaire le monde, en flirtant avec quelques regrets enfouis.

La conversation dériva volontairement sur ce fameux Max, avec qui elle avait passé la nuit. Qui est ce type ? Sa curiosité prit le dessus, et son sourcil s’arqua en entendant sa réponse. Okay, l’instructeur de tir… elle haussa les épaules, en attendant une révélation un peu plus parlante pour la productrice. Elle écoutait ses explications avec grande attention et ne réprima pas un franc rire, en l’entendant en conclure qu’il était un « ami génial ». Le pauvre, en plein dans la friendzone, ça devait piquer sévère. D’après ce qu’elle entendait Lana se disait qu’il devait y avoir bien plus qu’une amitié entre eux, à moins que ce fameux Max soit gay, allez savoir, ça arrivait également. « C’est un ami génial. » Répétait-elle en l’imitant, alors que la jeune femme semblait réaliser quelque chose de son côté. « Pas besoin d’un bac plus 5 en psychologie pour ça, tu crois qu’un mec qui t’attends tel une princesse en attente de son prince post guerre, et qui passe la soirée à te consoler, veut juste être ton ami ? » Lui demandait Lana, en tirant sur sa cigarette. « Il a l’air de tenir à toi. » En concluait la productrice en haussant les épaules.



Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/10/2016
MESSAGES : 235
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Imogen P. // Miss B. (avatar) - Imogen Poots RPH (gifs) - Alas (code signature)
MULTILINKS : Rose || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 335

STATUT CIVIL : Coeur en miettes, c'est chiant.
ANCIEN MÉTIER : Techniquement, elle était sans emploi. Bon, elle travaillait à l'atelier d'électricité de la prison mais c'était pas vraiment un boulot hein donc... Mais avant ça elle était braqueuse de banques et ça payait franchement bien.
PLACE DANS LE CAMP : Elle fait partie de la troisième équipe de ravitaillement parce que rester tout le temps au camp, même pas en rêve. Et officieusement, elle fait partie de la bande qui alimente le marché noir. Et doublement officieusement, elle fait partie de la résistance interne. #fuckEcho
ARME DE PRÉDILECTION : Elle aime tout ce qui tire des balles mais bon, son bébé est un Colt Python 357 Magnum.
ÂGE : 25 piges


MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Mer 25 Jan - 20:24




Putain de chierie quand même... Non mais si ça se trouve, ce que je ressens, je le ressens juste parce qu'il a été là quand je suis revenue, parce qu'il s'est occupée de moi. J'avais lu des trucs là-dessus, dans les hôpitaux parfois les ils font ça : ils s'attachent à ceux qui les soignent. Bah voilà, je dois faire un truc dans ce goût-là, c'est tout, parce que jusque là, Max, il avait beau me plaire et j'avais beau l'adorer, je le voyais pas de cette façon. Ou alors c'est parce que j'ai failli mourir que je me suis rendue compte que je le voyais de cette façon ? Rah... Je n'aime pas ce que ça fait dans ma tête là c'est le foutoir... Je me prends la tête entre les mains, enfin non, entre la main car mon poignet me rappelle vite à l'ordre et quand Lana reprend ma phrase en m'imitant, je relève un regard un chouilla blasée vers elle : c'est pas obligé ça hein, vraiment pas... Et ce qu'elle dit ensuite, c'est pas obligé non plus. Je secoue la tête et détourne le regard alors qu'elle m'explique qu'il faut pas avoir un bac plus cinq en psychologie pour trouver un sens à tout ça. Selon elle, le fait qu'il m'ait attendue comme ça près des grilles, le fait qu'il ait passé du temps à me consoler, ça veut dire qu'il ne veut pas juste être mon ami. « Il a l'air de tenir à toi. » qu'elle ajoute et je soupire avant de me frotter le visage. Finalement, je me laisse retomber sur le lit à côté d'elle en tendant la main pour qu'elle me tende sa cigarette.

« J'en ai plus... » je lui souffle en attendant qu'elle daigne partager sa cigarette.

Je porte finalement le vilaine chose remplie de poison à mes lèvres, tire une longue bouffée avant de la lui rendre. Je prends mon temps pour souffler la fumée puis me mets à fixer le plafond.

« Je crois pas qu'il me voie de cette façon tu sais... » je souffle tout bas avant de reporter mon regard sur Lana. « Je veux dire oui, je sais que je compte pour lui, il me l'a montrée mais, nous sommes juste des amis oui. Et peut-être qu'il a fait tout ça pour moi parce qu'il me considère comme une très bonne amie ou peut-être même comme une sœur, j'en sais rien moi. »

Je fronce les sourcils, retrousse le nez, agacée par tout ça. Je décide finalement de porter à voix haute mes propres interrogations.

« Et si ça se trouve c'est la même chose pour moi. Je veux dire, avant... »

Je déglutis. Des images me reviennent. J'essaye de les chasser en vain. Je poursuis cependant.

« Avant tout ça, je pensais pas à lui de cette façon et là... Je viens juste de le revoir. On s'était pas revus depuis... Avant... Bref. Si ça se trouve je me sens comme ça juste parce qu'il s'est occupé de moi et ça va me passer aussi vite que ça m'est venu, voilà. »

Oui.
Voilà.


(c) sweet.lips

_________________
« wake up. kick ass. repeat. »
LIFE IS ABOUT KICKING ASS. NOT KISSING IT.©️alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t487-i-have-come-here-to-chew-bubblegum-and-kick-ass-and-i-m-all-out-of-bubblegum-yancy#17756 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t508-i-would-kill-you-with-kindness-but-kicking-ass-is-more-my-style-yancy-cie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Jeu 26 Jan - 19:12

I ain't no ghost
/ Yancy & Lana /
A l’entendre, il semblait se construire quelque chose de plus fort entre ce fameux Max et elle. Pourtant, Lana semblait être la seule du duo à s’en rendre compte. Un simple ami ! Ha, ça semblait bien la faire marrer sur le moment et ne tardait pas à se moquer de la blonde à ce sujet. Faut quand même être aveugle pour ne pas voir qu’il semblait tenir à elle, à moins qu’il soit gay, elle mettrait sa main à couper pour qu’il l’apprécie bien plus que cela. Elle en était certaine. Alors, avant de laisser Yancy se défendre de ce qu’elle insinuait, cette dernière lui tendit sa cigarette. Un peu à contre cœur, car la productrice n’a jamais été bien douée pour partager. Il y a des gens comme ça, et reprit finalement sa clope, sur laquelle elle tira une bouffée. Yancy semblait avoir trouvé un intérêt tout particulier au plafond lorsqu’elle lui exposait sa vision des choses. Elle perdit un peu de son intérêt, en l’entendant parler d’un lien fraternel. C’était ennuyant, et Lana était certaine qu’il ne s’agissait pas de ça. Ou du moins, elle l’espérait, car ce serait vraiment une chute bien pourrie à cette histoire croustillante. Elle hochait la tête, l’air de dire qu’elle était attentive, pourtant, elle voyait bien que Yancy s’interrogeait.

« Mais ça, c’était avant tout ça. Les choses changent, suffit de peu, pour voir une personne sous un angle différent. » Lana apporta à nouveau sa cigarette entre ses lèvres, laissant quelques secondes de flottement, avant de poursuivre : « L’éloignement, ça donne une certaine perspective sur une relation avec quelqu’un, ça fait réfléchir. » Rien ne sera plus comme avant, l’épidémie avait changé la donne, l’attaque de ce camp voisin également. Elle haussa les épaules. « On vit dans un monde bien trop dangereux pour perdre du temps de cette façon, si il te plait, tu devrais en avoir le cœur net, et voir ce qu’il en est de son côté. » Elle arbora un sourire malicieux. « A moins que tu préfères te convaincre que ça finira par passer, comme une mauvaise grippe. » En concluait Lana, en haussant les épaules.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/10/2016
MESSAGES : 235
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Imogen P. // Miss B. (avatar) - Imogen Poots RPH (gifs) - Alas (code signature)
MULTILINKS : Rose || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 335

STATUT CIVIL : Coeur en miettes, c'est chiant.
ANCIEN MÉTIER : Techniquement, elle était sans emploi. Bon, elle travaillait à l'atelier d'électricité de la prison mais c'était pas vraiment un boulot hein donc... Mais avant ça elle était braqueuse de banques et ça payait franchement bien.
PLACE DANS LE CAMP : Elle fait partie de la troisième équipe de ravitaillement parce que rester tout le temps au camp, même pas en rêve. Et officieusement, elle fait partie de la bande qui alimente le marché noir. Et doublement officieusement, elle fait partie de la résistance interne. #fuckEcho
ARME DE PRÉDILECTION : Elle aime tout ce qui tire des balles mais bon, son bébé est un Colt Python 357 Magnum.
ÂGE : 25 piges


MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Jeu 9 Fév - 15:35




C’est totalement con. Des sentiments pour Max ne peuvent pas sortir de nulle part comme ça. C’est impossible. Je l’aurais su, si j’avais eu ces sentiments-là pour lui, je l’aurais su depuis un moment alors c’est forcément parce que j’ai cru mourir que je pense avoir des sentiments pour lui. Je vois pas d’autre explication possible. Nous sommes amis, c’est tout. Je suis en train de me faire des films toute seule, de m’inventer des sentiments juste… Juste parce que j’ai envie d’avoir plus dans ma vie, juste parce que j’ai envie de me sentir vraiment vivante, c’est tout. Quand Lana reprend la parole, je l’écoute très attentivement. Elle me dit que les choses changent, qu’il suffit de peu pour voir une personne sous un angle différent. Hm… Oui, peut-être. Je fronce les sourcils, réfléchissant à ses mots quand elle ajoute que l’éloignement apporte une certaine perspective sur une relation avec quelqu’un d’autre, que ça peut faire réfléchir. Je me redresse pour me rassoir à côté d’elle. Je détourne de nouveau le regard, songeuse, quand elle me dit que c’est idiot de perdre du temps dans le monde dans lequel on vit. J’esquisse l’ombre d’un sourire : j’applique ça au quotidien moi. Je vis au jour le jour, je profite de chaque instant parce que je suis bien consciente que ça peut s’arrêter et que je ne veux rien regretter. C’est encore plus vrai maintenant que j’ai été kidnapée, séquestrée et que j’ai bien failli y passer. Mais en avoir le cœur net… Genre, aller parler à Max et lui dire que je crois que je suis dingue de lui ? AH AH AH…

« C’est pas une mauvaise grippe… » je termine par répondre à Lana en soupirant quand elle me dit que je peux sinon essayer de me convaincre que ça va finir par passer.

Je me gratte nerveusement la nuque de ma main valide.

« J’crois que t’as raison. J’crois que je l’ai toujours bien aimé, enfin, j’crois qu’au fil du temps je l’ai aimé de plus en plus mais je m’en rendais pas trop compte. » je lui avoue finalement. « Et puis j’ai failli mourir et il m’attendait aux grilles... »

Je souris bêtement et jette un regard en coin à Lana.

« Mais j’ai pas envie de lui parler. Pas pour le moment. J’vais voir. J’ai pas envie de me prendre un vent parce que sincèrement, j’suis pas en état de supporter un vent là tout de suite tu vois… »

Nouveau soupir.

« J’veux fumer. Tu veux fumer ? »

Et quand je parle de fumer, je ne parle pas de cigarette et je n’ai pas besoin de le préciser à Lana : elle me connaît assez pour savoir de quoi je parle.



(c) sweet.lips

_________________
« wake up. kick ass. repeat. »
LIFE IS ABOUT KICKING ASS. NOT KISSING IT.©️alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t487-i-have-come-here-to-chew-bubblegum-and-kick-ass-and-i-m-all-out-of-bubblegum-yancy#17756 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t508-i-would-kill-you-with-kindness-but-kicking-ass-is-more-my-style-yancy-cie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Jeu 9 Fév - 20:57

I ain't no ghost
/ Yancy & Lana /
Lana n’était pas une experte en relations – contrairement à ce que l’on pouvait penser. Elle avait eu son lot, mais pour elle, l’amour n’était qu’une autre manière de souffrir. Elle ne s’était jamais réellement remise de sa rupture avec Keith. Le temps avait passé, des hommes et des femmes avaient partagé ses draps de soie mais la blonde gardait une cicatrice, cette plaie encore ouverte causée par leur histoire. Elle avait été trop jolie pour être vraie. Aujourd’hui, elle n’avait plus aucune nouvelle de cet homme qui avait tant compté. Il y avait tant de choses qu’elle aurait voulu lui dire et à présent, il était trop tard. Pour Lana, attendre indéfiniment était stupide. Il n’y avait plus de temps pour se faire désirer, pour douter, pour s’interroger. A moins que sa colocataire préférât laisser l’occasion passer et cultiver d’éventuels regrets par la suite.

Yancy reprit alors, semblait plus nerveuse en lui donnant raison. La blonde arbora un léger sourire satisfait. Enfin une parole censée, elle tira sur sa cigarette, en hochant la tête, tandis qu’elle lui confiait ne pas avoir envie de lui parler. Du moins pas pour le moment, de peur d’essuyer un éventuel rejet. « Fais comme tu le sens. » Lança-t-elle, en haussant les épaules. Yancy était une grande fille, elle pouvait très bien prendre ses propres décisions et savoir ce qui était le mieux pour elle. Ce n’était pas Lana qui allait lui dicter sa conduite. « Si ça se trouve, ce sera lui le plus courageux, et tu seras fixée. » Dit-elle, en lui donnant un léger coup de coude taquin, alors qu’elle se leva. Jetant ses cendres par la fenêtre, son attention se reposa sur Yancy qui lui proposait de fumer.

« Pourquoi pas, ça va pas nous faire de mal. T'as d'quoi faire un joint ? » Répondit-elle, dans un sourire malicieux. Elle ne fumait pas, avant. A croire que les choses changeaient avec le temps. Lana changeait, il le fallait. Elle ne disait jamais non à une échappatoire à ce monde bien trop niqué à son sens.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 08/10/2016
MESSAGES : 235
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Imogen P. // Miss B. (avatar) - Imogen Poots RPH (gifs) - Alas (code signature)
MULTILINKS : Rose || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 335

STATUT CIVIL : Coeur en miettes, c'est chiant.
ANCIEN MÉTIER : Techniquement, elle était sans emploi. Bon, elle travaillait à l'atelier d'électricité de la prison mais c'était pas vraiment un boulot hein donc... Mais avant ça elle était braqueuse de banques et ça payait franchement bien.
PLACE DANS LE CAMP : Elle fait partie de la troisième équipe de ravitaillement parce que rester tout le temps au camp, même pas en rêve. Et officieusement, elle fait partie de la bande qui alimente le marché noir. Et doublement officieusement, elle fait partie de la résistance interne. #fuckEcho
ARME DE PRÉDILECTION : Elle aime tout ce qui tire des balles mais bon, son bébé est un Colt Python 357 Magnum.
ÂGE : 25 piges


MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   Jeu 2 Mar - 17:13




Il est mérité ce joint, il est plus que mérité. Déjà, de base, j’estime qu’un bon petit joint est toujours mérité. Le monde a presque totalement pris fin, on est poursuivi par des morts-vivants… Sincèrement, on a toutes les raisons du monde de s’en rouler un et de planer. Et aujourd’hui, j’ai encore plus de raisons de le faire. J’ai été enlevée, séquestrée, afamée, j’ai failli crever et je crois bien que j’en pince pour un type alors que je ne me suis pas pris la tête pour qui que ce soit depuis que mon mec est mort pendant le braquage et j’avais dix-neuf piges, c’est pour dire si ça remonte les « sentiments amoureux » pour moi. Bref. Je le mérite donc ce joint, plus que n’importe qui. Je propose à Lana de partager avec elle parce que j’estime qu’elle aussi elle le mérite. Alors quand elle affirme que ça ne va pas nous faire de mal, je lance rapidement un « On est bien d’accord. » avant de hocher positivement la tête quand elle me demande si j’ai de quoi faire un joint. Je me redresse et plante mon regard dans le sien en haussant un sourcil.

« Tu crois vraiment que je proposerais si j’avais pas ce qu’il faut ? Bouge pas. »

Sur quoi je me relève et m’approche de ma table de chevet que je pousse à l’aide de mon bras valide. Je me mets à genoux et là encore à l’aide de mon bras valide, je tire sur une petite late de plancher et je glisse ma main dans le trou. J’en sors un petit sac plastique et replace la late avant de me relever. Je lance un regard à Lana et plisse les yeux.

« Tu connais ma planque maintenant. » Un petit silence. « Si je m’aperçois qu’il me manque des trucs, je saurai c’est qui qui se sert. » j’ajoute en lui adressant un sourire radieux mais qui est malgré tout teinté d’un soupçon de menace.

Quoi ? C’est chacun pour soi, je suis la première à le savoir et je ne dis pas que Lana est une voleuse mais dans le doute, je préfère prévenir que je saurai et le fait que je la prévienne ça sous-entend que si elle ose me faire un coup pareil, elle ne l’emportera pas au paradis. Sur quoi je retourne m’asseoir à côté d’elle sur le lit et c’est quand le petit sachet en plastique est posé sur mes genoux que je réalise une chose absolument affreuse. Mon teint devient plus livide qu’il ne l’est déjà tandis que mes yeux s’écarquillent sous l’horreur de la révélation.

« Je peux pas rouler… »

Je tourne lentement mon visage horrifié vers Lana.

« Je peux pas utiliser mes deux mains alors je peux pas rouler… »

Et voilà que sans crier gare les larmes me montent aux yeux. Je suis dégoûtée. Profondément dégoûtée. Disons que ça associé au reste… Et puis j’ai la larme facile là tout de suite.




(c) sweet.lips

_________________
« wake up. kick ass. repeat. »
LIFE IS ABOUT KICKING ASS. NOT KISSING IT.©️alas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t487-i-have-come-here-to-chew-bubblegum-and-kick-ass-and-i-m-all-out-of-bubblegum-yancy#17756 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t508-i-would-kill-you-with-kindness-but-kicking-ass-is-more-my-style-yancy-cie
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I ain't no ghost [Lana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I ain't no ghost [Lana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Windriver Ghost
» [Résolu] norton ghost
» [31/03/2017] Ghost in the Shell
» delai d'attente dépassé
» bonjour à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: