Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 27/10/2016
MESSAGES : 168
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Ruth Negga | Miss B. (avatar) - Tumblr (gifs) - Code signature (Solosand)
MULTILINKS : Yancy || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 251

STATUT CIVIL : Elle a été mariée. Deux fois. Et elle est veuve. Une fois.
ANCIEN MÉTIER : Boxeuse professionnelle : ça cognait et ça cognait bien. Double championne du monde des poids légers, rien que ça. Du coup, ses poings sont à éviter au possible.
PLACE DANS LE CAMP : Technicienne en maintenance des clôtures
HABITATION : uc
ARME DE PRÉDILECTION : Ses poings mais à notre époque, ça n'est pas assez efficace alors, Rose, elle use de tout ce qu'elle trouve. Faut dire qu'elle n'est pas difficile mais bon, on va pas se mentir : elle affectionne particulièrement les armes à feu. Elle a les boules depuis que les autres cons se sont pointés parce qu'on lui a retiré son Desert Eagle.
ÂGE : Quand les cons de morts se sont relevés, elle venait de fêter ses 32 ans : elle a décidé d'arrêter de compter à ce moment-là donc 32 ans et on cherche pas plus loin.


MessageSujet: Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie    Mar 17 Jan - 16:18




C’est pour bientôt. Normalement, c’est pour bientôt. Encore faut-il que Queenie soit d’accord et c’est tout le but de l’entretien d’aujourd’hui. Enfin, entretien n’est pas le terme qui convient car notre relation va bien au-delà de ça à présent. Elle n’est plus une simple patiente pour moi. Au départ c’était le cas et puis, cela a été plus fort que moi : je suis attaché à cette petite, vraiment attaché à elle. Alors, j’ai continué à veiller sur elle du mieux que j’ai pu, j’ai continué à la voir en consultation, j’ai continué à surveiller qu’elle parvenait, malgré l’horreur de ce nouveau monde, à se développer le plus sainement et le plus sereinement possible. Le lien s’est créé de là. C’était discret, mais c’était bien là. Queenie était et est toujours, tout ce que des parents peuvent rêver. Tout. Elle est aussi l’espoir, l’espoir d’un futur possible pour l’humanité. Les enfants… Sans eux, rien ne serait possible, aucun espoir ne subsisterait. Ils sont l’avenir. Queenie, fait partie de cet avenir. Elle est aussi l’innocence et la légèreté dont nous avons tous cruellement besoin. Il est tellement agréable de voir ses yeux d’enfant briller pour des choses que nous, adultes, considérons depuis longtemps comme des brouilles, tellement merveilleux de la voir s’extasier devant de simples choses, tellement émouvant de voir son regard briller quand elle parle du père Noël ou autres inventions des êtres humains qui apportent la magie essentielle aux enfants. Nous sommes nombreux à veiller à ce que cette innocence et cette magie ne quittent pas Queenie, très nombreux à l’aimer, à veiller sur elle. Mais, de tous ces gens, il y a ceux qui ont décidé de la garder auprès d’eux, enfin auprès d’elles puisque ce sont des femmes qui se sont jusqu’à présent occupées de Queenie.

Cependant ça va changer. Très probablement. En théorie. Si elle est d’accord.

En réalité, l’une de ses tutrices est morte au début de l’automne l’année dernière et finalement, Iris a veillé sur elle depuis mais après discussion et concertation, il a été décidé qu’il fallait que Queenie ait une nouvelle tutrice ou un nouveau tuteur : Iris prenant trop de risques à l’extérieur, mieux valait déplacer l’enfant. Et je me suis proposé. Cela a été instinctif, évident : je veux m’occuper d’elle. Je veux veiller davantage sur elle. Je veux être un père pour elle et non plus un simple psychologue. Je le désire véritablement mais encore faut-il que la demoiselle le souhaite aussi. Elle a beau n’avoir que six ans et quelques, je me refuse à lui imposer le moindre choix. Sa stabilité émotionnelle et mentale en dépend. Alors, doucement, nous avons commencé à nous voir plus souvent, à discuter en dehors du cabinet. Elle est venue de plus en plus souvent à la maison, certaines de ses affaires ont été amenées chez moi pour que la transition se fasse de la manière la plus naturelle et la plus facile possible. Je suis moi-même venu la voir plus souvent. Et aujourd’hui… Eh bien aujourd’hui est un grand jour puisque je vais devoir lui parler, je vais devoir lui expliquer que je voudrais qu’elle vienne vivre avec moi, lui expliquer qu’Iris ne pourra plus s’occuper d’elle non pas parce qu’elle ne le veut pas mais parce qu’elle ne le peut plus, lui expliquer que si elle est d’accord, je vais devenir son papa. A cette pensée, alors que j’observe mon reflet dans le miroir, mon cœur s’emballe. C’est merveilleux, excitant mais étrange également de me dire qu’après tout ce temps, je vais essayer de devenir père alors que je n’ai jamais pu l’être et qu’à présent Mercy n’est plus là. Je fronce les sourcils en y songeant et baisse le visage : elle n’aurait jamais voulu. Jamais. Mes pensées divaguent un instant : est-ce que Mercy m’a été arrachée pour que je puisse finalement devenir le père de Queenie ? Est-ce que tout ceci n’est absolument pas le fruit du hasard ?

Ces pensées s’évaporent quand j’entends frapper à la porte. Je jette un dernier coup d’œil à mon reflet qui me semble être assez correct et sors de la salle de bain pour me diriger vers la porte d’entrée, le cœur battant. Du calme Joseph, du calme. Je suis idiot de me mettre dans cet état-là, non ? Non… Ce que la décision qui va être prise aujourd’hui va irrémédiablement changer la vie de Queenie et la mienne par la même occasion. Si je n’étais pas capable ? Tout le monde a été d’accord quand je me suis proposé, on m’estime assez stable pour ça malgé les événements des derniers mois mais si ce n’était pas le cas ? Et pire… Si je n’étais pas fait pour être père ? Les interrogations s’évaporent rapidement lorsque j’ouvre la porte et que mes yeux se posent sur Queenie qui se tient là, main dans la main avec la personne que l’accompagne. Un large sourire étire mes lèvres alors que je me baisse pour me mettre à la hauteur de la demoiselle.

« Bonjour Princesse ! » je lui dis tout en ouvrant mes bras en grand, signe que si elle le souhaite, elle peut se jeter dans mes bras pour me faire un câlin car je ne demande pas mieux.




(c) sweet.lips

_________________

Do I look like a fuckin' angel to ya ?
I ain't no angel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1565-huh-all-right-bitches-let-s-go-rose#54859 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1576-i-got-this-shit-handled-rose-cie#55239
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 26/12/2016
MESSAGES : 134
IDENTITÉ : Arté, Agathe
FACECLAIM : abigail Breslin, kawaiinekoj ♥
MULTILINKS : misia, la badass n°2 de la sécu + imogen, capitaine crochet
POINTS : 319

STATUT CIVIL : polygame à outrance, sans y voir le moindre problème, elle se marie avec tous les beaux & belles gosses qu'elle croise. Ça reste des mariages purement platoniques, et non-contractuels, par contre. Limite, elle ne leur dit pas qu'ils sont désormais ses maris et femmes, c'est dire.
ANCIEN MÉTIER : écolière en maternelle. Même qu'elle était super forte pour dessiner des ronds et des soleils !
PLACE DANS LE CAMP : mascotte, baby-sitter mineure, pot de super-glue. Squatteuse des baraques non-fermées, de surcroît, fille adoptive de Joseph Warhol (depuis noël 2016)
HABITATION : sunset square, numéro 50 (avec son papa adoptif)
ARME DE PRÉDILECTION : sa mignonittude. Qui pourrait l'attaquer avec ça ? Et Porcinet, son cochon en peluche, aussi, mais là non plus il n'est pas très efficace.
ÂGE : elle croit être bloquée à cinq ans, à vie, parce qu'elle ne se souvient plus de son anniversaire et que personne ne le lui a souhaité. Ça fait ainsi un an et demi qu'elle a "cinq" (donc six et demi / sept en vrai).


MessageSujet: Re: Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie    Dim 5 Fév - 10:53

change is good
/ Joseph & Queenie /
C’est Janvier, il fait froid, et Queenie va passer l’après-midi avec Joseph. Le psychologue, c’est le premier qu’elle a vu du camp. Qu’elle a vu durablement, hein, parce que si on est tatillon, c’est à un poste-frontière qu’ils ont posé la gamine, les gens avec qui elle était à un moment. Il doit être en tout cas la première figure d’autorité qu’elle a rencontré dans le camp, et elle se souvient d’avoir été interrogée avec beaucoup de douceur.
Avec le temps, elle s’est habituée à le voir régulièrement pour lui raconter ses journées dans le camp. Si la gamine le voit comme quelqu’un de très gentil dont elle s’est rapprochée, et à qui elle peut tout dire (c’est ce qu’il lui a affirmé le premier jour et lui a répété plusieurs fois depuis septembre).

Emmitouflée dans un anorak jaune et vert un peu moche en vérité, dont la couleur jure en partie avec ses longs cheveux roux -tressés depuis ce matin, par une des gardiennes d’enfant qui a bien voulu lui en faire une, la gamine est accompagnée jusqu’à la maison du docteur Warhol. Elle tient fermement dans la main droite la patte de son cochon en peluche, logiquement nommé Porcinet, le copain de Winnie l’Ourson. Logique, en même temps, le doudou ne la quitte pas d’une semelle et elle y tient comme à la prunelle de ses yeux.

Elle y voit mieux, la mioche. Grâce à la copine lunettière de Supertonton, la collaboratrice des lutins du Père Noël -mais chut c’est un secret, elle a désormais des lunettes. Et ça, elle en est tellement heureuse ! Elle a passé toute une semaine à courir partout pour s’en vanter, et parler de comment le Père Noël il était trop fort -elle avait gardé le secret sur l’amie de Tonton. Elle redécouvre le monde et le camp, depuis cela, repérant des détails qu’elle n’avait jamais vraiment vus sur son chemin. Par exemple, il y a du lierre qui grimpe le long d’un mur de la maison de Joseph, chez qui elle est déjà venue jouer plusieurs fois. Du lierre, ou de la vigne vierge : la gamine ignore la différence.

Son accompagnatrice -Lisa- est l’auteure de la tresse, et une des plus gentilles gardiennes d’enfants qu’elle connaisse. Mais bon, Lisa a trois enfants en bas âge, ça explique un peu qu’elle se débrouille bien. Et ça explique aussi qu’elle soit un peu pressée de poser l’enfant pour retourner seconder ses collègues avec le reste des mioches -notamment ses trois terreurs. Lisa a des bras musclés, une stature que certains qualifieraient de « forte », et Queenie, elle, la trouve trop belle et trop gentille. Même que Lisa a bien voulu la soulever de terre pour qu’elle puisse toquer à la porte comme une grande personne. Il faut attendre un tout petit peu de temps, et la porte s’ouvre en même temps qu’un immense sourire se dessine sur les traits de Queenie, et que le soulagement apparaît sur celui de Lisa.

« Coucouuuuuuuuuuuuu ! », hurle-t-elle à moitié en se jetant dans les bras de Joseph pour lui faire un câlin, le bout du nez glacé contre la joue du psychologue, lui claquant un gros bisou sonore juste au dessus du début de barbe de Joseph.
« Tu la ramèneras, dis ?, demande Lisa, un poil pressée, Faut que j’y retourne. »

Et sans vraiment attendre de réponse, Lisa s’éloigne, alors que Queenie lui dit « bye bye » en secouant une main de princesse. Et puis l’oublie brutalement pour revenir à son psychologue nounours.
Joseph, c’est pas un Tonton. Pas exactement. Mais c’est pas un Papa non plus. Queenie, quand elle l’a vu, elle s’est dit qu’elle voulait se marier avec lui, mais c’était un peu mal barré vu la différence d’âge. Joseph, elle saurait pas trop le définir, en fait. Mais elle est contente quand elle le voit, et quand elle est triste, il la console, alors tout va bien, hein ?
« T’as vu, t’as vu ? Lisa, elle m’a fait une TRESSE ! » Pour l’heure, la tresse est invisible, cachée par l’anorak, mais ou Queenie croit en la capacité des adultes à voir à travers les vêtements -sinon COMMENT pourraient-ils savoir qu’elle cache Porcinet sous son pyjama quand elle va faire pipi ?!- ou bien elle n’a simplement pas conscience que ses cheveux -tressés derrière elle- sont cachés. « J’suis belle, hein ? On joue à quoi ? » Narcissisme et insouciance totale, le combo parfait chez cette mistinguette haute comme trois pommes.


Spoiler:
 

_________________

what do you mean, santa ain’t real ?

©BESIDETHECROCODILE


Princesse Starla & les awards magiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1066-let-s-play-hide-and-seek-queenie#42026 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1116-la-reine-du-squat-pour-ne-pas-vous-servir-queenie
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 27/10/2016
MESSAGES : 168
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Ruth Negga | Miss B. (avatar) - Tumblr (gifs) - Code signature (Solosand)
MULTILINKS : Yancy || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 251

STATUT CIVIL : Elle a été mariée. Deux fois. Et elle est veuve. Une fois.
ANCIEN MÉTIER : Boxeuse professionnelle : ça cognait et ça cognait bien. Double championne du monde des poids légers, rien que ça. Du coup, ses poings sont à éviter au possible.
PLACE DANS LE CAMP : Technicienne en maintenance des clôtures
HABITATION : uc
ARME DE PRÉDILECTION : Ses poings mais à notre époque, ça n'est pas assez efficace alors, Rose, elle use de tout ce qu'elle trouve. Faut dire qu'elle n'est pas difficile mais bon, on va pas se mentir : elle affectionne particulièrement les armes à feu. Elle a les boules depuis que les autres cons se sont pointés parce qu'on lui a retiré son Desert Eagle.
ÂGE : Quand les cons de morts se sont relevés, elle venait de fêter ses 32 ans : elle a décidé d'arrêter de compter à ce moment-là donc 32 ans et on cherche pas plus loin.


MessageSujet: Re: Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie    Dim 26 Fév - 19:21




La voix de Queenie s'élève avec force pour me saluer. Son « coucou » doit sans doute être entendu à plusieurs mètres de là tandis qu'elle se jette bien volontiers dans mes bras. A peine a-t-elle atterri là où je voulais qu'elle atterrisse qu'un large sourire étire mes lèvres, sourire élargi bien sûr quand il dépose un bisou sonore sur ma joue. Mes grandes mains se referment autour du corps si frêle de la petite puce alors que je me redresse tout en la portant. C'est à ce moment-là que Lisa, qui l'accompagne, me demande si je vais la ramener. J'ouvre la bouche mais elle ne me laisse même pas le temps de répondre qu'elle enchaîne en me disant qu'il faut qu'elle y retourne et voilà qu'elle tourne les talons et s'en va. D'accord... Bon, ma foi, oui, je la ramènerai. Je souris en voyant Queenie agiter sa petit main pour dire au revoir à Lisa et la seconde d'après elle reporte ses grandes prunelles sur moi pour m'annoncer que Lisa lui a fait une tresse. Une tresse que je ne vois malheureusement puisqu'elle est cachée sous l'anorak de la demoiselle. La pile électrique qu'elle est enchaîne en me demandant si elle est belle avant de me demander à quoi on va jouer. Je laisse échapper un petit rire.

« Déjà, on va entrer à l'intérieur. » je lui dis avant de la reposer par terre puis de lui prendre la main avant de rentrer à l'intérieur de la maison. Je referme la porte derrière moi. « On va enlever ton anorak et tu vas me montrer cette fameuse tresse dont tu parles car malheureusement, je n'ai pas de supers pouvoirs : je ne vois pas à travers les vêtements mais peut-être qu'un jour j'en aurai... Des pouvoirs... » j'ajoute avec un petit clin d'oeil.

Sur quoi je retire le dit anorak que je pose sur ensuite sur un porte manteau.

« Alors voyons... » Je la reprends par la main pour lui faire faire un tout petit tour sur elle-même comme si nous étions en pleine chorégraphie de danse. « Wouah ! Elle est douée Lisa. Tu es très belle. »

Je lui adresse un sourire rayonnant avant de me mettre à genoux pour être à sa hauteur.

« Alors, alors... » je lui dis affichant un air complice. « On a plusieurs choix. Soit, on joue à ce que tu veux... » Une proposition qui devrait tenter la petite mais j'ai d'autres tours dans mon sac. « Ou alors, je me suis dit qu'on pourrait peut-être faire... Un gâteau... » J'écarquille les yeux comme si ce que je venais de dire valait de l'or. « Tu serais la cuisinière moi je serais ton apprenti. Qu'est-ce que tu en dis ? »

J'ai préparé mon coup : j'ai été demander les ingrédients et une recette à Mercy. Elle est très douée pour la cuisine alors je ne voyais pas à qui d'autre je pouvais demander conseil et pour le coup, je me suis retrouvé avec une recette solide entre les mains. Selon elle, il est impossible que je me plante puisque c'est très facile alors... Alors j'espère bien que Queenie va être emballée. Après, jouer ne me dérangerait absolument pas mais disons que faire la cuisine avec elle, non seulement ce sera amusant et ludique mais en plus, ça sera plus facile pour...

Entamer la discussion.




(c) sweet.lips


Spoiler:
 

_________________

Do I look like a fuckin' angel to ya ?
I ain't no angel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1565-huh-all-right-bitches-let-s-go-rose#54859 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1576-i-got-this-shit-handled-rose-cie#55239
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sometimes, change is good. Sometimes, change is all we need. w/ Queenie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Couleur du fond de forum qui change de couleur au passage de la souris
» Question échange laptop alienware m17xr3 cpu i7 2670qm 4gb ram 6870HD
» Image qui change au passage de la souris
» Texte change de Police d'ecriture au passage de la souris
» [css] Logo du forum qui change ON HOVER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: