Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 909028702
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 870026516

Partagez
 

 Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien   Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 EmptyMer 15 Fév - 20:19

Les oiseaux, oui, on pouvait dire que leurs parents aimaient les oiseaux, entre Robin et Raven. On pouvait aussi dire qu’ils aimaient les prénoms mixtes étant donné que Raven et Robin convenait autant à l’un qu’à l’autre et c’était amusant. Sûrement pas super rare, car il devait y en avoir plein des gens qui avaient en commun de porter un nom d’oiseau – sans que ça soit péjoratif, évidemment -, mais ça restait amusant.

    « Ah ouais ? Ton frère aussi porte le nom d’un piaf ? »


Ça l’intriguait maintenant qu’il en avait parlé et ce n’était même pas pour savoir comment il s’appelait, c’était juste que ça serait d’autant plus amusant si c’était le cas. Pareil s’ils avaient d’autres frères et sœurs. Mais bref, le jeune homme changea de sujet pour parler de l’ambiance d’Astoria. Non en effet, on ne pouvait clairement pas dire que c’était la super éclate. Elle qui avait connu les fêtes d’Hollywood, elle pouvait clairement dire qu’Astoria, en comparaison, c’était le calme plat. Mais ça allait avec la situation qu’ils vivaient. Difficile d’avoir envie de faire la fête quand la plupart de vos proches avaient péri ou allaient périr… enfin bref, il s’avérait que Raven aussi était à la surveillance. Vous voyez, quand je vous dis que c’est tout sauf original ! Et la question qui suivit lui fit hausser les épaules à son tour.

    « Disons qu’il y a des jours où c’est plus mouvementé que d’autres, mais si t’es à la surveillance aussi, alors tu dois savoir qu’on n’aime pas trop ça quand il y a trop d’effervescence, ça n’augure jamais rien de bon. »


Ce qui prouvait bien que les rescapés de cette apocalypse préféraient cent fois que leurs journées soient calmes, que rien n’aille de travers et ainsi de suite. C’était triste mais bon, une apocalypse zombie, c’est forcément triste, il suffisait de voir tous les films qui avaient traité le sujet pour le savoir.
Toujours est-il que la phrase qui suivit la fit ricaner. Oui, grâce à elle, il pouvait rayer « stalker des mioches de façon creepy » de sa to-do list avant de mourir, puis Robin sembla réfléchir à la question et c’est avec un petit sourire amusé qu’elle répondit :

    « Tu veux parler d’un genre de soirées clandestines comme il y en avait à l’époque de la prohibition ? Si c’est le cas, alors je ne crois pas. Du moins, je n’y ai jamais été invitée, en ce qui me concerne. »


Ce qui, dans le fond, ne voulait strictement rien dire étant donné que la jeune femme ne se mêlait clairement pas assez à la populace pour que ça soit le cas. Après, quelle que soit la situation, on ne pouvait pas interdire aux gens de prendre du bon temps d’une quelconque façon, donc ça ne l’étonnerait pas outre mesure que ce genre de petites sauteries avait effectivement lieu entre les murs d’Astoria. Bien que la majorité de l’habitant se contentent probablement de pouvoir dormir et manger, ce qui était déjà un luxe en soi, si on y réfléchissait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien   Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 EmptyJeu 16 Fév - 0:50

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien
/ Robin & Raven /
A la remarque de Robin, Raven en concluait qu’elle faisait une fixette uniquement sur ce petit Max. Elle ne semblait pas connaître l’identité de son frère Swan. Au final, il s’imagine alors qu’elle ne lui a jamais adressé la parole, ce qui rendait la situation un peu flippante quand on y pensait. Il arqua donc un sourcil, en s’interrogeant : « En fait, t’as jamais parlé avec mon frère ? » Il trouvait ça étrange quand même, puis finit tout de même par lui donner une réponse : « Mais ouais, il s’appelle Swan. » Il sourit légèrement. Ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas prononcé à voix haute ce nom-là. Au point que ça lui faisait presque tout étrange de le faire maintenant.

Ils étaient tous les deux des surveillants. Pas grand-chose ne se passait depuis quelques temps. Ce n’était pas plus mal, bien qu’il fasse avouer que le blond n’avait aucun état d’âme à dégommer des rôdeurs. Ça l’occupait, et faire le ménage dans ce monde rempli de saleté ne le gênait absolument pas. Il n’a rien contre, en tout cas. C’en était devenu son quotidien et cette tuerie de monstres était devenu banal depuis le temps. « Bah disons qu’à part des rôdeurs à buter par ci par là, c’est vrai que y a pas grand-chose à surveiller. » Il haussa les épaules, puis évoqua quelque chose d’un peu plus fun. Il semblait l’amuser, mais la réponse de la brune le décevait. Il n’y avait donc rien d’intéressant, ou d’officiel en tout cas, à faire dans le coin.

« Dommage ! » En concluait le blond, qui s’ennuyait bien, il fallait l’avouer. Son ancien groupe avait un peu plus le sens du fun, faut dire qu’ils en avaient pillés des bars, pour oublier grâce à l’alcool, toute cette merde. Ici, il avait l’impression d’être entré dans un couvent ou quelque chose dans le genre. Toutes les bonnes choses étaient proscrites. « J’me sens un peu comme un moine ici. » Lui faisait-il remarquer, en pouffant tandis qu’il tirait sur cette cigarette à laquelle il s’accrochait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien   Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 EmptyDim 19 Fév - 0:17

Si elle n’avait jamais parlé avec son frère ? Robin se mit à ricaner comme si c’était la chose la plus ridicule qu’on lui ait dite depuis un bail. Sauf que plus elle y pensait et plus elle se rendait compte qu’en fait non, elle ne lui avait jamais vraiment parlé. Elle ne faisait même jamais vraiment attention à lui, pas plus qu’à la plupart des habitants d’Astoria. Et pourquoi en irait-il différemment ? Certes, elle avait bien entendu remarqué que son frère, tout comme Raven avait une plastique fort agréable à regarder mais ça s’arrêtait là. Ne surtout jamais s’attacher, c’était la clef de la survie. Enfin, l’une d’entre elles, en tout cas. D’ailleurs, discuter comme elle était en train de le faire avec actuellement avec Raven était rare pour la jeune femme. Mais elle n’allait tout de même pas dire ça juste pour se trouver une excuse parce que, si on y réfléchissait bien, c’était effectivement très bizarre de connaître le nom du fils de quelqu’un sans connaître le nom du père à moins d’être institutrice, c’était un peu trop personnel.

    « Bien sûr que si, je lui ai déjà parlé. « Bonjour. », « Comment ça va aujourd’hui ? », ce genre de trucs mais je ne lui ai jamais demandé quel était son prénom. »


Et ça, c’était dans le meilleur des cas, il arrivait plus souvent qu’elle se contente d’un simple « bonjour » mais elle n’était jamais réfractaire à toute réponse lorsqu’il avait l’envie d’engager la conversation. Enfin bref, oui ça pouvait sans doute paraître un peu bizarre mais c’était Robin, elle était comme ça et tant pis si ça ne plaisait pas. Elle haussa alors les épaules pour ponctuer sa réponse et c’est ainsi qu’elle apprit que le jumeau s’appelait Swan. Aouch, c’est tout de suite un rien plus difficile à porter comme prénom mais malgré tout, elle trouvait que ça lui allait bien. Elle eut un petit sourire et hocha la tête. Si la prochaine fois qu’elle le croisait elle lui balançait un « salut, Swan ! » enjoué, il allait probablement se poser des questions. Et d’un autre côté, elle aurait quelque chose à lui dire, pour une fois.

Soit, Raven avait changé de sujet et Robin hocha une nouvelle fois la tête. C’est sûr qu’en dehors des zombies… Ils étaient tous plus ou moins du même côté maintenant, ou en tout cas, ils auraient dû l’être : les humains contre les zombies. Les morts-vivants représentaient une trop grande menace pour que les humains se tirent dans les pattes entre eux en plus de ça. Enfin bref, ils n’allaient tout de même pas se plaindre de n’avoir rien à surveiller, ça serait le comble. Bien qu’elle comprenne que Raven s’ennuie un peu.

    « Eh oui, je compatis mais faut voir les choses du bon côté, au moins c’est pas comme si on était revenu à l’âge de pierre. »


Enfin pas tout à fait, ils avaient de l’électricité, de l’eau, du gaz, des maisons pas trop dégueu dans lesquelles vivre, bon, il ne fallait abuser de rien mais franchement, ç’aurait pu être bien pire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien   Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 EmptyDim 19 Fév - 20:49

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien
/ Robin & Raven /
Les propos de Robin confirment ses doutes : elle ne connait pas vraiment son frère. Ni son prénom, ni quoi que ce soit de réellement important, si on ne compte pas le fait qu’il avait un fils. Au final, jusqu’à présent, elle en connaissait certainement plus que lui. Cela faisait bien des années qu’il n’avait pas eu de conversations avec son petit frère. Pas certain que ça n’arrive d’aussitôt. Ils s’évitaient, était pourtant certain que Swan devait être au courant de sa présence. Le camp était assez grand pour eux deux mais il devait certainement savoir que son jumeau se baladait dans les parages. Les gens parlent, ce n’est pas une nouveauté. Alors il continue de trouver cette fixette sur le petit Max relativement étrange mais ne réprimait pas un sourire en la voyant lui expliquer qu’elle se contentait du minimum quand il s’agissait de converser avec le père.

« Ouais, en gros tu lui as dit deux trois phrases à tout péter. » soufflait Raven, dans un sourire moqueur. C’est quand même bien étrange cette situation mais soit. A présent elle connaissait le prénom de l’autre blond, c’était déjà ça. Qui sait, elle en viendra peut être à lui parler un jour. Raven s’en foutait au fond, il s’était un peu éloigné, histoire de ne pas rester dans le coin, ça faisait quand même creepy. Il profitait de sa cigarette qu’il traitait comme le saint graal alors qu’il cherchait à savoir s’il y avait de quoi s’amuser dans le coin. Vu son interaction avec Robin, et sa fixette sur un gosse random, il ne fut pas étonné d’apprendre qu’elle ne semblait pas vraiment au courant. A ce moment là, Raven se disait qu’il faudrait réellement qu’il commence à sociabiliser dans le coin, parce qu’il s’emmerdait et refusait de se complaire dans cette routine ennuyante qui consistait à se nourrir, dormir, travailler. Même à l’armée, il trouvait de quoi se divertir.

« Ouais bah même avec des cailloux j’pense qu’ils trouvaient matière à s’éclater, ou quelque chose comme ça. » Il haussa les épaules, continuait de marcher, sans réellement savoir où. Il jeta un coup d’œil au soleil, cherchant à connaître l’heure. Faut dire que sa montre, ça faisait bien longtemps qu’elle avait lâchée. Il soupira. « Bon, avec un peu de chance, mon coloc sera rentré de son service. » Dit-il, à haute voix, plus pour lui qu’autre chose. Il reposa son attention sur la jeune femme, en arborant un sourire malicieux. « Bon, Robin, j’suis sûr qu’on finira bien par s’recroiser. » Il tira une taffe sur sa clope, en lui faisant un clin d’œil.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien   Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 EmptyJeu 2 Mar - 4:43

Une fois de plus, la jeune femme se contenta de hausser les épaules. Oui, on pouvait résumer la situation comme ça mais elle ne voyait pas où était le problème, si seulement il y en avait un. C’était en quelque sorte une moyenne générale, pour elle, elle ne parlait pas plus aux autres personnes qu’au père de Max. Raven semblait être une exception. Et encore, c’était plus parce que la situation l’exigeait qu’autre chose, en vérité, n’allez pas croire qu’elle s’était soudain prise d’affection pour lui ou quelque chose de ce genre, non, non. Sans trop chercher à réfléchir, elle le suivait bêtement, puisqu’il continuait à lui parler et la réplique qui suivit, en réponse à son évocation de l’âge de pierre, eut le don de la faire sourire. Ben, il ne tenait qu’à lui d’aller s’amuser avec des cailloux s’il le voulait aussi. Quelle que soit la manière dont il voulait jouer avec, rien ne l’empêchait de le faire. Mais elle ne le lui fit pas remarquer, étant donné qu’il cherchait à prendre congé et qu’en dépit de ses efforts pour que ça ne soit pas flagrant, ça l’était quand même. Robin hocha machinalement la tête lorsqu’il lui annonça que son colocataire devait être rentré, laissant entendre qu’il préférait aller le rejoindre.

Elle prit tout de même cinq secondes pour jeter un coup d’œil aux alentours et se resituer. Elle avait quelque chose à faire avant tout ça, probablement bosser puisque, comme l’avait fait remarquer le blondinet, c’était un peu tout ce qu’il y avait à faire à Astoria, et trouva quel chemin elle devait prendre pour se remettre en route.

    « Bye, Raven. A un de ces quatre. » lança-t-elle en lui faisant un signe de la main et en prenant la direction opposée à celle qu’il prenait.


C’était drôle, pensait-elle, elle n’était pas du tout sûre de le recroiser, puisque les gens vont et viennent à Astoria, et qu’ils sont tous égaux devant les zombies, mais les anciennes formules de politesse, celles que l’on utilisait à l’époque où, si l’on coupait les ponts avec quelqu’un, c’était surtout parce qu’on le voulait ; tous les moyens de communication à notre portée n’excusant plus personne de ne pas rester en contact avec quelqu’un, revenaient tout naturellement. Comme de vieux réflexes ou de vieilles manies, ce qu’elles étaient probablement. Enfin bref, cette parenthèse faite, Robin put reprendre le cours normal de sa journée maintenant qu’elle était rassurée en ce qui concernait Max.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien   Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Problème de mise à jour MAPSOURCE
» Des textures & C4D rien que pour vous ^w^
» Mon site n'apparait pas bien quand on fait une recherche sur google
» Pas de satellite sur Etrex - SAV efficace chez Garmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés-
Sauter vers: