≡ le contexte

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 ≡ le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pnj / queen of astoria
avatar
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 360
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2561

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: ≡ le contexte   Lun 15 Aoû - 23:27

le contexte
/ tell it to the frog /
Assoupis contre la tour de garde, tu ne remarques même pas le soleil commencer sa lente montée vers le zénith, embrasant l’orée de la forêt qui se perd devant toi à perte de vue. La nuit s’achève, laissant place à un nouveau jour, un de plus. Tu ne pensais pas arriver jusque-là, jamais tu n’aurais espéré survivre aussi longtemps. Pourtant, en sécurité entre les épaisses clôtures de la ville, tu te laisses enfin rêver à un futur meilleur. Enfin, tu te laisses tenter par l’espoir de jours meilleurs. Quand ton regard se pose enfin sur les lueurs rosées de cette aurore inespérée, tu t’extases devant la beauté de la scène ; tu aurais presque pu te rêver ailleurs, dans un passé qui n’existe plus à présent. Pourtant, les gémissements plaintifs des rôdeurs empalés sur la clôture coupent bien vite le court de ta rêverie, t’arrachant à contrecœur à ces souvenirs effacés. Tu entends les pas dans ton dos, mais tu ne détournes même pas le regard de ce paysage à couper le souffle ; venant de ce côté-là de la clôture, tu ne risques rien. « C’est magnifique. » La jeune femme vient se poster à tes côtés. « Tu devrais aller te reposer, je prends le relai. » Tu soupires. « Encore quelques minutes. » Face à l’horreur du monde d’aujourd’hui, tu refusais de tourner le dos à ce tableau qui se dessinait sous tes yeux, t’accrochant au quelques rares plaisirs qu’il te restait. Car peut-être qu’ils pourraient être les derniers.


Les temps sont sombres, nul ne peut le nier. Voilà bien 730 jours que l’état d’alerte fut lancé dans l’État de l’Oregon. Puis silence radio, aucune nouvelle ne fut donnée. L’électricité, puis l’eau courante furent coupés. Car les morts revinrent à la vie. Plus monstrueux, moins humain, une faim de chair humaine au ventre. Dire que l’apocalypse est proche serait un euphémisme. C’est la fin du monde. Les quelques survivants restant l’auront bien compris. Car les morts amènent nécessairement la mort. Et pour survivre, il faut se battre pour la survie des êtres vivants. Derrière les murs d’Astoria dans la périphérie de Portland, il semblerait que ce soit le dernier espoir de ces 158 survivants. Vivre caché, pour tenter de retrouver un semblant de vie. Mais au fond de chacun des survivants, tous savent qu’il est impossible de revenir en arrière. Et surtout, tous savent que leurs jours sont comptés.


Les jours tranquilles d'Astoria sont passés. La cité est tombée, la fondatrice Octavia Mears rôde maintenant avec le reste des monstres. Hissée à la tête du campement, une figure sinistre : Echo. Le groupe de pilleur a finalement réussit à faire tomber les défenses d'Astoria, et ils règnent à présent en roi sur la population exploitée. Chaque jour, un nouveau calvaire. Paradis transformé en enfer, les masques tombent et révèlent les véritable monstres : pas les rôdeurs, mais bien les humains qui ont perdu leur humanité.

Décompte officiel (mars 2017) : 730 jours.
Nombre d’habitants morts depuis la création de la forteresse : 73
Nombre de vivants dans la forteresse : 104.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
 
≡ le contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'avis sur mon contexte One Piece
» [Basil] Demande de mise en page
» context menu strip
» Page d'accueil forum One Piece RPG [SeLfde4Th7]
» •• Contexte et FAQ ••

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: the next world :: relics of the past-
Sauter vers: