if you're going through hell, keep going // (reese)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 if you're going through hell, keep going // (reese)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 31/10/2016
MESSAGES : 315
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : rami malek, avatar @hepburns.
MULTILINKS : margot badass™ byers, ofelia la louve et elsie wildling greene.
POINTS : 219

STATUT CIVIL : célibâtard, maladroit, loin du bourreau des coeurs qu'il prétend être.
ANCIEN MÉTIER : employé dans une boutique de réparations électronique et informatique.
PLACE DANS LE CAMP : électricien, c'est lui qui s'occupe du réseau d'astoria.
ARME DE PRÉDILECTION : ses jambes pour courrir. se battre, ce n'est pas pour lui, il risque de se blesser en essayant.
ÂGE : trente ans, son immaturité lui enlève quelques années pourtant.


MessageSujet: if you're going through hell, keep going // (reese)   Ven 17 Fév - 14:29


if you're going through hell, keep going / ❀

Le gamin à l’impression de crever. Allongé dans son lit, dégoulinant de sueur, brulant de fièvre, voila trois jours que Murphy est bouclé en quarantaine. Enfant, il était souvent malade. Personne ne savait vraiment pourquoi, des défenses immunitaires surement plus faibles que la moyenne. On aurait pu croire qu’à force, le Tellers aurait fini par devenir le patient idéal par force d’habitude ; au contraire. Murphy détestait être malade, et il le laissait savoir. Patient terrible, toujours à se plaindre ou à demander de l’attention, cette mauvaise grippe ne dérogeait pas à la règle. Plusieurs fois, on avait changé son voisin de chambre sur demande du pauvre malade qui avait fini à ses côtés, et chez les soigneurs, on commençait à éviter la chambre dans laquelle se trouvait le grand gamin. Seuls les plus patients osait encore passer une tête, tâchant d’ignorer les remarques acerbes et les demandes incessantes de Murphy. Plus d’oreillers, une carafe d’eau, moins d’oreillers, plus de médicaments. Un cauchemar pour l’équipe médicale.

Depuis deux jours pourtant, le gamin partageait sa chambre avec deux rescapés mal en point. Au fond de la pièce, endormis la plupart du temps, Thomas. Ca le rassurait de voir un visage familier. Il aurait presque voulu que Barb soit là, mais il ne souhaitait à personne de se subir le même sort que lui, encore moins à sa compagne d’infortune. Entre les deux hommes, la silhouette frêle d’une jeune femme. Le Tellers l’avait déjà croisé dans le camp, sans jamais lui adresser la parole. Avec ses longs cheveux bruns, et son air innocent, la belle l’avait fait fondre pourtant jamais il n’avait trouvé le courage de l’approcher. Sous ses airs de bourreau des coeurs, le gamin était un grand timide, facilement impressionnable. Alors il s’était contenté de baver, de loin. C’était sa chance, à présent, coincé dans cette chambre sans aucune occupation. Mais c’était sans compter le comportement encore plus immature du Tellers lorsqu’il était malade ; si lui ne pouvait pas se sentir mieux, alors il ferait en sorte que les autres se sentent aussi mal que lui. Au moins, ça l’occupait. « Tu sais … » souffle Murphy en croisant le regard fatigués et les traits tirés de Reese. « Rien de mieux qu’une grippe pour casser le mythe. » Non sans effort, le gamin fait un signe vague de la main pour désigner le corps de la brune. « T’as l’air bien moins intimidante avec quarante de fièvre. J’en oublierais presque ce qui me plaisait chez toi. »

_________________
You make my heart beat like the rain, Surround me Hold me deep beneath your waves. And every night my mind is running around her, Thunder's getting louder and louder and louder.  
electric love //

roi des loosers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t749-ain-t-no-rest-for-the-wicked http://nottomorrowyet.forumactif.org/t782-murphy-s-law
Invité
Invité

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going // (reese)   Lun 20 Fév - 1:15

--------------------------

Allongée sur son lit de fortune, Reese attend. Et le temps est long. Si long qu’elle en crèverait. Elle ferme les yeux, tente de trouver le sommeil. Elle est si fatiguée qu’elle pourrait dormir une éternité. Pourtant, rien ne vient. Ses nerfs sont à vifs. Elle est toujours parfaitement consciente – assez au moins pour savoir qu’elle l’est. Elle entend son cœur battre fort contre sa cage thoracique, lutter contre la grippe qui se propage à la vitesse de la lumière. Et rien d’autre. Derrière la porte, des allers et venues des infirmiers rythment ses journées. Parfois, y’en a qui passent dans leur chambre. Ce n’est pas toujours la même personne, pourtant, le comportement est similaire. Certains regardent leur fiche, remettent une couverture ou un oreiller en place. Bienveillants mais angoissés, Reese a déjà décelé quelques gestes maladroits. Puis, on leur demande si ça va, s’ils ont besoin de quelque chose. Murphy ne rate pas l’occasion de quémander une quelconque attention, n’importe laquelle, peu importe tant qu’on s’occupe de lui. Reese, elle ne répond que lorsqu’on lui adresse directement la parole. Elle reste discrète, s’efface en tentant de tenir le coup. C’est pas le genre à se faire remarquer. Elle préfère encore crever silencieusement, histoire d’emmerder personne. Et soudain, autour d’elle, c’est le silence. Reese rouvre les yeux, surprise par le soudain calme qui s’est installé. Elle croise le regard de l’un de ses compagnons, la pipelette, qui l’interpelle. Elle fronce des sourcils, n’assimile pas immédiatement les mots qu’il lui décroche, ne comprend pas où est ce qu’il veut en venir. C’est une bien drôle manière de commencer la conversation avec une inconnue mais soit, elle n’est plus vraiment étonnée avec lui. Ca fait bien deux jours qu’ils partagent leur chambre, elle a bien vite compris qu’elle avait affaire à un homme atypique. Son regard suit son mouvement, glisse jusqu’à sa propre silhouette qu’il désigne d’un geste vague. Et puis, elle réalise. Oh. Elle s’attendait bien à tout, sauf à ça. Elle pensait l’avoir cerné, mais pas du tout. Il est décidément bien surprenant. Durant un instant, Reese reste interdite. Bien sûr, avant la quarantaine, il ne lui était pas totalement inconnu. Leur regard s’était déjà croisé plus d’une fois dans le camp, mais elle n’avait jamais vu cela comme une possible ouverture. Ils n’avaient rien échangé de concret. Pas même un sourire. Quelques rictus tout au plus, mais c’est tout. Faut dire que depuis William, elle était rouillée. L’idée même d’y penser ne lui avait jamais traversé l’esprit. « T’as une drôle manière d’accoster les nanas, toi, » qu’elle rétorque, perplexe par ce qui lui semble être une tentative de drague un peu ratée. Elle se redresse, s’assoit sur le bord du lit pour lui faire face, passe une main sur son visage fiévreux. « Merci ? Je sais pas trop comment j’dois le prendre. » Si c’était un compliment, alors c’était maladroit, mais Reese, elle est loin d’être vexée. Elle sait qu’elle doit faire peur avec son teint livide. En réalité, si elle n’était pas aussi malade, ça l’aurait fait rire.  « Mais j’suis ravi de savoir que j’ai une sale gueule. D’ailleurs, j’te retourne le compliment. »
Revenir en haut Aller en bas
 
if you're going through hell, keep going // (reese)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hell Pix vous salue
» ≡ RAISE HELL. (supernatural, until dawn)
» Porcelain Heart. "Hell is empty and all the devils are here"
» Failling Into Hell•
» We are each our own devil, and we make this world our hell.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: