who are you really ? {ft. jeremiah}

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 who are you really ? {ft. jeremiah}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: who are you really ? {ft. jeremiah}   Lun 20 Fév - 13:00

Pour toi, ton boulot à la ferme consistait à nourrir les animaux, t'occuper d'eux et cela t'allait parfaitement même si jouer le rôle de babysitter commençait à te manquer. Mais voilà, aujourd'hui, le responsable de la ferme t'avait demandé de tuer un des animaux et tu n'avais même pas eu le temps de réagir qu'il était déjà parti en te demandant de te dépêcher. Tu n'étais même pas foutu de tuer un rôdeur, un être autrefois humain qui ne cherchait maintenant plus qu'à bouffer de la chair humaine, alors un animal... Non, c'était hors de question pour toi. Même si tu avais fait quelques progrès depuis ton arrivée au camp, que tu avais appris plus ou moins à te débrouiller un minimum, tu n'étais toujours pas capable de faire ce genre de chose, de tuer  ou même blesser qui que ce soit. C'était au-delà de tes forces tu te mis à chercher une solution à toute vitesse dans ta tête... Peut-être demander aux chasseurs du camp ? Eux, ils étaient habitués. Tu ne leur avais jamais vraiment adressé la parole même si tu les croisais de temps en temps alors c'était sûrement le bon moment. Tu te doutais bien que tu avais des risques de voir ta demande échouée mais tu ne préférais pas y penser. Ton travail, tu le prenais à cœur mais sur ce coup-là, tu ne pouvais tout simplement pas te forcer à tuer un être innocent. Déjà, tu avais du mal à manger de la viande mais avec l'épidémie, tu n'avais pas le choix car les ressouces en nourriture étaient presque devenus un luxe. Te dirigeant vers l'espèce d'endroit où se trouvaient souvent les chasseurs, comme une sorte de QG spécialement pour eux, tu donnas quelques coups à la porte avant de te décider à entrer avec une certaine hésitation. Là, face à toi, se trouvait le responsable de la chasse. Tu l'avais déjà aperçu quelques fois mais tu n'avais jamais osé l'approcher. Et puis, il n'avait certainement pas le temps pour discuter avec un gamin comme toi, il avait autre chose de plus important à faire. C'était ce que tu te disais, comme pour une grande majorité des gens du camp même si tu avais réussi à former quelques liens.  « Bonjour. » Un simple mot et pourtant, ta timidité et ton hésitation se reflétaient dans le ton de ta voix. « Excusez-moi de vous déranger mais... Je... Je dois tuer un animal à la ferme mais je ne suis pas certain d'y arriver seul. Alors je me demandais si vous pouviez m'aider s'il vous plaît ? ». Un sourire désolé se forma sur tes lèvres peu après tes paroles.   Ne pas être certain est un euphémisme, tu étais sûr de ne pas pouvoir le faire sinon tu n'aurais pas pris la peine de venir. Tu n'étais pas  le gars le plus courageux du coin, ce n'était un secret pour personne. Et au fond de toi, tu espérais une réponse positive à ta demande.
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 16/02/2017
MESSAGES : 310
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : amber heard, killer from a gang.
MULTILINKS : james. jorah. jax.
POINTS : 646

STATUT CIVIL : divorcée et malheureuse.
ANCIEN MÉTIER : mère au foyer, après qu'elle ait été contrainte d'abandonner sa carrière de chanteuse.
ARME DE PRÉDILECTION : les couteaux. simple, rapide et efficace.
ÂGE : trente longues années.


MessageSujet: Re: who are you really ? {ft. jeremiah}   Mar 21 Fév - 5:02

who are you really ?
/ clay & jeremiah /
L’air penseur, il regardait un peu autour de lui. Il ne voyait pas grand-chose. Il ne voyait surtout pas de réponses. Les temps n’étaient pas des plus cléments, et même si le ciel semblait donner quelques heures de répit, le vent n’en était pas plus favorable. Il faisait froid, les animaux le sentaient, eux aussi. Et les dernières chasses n’avaient pas été des plus fructueuses. Ce n’était pas faute d’avoir essayé. Mais les petites bêtes étaient habitués maintenant, et bien moins facile à approcher. Il n’avait donc eu d’autre choix que de demander qu’on sacrifie un ou deux animaux de la ferme si l’on voulait donner un peu de viande à la population. Et dans les temps de grippe qui courrait, il savait bien que certains auraient besoin de reprendre des forces. Pourtant là n’était pas vraiment le point. Il devait aussi trouver une solution à long terme. Et pour l’instant, il n’y avait que l’idée de s’éloigner encore d’avantage du camp qui lui semblait être possible. Mais encore, il ne pouvait pas risquer la vie des autres chasseurs dont il avait la responsabilité dans des territoires très peu explorés par le camp. Déjà qu’il venait à peine de perdre l’un de ses hommes qui semblaient en vouloir à la vie. Il ne pouvait plus laisser une telle situation se reproduire. Pas sous sa supervision. La mort d’un Astorien n’avait jamais été pris à la légère.
Se perdant, de plus en plus profondément dans ses pensées, il n’entendit pas les quelques coups qu’on avait administré à la porte. Enfin, il ne comprit que trop tard que son court moment de réflexion serait dérangé. Surpris par cette voix qui le sortit d’un coup sec de ses songes, il le fut encore plus quand il vu le visage de son jeune interlocuteur. Et il ne lui fallut qu’un dixième de seconde pour le replacer. À vrai dire, il savait très bien qui il était, depuis très longtemps déjà. Seulement voilà, il n’avait jamais trouvé le courage nécessaire pour aller lui parler. Pas après ce qu’il lui avait fait, des années plus tôt. À vrai dire, la culpabilité le rongeait un peu plus chaque jour. Et il était terrifié de découvrir sa réaction. Alors qu’il s’attendait au pire, il fut un peu surpris du service qu’il venait de lui demander. Si bien qu’il se montra un peu hésitant. « Euh… » Ce n’était pas vraiment concluant comme réponse, mais à vrai dire, il hésitait à accepter. Parce qu’accepter garantissait qu’il allait passer du temps avec lui. Et ça, c’était peut-être un peu trop pour lui. Pour le moment. « Ouais, ouais. Je peux bien t’aider. » Il n’était pas vraiment certain qu’il prenait là la bonne décision, mais au fond, il pouvait bien lui filer un coup de main. Contrairement à lui, ce n’était pas la première fois qu’il enlèverait la vie à un animal. Comme le jeune homme semblait hésitant, il lui lança : « Allez gamin, je te suis. » Il agrippa un couteau de chasse qu’il glissa bien vite dans sa poche arrière.

_________________
run the risk

≈ and then, you will live or you will die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
who are you really ? {ft. jeremiah}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeremiah car il ne cesse de dire des jeremiades (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: