(flashback) I messed up and now you're gone. - scar

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (flashback) I messed up and now you're gone. - scar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (flashback) I messed up and now you're gone. - scar   Ven 3 Mar - 0:23

--------------------------

Quand il a appris qu’elle était vivante, Nash a sauté de joie. Mieux encore, quand il a su qu’elle faisait partie des nouveaux arrivés à Astoria, il s’est précipité pour la rejoindre. Puis, très vite, il a déchanté lorsqu’on lui a annoncé qu’elle se faisait opérer et qu’ils risquaient d’en avoir encore pour un bout de temps. Alors il a tenté de s’occuper, de faire de son mieux, sans réellement parvenir à l’oublier. Les dernières heures ont été une torture. Il les a passé à ruminer, puis à déprimer, les scénarios les plus improbables se mélangeant à ses souvenirs. Il s’est dit qu’elle allait peut-être mourir, que ça devait forcément être grave s’ils en étaient venus à devoir l’opérer. Il s’est convaincu qu’il ne la reverrait plus, qu’il n’aurait jamais l’occasion de lui faire ses adieux. S’il avait su qu’en la quittant dans cette forêt, ce serait la dernière fois qu’ils se voyaient, il n’aurait peut-être pas agi comme il l’avait fait. Qui sait ce qui se serait passé s’ils étaient restés ensemble ? Heureusement, on a fini par interrompre ses pensées pour lui annoncer qu’elle était sortie et qu’elle allait bien. Un vent de soulagement a soufflé sur Nash à cet instant. Puis, doucement, tout est redescendu. La réalité l’a frappé en plein visage, il a compris qu’il avait définitivement merdé. Il a laissé passer la fin de journée.
Caché derrière la porte, Nash réalise que les retrouvailles risquent d’être difficiles à gérer, d’abord parce qu’elle a un sale caractère et qu’elle est vraiment rancunière, ensuite parce qu’il se souvient encore des derniers mots qu’elle a lui a chuchoté à l’oreille. Elle l’avait bien prévenu ; s’ils retombaient l’un sur l’autre, elle s’arrangerait pour le buter dans son sommeil. Un programme peu réjouissant pour un homme qui a bien envie de continuer à vivre encore un peu de temps. Alors il reste planté devant cette porte, en se demandant si ça en valait vraiment le coup. Franchement, maintenant qu’il était rassuré de savoir qu’elle était sortie d’affaire, il pouvait retourner à ses occupations en faisant mine de n’avoir jamais rien su de son sort. Et soudain, la porte s’ouvre, – juste le temps pour lui de croiser son regard – un médecin sort. Fuck. Elle l’a vu. Il ne peut plus reculer. Il pourrait, mais ce serait stupide. Elle trouverait le moyen de rajouter ce geste dans sa longue liste des raisons pour lesquelles elle devrait le tuer. En tentant de rester naturel – ce qui lui donne plutôt l’air d’un véritable idiot -  il décide de la rejoindre dans la chambre. Nash sourit, malgré sa gêne, sincèrement heureux de la voir en chair et en os. Plusieurs mois sont passés, il l’avait presque oublié. « Salut, Scar, » lance-t-il en s’approchant timidement de son lit. « Il parait que tu t’es fait opérer. Est-ce que ça va ? Tu… tu veux que j’t’apporte quelque chose ? » Malaise. Il fait semblant, oublie volontairement ce qui s'est passé entre eux. Peut-être que s'il ne le mentionne pas, elle ne le fera pas non plus. Douce illusion.
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 16/02/2017
MESSAGES : 40
IDENTITÉ : laura.
FACECLAIM : holland roden by wolfgang
MULTILINKS : la jeune maman, dolly.
POINTS : 261

STATUT CIVIL : pas le temps pour se préoccuper de tout ce qu'elle ressent.
ANCIEN MÉTIER : simple étudiante en littérature.
PLACE DANS LE CAMP : tu es enseignante, pour les lycéens. Tu utilises ton intelligence pour aider le peuple, sans te mettre en danger. (Quoi qu'en face de certains, c'est risquer sa vie.
ARME DE PRÉDILECTION : Ton cerveau bien sur. Mais, tu avais toujours ton couteau de chasses sur toi. Bien qu'il te soit arriver régulièrement de te couper toi-même plutôt que de l'utiliser.
ÂGE : tu n'as que vingt-cinq ans, mais l'âge n'est rien, tu profites au jour le jour, tu es encore en vie et c'est tout ce qui comptes.


MessageSujet: Re: (flashback) I messed up and now you're gone. - scar   Ven 3 Mar - 11:32


≈ ≈ ≈
{ I'll take you to the highest mountain
To the depths of the deepest sea
And we won't need a map, believe me }
ORTACH/entre deux mondesdepeche mode.

Ils sont là, ils sont partout. Elle court, elle court a en perdre son souffle. Si elle s'arrête elle meurt. Il ne lui reste que deux balles dans son revolver, son pied de biche dans l'autre main. Elle l'envoie dans la gueule d'un rôdeur, mais bien trop enfoncé dans son crane elle ne peut le récupérer. Alors elle reprend sa course. Mais bien rapidement elle se retrouve encerclé, elle cherche autour d'elle, il doit y avoir un moyen de fuir, elle ne veut pas mourir là. Elle trouve une échelle de secours, elle saute pour l'attraper, pour grimper. Un rôdeur lui attrape la jambe, elle ne peut pas tiré, elle ne le voit pas. Elle n'a pas d'autre choix. Elle vise et tire. La balle traverse sa jambe dans un hurlement pour ensuite s'enfoncer dans le crâne du rôdeur qui s'écroule au sol. Avec le peu de force qui lui reste, elle se met en hauteur sur l'escalier de secours. Les rôdeurs en dessous d'elle, les bras en l'air dans l'espoir d'attraper de la nourriture. Elle regarde le ciel, il y a des oiseaux, eux aussi doivent attendre sa mort pour profiter de la chair. (...) Ses yeux s'ouvrent, elle voit trouble. « Dîtes moi votre nom ? Vous pouvez me le dire ? » Elle ne peut répondre, son esprit est déjà loin, elle ne ressent que la douleur de sa jambe. (...) Quand elle rouvre ses yeux, le ciel défile sous ses yeux. Comme si elle était en déplacement, une voiture peut être ? Elle ne se pose pas la question, elle se laisse sombrer à nouveau. (...) « Mademoiselle.. J'ai besoin de votre nom, de votre groupe sanguin. » Cette voix la réveille de son sommeil, cette fois elle est dans une pièce, dans un lit. Sa jambe est bandé mais bien saignante, quoi que le sang devient noir, ce qui n'est pas très bon signe. « Sca.. Scarlett. Et.. O+ » Parler lui donne l'impression d'être vivante, alors que sa jambe lui donne l'impression du contraire. « Scarlett, on va devoir vous opérer. Vous êtes vous infliger ça seule? » La question raisonne dans sa tête, ses yeux repartent très rapidement en arrière et elle plonge à nouveau dans un sommeil profond. Les dernières paroles qu'elle entendit fût. « On l'opère, sinon on va la perdre. » (...) Lors de son réveil, Scar a regarder les murs durant de longues minutes. Sa jambe ne lui faisait pas vraiment mal, mais si elle bougeait elle sentait la douleur. Le médecin est arrivé, souriant comme si le monde n'était pas plonger dans le chaos. « Scarlett ! Heureux de voir que vous êtes réveillez, comment allez-vous ? » Scarlett fronce les sourcils et essaie de se redresser. Elle grimace mais réussit. « Je vais bien. » Le docteur s'approche du lit. « Nous avons opérer votre jambe, la balle avait traverser ce qui nous as facilité le travail. Cependant elle a sectionnée plusieurs nerfs. Je pense que vous retrouverais le 90% de votre jambe, mais il risque d'y avoir des douleurs et cela, a vie. »  Le médecin continue son speech, explique brièvement où se trouve la jeune femme, ce qu'est Astoria et ce qu'elle fait en quarantaine. Lorsque le médecin s'en va, elle découvre la chose qui lui donne envie d'hurler. Nash dans le coin de la porte. Son visage se ferme, ses dents se sert. Il entre, comment ose-t'il. « Salut, Scar, » Sa voix donne les frissons à Scar, elle veut se lever et le frapper, il a de la chance qu'elle ne peut pas encore bouger. « Il parait que tu t’es fait opérer. Est-ce que ça va ? Tu… tu veux que j’t’apporte quelque chose ? » Elle le regarde, les yeux remplis de haine. « Apporte moi un bistouri que je puisse te crever les yeux. » Elle veut lui faire du mal, pas le tuer non pas encore, elle veut qu'il souffre autant qu'elle a souffert quand il la abandonner. « Et toi, fils de p*te, tu veux quelques choses? » Sa voix est tellement remplis de rancoeur, qu'elle pourrait le tuer avec ses paroles.

_________________
    When someone lies to you, it’s because they don’t respect you enough to be honest, and they think you’re too stupid to not know the difference.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(flashback) I messed up and now you're gone. - scar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flashback !!!!
» Galerie graphique.(Artwork et autres)
» [Résolu] Bruitage Flashbacks/Rêves
» You arrived at Panic Station... ♫ [FLASHBACK Viclympe]
» mensonges et faux-semblants (sinbad - flashback)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: