Run forest run... ( Cleo )

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 Run forest run... ( Cleo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 538
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1060

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Run forest run... ( Cleo )   Lun 3 Avr - 0:11


_________________
In my dreams
Je rêve de nous deux, ici et dans un monde meilleur. "Kaï est cette dernière fleur dans ce monde de noirceur, cette lumière qui me tien en vie. " ©️ alaska.  



Dernière édition par Hunter O'Laughlin le Lun 3 Avr - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 538
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1060

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Lun 3 Avr - 0:16

Run Forest run...

En quête de survie.

Le soir s’installera dans quelques heures, déjà le soleil se fait un peu paresseux et nous sommes toujours à la recherche de ressource et de matelas pour notre groupe de fugitifs. Il ne faut pas tarder et tout en marchant auprès de la jeune femme, j’observe autour de nous. Je suis un peu nerveux, car, qui sait sur qui nous pouvons tomber moi et Cleo ? J’ai un froncement de sourcil et un regard sérieux juste à me l’imaginer...

Cette petite maison de pierres devant nous, elle m’intrigue et ma curiosité me laisse imaginer qu’à l’intérieur, il pourrait y avoir plusieurs trésors ! De quoi nous mettre un peu de confort... Je jette un coup d’œil à Cleo, un léger sourire suspendu aux lèvres et je lui fais un signe de tête vers celle-ci. L’instant d’après, me voilà sur le balcon en bois pour vérifier si la porte est verrouillée. Hum, la porte est fermée, mais nous pouvons entrer dans la demeure. Avant d’ouvrir, je fais une inspection vite fait par les deux fenêtres, mais je ne vois personne... Donc, j’ouvre la porte et la pousse avec mon pied. Je déteste les mauvaises surprises, je n’ai pas envie qu’on me saute à la gorge, donc, je siffle avant d’entrer. Aucun son, aucun grognement, aucun bruit... La maison semble vide, mais elle ne l’est probablement pas, alors soyons prudents.

-J’entre le premier...
Dis-je calmement à Cleo avant de m’aventurer dans le chaos de cette maison. Je ne lui laisse pas le temps de répliquer, me voilà déjà à mettre le pied sur le tapis du hall. J’observe autour de moi et j’écoute attentivement tous les bruits qui pourraient être suspects et entre temps, Cleo peut bien comprendre qu’il n’y a rien à craindre pour le moment !! Cleo est une bonne amie et à Astoria, nous avions développé une relation particulière. Je lui fais confiance, elle est un peu comme une sœur pour moi. Bref, elle fait partie d’une des rares personnes que je protégerais avant de me protéger moi. La douce et gentille Cleo n’est peut-être pas là pour longtemps, je la sens différente depuis notre fuite du camp d’Astoria, mais... J’ai toujours ressenti qu’elle était différente et particulière... Je ne connais pas sa vie d’avant et ses secrets et je m’en fou un peu sans être méchant, je ne me mêle jamais de la vie des gens. Toutefois, je peux faire en sorte qu’elle garde les pieds sur terre tout comme le fait que, j’ai besoin qu’on me garde les pieds sur terre... Devenir fou dans ce monde, c’est assez facile. Oh hey !! L’oreille à l’écoute, j’entends soudain quelques sombres grognements provenant d’une pièce dont la porte est fermée. Je m’approche et j’écoute avant de rigoler légèrement...

-Bon, tu pourras mettre tes talents à l’épreuve, ils doivent être au moins trois là-dedans... Dis-je avec un petit clin d’œil pour Cleo.


made by roller coaster


Dernière édition par Hunter O'Laughlin le Lun 3 Avr - 0:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pnj / queen of astoria
avatar
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 360
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2561

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Lun 3 Avr - 0:16

Le membre 'Hunter O'Laughlin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite mission' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/02/2017
MESSAGES : 197
IDENTITÉ : b_bulle (mel).
FACECLAIM : kinney (lilday & anaëlle & tumblr).
MULTILINKS : l'indomptable (maddie) et l'atout (chuck).
POINTS : 214

STATUT CIVIL : t'es célibataire depuis toujours.
ANCIEN MÉTIER : tu étais bibliothécaire. tu faisais également parti d'un groupe de rock sur le point de signer un contrat avec une maison de disque.
PLACE DANS LE CAMP : AVANT, tu étais baby-sitter, puis tu t'es occupée de la gestion des ressources. DEPUIS, tu as quitté le camp, faisant ainsi parti de la résistance externe.
ARME DE PRÉDILECTION : ton précieux pied de biche. tu t'es également vu confier un fusil à pompe, canon court.
ÂGE : tu viens tout juste de passer la barre des trente ans. (née le dix-sept janvier).


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Jeu 6 Avr - 21:54


icons by aslaug & solsken & thehollowedartists

tu soupires en te laissant aller, le dos contre le mur de la baraque, maintenant nettoyée de tout rôdeur. un peu plus et t'aurais même l'impression que tout les morts du coin s'étaient réfugiés dans une seule maison. et il a fallut que ce soit sur celle-ci que vous ayez décidé de jeter votre dévolu. karma is a bitch. t'as chaud, t'aurais presque envie de vomir. tu attrapes ta gourde, bois quelques gorgée avant de te vider une partie de cette eau précieuse sur le visage. ça faisait longtemps que t'avais pas eu à agir comme ça. sensation étrange. tu luttes pour garder le contrôle de toi-même, tu l'as promis à ton frangin, tu ne veux pas le décevoir. et puis, même sans ça, tu t'en voudrais de sombrer maintenant, c'est beaucoup trop tôt, vous n'êtes parti que depuis si peu de temps. tu fais craquer tes doigts et puis ton cou. t'as les yeux fermés, tu te remets lentement de tout ce qui vient de se passer. tu analyses votre action, tu tentes de corriger les erreurs commises dans ta tête. tu revis la scène, presque au ralenti, en définissant ce qui a foiré, ce qui aurait pu vous coûter la vie. au final, quelques blessures sont à recenser mais rien de bien grave. pas de morts. pas d'amputation. c'est une bonne chose. mais toi, t'as besoin de prendre un peu de recul, pour te recentrer, pour te retrouver. alors tu fais quelques pas, tu t'éloignes. un peu trop visiblement. cleo ? tes lèvres se pincent, tu fermes les yeux et pousse un léger soupir. et merde. tu fais demi-tour, le visage innocent, interrogeant trish du regard. elle fronce légèrement les sourcils. t'as vu l'homme passer derrière elle et t'as pas vraiment réfléchi. hunter ! que tu l'interpelles avant de le rejoindre. j'le cherchais. on va checker ailleurs, voir si y a pas quelques matelas ou de la bouffe. on va pas loin, t'inquiètes, ça ira. que tu lâches en arrivant à sa hauteur. tu sais qu'elle n'est pas très encline à laisser le groupe se séparer. cela dit, vu la quantité de rôdeurs dans la baraque que vous avez nettoyé, il n'y doit pas y en avoir des masses ailleurs. tu la supplierais presque du regard. elle finit par acquiescer et tu t'empresses d'aller mettre hunter au courant.

silencieux, vous progressez rapidement. ta main tient fermement ton pied de biche, fidèle compagnon de voyage. t'avais pas l'intention de te remettre dans le bain aussi vite. t'aurais peut-être bien dû fermer ta gueule et te contenter de rester avec les autres. mais non, il a fallut que tu l'ouvres. regardes-toi, maintenant. sur tes gardes, attentive. t'as quelque chose en toi qui s'appelle l'instinct de survie qu'est prononcé. hunter, il le sait bien. c'est peut-être aussi pour ça que c'était l'excuse parfaite. il est pas con hunter, il t'a déjà vu à l’œuvre. presque. instructeur de défense, t'as suivi avec assiduité ses cours. il a bien vu que t'en avais vécu des galères. mais il n'a rien dit. jamais. toi qui analyse les gens, tu lui en es reconnaissante parce que t'as remarqué que ça n'avait pas dû être aussi simple que ça pour lui aussi. vous vous comprenez en silence, depuis un long moment déjà, bien avant que ce soit autant la merde dans le camp. t'as repéré la baraque et le sourire d'hunter t'arraches un rictus. tu lèves les yeux au ciel, secouant légèrement la tête de gauche à droite, comme s'il t'exaspérait. mais tu le suis quand même, t'observes les alentours. c'est bien calme. tu te tiens pas bien loin de lui, tu restes concentrée. coup de pied dans la porte, il siffle. rien. tu hausses les épaules en le regardant, une petite moue de satisfaction sur le visage. il te dit qu'il entre en premier et t'as pas le temps d'acquiescer qu'il est déjà à l'intérieur. un dernier coup d'oeil aux alentours et tu t'engouffres à sa suite. tes yeux parcours les pièces qui te sont accessibles. t'as remarqué quelques bricoles mais t'as surtout entendu autre chose. putain mais ils sont combien dans ce bled ? tu soupires, comme si tout cela n'était qu'une corvée de plus. c'est épuisant à la longue. pas une seule minute de répit. t'aimerai bien poser ton cul et peut-être enfin réussir à dormir un peu plus que par tranches d'une demie-heure. sa remarque te fait arquer un sourcil, son clin d'oeil étire un sourire en coin sur tes lèvres. un jeu d'enfant. que tu lâches, acceptant le défi qu'il t'a lancé. mais tu n'interviens sous aucun prétexte. joueuse, tu ne refuses jamais un défi. d'autant plus à l'heure actuelle. tu ne t'attends pas vraiment à ce qu'il soit en accord avec ta requête mais tu espères qu'il te laissera aller jusqu'au bout de ta mission. jusqu'à ce que tu lui dises que t'as besoin d'un coup de main. parce que t'es pas encore suicidaire. tu veux voir jusqu'où tu peux aller mais t'es pas prête à te faire mordre. tu te stabilises sur tes appuis et fais tournoyer le pied de biche dans ta main droite. tu te concentre un instant, prenant une grande inspiration. stable, tu saisis ton arme à deux mains et la lève au niveau de ta tête, un peu comme une joueuse de baseball. tu ne connais rien à ce sport, mais tu connais la position appropriée. tu regardais, des fois, quand ça passait à la télévision. ou alors, c'était les mecs du groupe qui cassaient les noix pour aller se planter devant un match alors que vous étiez en pleine répétition. une fois prête, tu hoches la tête. c'est ton signal pour lui indiquer qu'il peut lâcher les fauves. il avait raison. trois de ces choses s’agglutinent dans l'encadrement de la porte. le premier qui s'approche, t'as pas de difficulté à lui planter ton arme dans la cervelle. le second, qui fonce sur toi sans appel, tu le déstabilises d'un coup de pied dans le ventre pour qu'il te laisse un peu de temps. il s'effondre et tu lui écrases ton pied sur le crâne. moins deux. le troisième, t'as pas vraiment eu le temps de t'y préparer. alors tu galères carrément. tu veux te retourner afin de faire quelques pas en arrière pour te replacer mais tu trébuches sur l'un des deux autres cadavres, face contre terre. t'as dû te niquer le nez dans ta chute et ça t'a sacrément sonné. t'as perdu.

_________________
just survive somehow
are you, are you, coming to the tree ? they strung up a man they say who murdered three.


Dernière édition par Cleo Styles le Dim 16 Avr - 16:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1363-cleo-va-falloir-avoir-des-couilles http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1381-cleo-devil-inside
pnj / queen of astoria
avatar
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 360
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2561

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Jeu 6 Avr - 21:54

Le membre 'Cleo Styles' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite mission' : 22
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 538
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1060

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Jeu 20 Avr - 5:29

Run Forest run...

     
En quête de survie.
     

J’avoue que cela n’est pas super comme sortie, mais me retrouver ici avec Cleo... Me fait du bien, j’ai besoin de me défouler de temps à autre, car, rester trop longtemps sans rien faire me rend dingue... Car, je pense trop et pour moi penser trop... Ce n’est pas bon, même dangereux pour ma santé mentale !! Bref, j’ai accepté de l’accompagner et pour sa santé mentale à elle aussi... Elle en a tout autant besoin que moi, sortir du groupe pour un instant.

Cette maison, elle nous attire et je souris doucement sous son air faussement découragé lorsque, je lui propose d’y entrer. Un coup de pied sur la porte d’entrée et je siffle pour voir si l’un de ses rôdeurs va se pointer avec sa face de cadavre en décomposition. Hum, non... aucun et c’est à ce moment précis que je décide d’entrer... Le premier. Je sais qu’elle se débrouille très bien, mais j’aime mieux qu’il m’arrive de quoi plutôt qu’à elle. Mon regard observe un peu partout, il n’y a rien de vraiment louche mise à part ses grognements provenant d’une pièce. En écoutant bien, j’en déduis qu’ils sont environ trois... Du moins au bord de la porte...

Mon regard perçant se pose sur Cleo, je lui fais un petit clin d’œil complice et lui lance un défi qu’elle accepte volontiers avec un sourire suspendu aux lèvres cette fois-ci. La belle se positionne en position d’attaque, comme une guerrière, son arme prête à défoncer tous ce qui a derrière cette porte aux enfers !! Il manque le bouclier... Mais je serais le bouclier en cas d’urgence si elle en a vraiment besoin, même si elle me demande de ne pas intervenir ! Je lui fais un signe de tête positif, mais je ne promets rien... Je n’ai pas l’intention de la laisser dans le pétrin, si besoin, je suis là. Un sourire complice se suspend sur mes lèvres et doucement, ma main se pose sur la poignée de porte que je tourne... L’instant d’après, la porte s’ouvre sur eux. Le premier se fait presque arracher la tête, le deuxième coup fut assez violent, j’aime bien lorsqu’elle lui fou un coup de pied pour ensuite se jeter dessus comme une sauvage... J’observe ses gestes calculés et précis d’un œil intéresser et je croise les bras, là bien tranquille pendant que la petite blonde se défoule ! Cleo a les sens bien aiguisés et des réflexes rapides qui m’arrachent un sourire satisfait... Cependant, j’arque un sourcil lorsque la situation se gâte. Le troisième rôdeur s’approche dangereusement de sa future victime, au point que je me pose la question... Est-ce le moment d’agir ou elle va s’en sortir seule ? Je fronce les sourcils en le voyant de plus en plus près de Cleo... Enfin, elle se retourne pour lui faire face, victoire !! Mais trop rapidement... Ma partenaire trébuche sur l’un des deux cadavres sur le sol et elle se retrouve face contre terre. Le son que j’entends lorsqu’elle trébuche sonne à mes oreilles, ouf... j’ai mal pour elle !! La pauvre se retrouve complètement sonner et le nez probablement brisé... -merde ! dis-je soufflant un juron et faisant une légère grimace face à la douleur qu’elle doit ressentir et vis-à-vis le monstre auquel elle doit faire face. Elle ma demandée de ne pas intervenir, donc j’attends le bon moment pour l’aider, les bras toujours croiser. Le rôdeur s’approche dangereusement de Cleo, son visage en décomposition à quelques pas d’elle et bientôt à quelques centimètres... Je déglutis et fuck, je n’attendrais pas plus longtemps. Rapidement, mon couteau de lancé siffle l’air de la pièce et transperce sans pitié le crâne du rôdeur affamé, celui-ci s’effondre au sol sous les yeux de Cleo qui probablement m’en voudra. Calmement, je la rejoins et récupère mon arme silencieusement... Le bruit que fait la lame en sortant de son crâne me fait froncer des sourcils... Trop de souvenirs... trop de noirceur, je chasse les scènes du passé qui me submerge tout à coup... Lorsque je pose mes yeux bleus sur Cleo, je reviens sur terre, mon esprit se pose et je l’aide à se relever, cela même si elle me repousse. -très bien jouer pour les deux premiers !! Le troisième était un peu trop gourmand... tu étais trop appétissante pour patienter. Dis-je en souriant amusé et observant son nez qui semble un peu amoché par la chute. Je veux l’aider, mais la faire rire ne l’aidera probablement pas surtout qu’un nez foulé ça fait assez mal ! Bon, trois rôdeurs de moins, un accident, mais une chambre avec un matelas moelleux et des oreillers !! Je ferme la porte de la chambre pour avoir la paix 5 minutes et je vais m’écraser sur ce matelas pour la faire rire un peu... -Enfin ! On peut vivre paresseux... dis-je en observant le plafond et évacuant le stresse du moment avant dans vivre un autre ! Oui, parce que dans ce monde de fou, on a rarement le droit à ce genre de moment... Surtout que le soir tombe et qu’il faudra affronter les ténèbres pour retrouver le groupe. Bref, pour une demi-seconde, je l’invite à baisser sa garde... Elle, cette petite blonde qui me ressemble un peu. J'attends de voir comment elle se sent avant d'intervenir trop rapidement et d'entrer dans sa bulle. 


     
made by roller coaster

_________________
In my dreams
Je rêve de nous deux, ici et dans un monde meilleur. "Kaï est cette dernière fleur dans ce monde de noirceur, cette lumière qui me tien en vie. " ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/02/2017
MESSAGES : 197
IDENTITÉ : b_bulle (mel).
FACECLAIM : kinney (lilday & anaëlle & tumblr).
MULTILINKS : l'indomptable (maddie) et l'atout (chuck).
POINTS : 214

STATUT CIVIL : t'es célibataire depuis toujours.
ANCIEN MÉTIER : tu étais bibliothécaire. tu faisais également parti d'un groupe de rock sur le point de signer un contrat avec une maison de disque.
PLACE DANS LE CAMP : AVANT, tu étais baby-sitter, puis tu t'es occupée de la gestion des ressources. DEPUIS, tu as quitté le camp, faisant ainsi parti de la résistance externe.
ARME DE PRÉDILECTION : ton précieux pied de biche. tu t'es également vu confier un fusil à pompe, canon court.
ÂGE : tu viens tout juste de passer la barre des trente ans. (née le dix-sept janvier).


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Ven 21 Avr - 13:23


icons by aslaug & solsken & thehollowedartists

aïe. t'as le coeur qui palpite dans ton crâne. t'as le sang qui tambourine sur tes tempes et tu sens le liquide rouge, épais et chaud, couler le long de tes narines. putain que ça fait mal. tu fermes les yeux et ta mâchoire se serre avec puissance. il ne faut pas que tu hurles, tu ne dois pas laisser échapper la moindre marque de douleur. tu ne veux pas alerter le reste des résistants. ils ne sont pas loin et tu sais bien que trish serait la première à accourir. tu lui as promis que tout irait bien, ce n'est pas le moment de foutre en l'air cette promesse. un bruit sourd à côté de toi, tu ouvres les yeux et la tête du dernier rôdeur se tient à quelques centimètres de ton visage. hunter ne t'a pas écouté. tu lui avais pourtant dit de ne pas intervenir. sous aucun prétexte. finalement, t'es bien contente qu'il ait désobéi à ton ordre. tu ramènes tes deux mains à hauteur de tes épaules pour pouvoir te relever mais t'arrives pas à forcer sur tes bras. t'es bien, allongée là, au milieu des cadavres. t'y resterais bien un instant de plus mais l'homme qui t'accompagne ne t'en laisse pas vraiment le temps. tu sens ses bras t'envelopper et t'aider à te redresser avec une aisance déconcertante, comme si tu n'étais qu'une simple plume. d'accord, t'es pas épaisse, m'enfin quand même, t'es pas si légère que ça, si ? une fois debout, t'as clairement la tête qui tourne et ton nez déverse le sang qui s'y est agglutiné. merci. que t'arrives à articuler entre deux grimaces de douleur. automatiquement, t'as ta main qui agrippe ton nez, comme si ça allait soulager la douleur. idiotie que tout un chacun commet en permanence. quand tu regardes autour de toi, la pièce découverte n'est autre qu'une chambre avec un matelas en bon état et quelques oreillers. jackpot. hunter ne manque pas de faire l'idiot d'ailleurs. t'aimerais bien sourire, enchérir sur la vanne, mais tu ne peux pas. putain, j'ai mal. que tu craches en te tenant le nez. tu le parcours du bout des doigts et tu te rends compte d'un décalage dans l'os. c'est exactement ce que tu craignais. va falloir que tu l'remettes en place hunter ... que tu souffles en retirant ta ceinture. tu la plies en trois, de sorte de pouvoir te la caler dans la bouche quand ton partenaire fera ce qu'il a à faire. faut pas que ton nez reste dans cet état. faut que ça soit remit en place. tu vas en chier ta race mais, au moins, la guérison sera faite dans le bon sens. tu te laisses glisser le long de la porte fermée. tu t'installes de sorte à être dans la position la plus confortable possible. tes jambes en tailleur, la tête appuyée contre la porte. tu fermes les yeux un instant, te vidant l'esprit de tout ce qui pourrait perturber l'instant. tu vas avoir mal. un mal de chien. tu le sais, t'as pas encore perdu la notion des détails. tu respires lentement, de façon à calmer ton rythme cardiaque. faut que ça se fasse vite avant que tu ne te mettes à pleurer. parce que tu les sens bien venir, les larmes de douleur. elles sont proches, prêtes à pointer le bout de leur nez.

_________________
just survive somehow
are you, are you, coming to the tree ? they strung up a man they say who murdered three.


Dernière édition par Cleo Styles le Sam 22 Avr - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1363-cleo-va-falloir-avoir-des-couilles http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1381-cleo-devil-inside
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 538
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1060

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Sam 22 Avr - 7:42

Run Forest run...

En quête de survie.

On se retrouve dans une situation délicate, il y a eu un accident... Cleo n’y a pas échappé malheureusement et je ne veux pas la déboussoler plus qu’elle ne l’est... En voyant son nez, je savais bien qu’il aurait lieu à la panique si elle le voyait. Du sang, beaucoup de sang, un peu trop même pour dire que tout va bien... Je dois l’aider, mais avant je la laisse respirer et se préparer, ça ne sert à rien de la brusquer. J’ai beau faire l’idiot, je sens qu’elle ne va pas bien. Je peux lui replacer, mais ça risque de faire mal...

*va falloir que tu l’remettes en place hunter... * là, allongé sur le matelas, je quitte le plafond des yeux pour l’observer elle qui retire sa ceinture de façon déterminée. Je me redresse et analyse Cleo calmement avec silence... La blonde glisse le long de la porte, elle s’installe confortablement et ferme les yeux. Je sens circuler mille et une émotions à travers elle, le stresse, la peur, la douleur et encore... Même si elle ne l’exprime pas haut et fort, je sais très bien qu’elle souffre. Bref, il faudrait être inhumain pour ne pas souffrir d’une blessure telle qu’une fracture... Je me lève et m’approche tranquillement d’elle pour me mettre à genou tout en l’observant d’un regard compatissant. - Laisse toi faire... plus tu retiens tes émotions... plus tu crispes et ça fait mal Cleo. Dis-je calmement tout en posant mes mains sur son visage. J’examine un peu ses yeux, elle est encore un peu sous le choc du coup et elle doit rester calme surtout que les étourdissements ne l’aident pas à voir clairement. Mes yeux glissent de ses yeux à son nez qui est un peu amoché vers la droite... Du bout des doigts, je frôle l’os de son nez avec délicatesse. - Respire profondément... Dis-toi que ce sera une bonne histoire à raconter. Dis-je dans un souffle. Lorsqu’on s’attend à souffrir, on pourrait dire que la douleur est pire. Vos mieux la distraire... Donc * CRACK * je m’applique et fait mon œuvre en le remettant droit. Je vous laisse imaginer la suite... Le nez de Cleo est bien en place, il y a du sang et il y a moi qui, rapidement, essaye de trouver un linge pour stopper tout ça en clignant des yeux pour me ramener sur terre. C’est dans ce genre de situation qu’on se demande comment on ferait si on était seul ? C’est ça qui fait un peu peur... Car tout le monde un jour disparait et quand on n’a plus personne, on doit apprendre à se débrouiller. Cependant, cette fois-ci, les leçons de vie, j’ai mis cela de côté... Une main sur l’épaule de Cleo, je la maintiens en place pour me rassurer que tout se passe bien pour elle...

made by roller coaster

_________________
In my dreams
Je rêve de nous deux, ici et dans un monde meilleur. "Kaï est cette dernière fleur dans ce monde de noirceur, cette lumière qui me tien en vie. " ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/02/2017
MESSAGES : 197
IDENTITÉ : b_bulle (mel).
FACECLAIM : kinney (lilday & anaëlle & tumblr).
MULTILINKS : l'indomptable (maddie) et l'atout (chuck).
POINTS : 214

STATUT CIVIL : t'es célibataire depuis toujours.
ANCIEN MÉTIER : tu étais bibliothécaire. tu faisais également parti d'un groupe de rock sur le point de signer un contrat avec une maison de disque.
PLACE DANS LE CAMP : AVANT, tu étais baby-sitter, puis tu t'es occupée de la gestion des ressources. DEPUIS, tu as quitté le camp, faisant ainsi parti de la résistance externe.
ARME DE PRÉDILECTION : ton précieux pied de biche. tu t'es également vu confier un fusil à pompe, canon court.
ÂGE : tu viens tout juste de passer la barre des trente ans. (née le dix-sept janvier).


MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   Dim 30 Avr - 22:21


icons by aslaug & solsken & thehollowedartists

situation délicate dans laquelle tu te trouves. t'avais dit que tout irait bien, qu'il ne fallait pas s'inquiéter. tu le pensais sincèrement. t'as cru que ça pourrait bien se passer. que tu t'en sortirais sans aucune égratignure. ça devait être un tour de routine, pas quelque chose de grandiose. t'y avais pourtant cru. douce illusion. t'aurais pu y arriver mais t'as pas réussi à t'en sortir seule. et, en prime, il a fallut que tu te pètes le nez. génial. ta vision est trouble, y a ton sang qui bat si fort dans tes tempes. et pourtant, tu restes debout aussi longtemps que ton corps si frêle te le permet. jusqu'à ce que tu te rendes à l'évidence et que tu finisses par demander à hunter de te remettre ton petit nez en place. t'auras un sacré bleu, tu vas pisser le sang, t'auras des difficultés à respirer mais tu finiras par t'en sortir. ce n'est qu'un nez après tout. c'est pour cette raison que tu retires ta ceinture avec détermination. quand il faut, il faut. tu te laisses glisser le long de la porte avant de fermer les yeux. tu dois te préparer à ce qui va venir. il y a la voix d'hunter qui se fait si proche de toi que tu ouvres les yeux. t'as même pas entendu l'homme se déplacer jusqu'à toi, trop absorbée par le flot de pensées qui t'ont traversé le crâne. lâcher prise. si seulement tu en étais capable. y a longtemps, tu l'aurais fait sans problème. aujourd'hui, t'en sais trop rien. alors tu hoches la tête quand même, parce que tu veux vraiment essayer. mais y a rien qui vient. comme si t'étais anesthésiée des émotions. tu ressens plein de choses mais t'arrives pas à extérioriser, pas même une petite larme. rien. alors tu places la ceinture dans ta bouche pendant qu'il semble examiner ton nez. y a ses doigts qui le frôlent et déjà tu inspires plus fort. parce que quand c'est toi qui y touche, t'as moins peur, t'as moins mal. il te dit de respirer profondément mais toi, tu paniques. ça y est, t'as plus envie qu'il te remette ton nez en place, t'as plus envie d'avoir des idées stupides comme celle-ci. alors tu poses une main sur son épaule et t'as pas le temps que CRAC. t'as la mâchoire qui se resserre avec force sur ta ceinture et tu pousses un cri que tu ne pensais jamais pouvoir sortir. t'as les larmes qui coulent d'elles-même sans que tu contrôle quoi que ce soit. et puis, t'as cette veine, sur ton front, qui ressort dangereusement. tu souffres le martyr, t'as l'impression que ta tête va exploser et tu plantes les ongles que tu n'as pas dans l'épaule d'hunter. jusqu'à ce que tu n'aies plus de souffle pour hurler. tu relâches la pression sur l'épaule de ton infirmier improvisé, t'as la tête en feu et tu sens que tu te laisses glisser lentement dans les abysses, comme si t'allais tourner de l'oeil. mais tu luttes. parce que tu veux pas t'évanouir, faudrait pas même. alors y a ta main, qui était sur son épaule, qui vient sortir la ceinture de ta bouche. t'es toute molle, tu transpires tellement tu as eu peur. t'as les yeux qui tiennent difficilement ouvert et tu respires bien lentement. merci ... que tu souffles comme tu peux. ça va aller maintenant ... que tu parviens à articuler, un faible sourire sur tes lèvres. le plus dur et passé. il faut à présent que tu reprenne des forces, ne te souciant que peu de ton nez qui n'a de cesse de saigner.

_________________
just survive somehow
are you, are you, coming to the tree ? they strung up a man they say who murdered three.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1363-cleo-va-falloir-avoir-des-couilles http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1381-cleo-devil-inside
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Run forest run... ( Cleo )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run forest run... ( Cleo )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: out in the wild :: l'oregon-
Sauter vers: