(M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 05/12/2016
MESSAGES : 114
IDENTITÉ : FERN
FACECLAIM : matthias schoenaerts, alas.
MULTILINKS : lilith la démone & winnie the beuh
POINTS : 328

STATUT CIVIL : le coeur porte le fardeau d'un amour qui ne s'est jamais éteint, et les blessures d'un harakiri.
ANCIEN MÉTIER : ambulancier ; c'est qu'il tentait de sauver les âmes, perdant pourtant un bout de la sienne un peu plus à chaque fois.
PLACE DANS LE CAMP : ravitailleur dans la deuxième équipe.
HABITATION : dans la maison #11, avec des gens qui pansent son coeur et calme un peu ses tourments.
ARME DE PRÉDILECTION : trouvaille d'y il a quelques mois, un coup de poing américain taser dont il ne se sert que très rarement.
ÂGE : trente-six années.


MessageSujet: (M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.    Mer 5 Avr - 0:15

jovias galindo
i could see boys going under street light because they were mean and tough and hated the world
âge ≡ dix-neuf ans ; pas réellement un homme, pas réellement un gamin, non plus. il se cherchait avant que l'enfer ne débarque sur terre, et il se cherche encore, au travers de la crasse du monde. un peu confus, un peu gamin, encore, avec les doigts qui tremblent et la voix qui gronde, fort, avec peur.  date et lieu de naissance ≡ août 1998. rosenburg, oregon. la mère s'est faite ouvert le ventre, ne désirant pas souffrir pour le faire naître.   origines ≡ père et mère avaient des origines latines, bien qu'il ne saurait dire lesquels spécifiquement. qu'importe ; il n'en possède qu'un grain de peau prenant facilement la couleur.  ancien métier ≡ pompiste dans une station d'essence, pour se faire quelques billets. terminal dans une école privée, bien que ses notes n'étaient pas des plus belles.  ancien lieu d'habitation ≡ portland, oregon. statut civil ≡ seul ; il se souvient de Tracy qui voulait aller au bal avec lui, et de ses décolletés trop plongeant que Liam lui désignait toujours du regard, un sourire bien con sur les lèvres, après lui avoir mis un coup de coude dans les côtes. Il se souvient avoir dit non, trop concentré sur le sourire con, aussi.  orientation sexuelle ≡ il se posait des questions, avant. assez pour être curieux, mais pas pour faire quoique ce soit. et depuis l'début de ce merdier, c'est pas comme s'il avait réellement eu l'occasion de se poser d'autres questions. alors, il ne sait pas. il ne sait simplement pas.  situation familiale ≡ il n'a pas vu son père depuis le divorce de ses parents, en 2010. sa mère était belle et folle, certainement, et s'est contentée de le mettre entre les mains de sa propre mère, avant de disparaître pour s'amuser. elle est morte peu de temps après, étranglée, assassinée. sa grand-mère, quant à elle, grosse femme aux doigts jaunis par la clope et au coeur tendre, est morte lorsque l'électricité s'est barrée. incapable de respirer la nuit sans sa machine, elle s'est éteinte simplement. il ne lui reste que cet homme étrange qui ressemble presque à un père, parfois, et un clébard, mais les deux ont disparus il y a plusieurs mois, déjà. arrivée au camp ≡ fin-mars. le regard a été intrigué par un nuage de fumée dans les cieux, quelques jours plus tôt. le garçon ne savait pas, non, que c'était les corps des victimes du clan d'echo, brûlant sur la place publique.  place dans le camp ≡au choix. nouvellement arrivé, il n'a, pour le moment, aucun poste.  aptitudes de survie ≡ son père lui a appris la pêche, la chasse, le camping, lorsqu'il était petit. les souvenirs sont flous, mais il a réussi à se souvenir un peu, avec le temps. alfons lui a appris le reste, au fils du temps. et lorsqu'il s'est retrouvé seul, il a pu survivre avec ses connaissances. ses aptitudes de nageur lui ont accordé une certaine force physique qui lui est également utile.  traits de caractère ≡ nonchalant - impulsif - jeune - confus - surfait ( il ne sait, encore, qui il est réellement, et ne sait pas comment le découvrir ) - méfiant - moqueur - irresponsable - bruyant - exubérant, excessif dans ses gestes, dans ses mots, dans ses actes - froussard - grande gueule - sensible, fragile - prétentieux -  courageux, un peu - fort, sans qu'il ne le sache réellement.crédit ≡ le créateur de l'avatar, écrire ici.
(i) son père est flou à sa mémoire, mais il se souvient. il se souvient, lorsque le père revenait à la maison, des activités qu'ils faisaient ensemble, parfois. il se souvient avoir toujours intéressé par ses histoires de pêche, de forêts, d'animaux. il se souvient d'un passé lointain et peut-être heureux où ils faisaient du camping en famille, les weekends et pendant les vacances. il se souvient d'une main puissance s'agitant dans ses cheveux lorsqu'il a pêché ses premiers poissons. il se souvient d'une moustache et de rides joyeuses au coin de ses yeux. les images sont floues dans sa mémoire, malgré le peu d'années qui s'est écoulés, et étrangement malgré l'absence de l'homme, il ne le déteste pas réellement.(ii) jovias n'a pas immédiatement déménagé chez sa grand mère, après le divorce. quelque part, sa mère a essayé d'être une mère, pendant un temps. et puis, il y a eu les hommes. nombreux, parlant souvent trop forts sans aucun tact, levant le bras pour boire une autre gorgée de bière, et lui donnant des ordres, comme s'ils étaient son père. jovias les a dévisagé, souvent. il les a défié du regard, si ressemblant à sa mère, et il a parlé trop fort, avec trop d'assurance, comme elle le faisait si bien. et puis un jour, petit jovias de 13 ans a parlé trop fort, a fait trop le fier devant un homme ivre et sans manières. il s'est pris une poigne d'acier à la gorge, un souffle manquant et le regard vide de sa mère, figée, incapable de faire quoique ce soit. quelques semaines plus tard, il est déménagé chez sa grand mère. et même s'il la détestait et qu'il n'a jamais réellement cesser de le faire, c'est là qu'il a su ; qu'il a su qu'elle l'aimait peut-être plus qu'elle ne s'aimait elle-même. (iii) il a fêté, souvent, comme les ados de son âge le faisait. il a bu, il a fumé, il a fait des conneries, toutes aussi connes les unes que les autres. la plus marquante reste lorsqu'il est allé à l'étage en compagnie de Tracy, au début de sa dernière année scolaire. lorsqu'il a monté avec elle, saoul, et qu'il l'embrasse un moment, avant de glisser ses doigts sous ses vêtements, avant qu'elle ne défasse sa ceinture,  son bouton puis sa braguette. avant qu'il ne se lève brusquement, décidant qu'il ne voulait pas, plus, la laissant là, seule. avant qu'il ne dise pourtant, la semaine suivante à l'école, qu'il l'avait fait, qu'ils l'avaient fait. et laissant les autres ajoutés des conneries à son mensonge, cons. et surtout, ne niant rien. (iv) martha. les voisins avaient achetés un chiot, quelques mois avant l'épidémie. et puis, ils sont morts. et puis, le chiot, il a aboyé, pleurniché. il n'était plus vraiment un chiot, le labrador étant devenu assez gigantesque après quelques mois, mais il en avait encore le comportement. jovias n'a pas voulu l'abandonner, quand alfons lui a dit qu'il était temps de partir. jovias en a presque pleuré, même si ça, il l'a toujours nié. alors l'homme l'a laissé apporter l'animal avec eux. et il l'a appelé martha, simplement. jovias n'a pas tellement compris pourquoi, mais il l'a accepté, et le prénom est resté. et elle est restée avec eux, martha, étrangement. un peu con, le clebs, mais toujours dans leurs pattes, à les suivre et ne jamais s'éloigner. quelque part, c'est peut-être martha qui les a réellement lié, alfons et jovias.  (v) il était dans l'équipe de natation, avant tout ce malheur. certainement pas le meilleur, mais assez pour faire parti des goldenboys, un peu dans l'ombre. on le connaissait surtout pour ça ; pour ça, et surtout ses conneries avec liam. car c'était eux, les cons de la classe. les débiles de leur année, à faire les pires conneries, à sortir les pires plans, à faire rire les troupes avec un rien. le poisson clown que liam disait, le surnommant parfois nemo. et il l'était, drôle. il l'était, clown. assez pour rire fort, assez pour faire rire les autres. mais au final, était-il que cela ? qu'un con, du weed dans les poches, un rictus aux lèvres et une crinière bleue  ? certainement pas. certainement pas, non. un coup d'oeil à sa table de chevet, par exemple, permettait de trouver quelques classiques littéraires, dont orgueils et préjugés. des pamphlet universitaires.
des mots maladroits, personnels, griffonnés sur un bout de papier.
( alfons böhm )
la première fois qu'il l'a vu, c'était au tribunal. assis sur un banc, proche de sa grand-mère, le regard posé sur l'homme à la tête basse, perdue entre ses épaules. il l'a détesté, certainement autant qu'il a détesté sa mère. le regard noir, l'adolescent l'a dévisagé tout le long du procès, ratant les cours, certains jours, en compagnie de liam simplement pour le dévisager, simplement pour le mépriser. et il l'a revu, ensuite, des années plus tard. sur le pas de sa porte, alors que sa grand mère pourrissait dans sa chambre, le cerveau en bouillis. alors que les morts hantaient les rues depuis quelques semaines, déjà. jovias l'a frappé, a hurlé, a craché. il l'a détesté au point d'en pleurer, et a hurlé encore plus fort lorsque l'homme, incertain, s'est éloigné d'un pas, désolé. il a hurlé, tremblant, apeuré mais aussi soulagé de voir une autre personne, après plusieurs semaines enfermé. même si cet homme était celui qui avait assassiné sa mère. il l'a observé en chien de faïence, avant de le faire rentrer dans la demeure, ne comprenant pas réellement pourquoi il était là. et jovias l'a suivi, quelques jours plus tard, quand alfons lui a dit qu'il était temps de partir. et il a hurlé encore, les jours suivants, les mois suivants. il l'a détesté plus fort, et d'autres choses encore, incapable de s'éloigner, pourtant, la rage et la peur au ventre. et il l'a détesté encore plus fort, lorsqu'il a commencé à l'apprécier, au travers du bordel étrange de leur relation. la tête dans les brumes, un soir, il l'a appelé papa, pour ensuite le détester si fort, les jours suivants. pour ensuite le perdre lui et le clebs, dans les bois, après une attaque de rôdeurs, tandis qu'alfons les éloignait.
( queenie boo )
il l'a vu naître, liz. il a vu sa mère ronde de son être, alors qu'il venait de rencontrer liam, son grand frère. et il l'a vu grandir, liz, traînant toujours dans la demeure des Belhost. il aurait aimé, jovias. il aurait aimé être une part de cette famille, et peut-être l'a-t-il été, dans un sens. à rester tard le soir, plusieurs fois par semaine, et manger avec eux, après les cours. à écouter le père de liz et liam lui parler de sa boulangerie, à goûter les nouvelles recettes qu'il faisait, disant à liam d'attendre une seconde, avant de le rejoindre dans sa chambre pour jouer à un jeu vidéo et fumer un peu de weed qu'ils jetaient parfois par la fenêtre, sous la panique, lorsque la mère ouvrait la porte, soudainement. il se souvient avoir sécher les larmes de la petite et insulter liam, après que son meilleur ami ait fait pleurer sa soeur, refusant qu'elle les rejoigne dans sa chambre. il se souvient, aussi, des nuits dans la cours, dans la tente, la tête couchée dans l'herbe, observant les étoiles, et de la gamine, encore, qui, inquiète pour lui, lui avait confié porcinet pour la nuit, car il faisait noir et qu'il fallait bien quelqu'un pour le protéger des monstres  - mais pas liam, non, pas liam, qu'elle avait dit, parce qu'il pue -. jovias se souvient aussi, de ses petits doigts potelés dans ses cheveux bleus, alors que ceux de liam étaient roses, et du sourire qu'elle lui avait fait, un peu idiote, en lui disant que ça faisait joli, avec ses yeux. il se souvient s'être posé des questions à propos de ses sentiments envers son frère, liam, son meilleur ami, peu de temps avant l'épidémie, aussi.
( hailey lyndon )
leur route se sont croisés, à un moment. il était seul, et jovias était en compagnie d'alfons. l'homme l'a pris sous son aile, et les sourcils froncés, la mâchoire encore braquée par le passé, jovias les a dévisagé  sans rien dire. et puis, quelque chose est apparu, au fil des jours. une pointe de jalousie, peut-être bien. à voir l'homme s'occuper de l'autre avec attention. jovias a serré des dents, un peu plus. il a serré des dents, et il n'a rien dit, sauf peut-être des commentaires un peu idiots, un peu trop agressifs, mais au final, lui-même, il a voulu l'aider. au travers des remarques un peu connes et des commentaires stupides, il s'est attaché à hailey, lui aussi. quelques semaines en leur compagnie, qu'il est resté, l'être étrange. jovias l'a dévisagé un moment, essayé d'appréhender ses comportements particuliers, changer les siens pour ne pas trop le déranger. et puis, ils ont croisés un groupe, un jour. restés avec eux quelques temps, et hailey a décidé de les joindre, tandis qu'alfons et jovias, après s'être assurés qu'il était en sécurité, sont partis.

_________________




Dernière édition par Alfons Böhm le Mar 11 Avr - 0:34, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 05/12/2016
MESSAGES : 114
IDENTITÉ : FERN
FACECLAIM : matthias schoenaerts, alas.
MULTILINKS : lilith la démone & winnie the beuh
POINTS : 328

STATUT CIVIL : le coeur porte le fardeau d'un amour qui ne s'est jamais éteint, et les blessures d'un harakiri.
ANCIEN MÉTIER : ambulancier ; c'est qu'il tentait de sauver les âmes, perdant pourtant un bout de la sienne un peu plus à chaque fois.
PLACE DANS LE CAMP : ravitailleur dans la deuxième équipe.
HABITATION : dans la maison #11, avec des gens qui pansent son coeur et calme un peu ses tourments.
ARME DE PRÉDILECTION : trouvaille d'y il a quelques mois, un coup de poing américain taser dont il ne se sert que très rarement.
ÂGE : trente-six années.


MessageSujet: Re: (M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.    Mer 5 Avr - 0:15

scénario libre
/ ft. cole sprouse, non-négociable /


avatar ; j'avoue que cole est paaaaaaarfait pour le rôle, plus que parfait, même. - et non, je ne regarde même pas riverdale, et je n'ai jamais regardé quoique ce soit avec cole - mais il dégage ce petit truc qui va si bien à jovias que je ne peux imaginer une autre tête que la sienne

histoire & caractère ; évidemment, les informations inscrites sont à respectés. j'ai laissé quelques libertés, j'ai essayé de créer un adolescent typique et pourtant complexe et pas cliché, non plus. il est plein de nuances, et il se cherche lui-même, encore. ça reste un bébé, un enfant, d'une certaine manière, et il grandit encore, mentalement. je crois que c'est un truc intéressant à jouer, parce qu'il y a encore plusieurs possibilités pour lui, et ce qu'il deviendra avec le temps.

liens ; je lui ai écrit trois liens de départ ; celui avec lizy est le plus ADORABLE au monde. c'est impossible de résister à cette petite, et tu seras comblée d'amours et de paillettes et de plein d'autres choses avec elle. trop de feels, tu verras ( viens avec cela, en plus, un lien avec liam, même si liam est mort. ça ajoute du feels et des larmes ) ET SURTOUT, NOTRE LIEN. il est complexe, joue avec énormément d'émotions que ce soit entre eux, mais aussi en lien avec la mère décédée. chacun à ses fautes, chacun à ses blessures, et les sentiments sont nombreux. alfons et jovias vont vivre beaucoup de choses, et misia - l'amor d'alfons - va certainement avoir un lien avec jovias aussi. les possibilités sont nombreuses et les éclats tout autant. et hailey. hailey est un amour, et il reste, dans les parages, la seule chose qui peut ressembler à un ami à ses yeux

rp & présence ; je demande pas la présence absolue ; à chacun sa vie. je demande des réponses quand même régulières, qu'importe que ce soit à chaque semaine ou dix jours. mais une régularité, tout au moins. et puis, j'aime bien quand mes scénarios font évoluer d'eux même leur personnage ; trouver de nouvelles facettes, trouver d'autres liens, lui donner ses propres ailes, tout ça. c'est beau ; c'est comme voir un oisillon quitter son nid

autre ; JE T'AIME DÉJÀ faut pas hésiter en cas de questions, ou autre. faut pas hésiter à pointer le bout de son nez dans les environs, les gens sont chou et le forum claque tout allez, viens. just do it.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/04/2017
MESSAGES : 11
IDENTITÉ : amnion
FACECLAIM : cole sprouse (smoak)
POINTS : 88

STATUT CIVIL : martha, mais elle est morte. saleté de clebard.
ANCIEN MÉTIER : pompiste dans une station service, lycéen. un passé révolu et terni par les événements.
PLACE DANS LE CAMP : pêcheur.
ARME DE PRÉDILECTION : un marteau de bâtisseur.
ÂGE : dix-neuf ans


MessageSujet: Re: (M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.    Mer 19 Avr - 19:29



Voilà un perso et des liens trop intéressants pour que je passe à côté alors me v'la.

_________________
the end is near.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 05/12/2016
MESSAGES : 114
IDENTITÉ : FERN
FACECLAIM : matthias schoenaerts, alas.
MULTILINKS : lilith la démone & winnie the beuh
POINTS : 328

STATUT CIVIL : le coeur porte le fardeau d'un amour qui ne s'est jamais éteint, et les blessures d'un harakiri.
ANCIEN MÉTIER : ambulancier ; c'est qu'il tentait de sauver les âmes, perdant pourtant un bout de la sienne un peu plus à chaque fois.
PLACE DANS LE CAMP : ravitailleur dans la deuxième équipe.
HABITATION : dans la maison #11, avec des gens qui pansent son coeur et calme un peu ses tourments.
ARME DE PRÉDILECTION : trouvaille d'y il a quelques mois, un coup de poing américain taser dont il ne se sert que très rarement.
ÂGE : trente-six années.


MessageSujet: Re: (M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.    Mer 19 Avr - 19:33

ce gif.
tu viens de gagner l'accès à mon coeur direct, avec ça
hésites surtout pas à me mp si t'as des questions ou quoique ce soit, tu fais TROP mon bonheur, mondieu j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.    

Revenir en haut Aller en bas
 
(M/LIBRE) COLE SPROUSE ≡ stay gold.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: this sorrowful life :: the killer within :: les scénarios pris-
Sauter vers: