"Atta boy" [Echo]

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 "Atta boy" [Echo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/03/2017
MESSAGES : 37
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Alexander Skarsgård
MULTILINKS : Yancy || Mason || Randall || Rose
POINTS : 219

STATUT CIVIL : Veuf et il ne faut pas qu'une femme (ou un homme) ose s'approcher trop près de lui : il a tendance à être très virulent quand il repousse quelqu'un.
ANCIEN MÉTIER : Si à la base il étudiait le commerce et les finances pour reprendre l'entreprise de son cher père, il a fini par devenir un escroc. Quelques braquages d'abord à l'aube de ses vingt et un ans mais il a vite cessé pour manipuler et ruiner les gens.
PLACE DANS LE CAMP : Soldat d'Echo et chasseur. Impossible pour lui de perdre cette habitude.
ARME DE PRÉDILECTION : Tout ce qui tranche et découpe. Il n'est absolument pas adepte des armes à feu. Il estime que ça manque de piquant. Il use en général d'une machette aiguisée ou d'une hachette. Le couteau de chasse est aussi une arme fétiche pour lui.
ÂGE : 35 ans


MessageSujet: "Atta boy" [Echo]   Dim 16 Avr - 21:37



Je me penche sur le corps pas tout à fait encore mort de la femme qui n'a pas cru bon de ne pas me tenir tête. Je secoue la tête alors qu'elle semble se noyer dans son propre sang. La balle a dû perforer un poumon. Ma foi, tant pis pour elle, je ne vais pas en gâcher une autre de balle, c'est trop précieux. Je sors mon couteau de chasse et ni une, ni deux, le plante dans son crâne pour en finir. Pas véritablement pour abréger ses souffrances mais davantage pour abréger les miennes : ça n'a rien d'agréable de se coltiner un cadavre en devenir. J'essuie la lame de mon couteau sur mon pantalon, le range et esquisse un petit sourire quand je glisse ma main sur l'arbalète. Je souffle de satisfaction en prenant l'arme dans les mains : c'est une belle bête. J'aurais pu la prendre sans la tuer, la femme, mais elle ne m'a pas laissé faire alors forcément... Je jette un coup d'oeil dans le carquois et m'aperçois avec satisfaction (encore une fois) qu'il contient onze flèches. C'est bon ça, très bon. Je récupère aussi le sac à dos de la femme qui ne contient pas grand chose en matière de vivres mais il y a par contre pas mal de compresses et des médicaments. C'est bien ça, très bien. Je me redresse, récupère l'arbalète et me remets en route. La partie de chasse a très bien tourné pour le moment, pourvu que ça dure. Je m'avance entre les arbres, abat un rôdeur puis un deuxième mais c'est assez calme de ce côté-là pour l'instant. Lorsque je repère finalement une proie, je me cache derrière un arbuste, ce qui n'est pas forcément facile vu ma grandeur mais j'y parviens : une biche. Cela fait des lustres que je n'ai pas vu de biche dans le coin. Il y en a de moins en moins, soit parce qu'elles ont fui soit parce qu'elles se font bouffer par ces enfoirés de rôdeurs. Je me saisis de l'arbalète et vise, tout doucement, en essayant de ne pas faire de bruit. Une feuille bouge, une seule, et ça suffit pour faire relever la tête de la biche dans ma direction alors je n'attends pas, je décoche la flèche qui vient se planter dans l'arrière train de la biche alors que cette dernière amorce un mouvement pour s'éloigner. Elle parvient à poursuivre sa route et moi de lui courir après tout en tirant une autre flèche qui termine dans un arbre. C'est à la troisième flèche que je parviens à toucher de nouveau la biche au niveau des côtes si bien que ça la fait ralentir. Moi, je ne ralentis pas et je finis par la rattraper alors que la bête s'écroule au sol. Je me mets à genoux à côté d'elle et pose ma main sur ta tête.

« Désolée ma jolie. » je souffle tout bas avant de l'achever d'un coup de couteau sous la gorge.

Je récupère mes flèches et pose la biche sur mes épaules avant de reprendre la direction du camp. Par trois fois je tombe sur plusieurs rôdeurs qui me forcent à lâcher la biche pour me débarrasser d'eux. Je dois faire vite alors je fais sale si bien que je termine recouvert de sang. Passablement irrité, je reprends la route et quand j'aperçois enfin le camp, je soupire, pas mécontent d'être enfin arrivé. On me laisse entrer, certains me regardent de travers et moi de leur adresser un regard qui en dit long. Je décide de m'arrêter en premier au dépôt d'armes parce qu'après, ce sera direction la maison pour dépecer moi-même la biche. Alors que j'arrive à niveau du dépôt, je vois Echo en sortir et j'esquisse un sourire en la voyant : j'ose espérer qu'elle va être satisfaite de ma sortie.

« Devines un peu ce que je te ramène. » je lui dis en arrivant à sa hauteur. « Je ne parle pas de la biche. » Je me tourne un peu pour lui laisser voir l'arbalète de laquelle elle peut se saisir si elle en a envie. « J'ai eu de la chance aujourd'hui. »

Fier de moi ? Oui, on peut le dire. Logan aussi aurait été fière mais j'évite d'y penser.
Pas devant la boss.


(c) sweet.lips

_________________
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1507-love-makes-monsters-of-us-all-morgan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1512-we-stopped-checking-for-monsters-under-our-bed-when-we-realized-they-were-inside-of-us-morgan
Invité
Invité

MessageSujet: Re: "Atta boy" [Echo]   Mar 18 Avr - 6:03

Atta boy
/ Morgan & Echo  /
Subtilement, la jeune femme s’était débarrassée de son bras droit sans nuire à sa réputation sur le campement. Elle ne pouvait tout simplement plus voir sa tronche. C’était difficile pour elle, à admettre. Leurs retrouvailles n’avaient été qu’une simple désillusion et face à la déception, Echo n’avait fait que de s’endurcir. Son cœur devenait plus noir que le café arabica, et sa rancœur, elle s’y accrochait pour avancer. La seule solution s’était présentée d’elle-même, lorsqu’elle avait eu le compte-rendu d’une mission. Echo pensait que les fuyards s’étaient éparpillés, mais ces derniers se rendaient dans une zone – ou du moins imaginait qu’ils le fassent – qu’elle connaissait bien. Elle n’était d’ailleurs pas la seule, ses soldats avaient combattus ceux qui se faisaient appelés les montagnards. Des astoriens en plus débrouillards qui squattaient une réserve naturelle. Un bon potentiel, excepté qu’ils se trouvaient au milieu de nulle part. Là-bas, ils avaient fait un massacre, mais n’en étaient pas sortis indemnes. 20 de leurs côtés, et quelques de ses soldats ont été sacrifiés au nom de cette attaque. Cette défaite lui restait en travers de la gorge et la jeune femme préférait prévenir que guérir.  Archibald venait de s’en aller, une petite mission de recrutement. Elle avait foi en ce dernier, pour leur ramener du potentiel, des bras supplémentaires à exploiter pour se défendre en cas d’attaque.

Lorsqu’il s’en était allé, Echo n’avait pas pris la peine de lui dire au revoir. Il avait, de toute manière, une radio sur lui. Ça faisait l’affaire. Pas qu’elle veuille spécialement avoir de ses nouvelles. La journée était belle aujourd’hui, et la rouquine prenait le soleil naissant comme une bénédiction. Se baladant dans le camp, elle fit un léger stop au dépôt d’armes, comme pour vérifier qu’ils n’en manquaient pas. Elle aime vérifier ce genre de choses elle-même, sans doute parce que l’on était mieux servi que par sa propre personne. Le regard de la rouquine finit par croiser celui du grand Morgan, aux allures ensanglantées. Elle lui rendit son sourire.

A sa question, Echo allait répondre l’animal, mais son regard dériva plus à droite et aperçut une arbalète. Morgan semblait enthousiaste. La rouquine hocha la tête. « Bien joué. » Dit-elle, en s’approchant de lui, plus intéressée par la biche que l’arbalète (bien que ce soit bien qu’il en ait récupérée une). Elle tendit la main, pas franchement écœurée par les tâches de sang, et essuya l’une d’entre elle qui trainait sur sa joue. Par réflexe, son regard se perdit sur ses propres doigts avant qu’elle ne hausse les épaules avec nonchalance. « On dirait que tu ne t’es pas ennuyé. J’imagine que tout ce sang, il ne vient pas que de la biche, right ? » Constatait-elle, avant de se faire une remarque, plus pour elle qu’autre chose : « Il en faudrait plus des comme toi. »

Revenir en haut Aller en bas
 
"Atta boy" [Echo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boom, bam, didoom. Wahou woow woow. ☆ ECHO
» PC-RRTC-HSI-CENTRALE STATION ECOS 2
» qualité du signal faible sur St Cyr L'école.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: inside astoria's walls :: astoria's heart :: le dépôt d'arme-
Sauter vers: