fall... so you can learn how to fly (w/swan)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 fall... so you can learn how to fly (w/swan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Mar 20 Sep - 16:11


fall... so you can learn how to fly
/ swan jacobs & caitlyn leblanc /
Les enfants dont je m'occupe sont si innocents. C'est la fin de la journée, ils retournent chez eux avec leurs cris de joie et les jeux qu'ils se font. À Astoria, ils peuvent prétendre que la vie est comme autrefois. Ils n'ont pas à apprendre à survivre dans la nature sauvage entourés des morts-vivants. Ça me fait sourire, ça me rend heureuse pour eux. J'espère qu'Astoria se tiendra toujours debout car je ne veux pas les voir rencontrer la terreur. Je suis moi-même un peu comme ses enfants. Je n'ai jamais tué de rôdeurs. La seule fois où j'en ai vu, c'est quand ils ont pénétré la ville. Cette simple pensée suffit à me tirer des frissons. Mais surtout, je sais que si le drame vient à survenir, non seulement je serais incapable de me défendre mais je ne pourrais pas protéger les enfants que j'ai à ma charge. C'est la pire pensée de toute et j'ai bien l'intention de changer la situation. Mais comment ? On dirait que je n'ai pas encore le courage d'aller trouver un instructeur. De loin, je regarde les membres du ravitaillement. Jack, Blake, ils ont l'air tous si forts, si déterminés. Un feu dans le regard. Ce sont des héros. Moi... je m'occupe des enfants pendant qu'ils risquent leurs vies pour nous.

J'ai l'esprit ailleurs alors que je retourne vers la maison. Ma journée est terminée et je n'ai pas l'intention de m'attarder dans les rues. Sauf que je m'arrête au parc dans un instinct et sans vraiment m'en rendre compte. Je m'installe au pied d'un arbre et regarde des gamins jouer à la cachette à l'autre bout du parc. Ils me font sourire et isolée derrière un arbre, je me mets à faire comme si c'est un rôdeur qui marche vers moi. Il faut bien commencer à s'entraîner quelque part et comme je suis plutôt réservée et solitaire, je préfère avoir cet arbre pour instructeur. Pour commencer en tout cas. Je lui donne quelques coups de pieds mais je sais que c'est la tête qu'il faut viser alors après quelques coups, je lève le poing comme si j'y tenais un couteau et frappe le bois à l'endroit où j'imagine une tête humaine en putréfaction. Je recommence lorsque soudain, je crois entendre des pas dans mon dos. Je dois avoir l'air ridicule à m'acharner sur cet arbre alors je veux arrêter mon mouvement mais maladroite comme je suis, j'heurte l'écorce et m'y écorche.

- Fuck... que je lâche entre mes dents.

Je plaque mon autre main sur la plaie qui marque mon poignet. Un sang rouge s'y échappe. Heureusement que je n'ai pas peur du sang, avantage d'années d'études sur le corps humain. La mâchoire crispée, je me retourne pour apercevoir le visage de Swan. Merde... j'espère qu'il ne m'a pas vue mais comme je croise son regard, faut bien en arriver à la conclusion qu'il a assisté à tout. Je jure intérieurement contre moi-même, complètement embarrassée.

- Oh, salut Swan. Désolée, je faisais... Où est Max ?

Changer de sujet, oui... Dissimuler la coupure sur ma peau trop blanche pour passer inaperçu le liquide rouge qui coule.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 386
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : charlie hunnam :: sandrider (ava, colos gifs, code sig) + tumblr (gifs)
MULTILINKS : ashley villalobos :: hailey lyndon :: leto callaghan :: rory wyatt
POINTS : 363

STATUT CIVIL : divorcé :: père du petit Max, deux ans et demi
ANCIEN MÉTIER : chercheur (à l'agence pour l'emploi), habitué des petits boulots
PLACE DANS LE CAMP : technicien en maintenance des clôtures
HABITATION : higgins hill, 11 w/ baby max, alf & misia, tom, javi
ARME DE PRÉDILECTION : couteau de chasse, marteau
ÂGE : 33 ans


MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Mar 20 Sep - 19:27


Le parc ; comme tous les jours en fin d’après-midi, quand son emploi du temps ne l’en empêche pas, Swan s’y rend en compagnie de Max. De cette petite routine, Swan a déjà pu noter un enthousiasme naissant chez son fils, et même une anticipation, qui se manifeste un peu plus clairement chaque jour, et qui ne manque pas de lui arracher un sourire un peu niais.

Avançant à petits pas sur le sentier, une main dans celle de Swan et l’autre serrant fermement l’oreille de son doudou, un chat en peluche, Max se presse contre la jambe de son père, le regard aux aguets, agitant la tête de droite à gauche comme un suricate pour enregistrer chaque mouvement humain qui passe ou repasse dans son champ de vision. Un futur survivor, préfère se dire son père, faisant taire la petite voix qui lui murmure un « traumatisé » à l’oreille. En tous cas, il semblerait que Max ait le radar plus affûté que celui de son père car, soudain, il pile et, secouant la main de Swan, désigne une petite zone boisée en gazouillant quelque chose que Swan identifie au préalable comme : « gaaaay ! »

Se demandant d’où sa progéniture peut bien tirer cette réflexion de redneck, Swan suit le geste de Max du regard, et là, l’ampoule s’allume : « Cait », version deux ans et demi, pas « gay », d’accord. Le blond esquisse un sourire en coin tout en jetant un coup d’œil à la fois amusé, touché et un peu gêné à son fils.
« C’est pas des manières de parler des dames, champ, » lui souffle-t-il, tout en s’écartant du sentier pour s’engager dans la direction de Caitlyn.
Cette dernière se livre maintenant à un spectacle qui fait arquer un sourcil à Swan et, la surprise passée, lui arrache un pouffement. S’approchant dans son dos, il observe la scène non sans une lueur amusée dans les yeux. Max, quant à lui, semble faire un peu moins son fier, et s’accroche à l’arrière des jambes de son père pour avancer dans son ombre.
« Hey, » lance finalement Swan pour signaler sa présence.
Ce sont les grands yeux surpris de Cait qui lui répondent dans un moment de silence, que Swan ne se sent pas de briser, ayant soudain la sensation de se trouver légèrement couillon. Gêné, il roule des yeux de droite à gauche avant de les reposer sur la jeune femme qui retrouve finalement l’usage de la parole. Avec un petit sourire, Swan penche la tête et fait un petit pas de côté pour dévoiler la bouille de Max qui observe Cait depuis son bastion.
« Il voulait te voir, je crois. » Passant rapidement ses doigts dans les cheveux de son fils, il l’encourage : « Tu dis bonjour à Cait, Max ? »
Silence radio, mais le bambin se fend tout de même d’un sourire, en rougissant un brin. Intérieurement, Swan remercie les instances de lui avoir évité une nouvelle hallucination auditive qui n’aurait pas manqué de rajouter de la gêne à la situation déjà d’une ambiance particulière. Le blond inspire un coup avant de reporter son regard sur la jeune femme.
« J’espère que je te dérange pas dans… euh… dans… » Il se repasse les images de la scène en essayant de se faire une idée de ce qu’elle pouvait bien être en train de faire. « Dans ton imitation de pic-vert ? » lâche-t-il finalement avec un petit ricanement un peu bête.

_________________


HOLD ON WITH ME

I've lost a lot a in this game, another everyday face with no name. I'm not selling misery, so would you stay around with me? I know that you are afraid; the traces of war linger on my face, but I'm not selling misery. Maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t130-l-apocalypse-c-est-pas-cool-swan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t166-est-ce-qu-on-ne-serait-pas-en-train-de-se-battre-contre-le-destin-swan
Invité
Invité

MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Mar 20 Sep - 20:25

La situation doit vraiment être ridicule, sortie d'une vieille émission de comédie. Seulement c'est bien réel et je suis complètement gênée par le léger rictus sur le coin des lèvres de Swan. Je ne serais même pas étonnée qu'il tourne les talons en courant et se moquant de moi. En plus de refuser que je m'occupe de Max à nouveau. Qui voudrait confier son fiston à une maladroite comme moi ? Heureusement, son fils semble vraiment m'apprécier et il fait beaucoup de progrès en ma compagnie. Il arrive même à interagir avec d'autres enfants que je garde. Puis disons que dans l'apocalypse, les babysitters ne courent pas les rues. Sauf si c'est pour fuir une horde de rôdeurs affamés. Je n'avais pas remarqué le petit garçon qui le suivait comme son ombre et ce n'est que lorsque Swan se déplace d'un pas que je vois le timide Max qui me regarde. Je ne peux m'empêcher de sourire au gamin. Il fait partie des petits que je garde alors, inévitablement, je suis heureuse de le voir. Déjà, je me sens plus détendue. Les enfants ont cet effet sur moi. Les adultes, ils ont le don de me rappeler que je suis nulle en relation humaine.

- Oh, coucou Max.

Je lui souris en me penchant un peu pour être à sa hauteur avant de me redresser et reporter mon attention sur le père. J'ai soudain bien l'impression que je vais mourir de honte sur place quand il me demande ce que j'étais en train de faire. Je sais pas ce qui fait plus mal, ma main poisseuse de sang ou la honte qui monte jusqu'à mes oreilles. Swan, c'est cet homme impressionnant mais avec un côté attachant qui ressort quand il est avec son fils, j'veux pas paraître comme une idiote devant lui.

- Te moque pas de moi, je tentais juste de... me pratiquer.

Je n'ai jamais quitté l'enceinte de la cité, je ne sais pas ce qu'il y a dehors. Les seuls rôdeurs que j'ai croisé dans ma vie, ce sont ceux qui étaient attachés sur la table d'examen. Et bien souvent, je n'avais même pas à les approcher, je n'avais qu'à étudier les prélèvements.

- Contente que mon imitation de pic-vert soit réussie, c'est pas trop ce que je cherchais à faire mais je peux peut-être buter des zombies en les faisant mourir de rire.

Ce serait du jamais vu. C'est peut-être pour ça que je n'ai pas trouvé de remède au virus. La solution, c'est le rire... Non en fait, je sais que la vie n'est pas aussi simple mais on peut essayer de rêver, non ? Je suis moi-même secouée d'un rire niais. Je ne peux plus retourner en arrière. Swan m'a vu me ridiculiser, autant assumer. Je me stoppe dans mon rire quand la douleur de la coupure se rappelle à moi. Décidément, je risque de faire leur boulot pour eux et me tuer toute seule dans la sécurité d'Astoria.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 386
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : charlie hunnam :: sandrider (ava, colos gifs, code sig) + tumblr (gifs)
MULTILINKS : ashley villalobos :: hailey lyndon :: leto callaghan :: rory wyatt
POINTS : 363

STATUT CIVIL : divorcé :: père du petit Max, deux ans et demi
ANCIEN MÉTIER : chercheur (à l'agence pour l'emploi), habitué des petits boulots
PLACE DANS LE CAMP : technicien en maintenance des clôtures
HABITATION : higgins hill, 11 w/ baby max, alf & misia, tom, javi
ARME DE PRÉDILECTION : couteau de chasse, marteau
ÂGE : 33 ans


MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Mer 21 Sep - 19:48


S’il y en a bien un qui se contrecarre de ce qu’était en train de faire Cait, c’est Max ;  lui, tout ce qui lui importe, c’est d’avoir eu droit à son coucou et son sourire de la part de sa baby-sitter qui décidément semble s’être déjà trouvée une place attitrée dans son cœur. En effet, voilà le bambin qui étire sa banane jusqu’à ses petites oreilles et se frotte un œil avec la patte de son chaton tout en gloussant joyeusement et en agitant la main de son père. Une vraie groupie, songe Swan en observant son fils, se mordant la lèvre pour se retenir de sourire trop largement. Et c’est avec le même air que l’heureux papa relève les yeux vers Cait quand cette dernière reprend la parole. Avec cette tronche, il doit avoir effectivement l’air de se moquer d’elle, mais :
« Ah mais non, non ! » corrige-t-il aussitôt. « Je me moque pas, je le jure. »
Et il est sincère, Swan, réellement. Mais quand elle continue sur sa lancée, et qu’il ne peut s’empêcher de voir toute la scène se dérouler dans son esprit — elle, un arbre, les zombies, et le carnage par fou rire post-mortuaire — il ne tient pas deux secondes avant de craquer et d’éclater de rire. Se plaquant une main sur la bouche pour étouffer ses ricanements, il inspire profondément pour tenter de se calmer.
« Oh man, j’suis désolé, mais j’imaginais, et, c’était trop drôle. »
Sa main quitte ses lèvres pour passer dans ses cheveux, les rabattant machinalement en arrière tandis qu’il souffle un coup, laissant échapper encore un ou deux hoquets de rire avant de se calmer pour de bon.
« N’empêche, s’il suffisait de ça, ce serait beau, pas vrai ? »
Il sourit toujours, inconsciemment. Comme c’est étrange, de se sentir aussi… normal.
Néanmoins, il finit par secouer la tête.
« Mais sérieusement… tu te pratiquais ? Qu’est-ce que tu veux dire ? Tu t’entraînais à refroidir du macchabée ? »
Penchant légèrement la tête de côté, Swan désigne l’innocent tronc d’arbre.
« C’est pas là-dessus que tu vas avoir les meilleurs résultats. En plus, tu risquerais de te faire… » Par réflexe, il baisse les yeux sur la main de Cait et les écarquille aussitôt en voyant le sang. « … oh mal ! Tu t’es fait merde ? Euh… merde, tu t’es fait mal ?! »

_________________


HOLD ON WITH ME

I've lost a lot a in this game, another everyday face with no name. I'm not selling misery, so would you stay around with me? I know that you are afraid; the traces of war linger on my face, but I'm not selling misery. Maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t130-l-apocalypse-c-est-pas-cool-swan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t166-est-ce-qu-on-ne-serait-pas-en-train-de-se-battre-contre-le-destin-swan
Invité
Invité

MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Jeu 22 Sep - 5:53

Voir Swan et Max me fait sourire. Je suis tellement heureuse de voir leur petite famille si unie malgré le fin du monde qui leur a tombé sur la tête. Je n'ose même pas imaginé ce qu'ils ont pu vivre dehors. Moi, je ne connais que la sécurité d'Astoria et visiblement, le seul danger que je rencontre, c'est cet arbre et ma maladresse. Heureusement, Max n'en paraît pas moins m'apprécier. Au contraire, il me sourit largement et mon coeur se réchauffe. J'adore tellement les enfants, leur innocence et leur pureté. Je ferais absolument tout pour les garder de la mort qui les attend dehors et c'est bien pourquoi je m'attaquais à cet arbre. Scène gênante dont Swan est témoin... Mais il m'affirme qu'il ne rit pas de moi, ce qui me tire un sourire gêné. Et quand il se met à rire de ma plaisanterie embarassée, mon coeur se réchauffe un peu plus. Même dans la sécurité d'Astoria, les rires se font trop rares. La plupart des gens ne se préoccupent que de la fin du monde et je me sens soulagée d'arriver à faire rire le jeune homme. Le monde dans lequel on vit n'est peut-être pas uniquement fait de larmes. J'ose l'espérer et tirer un rire si sincère au jeune homme doit bien être la preuve qu'il existe des raisons d'avancer dans la vie.

- Ce serait trop beau, ouais.

Je me gonfle de fierté d'avoir réussi à faire rire ainsi Swan. Finalement, j'ai bien fait de me mutiler contre l'arbre. Quand il me demande ce que j'essayais de faire, j'hausse les épaules d'un air nonchalante. Je n'ai pas le temps de répondre qu'il remarque ma main ensanglantée que j'essaie depuis tentôt de dissimuler de mon autre main. Merde... J'veux surtout pas l'inquiéter, encore moins en présence de Max alors je passe mes deux mains derrière mon dos, le plus loin possible de son attention.

- Oh, c'est rien. Je passerai à l'infirmerie pour désinfecter.

En réalité, je compte me soigner moi-même dans le plus grand des secrets. J'ai les connaissances après tout. Un détail que je me retiens bien de dire à Swan. J'ai pas envie que lui, ou quiconque, sache que si j'avais persisté à trouver un antidote, le monde ne se porterait pas si mal. Un voile de honte masque mon regard en repensant à tout cela. J'ai presque le sentiment que c'est à cause de moi que le petit Max grandira dans un monde aussi horrible. Pour me racheter au moins, j'ai bien l'intention d'apprendre à les défendre. Parce que je n'hésiterais pas à mourir pour les gamins dont j'ai la charge.

- C'est jusqu'avec les enfants dont je m'occupe. Y compris Max, sur lequel je baisse brièvement le regard avant de le planter dans le bleu électrique de ceux du père. Je veux apprendre à abattre les rôdeurs, tu comprends. Mais bon, j'ai jamais quitté Astoria donc faut que j'me contente de cet arbre.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 386
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : charlie hunnam :: sandrider (ava, colos gifs, code sig) + tumblr (gifs)
MULTILINKS : ashley villalobos :: hailey lyndon :: leto callaghan :: rory wyatt
POINTS : 363

STATUT CIVIL : divorcé :: père du petit Max, deux ans et demi
ANCIEN MÉTIER : chercheur (à l'agence pour l'emploi), habitué des petits boulots
PLACE DANS LE CAMP : technicien en maintenance des clôtures
HABITATION : higgins hill, 11 w/ baby max, alf & misia, tom, javi
ARME DE PRÉDILECTION : couteau de chasse, marteau
ÂGE : 33 ans


MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Ven 23 Sep - 16:55


C’est peut-être son réflexe de papa mais, face à la protestation de Cait, Swan amorce déjà sa daddy-face : la moue désapprobatrice, sa lèvre supérieure se retroussant légèrement au coin droit de sa bouche, un sourcil arqué et l’autre froncé tandis qu’entre les deux se creuse la ride du lion. Attention, quelqu’un ce soir va être privé de dessert ! Redoutable.

Et puis tout retombe comme un soufflé au chocolat resté une minute de trop au four quand la jeune femme précise les intentions de son étonnante — plus tant que ça — démarche. Clignant des yeux, Swan ouvre la bouche en un petit o.
« Oh… Ooooh ! » qu’il hulule. « Ah d’accord. »
Il penche la tête de côté pour jeter un coup d’œil à Max, qui continue à fixer Cait avec ses grands yeux de chouette insomniaque en se frottant le nez avec l’oreille de son chaton.
« Je comprends parfaitement, » reprend Swan en étirant un petit sourire, avant de relever les yeux vers Cait. « Décidément, j’ai de la chance de t’avoir. » Son sourire se fige dans un moment de gêne et, aussitôt, il se reprend : « Enfin, on a de la chance de t’avoir, Max et moi. Parce que tu sais ce que tu fais et tu t’occupes bien des enfants et c’est rassurant quand je suis au travail et que… » Relevant le menton d’un air se voulant assuré, tel un gamin s’apprêtant à faire ses premières montagnes russes, il ponctue : « Enfin, tu vois ce que je veux dire, quoi ! »
L’espace d’un instant, il laisse son regard traîner sur l’étendue du parc, tout en se dandinant machinalement d’un pied sur l’autre, le petit bras de Max se balançant au bout de sa grande paluche. Enfin, il s’éclaircit gravement la voix et, se peignant de traits sérieux, désigne la main de Cait et reprend d’un ton tout paternellement concerné :
« Mais sérieusement, tu devrais pas rester comme ça. Ça risquerait de s’infecter. Et puis t’as peut-être une écharde ! »
Décidé à ne pas laisser passer ça, il lâche la main de Max et fait un pas vers Cait en tendant le bras.
« Fais-voir ici. »
Sans lui laisser le temps de lui donner son autorisation, il lui attrape le poignet, sans brutalité néanmoins, et fait tourner sa main dans les siennes pour observer la coupure. Swan fait la moue.
« Hmmm, t’as dû taper fort quand même. » Il relève les yeux vers elle, marque un temps. « Au moins, t’as la motivation, ça c’est clair ! » dit-il avec un petit sourire en coin.

_________________


HOLD ON WITH ME

I've lost a lot a in this game, another everyday face with no name. I'm not selling misery, so would you stay around with me? I know that you are afraid; the traces of war linger on my face, but I'm not selling misery. Maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t130-l-apocalypse-c-est-pas-cool-swan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t166-est-ce-qu-on-ne-serait-pas-en-train-de-se-battre-contre-le-destin-swan
Invité
Invité

MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Ven 23 Sep - 19:35

J'ai vraiment plus l'impression d'être douée pour parler avec Max qu'avec le père. C'est pourquoi je baisse souvent les yeux sur le petit garçon. Je sais pas si c'est plus pour éviter le regard trop envoûtant de Swan ou véritablement parce que j'ai une affinité avec les gamins. Quand il avoue avoir de la chance de m'avoir, le rouge brûle soudain mes joues déjà bien enflammées. Je ne croyais pas que c'était possible de me sentir aussi dépourvue face à un autre être humain. J'étais tellement bien dans mes labos, avec les fioles et autres expériences. C'était tellement moins compliqué que maintenant, à être obligée de vivre en communauté et interagir avec les gens. Je sais que je ne veux pas mourir seule. Je sais que je veux m'entourer de gens proches, trouver le prince charmant et cesser de m'enfermer dans ma coquille mais avec trente ans d'habitude à me renfermer, c'est difficile de chasser cette manie. En y repensant, Swan est bien l'un des rares avec qui je me permets de discuter ainsi, avec qui je me permets de faire des blagues.

- C'est rien, tu sais. Faut bien que je fasse ma part pendant que vous repousser les rôdeurs. C'est moi qui a de la chance de t- vous avoir.

Il attrape mon poignet sans me laisser le choix. Ses mains abimées par le travail sur les clôtures me font frissoner. Je suis vraiment pas habituée à me laisser approcher comme ça. Le contact humain et moi, ça fait deux. Je peux prendre des enfants dans mes bras, leur chanter des berceuses et m'amuser dans le parc avec eux mais je me fige maintenant que Swan s'est rapproché. J'ai presque l'impression d'étouffer. J'aimerais arriver à me détendre mais le regard que le jeune homme relève dans le mien manque bien de me faire mourir sur place. Je me mets à bredouiller quelque chose qui ne fait pas de sens, parce que je sais pas vraiment quoi dire en fait.

- Oui enfin... Voilà.

Voilà quoi ? Ça ne veut absolument rien dire ce que je viens de répondre. C'est juste des mots placés comme ça, sans sens précis.

- Ne t'inquiètes pas pour moi, je vais faire soigner ça au plus vite. Ce serait con de mourir d'une infection quand même. Un léger ricanement me secoue. Parce que ouais... ce serait l'ironie ultime.

Je baisse les yeux sur ma main rouge de sang et mon regard capte un instant les yeux inquiets du petit Max. Je baisse la tête et lui sourit doucement pour le rassurer. Je ne veux pas qu'il panique à voir mon sang sur ma peau blanche.

- J'y suis peut-être allé fort. Ça fait un moment que je songe à aller voir un instructeur mais je suis plus une sci- une gardienne qu'une soldat.

J'ai bien failli dire scientifique plutôt que gardienne mais je me suis rattrapée juste à temps. J'ose même pas imaginé ce que Swan pourrait penser de moi s'il venait à apprendre que j'étais une des chercheuses n'ayant pas réussi à trouver un remède... ce qui condamnait son fils à vivre dans un monde aussi horrible. Je m'en veux aussitôt et je tourne les yeux pour éviter son regard.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 386
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : charlie hunnam :: sandrider (ava, colos gifs, code sig) + tumblr (gifs)
MULTILINKS : ashley villalobos :: hailey lyndon :: leto callaghan :: rory wyatt
POINTS : 363

STATUT CIVIL : divorcé :: père du petit Max, deux ans et demi
ANCIEN MÉTIER : chercheur (à l'agence pour l'emploi), habitué des petits boulots
PLACE DANS LE CAMP : technicien en maintenance des clôtures
HABITATION : higgins hill, 11 w/ baby max, alf & misia, tom, javi
ARME DE PRÉDILECTION : couteau de chasse, marteau
ÂGE : 33 ans


MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Jeu 29 Sep - 1:17


Il a jamais été très perspicace, Swan, et surtout avec les femmes, c’est sûrement pourquoi celles qui ont réussi à lui mettre la main au collet se comptent à tout péter sur les doigts d’une main — à laquelle il manquerait l’auriculaire. Alors, quand Cait bredouille, visiblement plus que mal à l’aise — il était temps qu’il s’en rende compte — Swan se dit que ça doit être parce qu’il a serré sa main trop fort, appuyé sur sa plaie, ou qu’encore, avec sa délicatesse de pélican, il l’a griffée en la manipulant. Aussitôt, il lâche donc la main de la jeune femme, l’air confus.
« Désolé, » marmonne-t-il, encore une fois avec une moue et un ton aux accents enfantins.
Sagement, il hoche la tête quand Cait l’assure que tout ira bien et qu’elle compte faire ce qu’il faut. Détendu par ses paroles, il se refend d’un petit sourire.
« Ben oui, ce serait con. » Taquin, il lève un index pour l’agiter sous le nez de la jeune femme. « Comme si j’allais te laisser crever bêtement comme ça, de toute façon ! »
Suivant le regard de Cait qui offre à Max un sourire, Swan prend conscience du trouble de son petit garçon, qui fixe le sang sur la peau de sa baby-sitter adorée avec une inquiétude évidente. Le papa entrouvre les lèvres, secoué malgré lui d’une petite vague de culpabilité. Caressant les cheveux de son fils, il le rassure, la voix d’une chaleur grave et légèrement soufflée :
« Mais non, papa ne va pas laisser du mal arriver à Cait, mais non, mon chéri. Tout va bien, on te le promet. » Il jette un coup d’œil à Cait. « Hein ? »
Encore une fois, il affiche un petit sourire, emprunt d’une pointe de complicité, avant de reprendre un air plus sérieux, hochant la tête.
« C’est bien que t’y penses… Mais pourquoi tu l’as toujours pas fait, alors ? » Il hausse les épaules, détaché. « Tu sais, on est pas tous des soldats… Je suis pas un soldat, ça c’est sûr. Mais en revanche, on est tous des survivants. On est pas arrivés jusqu’ici par hasard. » Le regard se perdant un moment dans le vague, il marque une pause avant de reprendre, la voix plus songeuse : « Ou… Par hasard, si, peut-être. Mais pas sans rien faire. » Il cligne des yeux, sortant de sa rêverie. « Enfin, tu vois ce que je veux dire ? »

_________________


HOLD ON WITH ME

I've lost a lot a in this game, another everyday face with no name. I'm not selling misery, so would you stay around with me? I know that you are afraid; the traces of war linger on my face, but I'm not selling misery. Maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t130-l-apocalypse-c-est-pas-cool-swan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t166-est-ce-qu-on-ne-serait-pas-en-train-de-se-battre-contre-le-destin-swan
Invité
Invité

MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Sam 1 Oct - 4:38

Je suis troublée par l'attention que me porte Swan. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression d’hyper-ventiler avec ses doigts qui enlacent ma main blessée. Quelque part, je me sens ridicule de m'être fait mal ainsi mais j'essaie tout de même de garder la tête haute... bien que mon regard évite à tout prix de croiser le sien. Ce serait trop risqué de m'y perdre. C'est quand il lâche ma main que je me permets enfin de reporter mon attention sur lui au moment où il s'excuse. Il semble croire qu'il vient de me faire mal mais ce n'est pas le cas. Je regrette presque la sensation rassurante de ses doigts contre les mains. Je m'évertue cependant de le cacher. Je ne voudrais pas qu'il voit comment je suis troublée. Par lui, ma maladresse, par tout. Il semble ensuite amusé par ma remarque et assure qu'il ne laissera jamais rien m'arriver.

- Tu m'en vois rassurée alors.

L'idée d'avoir un ange gardien qui veille sur moi est flatteur. Mais bon... il dit sûrement cela car je suis la gardienne de son fils et que je lui rends service ainsi. J'ai rien d'une héro... c'est lui le vrai héro dans l'histoire, à s'assurer que les clôtures d'Astoria sont sécuritaires. Swan essaie ensuite de rassurer le petit Max ensuite et j'approuve d'un hochement de tête quand il vient me demander mon avis.

- Ton papa est fort, Max. Il veille sur nous, je t'assure. Je souris une nouvelle fois au gamin.

Les paroles suivantes de Swan éveille l'embarras chez moi. Je passe des mèches de mes cheveux bruns derrière mon oreille. Un signe évident que je suis mal à l'aise. Pourquoi je n'ai pas cherché à suivre les cours avant ? Je l'ignore... probablement la peur ou l'envie de prétendre que je n'en aurai jamais besoin. Il a raison... Je ne suis pas une soldat. Ni même une survivante, bien que c'est ce qu'il semble croire. Contrairement à bien des gens à Astoria, je n'ai jamais eu à survivre dehors. Je suis ici depuis le début et je n'ai jamais eu besoin de tuer des rôdeurs pour ma survie. Je n'ose même pas imaginer ce que lui et Max ont pu voir à l'extérieur.

- En réalité... J'ai jamais eu besoin d'apprendre, je sais même pas tenir une arme. Je n'ai connu que la sécurité d'Astoria depuis que l'épidémie a commencé. J'ai presque oublié à quoi ressemblent les rôdeurs. Je marque une pause, toujours un peu gênée mais je me permets un nouveau sourire destiné à Swan. Certainement pas à des arbres immobiles en tout cas... Comment c'est... dehors ?
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 386
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : charlie hunnam :: sandrider (ava, colos gifs, code sig) + tumblr (gifs)
MULTILINKS : ashley villalobos :: hailey lyndon :: leto callaghan :: rory wyatt
POINTS : 363

STATUT CIVIL : divorcé :: père du petit Max, deux ans et demi
ANCIEN MÉTIER : chercheur (à l'agence pour l'emploi), habitué des petits boulots
PLACE DANS LE CAMP : technicien en maintenance des clôtures
HABITATION : higgins hill, 11 w/ baby max, alf & misia, tom, javi
ARME DE PRÉDILECTION : couteau de chasse, marteau
ÂGE : 33 ans


MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   Sam 1 Oct - 23:56


Il se fait très attentif, Swan, quand Cait se lance dans ses explications ; sérieux, même, du moins autant qu’il puisse en avoir l’air. Il ponctue chacune des phrases de la jeune femme d’un petit hochement de tête, lui indiquant sa compréhension — mais quant à son approbation…

Retroussant la lèvre inférieure dans une moue songeuse, Swan émet un « hmmmm… » dubitatif, se tire-bouchonnant la pointe de la barbe entre le bout des doigts. Avec un petit sourire de connivence, il secoue enfin la tête.
« Non, ils ressemblent pas à des arbres, ça c’est sûr. » Il reprend aussitôt son air pensif, voire préoccupé. « Je comprends, tu sais. Au début, on était… » Il déglutit, la gorge soudain sèche. « On était à l’abri, dans un chalet, en montagne. Les rôdeurs venaient pas jusque-là, ou alors très, très rarement et en très, très, très petit nombre. On était tranquilles, donc on y pensait pas trop. Alors le jour où ça nous est tombé dessus… » Dans un petit soupir, il laisse ses épaules s’affaler, son regard se perdant un instant dans le vide, derrière un mince voile de douleur. Il secoue la tête. « Pour le coup c’était pas des rôdeurs, c’était des vivants… Et c’est peut-être pire, quand on y pense. Mais peu importe : on était pas prêts, et on a eu beaucoup de chance de s’en tirer en vie. »
Presque comme s’il pouvait sentir la difficulté que manifeste son père à évoquer ces souvenirs, Max, levant vers lui des puppy eyes, lui serre doucement la main, balançant le bras au bout du sien, tout en babillant comme un petit oiseau. Swan le regarde, et lui fait un sourire, triste d’abord, malgré lui, puis un brin touché, et même amusé, quand Max lui tend son doudou, comme pour le consoler.
« Awwww ! » minaude-t-il en se penchant pour le prendre dans ses bras. « Viens-là, champ. »
Calant Max sur son avant-bras, il le fait un peu sauter dans les airs, lui arrachant un rire, avant de se tourner de nouveau vers Cait. C’est cette fois d’un ton moins mélancolique, mais toujours sérieux, qu’il reprend :
« Ce que je veux dire, c’est que même si on est en sécurité ici et que tout le monde fait tout pour qu’on le reste… on sait jamais ce qui peut arriver. » Appuyant ses paroles, il lève un index. « On a toujours besoin d’apprendre. » Songeur, il penche la tête de côté. « Tu dis que t’as presque oublié à quoi ressemblent les rôdeurs… mais pas besoin de sortir pour te rafraîchir la mémoire. Suffit d’aller jeter un coup d’œil le long des clôtures, et je sais de quoi je parle, j’y suis tous les jours. » Il sourit, à la fois rassurant et complice. « Tu pourrais venir voir, un de ces quatre. Bon c’est sûr qu’il y a plus sympa comme spectacle, mais au moins tu pourrais observer de loin et te faire un avis… et constater que non, vraiment, ça ressemble pas à des arbres ! » termine-t-il en riant dans un souffle.

_________________


HOLD ON WITH ME

I've lost a lot a in this game, another everyday face with no name. I'm not selling misery, so would you stay around with me? I know that you are afraid; the traces of war linger on my face, but I'm not selling misery. Maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t130-l-apocalypse-c-est-pas-cool-swan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t166-est-ce-qu-on-ne-serait-pas-en-train-de-se-battre-contre-le-destin-swan
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: fall... so you can learn how to fly (w/swan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fall... so you can learn how to fly (w/swan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fall... so you can learn how to fly (w/swan)
» Windows 10 Fall Creators Update version 1709
» [Emy] falling into darkness
» (m) - RICK MALAMBRI - i think i'm fall in love ♥
» WHY DO WE FALL ? - HP alternatif (OUVERTURE LE 10/04!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: