Un entraînement très réaliste (Kaï)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 Un entraînement très réaliste (Kaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Jeu 22 Sep - 1:11


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
La défiant des yeux, je m’amuse à la confronté, je sais de dont elle est capable, mais j’en veux plus ! Ce soir, je m’étais promis de lui donner un cour privé tout simplement pour la mettre à jour et la renforcir un peu. On joue à cache-cache, une sorte d’entraînement que j’ai mise au point comme si nous étions dans la vie réelle. Je saute de mon perchoir, un mur de ciment, je retombe sur mes pieds et fonce droit sur elle. En un rien de temps, Kaï se retrouve couché au sol et moi sur elle, ses mains au-dessus de sa tête, je les maintiens fermement et avec mon poids j'immobilise ses jambes.

-Tu te promenais dans les bois, tu as vu qu’elle chose d’intéressant plus loin et sans avertir tes compagnons, tu décides d’aller voir ce petit entrepôt dans lequel les rôdeurs son enfermer. La porte est barrée d’un cadenas et par la fenêtre tu vois une mallette avec un signe de croix. Une trousse de premiers soins. Tu cherches alors quelque chose pour l’ouvrir. Mais le danger te guette, cet homme sorti de nulle part te saute dessus, car il veut ce que tu as trouver... Qui aura la chance d’avoir cette mallette dit moi ? Montre-moi...

Mes yeux l’observent intensément, un air féroce de dessine au creux de mes pupilles, on pourrait dire que je veux vraiment la tuer. Je la stabilise, prends son couteau et le lui mets sous la gorge tout en l’observant amuser par ce petit jeu.

-Faut bien que cela soit réaliste non ? dis-je en lui faisant un petit clin d’œil complice. Kaï est une jeune femme que j’ai rencontrée au début de l’épidémie, avant que tout s’embrouille et que le reste du monde devienne chaos. Je l’ai aidé à trouver une porte de sortie dans un motel infesté de rôdeur. Après cette petite aventure, nous avons fait un bout de chemin ensemble et un jour nos chemins du se séparer. Je me souviens de l’avoir regardé disparaître curieux, me demandant où elle allait de son côté et je suis parti à mon tour pour m’enfoncer dans cette forêt, là ou j’ai rencontré Alexander et son groupe de barbare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 688
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©eriam
POINTS : 1085

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : astoria est perdu. désormais tu hantes la forêt avec ton chasseur, ton sauveur.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Sam 24 Sep - 0:31




un entraînement très réaliste - hunter & kaï


la vie est faite de choix : oui ou non. continuer ou abandonner. se relever ou rester à terre. certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. être un héros ou un lâche. se battre ou se rendre. vivre ou mourir. je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore. la vie est faite de choix. vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


Il s’obstine à te défier, à t’énerver. Du haut de son perchoir il t’observe tel un aigle prêt à s’abattre sur sa proie et aujourd’hui tu es son dîner. Caché derrière un arbre, tu le vois à quelques mètres de toi, tu ne bouge pas car tu sais déjà ce qu’il compte faire mais à quoi bon rester cacher. D’un pas rapide du commence à courir vers la salle d’entraînement mais Hunter te saute dessus te coupant dans ta course, vous faisant rouler sur le sol. Le bel homme se retrouve au-dessus de toi, te tenant fermement les mains au-dessus de la tête et tenant tes jambes figé sur le sol. Tu le toise férocement, tes muscles se contractent sous sa poigne. Tu essayes de te dégager de son emprise mais en vain il est fort et apparemment il ne compte pas te laisser filer. Il commence alors à parler, racontant son scénario du jour. Un fin sourire ce dessine sur tes lèvres au fur et à mesures de ses paroles.

- Tu m’as prise pour le petit chaperon rouge ? Dis-tu en bougeant tes poignets entres ses doigts mais rien à faire, il se libère d’une main pour attraper ton couteau caché dans l’élastique de son pantalon. Tu lâche un grognement alors qu’il glisse la lame contre ton cou.  – Mh… on dirait que tous les coups son permis, non ?

Finalement tu trouves son point faible, il tien tes mains d’une seule main. Tu es assez forte pour te libéré de son emprise plus fragile. Dans un geste rapide tu arrives à libéré un bras de sa poigne, d’un revers agile tu lui donnes un coup de coude en plein visage le faisant lâché sa domination sur ton corps ce qui te permet de le faire rouler et te retrouver au-dessus de lui. Tu prends le dessus cette fois mais sa poitrine est contre terre, tu lui bloque le bras dans son dos ce qui l’empêche de bouger car chaque mouvement lui tord le bras. Tu te penche lentement vers lui, son visage tourner face contre terre, tu l’entends marmonne et pester. Tu ne peux t’empêcher de sourire.

- Cette mallette est à moi, ne me force pas à te tuer !


Tu aimes bien t’entraîner avec Hunter, vous vous cherchez mutuellement et il a un bon niveau de combat et d’agilité, il est fort. Tu aimes ça. Plusieurs fois par semaine vous vous entraînez ensemble, il crée des scénarios réalistes pour te mettre en situation et ça t’amuse. Parfois tu oublies, tu penses plus à rien et tu à l’impression de retourner à la salle d’entraînement avec tes collègues. Tu t’entraînes et tu oublies que le monde est peuplé de cadavres ambulants, que vous êtes des survivants et qu’à chaque instant tu es en danger. Hunter te fait oublier cette partie de ta vie. Il te fait sourire et rire, chose qui est rare depuis l’épidémie, tu t’es renfermé sur toi-même en m’étant de la distance entre chaque personne que tu as rencontré mais avec Hunter c’est différent. Il te pousse à bout et te taquine.


love.disaster

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Sam 24 Sep - 4:34


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
J'y suis allé un peu fort, son nez coule sur sang et son dos doit être un peu souffrant… Faut dire qu'elle ne m'a pas manqué elle aussi. Je sens la rage grimper en elle et la laissant tomber par au sol j'attise cette colère, je me dis que cela l'aidera à me rattraper, l'adrénaline embarquer à et elle va se donner coûte que coûte.

Prenant la fuite vers cette fameuse mallette, je fais le parcoure en courant, ralentis un peu le pas pour qu’elle me retrouve et continue jusqu’à ce qu’elle me rattrape. Je ne la sens pas derrière moi, elle n’est pas là… Je fronce légèrement les sourcils me demandant se qu’elle fou.  Soudain, je sans une main qui me prend par le col de mon T-shirt et qui me ramène vivement vers l’arrière contre son corps pour mettre ensuite la lame de son couteau sous la gorge. Sa voix douce me dit sur un ton tranchant qu’elle m’aurait eu et trancher la gorge en deux… Je souris à ses paroles avant qu’elle ne me fasse tomber au sol. Ah les femmes… Kaïa me contourne, elle prend la mallette au sol et me lance victoire avec un sourire triomphant et un air vaincu.

-Si nous saurions à l'extérieur, je ne serais pas moi…
Dis-je calmement avant d'arquer un sourcil et de lui faire un crochet du pied avec ma jambe, ce qui la fait perdre pieds et tomber sur moi dans sa chute. Si, je n'aurais pas connu Kaï et que j'aurais vécu ce genre de situation, je l'aurais probablement tué au tout début lorsque j'avais pris son couteau, je n'aurais pas hésité et si, je ne l'aurais pas fait, c'est malheureux à dire, mais Alexander s'en aurait chargé..à moins que je décide de lui tenir tête et aujourd’hui je lui tiendrais tête, pas question qu’ils touchent à un  seul et unique cheveux de sa jolie tête blonde. Le sang sur son visage lui donne cette air sauvage, une vrai combattante et ses yeux pétille encore. J’enlève le sang avec mon pouce le sang sur ses lèvres qui n’est pas encore tout à fait sèche en l’observant dans les yeux, un air curieux au fond de mes pupilles et presque désolé.

-J’y suis allé un peu fort cette fois… désoler. Bref, tu as fait du bon boulot.
Dis-je doucement alors qu’un demi sourire amusé se dessine sur mes lèvres .



Dernière édition par Hunter O'Laughlin le Lun 26 Sep - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 688
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©eriam
POINTS : 1085

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : astoria est perdu. désormais tu hantes la forêt avec ton chasseur, ton sauveur.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Lun 26 Sep - 18:34




un entraînement très réaliste - hunter & kaï


la vie est faite de choix : oui ou non. continuer ou abandonner. se relever ou rester à terre. certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. être un héros ou un lâche. se battre ou se rendre. vivre ou mourir. je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore. la vie est faite de choix. vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


tu le domine, mais ça ne dure pas longtemps. tu fais une erreur, tu approches ton visage de sa tête pour lui parler. tu n'as pas le temps de réfléchir et de reculer, Hunter te donne un violent coup de tête, te faisant lâcher prise. tu sens du liquide chaud et épais couler sur ta peau, du sang, de toute évidence il a réussi à te blesser - Ahhh putain ! dis-tu étourdis. tu recule légèrement, lui laissant le temps libre pour se relever. tu réussis à reprendre tes esprits mais pas pour longtemps, Hunter t'attrape par la taille et te soulève du sol. il fonce droit contre un arbre, la force du choque te coupe la respiration, bloquant l'air dans tes poumons. il n'aurait pas du faire ça, désormais tu es plus motivé que jamais. tu sens la colère et l'adrénaline monter alors que Hunter commence à ce croire vainqueur. ses paroles raisonne dans ta tête, tu es encore embrouillé par le coup violent contre l'arbre et celui à la tête. il te relâche te faisant tomber sur le sol dur.

il fuis vers cette mallette. tu l'observes fuir, inspirant profondément tu as mal mais tu n'es pas prête à abandonner. tu te redresse lentement pour être debout, passant le revers de ta main contre ton nez et ta bouche pour enlevé le sang qui continue de couler, tu étales la plupart sur ton visage. tu t'en fiches, ce n'est pas ton principal soucis à cet instant. tu réfléchis vite, tu essayes de trouver un moyen de l'arrêter. finalement tu remarques ton couteau sur le sol là où hunter la lâché après lui avoir donné un coup de coude. tu cours pour l'attraper. Hunter n'es plus dans ton champs de vision il ne devrait pas tarder à avoir la mallette. tu te redresse et cours dans sa direction, tu cours vite. il est là, prêt à mettre la main sur le trésor. tu es juste derrière lui, tu arrives rapidement. Soudainement tu attrape le col de son t-shirt l'arrêtant dans sa course. tu le tire vers l'arrière, contre toi, tu glisses la lame de ton couteau contre son cou - Tu es mort. Je t'aurais tranché la gorge en deux secondes si on auraient été à l'extérieur.. ! Ajoutes-tu en le tenant fermement contre toi. D'un coup de pied tu le fais tomber sur le sol durement sans le retenir. Tu le contourne et attrape la mallette. - Victoire. un sourire sur les lèvres encore rouge de sang comme ta joues où une longue trace roussâtre a séché.  

love.disaster

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Lun 26 Sep - 20:28


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
J'y suis allé un peu fort, son nez coule sur sang et son dos doit être un peu souffrant… Faut dire qu'elle ne m'a pas manqué elle aussi. Je sens la rage grimper en elle et la laissant tomber au sol, j'attise cette colère. Je me dis que cela l'aidera à me rattraper, une fois l'adrénaline embarqué, elle va se donner coûte que coûte.

Prenant la fuite vers cette fameuse mallette, je fais le parcoure en courant, ralentis un peu le pas pour qu’elle me retrouve et continue jusqu’à ce qu’elle me rattrape. Je ne la sens pas derrière moi, elle n’est pas là… Je fronce légèrement les sourcils me demandant se qu’elle fou.  Soudain, je sens une main qui me prend par le col de mon T-shirt et qui me ramène vivement vers l’arrière contre son corps pour mettre ensuite la lame de son couteau sous la gorge. Sa voix douce me dit sur un ton tranchant qu’elle m’aurait eu et trancher la gorge en deux… Je souris à ses paroles avant qu’elle ne me fasse tomber au sol. Ah les femmes… Kaï me contourne, elle prend la mallette au sol et me lance victoire avec un sourire triomphant et un air vaincu.

-Si nous aurions été à l'extérieur, je n'aurais pas été moi… Dis-je calmement avant d'arquer un sourcil et de lui faire un crochet du pied avec ma jambe, ce qui la fait perdre pieds et tomber sur moi dans sa chute. Si, je n'aurais pas connu Kaï et que j'aurais vécu ce genre de situation, je l'aurais probablement tué au tout début lorsque j'avais pris son couteau, je n'aurais pas hésité et si, je ne l'aurais pas fait, c'est malheureux à dire, mais Alexander s'en aurait chargé..à moins que je décide de lui tenir tête et aujourd’hui je lui tiendrais tête, pas question qu’ils touchent à un  seul et unique cheveux de sa jolie tête blonde. Le sang sur son visage lui donne cette air sauvage, une vrai combattante et ses yeux pétille encore. J’enlève avec mon pouce le sang sur ses lèvres qui n’est pas encore tout à fait sèche en l’observant dans les yeux, un air curieux au fond de mes pupilles.

-J’y suis allé un peu fort cette fois… désoler. Tu as fait du bon boulot. Dis-je doucement alors qu’un demi sourire amusé se dessine sur mes lèvres .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 688
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©eriam
POINTS : 1085

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : astoria est perdu. désormais tu hantes la forêt avec ton chasseur, ton sauveur.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Ven 30 Sep - 1:24




un entraînement très réaliste - hunter & kaï


la vie est faite de choix : oui ou non. continuer ou abandonner. se relever ou rester à terre. certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. être un héros ou un lâche. se battre ou se rendre. vivre ou mourir. je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore. la vie est faite de choix. vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


tu ne sais pas pourquoi mais tu as l'impression que ton adversaire à fait exprès de te laisser gagner, gentleman ? peut être mais tant pis tu as réussis à avoir cette mallette. tu es contente d'avoir gagner, après tous le sang à couler ce n'était pas un combat facile. Hunter a de grandes capacités physiques qui fait de lui un redoutable adversaire. tu as réussis à le mettre au sol, levant la mallette tu l'observes avec un air de gagnante, un grand sourire illuminant ton visage recouvert de sang séché. au parole de l'homme encore au sol, tu fais une petite moue en haussant les épaules doucement - Effectivement, tu ne serais pas toi.. ça serait dommage ! dis-tu en lui faisant un clin d'oeil amusé. tu ne remarque rien et dans un croche pied de ton ami tu te retrouve allongé sur lui, la mallette sur le sol qui t'a glissé des mains dans la chute.- Ahh ! mais tu es malade ! ajoutes-tu en te redressant légèrement tu ne peux t'empêcher de lâcher un petit rire, le visage toujours près de celui d'hunter qui t'observe clairement amusé par la situation, il est content de lui.

lorsque hunter glisse son pouces sur tes lèvres tu souris doucement avant d'embrasser le bout de son doigt délicatement, soutenant son regard d'un bleu profond qui t'emporte très loin d'ici - C'est rien, disons que c'est plus réaliste.. puis j'ai frappé la première ! dis-je en glissant à mon tour mes doigts contre l'arrête de son nez pleine de sang dû à mon coup de coude. - J'ai un bon professeur ! ajoutes-tu en te mordant la lèvre inférieure doucement. tu n'avais pas réellement envie d'arrêter ce rapprochement, après tout le moment est plutôt agréable et le monde est désormais beaucoup trop difficile à supporter seul alors autant profiter de chaque instant, un moment comme celui-ci par exemple.



love.disaster

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Ven 30 Sep - 5:23


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
Kaï fit une moue en haussant les épaules simplement après que je lui est dit que je n'aurais pas été moi à l'extérieur. D'un air amusé accompagner d'un clin d’œil, la belle ajoute qu'effectivement je ne serais pas moi dommage...! J'eus un léger sourire à cette réponse et lui répond par un arquèrent de sourcil légèrement moqueur. J'aime bien la taquiner, elle me connait tout de même et sais que je ne lui mettrais pas la patte sur sa jolie et délicate petite gorge en-dehors de ses murs. Toutefois, elle ? En serait-elle capable ? Si un jour elle me tue, ce sera à cause de ses beaux yeux.

Un croche-pied et Kaï se retrouve allonger sur moi, son corps rencontrant violemment le mien se qui m'amusait. La belle militaire s'exclame en me traitant de malade et se redresse légèrement en riant. Son visage tout près du mien, je lui souris fièrement ! Un coup bas, mais qui en vaut la chandelle...

Lorsque j’essuie ses blessures sur sa lèvre, celle-ci embrassent délicatement le bout de mon doigt avec ses lèvres délicieuses. Un geste sensuel qui me fait soudain désirer des envies cachées au fond de moi. Ses yeux perçants me rappellent celui d’un félin, une lueur sauvage parsemée d’un mélange de gracieuseté... Son regard m’hypnotise. « C’est rien, disons que c’est plus réaliste... puis, j’ai frappé la première ! » prononce-t-elle en glissant ses doigts sur l’arête de mon nez blessé. Effectivement, Kaï ne m’a pas manqué sur ce coup-là, j’ai l’impression qu’elle la brisé... Cela est assez souffrant, mais je ne bronche pas lorsqu’elle pose ses doigts délicats dessus.

-Je dirais que c’était plus que réaliste, je crois qu’il est brisé... dis-je riant légèrement par la suite. Elle ajoute avoir un bon professeur et lorsqu’elle se mord la lèvre inférieure de cette façon, je fonds littéralement.

-Oh, si tu veux je peux te montrer d’autres petits trucs, tu sais... Rien de bien compliqué. Prononçais-je dans un souffle alors que mes lèvres s’étirent d’un sourire séducteur mélanger d’amusement. Mes doigts qui frôlent ses lèvres avec délicatesse, font leur chemin le long de sa mâchoire, glissent à son oreille et descendent dans son cou, question de la faire frissonner et d’éveiller ses sens dans ses gestes simples et délicats, mais si enivrant. Mon visage tout près du sien, ses lèvres à quelques centimètres des miennes... Mes yeux qui vaguent de ses yeux à ses lèvres.

-Approche-toi... murmurais-je avant de prendre possession de celles-ci et de l’embrasser sans hésitation. Mes lèvres rencontrant les siennes, je lui promis un baiser à lui en faire tourner la tête, tendre, mais à la fois fougueux aux fils des secondes qui passent. Partager ce genre de moment est agréable et nous fait oublier la noirceur du monde dans lequel nous sombrons. Je n'ai pas envie de reculer, mais tout simplement profiter du moment que j'ai avec Kaï qui nous rapproche, moi et elle. Cela nous permet de nous évader tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 688
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©eriam
POINTS : 1085

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : astoria est perdu. désormais tu hantes la forêt avec ton chasseur, ton sauveur.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Ven 30 Sep - 23:48




un entraînement très réaliste - hunter & kaï


la vie est faite de choix : oui ou non. continuer ou abandonner. se relever ou rester à terre. certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. être un héros ou un lâche. se battre ou se rendre. vivre ou mourir. je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore. la vie est faite de choix. vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


tu ne sais pas trop ce qui se serait passé en dehors des murs d'Astoria, tu n'aurais pas connus le vrais hunter, tu l'aurais sans doute tué ou l'inverse. le résultat de la bataille aurais été plus sanglant et tout ça pour une mallette. se battre pour sa vie voilà ce que l'humanité est désormais obligé de faire et ça te rend triste. comment juger que notre vie et plus précieuse que celle d'un autre. tu préfères ne plus penser à ça, aujourd'hui tu es en sécurité enfin jusqu'à la prochaine expédition de ton groupe.

imprévisible, un détail que tu aimes chez ton ami. il prend des initiatives assez surprenante comme le croche pied qui te fait tomber directement sur lui, amuser, oui il t'amuse le beau chasseur. il t'émoustille, beaucoup. tu as du mal à résister lorsqu'il glisse son pouce contre tes lèvres, son pouce que tu embrasses délicatement un moyen de le provoquer mais aussi pour l'attendrir. Il marche dans ton jeu, son coeur accélère la cadence dans sa poitrine tu le sens contre la tienne. lorsque tu glisses tes doigts contre l'arrête de son nez tu lâche une petite grimace à ses paroles, effectivement ton coup à été assez puissant et le résultat est là - Je suis désolée.. je vais devoir jouer les infirmières ! dis-tu en te mordant de nouveau la lèvre inférieur réellement confuse, tu n'as pas retenue ton coup.

il te séduit, tu aimes ça. voilà longtemps qu'un homme ne t'a pas séduit comme hunter le fait, tu oublierais même le contexte de cette vie, tu oublierais même ton prénom. - Tu devrais garder ça pour notre prochaine séance. ajoutes-tu alors qu'un petit sourire étire tes lèvres. le chemin que prend les doigts de hunter le long de ta mâchoire et ton cou te fais frémir, un contact qui réchauffe ta peau mais aussi ton corps, le désire monte lentement en toi alors que le regard intense de l'homme face à toi te fait totalement fondre.

tu craques, tu te laisse faire à ce rapprochement tellement agréable. le contact chaud de ses lèvres contre les tiennes, tu n'attends pas tu prolonge le baiser. ton visage légèrement penché pour glisser tes lèvres à la perfection contre celle de ton ancien adversaire. les mains poser contre le haut de son torse, tu agrippes du bout des doigts le haut de son t-shirt avant de le relâcher et de remonter tes mains délicate le long de son cou. cette sensation de liberté, les paupières clauses tu te laisses aller dans les bras de cet homme. tu oublies tout, les minutes passent et le baiser s'intensifie, dans un mouvement commun vous vous redressez, toujours à califourchon sur hunter qui se retrouve désormais assis. tes bras s'enroule autour de ta nuque, ton buste pressé contre son torse.


love.disaster

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Sam 1 Oct - 6:35


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
Alors que mon cœur s’accélère au contact de son corps contre le mien, ses lèvres qui embrassent mon doigt de façon délicat et adorable, je me perds dans son regard hypnotique. Je ne sais pas si mon nez est brisé ou simplement fracturé, mais heureusement, il n’est pas trop magané, je peux encore respirer malgré cette douleur ardente qui me monte aux yeux. Lorsqu’elle me dit qu’elle s’excusait et qu’elle devra jouer à l’infirmière, je me surpris à l’imaginer dans ce genre d’habit sexy qui me fit sourire bêtement.

-Alors je devrais me blesser plus souvent, si tu dois jouer les infirmières. J’avais prononcé ces mots calmement en l’observant toujours dans les yeux. J’étais d’humeur un peu joueur... et le jeu continuait vers un autre terrain, un peu plus chaud. Je lui propose de lui montrer d’autres trucs, elle me dit que je devrais peut-être garder cela pour notre prochaine séance. Un sourire affectueux apparaît sur mes lèvres, je ne dis rien pendant un instant, je pense... Pourquoi attendre quand tous les deux en avons envie ? Pourquoi attendre quand on ne sait pas ce qui nous attend demain ? Ma réponse... est la suivante.

Mes doigts font leur trajet, glissant de sa bouche à son oreille et descendes dans son cou. J’effleure sa peau de soie et la sens frémir sous mes doigts, cela me fascine... Son regard s’adoucit et dans ses yeux je vois ses désirs qui apparaissent. Son pouls accélère et le battement de son cœur aussi, il se réchauffe à ce contact délicat, je le sens contre mon torse. Que devrais-je penser à ce moment ? Devrais-je arrêter ? Pourquoi arrêter quand toute cette énergie nous enveloppe et nous fait sentir seul au monde ? J’en oublie le tout au complet lorsque je me vois dans ses yeux. Kaï peut comprendre par mon geste que seule elle pourrait m’arrêter en ce moment.

Lorsque mes lèvres rencontrent les siennes, je perds le contrôle de mon esprit, celui-ci est à présent enivré par cette vibration agréable qui m’enveloppe. La belle militaire prolonge le baiser et je suis le rythme. Mes lèvres épousant les siennes, je sens ses doigts sur mon torse, qui agrippe mon T-shirt et qui le relâche pour remonter ses mains délicates dans mon cou. Cela m’allume davantage, cette caresse me fait désiré plus... et qu’elle se laisse aller librement, me donne cette confiance en moi, celle de l’envelopper avec mes bras et la mettre en confiance à son tour.

Les minutes passent, nos lèvres se cherchent et se retrouve dans un baiser qui prend de plus en plus de passion. On se dresse tous les deux, je suis assis et elle sur moi en califourchon, elle entoure ses bras autour de mon cou alors que mes mains se font baladeuses. Je les pose sur sa taille et les caresses tendrement pour ensuite remonter dans son dos et redescendre sur ses fesses. Un bref et minuscule sourire peu se faire sentir contre les lèvres de Kaï que j’embrasse avec autant d’appétit. Lorsqu’elle presse son buste contre mon torse, mes lèvres quittent doucement les siennes pour embrasser sa mâchoire et glissent dans son cou. J’embrasse sa peau délicate qui me brûle les lèvres comme du feu, son parfum m’enivre. Puis soudain, une légère roulade et Kaï se retrouve allonger sur le sol, moi au-dessus d’elle.

-Qui es-tu pour m’envoûter ainsi.... dis-je murmurant à son oreille pour la faire rire un peu, alors qu’une de mes mains se glisse sur son ventre et remonte doucement vers sa poitrine pour sentir sous ma main son cœur qui bat la chamade. Mes yeux plonger dans les siens, je cherche son regard d’un air serein, tendre et rempli de feu. Pendant un moment, je me surpris à constater que, Kaï avait fait ressortir de moi, cet homme que j’étais autrefois et que je croyais avoir perdu... Dites-moi qu’est-ce qui pourrait briser ce moment tendre entre moi et Kaï  ? Certainement pas moi en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 688
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©eriam
POINTS : 1085

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : astoria est perdu. désormais tu hantes la forêt avec ton chasseur, ton sauveur.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Dim 2 Oct - 22:12




un entraînement très réaliste - hunter & kaï


la vie est faite de choix : oui ou non. continuer ou abandonner. se relever ou rester à terre. certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. être un héros ou un lâche. se battre ou se rendre. vivre ou mourir. je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore. la vie est faite de choix. vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


tu ne pensais plus ressentir ce genre de choses. retrouver ces émotions et ces sensations si extrêmes. tu n’as rien oublié, ça ne s’oublie pas. tu te laisse emporter dans cette vague de tendresse, essayant de te faire pardonner pour cette blessure. caressant délicatement l’arrête de son nez, tu lui propose de jouer l’infirmière chose qui le ravi puisqu’il pense déjà à se blesser de nouveau. tu lâche un petit sourire amusée, tu n’as aucune idée de ce qui lui passe par la tête à cet homme mais ça t’amuse.

il joue. il te cherche hunter, ses doigts parcourant ta peau d’une façon si plaisante, tu n’arrives pas à retenir les frissons qui apparaissent sur ta peau à son contacte ni même la chaleur que provoque cette proximité. il te regarde, t’observe de ce profond bleu azur, tu meurs intérieurement. tu sens ta respiration s’accélérer, il te perturbe. tu bouilles au fond, tu sens le désir monter alors que ses doigts explore chaque parcelles de ta peau. calme toi kaï, ta voix intérieur te demande de te calmer mais impossible, il te tient entre ses mains puissante et ferme. tu ne peux pas t’échapper, ouais ouais c’est toi qui veux pas partir, ton corps se liquéfie. nous sommes humains, c’est la nature.

tu perds totalement le contrôle de ton esprit et de tout le reste lorsque vos lèvres se rencontrent. la douceur de ses lèvres et la chaleur d’un moment d’intimité, comment ne pas céder. tu tombes totalement dans le panneau. bon dieu. toi qui n’es pas ce genre de femme à tomber dans les bras d’un homme si vite, te voilà entrain de l’embrasser et à prendre du plaisir. pourtant tu n’arrêtes pas, au contraire tu en demandes bien plus. c’est bon, trop bon. repeuplons la planète, maintenant.

désormais assis, tes mains parcours son cou puis sa nuque, laissant une longues traîner de caresses. tu perds la tête, le souffle de manque mais tu ne relâches pas ses lèvres que tu embrasses avec plus de fougue. ses mains se balades le long de ton dos puis tes hanches avant de descendre sur tes fesses, un sourire s’étire sur les lèvres de ton amant ce qui te fais sourire à ton tour. finalement et avec regret il rompt le baiser pour enfouir son visage dans ton cou, instinctivement tu bascules le visage vers l’arrière découvrant avec plaisir ta peau. ses lèvres encore chaude et humide embrasse ton échine avec envie, ta respiration est plus rapide. tu mords ta lèvres inférieure en regardant le ciel, profitant de cette instant.

a peine le visage redresser vers celui de hunter tu te retrouve sur le sol après une rapide roulade. un petit cris de surprise, tu agrippes les avant bras de l’homme au-dessus de toi, son souffle chaud dans ton cou près de ton oreille. tes lèvres encore chaude s’étire en un sourire – je suis celle qui a voulus te tuer il y à cinq minutes… murmures-tu, lorsque sa main se glisse le long de ton buste jusque ta poitrine, tu cambres ton corps le poussant légèrement à son contacte. tu soutiens le regard du chasseur. lentement tu replis tes jambes autour des hanches de hunter, resserrant ton corps au sien. ton visage à quelques centimètre du sien, tu le rapproche lentement pour finalement venir mordre sa lèvre inférieur avec défis.



love.disaster

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Lun 3 Oct - 4:32


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
Sa respiration s’accélère à chaque minute qui passe et chaque caresse que je lui offre. Elle est chaude comme du feu, comme du brasier... lorsqu’elle m’offre son cou, sa peau brûlante, je fonds littéralement. Comment résister à la tentation ? La voir soupirer, sentir son cœur battre aussi fort et manquer de souffle m’excite, réveille mes envies. Son parfum m’obsède et j’en demande toujours plus. Je rêve d’elle...

Lorsqu’elle se retrouve au sol, mon amante laisse échapper un petit cri de surprise en s’accrochant à mes avant-bras. Lorsque je lui demande qui elle est pour m’envoûter ainsi, elle me dit être celle qui voulait le tuer il y a cinq minutes... Cette réponse m’arrache un doux rire contre son oreille que je mordille tendrement pour la faire frissonner. Ma main sur son ventre monte doucement sur son buste et vers sa poitrine, je suis fasciné lorsqu’elle se cambre ainsi, j’avale ma salive troublée... Ah merde, elle m’anéantit complètement... Je la désire elle, son corps de rêve, sa peau douce comme le satin et brûlante comme le soleil, ses lèvres sucrées... Je vais devenir fou.

Lorsqu’elle me regarde de ses yeux magnifiques et qu’elle m’entoure de ses longues jambes, je crois mourir. La belle militaire ressert mon corps contre le sien et son beau visage aux traits délicats et magnifiques tout près du mien, je me dis qu’elle est la plus sublime des créatures qu’on est pu créer sur cette terre. Elle vint mordre ma lèvre inférieure, elle me défit et je souris doucement. Cela taquine mes sens qui son complètement étourdit, alors que mon corps est pressé contre le sien, il ne demande qu’à fusionner avec le sien. Je souris en l’observant dans les yeux d’un regard brûlant de passion et désire.

Je prends possession de ses lèvres, la tentation est trop forte... ma main monte vers son cou pour le caresser et redescend sur sa peau qui frissonne. Elle se fait une nouvelle fois baladeuse et trouve son chemin jusqu’à ses seins parfaits que je caresse doucement. Hum, elle veut ma mort ! J’ai un énorme frisson qui me parcoure la colonne, alors que ma main finit par descendre sur son ventre et ose se faufiler sous son chandail. Ma main caresse son ventre plat et descend toujours plus... Si elle ne veut pas continuer, c’est le moment de m’arrêter, car, je n’ai plus l’intention de reculer, bref je n’ai jamais eu l’intention de reculer.

Mon corps contre son corps, sa chaleur, son parfum m’envoûte complètement. Mon désir est humain... Le sien aussi. Je manque de respiration, elle se fait courte. Ses cheveux son tellement parfait, sa peau est tellement délicieuse. Je quitte ses lèvres pour les redescendent dans son cou jusqu’à la naissance de ses seins, un sourire fond sur mes lèvres d’homme en les parsèment de baisés fiévreux qui l’étourdirait elle... Je les ramène vers les siennes pour mordre à mon tour sa lèvre inférieure... Je réponds à son défi qu’elle avait provoqué silencieusement en la défiant à mon tour. Dans l’espace d’un moment, je ne m’imaginais pas que quelque chose pourrait arrêter ce moment magique, on aurait dit que cela était pratiquement impossible... Pourtant, elle peut très bien en décider autrement... Elle et ses beaux yeux bleus océan qui me font rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 688
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©eriam
POINTS : 1085

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : astoria est perdu. désormais tu hantes la forêt avec ton chasseur, ton sauveur.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Lun 3 Oct - 14:33




un entraînement très réaliste - hunter & kaï


la vie est faite de choix : oui ou non. continuer ou abandonner. se relever ou rester à terre. certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. être un héros ou un lâche. se battre ou se rendre. vivre ou mourir. je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore. la vie est faite de choix. vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


le sang qui bouillonne dans tes tempes, tu as chaud, extrêmement chaud. pourtant vous êtes à l'air libre mais ce n'est pas la chaleur du soleil qui te réchauffe, ce sont les caresses de ton amant qui se font plus intime. tu perds pieds, tu oublies ton prénom. ses lèvres sur ta peau, son souffle ardent dans ton cou, tu te sens partir loin d'ici. les bras d'hunter son fort et réconfortant, tu as confiance en lui.

le sol dur et froid ne le reste pas longtemps, ton corps brûlant réchauffe les feuilles sur le sol. bon dieu, il découvre les plus petites parties de ta peau, des frissons enveloppes tout ton corps. sa main s'aventure contre ton buste et ta poitrine, instinctivement tu te cambres sous son corps, tu l'invites à continuer davantage son exploration. tu as du mal à contenir ta respiration qui se fait plus rapide, des bruits léger sortant d'entres tes lèvres. le plaisir, l'excitation, tu aimes ce qu'il te fait, tu aimes cette proximité.

tu le surprends à t'observer, encore. il admire chaque trait de ton visage, tu n'es pas la plus coquette des femmes et surtout pas après un entraînement intensif mais tu te découvres dans son regard. tu serres ton corps contre le sien, tes jambes autour de ses hanches tu ne tiens plus, tu le désire tellement. tu voyages dans un monde parallèle remplis de douceur et de caresses. tu mordilles sa lèvre inférieure, le taquinant du regard. il aime ça, tu le vois son regard pétille de désir. il ne tient plus et prend possession de tes lèvres avec fougue, tu cède immédiatement au contacte de ses lèvres lui offrant un baiser brûlant. sa main continue son aventure de ton cou pour finalement redescendre sur ta poitrine et ton ventre qu'il découvre de son tissu pour enfin glisser les bouts de ses doigts. ce contacte te fais l'effet d'une bombe, un petit soupir s'échappe contre les lèvres de hunter.  

avec difficulté tu reprends ta respiration lorsque hunter quitte les tiennes. essoufflée et remplis de centaines de sensations tu essayes de reprendre tes esprits mais peine perdu. il s'attaque de nouveau à ton cou pour descendre sur le haut de ta poitrine. un soupir de plaisir se glisse entre tes lèvres, tu aimes ça, le contacte de ses lèvres contre ton échine si fragile. pourtant absorbée par le moment présent, tu entends des cris au loin. tu ne comprends pas trop, c'est peut être ton imagination qui te joue des tours. lentement ton regard ce baisse vers hunter mais autre chose attire ton attention.

un rôdeur, juste derrière ton amant. il s'apprête à le mordre - Hunter, attention ! cris-tu, dans un rapide mouvement tu serres les jambes autour des hanches de l'homme aux milles caresses et vous basculez sur le côté. le rôdeur assez lent par chance tombe à l'endroit où vous étiez il y à quelques seconde, assise sur hunter tu trouves ton couteau la où tu l'as laissé et le plante entre les deux yeux du monstres. lâchant un soupir, tu jettes un coup d'oeil autour de vous pour vérifier qu'aucun rôdeur n'est dans les parages. lentement tu poses le regards sur hunter désormais en dessous de toi - Ils sont vraiment là pour nous gâcher la vie ! dis-tu un petit sourire confus étire tes lèvres, tu n'avais aucunes envies d'arrêter cet instant mis tu n'allais pas laisser hunter se faire mordre.    



love.disaster

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 18/09/2016
MESSAGES : 544
IDENTITÉ : Samuel
FACECLAIM : Travis Fimmel- (Kaï)
POINTS : 1260

STATUT CIVIL : Mon coeur et mon âme est à une seule... Sinon personne.
ANCIEN MÉTIER : Propriétaire d'un magasin de chasse et fait des leçons de survit en forêt
PLACE DANS LE CAMP : Instructeur de défense
ARME DE PRÉDILECTION : Couteau de chasse et des couteaux de lancer
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   Lun 3 Oct - 18:02


Un entraînement très réaliste
/ hunter & kaï /
Je m’enfonce dans le néant avec mon amante, j’oublie tout autour de moi alors que mes mains baladeuses caressent son corps de déesse et que ma bouche explore chaque petite parcelle de son corps. Elle m’invite à approfondir mon exploration, me donnant son corps que je dévore avec mes yeux, que je goûte avec mes lèvres, ma langue et que je touche avec mes mains d’homme fébrile à se contact si intime.

Entre ses lèvres, Kaï laisse échapper quelques soupirs, des bruits légers dus au plaisir qu’elle peut ressentir à mon contact qui la fait chavirer dans ce tourbillon de fantasme. Moi ? Je suis fasciné par sa finesse, sa souplesse... son corps qui répond à mes caresses. J’aime la séduire, j’aime entendre sa respiration s’accélérer lorsque mes lèvres parcourent son cou et sa poitrine qui se soulève dangereusement par son excitation.

Ses yeux qui me lançait se petit défit me fit sourire... belle, sublime... cette femme n’est pas réelle... Un mirage. Non, mes lèvres qui prennent possession des siennes sont bien réelles... Se baisé fougueux qu’elle me rend est bien réelle.

Ses jambes autour de mes hanches collent mon corps contre le sien. Les deux brûlons de désire et lorsque mes doigts descendent sur son ventre, se faufile sous son chandail pour effleurer sa peau de velours, elle laisse échapper un soupire contre mes lèvres qui me fait sourire intérieurement. Je fonds littéralement à son souffle brûlant qui me cherche sensuellement. Si je m’aventurais plus bas, est-ce que se feu ardent qui brûle son corps la consumerait ? Je voulais l’attiser...

Je continue mon exploration ma langue parcourant son cou et la naissance de ses seins que je dévoile légèrement avec ma bouche, les embrassant chaudement prêt à la faire exploser dans cette bulle de sensation extrême. Ma main qui caresse son ventre descend tout doucement vers la ceinture de son jeans que je détache exprès... Je m’attends à lui faire découvrir un autre monde que celui qui nous est réelle... Lorsqu’elle se met à crier de faire attention, je sursaute et je n’ai point le temps de réagir ou de pensé qu’elle resserre rapidement son étreinte autour de mes hanches avec ses belles jambes, elle me coupe le souffle et je me retrouve rapidement sur le dos. Je fronce légèrement les sourcils croyant lui avoir fait mal, je cherche des yeux...

-Euh... mon souffle est coupé, mon esprit embrouiller par les émotions... Faut dire que j’étais rendu très loin dans ce monde charnel, j’avais perdu tout contact avec la vie. Assise sur moi, Kaï prend son couteau et massacre la tête du rôdeur qui est maintenant à notre place... Dans notre nid d’amour rempli de feuilles mortes. Je ferme les yeux pour me contrôler...

-Je vais les massacrés... dis-je gravement d’une voix rauque, mais douce à la fois. Je me passe les mains sur le visage l’esprit encore embrouillé...

J’ouvre les yeux à nouveau pour l’observer elle, belle comme le jour avec ses cheveux échevelés et ses feuilles d’automne entremêler dans ses mèches blondes. Kaï est sans aucun doute un rayon de lumière dans toute cette noirceur qui nous envahit. Je lui souris doucement et lui enlève une feuille de ses cheveux... pour lui dire ensuite.

-On remet cela plus tard... allez vient.

Je me lève avec elle dans les bras, la pose sur le sol délicatement et lui donne un dernier baisé avant de lui mettre une main dans le dos et de la pousser doucement vers les murs de ciment. Allons affronter ce qui se passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un entraînement très réaliste (Kaï)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement très réaliste (Kaï)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement du matin et direction l'infirmerie (Ailam, abandonné)
» [RPG VX Projet terminé] Zeeshan l'avènement des djinns
» Affichage réaliste intersections
» Savoir sur quel objet un évènement a eu lieu
» Problème de Blue Screen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés-
Sauter vers: