bad karma. w/ tobias

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 bad karma. w/ tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: bad karma. w/ tobias   Dim 25 Sep - 14:05

I just wanna stay in the sun where I find. I know it's hard sometimes. Pieces of peace in the sun's peace of mind. I know it's hard sometimes. Yeah, I think about the end just way too much but it's fun to fantasize. All my enemies who wouldn't wish who I was. But it's fun to fantasize. I'm falling so I'm taking my time on my ride.
Assise sur son lit, Megan tenait en ses mains la photo qu’elle avait récupérée au domicile familiale, juste au début de l’épidémie. Souvenir de cette journée de camping au plein cœur de la forêt. Son frère et elle, installés sur un imposant tronc d’arbre mort devant un feu de camp qu’ils avaient eu tant de mal à allumer. Son plus beau souvenir. Ils venaient de se disputer le dernier marshmallow à faire griller au dessus des flammes. Après l'avoir fait enragé quelques minutes, Megan lui a finalement céder, ne pouvant rien refuser à son petit frère. C'est à ce moment-là que leur père a décidé d'immortaliser leur relation. Une photo, traduisant tout l'amour fraternel qu'ils se portaient. Megan enlaçait par les épaules son frère dans un grand sourire qui suivait un rire car elle savait pertinemment qu’il n’était pas un adepte de ce genre de démonstration. Son frère, quant à lui, souriait fièrement en faisant griller son trophée. Cette photo, Megan ne l'a jamais quitté depuis l'épidémie. Elle la montrait à chaque survivant qui croisait sa route. Maintenant, elle était à Astoria dans l’unique but de le revoir. Aurait-elle eu cette même chance si elle n’avait pas sorti sa photo devant ses deux habitants ? Aurait-elle un jour su que son frère était ici si on ne l’avait pas assigné à ce tour de garde ? Son groupe de survivants auraient pu la tuer dans ce supermarché d’Ontario, ils auraient pu alors la laisser pour morte ou même simplement la laisser partir. Et elle n’aurait jamais su pour Astoria. Tellement de choses pouvaient se passer différemment. Pourtant, cette succession de décisions qui semblaient anodines l’ont conduit jusqu’à lui. Est-ce une preuve qu’il reste un Dieu bienveillant dans les hauteurs du ciel ? Mais comment cela se pourrait-il avec tous ces malheurs qui sont tombés sur chacun d’entre eux. Ces infections, ces morts qui reviennent, ces êtres perdus à jamais. Tout ceci n’était que le fruit du hasard. Un an et demi loin l’un de l’autre. Tous ces mois à vagabonder. Tous ces mois à survivre parmi ce chaos. Chaque jour, elle échappait à la mort. L’espoir s’était au final désagrégé comme l’un de ces cadavres à demi mort. Mais aujourd’hui, elle était si près du but. Si proche que ses mains commencèrent à trembler et que son estomac se nouait à l’idée de revoir son visage. Etait-il changé au même point qu’elle l’était ? Soudain, une angoisse. Les choses horribles qu’elle a du faire la frappèrent en plein cœur. Ses yeux se fermèrent pour revoir ces images. Elle eût du mal à déglutir. S’il savait tout ça, ferait-elle encore partie de sa famille ?


En bas, la brune entendit la porte claquée. Se redressant d’une oreille attentive, elle écoutait les bruits émanant du rez-de-chaussée. C’est d’abord une voix féminine qui retentissait dans la maison. Un profond soupire sortit des lèvres de Megan, comme un soulagement. Peut être n’était-elle tout simplement pas prête à faire face à son petit frère. C’était son unique objectif. Depuis le début de l’épidémie, elle ne pensait qu’à le retrouver. Maintenant qu’elle était si proche de ce but, qu’elle pouvait le toucher du bout des doigts, elle en avait peur. Qu’arrivera-t-il ensuite ? Une seule chose la retenait dans cette fin du monde. Une seule chose lui donnait la force d’avancer. Est-ce désormais la fin ? C’est alors que sa voix s’élevait dans le silence de la maison. La sienne. Un long frisson glacé lui parcourait la peau. C’était le moment. Elle se levait de son lit et sortit de sa chambre en secouant les mains, comme pour extirper tout ce stress qui la prenait à cet instant. Elle longeait le couloir qui menait au salon où la voix se faisait de plus en plus forte. Son coeur battait si rapidement que son souffle s’accéléra. Puis elle le vit. Il était de dos mais sa carrure était plus imposante, plus affirmée. « Bonjour frangin. » Lâchait-elle alors pour annoncer sa présence. Il s’est tourné vers elle. Le coeur de Megan s’arrêta brusquement à la vue de son visage. Il était bien là. En chair et en os. Il était en face d'elle. Enfin, elle l’avait retrouvé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad karma. w/ tobias   Sam 1 Oct - 14:02


bad karma
Megan et Tobias


Le temps pouvait parfois être traître. Un an et demi ne paraissait rien à côté des quelques semaines qu’avait duré la quarantaine de Megan. Les heures avaient été longues avant qu’il ne puisse seulement l’apercevoir juste quelques secondes, le temps de pouvoir affirmer qu’il s’agissait bien d’elle. Tobias avait alors seulement hoché la tête. Ce n’est qu’après qu’il s’était posé des questions : était-ce vraiment elle ? Oui… Ce regard ne lui appartenait qu’à elle. Etait-elle toujours la même ? Probablement pas. Après tout, qui pouvait traverser tout cela en restant exactement le même ? Personne ! Ensuite, les heures s’étaient transformées en jours, puis en semaine. Le jeune homme avait dû retourner en mission. Cela lui avait fait ressentir une étrange sensation que de sortir d’Astoria en sachant que sa grande sœur se trouvait en sécurité à l’intérieur des murs et non plus en dehors. Combien de temps avait-il passé à l’extérieur, à se demander s’il la reverrait un jour.

Encore la veille au soir, il avait passé son temps de garde à se demander ce qui se passerait une fois qu’il serait rentré, lorsqu’elle serait enfin sortit de quarantaine. Il avait hâte de pouvoir la serrer dans ses bras, et en même temps, il avait peur d’entendre ce qu’elle avait pu vivre durant leur séparation. Lui revint alors en mémoire son propre passé. Il n’avait rien oublié, et ce depuis le premier jour. Tobias s’était bien rendu compte que Megan était toute seule, qu’il n’y avait pas une seule trace de ses parents. Pourtant, il ne perdait pas espoir, pas tant qu’elle ne lui dirait pas en face qu’il était désormais orphelin. N’ayant pas fermé l’œil de la nuit, il avait pressé le pas pour retourner au camp. Cette fois encore, il n’avait trouvé personne. Du moins, personne qu’il puisse ramener au sein de sa communauté, de sa nouvelle famille.

Le portail s’ouvrit, et le jeune homme se sentit tout de suite un peu mieux. Il passa tout d’abord remettre ses armes, puis il alla faire son rapport, routine habituel  après chaque retour. Soudainement fatigué, Tobias décida de rentrer directement dans la maison qui lui avait été attribué à son arrivée. Il voulait prendre une douche et se reposer un peu avant d’aller prendre des nouvelles de sa grande sœur. Il ne savait pas encore exactement dans combien de temps elle pourrait enfin sortir de quarantaine, mais il se doutait que cela ne tarderait pas trop. Enfin il pourrait lui faire face, il pourrait la tenir contre lui… Ce dont il n’avait cessé de rêver depuis le début de ce cauchemar. Ouvrant la porte de la maison, le jeune homme se rendit compte qu’elle n’était pas vide. Certains de ses colocataires étaient présent et a voir leur tête, il sut qu’il se passait quelque chose. Il commença par les saluer avant de déposer son sac dans un coin de la pièce. Enfin, il demanda ce qui se passait. La nouvelle lui tira un sourire, son cœur s’emballa et l’excitation le gagna. Megan était libre. Tobias n’eut même pas le temps de demander où elle se trouvait qu’une voix se fit entendre dans son dos.

Il se tourna, et cela lui sembla durer une éternité. Enfin son regard se posa sur elle, sur sa grande sœur, celle qui lui avait tant manqué durant la dernière année, celle qu’il n’avait cessé de chercher, à chaque fois qu’il mettait un pied en dehors du campement. Sans aucune hésitation, Tobias s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Et il la serra fort, si fort qu’il aurait pu la briser.  Il aurait pu rester ainsi jusqu’à la fin des temps, mais il sut qu’à un moment, il faudrait la lâcher. Et c’est ce qu’il fit, à contre cœur. Ayant reculé d’un pas, il avait tout de même laissé ses mains sur les épaules de sa grande sœur et l’observa avec attention. Elle avait changé, et en même temps, elle semblait si différente que celle qu’elle avait pu être.

_ Megan… Tu ne peux pas savoir comment je suis heureux. J’ai tellement de choses à te demander…

AVENGEDINCHAINS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad karma. w/ tobias   Jeu 13 Oct - 18:49

I just wanna stay in the sun where I find. I know it's hard sometimes. Pieces of peace in the sun's peace of mind. I know it's hard sometimes. Yeah, I think about the end just way too much but it's fun to fantasize. All my enemies who wouldn't wish who I was. But it's fun to fantasize. I'm falling so I'm taking my time on my ride.
L'espace de quelques secondes, Megan détaillait le visage de son cadet. Ces traits angéliques qu'elle n'avait jamais oublié. Ce sourire qu'elle avait espéré si ardemment de revoir durant son périple et qui était sa première pensée quand elle se réveillait chaque jour avec cette profonde solitude. La brune avait échappé à de nombreux lieux hostiles et froids. Ses chances de survies étaient pourtant maigres mais elle se raccrochait à cette certitude de le revoir un jour sain et sauf. C'est en gardant cela en mémoire qu'elle s'était résignée à se transformer. Mais c'était sans nulle doute en y laissant un peu de son âme autrefois si innocente. Le remarquerait-il ? Que ses yeux trahissent une profonde amertume, une douleur ancrée si profondément qu'elle est gravée à même les os, en plus d'être taillée sur sa peau. Soudain, Megan n'était plus capable de bouger ni même d'émettre le moindre son qui aurait pu trahir ses sentiments. Son coeur était serré. Ce moment qu'elle avait tant espéré était enfin arrivé. Il était là. Alors pourquoi avait-elle soudainement cette appréhension ? La peur de découvrir que tout ceci n'était qu'une illusion qui anéantirait l'espoir. Mais quand l'étreinte de Tobias se resserrait autour d'elle, il n'y eût plus de doute possible. Fermant les yeux, ses bras entourèrent le cou de son frère qui la serrait contre lui au risque de la briser. Les doigts de la brune agrippaient le col de son pull, resserrant à son tour son emprise. Le nez dans le creux de son cou, l'odeur de son petit frère lui remémorait des souvenirs passés. Joie. Tendresse. Cette complicité retrouvée.  

Quand Tobias se détacha à contre coeur de sa soeur, elle eût comme un pincement au coeur. Le risque de le perdre à nouveau alors qu'il n'était qu'à quelques centimètres. Même si Megan s'est renforcée et s'est construite un mur de béton au coeur, elle ne pourrait jamais survivre une nouvelle fois à la perte de son frère. « Megan… Tu ne peux pas savoir comment je suis heureux. J’ai tellement de choses à te demander… » Lâchait-il enfin. Sa voix, encore. Les yeux de Megan devenaient légèrement brillants à cause de l'émotion. Le bonheur de le retrouver qui lui fit l'effet d'un allègement au coeur, à la poitrine, aux épaules. Elle se sentait libérée. Les mains de son frère sur ses épaules, elle vint prendre son visage entre ses mains. « Je savais que je te retrouverai un jour. C'est cette pensée qui m'a maintenu en vie... » Lui souriait-elle. La première fois depuis des mois qu'un sourire apparaissait sur lèvres de la brune. Ses doigts caressèrent ses joues qu'elle se rappelait être terriblement potelées quand il avait à peine six ans. Malgré qu'il soit désormais un homme, Megan ne pouvait s'empêcher de le voir comme ce petit être à protéger et à qui elle donnait le biberon quand il n'était encore qu'au berceau. Se perdant dans ses yeux, son coeur vint se déchirer à l'idée de lui annoncer le sort de ses parents. « Je suis désolée de n'avoir pas été près de toi quand tout ceci est arrivé... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad karma. w/ tobias   Dim 23 Oct - 18:15


bad karma
Megan et Tobias


Pendant longtemps, Tobias n’avait eu de cesse de se rejouer tout ce qui s’était passé depuis l’épidémie qui avait décimé son monde, sa famille, son couple, sa vie tout entière. Alors qu’il se retrouver seul dans un coin pour ne pas avoir froid et ne pas attirer l’attention en pleine nuit, il se disait que s’il avait fait ça différemment, alors peut-être qu’il n’aurait pas perdu Aly. Que s’il n’avait pas décidé de passer la nuit chez sa petite amie, il serait toujours auprès de sa sœur, qu’il aurait pu être là pour elle et la protéger. Il se demandait ce qu’étaient devenus ses parents, s’ils avaient été assez forts pour survivre à cet enfer mais malheureusement il n’y croyait pas tant que ça. Jamais il ne l’avait pensé clairement, mais le jeune homme ne se faisait pas trop d’illusion. Il sentait plus qu’il avait une chance, même infime de retrouver sa petite sœur que de revoir un jour ses parents en vie. Tant qu’il ne leur tomber pas dessus en mort-vivant, ça lui allait, il pouvait garder espoir.  Puis quelques fois, alors qu’il sombrait dans le sommeil tellement il était épuisé, Tobias rêvait que quelque chose le réveillait. Ouvrant difficilement les yeux, il plongeait alors dans le regard de Megan, qui était là, bien en vie, auprès de lui… Jusqu’à ce qu’il se réveille en sursaut et sombre un peu plus dans sa solitude.

Après la mort d’Aly, il aurait très bien pu se laisser mourir. Mais non, il voulait revoir Megan avant cela. Ou au moins savoir ce qu’il en était advenue d’elle. Et aujourd’hui, la vie lui montrait qu’il avait eu raison de se battre aussi longtemps. Non seulement il avait trouvé un abri à Astoria, ainsi qu’une nouvelle famille, mais voilà qu’il faisait face à sa grande sœur, qu’il n’avait pas vu depuis plus d’un an et demi, qu’il avait vu si souvent morte dans ses cauchemars. Elle était enfin là et il pouvait la prendre dans ses bras. Ce qu’il ne tarda pas à faire, quitte à lui faire mal. Il avait besoin de le réaliser pleinement. Enfin, a contre cœur, il se détacha d’elle, mais sans jamais la lâcher. Il lui faudrait un moment avant de réussir à le faire. Puis ça faisait des semaines qu’il attendait cela, depuis qu’il avait appris qu’on avait trouvé sa grande sœur au dehors de la ville. Des questions, il en avait plein la tête, ce qu’elle avait vécu, comment elle avait fait pour s’en sortir, et bien entendu ses parents… Mais il y avait un temps pour tout.

Un sourire s’étire sur son visage. Il avait douté parfois, lorsque c’était trop dur à supporter, mais au fond, il avait toujours sur, lui aussi, qu’il reverrait Megan. Et ce jour était arrivé.

_ Ca a été dur de te savoir seule pendant si longtemps… Et aujourd’hui ce n’est plus le cas, je te le promets, je ne te laisserais plus jamais !

Cette promesse, il aurait du lui faire avant que tout cela n’arrive, avant qu’ils ne se retrouvent séparé pendant si longtemps, qu’ils n’endurent chacun des horreurs que jamais ils n’auraient du vivre. Mais comment aurait-il pu savoir ?

_  Ce n’est pas ta faute Meg, on ne pouvait pas savoir…

Qui aurait cru qu’un jour ils en arriveraient là ? A marcher et vivre au milieu des morts ? Les colocataires de Tobias avaient alors disparu, les laissant à un peu d’intimité pour ces retrouvailles. Le jeune homme entraîna alors sa grande sœur sur le canapé et s’installa à ses côtés, tout en gardant sa main dans la sienne.

_ Comment t’es arrivée jusque là Megan ?
 

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad karma. w/ tobias   Lun 7 Nov - 13:11

I just wanna stay in the sun where I find. I know it's hard sometimes. Pieces of peace in the sun's peace of mind. I know it's hard sometimes. Yeah, I think about the end just way too much but it's fun to fantasize. All my enemies who wouldn't wish who I was. But it's fun to fantasize. I'm falling so I'm taking my time on my ride.
Le but ultime d’une vie, pourrait-on dire. Toutes les pensées de Megan étaient dirigées vers son frère. Il était la force dans ses jambes qui lui permettaient  d’avancer parmi ces cadavres et l’espoir qui lui fit combattre le froid, parfois même la famine. Les nuits où elle se sentait seule, elle observait en silence cette fameuse photo qui ne la quittait jamais. Ce souvenir de ces instants heureux bien qu’aucun des deux n’avaient réalisé à ce moment-là l’importance et la signification de ces passages en famille. Ces choses qui semblaient si anodines devenaient maintenant leur raison de rester en vie et de se battre pour les préserver. Dans un sens, toute sa survie entière était liée à Tobias.

Megan se demandait alors ce qui aurait pu changer si les événements avaient été différents. Si Tobias avait péri au début de l’épidémie, se serait-elle laisser vivre alors que plus rien ne la retenait ? Aurait-elle traversé l’Etat entier en sachant que rien n’y personne ne l’attendait au bout du monde ? Peut-être qu’elle serait restée auprès de Swan, sans jamais se confondre à cette séparation déchirante, ou alors elle se serait laisser abandonner au froid de ces nuits pénibles. Mais tous les chemins l’ont conduite à ce lieu précis, à son petit frère. Pourrait-on alors remercier le destin ? Ou n’est-ce que le fruit du hasard et d’une certaine chance parmi tous ces malheurs ?

Une promesse. Un nouvel espoir d’un futur ensemble. Les orphelins retrouvés et unis. Cette pensée lui fit alors l’effet d’un pincement au coeur. Et elle appréhendait le moment où elle devrait lui annoncer que ses parents n’avaient pas survécus. Mais peut-être est-ce mieux ainsi, qu’il garde en mémoire l’image magnifique de ses parents et qu’il chérisse ces souvenirs précieux. Megan, quant à elle, ne pouvait se défaire de la vision d’horreur de ce fameux dimanche matin. Assis tous les deux sur le canapé du salon, leurs colocataires ayant disparus on-ne-sait-où, la brune regardait son petit frère comme s’il était encore qu’un enfant à protéger. Un jeune garçon qui n’aurait pas dû voir les horreurs de ce nouveau monde et, par chance, encore préservé de la cruauté des Hommes. Elle le regardait de toute l’affection qu’elle lui portait, ses yeux brillants de joie. Ses mains dans les siennes, elle les serrait si fort comme pour retenir ce qui lui semblait être qu’un mirage et vérifier pressement qu’il n’était pas juste l’ombre de sa propre folie.

Puis Tobias lui posait alors la question qu’elle redoutait tant : la manière dont elle était arrivée à Astoria. Des circonstances hasardeuses, certes. Mais aussi beaucoup de périples sombres qui ne l’ont pas laissé sans séquelles. « J’ai… » Megan cherchait ses mots et, surtout, triait les éléments à ne pas divulguer par honte et par peur que le regard de son frère change du tout au tout. « En quittant Spokane, j’ai voulu aller te rejoindre chez ta copine. Mais la ville était déjà condamnée, je n’ai pas pu entrer… » Commençait-elle, baissant alors le regard vers leurs mains enlacées. Les souvenirs remontaient inévitablement à la surface et bien qu’elle ne laisse rien paraître sur les traits de son visage, elle ne pouvait pas repousser la peine qui la gagnait. « J’ai ensuite vagabondé dans tous l’Etat à la recherche de survivants qui auraient pu croiser ton chemin. Et j’ai fini par tomber sur Margot et Phoenix à quelques kilomètres du camp, dans la forêt, qui m’ont dit que tu étais vivant. Et ils m’ont donc amené jusqu’ici. » Terminait-elle alors son histoire dans une version très largement raccourcie. Megan relevait enfin le regard vers son petit frère, accompagnant ce geste par un sourire. « Bon, assez parlez de moi ! » Changeait-elle rapidement de conversation. « Et toi alors, comment t’en es-tu sorti ? Ca fait longtemps que tu es à Astoria ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: bad karma. w/ tobias   

Revenir en haut Aller en bas
 
bad karma. w/ tobias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Ce soir je dors nue " - 100 moustiques aiment ça .
» (M) Tobias Delcombe Feat. Jared Padalecki
» GET REAL | Quand le karma s'invite au Paradis.
» Les flèches en commun [PV Tobias]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: