paxton ৩ comme chat et chien

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 paxton ৩ comme chat et chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: paxton ৩ comme chat et chien   Ven 30 Sep - 22:06


Comme chat et chien


Encore une nuit de passée. Encore une mauvaise nuit à rêver de la mort de son petit ami. C'était toujours la même chose. D'abord, Cirilla Blackthorn n'arrivait pas à dormir. Elle se tournait et se retournait dans son lit. Saphir, ce petit chat de type sacré de Birmanie, venait alors lui renifler le visage. Les longues moustaches de l'animal chatouillaient la peau de la jeune femme qui tout en gloussant repoussait son petit compagnon à quatre pattes. Puis, elle se levait et allait boire un grand verre d'eau avant de se recoucher. Plus calme, elle attendait sans bouger que Morphée passe. Bien entendu, il finissait par arriver et elle s'endormait très vite. Mais très vite, les images de ce terrible moment venait la hanter. La grande brune se revoyait dans les couloirs du centre commercial. Elle appelait son autre petit chat qui n'était plus à ses côtés. Ensuite, elle constatait aussi que son ami avait disparu, alors elle l’appelait. Tout était si réel. Ciri connaissait la suite de l'histoire, elle l'appréhendait, seulement son corps ne lui obéissait pas. Elle voulait courir, mais elle marchait. Elle voulait hurler, mais sa bouche restait close. Elle voulait s'arrêter de marcher, elle marchait toujours. Jusqu'au dernier moment, la jeune femme devait revoir cet épisode de sa vie qu'elle souhaitait plus que tout oublier. A la fin, elle hurlait à en perdre la voix et se réveilla. Les draps trempaient pas la sueur, le corps tremblant, maintenant, elle était sûre de ne plus retrouver le sommeil.

Alors elle commença sa journée avant l'aube. D'abord, il lui fallait une bonne douche bien glacé. Ensuite, elle se rendit dans la salle d'entraînement pour faire un peu de sport. Une journée des plus normales dans un monde qui ne l'est pas. En sortant de la salle, Cirilla jeta un regard sur la clôture qui entourait Astoria. Elle savait très bien ce qui se trouvait derrière et elle détestait ce sentiment de sécurité. C'était traître, les gens pensaient alors qu'ils étaient protégé, que rien ne pouvait leur arriver. Pourtant, Ciri a entendu à droite et à gauche que le camp à subit plusieurs attaques. Mais qu'importe, ils ont renforcés la barricade et il y avait des rondes. Alors que pouvait-il leur arriver ? La demoiselle sentit en elle de la colère. Contre ces personnes qui fermaient les yeux et les autres qui parlaient trop, faisaient des promesses d'une vie tranquille et heureuse dans un monde où règne le chaos.

Cirilla fulminait sur le chemin qui la menait vers la maison qu'elle partageait avec quatre autres personnes. Sur sa route, elle vit sa petite Saphir courir vers elle. En général, le félin est de nature calme et très méfiant, elle ne s'éloignait jamais de la maison pour éviter les ennuies. Malheureusement, les ennuis sont venus à elle sans les avoir provoquer. Un chien l'avait renifler et avait décider de jouer avec elle. Sauf que Saphir n'aimait pas du tout les chiens. En fait, elle n'aimait rien ni personne à part sa maîtresse. Mais ce chien avait bien envie de ce faire une nouvelle amie, ce qui n'était pas au goût de la petite boule de poile. Elle tenta dans un premier de temps de ce réfugier dans les bras de Blackthorn avant de se raviser en voyant le clébard sauter sur l'humaine. Elle  bondit par dessus l'épaule de Ciri et fonça à nouveau vers la maison, pensant trouver refuge là-bas. Au grand malheur pour elle, la fenêtre par laquelle, Saphir était sortie, a été fermé après sa petite promenade, elle se mit alors à courir derrière le jardin, longeant la clôture, l'autre bestiole à ses trousses en aboyant et Cirilla encore plus loin derrière.

« Putain de clebs ! Si je l'attrape, je lui tord le cou ! » Maugréa cette dernière. Ses grands yeux verts s'attardèrent un instant sur le mur qui séparait les habitants d'Astoria au monde réel. « S'il continue à faire autant de bruit, il va attirer des asthmatiques. On va avoir de sérieux problèmes à tout les coups. »

black pumpkin



Dernière édition par Cirilla Blackthorn le Mar 8 Nov - 19:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/09/2016
MESSAGES : 380
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : théo james (shiya), the neon demon (gavin james), vic
MULTILINKS : clive le rêveur, beck le branleur
POINTS : 91

STATUT CIVIL : cœur trompé, abusé, qu'il n'arrive plus à faire battre.
ANCIEN MÉTIER : ancienne gloire du baseball, une tête éphémère dans les magazines, un nom que l'on scandait dans les stades.
PLACE DANS LE CAMP : technicien en gestion du ravitaillement, il trie la bouffe pour que tout le monde ait sa part.
ARME DE PRÉDILECTION : une batte de baseball, comme l'extension de son bras, qui ne le quitte jamais.
ÂGE : vingt-neuf années de perdues, de ratés, de peut-être.


MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Lun 3 Oct - 20:47



i got spirits in my head and they won't go

Il faisait trop beau pour un mois comme ça. La moiteur collait à la peau, les vêtements étaient marqués de transpirations à peine le seuil de la porte franchie, et le soleil tapait trop fort sur les crânes. Ça fait perdre la tête des temps comme ça. Les gens s'énervent, s'offusquent bien plus vite, et tout ce que l'on dit peut avoir l'effet d'une grenade balancée en plein champ de bataille. Assis sous le porche de cette maison qu'il partage avec des inconnus dont il ne sait que le prénom, Paxton fait lentement rouler une cigarette entre ses doigts. Il a jamais vraiment fumé Pax, mais c'était le genre de garçons à faire tout et n'importe quoi pour rentrer dans le moule. Alors il a fumé, recrachant la vapeur en s'étouffant presque, faisant rigoler les autres autours de lui. Fallait qu'il soit aimé, qu'on le regard avec admiration, qu'il représente quelque chose. Il aurait jamais pensé que ça finirai comme ça, que la clope au bout de ses doigts il se retrouverai là, sans briquet.

L'ambiance pesante lui joue des tous, il à l'impression que quelque chose de malsain va se produire, que le diable à décidé de mettre tout le monde dans un grand panier et de le secouer. Wayne ronfle à ses pieds, trop bête pour être conscient de ce qu'il se passe. Pax il l'a trouvé sur la route, tout maigre, les cotes saillantes et le regard perdu. L'homme à jamais vraiment aimé les chiens, parce qu'il avait peur de ne pas s'attacher et de les laisser crever dans son appartement. Mais quand il à vu la bête sur le côté de la route, trop fatigué pour s'enfuir, il s'est dit que c'était un moyen comme un autre de racheter ses pêchés. Paxton l'a nourrit avec le peu de nourriture qu'il arrivait à trouver, il l'a lavé dans un fleuve rencontré sur le chemin, l'a sauvé d'un rôdeur. Si seulement ses parents voyaient ça, le Chisholm qui se préoccupe d'un autre être que lui, ils auraient perdu l'esprit.

Un bruit, un mouvement, sort soudainement le chien de son sommeil. En l'espace de quelques secondes Paxton se retrouve seul sous le porche alors que Wayne s'élance comme une balle derrière la maison, près des palissade. "Putain de chien". Quelques fois il regrette de l'avoir pris avec lui, de s'être attaché, et puis il se souviens que le chien l'a sauvé un soir. Alors l'homme s'élance à sa poursuite en jurant. Il arrive à entendre les aboiements de la bête qui se font de plus en plus proche, et lorsque que Pax mets enfin la main sur le chien un autre animal s'échappe devant ses yeux. Il à trop de force, le clébard, trop pour Pax épuisé par le soleil tapant, alors il fait tomber son maître tout en poursuivant sa course. Quand il arrive derrière l'une des maisons, toutes proches de la palissade qui sépare Astoria du reste du monde, une autre personne est déjà là. « S'il continue à faire autant de bruit, il va attirer des asthmatiques. On va avoir de sérieux problèmes à tout les coups. » Paxton hausse les épaules tout en passant devant elle. Faudrait les voir les gens d'ici, qui se plaignent tout le temps alors que tout va bien. "Pourquoi personne ne fait jamais confiance aux gens qui entretiennent les clôtures ?" L'homme prend le temps de regarder la brune qui se tient devant lui, jamais vu. Il tourne la tête et porte ses mains à ses genoux. "Wayne, viens ici, tu fais peur à la mademoiselle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Sam 8 Oct - 23:34


Comme chat et chien


Après une folle course dans tout Astoria, Saphir trouva refuge en hauteur. Elle ne faisait aucun bruit alors qu'un autre chat cracherait et grognerait. Seulement ses oreilles exprimaient sa crainte de l'autre animal en bas. Le clébard, quant à lui, il resta au pied du poteau à aboyer comme un fou et en sautillant dans l'espoir de rejoindre sa nouvelle amie. Cirilla s'arrêta de courir à quelques mètres d'eux, son débardeur lui collait à la peau. Elle ne s'était pas rendu compte qu'il faisait aussi chaud aujourd'hui. Et dans la salle de sport, il y avait la climatisation pour réguler la température. Mais là, après avoir suivi les deux tornades blanches, elle n'en pouvait plus. Elle devait reprendre sa respiration et trouver une solution pour arrêter le chien tout en évitant de se faire mordre. Dehors, elle ne se serait pas posé trop longtemps la question, elle l'aurait tuée d'une balle dans la tête. Mais à Astoria, elle n'avait plus ses armes, ils dormaient bien sagement dans l'armurerie. De plus, il devait certainement appartenir à quelqu'un. Et justement cette personne se manifesta. Un jeune homme, grand, au corps athlétique, les cheveux et les yeux bruns, dans la trentaine. Il passa à côté de la Blackthorn sans accorder la moindre attention à la jeune femme. Puis, il lui fit face et la détailla. Déjà bien remontée, le comportement de l'inconnu mit Cirilla encore plus en rogne. Pour éviter de crier et de dire des obscénités, elle préféra se mordre l'intérieur des joues, un tic qu'elle a depuis quelques années, trois ans maximum. Avant, elle était plutôt prompte à dire les choses et ensuite réfléchir à la portée de ses mots. Elle croisa également les bras, en s'enfonça légèrement la tête dans les épaules comme si elle avait froid. Chose peu probable vu les températures de cette journée. En fait, c'était un autre tic, celui de se préparer à un moment désagréable, de se protéger de l'étranger. « Qu'est-ce que vous attendez ? Arrêtez-le avant qu'il ne rameute tous les rôdeurs du périmètre. » Lança-t-elle voyant qu'il prenait son temps pour l'analyser au lieu de faire taire la sale bête qui continuait à sauter d'une façon absurde sur ses deux pattes arrières.

Malheureusement, il était déjà trop tard. Derrière le mur, un petit groupe de zombies se formait déjà. Ceux qui surveillaient ce côté de la clôture faisaient leur maximum pour diminuer le nombre le plus discrètement possible pour éviter d'en attirer d'autres. « Wayne, viens ici, tu fais peur à la mademoiselle. » Sur le coup, Ciri crut mal comprendre. Il venait de dire que le chien lui faisait peur ? C'était à son félin, que ce ''Wayne'' faisait peur, pas à elle. Elle craignait plus de voir les murs d'Astoria tomber et de devoir tuer des gens qu'elle connaissait ici. Mais un chien ! Ca ne lui faisait pas peur. « Votre chien a surtout fait peur à Saphir. Moi, je crains plus pour nos ''gardiens'' qui se trouvent dehors et qui risquent de se faire bouffer par les choses qui sont à l'extérieur et qui ont été attirées par votre animal. Et j'espère que vous saviez vous défendre. Parce que si ce foutu chien ne se tait pas dans la minute qui suit, d'autres vont venir et nos amis dehors ne pourront pas tous les arrêter. » Sa voix était froide mais maîtrisait. Elle porta ensuite son attention vers son chat qui n'avait toujours pas bougé de son perchoir. Stone vit ses babines vibrer dans un miaulement agacé et silencieux.

black pumpkin



Dernière édition par Cirilla Blackthorn le Mar 8 Nov - 19:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/09/2016
MESSAGES : 380
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : théo james (shiya), the neon demon (gavin james), vic
MULTILINKS : clive le rêveur, beck le branleur
POINTS : 91

STATUT CIVIL : cœur trompé, abusé, qu'il n'arrive plus à faire battre.
ANCIEN MÉTIER : ancienne gloire du baseball, une tête éphémère dans les magazines, un nom que l'on scandait dans les stades.
PLACE DANS LE CAMP : technicien en gestion du ravitaillement, il trie la bouffe pour que tout le monde ait sa part.
ARME DE PRÉDILECTION : une batte de baseball, comme l'extension de son bras, qui ne le quitte jamais.
ÂGE : vingt-neuf années de perdues, de ratés, de peut-être.


MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Lun 10 Oct - 22:04



i got spirits in my head and they won't go

Le chien ne voulait plus la fermer, il aboyait de tout son être et avait rameuté plusieurs puants qui frappaient contre l'acier des palissades. Pax il aurait du s'en rendre compte, que le clébard n'allait lui attirer que des soucis, mais il aurait jamais se résigner à l'abandonner, de toute façon Wayne l'aurait suivi n'importe où. C'était son maître maintenant, le devoir de Pax c'était de garder le chien vivant mais aussi de l'empêcher de faire des conneries. Wayne, comme pour John Wayne, un dernier hommage au père Chisholm, grand fan de western. Et puis c'était pas que de sa faute au putain de chien, si il avait couru c'était uniquement pour poursuivre un imbécile de chat. Les chats ça devaient rester à l'intérieur des maisons, alors Pax il c'était persuadé de ne pas trop en vouloir à son compagnon, de pas le punir quand toutes ces conneries seraient terminées. La brune qui se tenait à quelques pas de lui elle avait pas l'air du genre à déconner, et Pax il aimait bien trop ça les emmerdes, alors il n'a pas pu s'empêcher de la toiser du regard. En vrai l'homme aime bien les gens, ça l'amuse de voir le quotidiens des personnes, de voir ce qu'elles deviennent. Il imagine souvent leur passés, leur futurs, il essaie de savoir qui se fera bouffer en premier. La femme croisa les bras sur sa poitrine en lui adressant un regard réprobateur. Amusé, le brun pris tout son temps pour la détailler des pieds à la tête, un sourire au coin des lèvres. Elle était jolie, plus que d'autres, mais il sentait aussi qu'elle pouvait lui péter la gueule à tout moment.

« Qu'est-ce que vous attendez ? Arrêtez-le avant qu'il ne rameute tous les rôdeurs du périmètre. » Et puis elle avait surtout pas tord, Wayne était toujours en train de couiner devant la fenêtre sur laquelle le chat avait fondu. Pax pouvait entendre les rôdeurs avancer contre les clôtures, et il ne voulait surtout pas être le responsable d'une brèche dans les murs du camp. De la poche arrière de son pantalon il tira un bandana noir qui appartenait à son frère et s'approcha près du chien. « Ferme là maintenant mon grand, ou tu vas te faire bouffer et nous avec. » Pax calma son chien d'une caresse dans le cou tandis qu'il faisait passer le bandana autours de sa gueule pour la lui fermer. « Voilà, maintenant faites rentre votre putain de chat. »  La voix, jusque là posée du jeune homme, s'emporta un peu sans qu'il ne le veuille. Se montrer froid c'était sa spécialité, mais il pris peur que la jeune femme interprète mal ses mots qu'il lui adressa quand même un sourire.  « Votre chien a surtout fait peur à Saphir. Moi, je crains plus pour nos ''gardiens'' qui se trouvent à l'extérieur et qui risquent de se faire bouffer par les choses qui sont à l'extérieur et qui ont été attirées par votre animal. Et j'espère que vous saviez vous défendre. Parce que si ce foutu chien ne se tait pas dans la minute qui suit, d'autres vont venir et nos amis dehors ne pourront pas tous les arrêter. »  Encore une fois elle avait pas tord, et Pax afficha une moue désabusée lorsqu'il leva les yeux vers les "nids" qui protégeaient les brigades de surveillance. Il ne voulait pas être la cause d'une invasion de rôdeurs dans le camp, pour laquelle il serait sûrement tué ou emprisonné.  « Oh je suis sûr que si ça arrive vous allez me défendre. »  La vérité derrière ces paroles amusantes était si pathétique, le fait étant que Pax ne savait rien de la survie. Il se surprenait lui-même d'être encore envie quelques fois. Attrapant Wayne par le collier il repassa devant la jeune femme et lui tendis une main hésitante.  « Paxton. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Lun 24 Oct - 22:36


Comme chat et chien


« Voilà, maintenant faites rentre votre putain de chat. » Cirilla tiqua sur l'adjectif employait pour désigner Saphir. Elle avait une furieuse envie de lui en coller une, mais se ravisa. Cet homme n'avait rien de dangereux. C'était juste un survivant qui a du avoir beaucoup de chance d'être encore en vie. Vu le peu qu'elle avait vu de lui depuis quelques minutes, Blackthorn se doutait bien que ce n'était pas un grand bagarreur. Il était arrogant certes mais inoffensive comme son chien. Le coin de ses lèvres se soulevèrent en un sourire à cette comparaison et tout de suite, l'inconnu parut moins détestable. De toute façon, la jeune femme n'était pas là pour se faire des ennemis ou pire encore, ce faire jeter hors du camps. Elle commençait à prendre ses marques, à avoir ses habitudes dans le camps, elle ne se sentait pas encore totalement en sécurité, mais peut-être qu'avec le temps, elle se verra s'installer ici, créer quelque chose. Mais pour l'heure, c'était une nouvelle et personne ne la connaissait vraiment à part Duncan et Saphir. « Oh je suis sûr que si ça arrive vous allez me défendre. » Stone éclata de rire. Un rire léger et bref, dénué de méchanceté, juste un peu cynique. « Si j'avais mes armes sur moi, je le ferais oui. Mais lorsqu'on arrive à Astoria, on nous les enlève pour éviter des accidents dans le camps. Donc si on se fait attaquer, on est mal tous les deux. » Les mots de Paxton confirmaient les pensées de Cirilla. Il était bien de ce genre de survivant, ceux qui se font protéger par les autres. La brunette pourrait alors ressentir du dégoût pour lui, mais elle se souvient du début de ce fléau qui a frapper le monde. La peur au ventre, le corps qui n'obéissait pas à sa volonté, l'envie de lâcher prise et de s'endormir pour ne plus jamais se réveiller. Elle était lâche, très lâche. Puis, elle a perdu un être cher et ça été le déclic, pas tout de suite, il lui a fallu du temps pour soigner son cœur, renforcer son esprit et aussi son corps. On pourrait presque l'imaginer comme ses héroïnes de série qu'elle affectionnait tant comme une Michonne de ''The Walking Dead''. Mais ce n'était pas le cas, Cirilla n'aurait jamais pu vivre aussi longtemps sans Duncan et d'autres survivants rencontrés sur la route. Cependant, elle n'était pas resté en retrait à les regarder se battre sans rien faire. Elle a essayé, elle a apprit à gérer ses moments où la raison pousserait n'importe qui à fuir. Elle est resté pour les autres. De ce fait, elle n’éprouvait aucune rancune pour Paxton, ni de la pitié, juste une profonde empathie.

Maintenant que la tension était légèrement descendue, la brunette avait l'impression d'avoir déjà aperçu cet inconnu quelque part. Bien évidemment en dehors du camps. Non ça remonte bien avant, avant l'invasion de zombies et l'épidémie. Un passé qu'elle avait presque oublié, comme si ce chaos était là depuis si longtemps. Quelques secondes avant qu'il ne dise son nom, elle se rappela où elle l'avait vu. Dans un magazine que lisait une de ses voisines. Ceux que Cirilla n'achetait jamais car elle les trouvait inintéressants. Mais lorsqu'elle était dans l’ascenseur avec ses voisines, elle jetait des coups d’œil par dessus leurs épaules pour voir et c'est là qu'elle l'avait vu. Paxton Chisholm.

Cirilla resta encore crispée quelques instants encore, fixant de ses yeux noisettes la main de Paxton sans réagir. Finalement, elle décida tout de même de lui serrer la main et de pardonner à Wayne sa folie du moment. « Moi, c'est Cirilla. » Puis elle s'accroupit devant l'animal et lui gratta le sommet de la tête. « Désolée mon beau, mais Saphir n'est pas une amie pour toi. » Du coin de l'oeil, Cirilla pouvait apercevoir la chatte partir discrètement et le plus vite possible vers leur maison pour s'y réfugier et attendre sa maîtresse.

Les choses pourraient en rester là, mais Cirilla en décida autrement. Tout en se relevant, elle s'adressa au jeune homme. « Allons ailleurs. On pourrait alors discuter sans déranger. » Pour appuyer ses mots, elle fit signer de la tête vers le nid de surveillance le plus proche ou des gars les fusillaient du regard.

black pumpkin



Dernière édition par Cirilla Blackthorn le Mar 8 Nov - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/09/2016
MESSAGES : 380
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : théo james (shiya), the neon demon (gavin james), vic
MULTILINKS : clive le rêveur, beck le branleur
POINTS : 91

STATUT CIVIL : cœur trompé, abusé, qu'il n'arrive plus à faire battre.
ANCIEN MÉTIER : ancienne gloire du baseball, une tête éphémère dans les magazines, un nom que l'on scandait dans les stades.
PLACE DANS LE CAMP : technicien en gestion du ravitaillement, il trie la bouffe pour que tout le monde ait sa part.
ARME DE PRÉDILECTION : une batte de baseball, comme l'extension de son bras, qui ne le quitte jamais.
ÂGE : vingt-neuf années de perdues, de ratés, de peut-être.


MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Mar 1 Nov - 9:32



i got spirits in my head and they won't go


A force de faire le malin  ça allait forcément lui retomber sur la gueule. Paxton savait bien qu'il avait tendance à toujours tirer sur la corde afin de pousser les gens à bout, ça avait toujours été comme ça. Le mec c'est un petit con, un branleur, incapable de s'attacher a quoi que se soit, pas assez sociable pour avoir des amis. Au fond ça le bouffait, d'être regardé de travers par les autres membres du camp. Et puis Wayne il arrangeait rien, à gueuler comme ça dans le camp alors que les rôdeurs ne se trouvaient qu'à quelques pas. Mais Pax il aurait préféré se couper un bras plutôt que d'avouer son tort. Il tira un grand coup sur le collier du clébard et celui-ci exprima son malaise en couinant légèrement. Au dessus d'eux, dans le nid surélevé aux clôtures, l'un des gardes avaient déjà la main a la ceinture, prêt à dégommer le chien si il le fallait.

Pax se positionna de sorte qu'il fit face à la jeune femme, cachant ainsi son chien à la vue des tireurs. Il l'avouera jamais, mais Wayne était bien le seul ami qu'il avait dans ce foutu camp. « Si j'avais mes armes sur moi, je le ferais oui. Mais lorsqu'on arrive à Astoria, on nous les enlève pour éviter des accidents dans le camps. Donc si on se fait attaquer, on est mal tous les deux. » L'ancienne gloire du baseball haussa les épaules, affichant toujours un sourire narquois sur ses lèvres. « On peut pas compter sur vous alors. »  Il aimait bien chercher un peu les gens, découvrir jusqu'où il pouvait les pousser, apprendre tout d'eux à travers les regards qu'ils lançaient. La jeune femme avait beau avoir l'air douce, quelque peu fragile, Pax avait cette forte impression qu'elle ne devait pas se laisser faire aussi facilement.

La vérité derrière le sourire hautain de l'homme était toute autre. Paxton il à peur. Peur de se faire bouffer, peur de ne pas savoir se défendre, peur d'être la risée des autres survivants. Alors il fait semblant, tous les jours il revêt sa peau de gros dur qui n'a peur de rien, et tous les jours il laisse les autres ne voire qu'une seule partie de lui. Comme un prisme qui se renferme, Paxton évite les gens pour ne plus souffrir. Le chien est calmé, la jeune femme aussi, alors Pax lève la main et lui la tend. Aujourd'hui il à plus envie de faire semblant.

« Moi, c'est Cirilla. » L'homme hoche la tête, affiche un sourire satisfait tout en se saisissant de la main que lui tend la jeune femme. « Enchanté. » Il abaisse la main et caresse le haut du crâne de son chien, toujours a ses pieds. « Désolée mon beau, mais Saphir n'est pas une amie pour toi. » Un fin rire s'échappe d'entre les lèvres de l'ancien joueur tandis que Wayne sort la langue pour exprimer son contentement. C'est con un clébard, mais c'est heureux. « Oh c'est pas grave, il trouvera bien une autre âme à tourmenter. » D'un coup de tête la jeune femme indiqua le nid au dessus d'eux et les surveillantes qui se parlaient entre en les regardant. Pax il voulait pas d'ennui alors il tira sur la laisse de son chien pour le faire se relever. « Allons ailleurs. On pourrait alors discuter sans déranger. » L'homme afficha un sourire charmeur tout en avançant légèrement. « Vous voulez déjà m'inviter ailleurs ? Pour me voir à poil faudra un moins me payer un verre. » Le sourire aux lèvres il s'avança afin de quitter l'endroit, Cirilla sur ses talons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Ven 11 Nov - 8:19


Comme chat et chien


Récapitulons la situation, il y a à peine quelques minutes, Cirilla était sur le point d'étrangler Paxton et son chien. L'un pour son incapacité à contrôler son animal et l'autre pour avoir faire du brouhaha dans tout le camps. Bref, sa rencontre avec le jeune homme commençait très mal. Elle ne supportait pas se qu'il disait et ne comprenait pas comment il avait pu survivre aussi longtemps alors qu'il n'était pas en mesure d'affronter des rôdeurs. Bref, tout en lui la révulsait. Elle ne le détestait pas pour autant, mais ce n'était pas avec ce genre de personne qu'elle traînerait. Et pourtant, il a suffit d'un rien et les voilà entrain de plaisanter devant le mur alors que des marcheurs se regroupaient derrière, attiré par le boucan du chien quelques temps avant. Les vigiles ont l'air de s'en sortir, mais il est clair qu'à partir de maintenant, les deux jeunes gens s'étaient fait quelques ennemis dans le camps. La rumeur va certainement circuler et à leur passage on murmura « Ce n'est pas eux qui ont fait du grabuge à nord ? Je me demande pourquoi on ne se débarrasserait pas de leurs saletés ? A coup sûr, ça va recommencer. » Autrefois, cela blesserait Cirilla. Sa mère l'avait éduqué de sorte à ce qu'elle est la crainte des autres et de ce qu'on pouvait dire sur elle. Elle l'avait rendue altruiste comme dans divergente, s'oublier à la faveur des autres. Mais ce qui s'est passé dehors l'avait un peu changer. Aujourd'hui, les ragots ne l'atteignent plus vraiment. Enfin, ça dépend comment c'est dit et de qui ça vient. Mais revenons sur l'idée de se débarrasser des animaux ? Ca serait une solution. Et puis, c'était un miracle que les deux bestioles soient encore en vie dans ce monde. A l'extérieur, la jeune femme avait souvent eue faim. Elle aurait pu très bien manger le félin. Mais elle ne l'avait pas fait et pour une raison. Elle considérait la boule de poil comme une amie avant tout. C'était ce qu'elles étaient, des amies. Deux ans avant l'apocalypse, Ciri n'avait pas d'animal de compagnie. Sa mère en avait horreur. Alors, elle flânait dans les animaleries espérant trouver le chat de ses rêves. Et elle le trouva. Dans une cage, quatre sacré de Birmanie attendaient d'être adopté. Trois jouaient et couraient partout, tandis que le quatrième, dernier de la portée, c'était installé à l'endroit le plus haut de l'arbre à chat et observait tranquillement ses frères et sœurs jouaient. Se fut le coup de foudre. Ni une ni deux, Stone décida de la prendre. Et elle n'a jamais regretter son choix. Saphir était et l'est toujours, le meilleur animal de compagnie qui existe. Elle sait quand sa maîtresse ne va pas bien et vient se blottir contre elle pour la consoler. Dehors, elle la prévenait des dangers et la guidait parfois dans les cachettes. Donc il était hors de question que la petite chatte disparaisse.

« On peut pas compter sur vous alors. » Auparavant, Cirilla aurait mal pris ce genre de phrase. Lui dire qu'elle était incapable, avait tendance la lui taper sur le système. Sa mère lui avait tant dit des choses pareilles, alors pas la peine que d'autres le disent aussi. Mais à présent, elle en rit. Un petit sourire tout en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. « Parce que je peux compter sur vous peut-être ? De plus, c'est bien vous qui aviez dit qu'il faut faire confiance aux gardes. Alors faisons leur confiance. Et puis, si le mur tombe. On avisera. »

« Vous voulez déjà m'inviter ailleurs ? Pour me voir à poil faudra un moins me payer un verre. » Là, Blackthorn se mit à rire franchement. « Déjà si on passait au tutoiement maintenant qu'on s'est présenter. Et puis tu sais que l'alcool est interdit au camp. Pour un café par contre, je veux bien. J'ai fais un gâteau chocolat - cannelle qui irait très bien avec. » Le petit plus ? C'est le vin rouge qu'elle a acheté au marché noir. Mais ça elle n'allait pas le dire au jeune homme. Pas tout de suite en tout cas. Elle ne le connaissait pas encore suffisamment pour lui dire qu'elle cachait dans sa chambre de l'alcool reconditionnait dans des bouteilles de soda. Peut-être plus tard...

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/09/2016
MESSAGES : 380
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : théo james (shiya), the neon demon (gavin james), vic
MULTILINKS : clive le rêveur, beck le branleur
POINTS : 91

STATUT CIVIL : cœur trompé, abusé, qu'il n'arrive plus à faire battre.
ANCIEN MÉTIER : ancienne gloire du baseball, une tête éphémère dans les magazines, un nom que l'on scandait dans les stades.
PLACE DANS LE CAMP : technicien en gestion du ravitaillement, il trie la bouffe pour que tout le monde ait sa part.
ARME DE PRÉDILECTION : une batte de baseball, comme l'extension de son bras, qui ne le quitte jamais.
ÂGE : vingt-neuf années de perdues, de ratés, de peut-être.


MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   Mar 15 Nov - 12:27



i got spirits in my head and they won't go


Auparavant l'ancien sportif adorait se faire remarquer, c'était même devenu un jeu entre lui et les autres. Paxton, visage de poupon maquillé sur les unes de magazines, bachelor à conquérir qui s'affichait tous les jours avec une femme différente. C'était sa vie, c'était pathétique. Maintenant quand les yeux se posent sur lui ils sont surtout emplis de pitié, il le sait bien. Certains ici le reconnaisse de sa vie d'avant, le traite comme un moins que rien parce qu'il ne sait rien faire de bien. Et il y a les autres, ceux qui pensent que l'homme serait sans doute plus utile six pieds sous terre. Le regard triste, l'homme ne montre jamais rien. Pax n'a que la solitude pour seule compagnie, et Wayne, ce chien pataud aux yeux trop grands et plein de fatigue. Plus de famille, plus de parents qui sont sans doute morts quelque part, et plus de frère qui préférait le tuer que de l'enlacer. C'est comme ça, et même si ça le bouffe un peu à l'intérieur il ne dis jamais rien. Wayne se calme un peu entre les mains de son maître tandis que la tension redescends entre les deux jeunes gens. Cirilla reprend son calme, Paxton se délivre un peu plus. L'ancien sportif n'a pas vraiment d'amis, et même si la brune n'est - pour l'instant - rien de plus qu'une connaissance, il se sent tout de même plus à l'aise en compagnie de la jeune femme.

L'homme peut entendre les rôdeurs qui s’agglutinent derrière les murs et les membres de la brigade de surveillance qui hausse un peu le ton en ne les lâchant toujours pas du regard. Il faut qu'ils se barrent de là avant de devenir les bêtes noires de tout le monde. Paxton, une main tenant toujours le clébard par le collier, tandis que le rire de la jeune femme le tire de ses pensées. « Parce que je peux compter sur vous peut-être ? De plus, c'est bien vous qui aviez dit qu'il faut faire confiance aux gardes. Alors faisons leur confiance. Et puis, si le mur tombe. On avisera. » L'homme passe négligemment une main dans ses cheveux tandis qu'un sourire s'affiche sur ses lèvres. Paxton n'a pas envie de se battre, pas aujourd'hui, tout ce qu'il souhaite c'est de rentrer chez lui et de passer le reste de la journée les bras croisés. « Je me débrouille pas mal avec une batte de baseball, mais oui, je fais plus confiance aux gardes pour ce genre de chose. » D'un main l'ancien sportif indique les murs qui bordent le camp juste à côté d'eux.  « Je suis peut-être naïf mais je ne pense pas que les murs vont tomber de sitôt. » La jeune femme est jolie, d'une beauté froide qui ne laisse pas Paxton indifférent, il en aurai sans doute joué si une jolie blonde n'occupait pas déjà ses pensées.

« Déjà si on passait au tutoiement maintenant qu'on s'est présenter. Et puis tu sais que l'alcool est interdit au camp. Pour un café par contre, je veux bien. J'ai fais un gâteau chocolat - cannelle qui irait très bien avec. » Le Chisholm arque un sourcil, passe sa le pouce entre sa ceinture et son jean. Il ne le montre pas, mais un certain espoir est en train de naître en lui à mesure que ses pensées l'oriente vers une possible amitié en Cirilla et lui. « D'accord pour le tutoiement, et aussi pour le gâteau au chocolat, si c'est une invitation. » Wayne tire sur sa laisse, laisse échapper un grognement quasiment muet, mais assez fort pour que les gardes en haut des clôtures se retournent de nouveau vers les deux jeunes gens. « On ferai mieux de sortir d'ici avant que l'un d'entre eux me tire dessus 'accidentellement'. » Paxton tire le chien derrière lui et, comme dans un réflexe, enroule ses doigts autours du coude de la brune. Et pour la première fois il n'y voit rien d'autre qu'une simple amitié, aucunes arrières pensées ne lui franchit l'esprit. « Mais pour en revenir à notre conversation, l'alcool c'est pas ce qu'il y a de plus difficile à trouver. » Marchant toujours Pax offre un sourire à la jeune femme ainsi qu'un haussement d'épaules. « Je suis sûr que tu es une femme à vodka... ou bien à whisky. » Wayne remue la queue, heureux de cette nouvelle promenade tandis que que Paxton se dirige vers le centre du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: paxton ৩ comme chat et chien   

Revenir en haut Aller en bas
 
paxton ৩ comme chat et chien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Age du chien et du chat
» Comment créer une sorte de t'chat ???
» Y a comme qui dirait un probleme
» Search-web.net , Binternet et Chat-land
» t'chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: