i know you {ft. ræve}

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 i know you {ft. ræve}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: i know you {ft. ræve}   Dim 2 Oct - 21:03

i know you
Raeve & Espen

Je m'ennuie. Bon en même temps, il n'y a pas grand chose à faire dans le camp. Dans mon sac que je me trimballe depuis mon départ de Boston, j'ai apporté quelques comics mais je commence à les connaître par cœur... Les jeux vidéos me manquent, écouter de la musique me manque alors au lieu de m'occuper avec ce genre de chose, je dois trouver une autre occupation. Et c'est de parler aux résidents du camp même si la majorité d'entre eux ne se gêne pas pour m'envoyer chier. Vous croyez que c'est ça qui va m'arrêter ? Ils peuvent toujours rêver ! Peut-être qu'ils veulent se la jouer solitaire des temps modernes mais moi, j'ai besoin de compagnie. Mon frère et mon père sont souvent occupés dans leur job ici alors que moi je m'occupe de distribuer les rations. Autant vous dire que cela ne me demande pas beaucoup d'énergie... Et alors que je suis assis sur un petit muret du quartier nord du camp, j'observe la fille qui se trouve devant moi sans aucune gêne. Elle me dit quelque chose depuis mon arrivée ici mais impossible de savoir où j'ai déjà vu son visage... En fait, je ne lui ai jamais adressé la parole jusqu'à présent (comme je n'en ai jamais eu vraiment l'occasion) et je n'ai fait que l'observer de loin alors si elle l'a remarqué, elle doit me prendre pour un pervers psychopathe ou un truc du genre. Mais tant pis. D'ailleurs, c'est peut-être le moment de lui demander même si elle n'a pas du tout l'air de faire attention à moi. Peut-être même qu'elle bosse, je n'en sais strictement rien puis ce n'est pas ça qui m'arrête. « Hey ! » Je lui lance avant de lui faire un signe de la main quand mon regard capte le sien. « On ne s'est pas déjà vu quelque part ? » Bon, il va falloir que je pense à prendre des cours pour commencer une discussion. Et sans réfléchir, j'enchaîne aussitôt : « J'sais que dans les films, à chaque fois qu'un mec sort cette phrase à une fille, c'est pour la draguer mais là je suis sérieux. Je te connais. » Le tact et moi, nous ne sommes pas très copains et je pense que cela se voit... légèrement. En même temps, je n'aime pas tourner autour du pot trop longtemps surtout que je suis certain de la connaître. Peut-être qu'elle était dans la même université que moi ? J'en sais rien, en fait mais je n'ai pas l'impression de la connaître de Boston, c'est ça le pire. J'vous jure, il n'y a rien de plus chiant que de ne pas savoir d'où nous vient un visage familier alors j'espère avoir une réponse à ma question.  


Made by Neon Demon


Dernière édition par Espen Hamilton le Lun 3 Oct - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Dim 2 Oct - 22:25

Ræve était assise à terre et griffonnait sur un petit calepin, essayant de dessiner quelque chose qui ressemblait à ce que faisait Alekhya. Elle était douée avec un crayon, elle, et ça la rendait folle de rage ne pas savoir faire pareil. Ræve a le don de vouloir tout faire, et tout savoir : sa curiosité était sans limite, sa soif d'apprendre était sans pareille, mais c'était un sacré handicap de ne pas accepter sa défaite. Elle savait que y'avait des choses, comme ça, qu'on était incapable de faire et que d'autres réussissaient parfaitement : pourtant, elle s'acharnait à chaque fois, retentait l'effort. C'était Loukya, qu'elle voulait coller sur le papier : mais il ressemblait plus à un tas de coups de crayons d'enfant en bas âge plutôt qu'au beau pitbull de son amie. Ça l'énerve et elle balance ça un peu plus loin, fourrant ses mains dans ses poches tandis que son regard se perdait dans l'objet non loin - elle pensait à ses moments passés sur l'ordinateur, à pianoter comme une acharnée sur le clavier. C'était un manque qui lui creusait le cœur, puisque mine de rien, elle préférait nettement son boulot relié à sa passion plutôt que la vie réelle, à devoir shooter les cervelles décomposées des morts-vivants. Mais soit, se disait-elle - il ne fallait pas rester sur le passé, ça empêchait d'avancer, de se projetter, et elle se devait d'avoir les idées suffisamment claires pour être toujours en alerte, prête à courir chercher Alek et son chien pour se casser d'ici en cas de danger. Ce n'est pas une courageuse à ce niveau-là, Ræve : si elle a une possibilité de fuir les gens, la vie sociale, elle en profiterait : les personnes de cette ville sont largement plus effrayants qu'un zombie à ses yeux.
Quelqu'un l'interpelle - c'était sans doute lui qui l'observait depuis tout à l'heure. On a tous cette faculté de savoir quand on est fixés, et c'est quand même drôlement malaisant. Ræve lève le nez, oriente ses prunelles claires vers l'individu, se demandant bien qu'est-ce qu'il voulait, cet inconnu. "Ben, moi, je ne te connais pas" sur la défensive, elle croise les bras, le scrutant avec méfiance, puis tenta de se détendre, mais c'était pas aussi simple, en fait "t'as juste dû me croiser dans Astoria, ça arrive ces sensations de déjà-vu, hein"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Lun 3 Oct - 20:10

i know you
Raeve & Espen

L'inconnue me répond, les bras croisés contre elle. Et avec ce simple geste ainsi qu'avec le ton de sa voix qu'elle utilise quand elle s'adresse à moi, je comprends qu'elle n'a pas vraiment envie de me parler. Une personne normalement constituée la laisserait tranquille, enfin je pense. Franchement, qui a envie de parler à un mur ? Enfin, mon meilleur ami me disait tout le temps que je serais capable de taper la discussion à un arbre alors vous croyez que ça m'arrête, moi ? Non, loin de là. S'il y a un truc qu'on ne peut pas me reprocher, c'est le fait que je sois sociable. Un peu trop même et j'ai remarqué qu'ici, ce n'était pas trop la bienvenue mais je m'en fiche pas mal. Je ne compte pas changer pour des personnes que je ne connais pas même si on va devoir se supporter quelques temps sûrement. Cela n'empêche pas que je reste persuadé d'avoir déjà vu cette fille quelque part et pas qu'à Astoria contrairement à ce qu'elle croit... « Les gens que je rencontre ici ne me marquent pas. Ils font tous la gueule et ils vivent comme si c'était la fin du monde. » Je réponds naturellement tout en haussant les épaules sans me rendre compte que pour beaucoup, en effet, c'est l'apocalypse. L'épidémie a dévasté une bonne partie de la planète, c'est un fait mais pour moi, il y a toujours espoir que l'humanité évolue et que tout redevienne comme avant. Certains prendraient cela comme de la naïveté ou alors peut-être que je m fais passer pour un type qui se cache la réalité. Au fond, c'est sûrement cela. Mais je refuse de laisser mon optimiste et mes espoirs me lâcher, peu importe ce qui peut se passer. « Tu faisais quoi avant ? T'étais à Boston ? Et s'il te plaît, ne me dis pas que tu fais partie de ces personnes qui refusent de parler de leur vie passée parce que le monde a changé, blablabla tu connais sûrement déjà l'histoire. » Je lui pose ces questions tout en lui lançant un regard interrogateur, un sourire au coin des lèvres, balançant mes jambes dans le vide. Elle a l'air d'avoir environ le même âge que moi, alors je me dis qu'elle était peut-être à l'université avec moi, une connerie du genre. Faut avouer qu'on la remarque de loin avec la couleur de ses cheveux roux... Non, ce n'est pas une critique, au contraire. Et tout en attendant sa réponse, je me fais tous les lieux possibles et inimaginables dans ma tête où je suis déjà allé.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Lun 3 Oct - 20:57

Ræve fait la tronche, comme d'habitude, jaugeant l'inconnu. On venait rarement lui parler, et quand on le faisait, elle avait prit l'habitude de remballer les gens bien comme il faut - pour éviter d'avoir à causer avec les autres. Elle était pas douée avec les mots, elle savait que manier une souris à la base, la conversation c'était pas son trip, et c'était pas l'apocalypse qu'allait y changer quoique ce soit (bon, pour être honnête, elle appréciait qu'on vienne lui parler, mais elle savait vraiment pas comment faire pour qu'on la trouve sympa, peut-être parce que fallait du temps, pour qu'elle se montre amicale) "bha moi aussi, je fais la gueule, pour information" elle accentua sa pseudo-grimace de grumpycat, pour bien montrer que oui, elle savait faire la râleuse, comme la plupart des survivants de cette ville. D'ailleurs, ça l'interpellait que celui-là soit aussi souriant, il n'avait pas vu de près un zombie salement décharné ou ne les a pas entendu brailler de loin ? Il venait d'où pour être aussi fleur bleue ? "eh mon grand, c'est la fin du monde, hein" ils devaient pas vivre dans le même en tout cas, c'était certain - il était sûrement dans un truc parallèle ou quoi pour croire que c'était pas l'apocalypse. Mais ça la faisait sourire une pensée pareille, parce que pour elle, après tout, c'était qu'un jeu-vidéo qui testait leurs limites à tous. "pourquoi ne pas causer du passé ? je crois que c'est ce qui nous aide tous à tenir, au final, vouloir le retrouver, ce fameux passé" elle se détend un peu, remet à nouveau ses mains dans les poches de son jean, l'air un peu plus sympa, mais c'était pas encore ça, y'avait du boulot à faire "moi, j'étais à portland. j'étais pro dans l'esport depuis quelques années" elle marque une petite pause avant de reprendre d'un ton plus léger "et toi ? ça a pas l'air de te manquer, l'autrefois, pour que tu souris autant"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Mar 4 Oct - 1:44

i know you
Raeve & Espen

Un léger rire passe la barrière dans mes lèvres quand l'inconnue me fait dit qu'elle aussi fait la gueule. Je lui répondrai bien que je l'ai remarqué mais je n'ai pas non plus envie de la vexer. Puis si je devais m'empêcher de parler à chaque personne qui ne sourit pas ici, je ne m'en sortirai plus. Et elle n'a pas l'air d'être quelqu'un de mauvais, sinon elle m'aurait déjà envoyé bouler méchamment j'suppose. Ou alors elle est patience. En même temps, il vaut mieux l'être avec moi. Parfois, je me demande même si c'est possible qu'on me vire un jour du camp pour être un peu trop emmerdeur... J'espère que non. Elle enchaîne alors en me disant que c'est la fin du monde et je hausse un sourcil sans la lâcher du regard. « Tu es vivante, je le suis aussi. Il reste pleins d'autres petits êtres vivants autour de nous qui gambadent joyeusement... Enfin, joyeusement est un bien grand mot. Donc la fin de monde pour moi, ce sera quand le soleil nous explosera en pleine gueule. » dis-je toujours d'un ton léger comme si je parlais de la pluie et du beau temps. C'est sûr que l'épidémie, ce n'est pas rien et cela a changé considérablement la vie de tout le monde sur cette terre mais à mes yeux, tant qu'il reste de la vie, il reste un moyen de s'en sortir et de mettre fin aux rôdeurs peu importe le temps que cela prendra. « L'esport ? C'est trop classe ! » Je lâche avec enthousiasme, toujours avec ce grand sourire sur le visage et je me décide à lui répondre à mon tour. « J'étudiais le droit à Boston, moins cool, je sais. Et crois-moi, ça me manque. Pas la fac... Mais de pouvoir rester dans mon lit toute la journée à lire des comics ou à jouer à des jeux vidéos. Malheureusement, ce n'est plus qu'un rêve à présent... » J'ajoute ces derniers mots d'un air faussement dramatique avant de sourire de nouveau comme si de rien n'était. Je ne pense pas avoir de quoi me plaindre sur ma situation ici, j'ai mon grand-frère et mon père alors que beaucoup ont perdu leur famille alors... Puis je sais que ma mère arrivera un jour ou l'autre aussi. J'ajoute alors d'un ton teinté d'amusement : « C'est peut-être de là que je te connais d'ailleurs... je t'ai explosé sur un jeu, toi la pro. ». Je me doute que cela ne vient pas de là parce que je n'ai jamais fait de compétition mais merde, pourquoi je n'arrive pas à me rappeler de cette fille ?


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Mar 4 Oct - 15:26

Il rit et elle arque un sourcil - elle ne se savait pas comique mais soit, ça lui fait esquisser un petit sourire. Sa conception de fin du monde était la même que la majorité de la population avant l'invasion de zombie - sauf que concrètement, ils étaient tous morts aujourd'hui, les survivants, mais à l'intérieur, avec un truc qu'à péter dans le cœur. Lui n'avait pas l'air touché par ces événements et Ræve ne comprenait pas comment : on aurait dit que il avait été protégé de toutes ces goules qui hantent le monde et tous les débris de la civilisation. "Tu vois des animaux dans la forêt d'à côté, toi ?" elle lâche ça avec calme, pas franchement énervée, plus interloquée par ce curieux personnage "on est tous condamnés, ça m'étonnerais qu'on trouve une solution à ce problème, ils sont largement plus nombreux que nous" et elle imaginait mal un scientifique qui n'avait connu que les expériences faits sur des pauvres souris et lapins pouvoir buter des morts-vivants "faut juste vivre avec" et Ræve était certaine que cette ville-là allait sauter un jour, qu'ils allaient tous se disperser ou crever - c'était une cage, Astoria, suffisait juste que les zombs pètent les barreaux ou s'y faufilent, ça l'étonnerait pas qu'ils y arrivent un jour.
Et ouais, l'esport c'est trop classe : rien que d'en parler, ça la fait frissonner. Elle en tremble un peu, parce que ça l'énerve ce manque, ça lui creuse le ventre et lui pète le moral, alors elle tentait de s'installer un quotidien de survivante exemplaire. "Le droit ?" elle ricane un peu, vu que c'était pas un métier propice à la survie "et t'as survécu comment ? en balançant des bouquins et des lois à la gueule des morts-vivants ? cette pensée la fit rire franchement mais elle se reprend, consciente que ce genre d'humour, ça blesse parfois "t'avais le temps de jouer malgré la fac ? on m'a toujours dit que ça empêchait de vivre" dit-donc, elle aurait pas imaginé avoir en face d'elle un futur avocat ou truc du genre. Puis à sa dernière phrase, elle hausse les épaules avec un petit sourire "à moins que tu sois pro, j'en doute !" elle marque une petite pause, pensive "tu m'as peut-être vu stream, je sais pas ? j'passais aussi sur ceux les chaînes officielles de cs:go et lol pendant les compétitions - enfin plus sur lol, j'ai pas duré longtemps sur cs" elle hoche la tête pour ponctuer ses mots : c'était d'ailleurs presque dingue de parler de ça alors que c'était l'apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Jeu 6 Oct - 15:27

i know you
Raeve & Espen

Quand elle me demande si je vois des animaux dans la forêt à côté, je jette machinalement un vague coup d'oeil aux alentours alors qu'avec les murs, c'est difficile d'apercevoir grand chose. « J'suis sûr que mon hamster est toujours vivant, il est trop intelligent pour se laisser attraper. » Je réplique, toujours souriant, le ton faussement sérieux. A vrai dire, il m'en faudrait beaucoup pour croire que tout est foutu et je sais que la majorité des personnes ici pense la même chose que cette fille mais ça ne changera jamais mon avis pour autant. « On verra bien ce qui arrivera de toute façon. » dis-je, n'aimant pas franchement débattre là-dessus. Je suis certain qu'on doit me prendre pour un type tout droit sorti des bisounours quand je m'attaque au sujet des rôdeurs et de l'avenir de ce monde mais c'est plus fort que moi, je n'ai pas envie de perdre l'espoir, d'imaginer qu'on est coincé et qu'il n'y a aucune issue possible pour nous. Puis l'inconnue ricane quand je lui dit que j'étais en droit avant et je secoue la tête de gauche à droite en entendant la suite de ses paroles avant de lui répondre : « Non, je leur récitais plutôt les lois du code civil et crois-moi, y a pas meilleur moyen pour les faire fuir. Et ouais, j'avais le temps de jouer parce que j'étais à la fac pour avoir l'impression de faire quelque chose de ma vie. ». Première fois de ma vie que j'avoue cela à voix haute et autant avouer que ça fait du bien de plus avoir à faire semblant de s'intéresser au droit ! C'est le seul bon côté de l'épidémie, j'crois... Puis elle me précise qu'elle faisait du stream et je me mets à réfléchir à toute vitesse. Mon regard s'éclaire soudainement. Mais oui, c'est là que je l'ai vu ! Oui, j'aimais les jeux vidéos au point de regarder des compétitions et des gens y jouer avec passion... et alors ? Chacun son truc, hein. « Mais oui, je suivais tes live ! Raeve, c'est ça ? » dis-je avec enthousiasme, un grand sourire prenant place sur mon visage. « Tu sais qu'en temps normal, je t'aurais sûrement demandé une photo ? Mais bon, j'suppose que ce serait mal convenu vue la situation. » Bon, c'est surtout que les appareils photos... pour en trouver un qui fonctionne encore, bonne chance. Et maintenant, tout le monde est sur le même pied d'égalité. « Je m'appelle Espen, au fait. Grand fan, juste lent d'esprit pour avoir mis du temps à te reconnaître. Tu as en quelque sorte participé à mon échec à la fac comme je préférais suivre tes live plutôt que bosser alors toutes mes félicitations. » J'ajoute ces quelques mots d'un ton amusé avant de me pencher du muret où je suis installé pour lui tendre la main.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Sam 8 Oct - 1:08

Elle se mit à imaginer un hamster fuyant des zombies grâce à ses petites pattes, zigzaguant entre les meubles. Toute façon, ça serait étonnant que ce genre de rongeurs se fassent dévorer vivant : eux, ils sont sensibles au moindre choc et font une crise cardiaque à la moindre situation qui puisse leur paraitre dangereuse. Alors, bon, ça serait étonnant que la race ne soit pas éteinte finalement. Ca serait cool que les êtres humains aient aussi une sorte de crise cardiaque avant de crever bouffés par des morts : parce que déjà que quand t’étais gamin, une paire de dents plantés dans ton bras par ton voisin de classe, c’était pas joyeux, alors imaginez quand c’est un zomb qui y met toute sa force et toute sa bave ? Tu crèves pas sur le coup, mais tu hurles pendant de longues minutes le temps que ton corps se mette sur off - ça doit mettre un sacré temps quand même, Ræve avait déjà entendu des histoires glauques comme quoi y’avait des victimes qui avaient des organes sortis d’eux et qui bougeaient encore. Franchement, tout serait tellement plus simple s’ils étaient dotés d’un truc qui les tuait avant, comme dans les films où les gens prenaient une pilule de poison pour pas se faire torturer. Bon, le must, ce serait que les morts-vivants n’existent pas, mais on peut pas demander la lune. “Oh bha, garde l’espoir pour ton hamster hein” elle n’avait jamais eu d’animaux donc de ce côté-là, pas à s’inquiéter de savoir s’il a été bouffé (et tant mieux, parce que bon, c’est attachant ces bêtes là et ça peut faire grave mal quand ils disparaissent : elle adorait le chien à Alekhya et elle était sûre que s’il mourait, toutes deux souffriraient comme s’ils avaient perdus quelqu’un de leur famille. Parce qu’au final, il était une personne de leur famille - improvisée -, et même si c’était pas le chien à Ræve, elle l’aimait vraiment beaucoup, avec sa petite truffe marron, ses yeux bleus et même la bave qu’il laisse couler pendant qu’il ronfle).
Elle éclate de rire à la suite des propos d’Espen, parce qu’étrangement elle imagineait bien la scène “arrêteeee, en plus je suis certaine que des religieux ont récités la bible devant les zombies et gueulés “vade retro satanas” pour les faire disparaitre” elle se tait un peu, le temps de terminer de pouffer de rire ”ça craint ça, c’est papa et maman qui t’ont dit d’aller en droit ? moi je devais aller à la fac aussi jusqu’à qu’on me propose de concourir” et elle en était fière, d’avoir gagné sa vie avec ça : jamais elle aurait aimé rester sur un banc d’amphi à écouter jacquetter un prof.  ”dis pas n’importe quoi, on va se la faire la photo” elle lui offre un grand sourire espiègle avant de reprendre à la suite d’Espen ”enchanté Espen, si tout revient en ordre, promis t’auras une place de modérateur sur ma chaîne de stream” elle ricane un peu avant de se saisir de sa main et se hisser à ses côtés. Elle fait alors un grand sourire et se penche vers Espen, tendant les mains en face d’eux pour mimer un appareil photo avec ses doigts ”Allez maintenant dis cheese !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   Ven 14 Oct - 1:47

i know you
Raeve & Espen

Je ne peux m'empêcher de rire à mon tour quand elle parle des religieux et le pire, c'est que je suis certain qu'elle a raison. Je n'en ai pas croisé dans ce genre-là, et c'est bien dommage mais pas sûr que ce genre de personne ait réussi à survivre au final. Quoi que, si j'ai réussi, tout le monde peut le faire. « Si un prêtre t'entendait... En plus j'suis certain qu'il y en a un quelque part dans le camp, j'ai vu la chappelle et c'est peut-être comme les capitaines avec leur bâteau, incapable de quitter le navire jusqu'à la noyade. » Endroit où je ne mettrai certainement jamais les pieds, d'ailleurs. Déjà, parce que je ne suis pas croyant et en plus, je ne comprends pas que ceux qui le sont puissent l'être encore avec tout ce qui se passe. Mais c'est connu que des personnes sont susceptibles de se tourner vers la religion dans les moments les plus désespérés, comme celui qu'on vit depuis bien trop longtemps. « Non, décidé par moi-même. J'ai des tendances un peu masochistes quand je m'y mets. J'aurais préféré concourir comme toi mais je t'aurais fait trop de concurrence alors c'est un mal pour un bien. » dis-je avec un léger sourire avant de lui lancer un regard interrogateur lorsqu'elle me dit qu'on va faire la fameuse photo, me demandant ce qu'elle a derrière la tête. « Crois-moi, je vais m'en rappeler pour la place de modérateur. » J'ajoute avant de sourire devant la main de Raeve qui forme l'appareil photo. Dire que j'ai cru durant une seconde qu'elle allait vraiment sortir un appareil photo de nul part... J'ai encore du mal avec la vie de survivant, faut croire. « T'es marrante. » Je lui lance alors subitement. « Enfin, j'veux dire... J'ai croisé peu de personnes qui rient encore depuis l'épidémie alors ça fait toujours bizarre quand ça arrive. » En même temps, en dehors de ma collègue de travail (et encore !) et de ma famille, j'ai rarement eu des conversations qui dure plus de cinq minutes avec qui que ce soit ici. Cela peut se comprendre aussi, les liens ont été créés pour ceux qui sont là depuis le début ou pas mal de temps. Et vue le contexte actuel du monde, c'est évident que tout le monde ne peut pas être de bonne humeur constamment. « En plus maintenant que j'ai retrouvé ma streameuse préférée grâce à une épidémie de zombie, je m'attends à tout moment à voir débarquer Harrison Ford au camp. Ce serait le pied. Wah, Star Wars me manque un peu trop j'crois... » D'accord, j'ai peut-être trop d'ambition sur ce coup-là mais cela doit être drôle de croiser des personnes célèbres ici. Enfin "drôle"... tout est relatif.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i know you {ft. ræve}   

Revenir en haut Aller en bas
 
i know you {ft. ræve}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: