somebody that i used to know (w/ james)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 somebody that i used to know (w/ james)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: somebody that i used to know (w/ james)   Lun 3 Oct - 13:02

Te lever, déjeuner, retrouver tes élèves, manger, retrouver tes élèves, rentrer, manger, lire, t’endormir. Ou du moins essayer. C’est ta petite rengaine quotidienne et tristement monotone depuis ton arrivée au camp. Tu restes très peu en dehors de cette maison dans laquelle tu te cloitres pour éviter de te mêler à la population d’Astoria. En vérité tu as beau être arrivé depuis un peu plus d’un mois, tu ne t’es pourtant lié d’amitié envers personne d’autre que tes colocataires et Liv, ta nouvelle collègue. Un changement radical lorsqu’on connait ton ancien mode de vie qui pouvait te paraitre sulfureux à l’époque où tu étais encore étudiant. Il est vrai tu préfères de loin une vie calme plutôt que de sortir pour affronter les rôdeurs et frôler la mort une fois de plus, mais au fond tu n’as jamais rêvé d’une vie paisible en banlieue avec mari et enfant. Ce n’est qu’une réclusion à tes yeux. Cependant il faut bien commencer à t’y faire : tu n’as plus le choix désormais. Personne ne l’a. A part peut-être ceux qui préfère se taper du rôdeur pour ressentir le frisson de l’adrénaline. Il faut bien commencer à t’y faire désormais. C’est pour cette raison qu’après de longues minutes d’hésitations tu allas frapper à la porte de vos voisins pour les inviter à diner. Quoi de mieux pour rapprocher les cœurs qu’un bon plat et un peu d’alcool ? Cela te permet également de retrouver un de ces simples plaisirs de la vie qui semble si loin aujourd’hui. Cuisiner. Tu adorais ça autrefois, tu étais même plutôt doué lorsqu’il s’agissait de cuisine plutôt traditionnelle. Ainsi tu profites de ta journée de repos pour passer derrière les fourneaux en t’armant du matériel nécessaire après avoir retourné tous les placards de la cuisine. Tu commences la préparation en éminçant quelques légumes, mais il ne te suffit que de quelques minutes pour que ton regard se perde sur la lame affinée que tu manies à la perfection. Tu te concentres sur le son de celle-ci venant retentir sur la planche à découper. Et tu te perds dans ces souvenirs qui continuent de te hanter. Tu te revois encore dans cette pièce, face à cet homme, face à sa lame qui te menace et vient glisser sur ta chaire pour faire couler le sang comme un pinceau s’aventure sur une toile qu’il recouvre d’un rouge écarlate. Un frisson parcoure ton corps de tout son long tandis que tu accélères le rythme et sans t’en rendre c’est ta propre main que tu viens entailler. La douleur est à peine présente, ce n’est que la vue de l’hémoglobine qui te fait réagir. « Et merde ! » Les mains tremblantes, tu reposes le couteau sur le plan de travail puis enroule ta main dans une serviette avant de te rendre jusqu’à l’armoire à pharmacie dans la salle de bain. Tes yeux cherchent de quoi nettoyer la plaie et la bander, sans succès. Tu sors alors pour rejoindre le cabinet médical en espérant y trouver de quoi faire. Une fois arrivé, tu t’avances vers cette inconnue à la longue chevelure rousse que tu avais déjà pu observer de loin puis le demande : « Je suis désolé de te déranger, tu dois sûrement avoir plus important à faire mais je n'avais rien pour désinfecter ou même me recoudre. » avant de lui montrer l’entaille à laquelle tu jettes un nouveau coup d’œil à cette. Elle te semble assez profonde pour nécessiter quelques points de sutures, tout comme celles qui parcourent ton torse et ton dos, te figeant ainsi l’espace de quelques minutes sans même remarquer l’air médusé de la jeune femme qui te fait face.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 27/08/2016
MESSAGES : 4561
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : sophie turner, killer from a gang (pour l'avatar), astra (pour la signature)
MULTILINKS : jorah. jeff. jeremiah.
POINTS : 4913

STATUT CIVIL : éternelle célibataire, elle était pourtant prête à enfin ouvrir son cœur, avant d’être séparée de celui qu’elle aime. brisée après cette perte, elle a terriblement besoin qu'on l'aide à recoller les morceaux.
ANCIEN MÉTIER : elle étudiait en médecine avant que tout cela commence. elle était aussi serveuse, car sa bourse ne lui permettait pas de payer tous les frais d’enseignement ou encore le coût de la vie.
PLACE DANS LE CAMP : après une semaine dans sa cellule en quarantaine, on lui offre déjà la tâche de veiller sur les autres. ses nombreuses connaissances liées à la médecine lui auront permis de s'assurer un place en temps qu'infirmière. poste bien ingrat, si on l'écoute parler.
ÂGE : elle est jeune, sûrement trop jeune pour tout ça. vingt ans. seulement vingt délicates pétales de fleurs. pourtant cet âge n’est en aucun cas représentatif, vu les horreurs qu’elle a vues et a vécues.


MessageSujet: Re: somebody that i used to know (w/ james)   Mar 11 Oct - 1:39

somebody that i used to know
/ darcy & james /
Elle tentait, tant bien que mal, de reprendre un semblant de vie normal. Bien que l’infirmerie n’ait pas été son premier choix, elle s’était résolue à s’y plier, du moins pour l’instant. Parce qu’au final, si c’était là qu’on l’avait placé, c’est qu’on avait besoin d’elle. D’elle et ses connaissances en médecine. Pour le peu qu’elle avait reçu. Mais elle apprenait rapidement, James, alors si certaines choses lui étaient inconnues, elle ne serait pas trop longue à les apprendre. Et même si ça ne lui plaisait pas vraiment, elle le ferait sans broncher. Elle prit alors une grande inspiration, avant de tourner son attention vers son seul patient. Elle lui offrit un petit sourire discret avant de délicatement changer ses bandages, comme elle était chargée de le faire. Quand elle eut terminé, elle lui adressa un dernier sourire avant de se mettre en retrait. Elle savait qu’on lui dirait bientôt qu’elle pourrait rentrer chez elle. Que sa journée était terminée, car quelqu’un prendrait le relais. Et encore une fois, elle se retrouverait seule, laisser à elle-même, dans cette maison qu’elle partageait avec Tessa et son mari, et cette gamine. Elle s’enfermerait dans sa chambre. Et elle tenterait tant bien que mal à se changer les idées. Et comme à chaque soir, ça ne fonctionnerait pas.
Elle prit une nouvelle fois une grande inspiration. Avant qu’une voix n’attire son attention. Elle se retourne alors. Puis le voit. Lui. Devant elle. Non, ce n’était pas possible. Il était mort, comment cela pouvait-il l’être ? Pourtant, plus elle regardait, plus elle devait se mettre à l’évidence. C’était bien lui. « Kyle ? » Lentement, ses yeux se remplirent de larmes. Elle n’en croyait pas ses yeux. Elle avait tout simplement arrêté d’espérer. Mais, il apparaissait à elle, tel une révélation. À moins, qu’elle soit elle-même morte ? Était-ce plus logique ? « Je te croyais mort, je te croyais… » Elle n’en pouvait plus, son cœur était sur le point d’éclater. Alors, sans réfléchir, elle se jeta sur ses lèvres. Geste désespéré, dont elle avait mainte fois rêver. Pourtant, jusqu’à ce jour, ça ne lui avait pas été possible. Pourtant, alors qu’elle aurait voulu que ce moment dure une éternité, elle se recula bien rapidement, se rappelant la raison pourquoi il était là. Mais quand elle vu son visage, marqué par la surprise et la perplexité, elle comprit. Ce n’était pas Kyle. « Tu n’es pas Kyle ? » Bien sûr que non, James, ce n’était pas lui. Sauf que comment aurait-elle pu le savoir ? Savoir que Darcy, n’était pas seulement son frère. C’était son jumeau. « Pour cette blessure, euh, laisse-moi jeter un coup d’œil. » Elle tentait de changer de sujet, d’oublier cette gourde qu’elle venait de faire. Mais elle se doutait bien qu’après ça, ce n’était pas une mince tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
somebody that i used to know (w/ james)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Clemens - Les Bannis et les Proscrits.
» Forum James Bond (recrutement de modérateur)
» James Dolphyn
» James Cameron et les fonds Marins
» Lebron James est Gay révélation choc!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: