cirilla + don't hurt yourself.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 cirilla + don't hurt yourself.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: cirilla + don't hurt yourself.   Ven 7 Oct - 4:33

Les armoires s’étaient vidées depuis la dernière fois qu’elle y avait jeté un coup d’œil. Morena n’avait pas l’habitude de préparer les repas, préférant laisser cette tâche à Cameron lorsque l’envie lui prenait sinon, la plupart du temps, elle sautait les repas prétextant un oubli, la moitié du temps. L’autre moitié, elle n’avait tout simplement pas la force de se faire un repas. D’où pourquoi, elle préférait laisser cette tâche à sa jeune sœur, Cameron. Pour que cet arrangement se passe, Moe avait promis à Cami de s’occuper des provisions à sa place pour les prochaines semaines… Arrangement qui s’éternisait encore et encore. Enfilant son t-shirt blanc régulier, elle rentra le devant dans son pantalon comme elle avait pris l’habitude de le faire avant d’enfiler une veste en jean qu’elle avait volé dans un magasin, il y a un temps. Sa dernière ayant rendu l’âme, il lui en fallait une nouvelle sinon Morena avait l’impression de se promener nue. Ce n’était pas un sentiment qu’elle appréciait beaucoup. Repoussant une mèche de ses cheveux, Moe empoigna son couteau-papillon qu’elle fourra dans sa poche arrière. Elle ne quittait jamais la maison sans celui-ci. Dans sa tête, il était mieux de prévenir que guérir. Une attaque de rôdeurs pouvait arriver n’importe quand même dans une communauté surprotégée comme celle d’Astoria. Moe n’oubliait jamais la vie en dehors de ses murs. C’était impossible de toute manière. Il lui arrivait encore de se réveiller en sursaut, certaine d’avoir entendu le bruit des rôdeurs. Quittant sa chambre, elle déposa un baiser sur le front de Cami en lui promettant d’être revenue bientôt. Moe lui promettait toujours de revenir. Que ce soit lorsqu’elle devait sortir à l’extérieur ou pour aller se promener. Une petite marche était nécessaire entre la maison où elle vivait et le garde-manger. Petite marche qui ne dérangeait pas Morena. Elle en avait l’habitude. « Pardon. » lâcha-t-elle sans regarder la personne qui lui barrait le chemin. Ici, Morena faisait de son mieux pour avoir un comportement civilisé. Si c’était arrivé en dehors ou même avant l’épidémie, Morena ne se serait pas gêné pour l’empoigner par le col du chandail afin qu’il/elle dégage de son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: cirilla + don't hurt yourself.   Mar 11 Oct - 19:35



don't hurt yourself
moe & cirilla

Ce matin-là, Cirilla Blackthorn est restée assise devant sa fenêtre à observer les autres habitants d'Astoria. Elle avait beaucoup de mal à les comprendre. Faisaient-ils semblent de vivre normalement ou bien, ils étaient vraiment naïfs ? La réponse était clair pour elle, les plus anciens du camp ne faisaient pas semblant, ils y croyaient vraiment à leur sécurité, après tout, il y a un mur et des gens montaient la garde. Que pourrait-il leur arrivée ? Les zombies sont bêtes, ils passent à côté ou grattent la clôture. Avec une balle dans la tête, l'affaire est réglée. Sauf que dehors, il n'y a pas seulement des rôdeurs. Il y a aussi des survivants et ils en existent différents types. Ceux comme Cirilla, qui arrivent à survivre par eux-même, ceux qui arrivent à survivre car d'autres les protègent et ceux qui profitent du chaos pour torturer et tuer tous ce qui bouge. Et c'est bien ce dernier genre qui risquaient de causer des dégâts à Astoria. Cirilla en a rencontré quelques uns lors de son voyage depuis Edmonton. Elle a réussis à s'en sortir à chaque fois, mais là, entouré de tellement de personne, elle risquait fortement de perdre la vie car Ciri n'est pas ce genre de personne qui prendra la fuite en laissant derrière elle des innocents. Elle tentera de sauver un maximum avant de quitter les lieux. Est-ce que l'apocalypse l'avait changé ? Et bien oui et non. Elle est toujours la même au fond, peureuse, altruiste, impulsive. Mais elle a gagné une liberté qu'elle n'avait pas avant. Elle a l'impression d'être sortie de prison pour enfin vivre pleinement sa vie. Avant tous cela, la belle brune ne sortait de chez elle que pour aller bosser, manger au restaurant, faire du sport ou voir un film. Elle craignait les gens et leurs pensées. Elle n'osait rien faire de peur d'être juger. Aujourd'hui, tous ça n'existent plus. Elle n'avait plus peur des dires des autres, plus peur de mourir, juste peur de voir plus de gens qu'elle appréciait souffrir et mourir.

Ce matin-là encore, les souvenirs du passé sont venus la hanter. La mort de son petit ami l'avait totalement bouleversée, et la perte d'un enfant encore plus. Elle aurait pu perdre la tête mais elle s'était accroché pour ceux qui l'ont quittés. Elle aurait aimé avoir sa mère à ses côtés pour lui secouer les puces, mais elle devait elle aussi avoir rejoint le paradis. Heureusement, Saphir était toujours là pour la consoler quand ça n'allait pas. Saphir, cette petite chatte de type sacrée de Birmanie. Cirilla avait eu un coup de foudre la première fois qu'elle avait vu cette petite boule de poil dans son box avec ses frères et sœurs. Tous se chahutaient alors que Saphir se tenait là, haut perchée, tranquille et attentive. Leurs regards se sont croisés et aussitôt Cirilla avait appelé Raphael pour lui demander son accord pour l'avoir. Depuis ce petit animal ne la quitte plus.

Ce matin-là, assise en tailleur, Saphir blottit dans le creux, Cirilla se demanda bien ce qu'elle allait faire de sa journée. Il n'y avait pas beaucoup de mission de ravitaillement en ce moment. Elle pourrait s'entraîner encore quelques heures en plus, mais ses muscles étaient douloureux à cause des heures précédentes à faire déjà du sport. Alors pourquoi ne pas faire à manger ? Un rapide tours au frigo lui apprit qu'il y avait déjà tout ce qu'il fallait pour manger deux jours. Cependant, il manquait une chose cruciale... C'était un bon gâteau au chocolat ! Bien sûr, il manquait l'ingrédient phare de sa recette. Le chocolat. Et voilà pourquoi Blackthorn se rendit au garde-manger. En y allant, elle savait bien qu'elle allait rencontré quelqu'un, mais elle ne pensait pas du tout à cette fille. D'ailleurs, elle ne savait même pas qu'elle était à Astoria ! Son nom lui échappait tellement puisqu'à leur rencontre elles ne se s'étaient pas présenter. Il faut dire qu'elles n'ont pas eu vraiment le temps.

Ce jour-là, Cirilla s'était assoupie et le militaire faisait une ronde. Leurs affaires étaient bien en évidence et une ombre se faufila jusqu'à eux. Quand elle s'en alla, elle avait tout prit. Malheureusement pour la voleuse, des rôdeurs lui barrèrent le chemin et bientôt l'encerclèrent. Les bruits de lutte réveillèrent la canadienne qui se rendit compte qu'elle n'avait plus ses armes. Et malgré cela, elle était venue en aide à la chapardeuse, qui lui rendit ses armes pour la bataille. A la fin, la grande brune lui laissa les vivres et elles se séparèrent sans plus.

Aujourd'hui, elles se tenaient face à face. La voleuse avait bousculé Cirilla qui était sur le point de pousser une gueulante avant de ce raviser. Elle resta quelques secondes silencieuse, le temps d'être certaine de la reconnaître. Puis, avec un petit sourire au coin des lèvres, elle lui lança. « Tiens. Tiens. En voilà une surprise. Je ne m'attendais pas du tout à te retrouver ici, petite fantomette. Alors, tu étais déjà là quand tu m'as ''emprunter'' mon sac ? Non que ça me dérange. Je veux juste savoir. Et puis, aujourd'hui, on a le temps de causer un peu. Non ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
 
cirilla + don't hurt yourself.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much † Stydia
» Paperback™ ♣ hurt by love
» (f) Mackenzie Foy + You'll be all right, no one can hurt you now
» I borke your heart, i made you hurt ? | LINKS
» « Dude, you hurt my feelings » (kenan&hillel, terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: