brukkake party (ren & ash) - Page 2

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 brukkake party (ren & ash)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Dim 16 Oct - 22:24


À la pique de Jay à mon insu, je fronce les sourcils et me mets une main sur le cœur dans une attitude exagérément offusquée.
« Tu comprends rien au drama mélancolique ! » Je détourne le regard en levant bien haut le nez et secoue nonchalamment la main. « Mes male tears gèlent comme mon cœur sous ces moqueries. »
J’en profite pour observer les manœuvres de Ren qui continue de faire son persécuté, mais dont le sourire laisse bien voir qu’il a l’air plus emballé par la situation qu’il ne voudrait le laisser croire. Je m’apprête à le féliciter sur sa décision quand Jay, peut-être inspiré par mes déclarations d’amour, se prend d’idée de nous parler de son chibre. Lentement, je tourne la tête vers lui, les yeux ronds et le coin de la lèvre supérieure relevé dans une moue choquée.
« Ok c’est dégueulasse. Je quitte ce dialogue. » Je m’écarte aussitôt en reculant, le pointant du doigt. « Merci de ne plus jamais parler de ta vie. JAMAIS. »
Je pivote sur un talon pour me tourner vers Ren, qui commence déjà à préparer les ustensiles. Fermement, je pose une main sur son épaule et m’approche pour lui souffler, le ton exagérément grave :
« Il faut que tu niques ton mec. Sinon après il vient m'en parler et c'est très gênant. »
Je ponctue mes paroles en lui tapotant l’épaule comme dans un encouragement, avant d’attraper le beurre, ayant compris qu’on venait plus ou moins de me nommer cuistot d’après mon expertise en la matière. Je baisse un peu le feu sous la casserole et, prenant un couteau, commence à couper le beurre en petits morceaux. Ce faisant, je jette un coup d’œil à Jay par-dessus mon épaule.
« Du coup on dit qu'on passe l'éponge et qu'on va se faire un Domac ? Je suis quasi sûr que je peux reproduire leurs tartelettes avec ce qu’on a… Ce sera au moins aussi insipide. »
Une fois le beurre dans la casserole, je repère le pacson de juanita, et l’attrape presque religieusement entre mes doigts. Délicatement, je l’ouvre et, fermant les yeux, en respire les arômes. Mes lèvres s’entrouvrent dans un soupir trémulant d’extase. Quand je rouvre les yeux, je capte les regards dubitatifs de mes camarades. J’arque et sourcil et déclare le plus naturellement du monde :
« Attendez j'essaie de faire genre je ressens un truc là comme les humains. Ça marche ou pas ? Je le sens moi je le sens. »

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Dim 16 Oct - 23:48

Brukkake party
Ash & Ren & Jayden




Et dire qu’ils n’avaient pas fumer.  La conversation partait dans tous les sens, Ashley se prenait pour Baudelaire, ce que Jay ne tarda pas à lui faire remarquer, tandis que ce dernier l’accusait de ne rien n’y connaître au drama mélancolique. Il sourit, en prenant un faux air envieux tandis qu’il lui balança : « Alors apprends-moi à être swagguée comme toi ! »  Son attention enfin portée sur Ren, et ses problèmes existentiels de future meuf fâchée, Jay tenta de lui assurer que tout allait bien se passer, et les voilà donc en train de se lancer dans la préparation  d’un gâteau. Dans le genre improbable… et pourtant ! En observant les ingrédients, il se permit de demander du lait au propriétaire des lieux. « Pardon, hé, la prochaine fois on dévalisera le mien, t’inquiètes, ça f’ra l’affaire ! » Il sût rester une seconde et demi -ou presque – sérieux puisqu’il leur confiait aimer se pogner la baguette, réflexion qui eut son petit effet sur Ashley, qui le somma de se la fermer. « Pourquoi est-ce que personne ne m’aime ? Qu’est ce que je dois faire pour avoir UN TOUT PETIT PEU D’AFFECTION  DANS CE MONDE BORDEL EST-CE TROP DEMANDE ? » S’exclamait-il d’un ton faussement dramatique – comme quoi, il s’en sortait pas mal dans le domaine. Il pouffa finalement de rire, en se reconcentrant, mais une fois de plus, il fut décontenancé par les propos d’Ashley, et fini par réagir à ceux-ci en croisant les bras : « Ecoute mon grand, tu sors ou je te sors mais va falloir prendre une décision ! »  C’est finalement le dernier arrivé qui prendra les commandes des opérations, pas que ça l’emmerde de le faire mais Ashley semblait être le maître dans le domaine, et mit bien rapidement la main à la patte. En vrai pipelette, il ne tarda pas à reprendre la parole, ce qui lui arrachait un autre rire.  Une pause sniffage de beuh, plus tard, Jay l’observait avec amusement alors qu’il se justifiait par la même occasion. « Ouais heu, je sais pas ce que tu prends d’habitude, mais ça a l’air d’être de la bonne. » Il soupira. « Putain ce qu’il manque ce serait de la tequila, ou quelque chose comme ça. » Remarquait-il, l’air rêveur : « Ou de la bière, même tiède, je m’en fous.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Mar 18 Oct - 22:47



living a normal life again
jayden & ashley & ren

Une petite vingtaine de minutes étaient passées depuis que Jayden et Ashley avaient fait leur apparitions dans la maison de Ren. Vingt minutes, tout ce qu'il fallait à une journée normale pour prendre un courant inattendu. Ren n'avait jamais rien fait par envie. Il était devenu avocat pour balayer les gênes de son père, il avait toujours tout fait pour rentré dans le moule, pas un pas de travers. Alors qu'est-ce qu'il pouvait perdre ? Le monde était déjà rongé de pourriture, et pour l'oublier il fallait parfois se livrer à des moments comme celui-ci, des moments où les gens redevenaient des êtres humains et non plus des machines réglées pour la survie. Et si Dylan faisait irruption son fiancé trouverait les bons mots. La vérité était qu'il ne voulait pas tirer un trait sur cette soirée, il avait envie d'autre chose, d'une pause dans ce monde. Ashley déposa sa main sur l'épaule du maître des lieux tout en s'appropriant les ustensiles. « Je vais passer mon tour, mais si tu veux on le bâillonne ? » Ren adressa un sourire à Ash tandis que leur ami s'offusqua dans un grand moment dramatique. « Oh arrête de faire ton pleurnichard Jay. Si j'avais pas de l'affection pour toi sur ne serais pas là, dévalisant mon frigo pour qu'on puisse faire un space cake. » Ren ponctua sa phrase par un sourire et déposa sa main sur l'épaule de son ami. Les doutes avaient laissés place à l'envie de céder à la tentation. Le moment était devenu presque religieux, et ils étaient maintenant tout trois liés par un secret, qu'ils ne voulaient partager avec personne d'autres. Ren pris place au comptoir, une jambe dans le vide, son esprit divaguant sur les dernières paroles de Jayden. « Ce qu'il nous faudrait c'est du whisky, du bon, le genre qu'on trouve que dans les bars qui ont des noms de mafieux. » L'homme ferma les yeux quelques instants, s'imaginant chez lui, un verre entre les doigts, du jazz en fond sonore. « Faut qu'on en garde un peu. » Ren claqua des mains en se relevant, faisant maintenant face à ses invités. « On en garde, vu qu'il y a largement de quoi, et tous les mois - tous les trois - on quitte un peu tout ce monde de barge pour profiter. » Ren avait maintenant laissé les doutes complètement de côté, s'offrant même la joie de tremper le bout de son doigt dans le mélange chaud beurre/marie jeanne qu'était en train de préparer Ashley. « Si vous est d'accord on scelle ça avec le verre d'eau du robinet de l'amitié. » Ren s'empara de trois verres et les disposa sur le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Jeu 20 Oct - 1:41


Je commence à effriter précautionneusement, voire presque amoureusement l’herbe au-dessus de la casserole dans laquelle le beurre fond à feu doux. Puis, je referme le pacson et m’avance vers Jay pour le lui rendre, quand l’évocation que ce dernier fait de la téquila m’arrache un grognement quasi d’extase.
« Oh oui, ce serait tellement bon… » ronronne-je non sans me repasser un souvenir récent. « D’ailleurs, téquila nombril, tu connais ? » ricane-je. Je me passe la langue sur les lèvres avant de fourrer le pacson dans la main de Jay et me rapproche de lui pour lui chuchoter à l’oreille : « Y’en a une qui connait, pour sûr. » Encore une fois, je ricane et lui claque l’épaule tout en lui adressant un clin d’œil.
Je fais alors volte-face vers Ren alors que lui-même enchaîne en fantasmant sur du whisky. Ils veulent ma mort. J’ai l’air encore plus extatique alors que Ren nous propose un vrai plan de bachelors : se retrouver régulièrement entre mecs pour se mettre minables. Je lève les mains en les écrasant l’une contre l’autre dans une fervente prière, juste sous le nez de Ren.
« Dios mío… Tais-toi, tu m’excites ! »
Je jette un coup d’œil à l’avancement de la préparation, juste quand le jeune freluquet se prend d’y tremper le doigt. Fronçant les sourcils, je lui mets une claque sur le poignet.
« Pas touche, sale gosse. Tu vas l’faire tourner ! »
Leur faisant alors signe d’approcher, je me mets entre eux et passe les bras autour de les épaules, les forçant à se baisser légèrement pour former un demi-cercle de camaraderie. Alors, dans un murmure solennel, je leur glisse :
« Si vous êtes sages, la prochaine fois, je m’arrangerai pour qu’on trinque pas à l’eau… Ren, tu t’occupes de la bouffe, Jay de l’herbe, et moi de la boisson. Parole de Villalobos, manos. On va se monter le gentlemen’s club le plus hype de toute l’Apocalypse. »

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Ven 21 Oct - 20:44

Brukkake
Ash, Ren & Jay /
« Je suis émotif, ok ? » Il sourit de plus belle, en sachant que Ren avait probablement raison. Ce dernier passa d’ailleurs sa main sur son épaule. Non, Jay faisait juste le con, sur le moment, sans doute parce que ça lui faisait du bien de passer un moment agréable, tout simplement. Le jeune homme n’a pas un quotidien des plus joyeux, autour de lui, tout semble s’effondrer, et s’il n’avait pas ces deux types complètement barrés dans sa vie, peut-être deviendrait-il taré. Alors dans un semblant de normalité, le jeune homme retrouvait un peu de joie, comme une pommade, il préférait se concentrer sur l’instant, comme pour en mémoriser les moindres moments pour les jours de pluie. Tout ce qui manquait, au final, ce serait une bonne bouteille d’alcool. Pour un barman, c’était son instrument principal qui lui manquait. Sérieusement, une bonne bière, une tequila, ou… du whisky, oui ! Il était rêveur, en y songeant. Jay rit à la réaction de son ami, Ash, et acquiesça à sa question concernant la tequila, avant de manquer de s’étrangler avec sa salive à sa remarque soufflée à l’oreille. Il rangea le paquet de weed dans sa poche, un peu bêtement, sans savoir quoi ajouter. Faut dire qu’il essayait de taire sa conscience quant à sauter la femme de son pote, mais autant dire qu’en sa compagnie, ce n’était pas si simple. Ça l’était, égoïstement lorsqu’il se retrouvait seul avec Soledad. « Ah ouais… haem.Putain ouais, du whisky, ce serait trop bien… » Dit-il, en rebondissant sur la remarque de Ren, l’air de rien. Ce dernier renchérit en leur proposant de profiter tous les mois, à trois, de cette évasion délicieuse à laquelle le blond ne put qu’être d’accord. « Moi ça me va, en tout cas ! » Il rit à la mention de sceller ça avec le verre d’eau de l’amitié, ce qu’il ne put s’empêcher de trouver attachant. Jay s’approcha d’Ash, alors que les trois hommes formaient à présent un demi-cercle. L’homme leur faisait savoir que la prochaine fois, ils pourraient trinquer à autre chose que de l’eau, nouvelle qui l’enjaillait tout particulièrement. « Oh putain, j’ai déjà hâte, quoi… ! Et comment tu vas te procurer de l’alcool ? » Demandait-il, intrigué, alors qu’il lui donna une légère tape dans le dos, le jeune homme se redressait, et en profita pour récupérer un bol, histoire d’y verser de la farine dedans, afin de pouvoir finir la préparation du space-cake. Dès que ce fut fait, il remplit les verres d’eau, et les leur tendit. « Au gentleman’s club apocalyptique, alors ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Lun 24 Oct - 23:22



living a normal life again
jayden & ashley & ren

C'était un bon plan. Ren n'avait maintenant plus aucun doutes sur tout ça. C'était un bon plan et ça allait fonctionner. Une fois, rien qu'une seule fois de temps en temps, rien de méchant, rien qui puisse suggérer une addiction. Et puis ils n'étaient pas obligés d'en parler, chacun d'eux pouvaient très bien fermer sa gueule. Ren n'aimait pas mentir, pour un avocat il considérai ça comme un comble, mais surtout, il n'aimait pas mentir à Dylan. Mais c'était qu'une fois, dans ce monde qui part en couille, c'était légitime. Cette maison sans décoration était maintenant la sienne, alors il pouvait bien y faire ce qu'il voulait. Et comment il aurait pu dire non à ces mecs là ? Jayden était tout sourire, un gamin à qui on offre des friandises. Ashley prenait les choses à cœur, et il était doué pour détendre l'atmosphère. C'était un bon plan, sans alcool mais un bon plan quand même. Fallait pas attendre la faucheuse, elle était déjà là, planant au dessus d'eux. Alors il fallait saisir les instants à bras le corps, et cet instant c'était tout ce qu'il fallait à cette fin de soirée d'automne. « Tu m'étonnes que le whisky serait bon, je pourrai en boire un chaudron. » Ashley pris les autres en tenaille, à moitié baissés sur le comptoir comme si tous les trois étaient en train de partager le secret le plus lourd du monde. La mention d'un alcool probable haussa un sourire sur les lèvres de Ren qui glissa le verre entre ses doigts. Jay doutait des talents du mexicain, Stonebridge lui donne une légère tape sur le derrière de la tape. « Assied toi mets toi à l’aise, ôte ton soutif si tu veux ! Mais arrête de douter des compétences de notre ami.» Ren porta son verre au dessus du comptoir tout en le pointant vers ses nouveaux camarades. « Moi je suis sûr quand notre avenir il y a des soirées comme celle-ci, des magnifiques soirées en prévision .»
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Mer 26 Oct - 18:50


Je ricane et abats en une claque virile mes paumes dans le dos de mes p’tits gars après qu’ils aient approuvé ma proposition.
« Le swag a un nom, » clame-je en levant mon verre, « et c’est celui de notre Astoria’s Post-Ap Gentlemen’s Club. »
D’accord, le titre peut rester en réflexion, on pourra prendre tout notre temps, une fois intoxiqués, d’en trouver un qui déchire, et peut-être même réfléchir aux décorations distinctives à attribuer à ses membres présents et futurs — plus on est de fous, plus on rit. Mais pour l’instant, on est tous les trois, et c’est très bien comme ça… parce que j’ai déjà du mal à gérer les deux gamins impatients que s’avèrent être Ren et Jay. Entre celui qui chipe dans le beurre et l’autre qui… 
« … Me fous de la farine partout, mais c’est pas possible, tu fais jamais attention à ce que tu fais, ou quoi ?! Que le Grand Malin vienne frapper à ta porte et t’emmène en Enfer pour te sodomiser avec du verre pilé jusqu’à la fin des temps !!! » râle-je non sans pouvoir m’empêcher de penser que maman, sors de ce corps, cordialement.
Avisant un balai, je l’attrape et donne un petit coup au pied du comptoir, là où Jay a renversé par mégarde un peu de farine. Je jette un regard entendu à Ren : 
« T’as vu ça ? Non seulement il te vide ton frigo, mais en plus il fait des saletés. Quand j’te disais qu’il avait plus que besoin d’un baby-sitter. Ah, Dios mío, j’suis pas assez payé pour ça ! … Oh, wait, je suis même pas payé pour ça. »
Je dépose le balai là où je l’ai trouvé, puis me tourne vers Jay et, goguenard, le pointe du doigt en prenant un ton exagérément menaçant :
« Si tu continues à faire des conneries, niño, tu vas finir avec une rhinoplastie gratuite. Je suis peut-être pas voyante, mais… »
Je me tapote le bout du nez de l’index, puis ricane et lui mets une petite tape sur l’épaule pour appuyer mon ton de plaisanterie, avant de me tourner vers les fourneaux et de couper le feu. Je touille le beurre avec la cuillère et le laisse reposer un peu avant d’aviser le saladier avec la farine. Perplexe, je fronce les sourcils et me tourne vers Ren :
« Sucre. » Je marque une pause, attendant la suite, avant de préciser : « Donne-moi… sucre. »
En attendant qu’il accède à ma requête, j’attrape un autre saladier, dans lequel je casse trois œufs. Soudain, je donne un coup de poing sur le comptoir, l’air frustré.
« Chinga ! On aurait dû aller chourer une citrouille au potager, c’est la saison, et ça fait presque deux ans que je rêve de m’enfiler une bonne space tarte à la citrouille ! » Complice, je leur souris en dévoilant mes dents. « L’année prochaine, peut-être ? Pour la Gentlemen’s Club Halloween Party ? On préparera des space bonbons, on fera venir tout le monde en costume… Ren, je te vois bien en loup-garou. Moi, évidemment, je serai en diable. Et Jay… en sorcière, avec une verrue sur le nez ? » ricane-je, manifestement pas prêt de lui lâcher la grappe avec mes vannes.


_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Jeu 27 Oct - 2:30

Brukkake
Ash, Ren & Jay /
« Je n’en doute pas, je cherche surtout à savoir son bon plan alcool, tu crois quoi ! » Soufflait Jay, pour se défendre, et surtout parce que tout comme son pote Ren, cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas bu un peu d’alcool, qu’il pourrait se faire un chaudron de bière, une friandise pour son foie en manque d’alcool. Il prenait cette soirée improvisée comme elle venait, en cherchant à profiter de chaque instant. Jay n’avait pas besoin d’être une voyante pour prédire l’arrivée à tout moment de cette faucheuse. Sa vie ressemblait bien trop à un gros bordel sans fin et cette soirée représentait une jolie lanterne, dans ce paysage macabre. Aux bonnes paroles de ses amis, l’ex barman leva son verre, bu une gorgée d’eau avant de décider de se rendre un peu utile. En effet, il s’occupait de verser de la farine dans un bol, mais voilà qu’une petite partie se retrouva par terre. Il lâcha un léger « merde », mais Ashley semblait l’avoir déjà remarqué, et le réprima avec tout le chill dont il pouvait faire preuve sur le moment. « Ptain mais t’as un grain, je te jure. » Relevait-il, dans un léger sourire, tandis qu’il n’eut pas le temps d’agir que voilà la sorcière et son balais en train de nettoyer ce qu’il venait de salir, c’est-à-dire le sol. Il en profita pour en rajouter une couche auprès de Ren, et Jay se contenta d’un sourire un peu désolé. « Je te rembourserai le pauvre gramme de farine qui est tombé par terre, t’inquiètes bro. » Relevait-il dans une moue amusée, en terminant son verre d’eau. Une menace d’une éventuelle rhinoplastie plus tard, Jay arqua un sourcil, mais ne décida pas de relever. De toute manière, toujours en mouvement, Ash reprit ses activités culinaires autour d’eux, en demandant du sucre à Ren, alors que son attention se reportait sur ce dernier.  Il s’apprêtait à l’interroger, mais le bruit du poing d’Ash contre la table, le fit tourner la tête vers ce dernier, tandis qu’il évoquait une citrouille. « Une space tarte ? Jamais essayé. » L’idée le faisait marrer cela dit. Avec une sœur bossant au potager, il pourrait même avoir moyen de pouvoir voler une citrouille. Il est vrai qu’Halloween approchait, la fête des morts également. Comme s’ils ne la fêtaient pas tous les jours. Le jeune homme se rappelait à quel point il adorait cette fête, à l’époque. Il se déguisait avec ses potes, ils faisaient les cons, à effrayer tout le quartier et se prendre des grosses mines. Des costumes, il en avait plein chez lui. Toujours prêt à jouer le jeu, que ce soit en Dracula, squelette ou même en zombie. L’idée de se déguiser aujourd’hui en revenant lui donnerait presque envie de gerber. A la dernière réplique du dernier arrivé, Jay arqua un sourcil. « Ptain mais avada kadavra, pourquoi je me fais bolosser ce soir ? » Remarquait-il, bien qu’en affichant une moue amusée. Il jeta un coup d’œil à Ren, « Loup garou, ça t’irait bien, ouais. Bon, sinon, c’quoi votre film d’horreur préféré, les gars ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Lun 31 Oct - 18:43



living a normal life again
jayden & ashley & ren

Astoria's Post-Ap Gentleman Club, c'était un sacré nom stylé pour une bande de dégénérés comme eux, mais Rens s'était pris au jeu, trouvant même que ce style de vie ne pouvait être que bénéfique. Et puis cela faisait du bien, quand même, de savoir que dans tout ce foutoir macabreil pouvait trouver deux bonnes âmes qui savaient lui donner le sourire. Ash s'occupait tellement bien de la préparation que Ren avait délaissé quelques instants la cuisine afin de retourner dans le salon. Cette soirée manquait de quelque chose, d'alcool certes, mais aussi d'un peu de chaleur alors que le soleil était bien descendu et que la fraîcheur c'était installé. Dans l'ancienne cheminé il y avait encore un peu de bois, quelques bûches, pas beaucoup. L'ancien avocat tira un briquet de sa poche et mis le feu à de petites boules de journaux. Agitant le tisonnier comme un petit diable, il frappa dans ses mains tout en affichant un sourire radieux. Un pas après l'autre il entama une danse ridicule autours de la cheminée alors que Jay faisait tomber un petit tas de farine sur le sol.

« T'as intérêt à rembourser ! En farine, ou en weed, comme tu le sens. » Ren rejoignis le reste de la petite bande tout en ne manquant pas de donner une petite tape sur l'épaule de Jay. Alors qu'Ash demandait du sucre, Ren tourna sur lui-même en continuant sa danse, fouillant dans les placards pour dénicher un fond de sucre. « Tiens amigo, fait toi plaisir, ce soir j'ai mis mon costume d'hôte de maison ! » Ren se pencha au dessous du comptoir, ouvrit un placard avant de se saisir d'un petit plat à gâteau carré qui était loin d'être de la bonne taille. « We're gonna need a bigger boat. » L'homme fronça les sourcils, puis haussa les épaules. C'était tout ce qu'il avait et les trois amis allaient devoir faire avec. Halloween avait toujours eu une place particulière dans le cœur de Ren, ça lui rappelait tous les bons souvenirs qu'il avait partagé avec sa sœur quand les deux étaient encore gamins. Marley adorait cette fête, et lui il aimait lui faire plaisir. Mais la citrouille c'était pas son truc, ça l'avait jamais été. « Si on fait une space tarte à la citrouille vous pouvez manger ma part. » Ren s'éloigna de quelques pas afin de ne pas se prendre une tôlée de la part de ses amis, levant même les mains en signe de réédition.

Quand Jay lui confia que le costume de le loup-garou devait lui convenir l'homme souleva la tête et se mis à hurler à la manière des loups sous la lune pleine. « J'avoue que ça serait pas trop mal. On irai demander des bonbons aux portes, et puis si personne répond on pisse dans les fleurs. » Un rire fin s'échappa d'entre les lèvres de l'ancien avocat. « Hum je sais pas trop, je dirai "les griffes de la nuit" ! L'idée des cauchemars et tout, c'est vraiment pas mal. » Ren était plus excité ce soir qu'il ne l'avait été depuis longtemps, et même si Dylan était toute sa vie cela lui faisait beaucoup de bien de se retrouver dans cette situation avec des amis comme Jay et Ash.
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Lun 31 Oct - 22:45


Toujours affairé à la cuisine, j’observe néanmoins Ren qui s’occupe de la cheminée. Une bonne initiative, il est vrai qu’il commence à faire frisquet. Je me poile en le voyant danser et hurler autour de son feu et le raille :
« Tu te calmes, danse avec les loups ? Il est moisi, ton garou. C’est plutôt un coyote que tu nous fais, là. Attend, écoute le maître. »
Je repose le saladier et, me mettant un poing devant la bouche, je m’éclaircis la voix puis, renversant la tête en arrière, pousse un long et rauque hurlement. Je redresse ensuite la tête en ricanant et me plante un pouce dans le torse.
« Alors, c’est moi ou c’est pas moi ? Je m’appelle pas Villalobos pour rien, mano. En fait, c’est plutôt moi qui devrais me déguiser en loup-garou, l’année prochaine. Encore que, il paraît que je fais très bien le zombie. »
Et ce disant, je tends les bras en avant tout en penchant la tête sur l’épaule, mes traits se déformant en une grimace alors que je me mets à mugir comme un de ces morts qui nous hantent chaque jour, et dont pourtant aujourd’hui, dans cette bonne humeur, j’arrive à rire avec une aisance qui même à moi me semble un instant incroyable. Je m’avance vers Ren et Jay, ricanant malgré moi alors que mes jambes et mes bras se font plus raides, mon imitation de zombie se transformant finalement en danse du robot quand j’arrive à leur hauteur. Me passant une main sur le visage, je secoue la tête en riant dans un souffle.
« Dios mío ! Qu’est-ce que vous me faites, manos ? Mais qu’est-ce que vous me faites ? J’ai honte. Je me casse ! »
Sur ce, je tends le poing en avant et me mets à foncer à travers la pièce tel Superman, mais seulement pour terminer ma course dans un mur.
« Aïe… » grommelle-je en me frottant le nez avant de me tourner l’air de rien vers les gars. « C’était exactement ce que je voulais faire : traverser le mur comme un fantôme. »
D’une démarche parfaitement décontractée et pas du tout raidie par la douleur qui me vrille le nez, je retourne dans le coin cuisine, juste quand Ren se décide finalement à me passer le sucre.
« Gracias, mano. »
J’attrape le sachet et verse un peu de sucre dans le second saladier avec les œufs, puis bats le tout vigoureusement avec une fourchette. Ce faisant, je lance à l’intention de Jay :
« Moi, j’ai un grain ? Si j’ai un grain alors toi, t’es coincé du cul. » Je ricane, puis glisse à Ren : « Moi j’vais te dire… Jay il est frigide. Et avec une certaine chica… »  J’arque un sourcil en jetant un coup d’œil entendu à Jay avant de continuer : « Je suis sûr que son pouls n’a pas dépassé 85 quand il lui a dévoré la langue. »
Après avoir terminé de battre les œufs et le sucre, je verse précautionneusement le beurre fondu dessus, en touillant au fur et à mesure avec la cuiller en bois. Je verse ensuite le tout dans la farine, rajoute du lait, et attrape le saladier pour le caler sous mon bras et mélanger le tout en une pâte plus compacte.
« Pour répondre à ta question de tout à l’heure, mano, » dis-je à Jay, « — parce que non, je t’oublie pas — pour me procurer de l’alcool, disons que… quelqu’un me doit un service, et ce quelqu’un connait quelqu’un, qui connait quelqu’un, qui connait quelqu’un… Tu sais comment ça va, ce genre d’histoires… » Je ricane dans ma gorge, une lueur presque perfide s’allumant dans mon regard alors que je siffle : « As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ? »
La pâte prête, je redépose le saladier sur le comptoir et avise le moule qu’a sorti Ren.
« Effectivement, ça risque d’être un peu petit. Comme ta… » Je tousse. « Mais on peut le faire en deux fois, si t’as rien d’autre. »
Je verse alors la moitié de la pâte dans le moule, puis avise le four.
« Et personne n’a pensé à le faire préchauffer ? Mais à quoi vous servez ? »
Je redépose le moule sur le comptoir puis m’occupe d’allumer le four, tandis que la conversation dérive sur les films d’horreur. Je me redresse et m’adosse au comptoir, m’appuyant sur le rebord, les bras tendus en arrière, puis retrousse la lèvre inférieure, réfléchissant.
« Freddy hein ? » dis-je à Ren. « Ouais, pas mal. Mais pas très sexy. Moi j’sais pas trop… Ah si je me souviens d’un que j’ai vu y’a quelques années… Jennifer’s Body. BOOOOH ! » m’exclame-je en secouant la main, l’air appréciatif. « Les BONNASSES là-dedans, je vous raconte pas ! Et quand elles se roulent un bon gros patin à moitié à poil, ayayaye Santa María ! »

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Mar 1 Nov - 5:12

Brukkake
Ash, Ren & Jay /


Bon, à défaut d’avoir une grande utilité, le jeune homme avait tenté de faire quelque chose de ses mains, avec cette histoire de farine renversée. L’hôte de la maison en avait profité pour faire un feux de cheminé. Une petite ambiance tamisée. Il ne réprima pas un éclat de rire, en voyant la petite danse autour du feu, alors qu’Ash trouva les mots exacts pour le décrire, alors qu’il se lançait lui-même dans une imitation du loup par la même occasion.« Quelle virilité, magnifique. » Commentait-il, après l’avoir entendu hurler. Il sourit en entendant Ren lui dire qu’il avait intérêt à le rembourser. Il hocha la tête, alors qu’Ashley se mit soudainement à imiter un rôdeur. Jay arqua un sourcil, par cette soudaine imitation. Il sourit, un peu forcé, mais sa décontenance s’agrandit, en le voyant soudainement se la jouer super héros et se prendre un mur.  « Mais mec… ! » Dit-il, non sans finalement éclater de rire. Ce mec est taré, c’est sûr. Il devait lui manquer un grain, ou quelque chose comme ça. Il se retourna vers Ren, et lui souffla : « J’sais pas ce qu’il prend, mais y a pas de bouton off, je crois. » Commentait-il, dans un sourire amusé, alors qu’Ash revenait vers eux.  Ce dernier avait repris la tête des opérations. Après tout, cela faisait un petit moment qu’ils traînaient avec cette histoire de space cake. « Whaaat ? » Il arqua un sourcil, en entendant son pote parler de sa prétendue frigidité. Il ne pigeait pas d’où ça sortait, mais la remarque suivante eu à nouveau le don de le mettre mal à l’aise. Dans ce genre de moments, Jay ne la ramenait pas des masses. Valait mieux, après tout, il se tapait quand même sa femme. Cette dernière – aux dernières nouvelles – ne semblait pas s’en plaindre. Alors à quoi bon ? Il aurait été con de faire un concours de la plus grosse bite. De toute manière, il n’était clairement pas à plaindre. Ash le sorti de ses songes en lui expliquant comment il se procurera de la tequila. Il hocha la tête, l’air entendu. « Ouais, j’vois l’genre, bon plan quoi!  Faudrait que j’me fasse des liens comme ça, aussi tiens.   » Il sourit, un barman sans alcool, c’était le comble. La préparation du space cake se poursuivait, tandis qu’il fut question d’une space tarte à la citrouille durant un instant. Il haussa les épaules, pas certain d’en être réellement fan, mais ne réprima pas un léger rire à la vanne d’Ash, qu’il ne termina pas au sujet de la taille du sexe de Ren. Jayden sourit en entendant Ren faire preuve d’engouement, quant à fêter Halloween. Il ne put s’empêcher de se demander où ils en seront, à cette même période. En théorie, il se serait bien enjaillé sur le sujet, mais au fond, Jay ne saurait dire s’il serait toujours là. Il n’a pas l’impression qu’ils soient en position de pouvoir faire de pareils projets sur le long terme. Jay les interrogeait sur leurs films favoris, tandis qu’Ash faisait préchauffer le four. Il écoutait Ren lui répondre un film de la saga des Freddie. Un bon choix à son sens. « Excellent, les Jason sont pas mal non plus d’ailleurs.  J’suis pas très original, j’ai envie de dire l’exorciste. » Lui confiait-il alors que ce fut au tour d’Ash de leur répondre, ce qui, forcément ne manqua pas de le faire marrer. « Pas mal non plus, Megan Fox est quand même super bonne, ouais!! » Admettait-il, dans une moue toujours aussi amusée.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Jeu 3 Nov - 13:50



living a normal life again
jayden & ashley & ren

Quand Ren et Dylan avait choisi la maison ils avaient fait en sorte d'être assez a l'écart, un peu plus éloignés des voisins que le reste des habitations. Ils avaient envie d'une nouvelle vie, d'un nouveau départ, et de se retrouver après une année passée sur les routes. C'était pour le mieux, surtout en cette soirée qui devenait de plus en plus incontrôlée. Ren il avait tout oublié des obligations, des règles, des soirées a se faire chier en attendant le retour de sa belle. Il n'y avait qu'à la fac que l'homme avait connu des soirées comme celle-ci, c'était différent, ça faisait du bien. Le long rugissement qu'il poussa pour imiter le loup fis réagir le mexicain qui, convaincu d'être une réincarnation de l'animal, poussa à son tour un hurlement rauque. C'est vrai, ça ressemblait plus à un loup. Ren, sa fierté mise de côté, tapa lentement de dans ses mains en direction d'Ashley, s'avouant vaincu.  « Bon c'est Ash le loup et moi je suis plutôt le louveteau alors. » Abandonnant la cheminé Ren s'approcha de ses amis, prêt a donner un coup de main pour la préparation qui suivait son chemin.

Ren repris place au comptoir, glissant dans sa main le verre d'eau afin d'en boire une gorgée. C'était sans compter sur Ashley qui venait de s'enfoncer la tête directement dans le mur dans une sortie qu'il aurait voulu théâtrale. Sans le vouloir, et bien qu'il essaya de se retenir, l'ancien avocat ne pus s'empêcher de recracher le peu d'eau qu'il avait dans la bouche sur le sol. Il avait pas autant rigolé depuis des années, et il du même se tenir au comptoir pour ne pas tomber. Et dire qu'il n'avait fait que tremper le doigt dans le mélange beurre/beuh. Ren reprenait lentement ses esprits alors que Jay se retournait vers lui pour souffler quelques mots.  « Il va falloir qu'on attente qu'il se décharge tout seul. Si il continue comme ça je lui donne une heure. » L'homme croisa ses bras contre sa poitrine tout en adressant un sourire à son ami.  « Rien de cassé l'homme loup ? » La démarche d'Ash fit remonter un sourire sur les lèvres de Ren qui s'affairait maintenant dans la cuisine, suivant les ordres du mexicain afin de préparer le reste du gâteau.  

Le dessert prenait enfin forme, Ashley s'était appliqué durant la recette et Ren ne doutais plus des capacités de son ami. C'était le contraire de Jay, qui doutais encore que de l'alcool puisse être présent durant la prochaine réunion. C'était pas vraiment que ce qui manquait le plus à Ren, mais l'idée d'en avoir un peu la prochaine fois le faisait sourire. Un bon verre, de bons amis, rien de plus. L'homme ne releva même pas la blague faite à son égard tandis qu'il sortait le moule d'un placard. C'était trop bas, mais ça le faisait sourire quand même. C'était décidément comme les soirées universitaires, avec les mêmes discussion autours des femmes, des films, et des femmes dans les films.

« Je l'ai jamais vu celui-là. Mais je sais qui est Megan Fox. »Ren leva ses mains jointes au ciel, comme pour remercier dieu d'avoir posé sur terre d'aussi magnifiques créatures. Fidèle jusqu'à la mort certes, mais pas aveugle non plus. Ren s'empara d'une éponge afin de nettoyer un peu le comptoir, il arrêta son regard sur Jay quelques instants. « En parlant de femmes, t'as enfin poser tes billes sur une demoiselle Jay ? » Inconscient de la vie privée de son ami, mais désireux de faire la conversation, Ren appuya plus longuement son regard sur le blond, prêt à entendre sa réponse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Sam 5 Nov - 5:13


Je surveille d’un œil impatient l’avancée du préchauffage du four ; c’est que je commence à avoir la dalle, et la pâte crue me fait sévèrement du charme. Finalement, j’estime que je peux me permettre de faire un sort à ce qui en reste sur la cuiller en bois : privilège du cuisinier, deal with it. Je m’en saisis donc et donne un coup de langue dessus ; je ferme alors les yeux dans une expression d’extase.
« Dios mío, que c’est bon ! »
Le goût du sucre et celui de l’herbe en fond me ravissent, des saveurs devenues trop rares et que j’ai l’impression de redécouvrir comme une première neige. Je prends mon temps pour relicher la cuiller, tandis que Jay et Ren palabrent sur Megan Fox. Je ricane.
« Ben moi j’ai préféré la blondinette. Retirez-lui le style nerdy et c’est un babe en puissance. »
Ren dévie alors sur un sujet plus personnel, visant tout particulièrement Jay, et je manque de m’étrangler de rire sur ma cuiller. M’appuyant d’une main en arrière au comptoir, j’avale en toussotant puis, m’essuyant le coin des lèvres sur le dos de la main, ricane de nouveau.
« Naaaah ! » dis-je en traçant mollement des cercles dans l’air avec ma cuiller. « Si Jay avait une minette dans les mirettes, il en aurait parlé à son baby-sitter préféré… Pas vrai, mano ? » m’enquis-je, fixant Jay les sourcils haussés et un grand sourire aux lèvres dévoilant mes canines.
Derrière ma pique, néanmoins, je lui laisse l’option de choisir sa destinée : tout avouer et s’afficher en tant que baiseur de la femme de son pote, ou bien mentir et rester blanc comme un agneau aux yeux de son autre pote. C’est que je suis peut-être un fils de pute au sens le plus littéral qui soit, mais je ne lui ferais pas un tel coup de pute que de tout balancer devant un type dont, finalement, je ne sais pas grand-chose. Pas à Jay. Pas à l’un des rares gars dont j’apprécie réellement la compagnie.
« Mais allez, avouons-le, » reprends-je néanmoins, « avec ta gueule d’ange, tu dois avoir qu’à te baisser pour les ramasser. » Agitant de nouveau ma cuiller pour nous désigner tour à tour, j’ajoute : « On est non seulement des gentlemen, mais en plus, on est des beaux gosses, on va pas se mentir. »
Le ting du four indiquant la fin du préchauffage attire alors mon attention. Sans perdre de temps, je dépose la cuiller pour saisir le moule et l’enfourne aussitôt.
« On y est presque, manos ! Dans une demi-heure, ça devrait être bon ! »


Spoiler:
 

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Sam 5 Nov - 7:28

Brukkake
Ash, Ren & Jay /

Jay bloqua en voyant Ashley se prendre le mur. C’était quand même dingue, et ne retient pas un rire, qui s’accentua en voyant Ren recracher son verre. Lui non plus, devait avouer qu’il ne se souvenait pas de la dernière fois qu’il avait autant ri.  Ça lui faisait du bien, d’oublier, de passer un bon moment. Il n’y avait que ce genre de moments qui pouvaient lui rappeler que la vie n’était pas faite que de souffrance. Jay fit une remarque à Ren au sujet de l’état d’Ash, et ne put qu’être en accord avec sa réponse. « Y a moyen, ouais… et dire qu’il n’ait pas encore fumé. » Relevait-il, amusé, alors que l’homme revenait vers eux, ou plutôt dans la cuisine pour reprendre la préparation de ce fameux dessert. Il fallait bien qu’ils en viennent à bout à un moment où à un autre. La conversation dériva, grâce à Ashley, sur le film « Jennifer’s body ». C’était le genre de daube qu’il aimait bien regarder avec sa sœur, à l’époque. Ils se posaient l’un ou chez l’autre, à se taper des soirées cinés sur le canapé avec des pop corn. Cette époque lui semblait bien lointaine, mais il ne s’y attardait pas.

« Tu loupes pas grand-chose de toute manière. » Il sourit, alors qu’Ash y allait de son commentaire concernant la blonde, dans le film. Il acquiesçait. Il est vrai qu’elle était plutôt bonne dans son genre, elle aussi. Cependant, Ren passa à autre chose, en l’interrogeant sur sa vie amoureuse. Il pouffa, comme une évidence. Ce n’était pas son truc, à lui. Il n’a jamais été de ceux qui s’engageaient. Cette pseudo apocalypse n’avait clairement pas aidé dans ce sens-là. Il n’eut pourtant pas le temps de répondre, que le lécheur de cuillère, y allait de son commentaire. Jay arqua un sourcil. Il attendit qu’il en finisse avec ses moqueries, pour répondre à la question de Ren

« Nan, j’ai personne. » Il haussa les épaules. Ce n’était qu’un demi mensonge. Après tout, ce n’est pas comme s’ils allaient quelque part, avec Soledad. C’était irrégulier, juste pour baiser. Rien de plus, loin de là l’envie de s’attacher à qui que ce soit, le blond avait déjà sa dose de perte à son actif, il n’était clairement pas dans le bon état d’esprit. « J’suis trop occupé, tfaçon, hein, y en a qui font autre chose que de se la toucher toute la journée en quarantaine. » Soufflait-il d’un ton espiègle alors qu’Ash venait d’enfourner le fameux space cake.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   Mer 9 Nov - 17:57



living a normal life again
jayden & ashley & ren

Le monde s'éteignait. Petit à petit les morts prenaient la place des vivants, ils foulaient le monde d'un pas lent en attendant la fin, la pestilence sur les lèvres. Quand les nuits étaient calmes Ren pouvait les entendre, au delà des murs qui bordaient la maison. Mais il savait aussi que les gardes mettaient un point d'honneur à ne rien laisser passer, c'était eux les remparts. Plié en deux, s'appuyant contre le comptoir pour ne pas tomber, l'homme n'arrivait à entendre que l'écho de son rire qui se percutait contre les murs. Pendant une longue année Dylan et Ren avaient du faire face de nombreux choix impossibles, à des choses qu'ils n'auraient jamais cru pouvoir faire un jour. Mais là, ses mains tenant son estomac devenu sensible à cause du rire, Ren avait tout oublié de la route, des gens, des rôdeurs et de la mort. L'ancien avocat passait un bon moment, avec des personnes qu'il n'aurait sans doute jamais rencontrer dans la "vraie vie".

Ren se releva avec difficultés tout en continuant de sourire bêtement. La préparation arrivait à son terme, les hommes n'en avais pas encore goûtés une seule miettes et pourtant l'esprit de Ren était déjà ailleurs, bien loin des préoccupations de sa vie à Astoria. Il est déjà défoncé, défoncé à cet air de liberté qui emplissait la pièce. « C'est un navet et pourtant il y a deux filles qui s'embrassent ? » L'homme arqua un sourcil tout en s'emparant d'une éponge afin de nettoyer le comptoir qui portait les traces du passages de ses amis. Ren il voulait savoir, maintenant que l'ambiance était assez détendu, si son ami Jayden avait enfin réussi à se trouver un petit bout de tranquillité dans les bras d'une femme. Loin de lui l'idée d'être une commère, Stonebridge avait tout de même un désir de connaître la vie du blond, d'en apprendre plus sur lui qui n'avait déjà été dis pendant la quarantaine. Ren écoutait d'une oreille attentive les propres d'Ash qui ne cessait de déblatérer, grimaces à l'appui, que Jay était encore un cœur à prendre. « C'est vrai que tu as une sacré gueule d'ange, no homo. » L'homme haussa les épaules, accorda un nouveau sourire à son ami et repris une gorgée d'eau dans le verre de l'amitié.

« Oh, je bosse à la quarantaine moi aussi mieux, et j'ai quelqu'un pour me la toucher. » Surprise de ses propres propos Ren failli s'étouffer une fois de plus. L'ambiance aidant, l'esprit du jeune homme en était troublé. Jamais il ne parlait ainsi, et pourtant il fut un temps où la fête était quasiment une religion. Ren fut surpris par le bruit du four indiquant que le préchauffage venait de se terminer. Ashley installa le gâteau à l'intérieur, le premier signe indiquant que qu'ils allaient enfin pouvoir goûter encore plus à cet instant de liberté. « Tu finira bien par te trouver quelqu'un. Sauf si c'est ma femme, là je te tue. » Ren offrit un nouveau sourire à son ami avant de poser ses deux mains sur le comptoir, solennellement. « En tout cas je voulais vous remercier. C'était une journée banale jusqu'à ce que le blond sonne à ma porte avec son gros sachet d'herbe alors... » L'homme frappa ses mains ensemble, un peu gêné, un peu maladroit. « Merci d'être ici les gars, je veux pas faire le fragile mais bon, ça me fait plaisir de nous voir là. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: brukkake party (ren & ash)   

Revenir en haut Aller en bas
 
brukkake party (ren & ash)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Party Rock
» droits d'auteur : Adrev for a 3rd party
» Le sac de croustilles xD
» Ecran bleu
» Echange de cadeau à Noel, j'vous donne une idée c'est bien drôle ... et deux autres idées...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: