we used to have it all (jayden). - Page 2

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 we used to have it all (jayden).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: we used to have it all (jayden).    Dim 6 Nov - 8:58

We used to have it all
/ Reese & Jayden /
La conversation prend une tournure drastique. Jayden cherche à éviter la confrontation, et pourtant, ne peut s’empêcher de lui faire part du fond de sa pensée. Elle le prenait pour un meurtrier. Il en était certain. Une évidence, après ce qu’il avait fait à William. Pourtant, s’il avait pu l’éviter, s’il y avait eu une petite chance pour qu’il puisse s’en sortir, il l’aurait épargné, il aurait été le premier à en être heureux. Il ne voulait pas que ça se passe ainsi, il aurait presque préféré que ce soit lui, qui ce soit fait mordre, si ça pouvait rendre sa sœur plus heureuse aujourd’hui. Il détestait d’avoir été celui qui l’a séparée de son petit-ami, mais il y a été obligé. William n’aurait pas survécu, il aurait souffert, il aurait pu les blesser, les tuer. Ce n’était pas un meurtre, mais comprend que sa sœur puisse le vivre ainsi. Il ne lui en voulait pas, mais ça ne l’empêchait pas d’en souffrir. Elle pouvait lui en vouloir, le détester, mais ça ne le ramènera pas à la vie. Il n’était pas doué, pour s’exprimer, Jayden. Il était devenu distant parce que cette année et demie passée dans la nature, à buter des zombies pour survivre l’a cassé. Il n’était pas comme ça avant, il n’était pas le mec le plus expressif du monde, mais il parlait. Aujourd’hui certaines choses lui semblent inutiles à balancer. Lui promettre que tout allait aller ? Il ne voulait pas mentir. Lui-même n’était pas certain que ça irait, jamais. Il luttait contre l’envie d’en finir, peu certain que cette vie en valait vraiment la peine après tout. La seule chose qui le maintenait était qu’il voulait veiller sur cette sœur qui le prenait – d’après lui – pour un monstre sans état d’âme. C’était simple. Reese secouait la tête, lui reprochait de dire n’importe quoi. Jayden délaissa la casserole pour l’observer, sans un mot, alors qu’elle disait l’aimer, mais que ce n’était pas facile, qu’elle se sentait seule et qu’elle pensait qu’il s’en foutait. Jayden la laissait s’exprimer, parce qu’il a toujours été à l’écoute, à défaut de l’ouvrir, et que c’était sans doute la première fois qu’elle se re confiait à lui. Même si c’était pour lui faire des reproches, Jayden pouvait les encaisser. Il ne savait comment, mais il le ferait. Alors il la laissait balancer le fond de sa pensée, le cœur serré. Sa mâchoire se contractait, une boule commençait à se former dans sa gorge en voyant ses yeux brillants, formant de futures larmes qui s’écoulaient le long de ses joues tandis qu’elle lui reprochait son attitude à la mort de William. Ses propres iris commençaient à s’humidifier au fil des paroles de Reese. Preuve qu’il était loin d’en avoir rien à foutre, bien au contraire. Il sait, et entend surtout à quel point il avait merdé avec elle, qu’il aurait pu faire autre chose, que de se contenter de veiller à ce qu’elle ne se fasse pas tuer. Il aurait dû être là, mais pas que physiquement. Il aurait dû être une épaule réconfortante, une oreille attentive. Mais il ne l’a pas fait. Il s’est laissé consumé par toute la merde qui leur est tombé dessus depuis qu’ils avaient quitté Boston. Il avait pris sur lui, s’était enfermé dans le silence, pour se protéger, pour ne pas sombrer. Il avait voulu se montrer fort, pour eux, mais n’a pas été à la hauteur. Il le réalise bien, aujourd’hui. Il déglutissait difficilement, en levant les yeux au ciel, pas par agacement, mais plus pour retenir ses propres larmes de s’échouer sur sa peau. Même encore à présent, il aurait le réflexe de tout garder pour lui. Il aurait l’impression de lui balancer sa propre merde dans la gueule, en sachant qu’elle aussi souffrait. Il ne cherchait pas à minimiser la peine de sa sœur, et encore moins de l’accumuler avec la sienne. S’il n’osait parler de William, c’était certainement parce qu’il se disait qu’il n’avait pas le droit d’être aussi dévasté qu’elle. « Je… j’tiens à dire que, je comprends que c’est pas facile, je cherche pas à minimiser ta peine, jamais. Je sais que tu m’en veux, que tu me tiens pour responsable. » Il s’avançait vers elle, qui s’était installée sur une chaise. Il s’abaissa pour être à sa hauteur, en poursuivant : « J’ai pas d’excuses valables à mes yeux pour me rattraper… mais j’en avais pas, rien à foutre. » Il baissa les yeux, savait au fond de lui, que son discours n’était pas assez bien. Qu’il ne la consolait pas, une fois de plus. Il restait quelques secondes dans le silence, alors qu’il fût incapable de retenir des larmes perler le long de ses joues. « J’étais pas prêt pour ça moi, j’étais pas entraîné comme Blake moi, j’faisais que servir des verres dans une boîte, et d’un coup j’me suis retrouvé à devoir tuer, encore et encore, pour qu’on puisse avoir une chance de survivre, tous ces morts, toute ces pertes, c’est pas ce que je voulais. Je vis avec ça sur la conscience, tous les jours, j’en dors pas, et j’ai pris sur moi, j’savais que j’devais pas me plaindre, que j’en avais pas le droit. Et encore moins après ce que j’ai dû faire. Surtout pas après t’avoir causé autant de peine, mais j’ai fais qu’empiré les choses, je m’en rends compte maintenant. J’voulais être fort, j’savais que c’était mon devoir de t’emmener ici en sécurité, j’voulais qu’on s’en sorte, qu’on avance, j’voulais pas me laisser le temps de regarder en arrière, parce que j’étais pas sûr de pouvoir me relever, pas avec ça sur la conscience. J’avais pas les mots, sur le moment parce que j’étais certain de rien, je… alors j’me suis contenté de rien dire. A trop vouloir nous protéger, j’ai pas pensé à l’essentiel, à être là pour toi, et… » Il pleurait, relevait les yeux vers sa sœur, en soufflant : « J’ai merdé, à fond. J’aurai dû te consoler, j’aurai dû être plus présent, je suis tellement désolé Reese, tellement... » Il dégluti, en posant ses mains sur les siennes. « Pour ce que ça vaut maintenant, je te promets que je te laisserai plus jamais tomber. Je voulais pas que tu te sentes, seule, que tu te sentes abandonnée, je te jure... » Dit-il, en utilisant l’une de ses mains pour faire disparaître ses larmes et de retenter de retrouver sa contenance perdue depuis qu’il avait pris la parole. Le coeur en compote, il n'ajouta plus rien. Il ne savait pas comment elle allait prendre tout ce qu'il venait de dire, mais ne se rappelait pas la dernière fois qu'il s'était senti aussi vulnérable.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: we used to have it all (jayden).    Dim 13 Nov - 14:25

--------------------------

Reese lève les yeux vers lui quand ses premiers mots sortent de sa bouche. Ce n’est pas vraiment ce qu’elle attendait en premier lieu mais c’est la première fois qu’il l’ouvre, la première fois qu’il en parle depuis le drame et c’est un grand pas. Elle en a tellement rêvé de cette discussion qu’elle se demande pendant un instant si ce n’est pas son esprit qui lui joue un nouveau tour. Il s’avance vers elle, se met à sa hauteur. Evidemment qu’il n’a aucune excuse. Il aurait pu faire quelque chose pour sauver leur relation mais il n’a rien fait. Elle lui a lancé des signaux, des regards qui hurlaient son aide mais Jayden est resté insensible à ses appels. A la place, il lui a préféré un tas de morts. Il ne s’en excuse même pas. Il n’est même pas désolé. Reese se renfrogne, détourne le regard en attendant la suite, mais il s’interrompe. Rien ne vient. C’est tout ? C’est tout ce qu’il va lui balancer alors ? Ah bah super merci, tout s’arrange alors. « J’m’en fous pas » et c’est tout ? Il a une bien drôle manière de lui prouver le contraire. Il ne tente même pas de se justifier, il ne fait que la contredire et puis c’est tout. Et c’est avec ça qu’elle doit le croire ? Comme si ce qu’il venait de lui énoncer était une vérité générale. Elle tente de rester calme, mais à l’intérieur, elle bouillonne. Elle est furieuse, furieuse contre elle-même d’avoir pu croire en une réconciliation, furieuse contre lui de voir comme il ne comprend rien à rien. Il est incapable de lui offrir ce qu’elle attend depuis toujours. Echec cuisant. Son regard revient vers lui, et prête à lui lancer une réplique cinglante avant de quitter la table, elle remarque les larmes qui glissent sur ses joues. Jayden pleure. Il pleure. Pour de vrai. Genre vraiment. Le monde vient définitivement d’arrêter de tourner. C’est la fin du monde. Plus de retour en arrière. Ca ne peut pas en être autrement. Ou alors c’est que Jayden est sincère, qu’il ressent quelque chose et ça… c’est plutôt difficile à concevoir. Figée par la stupeur, les yeux écarquillés, elle l’entend finalement reprendre la parole. Elle l’en croyait incapable mais son monologue la touche parce que c’est vrai, c’est du concret, c’est le frère qu’elle aurait voulu accompagner sur le chemin, celui qu’elle aurait voulu voir à ses côtés. Elle comprend mieux les raisons de son mutisme, et ce qui l’a conduit à se comporter de cette manière. Elle ne cautionne pas tout, mais elle comprend. Elle n’a pas été un cadeau et à sa place, sans doute qu’elle n’aurait pas fait mieux. Son regard a changé, sa colère s’est apaisée. La tristesse l’a remplacée. Il relève les yeux, croise son regard. Il lui semble si dévasté qu’elle s’en veut d’avoir lancé cette conversation. Si seulement elle avait su plus tôt, si seulement elle avait pu se mettre à sa place. Mais Reese, elle n’en savait rien. Elle le voyait comme un homme insensible, celui qui avait tué son copain de sang-froid. Elle l’avait volontairement déshumanisé de sorte à ce que ce soit plus simple de le détester. Il fait un mouvement vers elle, s’excuse – enfin - et pose ses mains sur les siennes. Des sentiments contradictoires se mélangent en elle ; le soulagement de l’entendre s’ouvrir enfin mais aussi la colère d’avoir été si égoïste. Elle n’a pensé qu’à sa souffrance, sans avoir imaginé une seule seconde celle de son frère. Elle aurait voulu être plus forte. « J’te crois. » Péniblement, elle esquisse un léger sourire. Le chemin est encore long mais le plus difficile a été fait. « J’suis désolée de ne pas avoir été d’une grande aide. » Elle ne lui a pas facilité la tâche, elle en est consciente à présent. « Pleure pas s’teu plait. » C’est si déroutant de le voir dans cet état. Un grand gaillard comme lui. Elle se sent tellement démunie face à ses larmes. Reese quitte sa chaise, prend la main de Jayden pour le relever à son tour et l’attirer contre elle. A défaut d’avoir les mots qu’il faut, elle espère que l’accolade sera suffisante pour combler le vide. Le réconfort de ses bras vaut tout l’or du monde. Ca fait tellement longtemps qu’elle n’a pas eu l’occasion de le serrer contre elle. « Me fais plus jamais ça, Jayden. » Ne m'abandonne plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: we used to have it all (jayden).    Lun 14 Nov - 7:43

We used to have it all
/ Reese & Jayden /
C’est le moment où jamais. Jayden sait que s’il décide d’adopter la même attitude qu’avant, ils n’iront pas loin, ils continueront de s’éloigner. Reese continuera à lui en vouloir, à le détester, à le prendre pour quelqu’un qu’il n’est pas. Il est en conflit avec cette tendance à ne rien dire, et son envie, ce besoin surtout, de s’expliquer, de parler. Il sait bien, au fond de lui, que s’il ne s’ouvre pas à sa sœur, il ne le fera avec personne d’autre. Pas avec le psy, pas avec Blake, pas avec ses collègues, avec personne. Et il continuera de vivre comme ça, avec ce poids immense sur la conscience qui a tendance à l’attirer vers le bas. Il n’arrive pas à dormir, il n’arrive pas à se regarder dans un miroir. Il ne sait plus vivre, il s’est habitué à survivre tout simplement, se contenter du minimum vital. Pour se protéger, mais à trop l’avoir voulu, à trop s’être concentré sur ce point-là, il a merdé. Jayden le sait bien, et les propos de Reese le confortent dans cette pensée. Il a voulu avoir le rôle du frère protecteur, mais il l’a cassée, sa petite sœur. Elle est brisée, en partie à cause de lui, et Jayden déteste ça. A défaut de pouvoir dire quoi que ce soit pour l’aider, il s’est contenté de ne rien faire et d’avancer en espérant que le temps ferait des miracles. Il a voulu éviter cette conversation mais celle-ci semble plus importante que jamais à présent. Il hésite, cherche ses mots, mais ses larmes finissent par le trahir et prendre le dessus avant qu’il n’ait réellement eu le temps de s’expliquer en profondeur. Dans un état de détresses, qui lui est inconnu, il lui déballe tout ce qu’il a sur le cœur, sa manière dont il a vécu la chose. C’est la première fois qu’il met des mots sur ce qu’il ressent, et si ça lui fait du bien, ça lui fait tout autant de mal. Il craint de ne pas être compris. Il n’ose pas la regarder, sur le moment, et c’est seulement lorsqu’il termine par des excuses que son regard embrumé par les larmes cherche à se loger dans celui de la brune. Reese semblait étonnée, stupéfaite de le voir dans un état pareil. Jayden ne se souvenait pas de la dernière fois qu’il avait pleuré, qu’il s’était laissé aller à ses émotions. Ça l’épuise. Les secondes passent et le cœur du grand blond continue de battre la chamade, en se demandant ce qu’elle allait bien pouvoir lui répondre. Reese brisa le silence, pour lui dire qu’elle le croyait. Elle lui souriait légèrement, et Jay de pinça la lèvre inférieure. Elle lui demandait de ne pas pleurer, qu’elle était désolée de ne pas l’avoir aidé plus que ça. Il secouait la tête. Il ne lui en voulait pas, lui. Il n’avait pas dit ça dans l’attente de recevoir des excuses à son tour. Tout ce qu’il souhaitait, c’était de les voir se réconcilier, s’apprivoiser à nouveau. « T’as pas à être désolée. » Répondit-il en continuant de balayer les larmes sur sa joue. « Nan je pleure pas, c’est une illusion d’optique. » Fierté qui parlait, comme d’habitude, le blond sourit légèrement, alors qu’il se laissait faire lorsque Reese l’incitait à se relever, pour l’étreindre. Jayden se laissa faire, resserra ses bras autour de sa silhouette, non sans sentir une énorme vague de soulagement le submerger. Il ferma les yeux, en profitant de ce moment, sans pouvoir se rappeler de la dernière fois qu’ils s’étaient étreints. Ça lui faisait tellement de bien, sur le moment, comme une grosse bonne dose de baume sur le cœur. « Plus jamais. » Lui assurait le ravitailleur, en profitant encore quelques secondes de cette étreinte. Il embrassa sa tempe, tandis qu’il semblait se ressaisir un peu. Il riait légèrement. « Bon, on va enfin pouvoir les manger, ces fameuses pâtes… ! » Dit-il, en espérant ne pas les avoir ratées. Il ne regrettait pourtant pas la conversation, surtout pas puisque l’issue de celle-ci était encourageante. Il s’éloigna alors pour pouvoir sortir les pâtes de la casserole, soulagé et dans l’optique de passer une bonne fin de soirée avec sa sœur.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we used to have it all (jayden).    

Revenir en haut Aller en bas
 
we used to have it all (jayden).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés-
Sauter vers: