(MATT') cut the cord, it's all over for you

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (MATT') cut the cord, it's all over for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 0:25


Matthäus Freudrik Lapointe
/ citation citation citation /

âge ≡ Je suis âgé de tout juste trente-neuf ans et je dois avouer que mon âme me fait sentir encore plus vieux. date et lieu de naissance ≡ Je suis né à Val-Brillant au Québec le 18 octobre.  origines ≡ Je suis majoritairement québécois, mais j'ai des origines Allemande et je les apprécie. ancien métier ≡ Avant, j'étais PDG d'une compagnie d'arme légère, fervent distributeur de l'armée Canadienne. Avant, j'étais militaire, je conduisais  des chars d’assauts, j'aimais ce travail. ancien lieu d'habitation ≡ Le berceau de ma vie, c'est là que je suis né, c'est là que j'ai grandi et c'est là que je vivais. statut civil ≡ Je suis célibataire. orientation sexuelle ≡ hétérosexuel. situation familiale ≡ Je viens d'une famille nombreuse, mais malheureusement, je les ai tous perdu. Mes frères, mes soeurs, mon père, ma mère, mes oncles, ma tante, mes cousins, cousines, j'ai tout perdu. date d'arrivée au camp ≡ Je viens tout juste d'arriver, je dois avouer que je n'ai pas vraiment calculer, mais je vous dirais quatre semaines environ. place dans le camp ≡ Je suis instructeur de défense dans la populas civil aptitudes de survie ≡ J'ai connu tellement de situation dans ma vie que mon champ de compétences est assez large. Grâce à la chasse et l'armé, j'ai une facilité au camouflage, à la traque, au fonctionnement de véhicules en tout genre et grâce à mon travail, je connais très bien les armes. armes de prédilection ≡ Il y a le vieux couteau de chasse de mon père que je n'ai jamais abandonné, il ne m'abandonne jamais, tout comme mon Fusil automatique C7A2. traits de caractère ≡  impulsif - explosif - protecteur - têtu - rusé - intelligent - stratège - renfermé - distant - froid.
the killer within

(i) Je n'ai jamais vraiment été violent. Malgré mon passé dans l'armée, ou mes connaissances pour les armes, je n'ai jamais été prompt à la violence. J'ai toujours préféré la douceur et le calme pour régler toutes sortes de situations. À quoi bon être violent ou agressif quand on peut trouver une solution au calme. J'avouerai que si cela reste la seule solution, la violence sera de mise. Je sais me battre, me défendre. Je n'irai jamais dire que je suis en permanence calme, car pour ceux que j'aime, je suis prêt à tout, vraiment tout. (ii) J'ai toujours été dévoué à mon pays, c'est bien la raison pourquoi j'ai finis par m'engager très tôt. Mon père militaire actif, j'étais bien encadré et vu ma passion pour les moteurs et tout ce qui possède des roues, j'ai finis dans les chars d'assauts, le boulot de rêve quoi. J'aimais tellement mon travail, mais j'ai tout lâché lorsque mon père est décédé. Je n'ai pas supporté cette perte, je me devais de faire quelque chose pour empêcher d'autres familles de souffrir et pour y arrivé, il fallait que je protège nos soldats. La seule façon que j'ai trouvé fut de monter cette compagnie d'armes légères. (iii) L'épidémie m'a tout prit. Je n'aurais pas cru perdre ma famille un jour, du moins pas de cette façon. Je croyais que je serais le premier à partir d'entre nous tous du moins dans les enfants. Mon père était déjà décédé depuis quelques années et en quelques semaines, j'ai tout perdu. Au début se fut mon oncle et ma mère, tous deux disparus ensemble. Puis encore un oncle, suivit de peu par une soeur, puis un frère... Puis une autre soeur. À la fin, il ne restait que Sunny et moi. Il ne me restait qu'elle, elle n'avait que dix-sept ans à sa mort. C'était le bébé de la famille. Nous l'avions protégée, éloigné de tout pendant des années et avec cet épidémie, elle n'était jamais resté seule, jamais. Jusqu'à ce que je fasse cette minuscule erreur. Elle est morte dans mes bras, par mes mains. (iv) Depuis la mort de ma famille et cette tentative en veine de savoir si mon petit frère était toujours en vie, j'ai pris la décision de n'approcher personne. Je n'aurais plus la force de perdre quelqu'un et vaux mieux être seul dans ce genre de situation. Je crois même que j'ai finis par perdre la tête avec le temps. Je me parlais à moi-même. C'était même parfois effrayant, mais je ne m'en empêchais pas étant donné que rien ne valait vraiment la peine pour moi. (v) J'ai un fils qui aurait dix-neuf ans aujourd'hui. Depuis la mort de mon père je ne le vois plus et il doit sûrement être mort, tout comme le reste de ma famille. Je ne peux pas dire que se manque d'action de ma part est pardonnable, car non, je ne me le pardonnerai jamais. J'ai perdu la descendance de ma famille et je crois bien qu'il m'en voudrait à mort de l'avoir abandonner. J'ignore si sa mère l'a éloigné de moi par choix, ou c'est lui qui a décidé de m'oublier. Je ne pourrais jamais lui en vouloir, j'ai changé. (vi) Je suis arrivé au campement il y a quatre semaines et il faut dire, par chance que les armes ne rentre pas sur le terrain, on réduit les chances que je m'arrache la vie. Depuis que je suis arrivé, je n'ai envie de rien. Quelques jours plus tôt, j'avais eut cette discussion avec Jake qui m'a fait réalisé que je ne voulais que mourir. Jake m'a abandonné devant Astoria, il n'avait pas envie de devenir membre d'une communauté, il tenait trop à ses armes pour les abandonner.
weekly appointment

≡ qui étiez-vous avant que l'épidémie se déclenche ? J'étais un fabriquant d'armes légères dédiées à l'armée canadienne. J'avais créé cette entreprise pour protéger nos soldats, leur permettre de revenir en vie. Je consacrais ma vie à ce travail, ou encore à ma famille. J'étais quelqu'un de très familial, j'étais prêt à tout faire pour eux. Je crois même que j'ai perdu de vu une partie de ma famille à cause de ce boulot. Je pourrais même dire que j'ai perdu de vu mon fils à cause de mon boulot.
≡ comment avez-vous changé depuis le début ? Certaines personnes ne changent pas, tout comme d'autre disparaissent derrière ce qu'ils ne sont pas. Si jamais je croisais quelqu'un qui me connaissait, il serait impossible de me reconnaître. Je n'ai aucune changement physique, mais sur le plan caractère, je ne suis plus le même. Malheureusement. Détruit par plusieurs situations passés, on saurait comprendre pourquoi j'ai changé. Tellement de perte qu'on finit par devenir l'image de ce qu'on vit... le désespoir.
≡ combien de rôdeurs avez-vous tué ? combien d'humains ? pourquoi ? Je dois avouer que j'ai fait beaucoup pour éviter l'élimination des rôdeurs, mais à chacun d'entre eux tué, je l'acceptais sans remords. Je ne les ai pas compter, mais ce fut vraiment en dernier recours que je tuais des rôdeurs. Depuis l'épidémie, j'ai arraché la vie à une seule personne. La plus grande perte de ma vie, le déclin de mon malheur. Elle avait été infecté, je n'ai pas eut le choix.
≡ qu'attendez-vous d'astoria ? C'est peut-être stupide à entendre, mais j'ai besoin d'un peu d'espoir et je vois en cette communauté l'espoir qui me manque. Je suis près à m'investir dans ce nouveau départ, malgré le fait que je peux paraître complètement détaché. J'ai besoin qu'elle me donne une raison de ne pas m'exploser la tête. Je dirais même, une vie sans excès, sans mort supplémentaire, à la limite sans attachement, mais dans un monde de vivant.
≡ qui avez-vous perdu ? Qui j'ai perdu ? Qui j'ai perdu! J'ai tout perdu, je les ai tous perdu. Mon père le premier, des afgans qui me l'ont prit, mais ce n'est pas l'épidémie. J'ai perdu ma mère, mes frères, mes soeurs, mes oncles et tante. J'ai même perdu celle qui partageait ma vie avant l'épidémie. Je pourrais dire comment chacun d'entre eux sont mort. La mort la plus dévastatrice fut celle de ma cadette, mon petit ange, celle que j'avais su gardé en vie depuis le début. Elle est morte dans mes bras, par ma main.
≡ quel(s) espoir(s) vous reste-t-il ? Aucun. Je n'ai plus aucun espoirs. J'aurais pu croire au fait que mon dernier frère, Floyd soit en vie, mais je n'y crois plus depuis longtemps. Même l'espoir de vivre n'existe plus. Si je peux donner ma vie pour sauver Astoria, je le ferai les yeux fermer. Peut-être qu'une lueur reste encore à ce qu'il nous soit possible de vivre en communauté sans perdre un être cher. Mais non, aucun espoir vit en moi, aucun espoir assez grand pour être partagé.
RIUM, Andie
âge ≡ vingt-trois ans. fuseau horaire ≡ Fuseau horaire du Québec! comment êtes-vous tombé sur le forum ? ≡ Une amie qui m'a fourni de la bombe   Je la haïs. fréquence de connexion ≡ environ 3 jours sur 7. des questions ? des suggestions ? ≡ Je n'ai rien à l'esprit     . un dernier mot ? ≡ Je la haïs        


Dernière édition par Matt Lapointe le Sam 22 Oct - 4:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 0:25

pretty much dead already
/ broken glass /
/ I will not die, I'll wait here for you /
J'avais quitté la maison seulement un peu plus d'une heure, à peine deux heures. Je lui avais dit de rester à l'intérieur, de ne laisser entrer personne, de ne même pas prendre la peine d'aller chercher du bois au cabanon. Je n'étais pas partit bien longtemps, pourtant...La semaine précédente, j'avais perdu un frère. Il ne restait plus que nous trois et je faisais tout pour les garder en vie. Il faut dire qu'il avait toujours eut son petit côté bien rebelle à lui. Il était bon pour me contredire, pour faire l'inverse de ce que je pouvais bien lui dire. Ce qui a fait qu'il ne restait que Sunny et moi. Sunny, c'est qu'un surnom, son petit nom que je lui donnais. Depuis sa naissance elle illuminait mes journées. Toujours joyeuse et naïve sur les bords. Il me restait impossible de ne pas sourire en la regardant. Elle et ses beaux cheveux blond interminable. Elle savait me calmer par sa présence, mais cette fameuse dernière journée avec elle m'a changé. Il me restait impossible d'être calme juste à y penser. J'étais de retour de mon ravitaillement, j'avais pris soin de barricader la maison avant de partir et à mon retour, la porte arrière était ouverte. Je me souviendrai toujours de ce sentiment brise coeur qui m'a traversé la colonne vertébrale à m'en donner des chocs électriques au cerveau. D'un pas de course j'ai traversé la rue abandonnant le sac rempli de provisions. Val-Brillant était calme comme ville depuis le début de l'épidémie, même très calme. Pour croiser un rôdeur il fallait vraiment porter malheur, car c'était une petite ville et il n'y avait presque personne depuis. J'ai sauté la clôture et contourné la maison. Aucun bruit en sortait, c'était le calme plat, c'était trop calme. J'ai regarder partout autour du terrain, mais rien, toujours aussi calme. Je me suis retourner vers la maison lorsque des sanglots me vinrent à l'oreille. Sunny. J'ai courus jusqu'à la maison et je suis resté bête à la voir au sol en position feotale. C'était une vision d'horreur, je la voyais en sueur, mais ce n'était ce qui m'alertait le plus. Elle débordait de sang, son chandail en était imbibé et elle avait une main tremblante avec un couteau tout près d'elle. Elle fini par lever les yeux vers moi et elle se plaque contre le mur et secouant la tête de gauche à droite. Elle ne voulait pas que j'approche. L'inquiétude me tenaille les entrailles et je m'approche d'elle. Plus j'avançais, je me rendais compte qu'elle était pas seule. Pas très loin d'elle un corps couvert de terre gisait au sol. Les cheveux presque tous arraché, un troue béant à la tête. Je me suis rué sur elle la prenant dans mes bras. Je ne suis pas dupe, je ne suis pas con, je savais ce qui était arrivé. Je l'ai collé à moi et j'ai regardé au loin. En fermant les yeux j'ai sentis ses bras passer autour de moi, elle s'accrochait. Je sentais son corps trembler. Elle allait mourir et je ne pouvais rien y faire. Je l'ai serré à mon plus fort et j'ai sentis la vie la quitter. J'ai fermé les yeux en sentant une larme glisser sur ma joue. Je me suis laissé tomber au sol la gardant près de moi. Je lui ai caressé les cheveux d'une main et sortit mon couteau de l'autre. J'attendais le moment que le virus prenne sa place. Je ne l'aurais pas abandonné à ce genre de vie, ou plutôt ce genre de mort. Sous mon bras je la sentais s'agiter. J'ai resserré mon bras autour d'elle pour l'empêcher de bouger, pour l'empêcher de mordre. J'ai resserré ma main contre le manche et d'un cou, je lui ai enfoncé sous le menton jusqu'au cerveau. Elle a gigoter un moment avant de s'éteindre définitivement. Mon regard est resté sec, même froid. Je l'ai poussé sur le côté sans lui jeter un regard de plus. J'ai retiré mon couteau et j'ai quitté la maison sans me retourner.
/ in my time of dying /
J'étais seul depuis tellement longtemps que j'en avais même oublié comment cela pouvait fonctionner avec d'autres personnes. Depuis la mort de ma famille je ne faisais attention à rien, à personne, qu'à moi. Je faisais tout pour ne croiser personne, pourtant je n'ai pas su garder de bonne distance. Après plus de trois mois seul, je suis tomber sur cet homme dans un vieux garage abandonné. Nous devions sûrement avoir les mêmes besoins. Il ne restait pas grand chose dans les frigos éteint et sur les tablettes, mais quand on voyage seul, on est un peu égoïste sur les bords. Je n'ai aucune idée comment, ni pourquoi, mais j'ai finis par lui faire confiance. Au lieu de partir chacun de notre côté, nous avions prit le même chemin. C'était un américain, pur et dure. J'ignore pourquoi j'ai choisis de rejoindre le pays voisin, mais je l'avais fait. Il me parlait d'un anglais médiocre, mais c'était à tout point fait rassurant de tomber sur quelqu'un comme lui. Ancien militaire, lui aussi, il en avait vu des vertes et des pas mûres. Son visage montrait toutes les étapes de sa vie et j'avouerai que sous les flammes de notre feu de bois, c'était encore plus présent. Le regard vide et dure, on pouvait facilement voir qu'il avait eut une vie difficile. C'était sûrement pour cette raison que j'avais décidé de le suivre au départ. Il aurait pu être mon père par son âgé, jeune père, mais il aurait pu. Sa peau était crevassé par un passé de drogue, sûrement du à un stress post-traumatique. Son silence lourd savait garder les discussions à l'écart de nous. Il était rare que nous en sentions le besoin. Je me souviens de cette nuit où il a lever les yeux vers moi, assit de l'autre côté du feu. Oui, je sais, un feu, mais quelle idée stupide. Nous étions dans une vielle cabane, les lueurs en étaient donc dissimulées. Il a levé les yeux et m'a fixer jusqu'à ce que j'en perde patience. « Quoi ? Tu veux quoi ? » Je l'ai regardai à mon tour agacé. Pourtant il savait très bien que je détestais être fixé de cette façon. J'allais me redresser quand il me fit signe de me rasseoir. C'est en soupirant que je me suis installer de nouveau sur cette caisse de lait vide. Je l'ai fixé à mon tour. « Écoute gamin, ne crois pas que je n'ai pas vu que tu te déchires. » J'ai froncé les sourcils et me suis appuyé contre la poutre derrière moi. J'ai croisé les bras sans pour autant ajouter quelque chose. Quand je dis qu'on ne discutait jamais vraiment, c'était le genre de soirée que je n'aimais pas. « Tu ne m'as jamais parlé de toi et je m'en fiche, mais si tu ne tiens plus à la vie, qu'est-ce que tu peux bien faire encore en vie ? » Je l'ai regardé à nouveau et je me suis mit à me poser la question. Je n'avais plus réellement de raison de rester en vie et pourtant je me battait encore pour que mon coeur batte. J'ai pris cette canette de bière que j'avais délaissé quelques minutes plus tôt et je l'ai porté à mes lèvres. Vide. Je pousse un soupire et la lance au loin. « Jake, je crois que c'est inutile de parler de ça, je suis en vie, je suis en vie. » Il roule les yeux et allonge ses jambes pour les appuyer au loin, lui installer au sol même. Il se laisse tomber vers l'arrière, les deux mains derrières la tête. « Tu prends le premier tour de garde le jeune. » Le jour suivant, nous avions repris la route comme si la discussion n'avait jamais eut lieu et pourtant je me posais toujours cette question. Il avait raison, qu'est-ce que je faisais encore en vie après toute cette merde ?


Dernière édition par Matt' Lapointe le Jeu 20 Oct - 4:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 1:02

Ouuuh toi t'es très très mignon
Et personnage intéressant, j'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP !
Bienvenue ici

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 2:40

Oho que j'aime quand on me dit ça
Moi aussi j'ai bien hâte de voir ce que ça va donner en rp !
Merciii beaucoup !!
Va nous falloir un lien et si je suis aussi folle que je le crois j'ai même une petite idée
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 2:43

Ooooh ben n'hésite pas à venir me trouver pour m'en toucher un mot alors, je t'attends à bras ouverts

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 2:48

J'arrive dans peu de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 3:31

Jensen, l'homme de ma vie
Bienvenue ici bogoss
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 3:32

Ooh, merci beaucoup belle brune parfaite !!
Elle me dit quelque chose, mais je ne me souviens plus où je l'ai vu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 5:07

bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 6:56

Bienvenue sur NTY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 7:49

bienvenue parmi nous ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/09/2016
MESSAGES : 380
IDENTITÉ : sleepyhead; amélie
FACECLAIM : théo james (shiya), the neon demon (gavin james), vic
MULTILINKS : clive le rêveur, beck le branleur
POINTS : 91

STATUT CIVIL : cœur trompé, abusé, qu'il n'arrive plus à faire battre.
ANCIEN MÉTIER : ancienne gloire du baseball, une tête éphémère dans les magazines, un nom que l'on scandait dans les stades.
PLACE DANS LE CAMP : technicien en gestion du ravitaillement, il trie la bouffe pour que tout le monde ait sa part.
ARME DE PRÉDILECTION : une batte de baseball, comme l'extension de son bras, qui ne le quitte jamais.
ÂGE : vingt-neuf années de perdues, de ratés, de peut-être.


MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 12:14

bienvenue, t'es beau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 02/08/2016
MESSAGES : 1477
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : gal gadot, avatar @hepburns, signature@hallers.
MULTILINKS : elsie la sauvageonne, ofelia la montagnarde et murphy le looser.
POINTS : 1074

STATUT CIVIL : future maman à contrecoeur, le coeur retourné par cet homme qui refuse de la laisser affronter cette épreuve seule.
ANCIEN MÉTIER : lieutnant colonel dans les forces armées us, la belle était une militaire entièrement dévouée à son pays.
PLACE DANS LE CAMP : avant, l'amazone était à la tête des opérations hors du camp, fière chef du ravitaillement. maintenant, c'est une vulgaire surveillante à la frontière nord.
ARME DE PRÉDILECTION : la belle manie l'épée, une arme trouvée par hasard lors d'une mission. margot est aussi particulièrement douée avec le fusil d'assault qu'elle maniait avant.
ÂGE : trente-quatre longues années, trop longues au goût de la belle qui cherche la force de continuer.


MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 12:33

BIENVENUE PAR ICI, courage pour cette fiche et n'hésite pas si tu as la moindre question si tu pouvais juste enlever l'apostrophe de ton pseudo s'il te plait I love you

_________________
▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️
| with shortness of breath, i’ll explain the infinite, how rare and beautiful it truly is that we exist.

#QUEEN:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/ http://nottomorrowyet.forumactif.org/
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 11/10/2016
MESSAGES : 897
IDENTITÉ : native route/mel
FACECLAIM : diego luna (odistole)
MULTILINKS : billy & ronan
POINTS : 756

STATUT CIVIL : divorcé, sans enfants, mais il considérait ceux de sa femme comme les siens, et ils lui manquent beaucoup.
ANCIEN MÉTIER : cuistot dans un petit resto mexicain à Portland
PLACE DANS LE CAMP : technicien en gestion de conservation
ARME DE PRÉDILECTION : n'importe quelle arme blanche, pour le reste, il ne sait pas viser
ÂGE : trente-huit ans


MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 13:02

*inspire un grand coup* JENSEEEEEEEEEEEEEEEN ahem, pardon, cet homme me rend toute chose super choix d'avatar en tout cas, j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche! I love you

_________________

Keep Breathing
Some people choose to see the ugliness in this world. The disarray. I choose to see the beauty... To believe there is an order to our days, a purpose. I know the things will work out the way they're meant to.

feu cullen, à jamais dans nos coeurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t527-cullen-keep-on-haunting-me http://nottomorrowyet.forumactif.org/t539-cullen-silent-in-the-trees
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 19/09/2016
MESSAGES : 682
IDENTITÉ : lélia
FACECLAIM : katheryn winnick ©hepburns
MULTILINKS : quinn forman, la détraquée.
POINTS : 905

STATUT CIVIL : de nature seule, ton coeur est comblé par hunter depuis un certain temps.
ANCIEN MÉTIER : anciennement militaire tu as pourtant vite compris que le système été corrompu.
PLACE DANS LE CAMP : tu fais partis de la première équipe de ravitaillement.
ARME DE PRÉDILECTION : tu t'armes principalement d'une machette mais durant ton voyage tu as trouvé une épée assez pratique pour découper des têtes donc tu t'en sépare rarement.
ÂGE : tu foules le sol de cette terre depuis maintenant trente-sept années. guerrière tu ne comptes pas abandonner maintenant.


MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   Jeu 20 Oct - 13:05

jensen SEXY ackles.. je meurs..
bienvenue et bon courage pour la fin de ta fiche

_________________
on évite pas l’inévitable.
"si je pouvais lui décrocher la lune, je le ferais. Avant il n'y avait rien qu'un homme à part et solitaire". ▬ i wanna build you up and pick you apart. let me see the dark sides as well as the bright.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t178-felicitations-tu-vas-bientot-toucher-le-fond-cest-bien-kai-haner http://nottomorrowyet.forumactif.org/t192-n-est-pas-peur-je-suis-la-maintenant-kai-haner
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (MATT') cut the cord, it's all over for you   

Revenir en haut Aller en bas
 
(MATT') cut the cord, it's all over for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (m) - ZAC EFRON ou MATT LANTER - Sebastian T. Fitzpatrick
» Matt Lanter
» The Matt Smith Company. ~
» Sunny is here ! :)
» Me Voici Me Voila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: this sorrowful life :: quarantine :: les fiches abandonnées-
Sauter vers: