it looks like you might be one of 'em (devon)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 it looks like you might be one of 'em (devon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 17:18


devon holloway
/ please don't make any sudden moves /

âge ≡ Vingt-six ans si le compte est bon, les rides n'ont pas encore d'emprise sur moi. date et lieu de naissance ≡ C'était un 13 Juin, quelque part dans l'État de Washington, ça n'a plus vraiment d'importance maintenant.  origines ≡ Américaines de mon père et un peu d'irlandais de ma mère. ancien métier ≡ La vérité c'est que je m'occupais de l’administration dans un commissariat, mais on me pense ancien policier ou du moins, mon ancien groupe le pensait. ancien lieu d'habitation ≡ Vancouver, dans le Sud de l'état de Washington. statut civil ≡ Célibataire par choix, c'est impossible pour moi de m'attacher à une personne, pas dans ses conditions, pas tel que je suis. orientation sexuelle ≡ Homosexuel, il m'arrive pourtant de trouver certaines femmes attirantes, mais le corps d'un homme me plait bien plus. situation familiale ≡ Il me reste une sœur, seulement une sœur et je ne la laisserais jamais s'éloigner de moi. date d'arrivée au camp ≡ Depuis deux semaines seulement, je viens juste de découvrir cette ville. place dans le camp ≡ Sans doute à la surveillance, côté ouest par exemple ou pêcheur. aptitudes de survie ≡ Maîtrise d’aïkido et de fusils d'assauts, connaissance du monde extérieur et des rôdeurs. armes de prédilection ≡ Le bâton, le sabre et également les fusils d'assaut, peu importe le genre. traits de caractère ≡ Souriant, menteur, protecteur, coléreux, taquin, égoïste, joueur, observateur, drôle, impulsif.
the killer within

(i) c'est un excellent menteur, c'est comme ça qu'il survit et ce n'est jamais pour faire du mal, simplement pour se protéger lui et les siens. (ii) il aime tuer, ou plutôt, il aime tuer les rôdeurs, ça lui permet de se défouler, mais il a peur de retourner à la vie en communauté à cause de ça (iii) si le bâton est son arme de prédilection, c'est pour éviter d'avoir à tuer les humains, pour éviter de devenir un meurtrier comme d'autres, mais heureusement pour lui il en a une bonne maîtrise et peut se défendre avec ça. (iv) il prétend être policier parce qu'il a trouvé l'uniforme d'un policier quand tout a commencé et qu'il l'a enfilé, il s'occupait en fait seulement de l’administration dans un commissariat, mais ainsi les gens lui donnent plus d'importance et ne s'en débarrassent pas. (v)il devient très protecteur avec ceux qu'ils considèrent comme sa famille et après avoir perdu son jeune frère, il ne supporte plus de perdre qui que ce soit, faisant son possible pour protéger tout le monde, même si parfois ce n'est pas une bonne chose.
weekly appointment

≡ qui étiez-vous avant que l'épidémie se déclenche ? J'étais... Policier avant tout ça. Je trouvais du sens dans ce que je faisais. Aider les gens, en sauver parfois, c'était gratifiant je dois l'avouer et j'avais l'impression de faire quelque chose de ma vie. Maintenant, les choses ont changé et je me sens bien loin du policier que j'étais. J'espère au moins avoir gardé ce désir de faire les choses bien, d'aider les gens.
≡ comment avez-vous changé depuis le début ? Je me suis renforcé, c'est votre seul choix lorsque vous vivez dehors avec ces choses, lorsque survivre est votre seul et unique but. Je me suis adapté. J'ai fait des choses dont je ne suis pas fier évidemment, mais parfois on a pas d'autres choix. Je suis devenu plus courageux et étrangement, j'ai développé plus de peurs aussi. J'ai changé oui, mais peut-être que j'aurais préféré rester comme j'étais avant, quand tout semblait si facile, si paisible.
≡ combien de rôdeurs avez-vous tué ? combien d'humains ? pourquoi ? Des rôdeurs ? Oh je ne sais pas exactement, une vingtaine ou sûrement plus ? Des humains ? J'en ai tué six, ceux-là je ne pourrais jamais oublier. C'était eux ou moi, j'ai pris ma décision. C'est comme ça maintenant, votre vie contre la leur et personne n'a son mot à dire. Je l'ai fait parce qu'il fallait le faire et si je n'avais pas trouvé cet endroit, j'aurais sûrement continué pendant la suite de mon parcours, c'est sûr. Je dois me protéger et je dois protéger ma sœur, peu importe le prix à payer sur ma conscience.
≡ qu'attendez-vous d'astoria ? Une certaine forme de paix ? Un bien-être ? Un retour à la normal ou du moins en partie ? Je ne pourrais pas le dire exactement, mais au moins ici on est en sécurité, pour le moment en tout cas. On n'a pas à dormir à moitié seulement et à sursauter au moindre bruit, on a pas à être constamment sur ses gardes au point d'en avoir les nerfs qui lâchent. J'attends de pouvoir revivre tout simplement, pas de survivre constamment. Ce n'est pas trop demandé j'espère.
≡ qui avez-vous perdu ? Mes parents, quand tout ça a commencé et mon... petit-frère. Désolé, c'est encore récent, j'ai du mal à en parler. Je n'ai pas réussi à le protéger, à le sauver et ces gens, ces enfoirés, ils l'ont... C'était affreux, je ne pourrais jamais me le pardonner. Mais il me reste ma soeur, je dois encore veiller sur elle. Alors j'essaie de ne pas penser à ceux que j'ai perdu, mais ceux qu'il me reste.
≡ quel(s) espoir(s) vous reste-t-il ? Un espoir ? Je ne me pose pas la question à vrai dire, je ne me la suis jamais posé. Est-ce que tout ça va finir un jour ? Est-ce qu'il y a un espoir de pouvoir revenir à notre vie d'avant ? J'en sais rien. Je n'ai pas vraiment d'espoir, mais disons que je ne suis pas négatif non plus. Les espoirs ça fait mal lorsqu'ils s'avèrent n'être qu'une illusion et il y a déjà assez de quoi souffrir en ce moment, mais j'aimerais un mieux oui, j'aimerais que ça s'arrange. Je n'en ai pas l'espoir, mais si je peux aider à faire quelque chose de meilleur alors je n'hésiterais pas une seconde.
Sushi, Thibaud
âge ≡ 21 piges. fuseau horaire ≡ Celui de Paris. comment êtes-vous tombé sur le forum ? ≡ Bazzart pardi ! Mais il me semble que j'avais vu le titre dans les projets à l'époque parce qu'il me parlait déjà. fréquence de connexion ≡ 5/7j environ. des questions ? des suggestions ? ≡ Nop mon général, c'est déjà parfait. un dernier mot ? ≡   .


Dernière édition par Devon Holloway le Lun 31 Oct - 16:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 17:18

pretty much dead already
/ mama, just killed the man /
J'étais en train de taper un rapport sur l'ordinateur, ennuyé par mon job comme la plupart des gens quand j'ai vu deux de mes collègues entrer en panique, du sang sur leur uniforme. " C'est le bordel dehors ! Les morts se relèvent putain ! Attrapez toutes les armes que vous pouvez, vite ! " Tout le monde était surpris, mais c'était dur à croire. Ce n'est que lorsque des personnes décharnés et plein de sang sont entrés et ont mordu l'un des deux que tout le monde s'est mis à paniquer. Les morts revenaient à la vie et ils en avaient après vous. Je n'avais pas subi la formation des autres, j'avais vaguement appris à tenir une arme, mais c'est tout. J'ai donc décidé de fuir, je ne pouvais rien faire. Il me fallait passer par les cellules, il y avait une porte de sortie par là. Je m'y suis donc dépêché, attrapant quand même un pistolet au passage, au cas où, mais l'homme en garde à vue qui y était retenu se jeta sur moi au moment où je passais et me poussa contre un mur. Ma tête cogna violemment le mur, mais je pris sur moi pour résister face à ses coups. J'utilisais mes techniques apprises à l'aïkido pour le mettre à terre. C'était mes parents qui m'y avaient inscrit quand j'étais petit. J'ai toujours été un garçon turbulent, qui avait besoin de se défouler et ils pensait que ça me calmerait. C'est sûr que ça aidait, mais il y avait toujours cette colère en moi, ce besoin de me défouler. Le prisonnier parvint cependant à échapper à ma prise et tenta de m'étrangler. J'ai réussi à attraper mon arme avant de tirer dans son torse, le faisant relâcher son emprise. J'inspirais pour reprendre de l'air, le voyant se vider de son sang. Mais cela ne l'empêcha pas de se jeter sur moi à nouveau et instinctivement, j'ai tiré une seconde fois, dans son crâne et du sang éclaboussa jusqu'à mon visage. Je me suis reculé, choqué d'avoir tué pour la première fois avant de me mettre à déglutir, dégoûté. Faisant fi de la culpabilité, je continuais mon chemin, sortant du commissariat pour découvrir l'état dans lequel le monde se trouvait. C'était l'apocalypse, la fin du monde telle qu'on la connait.

Je revenais vers le camp, du bois plein les bras lorsqu'un craquement se fit entendre. « Là-bas. » Je regardais dans la direction que m'indiquait celui qui m'avait accompagné à la collecte avant de voir l'un de ces rôdeurs s'avancer vers nous. « Je m'en occupe. » Je posais les bouts de bois par terre et attrapait le bâton dans mon dos pour lui faucher les jambes avant de le planter dans son crâne. « Bien joué, ça se voit que t'as suivi un entraînement. » Je souriais légèrement avant de reprendre mes bouts de bois et de continuer la route. Une fois au camp, je posais mes trouvailles avant que mon frère ne court vers moi et saute dans mes bras. Je l'attrapais, souriant, heureux de le revoir avant de le garder contre moi. Théo n'avait que dix ans et tout ça l'avait traumatisé, mais c'était normal pour un garçon de son âge. Il tenait son nounours dans la main, il ne le lâchait plus depuis ce jour là. C'était monsieur Dede, il l'avait appelé comme ça par rapport à moi. « J'ai eu peur que tu reviennes pas ! » « T'en fais pas mon grand, ton frère ne peut pas mourir si facilement, c'était un flic avant quand même. » Evidemment, c'était faut. C'est juste qu'en sortant du commissariat, je suis tombé sur le corps d'un de mes collègues habillé de son équipement de policier et je l'ai enfilé, il offrait une meilleur protection. Quand notre groupe de survivant s'est formé petit à petit, je leur ai alors dit que j'étais un policier, pour m'assurer d'avoir une bonne place dans le groupe et pour être sûr que personne ne me laisserait de côté. Depuis, ce mensonge me suit et tout le monde fonde des espoirs en moi qui sont inutiles. Mais j'avais besoin d'eux pour aller chercher ma famille et ils m'ont aidé. « Bon et quand est-ce que tu m'apprendras à me défendre ? Apprends-moi à tirer ou même ton aïkido je m'en fous, mais apprends-moi quelque chose. » Eva était téméraire, peut-être trop pour son propre bien, même si elle n'avait pas totalement tort. Elle n'avait que dix-neuf ans à ce moment, je ne pouvais pas la pousser à tuer, j'étais sans doute trop protecteur. Ma ville natale n'était pas très loin de là où je vivais, quand je suis arrivé chez moi, mes parents étaient transformés. J'ai dû les tuer de mes propres mains avant de découvrir Eva et Théo enfermés dans un placard. Ils allaient bien et j'étais soulagé quand je les ai trouvés. « On verra ça Eva, mais pour le moment tu pourrais aider pour la cuisine par exemple ? » J'avais développé un rapport particulier à la mort. Je ne me gênais pas de tuer des rôdeurs et au contraire, ça m'apportait une sensation étrangement agréable. En fait, ça me permettait de me défouler et ce sentiment me faisait peur, même s'il était naturel désormais. Il fallait les tuer pour survivre. Mais ce qui m'inquiétait le plus, c'était les vivants. Tuer les morts me permettait de me défouler, mais je refusais de devenir un vrai monstre et de tuer des humains. J'avais déjà tué et ça avait été affreux, je ne voulais pas que ma sœur subisse ça aussi. Notre groupe était un bon groupe et même si nous en avons perdu en route, nous avons réussi à tenir longtemps.

On mangeait tous, le feu nous éclairait assez pour que l'on se voit et que l'on voit les alentours, pourtant personne n'a rien entendu. Tout à coup, un groupe d'hommes armés nous a attaqué et séparés. Tout le monde s'est divisé pour leur échapper et plusieurs petits groupes se sont formés. J'étais avec ma sœur et il y en avait deux avec nous, deux gars qui nous courraient après avec leurs fusils. « Il faut leur tendre un piège Dev, on ne pourra pas courir éternellement. » Nous avons profité des arbres qui nous entouraient pour nous cacher. Lorsque l'un d'eux s'approcha de moi, je le fis tomber à l'aide de mon bâton et souleva ce dernier, m'apprêtant à lui enfoncer dans le crâne et je sentais déjà un frisson d'impatience parcourir mon corps. Son ami profita de ce moment pour pointer son arme contre mon crâne, il m'avait eu. Seulement, Eva sauta sur ce dernier et planta son couteau dans son crâne, sans hésitation, le faisant tomber à l'avant sur moi, me faisant ainsi tomber sur son complice. Un rôdeur s'approcha à ce moment et ma sœur tenta de retirer le mort d'au-dessus de moi, pour me permettre de m'enfuir, mais le rôdeur s'approcha de trop près et j'en profitais pour pousser sur la tête de l'inconnu sous moi vers sa bouche. Il hurla alors que le rôdeur commença à le dévorer et ma sœur souleva le mort pour que je puisse me relever. « Et Théo, il est où ?! » Au camp. Nous avons donc refait le chemin inverse en courant, mais c'était déjà trop tard. Le camp était vide, mais on pouvait clairement apercevoir une piste dans le sol, comme si des corps avaient été traînés. On a donc suivi cette trace qui nous a amené dans un autre camp. Profitant de l'effet de surprise, j'ai désarmé les trois seuls hommes qu'il y avait avant d'apercevoir l'horreur qu'ils avaient commis. Il y avait trois corps au sol, celui d'une femme et d'une jeune fille de notre groupe ainsi que celui de mon frère. Ils n'avaient plus de pantalon et on pouvait clairement voir du sang le long de leur cuisse, même sur mon frère. Tout contrôle s'est alors échappé. J'ai planté mon bâton dans la gorge de l'un d'eux, la trouant avant de briser la nuque d'un second et de faire tomber un troisième. « Ce que tu as fais à mon frère, tu vas le regretter enfoiré !! » J'ai écrasé son entrejambe, le plus fort possible, le faisant hurler de douleur avant de frapper son crâne encore et encore et encore. Je ne pouvais plus m'arrêter. Je voyais son crâne, le sang continuait à me gicler dessus, mais je ne pouvais pas. « Devon arrête ! Il est mort, c'est bon... » La voix de ma sœur me ramena à la raison. J'étais essoufflé et je me rendis compte de ce que je venais de faire. Je me tournais vers Eva et je vis dans ses yeux de la peur. Je lui avais fait peur. Moi qui refusait de tuer les humains, de peur d'y trouver le même sentiment défouloir qu'avec les rôdeurs, j'avais agi comme un monstre sous la colère. Je fonçais vers le corps de mon frère, le prenant dans mes bras alors que je commençais à sangloter. « Théo, Théo tu m'entends ? Pitié Théo, tout va bien maintenant, je suis là... » Mais il ne respirait plus, il avait du perdre trop de sang. Je ne pleurais pas, pas encore, il me restait une dernière chose à faire. « Eva, ne regarde pas... » Elle comprit, mais ne s'éloigna pas. Au contraire, elle s'approcha de moi et posa une main sur mon épaule, pour me soutenir. J'attrapais mon couteau alors que Théo se mit à bouger. Il ouvrit les yeux et tendis les bras, il s'était transformé. J'approchais le haut de son visage vers moi, de sorte qu'il ne puisse pas me mordre et l'embrassa une dernière fois avant de planter le couteau dans son crâne, pour mettre fin à tout. Ses bras retombèrent et je continuais de le serrer contre moi. Je finis cependant par le reposer, l'allongeant sur le sol avant de voir monsieur Dede juste à côté. J'attrapais sa peluche, l'observant un moment avant de finalement me mettre à pleurer toutes les larmes de mon corps, de hurler ma peine et ma douleur. Ma sœur me pris dans ses bras un moment, pleurant elle aussi avant de se relever. « Il faut partir Dev, on a fait trop de bruit, les rôdeurs arrivent. » J'attrapais la main qu'elle me tendait et la suivit, l'esprit ailleurs. Si elle n'avait pas été là, je les aurais laissé me dévorer.

Astoria. Nous n'avons pas su quoi penser Eva et moi en arrivant face à ces murs. C'était comme un oasis et j'avais peur que ça ne soit qu'un mirage, que ce ne soit qu'un piège. Mais Eva a insisté pour en savoir plus alors nous nous sommes présentés, nous avons intégré la quarantaine comme ils l'appellent et il y a eu le psy bien sûr. Je lui ai menti sur mon métier à lui aussi, mais évidemment il a vu clair dans mon jeu, même s'il n'a rien dit. Ce n'était pas un mensonge bien méchant, il a dû estimer que ça ne servait à rien de me contredire. J'ai tellement menti et prétendu être policier que désormais, c'était devenu une vérité à mes yeux. En revanche, je lui ai confié ma peur de retourner vivre en communauté, après tout ce temps passé dehors. J'avais fais du mal à des gens, même si c'était pour survivre et je lui ai avoué que tuer les rôdeur me permettait de me défouler, mais il n'a pas semblé avoir aussi peur que moi. Il savait que ce serait un peu dur pour moi de réussir à faire confiance aux autres, à vivre en communauté comme la plupart de ceux qui viennent de l'extérieur, mais il estimait, je crois, que ce besoin de me défouler venait d'un sentiment de haine envers les rôdeurs, envers ce qu'ils avaient fait de notre monde. Il ne m'a ainsi pas jugé dangereux, simplement un survivant parmi les autres et même si j'aimerais partager son optimisme, j'ai toujours cette peur en moi. Est-ce que je réussirais vraiment à me remettre de l'extérieur et à vivre avec les autres ? Je ferais un effort en tout cas, pour ma sœur.


Dernière édition par Devon Holloway le Lun 31 Oct - 17:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 17:48

blbl il est beau
bienvenue et courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 18:24

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 18:37

ton vava est canooooon
bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 19:24

Putain cette frappe
(bon à priori j'peux pas te proposer Marley pour les bébés... reste Wes si tu veux )
Bienvenue en passant
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
Margot Byers
INSCRIPTION : 02/08/2016
MESSAGES : 1477
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : gal gadot, avatar @hepburns, signature@hallers.
MULTILINKS : elsie la sauvageonne, ofelia la montagnarde et murphy le looser.
POINTS : 1074

STATUT CIVIL : future maman à contrecoeur, le coeur retourné par cet homme qui refuse de la laisser affronter cette épreuve seule.
ANCIEN MÉTIER : lieutnant colonel dans les forces armées us, la belle était une militaire entièrement dévouée à son pays.
PLACE DANS LE CAMP : avant, l'amazone était à la tête des opérations hors du camp, fière chef du ravitaillement. maintenant, c'est une vulgaire surveillante à la frontière nord.
ARME DE PRÉDILECTION : la belle manie l'épée, une arme trouvée par hasard lors d'une mission. margot est aussi particulièrement douée avec le fusil d'assault qu'elle maniait avant.
ÂGE : trente-quatre longues années, trop longues au goût de la belle qui cherche la force de continuer.


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 19:42

BIENVENUE PARMI NOUS, courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as besoin de quelque chose

_________________
▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️
| with shortness of breath, i’ll explain the infinite, how rare and beautiful it truly is that we exist.

#QUEEN:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/ http://nottomorrowyet.forumactif.org/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 19:51

Bienvenue I love you

Marley cette crevardise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 20:27

Bienvenue sur le forum
Je ne connais pas du tout le jeune homme sur ton avatar, mais je l'aime bien déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Jeu 27 Oct - 21:03

Merci à tous, vous êtes adorable et ça fait plaisir un accueil comme ça !

Marley > Nan, Marley passera pas mais on peut négocier Wes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Ven 28 Oct - 8:32

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
Mason Sullivan
INSCRIPTION : 27/09/2016
MESSAGES : 307
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Tom Payne || Miss B (avatar) - a bunch of gif hunt (gifs) - Beylin (code signature)
MULTILINKS : Yancy || Rose || Randall || Morgan
POINTS : 456

STATUT CIVIL : Son cœur appartient au Seigneur. Il appartient aussi à une femme mais seule la concernée le sait.
ANCIEN MÉTIER : Il était aumônier militaire. Prêtre et militaire donc.
PLACE DANS LE CAMP : Pasteur. La place lui était toute attribuée et ce dès son arrivée au camp. Il aurait pu mettre ses autres capacités au service du camp mais même si on lui avait proposé, il aurait très probablement dit non. Aujourd'hui, l'arrivée d'Echo l'a obligé à accepter de faire autre chose en plus et il a finalement été désigné comme "homme à tout faire".
ARME DE PRÉDILECTION : Sa foi, mais quand elle ne suffit pas, son Sig Sauer P226 fait l'affaire.
ÂGE : 36 années passées sur cette planète mais physiquement, il est difficile de deviner son âge : il fait à la fois plus vieux et plus jeune, un véritable paradoxe à lui tout seul.


MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Ven 28 Oct - 11:01

Hellcome dans le coin

Je ne connais pas non plus la bouille mais je trouve qu'il colle bien au contexte

Bon courage pour la suite de la rédaction de ta fiche

_________________

FAITH

Faith isn't a feeling, it's a choice to trust God even when the road ahead seems uncertain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1399-feed-your-faith-and-your-fears-will-starve-to-death-mason http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1408-let-your-faith-be-bigger-than-your-fear-mason#51895
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Ven 28 Oct - 11:48

Merci à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Ven 28 Oct - 13:57

ce choix d'avatar. bienvenue parmi nous ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   Ven 28 Oct - 15:43

Et toi alors ! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it looks like you might be one of 'em (devon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
it looks like you might be one of 'em (devon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: this sorrowful life :: quarantine :: les fiches abandonnées-
Sauter vers: