≡ les rôdeurs

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 ≡ les rôdeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pnj / queen of astoria
avatar
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 360
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2561

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: ≡ les rôdeurs   Ven 9 Sep - 19:08

les rôdeurs
/ ce que l'on sait à leur sujet /
Il y a de cela deux ans, des premiers cas isolés d’une infection vigoureuse ont été observés tout autour du globe. Ne percevant pas cette maladie développée par certains patients comme dangereuse, l’État américain décida alors de ne pas informer la population civile de cette nouvelle maladie à ce jour inconnue. Ainsi donc, c’est dans le plus grand des secrets que l’État se mit à faire des tests afin de trouver un antidote au virus, sans grand succès. Un scientifique basant ses recherches sur le sujet, remarqua un changement radical du système nerveux du cerveau de son patient numéro quatre, lorsque celui-ci vint à perdre la vie. Pourtant, ce n’était pas la fin. Ce n’était que le début.

L’infection + Suite à ces quelques cas isolés, qui furent sujets d’une évaluation complète, la maladie s’attaqua lors d’une deuxième vague à une plus grande partie de la population. Fièvre, douleur, trouble psychologique, furent observés de chez les patients qui furent touchés par le virus. Mais surtout, une morsure bien particulière qui laissait suggérer qu’une bête sauvage les avait attaqués. On sait aujourd’hui que cette infection est virale. Que lorsqu’un rôdeur nous mort, le seul moyen de l’arrêter est d’amputer le membre contaminé, en espérant que les cellules du virus n’ont pas eu le temps de se propager. Autrement, le virus en action fait mourir peu à peu les anticorps de l’humain jusqu’à son dernier souffle. Car oui, l’infection qui se propage mène nécessairement à la mort.
La mort + Chez chaque patient atteint du virus actif, la mort clinique fut déclarée légalement par un médecin. Pourtant, bien rapidement ils furent obligés d’admettre que cette mort n’était que provisoire. Car chaque patient touché par le virus revenait à la vie, par quelconque miracle. Même des patients que trouvèrent la mort d’une tout autre manière n’était pas réellement mort. Ce phénomène fut expliqué plus récemment, lorsqu'un scientifique survivant découvrit que chaque personne "en vie" possédait ce dit virus en lui, qui n'était seulement pas encore activé. C'est pour cela que lorsqu'on meurt, on revient puisque c'est lorsque la mort arrive que le virus prend vie et redonne ainsi vie à l'hôte décédé. Donc, contrairement à ce que l'on pensait au départ, l'infection transmise par les rôdeurs et le virus sont deux phénomènes bien différents. Il faut simplement comprendre que l'infection des rôdeurs mène à la mort, et donc à l'activation du virus qui mène quant à elle, à d'autres rôdeurs. Le processus entre la mort et l'état rôdeur peut prendre entre quelques secondes et quelques heures.
Les rôdeurs + Ainsi appelés par la population d’Astoria, ils peuvent être désigné par bon nombre de mots. Morts vivants, zombies, marcheurs, voir même mordeurs sont tous des noms utilisés pour les désigner. Pourtant, il n’en reste pas moins les mêmes. Des proches ou des inconnus qui ont perdu la vie, pour ensuite la retrouver. Il faut savoir que contrairement à ces proches humains, les rôdeurs sont des créatures insensibles à la douleur, qui sont beaucoup plus difficile à tuer. Pour ce faire, il faut absolument que leur cerveau soit touché. Ainsi donc, il ne faut pas se surprendre de voir un rôdeur bien mal en point (n’ayant plus de jambe, pour le ventre complètement dévoré). Les blessures physiques étant certes une très bonne façon de reconnaitre un rôdeur d’un humain, on peut aussi remarquer qu’ils sont bien moins rapides, qu’ils n’émettent que quelques grognements et surtout qu’ils ont les yeux pâles, dénudé de vie. De plus, il est important de savoir que leur régime alimentaire se résume à la chair, autant animale qu’humaine. C’est donc pourquoi ils sont si dangereux pour les survivants. Ils attaquent donc leur proie d’une façon très primaire, étant dépourvu d’intelligence, cherchant simplement à saisir pour ensuite dévorer. Très sensible au bruit, c’est de cette manière qu’ils détectent leur proie potentielle pour ainsi se diriger dans sa direction. Finalement, cet état est définitif, ce qui veut dire qu’il est impossible de redevenir humain lorsqu’on est rôdeur.

(pour plus d'informations, rendez-vous ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
 
≡ les rôdeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: the next world :: relics of the past :: les annexes-
Sauter vers: