— reach for the sky (w/soledad)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 — reach for the sky (w/soledad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: — reach for the sky (w/soledad)   Mar 1 Nov - 16:47

reach for the sky
/ soledad & jorah /
Il est là. Il ne l’est pas. Comment je fais moi ? Je dois le retuer ? Ou l’épargner ? Qu’est-ce que je fais moi ? Il continue de me hanter. Peut-être n’est-il pas vraiment mort ? Je n’en sais rien moi. Comment je fais pour savoir ? Je le tue pour de bon ? Mais s’il revenait. ARRÊTE DE ME REGARDER SALAUD. Je n’ai pas fait exprès. Je ne recommencerai pas. Enfin, pas tant qu’on ne m’y oblige pas. Oui, c’est ça. Je n’ai pas eu le choix. Pardonne-moi, je t’en prie. Et laisse-moi tranquille, pour l’amour du ciel. JE N’EN PEUX PLUS. Si je dois mourir, je mourrai, mais je ne pense pas que ça doit arriver. Enfin pas tout de suite. Mais au moment de ma mort, tu auras ta vengeance. Laisse-moi maintenant. Je veux me reposer. J’AI BESOIN DE ME REPOSER, TU M’ENTENDS ? Alors, va-t’en. Va faire chier quelqu’un d’autre. Je n’ai pas le temps pour ces histoires. MAIS QU’EST-CE QUE TU ME VEUX À LA FIN ? Pourtant, impossible de le chasser de son esprit. Il était ainsi imprégné, dévoué à le hanter. Encore et encore. Et Jorah savait pertinemment que jamais il ne le laisserait tranquille. Alors chaque jour, chaque heure, chaque minute, il était là pour lui rappeler le poids de son erreur. Le poids du meurtre qu’il avait sur la conscience. Et Jorah n’en pouvait plus de ne plus dormir. De ne plus pouvoir vivre, aussi. Enfin. Il y avait Arianne. Oui Arianne, elle, elle lui faisait du bien. Elle arrivait à chasser ses remords, ses doutes, ses monstruosités qui l’accablait. Où était-elle ? Probablement dans des rêveries bien profonde. Impossible pour lui de la rejoindre où elle était. Il était donc seul. Livré à lui-même. Perdu dans ses pensées. Anéantis. Puis une douce lumière vint caresser son visage tordu par la peur et la douleur. Les premières lueurs de jour. Il savait ce que ça voulait dire. Encore plus de visages, plus de torture, plus de tout. Et il n’en pouvait plus. De ces faux-sourires, de cette fausse-communauté, de cette fausse-sécurité. Et criait, en son for intérieur. Il n’en pouvait plus. C’est donc sur la pointe des pieds qu’il avait quitté sa « maison », puis finalement il avait traversé cette clôture qui l’enfermait depuis des mois déjà. Pourtant, il savait bien que c’était ce monde qui était une prison. Sa prison dorée, de laquelle il ne pouvait s’échapper.  

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: — reach for the sky (w/soledad)   Lun 7 Nov - 14:26

reach for the sky
/ soledad & jorah /
Je n'étais pas de joyeuse humeur aujourd'hui. Ça n'allait pas très bien avec Ash, en voilà la raison. Une autre querelle, une autre envie de m'échapper, des rompre ce lien qui nous unit. Mais je le savais, je le savais au fond que j'reviendrais toujours à lui. Je tourne en orbite autour de lui, comme s'il possédait son propre champ magnétique. Et ça me dégoûtait. Alors je vais à mon poste, comme j'ai l'habitude de le faire six jours sur sept. Ça m'allait très bien de n'avoir qu'une seule journée de congé sauf que parfois, pour tuer le temps, j'devais penser. Penser. ENCORE penser. Ce boulot ne me permettait pas de m'évader , bien au contraire. J'étais prisonnière de mes songes. J'pouvais repasser en boucle les moments clés de la journée, les bons comme les plus beaux parce que j'en avais largement le temps.Je soupirai alors que je faisais les cent pas, tournant en rond dans le périmètre qu'on m'avait donné. Ma nouvelle vie ne me convenait pas. Jouer la parfaite femme...ne me convenait pas. Ce mariage, cette mascarade, cette fausse idendité, cette fausse communauté. Je n'en pouvais plus. Mais je m'y sentais obligée. Pour lui. Pour ses putains de beaux yeux. Putain, j'aurais tout fait pour lui, et je le ferais encore. J'étais tellement focalisé dans mes pensées que je n'ai pas vu qu'un abruti avait passé le mur, directement sous ma garde. Je mis une bonne minute tout au plus à m'en rendre compte. Je me crispai alors pointant mon fusil sur celui qui osait l'impensable « Hey... » constatant que ma voix n'avait point été entendue , je haussai le ton « HEY ! TOI ! TU FOUS QUOI LÀ? » avec un accent mexicain difficilement discret. D'autant plus que ma peau légèrement bronzée était plutôt évocatrice de mes origines latines. Origines dont j'étais indubitablement fière.J'étais latina jusqu'au bout des doigts.Jusque dans ma façon d'être. Le caractère de chien qui allait avec aussi, cet illustre étranger ne savait pas à qui il avait affaire... 
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: — reach for the sky (w/soledad)   Sam 14 Jan - 5:19

reach for the sky
/ soledad & jorah /
Une voix. Oui, une voix. Une terrible voix. Pourtant agréable à entendre, il se demande cependant si celle-ci est bien réelle. Ou s’il ne s’agirait pas, encore une fois, de son imagination qui lui jouait un mauvais tour. Ce ne serait pas la première fois. Bien au contraire. Surtout qu’il savait parfaitement bien qu’il n’avait pas le droit d’être là. Qu’il aurait mieux fait de rester chez lui. Enfin, du moins dans cette maison qui lui servait de chez-lui. Parce qu’à vrai dire, il ne se sentait chez-lui nulle part. Il n’avait jamais eu de chez-lui pour tout dire. Et bien qu’il en eût longtemps souffert, il n’en restait pas moins qu’il s’en était accommodé. Avec le temps. Avec l’habitude. Pourtant, Cette voix se montrait plus perspicace qu’il ne l’eut cru. Peut-être trop pour qu’il s’agisse de son imagination. Puis cet accent si prononcé ne pouvait pas venir de lui, non c’était impossible. Il se retourna alors, puis il vu la jeune femme. D’un premier regard, il ne put s’empêcher de se dire qu’elle était jolie. Pourtant, d’un seul coup elle parut bien moins sympathique avec son fusil. Peut-être allait-elle tirer, il n’en savait rien au fond. Il ne la connaissait pas, il ne pensait pas l’avoir aperçu auparavant non plus. Elle était une étrangère. Une étrangère avec un fusil braqué sur lui. Bon, ce n’était pas la première fois qu’on pointait une arme dans sa direction. Sauf que la dernière fois, ça s’était plutôt mal terminé. Plusieurs litres de sang en moins. La peur au ventre. Il avait même bien failli y rester. Peut-être qu’il aurait mieux fait d’y rester. Il valait mieux ne pas adopter la même stratégie. « Je… » Il ne savait pas trop quoi lui répondre. Devait-il lui dire la vérité ? Lui dire qu’il ne se sentait pas bien. Qu’il avait l’impression d’être un claustrophobe, enfermé dans une toute petite boîte. Qu’il en avait presque du mal à respirer. « J’avais besoin de changer d’air. » Non, il n’aurait pu lui dire ça comme ça. Il ne la connaissait pas. Pourtant, ce besoin pressant de changement d’air semblait être quelque peu écourté. « Tu vas pas tirer, hein ? » Peut-être que oui, peut-être que non. Pourtant, il hésitait entre lui donner aucune raison de tirer, ou prendre la fuite. Chacune de ces options présentaient un avantage. Mais aussi un inconvénient majeur.  

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: — reach for the sky (w/soledad)   Mar 24 Jan - 8:30

reach for the sky
/ soledad & jorah /
Des petits merdeux dans son genre, j'en croisais quelques uns au cours de mes rondes de surveillance. Ils feignaient de ne pas connaître les règlements mais au fond, tout le monde savait qu'en dehors des murs c'était la mort, le danger. Putain, mais il lui fallait quoi à cette de noeud pour comprendre qu'il ne s'agissait pas de s'aventurer à Disneyland mais bel et bien dans un territoire où l'on côtoyait la mort de beaucoup trop près. Je roulai des yeux, c'est à se demander comment il avait fait pour survivre jusqu'à maintenant. Au fond, il devait être content d'avoir Astoria derrière lui pour le protéger de sa débilité. « Mais trouves toi un endroit tranquille , le camp est quand même spacieux, c'est pas l'espace qui manque, Cabròn » Je gesticulai, comme je le faisais toujours. Il avait affaire à une pure latina après tout. Et la plupart de mes mots, je les accompagnais d'une gestuelle explicite. Je me retenais de rire lorsqu'il regardait mon fusil complètement apeuré. Un rictus se forma dès lors sur mes lèvres , révélant des canines parfaitement blanches et acérées , je finis par interrompre ce sourire furtivement , mes humeurs étaient changeantes, en constante évolution. J'avais des tendances bipolaires. « Ah mais oui j'ai une tête de meurtrière peut-être ?  » Disais-je en penchant ma tête sur le côté gauche, le regard complètement incrédule, je secouai d'ailleurs la tête comme pour souligner mes paroles d'une quelconque réaction. « Bin si tu rentres pas dans le camp, je ne sais pas si je vais t'épargner.. Dude, on a des règles ici, soit tu t'y tiens, soit tu te fais descendre » Je finis par baisser la crosse de mon fusil comme pour lui montrer que je ne ferais rien de ce que j'avais dit, comme pour m'adoucir? Il y avait quelque chose de pur dans le regard du jeune homme. Quelque chose qui me rappelait un peu mon mari. Ces deux-là avaient les mêmes yeux.

Il y eut une longue minute de silence, dans laquelle j'observais si l'imbécile n'avait pas provoqué une ruée de rôdeurs vers les abords du camp. Je soufflai un bon coup constatant que tout était tranquille autour de nous. « T'as un nom l'insouciant ? » C'était pas pour sympathiser... c'était pour le donner à Noah, mon supérieur qu'il avise la Mairie de ce qui venait de se passer. Je tenais aux règles, à la loi. C'était important. On devait tous participer à la danse sans sortir des rangs, c'était ainsi que je voyais les choses !
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: — reach for the sky (w/soledad)   Lun 6 Fév - 17:29

reach for the sky
/ soledad & jorah /
Il aurait dû se douter qu’elle ne comprendrait pas. Non, elle avait très certainement été endoctrinée par toutes ces règles stupides qu’il y avait au camp. C’était certainement la meilleure explication, vu la scène qu’elle venait de faire. Jorah, lui, il n’en pouvait plus qu’on le remettre à l’ordre. Toute sa vie, il avait suivi les règlements, c’était fichu de ce qu’il désirait vraiment. Pourtant, cette dernière année lui avait bien appris. Qu’il ne devait plus de faire dire quoi faire. Qu’il était en mesure, tout comme les autres, de prendre ses propres décisions, d’avoir ses propres opinions. « Bah si, justement. Au camp, je manque d’espace. » Il soupire avant de regarder la forêt qu’il l’entoure. Cette même forêt qui avait été sa maison pendant plus d’un an. Alors oui, dans un sens, il ne se sentait pas à sa place à Astoria. Peut-être parce qu’à force de vivre dans ces bois, il était devenu frère avec cette forêt. « Et tu sais, tu n’as pas besoin de m’insulter pour que je comprenne ce que tu me dis. » Bien sûr qu’il avait compris qu’elle voyait en lui un fou, possiblement bon pour l’asile. Pourtant, ce n’était pas le cas. Enfin, peut-être que si. Il ne savait plus trop, au final. Mais il espérait que non. Mais il se doutait que oui. « Enfin, si je puis dire, tu n’as pas besoin d’avoir l’air d’une meurtrière pour en devenir une. » Lui, avait-il l’air d’un meurtrier ? C’était pourtant ce qu’il était. Il ne suffisait que d’une vie volée pour qu’on s’attribue ce titre. Ce titre qui frappe, qui fait terriblement mal. « Mais c’est bon, t’as gagné. J’ai pas envie de me faire tuer aujourd’hui. » Oui, il allait la suivre, et retrouver les rangs du camp. Il n’avait plus vraiment le choix. Et surtout, il n’avait pas envie de se battre plus longtemps. Voilà qu’il était défait. Et le pire, c’est qu’il ne savait pas si sa vie en valait cette peine. Il fit quelques pas vers l’avant, n’ayant plus peur de la jeune femme, alors qu’elle avait baissé le fusil qu’elle tenait pourtant toujours. « Appelle-moi comme tu veux. Des noms, j’en ai eu mille. C’est pas ça qui va changer grand-chose. » En effet, chacune de ses familles lui en avait donné un différent. Et bien qu’il se faisait appelé Jorah à l’heure actuelle, cela aurait tout aussi pu être Marc.

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: — reach for the sky (w/soledad)   Dim 12 Fév - 16:10

reach for the sky
/ soledad & jorah /
Le petit morveux manquait d'espace? Ça se comprenait. Je crois que je pouvais aspirer à le comprendre en fait. Mais j'étais de garde et puis je devais pas l'abaisser pour cela. Le règlement c'est le règlement. Fallait préserver la vie dans ce monde chaotique. Le jeune loup avait raison, mais je ne pouvais le lui indiquer clairement. Alors mon regard finit par suivre le sien, vers l'orée de la forêt, au delà du camp où la vie ne grouillait plus comme autrefois. Enfin bref, je finis par m'emporter - comme je le fais toujours d'ailleurs, et je finis aussi par l'insulter  d'une manière dont je ne suis pas fière - Évidemment, comme je m'y attendais, le jeune homme réagit fortement à mes propos, je l'avais piqué « Désolée , on m'a jamais appris à discuter dabord. C'est un réflexe naturel » Et bien voilà qui était une première. Une Soledad qui se répandait en excuses. Jorah était choyé, enfin si on pouvait appeler ça comme ça. Il était rare que je m'excuse, surtout pour si peu. Mais je sais pas, c'était peut-être une bonne journée pour moi, ou peut-être pas, j'avais juste eu l'envie ultime de le faire et puis voilà tout. Je relevai toutefois le nez à ses propos, d'un air faussement hautain comme pour me donner un certain pouvoir « Parce que l'innocence incarnée que tu es, as déjà fait versé du sang ? » Je demandais , curieuse. Je battis des cils, croisai les bras avec l'arme que je venais tout juste de baisser en attente d'une réponse de sa part. Cela m'intéressait puisque j'étais quelque peu incrédule face à ses propos. Pour ma part, j'avais l'air d'une meurtrière et je n'avais jamais tué, quelle ironie! Si on appelait ça tuer que de tuer des rôdeurs alors là oui j'étais une meurtrière. Mais jamais d'êtres humains. Ce n'était pas dans mes cordes, pour tout avouer. Je souris  sincèrement, un sourire peut-être un peu trop carnassier, qui manquait cruellement de douceur, mais c'était tout de même un sourire. Et lorsqu'il s'approcha, en stipulant qu'il avait milles noms, j'éclatai d'un rire franc « Je t'aime bien toi, t'es bizarre. Le mien c'est Soledad Villalobos tu vois. Je fais juste mon boulot , c'est dangereux là-bas on est en sécurité ici à Astoria tu sais » J'avais fait exprès de dire mon nom complet parce qu'Ashley était connu dans le coin et parce que j'en étais fière, étrangement. Fière de porter le nom d'un mari qui n'en était vraiment pas un. Les yeux bleus du jeune homme qui ne semblait même pas avoir la vingtaine, me rappelait ceux de mon mari d'ailleurs. J'ai toujours aimé les prunelles azurées. Toujours. Elles se démarquaient des marrons feutrés de mes origines mexicaines.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — reach for the sky (w/soledad)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— reach for the sky (w/soledad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: