(intrigue) ≡ jorah, clark, jillian

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
pnj / queen of astoria
Octavia Mears
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 362
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2621

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Dim 13 Nov - 19:17

première intrigue
/ les protecteurs /
≡ les participants
- Jorah Reyes
- Clark Sinclair
- Jillian Nealon

≡ la situation
Donner des armes à ceux qui ne savent pas s’en servir n’était certainement pas la meilleure idée qu’avait eu le camp jusqu’ici. Certes, concentré sur leur tâche, ils ont pourtant été bien vite en sous nombre vu l’attaque massive du camp ennemi. Bien malgré eux, après la perte de plusieurs de leur camarade de garde, ils n’ont eu d’autres choix que de baissé leur arme et se rendre à l’ennemi pour garder la vie sauve. Leurs propres armes pointées en plein front, ils étaient pourtant miraculeusement encore en vie. Pourquoi donc ? Certains verraient ça comme un miracle, d’autres comme une chance. Pourtant, la réalité est toute autre. Si vous êtes encore là, c’est simplement car on a encore besoin de vous. Tremblant, vous êtes donc ainsi confronté à la mort. Pour certain, c’est peut-être la première fois, contraire à d’autres. Mais ça n’arrange en rien votre situation. S’ils veulent que vous mourriez, vous allez mourir

≡ informations supplémentaire
Il ne reste plus que vous trois de ceux qui était affectés à la garde. Tous les autres ont été tués devant vos yeux. Vous n'êtes pas seul non plus. Trois hommes vous faisaient face avant qu'on ne vous attache à la clôture que vous deviez protéger. Bien que toujours surveillé, on ne semble plus en vouloir à votre vie. À plusieurs mètres de vous maintenant, vous ne pouvez faire grand chose si ce n'est que subir ce qui vous arrive. Et peut-être tenter de trouver un moyen de vous échapper sans qu'on ne vous remarque. Nous vous demandons aussi de privilégier les réponses courtes et rapides afin de s'assurer que ce sujet reste actif.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Lun 14 Nov - 7:27

at dead's door (intrigue 1)
/    jorah, clark, jillian /
Tout avait dégénéré il y a une semaine, lorsqu’une équipe de ravitaillement avait disparue, envolée, comme ça, dans le vent. C’était la première fois que ça arrivait, et Jillian avait prié tous les dieux de toutes les mythologies pour qu’Ernst ne fasse pas partie de ces hommes et femmes. Ça n’avait pas été le cas, mais ça n’empêchait pas d’être inquiète. Elle ne connaissait pas tous les disparus, mais la jeune femme a toujours été empathique. Qui plus est, cela faisait des jours qu’elle voyait Ernst devenir dingue d’inquiétude. Il avait perdu des collègues, des compagnons, et plus encore. Jillian – pour l’avoir cuisiné sur le sujet, savait qu’il y avait une femme en qui l’ainé Wägner tenait, qui se trouvait quelque part, dans le nature. Elle a l’espoir qu’on puisse les retrouver… et puis une femme qui était partie avec eux, est parvenue à s’enfuir pour alerter les survivants d’Astoria de ce qu’il s’était passé durant la mission et la nouvelle n’était pas réjouissante. Ce n’était pas l’œuvre des rôdeurs, mais bien d’hommes qui, en plus de vouloir survivre quoi qu’il arrive, ce sont jurés de faire leur petite guerre politique avec leur communauté sans que Jill n’en ait jamais compris l’intérêt.

Naturellement, le camp s’était soudé, uni pour partir à la recherche. Le seul problème était qu’ils n’étaient que trop peu pour assurer la protection d’Astoria. Les gros bras s’en étaient allés, laissant l’occasion au campement voisin de les envahir à la minute où les troupes s’en sont allées. Jillian avait été affectée à la garde, plus par désespoir qu’autre chose – elle savait se battre, bien évidemment, et s’en sortait même très bien, mais Jillian n’était clairement pas la badass sur pâte. Face à une dizaine d’hommes, ils n’avaient rien pu faire. Armés jusqu’aux dents, ils avaient capitulé, ils s’étaient rendus. Certains, moins coopératifs, s’étaient faits tués, devant leurs yeux. Ils n’étaient plus que trois, et Jillian n’arrivait pas à y croire. L’horreur se déroulait comme un film rayé sous ses yeux, sans qu’elle ne puisse penser à autre chose que les corps qui se trouvaient encore à terre, sans vie. Ce n’était pas comme une attaque de rôdeurs, c’était bel et bien l’homme qui faisait preuve d’autant de cruauté. Il n’y avait aucune excuse. Ils allaient mourir, tous. Pour quoi ? Pour un bout de territoire, une fierté mal placée, des provisions ? Attachés, deux autres hommes étaient à ses côtés, sur cette clôture qu’ils surveillaient avant l’intrusion. Jillian subit, impuissante, priant pour qu’un miracle se produise, pour une happy-ending. Elle s’accroche à cette idée, au retour des autres, parce qu’au fond, elle ignorait ce qu’il allait advenir d’eux. Dans le froid du mois de novembre, la jeune femme sursaute, dû à un coup de vent. « Putain.. » Dit-elle en grelotant, plus pour elle-même qu’autre chose. Le froid lui glace les lèvres, le visage, les mains. Elle tourna cependant la tête, pour voir dans quel état de congélation se trouvait ses deux camarades de bondage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Mar 15 Nov - 22:02

Can't Go On Without You / ❀

Devant ses yeux, une scène qui lui semblait bien trop familière. Le sang qui gicle, la cervelle qui s'envole. La mort. Partout autour de lui, qui semble le suivre partout où il allait. Les corps devant lui se transforme, empruntent les traits de ceux que le canadien avait vu périr quelques mois plus tôt. Ce n'était plus ses camarades de gardes, mais tout ceux qui étaient morts par sa faute, ce groupe qu'il n'avait su sauver. Clark fixe les silhouettes sans vie à ses pieds, morbide, n'arrivant pas à se défaire de cet état de choc qu'avait provoqué le massacre. Profondément marqué dans son esprit, le traumatisme qu'il avait subit quelques mois plutôt semblait revenir le hanter, cruel, ne lui laissant pas une seconde de repos. La seule chose qui arrive à lui changer les idées, c'est sa princesse. Sa Maya. Où était-elle ? Que se passait-il dans le reste du camp ? Était-elle en vie ? Une dernière question qu'il éloignait bien rapidement, se refusant à croire que ces monstres s'en prendrait à une si jeune fillette. Mais après tout, ce n'était pas la première fois qu'il avait à faire à des sauvages ; ils savaient de quoi l'être humain était capable. Et attaché à la barrière qu'il était censé protéger, le Sinclair ne pouvait que prier que sa princesse soit saine et sauve.

Alors que les secondes, minutes, heures s'étiraient, une seule pensée l'aidait à rester conscient malgré  le froid de cette journée automnale : il devait trouver un moyen de retrouver sa fille. Envers et contre tout, il fallait qu'il la sauve. La voix de la jeune femme a ses côtés l'arrache pourtant à ses rêveries. « Putain.. » Son souffle tremble, il aperçoit la pâleur de son visage et les spasmes de son corps à ses côtés. La gamine lui rappelle étrangement l'une de ses protégées, l'une de celles qui avait périt ce jour funeste. Silencieux, Clark se fit la promesse que cette fois-ci, il ne laisserait rien arriver à ses camarades d'infortunes. Avec ses dents, le Sinclair tente de défaire son écharpe avant d'en envoyer un bout vers sa camarade d'infortune dont il se rapproche le plus possible. « Tiens, essaye de te couvrir un peu. » Si le vêtement ne suffisait pas à la réchauffer, peut-être que la chaleur humaine le ferait. « On doit trouver un moyen de s'échapper. » souffle-t-il, discret. « Je dois récupérer ma fille, m'assurer qu'elle va bien. »
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
Jorah Reyes
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Mer 16 Nov - 18:54

at dead's door
/ jorah, clark, jillian /
La violence n’était pas quelque chose que Jorah affectionnait, bien au contraire. Pourtant, dans ces temps fous, il n’avait eu d’autres choix que de se résoudre à se battre. Bien qu’un peu trop instable pour qu’on lui autorise la sortie en dehors des murs de la ville, on lui avait pourtant permis de reprendre sa dites arbalète pour protéger la ville de rôdeurs qui s’approcheraient un peu trop de la clôture. Pas content, ni mécontent de cette situation, il l’avait saisi, et fait ce qu’on attendait de lui, comme il le faisait toujours. Accroché à son arme, il ne s’attendait pourtant pas à ce que ce soit des hommes qui prennent d’assaut le camp, plutôt que des morts. Désemparé, il n’avait su comment réagir. Cet homme, au coin de ses pensées, avait réussi à lui glacer le sang. Non il ne pouvait pas faire ça, pas encore. Certes, cette fois on ne lui avait pas dit, mot pour mot, qu’il devait tuer ces hommes, pourtant il n’en eut pas besoin pour savoir que c’est ce qu’on attendait de lui. Et il ne pouvait pas faire ça. Il avait déjà assez d’un mort sur la conscience, il ne pouvait en avoir d’autres. Un homme dans son viseur, il n’avait donc pas pu décoché sa flèche en direction de sa tête. C’était tout simplement trop pour lui. Il s’était donc rendu, n’ayant pas vraiment d’autres options qui se présentaient à lui. Et c’est comme ça que le jeune homme s’était retrouvé attaché à cette clôture qu’il devait protéger, envers et contre tout, tâche à laquelle il avait bien sûr échoué. Et certes, il n’avait pas rompu cette promesse qu’il s’était fait, mais il avait malgré tout du sang sur les mains. Après tout, plusieurs hommes étaient morts en protégeant vaillamment le camp, contrairement à lui, qui n’avait été qu’un lâche. Attentif à ce qui se passait autour de lui, il tentait de repérer les options possibles. Pourtant au fur et à mesure qu’il y pensait, il ne pouvait s’empêcher de se dire que dans tous les cas, ils finiraient par se faire tuer. Désarmés, glacés, ils n’iraient pas très loin avant qu’on ne les remarque et qu’ils se fassent tuer. Jorah était plutôt d’avis qu’ils devaient faire profil bas, après tout, il ne voulait pas mourir. Alors que les mots de cet homme qu’il ne connaissait que de vue atteignit ses oreilles, il ne put s’empêcher d’acquiescer d’un signe de tête. Celui-là avait de bien meilleures raisons de se battre. Et Jorah respectait beaucoup ça. Il glissa pourtant, d’un ton très calme : « Le seul problème, c’est que si on s’échappe, on ira où après ? Ces mecs-là n’hésiteront pas à nous tuer s’ils se sentent menacés. Notre seule chance, serait en dehors du camp. Mais encore, on n’a aucune arme, alors si des rôdeurs nous tombe dessus, on est fichu. » Jorah n’était pas pessimiste, seulement réaliste. Et il savait bien que s’ils tentaient quelque chose, l’issue serait la mort.

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Mer 16 Nov - 21:14

at dead's door (intrigue 1)
/    jorah, clark, jillian /
Ils n’avaient pas su faire le poids face à ses envahisseurs. Ils en avaient profité, avaient prévu cette faille dans le système, et maintenant, il était trop tard. Jillian n’arrivait pas à y croire. Encore une fois, ça lui tombait dessus, sans qu’elle n’ait rien vu venir. A trop vouloir prétendre que tout allait bien, on en oubliait la dangerosité, on en oubliait ce qu’il se passait derrière ces clôtures. Ce n’était pas son job, de les sécuriser, la brune passait son temps en quarantaine et les récits des nouveaux arrivants étaient sa seule piqure de rappel concernant ce qu’il se passait à l’extérieur. Ils étaient vaincus, là, accrochés à cette clôture. Le froid commençait à avoir raison d’elle. La brune avait beau s’imaginer sur une île déserte, ça ne fonctionnait pas. Il paraît que le froid, c’est psychologique, ou quelque chose dans ce goût-là, mais pour le coup, elle continuait de frissonner, le regard vide, droit devant elle, pour éviter d’avoir la vue des cadavres laissés non loin d’eux. Les plus malchanceux. Ça aurait pu être eux. Pourquoi avaient-ils survécu ? Ils n’étaient plus que trois. Les ravisseurs les laissaient pourrir ici, pour une raison qui lui échappait encore. Elle craignait pour sa vie, en se disant que si ce n’était pas d’hypothermie, de manque de nourriture ou de déshydratation, ils finiraient par se faire abattre, comme les autres – s’ils ne faisaient rien.

Jill brisa le silence, dans un juron, qui traduisait clairement l’état dans lequel elle se trouvait, alors qu’elle les observait, les deux autres survivants. Son regard croisait celui qui se trouvait être le plus proche d’elle. L’homme défaisait – comme il le pouvait, son écharpe, tout en se rapprochant d’elle. Jillian réduisait également la distance de son côté pour se rapprocher de lui. Elle lui jeta un regard de merlan frit rempli de reconnaissance. « Merci. » Dit-elle, de ses lèvres tremblantes par le froid. Il suggérait de trouver un moyen de s’échapper. Il voulait retrouver sa fille, s’assurer qu’elle allait bien. La brune acquiesça, et tourna la tête vers le deuxième jeune homme qui prenait la parole. Tous les deux avaient raison. Ils ne pouvaient pas rester là, et pourtant, s’ils fuyaient, où iraient-ils ? « Il faut quand même tenter quelque chose. » La jeune femme réfléchissait, à toute vitesse, en regardant tout autour d’elle. Les trois hommes qui les surveillaient n’étaient plus dans son champ de vision. Qui sait quand ils allaient revenir. « fuir, de toute manière n’arrangerait pas les choses ici. » Elle se pinça la lèvre, jeta un coup d’œil à celui qui l’empêchait de crever de froid. « Je pense pas qu’on soit les seuls survivants sur le camp, ta fille doit sûrement être avec tous les autres… quelque part. » Dit-elle, en se voulant rassurante, tandis qu'elle tentait de bouger ses mains douloureuses. Il fallait qu'ils trouvent un moyen de se détacher.  « Va falloir qu'on trouve un plan, qu'on improvise un truc, parce qu'ils vont revenir. Le plus jeune, il avait l'air moins... sociopathe, je pourrais peut-être faire quelque chose pour qu'il me détache. » Dit-elle, pensive, en réfléchissant à voix haute.


Revenir en haut Aller en bas
pnj / queen of astoria
Octavia Mears
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 362
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2621

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Ven 2 Déc - 19:14

première intrigue
/ les protecteurs /

Perdu dans ses pensées, l'homme prêtait moins attention à ses camarades d'infortunes qu'aux deux hommes non loin de lui. Le grésillement familier d'une radio attire son attention alors qu'il tente de déchiffrer le messages de pilleurs. Quelques secondes plus tard, les deux hommes acquiescent, obéissant sagement à l'ordre de leur supérieur qui demandait à l'un de de le rejoindre. Une opportunité, aux yeux fatigués de Clark qui n'avait qu'une seule chose en tête : rejoindre sa fille. Le pilleur en charge de rester les surveiller leur lance un dernier coup d'oeil avant de se rapprocher du réchaud installé à quelques mètres. Le feu vert. Rapidement, le Sinclair se défait des liens qu'il avait réussit à dénouer et se tourne vers les deux jeunes. Son regard ne laisse aucun doute ; tenez-vous prêt. Sans un bruit, il saute sur ses jambes et s'approche du ravisseur. Sa main s'élance vivement autour du cou du pilleur que Clark tient désormais en étau. Le Sinclair sert, fort, toujours plus fort, sentant les jambes de l'homme trembler alors que la vie quitte doucement son corps. Quand il entend les bruits de pas, c'est trop tard. Clark tourne son regard surpris pour découvrir le canon du revolver.

Il pense à Maya, puis plus rien. Derrière lui, sa cervelle décore la barrière et les visage défaits de Jorah et Jillian.

D'un coup de pied, le sbire d'Echo pousse le corps sans vie du canadien alors que son camarade peine à reprendre son souffle. Il s'approche des habitants d'Astoria, le regard noir, l'air mauvais. Il vérifie les liens autour des poignets des jeunes avant de souffler dans le froid de la journée qui s'achève. « Le prochain qui tente quoique ce soit n'aura pas la chance de connaitre une mort si rapide. »

≡ informations supplémentaire
Clark est mort après avoir tenté de s'échapper. Jillian et Jorah se retrouve à nouveau à la merci des ravisseurs, le corps de leur camarade à quelques mètres d'eux.

Vous devez à présent lancer les dés pour déterminer le futur de votre personnage. Après une courte réponse en réaction à la mort de Clark, vous pourrez lancer les dés et vous reporter aux résultats suivant :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
member / settler of astoria
Jorah Reyes
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Sam 3 Déc - 3:43

at dead's door
/ jorah, clark, jillian /
Jorah n’était pas d’accord. Pas du tout même. S’il n’avait écouté que lui-même, il serait resté-là, à attendre que la tempête passe. Peut-être ne serait-elle jamais passée, il n’en savait rien après tout, mais il gardait espoir que tout allait aller mieux. Oh oui, c’est ce à quoi il se rattachait. Pourtant, ces eux camarades ne semblaient pas être du même avis. Il ne pouvait leur en vouloir, il savait ce que c’était de ne pas vouloir de conformer aux exigences. Mais il savait aussi que dans certains cas, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Soupirant, quelques peu las de l’idée complètement idiote de la jeune femme à sa droite, il ne voulait pas être mêler à tout cela. Et pourtant… À trois ils avaient bien plus de chance de s’en sortir qu’à deux, voire même qu’à un seul. Et malgré qu’il eût toujours préféré agir en solitaire, cette fois c’était différent. Cette fois, il voulait faire des efforts. Quitte à oublier cette petite voix intérieure qui lui criait que c’était une mauvaise idée, une très mauvaise idée même. Pourtant, il ne fallut que quelques secondes pour que tout bascule. Il vit alors l’homme se défaire rapidement de ses liens, puis se jeter au cou d’un des hommes qui se retrouvait non loin d’eux. Pendant quelques instants, Jorah y cru. Aveuglé par cette mince lueur d’espoir, il n’eut d’autre choix que remettre les pieds sur terre alors qu’un coup de feu se fit entendre. Et là, tout sembla se passer au ralentit. Le crâne de cet homme qu’il ne connaissait à peine fut perforé d’un net coup, laissant pourtant de bien nombreux dégât. Puis finalement, le corps, maintenant sans vie, de l’homme tomba lourdement au sol. Horrifié par cette vision d’horreur, Jorah ne put contrôler son corps entier qui flancha. Voilà ce qu’il redoutait. Voilà ce qu’il savait qui allait arriver. Oh oui, il le savait. Parce que ce genre d’homme, il en avait côtoyé pendant plus de six mois. Il savait ce qui se passait dans leur tête. Et surtout, il savait qu’ils étaient prêts à faire couler le sang. Qu’ils n’éprouvaient rien à le faire. Ces hommes étaient des monstres. Au même titre que Jorah. Des tueurs. Et Jorah ne pouvait détourner le regard de ce spectacle morbide. Il savait, au fond de lui, que bientôt ce serait son tour. Que malgré cette mince chance qui leur était offerte de s’en sortir, ce ne serait pas le cas. Il était jeune, Jorah. Probablement trop jeune pour mourir. Mais voilà, c’était sa fin. Rien de bien héroïque. Seulement lui, ses rêves envolés et son corps meurtri qui ne tiendrait pas longtemps.

_________________


i'm born from the ashes


Dernière édition par Jorah Villalobos le Sam 3 Déc - 4:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pnj / queen of astoria
Octavia Mears
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 362
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2621

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Sam 3 Déc - 3:43

Le membre 'Jorah Villalobos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite mission' : 25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Sam 3 Déc - 4:45

at dead's door (intrigue 1)
/    jorah, clark, jillian /
Tout c’était passé si vite. Jillian tremblait encore, une lueur de terreur dans le regard. Il était mort. Il l’avait abattu, comme ça, sans crier gare. Clark n’avait pas eu envie d’attendre plus longtemps. Il avait saisi ce qu’il pensait être sa chance de fuir, s’était attaqué à l’un des types… et avait fini comme tous les autres. Il n’était pas la seule victime, dans cette histoire. Autour d’eux, gisaient encore les corps d’autres survivants mais son regard, ne put s’empêcher de bloquer sur la silhouette inerte de l’homme, qui encore quelques secondes plutôt se trouvait à ses côtés. Elle était encore sous le choc, pouvait encore ressentir la chaleur de son épaule contre la sienne. Et maintenant, la vie s’en était allé, il gisait par terre. Un cauchemar, il n’y avait pas d’autres mots. Jillian se disait qu’elle finirait bien par se réveiller à un moment donné… et pourtant… son cœur qui battait la chamade – au point que c’en était douloureux, et l’air frais qui continuait à frapper son visage, lui rappelait qu’elle était vivante. Le coup de feu continuait également de raisonner dans son oreille alors qu’il n’y avait – le temps de quelques secondes – plus aucun bruit, en dehors de l’assaillant qui venait de manquer de perdre la vie. Il soufflait fort, tentait de se remettre de cette tentative de meurtre alors que son collègue se contentait de donner un coup de pied dans le corps de Clark. Il ne bougeait pas, il ne bougera plus jamais.

Jillian n’osait relever la tête, encore moins pour croiser le regard de son assassin, qui s’approchait d’eux pour vérifier qu’ils étaient encore bien attachés. Il ne fait preuve d’aucune douceur, que ce soit dans ses gestes et dans l’avertissement morbide qu’il leur faisait, en soupirant. Elle dégluti, nerveusement. Des larmes, menaçaient de quitter ses pupilles mais la brune se fit violence. Elle restait dans le silence, ne put s’empêcher, pour autant, de repenser aux propos du jeune homme qui restait, et qui, clairement, depuis le départ, avait raison.
Revenir en haut Aller en bas
pnj / queen of astoria
Octavia Mears
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 362
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2621

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Sam 3 Déc - 4:45

Le membre 'Jillian Nealon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite mission' : 28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
member / settler of astoria
Jorah Reyes
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Sam 3 Déc - 5:26

at dead's door
/ jorah, clark, jillian /
Prenant peu à peu conscience de tout ce qui l’entourait, Jorah n’en fut pas moins profondément troublé. Voilà qu’une nouvelle fois, il était entouré par la mort. Et ce sentiment pesant l’accablait de plus en plus. Il se sentait coupable, de toutes ces vies prises. Et pourtant, il se sentait encore plus coupable d’être quant à lui, intacte. De respirer cet air, qui faisait vivre ses poumons. De sentir, au creux de sa poitrine, ce petit cœur qui battait un peu plus vite à chaque minute qui s’écroulait. Oui, il se sentait coupable d’être en vie, alors que presque tous n’avaient plus cette chance. Alors pourquoi lui ? Pourquoi pouvait-il jouir de ce privilège dont bon nombre étaient aujourd’hui privé ? Qu’avait-il de si spécial, qui lui avait permis de tenir si longtemps ? Après tout, n’était-il pas étrange normal au fond ? Certes, il en avait vu de toutes les couleurs, et oui, sa vie avait été plutôt atypique, mais sans outre mesure. Et il ne se rappelait d’aucune expérience au cours de sa vie qui aurait pu expliquer pourquoi il était toujours là, vivant. Oui vivant. Ou du moins, cliniquement vivant. Ces derniers mois l’avaient changé radicalement. Et peu à peu, il s’était éloigné de qui il était avant. Sans qu’il ne s’en aperçoive, sans qu’il ne puisse rien faire pour y remédier. Car une partie de Jorah Reyes était mort au même moment que cet homme à qui il avait dérobé la vie sans raison valable, si ce n’est qu’on lui avait ordonné de le faire. Et l’ancien Jorah Reyes avait laissé place à une version nouvelle, et bien loin d’être meilleure que la précédente. Car depuis, un rien le torturait. Tout le troublait, le choquait. Il ne reconnait plus ce qui l’entoure. Parce que oui, le monde à changer. Mais pas autant que lui, a changé. Tentant de se supporter du mieux qu’il le pouvait, il regarda l’homme s’approcher d’eux dangereusement. Voilà, c’était là la fin. Il rejoindrait donc cette grande majorité d’humain, à l’état zombifique. Et la mort, le conduirait à une autre vie. Une vie au goût de chair et de sang. « Vous semblez avoir peur, tous les deux. Mais peut-être pas assez. Ça n’allait plus, Jorah n’allait plus. Sa respiration s’accélérait au même rythme que son rythme cardiaque. Qu’allait-il leur faire ? Et pourtant, il tentait de s’accrocher, du mieux qu’il pouvait. Mais il ne voulait pas mourir. Peut-être que si je te coupais un doigt petit, tu comprendrais mieux ce qu’il y a une raison pour avoir peur. Non, non, non. Il ne pouvait pas faire ça. Non, non, non. Il ne méritait pas ça. Mais je crois que j’ai une bien meilleure idée… »

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Sam 3 Déc - 8:01

at dead's door (intrigue 1)
/    jorah, clark, jillian /

Jillian demeurait silencieuse. Qu’avait-il à dire ? Encore sous le choc, elle pouvait pourtant entendre son cœur qui battait comme un dingue dans sa poitrine. Incapable de réguler les battements de ceux-ci, la jeune femme restait complètement impuissante quant à tout ce qu’il se passait autour d’elle. Elle n’avait pas pu empêcher les morts précédents, et encore moins celle de Clark, qui était arrivée si vite, que ça lui paraissait encore irréel. Elle avait beau le voir, étendu, devant elle, la brune était tout simplement choquée. C’était horrible et il n’y avait rien qu’ils ne puissent faire pour se sortir de cette situation. Ils étaient à la merci de ces monstres. Ils allaient devoir subir, et peut-être perdre leur vie pour une raison qui lui échappe. Rien ne justifiait une pareille cruauté, non. Ils n’avaient rien fait pour mériter de terminer leur vie de cette manière. Tous ces morts autour d’eux étaient innocents, ils n’avaient rien demandé à personne et pourtant, eux, se sont permis de tout prendre. Ils restaient là, pointés devant eux, tandis que Jillian prenait sur elle pour se maîtriser. Elle était effrayée, terrifiée même à l’idée de ce qui les attendait, tous les deux. Le jeune homme à ses côtés restait, lui aussi, muet, contrairement à leurs ravisseurs. En effet, le meurtrier ne tardait pas à les menacer. Oh non, Jillian ne fera rien qui pourrait les contrarier. Elle hocha vivement la tête, en signe d’approbation, le regard dans le vide. Elle n’osait les regarder, de peur d’attirer l’attention. Elle voulait disparaître, mais son cœur qui menaçait toujours de lâcher, continuait de se resserrer dans sa poitrine, lorsqu’il s’avançait vers eux, encore. Les propos du type ne la rassuraient pas, bien au contraire. Ils provoquèrent un frisson le long de son échine. Oh s’il savait à quel point elle était effrayée. Il remettait pourtant leur terreur en question et menaçait le type à côté d’elle de lui couper un doigt. Jillian tourna la tête pour jeter un bref coup d’œil à son camarade d’infortune et… ne vit pas le coup venir. L’homme s’était saisit d’une barre en fer, et avait frappé fort, sur sa rotule. Le craquement de l’os qui s’était brisé arrachait au sadique un rire franc, alors qu’à l’opposé, Jillian s’était mise à hurler. Si fort qu’elle n’était pas sûre que le hurlement fût réellement sorti d’entre ses lèvres tremblantes. La douleur vive qui l’avait prise soudainement, la fit perdre l’équilibre, et lui coupa le souffle. « J’adore le bruit d’un os qui se casse, je pourrais faire ça toute la journée, pas toi ? demandait-il, à son acolyte encore essoufflé, d’un air enjoué. Jillian tremblait de plus belles, entre soubresauts de douleur, de peur et ses sanglots, qui noyaient son visage de larmes. C’était la première fois qu’elle souffrait autant, la première fois également que l’espoir s’en allait, peut-être que lui aussi, était mort. Ils n’allaient pas survivre à ça. L’homme continuait à les détailler, sans le moindre remords, et semblait chercher quelque chose dans leurs regards. Il lui glaçait le sang. Elle tournait presque de l'oeil à ce stade-là. « Maintenant, j’espère que vous avez réellement peur. En concluait-il, en tapotant sa barre en fer dans les mains.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
Jorah Reyes
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Mar 6 Déc - 2:02

at dead's door
/ jorah & jillian (rip clark) /
C’est là qu’il vu. Qu’il vu cet homme, armé d’une piètre barre de fer, frapper la jeune femme en plein cœur de la jambe. Il entendit, le bruit sourd de l’os de Jillian se fracturer en millier de petit fragment. Un bruit, qui lui glaça le sang. Puis, il n’avait pas fallu plus longtemps avant que la jeune femme se mettre à hurler de douleur. Ce qui pétrifia encore plus Jorah. Qu’avait-elle fait, pour mériter pareille sentence. Et l’espace d’un bref instant, Jorah ne put s’empêcher de se dire que c’était lui qui auraient dû recevoir ces coups. Que c’était lui qui aurait dû souffrir de la sorte. Pas elle. Elle, elle était innocente. Elle, elle n’avait rien à se reprocher. Mais le mal était fait. Il était déjà trop tard. Alors il ne restait plus qu’un seul mécanisme de défense contre ces brutes. La colère. Car quand il était en colère, plus rien ne pouvait plus l’atteindre. C’est d’ailleurs grâce à cette colère que Jorah avait su survivre aussi longtemps. C’était comme ça qu’il avait survécu, alors qu’il était seul pendant des mois. C’était comme ça qu’il avait survécu, alors qu’il vivait avec des gens qu’il désapprouvait. Mais c’était surtout comme ça qu’l avait survécu, alors qu’on l’avait abandonné, mourant jusqu’à ce qu’Arianne ne le retrouve. Ô Arianne. Comme il était heureux qu’elle ne subisse pas pareilles souffrances. En d’autres cas, il ne se le serait jamais pardonné. Comme il ne se le pardonnerait certainement jamais d’avoir laissé ces hommes touché cette innocente. N’écoutant plus le poison qui sortait de la bouche de cet homme, Jorah serra les poings alors que ce monstre semblait persister à se jouer d’eux. Lui, qui quelques minutes plus tôt, avait préféré rester bien sagement accoté sur cette clôture ne pouvait plus rester là sans rien dire. Il avait oublié toutes raisons, pour ne laisser place qu’à l’aveuglement. « Qu’est-ce que vous voulez de nous ? » Son regard se posa quelques instants sur la jeune femme à côté de lui. Il ne pouvait pas faire d’erreurs. Autrement, elle en paierait autant que lui. Peut-être même plus. « Ça vous amuse de nous terrifier ? Ça vous amuse de nous frapper ? » Il prit une grande respiration. « Mais ça vous amène quoi, hein ? Quelle satisfaction ça vous apporte ? » Y avait-il vraiment une quelconque satisfaction ? Certainement, car sans recevoir aucune réponse de la part de l’homme lui faisant à présent face, il sentit son pied s’enfoncer dans ses côtes. C’était donc son tour maintenant. Pourtant, il ne réagit pas, Jorah. Enfin, si, un peu. Pourtant il tente de réprimander cette grimace qui change tout l’allure de son visage. Il ne veut plus se laisser atteindre. Il n’en peut plus.

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Mar 6 Déc - 5:51

at dead's door (intrigue 1)
/    jorah, jillian /

La douleur lui semblait insurmontable. Jillian n’avait jamais ressenti une chose pareille. Elle n’a jamais été un casse-cou, ne s’est jamais rien cassé, mais là, la brune n’avait clairement pas besoin d’avoir un bachelor en médecine pour comprendre que son os s’était fracturé, cassé, sous le coup de cette barre de fer. A terre, les bras en l’air, accrochés à cette clôture, Jillian souffrait le martyr. Son cri s’étouffait dans des sanglots, qu’elle tentait de contrôler, en vain. Ça semblait faire plaisir à son bourreau, qui l’observait encore, amusé de lui faire subir ce genre de choses, sans qu’elle ait fait quoi que ce soit pour le mériter. Rien ne justifiait une pareille violence, de toute manière, mais Jillian n’en était pas à chercher la raison. Elle ne voulait pas argumenter, leur donner une raison supplémentaire de s’en prendre à elle. Dans sa tête, la brune tentait de se réfugier dans des pensées heureuses, mais la douleur la ramenait à la réalité, tout comme la voix du jeune homme à ses côtés.  Leurs regards se croisèrent, dans le sien, elle tentait de le supplier de ne rien faire de stupide. Elle ne voulait pas qu’il souffre, lui aussi. Ils avaient eu leur quota pour une vie entière, depuis qu’ils étaient attachés contre la barrière. Le visage déformé par la douleur, elle l’écoutait les interroger sur la raison de leur comportement. Des questions pertinentes mais qui, en premier lieu, eut pour réponse, un acte violent. Un coup dans les côtes. Jill’ baissa à nouveau les yeux, en espérant qu’ils s’arrêteraient là. Elle priait presque. Tu te crois malin, avec tes grands mots hein ? Un autre coup de pied, avant qu’il ne s’approche à nouveau de Jorah, accentuant ses propos, en appuyant son pouce et son index contre sa mâchoire. Pour t’répondre, ça fait passer le temps. Voilà. Ils s’emmerdaient, n’avaient clairement que ça à foutre, en attendant les prochains ordres. J’ai la dalle, moi. Balançait, l’autre à l’adresse du sadique ; qui visiblement, avait d’autres priorités que de s’en prendre à eux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
Jorah Reyes
INSCRIPTION : 22/09/2016
MESSAGES : 366
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : asa butterfield, martyr (pour l'avatar)
MULTILINKS : james. jax. jeremiah.
POINTS : 944

ÂGE : vingt ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   Mar 13 Déc - 3:44

at dead's door
/ jorah & jillian /
Souffle coupé, esprit embrumé, il ne comprenait plus rien Jorah. C’était peut-être ça qu’il lui avait procuré son élan de courage, il ne pouvait en être moins sûr. Pourtant, cette lueur qui s’était instauré dans son regard se perdit peu à peu pour laisser place à la douleur de ce second coup. Pourtant, Jorah connaissait la souffrance, très bien même. Il l’avait connu toute sa vie. Du simple moment où il avait été abandonné dans cet orphelinat aux premiers jours de sa vie, passant pas les longues années passées à l’écart des autres jeunes, bien différent, jusqu’à tout récemment quand on lui avait extirpé le peu d’âme qui lui restait. Alors oui, il était en mesure sans gêne qu’il connaissait bien la souffrance. Qu’avec le temps, elle agissait comme une bonne amie. Dont la visite n’est jamais bien agréable, mais qu’on apprend à accepter avec le temps. Mais il ne pouvait nier ne pas souffrir. Il souffrait. Physiquement parlant. Pourtant, ce n’était rien à comparer à toutes les souffrances psychologiques qui l’assaillaient. À un tel point que parfois, il se demandait comment il parvenait à rester debout. À surmonter cette douleur. Peut-être était-ce par habitude, il n’en savait rien. Et pourtant, il était encore là. Presque en un seul morceau. Et il regarda, droit dans les yeux cet homme. S’il n’y avait pas eu Jillian, il lui aurait certainement craché au visage et lui dire d’aller se faire foutre. Pourtant, le corps de l’homme étendu à quelques centimètres à peine le convainquit de ne pas tenter de provoquer celui qui lui faisait face. Se raclant un peu la gorge Jorah lança à l’homme : « Vous n’avez qu’à aller dans l’une des maisons de cette rue en face, vous y trouverez certainement quelque chose à manger. » Pourvu qu’ils partent, au plus vite. « On restera ici à vous attendre, enchaîner à cette clôture. » Où pourraient-ils aller de toutes manière. Il voyait bien que la jeune femme ne pourrait pas marcher avec un genou amoché comme ça.

_________________


i'm born from the ashes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ jorah, clark, jillian   

Revenir en haut Aller en bas
 
(intrigue) ≡ jorah, clark, jillian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PETULA CLARK - Downtown
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» [Intrigue] Du vent dans les voiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés :: les intrigues et events passés-
Sauter vers: