things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)   Ven 18 Nov - 23:50

Told you I'll be here forever, said that I'll always be your friend, took an oath Imma stick it out 'till the end.


--------------------------

Son bras se lève, puis retombe mollement. Plantée devant la porte d’entrée, Reese est en pleine hésitation. Elle ne sait pas comment il va l’accueillir et elle a vraiment peur qu’il refuse de lui adresser la parole après ce qu’elle lui a balancé. Ce serait légitime de sa part (elle ne lui en voudrait même pas). Faut dire qu’elle y est allée un peu fort. Depuis, Jimmy l’évite comme la peste. Il lui lance des sourires timides au détour d’une rue mais ne s’approche jamais plus des cinq cent mètres réglementaires. Au début, Reese en était ravie – aussi ravie qu’une nana qui boude son meilleur ami et qui cherche à se faire oublier. Ca ne la faisait pas plaisir de s’éloigner volontairement de lui évidemment mais il respectait sa volonté et ça ne faisait que confirmer qu’il était un bon ami. Elle pensait que ça l’aiderait à tourner la page et au début, elle avait l’impression que ça marchait. Ca lui permettait de rester seule et de prendre du recul sur tout ce qui s’était passé depuis le début. Faut dire que depuis qu’ils s’étaient retrouvés sur le chemin les menant à Astoria, Reese n’avait pas eu une minute à elle. Toujours collés l’un à l’autre, ils avaient dû préserver leur vie au détriment de leur intimité. La distance lui avait fait donc du bien. Beaucoup de bien. Un temps seulement. Les jours sont passés. Puis les semaines. Jimmy a continué à se détourner d’elle. Et doucement, elle a compris l’erreur monumentale qu’elle avait fait en rejetant l’un de ses seuls véritables amis restants. Elle a vu son ami évoluer dans le camp et elle a regretté ne plus faire partie de sa vie. Elle devrait être à ses côtés, elle devrait être auprès de lui. Depuis leur plus tendre jeunesse, ils avaient toujours été présents l’un pour l’autre. Quand il a commencé à sortir avec des filles, elle était présente pour le conseiller. Quand elle a rompu avec son premier mec, il était là pour sécher ses larmes. Aujourd’hui encore, ils devaient être présents pour se serrer les coudes. William était mort, c’était regrettable, mais elle devait passer à autre chose. Elle en avait pris conscience après la conversation qu’elle avait partagé avec son frère. Elle devait prendre soin des vivants. En l’occurrence, on ne faisait pas plus vivant que Jimmy. Lui aussi avait perdu du monde. Lui aussi avait perdu quelqu’un qu’il aimait profondément. Pourtant, si lui avait tenté de se raccrocher à elle, Reese, elle, l’avait terriblement négligée. Elle faisait une bien piètre amie. C’était donc armée d’une volonté de fer qu’elle s’est dirigée jusque chez lui. La journée se terminait, la nuit commençait à prendre place. Convaincu qu’il ne pouvait être ailleurs que dans sa demeure, elle a rejoint la bâtisse sans une once d’hésitation… au moins jusqu’à la porte d’entrée. A présent qu’elle se trouve face à elle, les choses ne semblent plus aussi claires. Le doute l’assaille, son cœur tambourine à une allure folle. Elle peut le faire. C’est le moment ou jamais. Après, ce sera trop tard. Si elle abandonne la bataille, alors la guerre est finie. Jimmy ne reviendra probablement jamais de lui-même. Il n’osera jamais aller contre sa volonté. Après avoir compté jusqu’à dix, Reese se jette dans la gueule du loup et appuie sur la sonnette. Elle l’entend retentir dans la maison et pendant un instant, elle hésite à repartir comme une voleuse. Elle peut revenir un autre jour, c’est pas si grave. C’est pas si pressé, hein ? Avant qu’elle n’ait le temps de rebrousser chemin, la porte s’ouvre enfin. Pendant une seconde, elle espère voir Espen – de sorte à ce qu’elle puisse tâter le terrain avant la confrontation – mais c’est Jimmy lui-même qui lui fait face. « Bonsoir, » qu’elle dit en affichant un sourire gêné. Le malaise. Elle sait bien que ça n’aide pas à détendre l’atmosphère mais bon… la situation était quand même compliquée. « J’te dérange pas j’espère ? » Et même si c’était le cas, Jimmy ne peut quand même pas la jeter avec ses yeux de chiens battus. Il va bien lui proposer d’entrer et de manger un plat de pâtes avec lui, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)   Mer 23 Nov - 22:29

Told you I'll be here forever, said that I'll always be your friend, took an oath Imma stick it out 'till the end.


--------------------------

Je suis comme ça, j'ai toujours espoir. Même lorsque je n'ai plus espoir, je sais qu'au fond de moi, il m'en reste, très peu peut-être, mais il m'en reste. Espoir de retrouver des connaissances, des amis, espoir que tout cela s'arrange alors que je suis loin d'être idiot, nous sommes tous condamnés... On dit que le temps qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, nous sommes encore là, non ? Nous avons perdus énormément, nous sommes peu nombreux, nous ne savons pas si nous aurons la chance d'être encore en vie demain, l'année prochaine, dans quatre ans mais nous sommes là. Je n'ai jamais perdu espoir, même après tout ça. Même pour Reese. Reese qui m'a littéralement fait comprendre que ça ne sera plus jamais pareil entre nous malgré toutes ces tentatives pour la raisonner, Reese qui m'a blessé, parlé de manière exécrable. Est-ce que je lui en veux ? Non, pas du tout. Je la comprends. Nous n'agissons pas de la même manière, nous encaissons les choses différemment. Alors même si je ne l'ai pas reconnu, même si ça m'a fait mal. Je ne perds pas espoir de retrouver ma Reese un jour. Ce qui me fait le plus mal dans l'histoire c'est d'avoir été obligé de l'abandonner, elle me l'a demandé, j'ai d'abord été contre sa volonté me disant que c'était la meilleure chose à faire mais... Non. Reese et moi, ça ne date pas d'hier, ce n'était pas qu'une simple connaissance. Je voulais la retrouver. Mais j'ai fini par lui donner ce qu'elle voulait, à contre-cœur, ça me l'a déchiré mais j'ai fini par le faire. De toute façon, ça ne servait à rien. Je ne pouvais pas me battre seul, de toute évidence. Je suis allongé dans mon lit, perdu dans plus sombres pensées. Je finis par me lever, descendre les escaliers afin de me diriger dans la cuisine dans le but de me trouver quelque chose à grignoter, du moins, avant qu'on me stoppe dans mon élan. Quelqu'un frappe à la porte. Me doutant pas un seul instant, je m'avance, attrape la poignet et ouvre enfin cette dernière. Reese. Reese devant ma porte. Un air surpris prend vite place sur mon visage tandis que je fronce les sourcils, quoi ? Qu'est-ce qu'elle fait là ? Je pensais qu'elle ne voulait plus me voir ? Oh ce n'est pas une mauvaise surprise, bien au contraire... Mais pour être surpris, je le suis. « Reese ? » dis-je ayant assez de mal à y croire. Toutes ces fois où je l'ai croisé, où mon envie d'aller lui parler m'a détruit car je ne pouvais strictement rien faire, je l'évitais du regard sans quoi, je savais que j'allais craquer. Faire comme si Reese n'existait pas, comme si elle n'avait jamais existé... C'est sans doute la pire chose que j'ai eu à faire. Enfin non, la deuxième pire chose que j'ai eu à faire. Je savais que je ne devais pas m'attendre à ce que ça s'arrange mais... Encore une fois, j'avais espoir. Au fond de moi. « Non non tu ne me déranges pas, entre. » lui répondis-je d'une fine voix. Je m'écarte afin de la laisser passer et une fois chose faite, je referme la porte derrière moi. « En fait je ne m'attendais pas à te voir... » C'est le moins qu'on puisse dire, c'est une manière assez subtil de lui demander l'objet de sa venue. Peut-être qu'elle a simplement quelque chose à me dire, ou à me demander. Dans tous les cas, ça me fait du bien de lui parler de nouveau, de l'avoir en face de moi, de ne plus l'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)   Ven 2 Déc - 2:03

Told you I'll be here forever, said that I'll always be your friend, took an oath Imma stick it out 'till the end.


--------------------------

La surprise est totale. Péniblement, Reese tente un sourire maladroit pour détendre l’atmosphère, mais elle est très mal à l’aise. Evidemment, depuis le début de leur amitié, il leur était arrivé de se prendre la tête pour des broutilles - Reese s’était promise plus d’une fois de lui arracher la tête – mais aucune de leur dispute n’avait duré aussi longtemps. Entre eux, ça n’était jamais allé plus loin que des engueulades de lycéens en pleine crise d’adolescence. Reese avait du caractère, elle avait besoin de se faire entendre et d’exister et Jimmy avait bien trop souvent raison pour qu’elle ne le laisse s’exprimer. C’était stupide parce qu’elle avait toujours admiré son intelligence et sa détermination. Elle avait souvent envié sa facilité à comprendre les choses aussi facilement quand elle, galérait pour résoudre une équation. Alors elle s’en prenait à lui lorsqu’elle avait l’impression qu’il faisait son intéressant à vouloir l’aider, et ils finissaient par s’engueuler, trop têtus pour se mettre à la place de l’autre. Parfois, Jimmy craquait et revenait avec ses yeux de cocker et son sourire enfantin sur les lèvres et aussi simplement, elle oubliait tout ce qui les avait poussés à se déchirer. Qui pourrait y résister ? Elle fondait comme neige au soleil dès qu’elle apercevait sa silhouette s’approcher d’elle. Parfois, lorsqu’il ne le faisait pas de lui-même, elle était celle qui faisait le premier pas. Elle préparait des cookies, histoire de mettre toutes les chances de son côté, et elle sonnait chez lui avec le sourire de la parfaite copine que tous les parents adoreraient. Peu importe ce qui se passait, toujours, ils se retrouvaient. Aujourd’hui encore, Reese réalise qu’il est bien trop important à ses yeux pour le mettre à l’écart. Elle a été idiote de croire un seul instant pouvoir survivre à ce monde dans le soutien de son fidèle ami. Liés depuis leur rencontre, leur amitié compte bien plus que sa fierté et son chagrin. Timidement, elle obtempère quand il lui propose d’entrer. Après avoir jeté quelques regards aux alentours pour voir s’ils étaient seuls, elle se tourne à nouveau vers lui, embarrassée. « Je sais, » répond-t-elle en baissant les yeux. Elle-même ne pensait pas revenir après ça. Elle a si honte de s’être montrée aussi odieuse, si honte d’avoir rejeté l’un des seuls amis qui lui restaient encore dans ce monde. Jimmy avait été si compréhensif à son égard. Triturant ses doigts comme une enfant en pleine remontrances, elle relève finalement les yeux, puis croise son regard. « Je suis désolée, » finit-elle par lâcher. Pas la peine de tourner autour du pot, il a déjà bien trop attendu ses excuses. Et c’est le silence. Elle cherche les mots, tente de trouver de quoi apaiser la blessure qu’elle a infligé à son ami. « Désolée de t’avoir dit toutes ses conneries, j’le pensais pas. Jamais j’penserais un truc pareil… » Et jamais elle n’aurait cru pouvoir lui dire de telles âneries. Jimmy n’était pas qu’un simple gars rencontré sur les bancs de l’école, il n’était pas qu’un simple pote, il faisait partie intégrante de sa vie depuis sa plus tendre enfance. Il comptait bien plus qu’il ne pourrait jamais l’imaginer. « J’ai dit ça parce que… j’voulais juste que tu me détestes et que t’arrêtes de revenir parce qu’à chaque fois que j’te vois, j’revois William, alors j’ai envie de pleurer parce que j’arrive pas à l’oublier et… » Sa voix se brise. Elle s’interrompe, la gorge nouée. Elle l’a débitée à une vitesse folle. Elle n’aurait peut-être pas dû commencer par-là, le sujet est encore trop douloureux pour l’un comme pour l’autre. Elle inspire, tente de reprendre ses esprits et retenir l’émotion qui revient l’assaillir. « ...Enfin voilà… je suis vraiment désolée. J’ai réalisé que c’était stupide parce que j’aurais pas dû réagir comme ça, t’y es pour rien, c’est juste ma tête qui pète un câble. J’voulais pas te blesser, je sais que c’est pas forcément plus facile pour toi avec… » Elle s’interrompe à nouveau. Ils n’en ont pas parlé depuis leurs retrouvailles, alors prononcer le prénom de Mandy n’est peut-être pas une bonne idée. Elle ne sait pas s’il est parvenu à en faire le deuil ou si comme elle, il souffre encore de sa perte alors elle décide de ne rien dire. Qu’il décide d’en parler ou non, Reese préfère ne pas brusquer les choses et lui en laisser le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)   Mar 6 Déc - 4:33

Told you I'll be here forever, said that I'll always be your friend, took an oath Imma stick it out 'till the end.


--------------------------

Je ne sais pas comment réagir, ce que je dois faire pour l'aider, ce dont elle a besoin, ce qu'elle souhaite réellement mais une chose est sûre : je suis rassuré de la voir ici. Je savais qu'elle était resté la même, qu'elle a juste encaissé tout ça et que ç'a été très difficile, ça me rendait dingue, je ne supporte pas de la savoir dans cet état et je me sens totalement impuissant, je déteste ça moi, me sentir impuissant. Surtout avec Reese qui compte énormément pour moi, me forcer à l'éviter a certainement été une des pires choses que j'ai eu à faire dans ma vie, faire comme si elle n'était pas là, comme si elle n'existait pas, comme si nous n'avions rien vécu alors que malgré tout, rien n'efface et ne pourra effacer ça. Et pourtant, nous en avions eu des coups durs avec Reese. Je veux dire, elle a toujours eu un fort caractère, je ne pense pas avoir le même mais je ne me laisse pas faire alors forcément avec Reese, ç'a souvent fait des étincelles, mais on s'aimait trop pour que ça joue sur notre amitié, sur notre relation. On se réconciliait très vite et même parfois sans s'expliquer, on se retrouvait le lendemain, tentant de faire comme si de rien était sans jamais en reparler, nous étions habitués à ça. Sauf que cette fois-ci, c'était différent, tout était différent à cause de cette apocalypse. Et puis, nous avions perdu nos conjoints respectifs, nous étions un groupe de quatre, inséparable alors ça nous pèse, sauf que moi, je voyais Reese comme une force, quant à elle, devait me voir comme une faiblesse. Alors j'ai fini par lui donner ce qu'elle souhaitait, ce n'est pas faute de tenter de lui avoir fait comprendre que ce n'était pas une bonne idée mais je ne voulais pas la rendre mal et lorsque j'ai compris que je le faisais sans m'en rendre compte, je n'ai pas insisté. C'est difficile, beaucoup trop difficile mais je l'ai fait. Et là aujourd'hui, Reese revient de nouveau vers moi. Je ne vais tout de même pas l'envoyer sur les roses, il en est hors de question et puis... C'est n'importe quoi, j'en ai pas envie ! D'ailleurs je ne tarde pas à lui dire que je ne m'attendais pas à la voir ici. Elle baisse les yeux, je finis par faire de même. J'avoue que pour le coup et pour la première fois, je ne sais pas quoi lui dire. J'ai tellement peur de dire quelque chose que je ne devrais pas, de gâcher ce moment, moi qui pensait qu'elle reviendrait jamais vers moi... Mais elle finit par s'excuser. Je relève la tête sans pour autant prononcer le moindre mot. Continuant en me disant cette fois qu'elle ne pensait pas ce qu'elle disait, je m'en suis douté, je la connais par coeur mais encore une fois... L'apocalypse aurait pu me retirer ça aussi, la Reese que je connaissais. Je me sens assez mal de la voir dans cet état mais en même temps, un sentiment de soulagement m'envahi. Elle est là, je ne l'ai pas perdu. Mais Reese ne s'arrête pas de parler, je l'écoute attentivement, loin de moi l'envie de la couper si elle a besoin de me dire quelque chose. Jusqu'à ce qu'elle se mette à parler de Mandy. Du moins... Elle s'arrête à temps mais je vois très bien où elle veut en venir. Je baisse à nouveau la tête. Oui c'est difficile. Pourtant j'ai réussi à vider mon sac, littéralement, grâce à mon père. Seul lui a toujours su m'aider, pour moi, personne pouvait y parvenir à moins qu'on me ramène Mandy mais... Mon père m'a beaucoup aidé, plus que je ne le croyais. Ça m'a fait un bien fou, même si ça ne retire pas totalement ma culpabilité, si Mandy n'est plus là et qu'elle me manque énormément. J'y pense encore tout le temps mais au moins, mes cauchemars ont cessé. Je veux avancer même si ce n'est pas facile, je veux trouver cette force et je veux que Reese la trouve aussi. C'est horrible de nous avoir retiré Mandy et William. Pendant des semaines, j'en ai voulu à la terre entière. « Ce n'est pas grave Reese... Ne t'en fais pas. » J'essaye de la rassurer comme je le peux pour lui montrer que je ne lui en veux pas, car non ce n'est clairement pas le cas. Je m’éclaircis la gorge, le souvenir de Mandy, nous, tous les quatre, me brise à nouveau le coeur. « Je comprends tu sais, enfin je veux dire... Je m'en suis douté. Je ne voulais pas te faire du mal, je voulais simplement t'aider même si je sais que... Je ne pouvais rien faire... Je voulais être là pour toi. » Comme je l'ai toujours été, je veux simplement qu'elle le comprenne et d'ailleurs je rajoute rapidement « Et tu sais que je le serai toujours. » Toujours, quoi qu'il arrive. Je tente de la rassurer mais je suis sincère, pourtant, elle doit certainement le savoir au fond d'elle mais même ça, ça ne m'empêche pas de le lui rappeler. Reese n'arrive pas à l'oublier, ce que je peux comprendre, je me suis retrouvé dans cette même situation et... Peut-être que je le suis encore, je ne sais pas. Peut-être le fait d'avoir parlé à mon père ne m'aidera qu'un petit temps mais je pense que je commence à faire le deuil, enfin... Non, je ne pense pas réussir à faire le deuil, simplement à avancer sans elle parce que j'ai compris que je n'avais plus le choix maintenant, et que je dois rester fort pour ma famille, eux aussi, ils ont besoin de moi. Mandy a été ma petite amie, je l'ai énormément aimé malgré nos différents parfois, ça ne changera jamais, je souffrirai toujours de sa perte, deuil ou pas, j'apprendrai à vivre avec et je pense être sur la bonne voie. Mais elle me manque, elle me manque énormément et je ne vais pas le nier, quand je me retrouve devant Reese, je revois Mandy, je le ressens à cet instant précis. Je me dis que je donnerais n'importe quoi pour qu'elle revienne, pour qu'elle passe cette porte d'entrée avec William, pour que nous nous retrouvions tous les quatre au moins une dernière fois. C'est du passé, il faut que je l'accepte mais parfois, ça reste difficile... Surtout quand je me retrouve avec Reese. Alors oui je comprends ce qu'elle ressent, on ne gère simplement pas la situation de la même manière. « Enfin... Je ne t'en veux pas tu sais. » dis-je en faisant quelques pas vers elle, habituellement je n'aurais pas hésité et à en voir son état, je l'aurais certainement prise dans mes bras mais là... Je n'ose pas. Si elle pense à William en me voyant, imaginez ce que ça donnerait si je la serrais contre moi, je ne préfère pas prendre le risque de la faire souffrir, tout mais pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)   Lun 9 Jan - 3:32


Told you I'll be here forever, said that I'll always be your friend, took an oath Imma stick it out 'till the end.


--------------------------

La mention de Mandy est encore douloureuse pour Reese, mais aussi pour Jimmy. Mandy n’était pas sa meilleure amie mais elle était importante à ses yeux. Elle faisait partie de la bande, elle faisait partie de la famille qu’ils s’étaient tous les quatre créées. Il baisse la tête, et elle remarque le malaise qu’elle a surement provoqué entre eux. Elle n’aurait peut-être pas dû. Elle mord sa lèvre, subitement mal à l’aise par la tournure de la situation. Elle sait qu’elle devrait arrêter de parler du passé, de penser aux mêmes personnes inlassablement mais elle ne peut pas s’en empêcher. Ca tourne et tourne dans sa tête. Ils viennent et reviennent dans sa tête, la hantent dans ses rêves. Elle a besoin de l’extérioriser, et puisque Jimmy est la seule personne qui connaissait également William et Mandy, il va falloir qu’il la supporte. Ils vont forcément devoir en parler, n’est-ce pas ? Evidemment, il ne veut pas le forcer, surtout pas après qu’il ait respecté son choix de s’éloigner d’elle quelques temps, mais elle aimerait quand même en parler avec lui. Elle aimerait savoir ce qu’il ressent, s’il a tourné la page et si oui, comment est-ce qu’il est parvenu à le faire parce qu’elle aimerait pouvoir en faire de même.  Elle a besoin de conseils de sa part. Un timide sourire se dessine sur ses lèvres quand Jimmy parvient à trouver les mots qu’il faut pour la rassurer. Elle a toujours su qu’elle pouvait compter sur lui, mais cette fois, elle est plus que certaine qu’il est vraiment l’homme de la situation. C’est aussi pour cette raison qu’elle n’est pas parvenue à s’en éloigner très longtemps. Jimmy fait partie de sa vie, il fait partie d’elle. Elle acquiesce à ses mots, subitement apaisée, et ses doutes s’envolent. « Je sais, » lui répond-t-elle, mais ça lui fait quand même du bien de l’entendre lui dire ce genre de choses. Et elle réalise doucement qu’elle n’est peut-être pas qu’un poids pour les autres, qu’elle est réellement aimée pour ce qu’elle est. Elle se sentait tellement abandonnée, elle se sentait tellement seule qu’écouter Jimmy lui donne du baume au cœur. Il s’approche, puis s’arrête, semble hésiter et ça fait sourire de plus belles Reese. Le voir aussi gêné avec elle la rend un peu perplexe. Et par son geste, elle comprend qu’elle a surement été horrible avec lui. Il leur faudra surement du temps avant que tout redevienne naturel entre eux mais elle y croit. S’il est parvenu à lui pardonner après ce qu’elle lui a fait subir, tout est possible. « J’vais pas te frapper, promis, juré. » Qu’elle lance en faisant un nouveau pas vers lui. Elle s’arrête, s’amuse du malaise qu’ils ont eux-mêmes créé, lui laissant la liberté de se rapprocher d’elle de lui-même pour lui faire une accolade. Bien sûr, c’est encore un peu douloureux et William restera ancré en elle encore longtemps, mais elle ne peut pas continuer à se raccrocher éternellement à un fantôme de son passé. Il va bien falloir qu’elle tourne la page. William n’aurait pas voulu qu’elle s’éloigne de Jimmy, quand bien même il lui fait penser à son amour perdu. Il aurait voulu qu’ils s’entraident, il aurait voulu qu’ils continuent à vivre, pour lui. Alors Reese, elle fait un effort, et elle abandonne l’idée de pouvoir lutter contre ses démons. Elle enlace Jimmy, et elle se serre contre lui en priant pour que ça passe. Elle le serre fort contre elle en espérant que William finisse par disparaitre. Elle ne sait pas si son ami s’est rendu compte qu’elle s’accrochait à lui comme à une sangsue et qu’elle resserrait un peu plus l’étreinte, mais tant pis. Maintenant qu’elle a retrouvé Jimmy, il est hors de question de le laisser tomber. Plus jamais. Et doucement, l’émotion revient s’abattre sur elle, et des larmes commencent à couler sur ses joues. Le trop plein de sentiments qu’elle avait essayé de refouler et les nerfs qui se relâchent. Elle tente de rester discrète mais elle finit par sangloter sur la chemise de Jimmy. Oups. Tant pis pour sa chemise. Et y’a tout qui redescend, tout qui retombe, tout ce qu’elle a voulu cacher au monde entier, la colère, le chagrin. Quand il finit par mettre fin à leur étreinte, Reese passe nerveusement une main sur son visage, tente de nettoyer ses larmes d’un revers de la manche. « J’pleure pas à cause de toi, hein, » dit-elle, pour le rassurer. Bon, c’est un peu de sa faute, mais pas délibérément. Il n’a pas besoin de le savoir. « Fallait bien que ça sorte un jour ou l’autre de toute façon, » qu’elle lance. Jimmy s’avérait être la personne parfaite pour lui prêter son épaule sur laquelle pleurait. Et maintenant que c’est fait, ils vont pouvoir repartir sur de bonnes bases. Elle passe une nouvelle fois une main sur son visage, un peu déboussolée par ce qui vient de se passer. « Désolée. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)   

Revenir en haut Aller en bas
 
things can get ugly, but we're still a team. (jimjim)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [eden team] the good the bad and the ugly (flo55)
» [VIDEO] Don't hold back, just push things forward
» [Sign'Contest #108] There are some things in life you just do
» Not all monsters do monstruous things. (Lyds)
» My precious things ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: