(gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Ven 25 Nov - 22:00


gretel richter
/ i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife /

âge ≡ trente et une années non-assumées. elle a cessé de compter depuis déjà quelques hivers passés, quand le temps commença à l'oppresser. elle se contente de dire qu'elle a oublié, usant du fait qu'elle a toujours fait plus jeune que son frère. date et lieu de naissance ≡ elle a vu le jour un vingt-mai, douze minute à peine après son frère jumeau, dans un hopital d'augsbourg, en allemagne.  origines ≡ allemande, et ce depuis des générations, jusqu'à ce que la dernière ne décide de fuir en amérique. ancien métier ≡ vendeuse dans une supérette de coin de rue, le maigre salaire qu'elle gagnait lui permettait de payer de loyer d'un petit appartement en banlieue. bénévolement, elle était professeur d'allemand pour les étudiants démunis. ancien lieu d'habitation ≡ elle résidait dans un appartement de banlieue à chicago, à quelques kilomètres de la maison familiale. mais au commencement de l'épidémie, son frère et elle ont emménagé chez leur mère. statut civil ≡ célibataire et cela depuis déjà quelques temps. elle a laissé peu de place à l'amour ces dernières années, rapidement prise de court par la volonté de survivre. orientation sexuelle ≡ hétérosexuelle. jusqu'à maintenant elle n'a été attiré que par la gente masculine. situation familiale ≡ elle a un frère jumeau, hansel. leurs parents ne manquaient pas de sens de l'humour, pour les avoir nommer ainsi. son père est sans doutes mort à l'heure qu'il est, ou tente de survivre en écrasant les mains tendues qu'il heurte. sa mère n'est malheureusement plus de ce monde. les deux jumeaux sont donc orphelins. date d'arrivée au camp ≡ le temps, malheureusement, leur échappe. difficile de les placer précisément dans le temps, mais il n'y a nul doute que les jumeaux sont arrivés à astoria vers le début du mois de novembre deux mille seize. place dans le camp ≡ désignée au poste de gardienne d'enfant. elle souhaite intégrer le secteur surveillance aux côtés de son frère, mais son état psychologique ne lui laisse que peu d'opportunités. aptitudes de survie ≡ son corps a l'allure chétif. on pourrait croire que le vent suffirait à le briser en deux. mais elle possède encore l'endurance qui faisait d'elle l'une des meilleurs sprinteuse pendant son adolescence. à défaut de ne pas posséder de réelle force physique, elle compense par la ruse et la connaissance des plantes que lui a inculqué sa défunte mère. son poids et sa taille lui permettent de faire preuve d'une grande discrétion, et de se fondre dans le décor environnant. sa capacité à manipuler les armes à feu n'est pas non plus à ignorer. armes de prédilection ≡ un neuf millimètre qui lui a sauvé de nombreuses fois la vie. une batte de baseball pour plus de discrétion, mais peu efficace contre une armée de rôdeurs. son ami le plus fidèle reste ses jambes, pour courir.  traits de caractère ≡ nostalgique, joyeuse, protectrice, drôle, gamine, joueuse, sensible, énigmatique, féminine, honnête, ambitieuse, courageuse, sagace / solitaire, méfiante, parfois froide, colérique, impulsive, rancunière, impitoyable, sauvage, rusée, lunatique, violente, direct.
the killer within

(i) son père a entreprit de battre sa jeune compagne lorsqu'elle mit au monde deux enfants. des années plus tard, il commencera d'ailleurs à menacer ces derniers du même sort, s'ils ne se pliaient pas à ses moindres désirs. mais la seule vue de leur mère recouverte d'hématome suffit à les rendre inoffensifs. alors que le père se trouvait en déplacement, pour une quelconque raison — sans doutes avait-il était dans un bar jusqu'à se saouler assez pour devoir passer la nuit sur place —, la mère profita de cette opportunité pour s'enfuir avec ses deux enfants de dix ans. après avoir passés quelques semaines dans différents hotels, elle décide de partir en amérique, pour que son ex-compagnon ne puisse jamais les retrouver. (ii) gretel ferait n'importe quoi pour hansel. depuis le décès de sa mère, il est devenu sa seule famille. il n'est pas rare qu'elle le surprotège, malgré le fait qu'il soit né douze minutes plus tôt que sa jumelle. elle a d'ailleurs souvent du mal à accepter qu'elle n'est pas la seule femme de sa vie, chose égoïste de sa part. (iii) l'enchainement de différents évènements traumatisant a quelque peu détérioré la santé mentale de gretel. seul son frère hansel parvient à calmer ses multiples pertes de contrôle. si d'apparence elle peut sembler être une jeune femme joyeuse et calme, elle n'en est pas moins très fragile. c'est en chantonnant une berceuse allemande que son jumeau arrive à l'apaiser durant ces crises, qui surviennent généralement après une attaque de rôdeurs. l'européenne assume difficilement son état psychologique défaillant, cependant il semblerait, depuis son arrivée à astoria, que son mental s'améliore. (iv) quelques années auparavant, gretel a tenté sa chance dans la chanson. elle additionnait les concerts dans des bars peu réputés de chicago. malgré sa douce voix enchanteresse, elle dut abandonner la musique pour se trouver un travail stable. (v) à l'âge de vingt deux ans, gretel tomba enceinte. le père, avec qui elle n'avait passé qu'une nuit et dont elle ne connaissait à peine le nom, ne le su jamais. ne voulant pas élever un enfant dans de telles circonstances, un couple adopta le bébé à la naissance. mais la déchirure fut plus grande que ce que l'allemande osait imaginer. depuis, elle n'a jamais véritablement oubliée sa fille, et le ressent encore à travers les enfants dont elle doit désormais s'occuper.
weekly appointment

≡ qui étiez-vous avant que l'épidémie se déclenche ? « Gretel Richter. Simple vendeuse dans une épicerie de banlieue. Je donnais bénévolement des cours d'allemand à des étudiants démunis. C'était pas ce qu'il y avait de mieux, mais ça me suffisait. »
≡ comment avez-vous changé depuis le début ? « Je suis toujours la même Gretel Richter. J'ai... évolué. Je suis toujours une gamine paumée, seulement je me contente plus de laisser le temps filer entre mes doigts, et d'attendre que le bonheur tombe entre mes mains. Maintenant, je dois me battre pour survivre, et le bonheur n'est qu'une réalité disparue. Maintenant... Tout ce que tout le monde veut c'est survivre. »
≡ combien de rôdeurs avez-vous tué ? combien d'humains ? pourquoi ? « J'ai tué trente-quatre de ce que vous appelez des rôdeurs. Je ne les distingue pas des humains. Ils étaient comme nous, avant de devenir ces monstres. Ils avaient une vie, une famille, des enfants. Je peux pas m'empêcher d'y penser à chaque fois que j'en regarde un, mais je commence à m'habituer à ces yeux vides et à la puanteur de la mort sur eux. Ca remplace la douce odeur des tartes de ma mère, ou celui du parfum que je prenais l'habitude de mettre chaque matin. »
≡ qu'attendez-vous d'astoria ? « Je suis fatiguée de courir. Je veux m'installer, arrêter de fuir, et me battre pour quelque chose, une place, un groupe auquel j'appartiens. Je veux cesser de m'inquiéter de l'endroit où je vais passer la nuit, du temps que je vais encore perdre à marcher, pour atteindre quoi ? »
≡ qui avez-vous perdu ? « C'était au début. Quand on commençait à devenir des monstres, sans être infectés. Quand il ne s'agissait plus que de nous. La guerre pour la survie. Notre mère était malade. Une simple grippe. La nourriture commençait à manquer, l'eau potable aussi. Les pharmacies avaient déjà été pillées. Il n'a fallut que quelques semaines pour qu'elle s'éteigne. »
≡ quel(s) espoir(s) vous reste-t-il ? « Il me reste l'espoir de vivre. »
laurie
âge ≡ dix-sept ans. fuseau horaire ≡ paris. comment êtes-vous tombé sur le forum ? ≡ bazzart. fréquence de connexion ≡ trois ou quatre jours par semaine. des questions ? des suggestions ? ≡ épousez-moi ?    un dernier mot ? ≡ je n'ai jamais étudié l'allemand, alors je suis d'avance désolée d'éventuelles fautes dans mes traductions approximatives     


Dernière édition par Gretel Richter le Dim 27 Nov - 18:31, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Ven 25 Nov - 22:01

pretty much dead already
/ we are just savages /

> mars 2016 — quelque part en arizona
Dans une maison de campagne, les rayons du soleil pénétraient la vitre, se faufilant entre les planches de bois clouées aux fenêtres. Les particules de poussière qu'ils faisaient apparaître étaient semblables à des centaines d'étoiles, uniquement visibles à la lumière du jour. Parfois Hansel et Gretel s'allongeait sur le toit de la maison, et observait la nuit tomber, jusqu'à ce que l'obscurité allume les étoiles et que la lune s'embrase. Il n'y avait pas de spectacle plus beau pour l'allemande, que de voir le ciel s'éteindre, et renaître à nouveau dans un cycle continu pour que jamais elle ne se lasse de l'admirer.

Cela faisait déjà près d'une semaine qu'ils vivaient ici, dans cette maison abandonnée au milieu de la campagne américaine. Gretel était forcée de croire que les anciens propriétaires avaient filé comme le vent, emportant avec eux souvenirs et provisions. Gretel dépoussière les albums de famille et les trophées gagnés par un fils capitaine de son équipe de football. Elle pouvait encore sentir le parfum d'une tarte que la mère aimante et attentionnée aurait préparé, et voir le sourire d'un père rentrant de son travail, heureux à la simple vue de sa famille réunie autour de la table. Cette idylle, Gretel en a longtemps rêvé. Longtemps elle s'est questionnée, se demandant comment aurait été sa vie si elle était née dans cette famille, et non la sienne. Sans doutes aurait-elle était première de sa classe, ou loyale membre de l'équipe de pom-pom girl de son université. Elle ne le saura jamais.

Mais Gretel était bien décidée à prendre son futur en main. Elle n'avait plus que la survie en tête. Le cadre était idéal. Aucun rôdeur n'avait été vu à des kilomètres. Mais par sécurité, au soir de leur arrivé, son frère avait prit soin de barricader portes et fenêtres. La nuit, aussi belle qu'elle peut l'être, était de loin la plus dangereuse de toutes les réalités. Ne jamais rester à l'extérieur après le couché du soleil, c'était la première règle que les deux survivants s'étaient fixé. C'est tel qu'ils ne se déplacent que le jour, même lorsque le danger semble derrière eux.

Depuis quelques jours, Hansel entreprit d'user de cette solitude apparente, pour apprendre à sa soeur à tirer. Il avait bien remarqué, depuis le temps, que Gretel était incapable de se battre au corps à corps, et qu'elle ne peut user de sa batte que face à un ennemi, et non face à une horde de zombies affamés. Bien que ce ne soit pas l'arme la plus discrète, le neuf millimètre qu'il avait dérobé au poste fera parfaitement l'affaire pour le gabarit de l'allemande. Bien entendu, elle passa également par l'apprentissage du fusil, ainsi que divers armes que possède son jumeau. Après quelques jours, le bruit des coups tirés ne sembla toujours pas avoir alarmé de rôdeurs, mais ils restèrent tout de même prudents.

Ce jour, Gretel ne l'oubliera sans doutes jamais ; Hansel non plus. Les rayons du soleil vinrent gêner le sommeil de la jeune femme, qui se leva sans aucun bruits. Son premier réflexe est de se plier, et ainsi glisser son regard à travers la fenêtre, par un trou creusé dans une des planches clouées à la fenêtre. Aucun signe de vie ; ni signe de mort. Gretel s'approche à pas lent de son frère, et le secoue doucement par les épaules pour le sortir des bras de Morphée. « Häns. Steh auf. [Debout.] » Elle murmure, par précaution. L'allemand s'éveille, son visage se déchirant en une grimace. La journée s'annonçait semblable aux précédentes, jusqu'à ce que les vivres se fassent rare, et que la volonté de trouver une ville devienne une nécessité. Mais leur stock est assez grand pour leur permettre de séjourner dans la maison de campagne quelques jours de plus. Gretrel entreprit de préparer le petit déjeuner, tandis que son jumeau s'attarda sur le toit, scrutant les alentours.

Les heures passèrent sans que rien ne viennent les troubler. L'allemande s'occupait de nettoyer leurs vêtements sales, tandis que son frère fouillait — pour la dixième fois — la maison, à la recherche d'une conserve qui aurait échappé à sa vision. Mais un cri, semblant se rapprocher de plus en plus, se fit entendre. Un cri humain ; non un gémissement, usuel aux rôdeurs. Hansel s'empressa de défaire les verrous de la porte et d'en dégager les planches de bois. Une fois la porte ouverte, la silhouette d'un garçon se dessina dans l'horizon. Le gosse se mit à courir vers eux, en sang et en larme. Les jumeaux se tenaient prêts à l'accueillir aussitôt qu'il se trouvait assez près pour confirmer qu'il était bien humain.

x x x

La soleil menaçait déjà de disparaître derrière la forêt qui bordait la campagne américaine. Gretel s'occupait de retirer les vêtements ensanglantés du garçon, et de retirer le liquide rouge séché sur sa peau pale. Le petit s'appelait Evan. Il s'était empressé de raconter son histoire, haletant, s'arrêtant quelques secondes le temps de renifler et d'essuyer ses larmes, avant de recommencer à parler. Comment ce gosse avait-il pu survivre si longtemps, tout cela échappé à l'allemande. Mais son jumeau écoutait attentivement l'histoire, accumulant diverses expressions du visage que Gretel avait depuis longtemps apprit à décrypter. Elle déboutonna la chemise à moitié déchirée du petit Evan et la jeta avec le reste des vêtements ; des chaussures boueuses, une veste en jean trouée. Mais reposant son regard sur le buste du gamin, la survivante repéra une blessure à la hanche.« Häns.. » Ça n'avait rien d'une blessure anodine. « Häns. » C'était une morsure.

Le jumeau, alerté par la voix tremblante de sa soeur qui murmurait son nom, posa ses yeux sur la hanche du garçon. Ce dernier en fit de même après s'être rendu compte que son auditoire ne l'écoutait plus. Aussitôt, Hansel agrippa sa soeur par le bras pour la faire reculer, tandis que son autre main vint se poser sur le flingue attaché à sa ceinture. « Häns ! Er ist ein junge ! [C'est qu'un gosse !] » En silence, il empoigna l'arme et en pointa le bout sur le crâne du garçon. Evan comprit le danger. Il se releva, mais il était trop tard pour se sauver. Le bruit du coup de feu déchira le silence de la scène, mais Gretel ne faisait qu'entendre les battements rapides de son coeur qui résonnaient dans toute sa cage thoracique. Elle s'étouffait dans les larmes qui ruisselaient le long de ses joues. Tandis que son frère osait à peine regarder le cadavre de l'enfant, l'allemande n'arrivait pas à en détacher les yeux. Elle ne l'avait pas tué de sa main, pourtant elle le ressentait comme tel ; le premier humain qu'elle tua. Ses mains tremblaient, son corps en entier tressaillait. La jeune femme se rapprocha du corps, afin de le prendre dans ses bras. Elle posa une main sur la joue du garçon, et caressa doucement cette dernière. La berceuse allemande que sa mère avait l'habitude de lui chanter s'échappa de ses lèvres, doucement, mais difficilement, la voix obstruée par le flot de larmes qui coulait et sa respiration hésitante.  « Der mond ist aufgegangen, die goldnen sternlein prangen am himmel hell und klar; der wald steht schwarz und schweiget, und aus den wiesen steiget der weiße nebel wunderbar... [La lune s'est levée, les petites étoiles d'or brillent, dans le ciel lumineux et clair ; la forêt reste noire et se tait, et des prés monte, merveilleusement, la brume blanche...] »


Dernière édition par Gretel Richter le Dim 27 Nov - 12:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Ven 25 Nov - 22:14

bienvenue par ici
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Ven 25 Nov - 23:49

tellement belle cette lily. bienvenue & bonne continuation pour ta fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 0:08

je l'ai déjà dit sur la fiche de hansel mais hâte de découvrir le duo
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 10:54

merci à vous (michiel et tom, des choix tellement parfaits )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 11:24

Encore une fois, Hansel et Gretel c'est adorable

Bienvenuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 12:15

Je suis vraiment fan du prénom choisi, et Lily
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 14:02


Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 16:06

Bienvenue mignonne, hâte de voir ce que vous nous réservez toi et ton frangin

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Sam 26 Nov - 21:16

merci j'espère que le duo hansel et gretel vous plaira
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Dim 27 Nov - 10:43

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 27/08/2016
MESSAGES : 4561
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : sophie turner, killer from a gang (pour l'avatar), astra (pour la signature)
MULTILINKS : jorah. jeff. jeremiah.
POINTS : 4913

STATUT CIVIL : éternelle célibataire, elle était pourtant prête à enfin ouvrir son cœur, avant d’être séparée de celui qu’elle aime. brisée après cette perte, elle a terriblement besoin qu'on l'aide à recoller les morceaux.
ANCIEN MÉTIER : elle étudiait en médecine avant que tout cela commence. elle était aussi serveuse, car sa bourse ne lui permettait pas de payer tous les frais d’enseignement ou encore le coût de la vie.
PLACE DANS LE CAMP : après une semaine dans sa cellule en quarantaine, on lui offre déjà la tâche de veiller sur les autres. ses nombreuses connaissances liées à la médecine lui auront permis de s'assurer un place en temps qu'infirmière. poste bien ingrat, si on l'écoute parler.
ÂGE : elle est jeune, sûrement trop jeune pour tout ça. vingt ans. seulement vingt délicates pétales de fleurs. pourtant cet âge n’est en aucun cas représentatif, vu les horreurs qu’elle a vues et a vécues.


MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   Dim 27 Nov - 18:42

wow, j'adore ta petite gretel déjà qu'avec l'avatar choisi et le kit que tu portes, j'étais sous le charme, mais j'adore la psychologie du personnage ! je te valide donc avec ça tres grand plaisir, bon jeu parmi nous I love you
bravo à toi
/ te voila validé, si c'est pas beau /
Félicitation jeune recrue, te voila officiellement validé ! Le plus dur est passé, maintenant ne reste plus qu'à s'amuser Avant toute chose, n'oublie pas d'aller faire un tour par la partie administrative si ce n'est pas déjà fait, afin de t'y retrouver au niveau du contexte, des annexes mais aussi des intrigues. Te voila maintenant libre de rp et de poster sur le forum, pense donc à poster une fiche de lien pour que ton personnage se fasse quelques amis Si tu as une idée de lien particulière en tête, tu peux aller poster ce dernier dans la banque de lien. Si c'est une idée de personnage qui te trotte dans la tête, direction les scénarios pour créer ton bonheur Il faudra aussi que tu penses à recenser ton personnage dans la partie administrative pour qu'on ne te pique pas ta place et qu'il puisse avoir un endroit où dormir. Tout est bon à présent, tu es prêt à rp ? Direction les missions pour que le staff t'assigne une équipe pour explorer l'extérieur des murs. Si tu souhaites cependant rp en dehors du camp hors du cadre des missions, n'oublie pas de passer une tête dans ce sujet pour prendre connaissance des règles du rp à l'extérieur. N'hésite surtout pas à rejoindre le flood pour venir t'amuser avec nous, on est gentil, c'est promis Enfin, je t'ordonne d'aller faire un tour par cette vidéo, parce qu'il n'y a jamais assez de conneries sur internet

Encore une fois, bienvenue sur Not Tomorrow Yet, bon jeu parmi nous et n'hésite pas à contacter le staff en cas de besoin I love you

_________________
we ain't ashes

≈ the past is just a bucket full of ashes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(gretel) we steal, we kill, we lie, just like animals.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forum Rpg Akame Ga kill
» BunnyKill 5.1
» Nono Kill - La grande boucherie
» Curseur X Steel
» trouve mot de pass fcebook gmail msn hotmail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: this sorrowful life :: quarantine :: les fiches abandonnées-
Sauter vers: