(intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy - Page 2

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
staff / ruler of astoria
Ashley Villalobos
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Dim 11 Déc - 3:12

at death's doors
This fire is out of control, I'm gonna burn this city. This fire is out of control, then I'm out of control and I burn, oh, how I burn for you.
L’irlandais — O’Bradain si je me souviens bien — déclare savoir tirer et je choisis de le croire ; en revanche, quand le gamin manchot s’empare de deux Berettas, et malgré ce qu’il nous assure, je ne peux m’empêcher d’arquer un sourcil dubitatif.
« Et tu comptes le manier comment, le deuxième ? Avec ta ñonga ? »
Je ricane, jetant un coup d’œil goguenard à O’Bradain l’air de dire ‘elle est bien bonne hein’ mais l’ambiance n’est étrangement pas à la rigolade, et je reprends aussitôt mon sérieux, fronçant les sourcils et m’éclaircissant à nouveau la voix sur mon poing.
« Ahem, bref. Au moins comme ça, t’auras pas de problème de rechargement, chamaco. » Sans mauvais jeu de mot cette fois.
La blondinette, quant à elle, se dirige plutôt vers les armes blanches et, la regardant faire, je souris en coin, et rit même franchement dans un souffle lorsqu’elle se tient sur le départ. Décidée, sûre d’elle, elle ne me donne pas l’impression d’être la demoiselle en détresse de service ; s’il y en a une qui ne me fait pas craindre de nous ralentir, c’est bien elle. La regardant, je hoche la tête, approuvant ses dires.
« Je suis d’accord, c’est pas complètement une mauvaise id… »
Je dois m’interrompre alors que la porte s’ouvre et aussitôt, par réflexe, je brandis à nouveau mon fusil dans la direction du nouvel arrivant, plus tendu encore que les trois premières fois. Et cette fois, j’ai beau reconnaître le visage de notre nouveau compagnon, je ne me détends pas, mes traits se plissant tandis que je le toise des pieds à la tête d’un regard sombre sous une profonde ride du lion. Je ne baisse pas mon arme alors qu’il s’avance dans la pièce, et lorsqu’il nous demande si on a un plan, j’ai bien envie de lui répondre que oui, coño, sauf que t’en fais pas parti… Mais je suis bien forcé de mettre de côté mon ressenti au profit de la réussite de notre mission. D’un hochement du menton, je désigne le jeune gars et siffle dans ma barbe :
« On se disait que le mieux serait d’essayer d’infiltrer la mairie. » Sur ce, j’observe le gamin d’un œil sévère. « Mais je pense pas qu’ils nous croiront si on essaye de se faire passer pour les leurs, ils sont pas cons, ils connaissent les têtes avec lesquelles ils sont arrivés jusqu’ici. »
Tripotant machinalement le chargeur tout en laissant mon regard se perdre un moment dans le vide, je réfléchis, les lèvres pincées. Finalement, j’inspire profondément et déclare :
« Bon. C’est simple. On s’approche discrètement… Et on descend tout ce qui ressemble pas à un Astorian. »
C’est ce qu’on appelle : la délicatesse à la mexicaine.


_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
member / settler of astoria
Arthur O'Bradain
INSCRIPTION : 06/11/2016
MESSAGES : 317
IDENTITÉ : Magnèto
FACECLAIM : Michael Fassbender
MULTILINKS : Edrick Burnett
POINTS : 871

STATUT CIVIL : Divorcé.
ANCIEN MÉTIER : Commissaire-priseur au chômage.
PLACE DANS LE CAMP : Fossoyeur
ARME DE PRÉDILECTION : Ses poings et son couteau.
ÂGE : 39 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Dim 11 Déc - 10:54

NEW RULES
/ Intrigue - Vesper, Ashley, Liam, Arthur /
Arthur aurait pu trouver ça drôle si il n’avait pas trouvé ça déplacé. Il jeta un regard vers le gamin avant de poser de nouveau ses yeux sur Ashley, en pinçant les lèvres. Il y eut un bref silence. Non le temps n’était pas à la rigolade. De plus les pensées d’Arthur s’entrechoquaient. Il y avait tant à expliquer mais il fallait qu’il se contente de l’essentiel. Sauver Lettie, et tout ceux qui étaient aux mains des assaillants. Le barbu voulut se réjouir de sa future réussite et de sa rédemption auprès de son ex-femme mais toute satisfaction le déserta soudain. Quelque chose clochait avec ce plan “casse-gueule”. Il entendait encore les mots de son père résonner dans sa tête.
Ecoute tes tripes, petit con.

« Je n’aime pas ça » souffla Arthur d’un ton résigné.

Le coeur du jeune homme battait à tout rompre quand un autre type ouvrit la porte. C’était Joseph. Il l’avait vu avant de pouvoir sortir de la quarantaine. Baissant les yeux, Arthur pinça les lèvres pour éviter de se remémorer ce qu’il avait bien pu lui dire lors de ces entretiens. Bien trop personnel à son goût. Sa pensée fut coupé par les mots du Mexicain. Ces mots chatouillèrent l’attention d’Arthur. Non il avait effectivement raison. Personne ne croirait à ce plan.

« Exact » appuya-t-il.

Arthur prit une profonde inspiration tout en évaluant la situation. Il ne doutait pas de la réussite du plan. Mais comment ? Et si les hommes en face d’eux étaient bien plus équipés ? Bien plus préparés ? Combien de temps cela prendrait-il ? Pour ce que savait Arthur, la vie de quelqu’un était peut-être déjà en jeu. L’irlandais posa ses yeux sur Ashley et le scruta avec une curiosité renouvelée. Arthur retourna les mots d’Ashley dans sa tête.

« Et si on se loupe on tue un innocent... »

Relevant les yeux il observa chacun dans les yeux. Il ne rajouta rien, il n’avait rien à dire à son raisonnement mais il sentait une lutte contre son propre instinct.

« Tout le monde est ok avec ça ? On doit prendre une décision, maintenant ! »

Armant son arme, Arthur fronça les sourcils. Il fallait qu’ils se mettent en route vers la Mairie immédiatement. Prendre une décision le plus vite possible et agir ! L’irlandais espérait seulement qu’il n’arriverait rien de stupide.
Comme se faire tuer.


_________________
GHOSTS
We've gotta let go of all of our ghosts. We both know we ain't kids no more. If you're ready, are you ready?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t767-arthur-o-bradain-lightning-strikes-every-time-she-moves http://nottomorrowyet.forumactif.org/t800-arthur-o-bradain-relations
member / settler of astoria
Billy Bishop
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 377
IDENTITÉ : native route - mel
FACECLAIM : ellen page (astoria)
MULTILINKS : javier & ronan
POINTS : 860

STATUT CIVIL : amoureuse de la vitesse, une amante qui a disparu en même temps que la civilisation
ANCIEN MÉTIER : go fast, elle faisait de la livraison express pour quiconque pouvant la payer, peu regardante sur la marchandise, ses services étaient appréciés des traficants en tout genre
ARME DE PRÉDILECTION : un colt python et une hachette
ÂGE : 24 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Dim 11 Déc - 22:35

bad moon rising
I see the bad moon arising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go around tonight, Well, it's bound to take your life, There's a bad moon on the rise.
Comme un lion en cage, Billy s'ennuyait. Elle avait décidé d'aller se balader et pourquoi pas fumer une clope quand il y eut les coups de feu. Au début, elle se disait que c'était la surveillance qui faisait son job. Seulement quand elle aperçut des hommes armés débarquer dans les rues et enfoncer les portes des maisons, elle comprit qu'il s'agissait de tout autre chose. Elle articula un juron sans pour autant émettre de son. Discrètement, elle courut jusqu'à trouver une cachette derrière un muret. Se rendant compte qu'elle n'était pas vraiment à couvert, elle se déplaça en même temps que les assaillants, afin d'être toujours dissimulée. Son pouls battait contre ses tempes, mais elle devait rester concentrée. Elle finit par se réfugier dans le garage d'une maison, tandis que des hommes progressaient dans la rue. Elle se mit en tête de trouver une arme dans le bric à brac présent, mais bien sûr, elle ne trouva rien. La règle interdisant les armes à Astoria était vraiment ridicule. Sans elle, une situation comme celle-ci aurait pu être évitée. Il fallait vraiment que Billy quitte cette ville le plus tôt possible, parce que sinon, elle allait péter un câble.

Elle ressortit de son refuge et tenta de se repérer. Elle devait trouver la réserve, elle ne pouvait pas se balader sans défenses comme ça. Elle prit donc la direction qu'elle pensait être la bonne, se cachant à chaque fois qu'elle croisait l'un de ces commandos de l'enfer. Cela lui rappelait le jeu du chat et de la souris auquel elle avait déjà joué avec la police à plusieurs reprises, sauf que là, ce n'était plus sa liberté qui était en jeu, mais sa vie. Au bout d'une éternité, elle eut enfin la réserve en ligne de mire, et une fois qu'elle fut certaine que la voie était libre, elle sprinta jusqu'à la porte, qu'elle ouvrit avant de s'engouffrer à l'intérieur puis de la refermer aussi discrètement que possible. Lorsqu'elle se retourna, elle se retrouva nez à nez avec le canon d'un fusil d'assault. Elle leva les mains par réflexe, la force de l'habitude, que voulez-vous... « Wow, tout doux, bijou! » dit-elle avec un léger sourire, avant même de s'être assurée qu'elle ne se trouvait pas face à un ennemi. Son impertinence aurait pu lui coûter la vie, mais au moins, elle ne mourrait pas comme une lâche. Elle leva les yeux vers le propriétaire de l'arme. Elle l'avait déjà remarqué à Astoria, parce qu'elle avait eu l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, le mexicain. Elle en conclut donc que tout ceux qui étaient là, étaient d'Astoria. Elle se détendit à peine. A peine. « Je suis d'ici. Je voulais juste récupérer mon flingue, si c'est pas trop demander. » Elle se dirigea vers l'arsenal et sourit en saisissant son colt python. Son bébé, celui qui lui avait été fidèle depuis qu'elle avait eu l'âge de s'acheter un revolver. Elle le chargea de six balles, le glissa dans sa ceinture et attrapa au passage un poignard. Sentant les regards insistants sur elle, les commissures de ses lèvres s'étirèrent à nouveau. « Oh oui, je sais m'en servir, vous inquiétez pas. » Avec son air d'éternelle adolescente, c'était difficile d'obtenir la confiance des gens concernant ses capacités au combat. Bordel, même le gamin qui était là était plus grand qu'elle, c'était dire. « Bon sinon, on fait quoi? Je sais pas vous, mais moi je crois que ces connards se sont déjà trop amusés. »

_________________
on the long way down
If there's a shadow in me The dark is a tidal wave inside of you Taking shots at communion Getting drunk on your antidote. I'll save you a seat next to me down below. The end, the end Everyone will go away, In the end, the end, Everything will go. So take it in, don't hold your breath The bottom's all I found. We can't get higher than we get On the long way down.


Dernière édition par Billy Bishop le Dim 11 Déc - 22:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pnj / queen of astoria
Octavia Mears
INSCRIPTION : 01/08/2016
MESSAGES : 362
IDENTITÉ : compte pnj, ne pas mp.
FACECLAIM : viola davis, avatar @sandrider
POINTS : 2621

STATUT CIVIL : veuve, sa compagne est morte à l'aube de la fin du monde. elle a nommé le camp en l'honneur de la défunte.
ANCIEN MÉTIER : ancienne mairesse de sherwood, octavia a pris les choses en mains quand l'armée évacua sa ville.
PLACE DANS LE CAMP : fondatrice d'astoria, octavia est à la tête du conseil et gère d'une main de fer ce qu'elle a durement construit.
ARME DE PRÉDILECTION : les mots. la belle sait cerner les gens comme personne et elle s'en sert pour désarmer ses adversaire. cela ne l'aide pas face aux rôdeurs, mais elle sort rarement.
ÂGE : cinquante et un ans.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Dim 11 Déc - 22:35

Le membre 'Billy Bishop' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réussite mission' : 23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Lun 12 Déc - 22:17

Liam ignorait si son plan était bon ou pas, tout ce qu'il savait, c'était qu'il ne pouvait rester bien tranquille et caché alors qu'Espen pouvait bien être entrain de se faire tuer. Ne pas pouvoir le protéger, ne pas savoir ce qu'il lui arrivait le tuait à petit feu. Comme lorsqu'ils avaient été séparé pendant ces longues semaines, se retrouvant par hasard ici, en sécurité, du moins le pensait il jusqu'à maintenant. Il rangeait la seconde arme dans son pantalon, cachée dans son dos lorsque Ashley lui lança une petite blague qui ne fit rire personne. Liam lui s'en foutait royalement tant qu'on ne lui interdisait pas de prendre une arme. Il aurait très mal supporté devoir rester ici et attendre que d'autres prennent les choses en main. Il pouvait se défendre et se battre, et il l'avait prouvé à plusieurs reprises. "T'inquiète pas pour moi, je sais très bien viser et je suis pas du genre à gaspiller." Il avait prit une seconde arme, par principe de précaution, et parce qu'une fois son premier chargeur vidé, Ashley n'avait pas vraiment tort, il aurait galéré à recharger son arme. Il se retint une petite insulte, parce que ce n'était pas le moment et entendit le brun répondre à sa petite proposition. Son alternative ne le dérangeait pas outre mesure à vrai dire, même s'il n'avait jamais tué d'être humain. Mais là les circonstances étaient différentes, c'était sa maison, c'était Espen. Tant pis pour les autres, ils savaient à quoi s'en tenir en infiltrant le camp. Néanmoins, Arthur soulevait un bon point. "Par contre je suis arrivé y a quelques semaines, je connais pas encore tout le monde." Il avait mémorisé certains visages, mais pas tous. La porte de la réserve s'ouvrit une autre fois, puis une autre, à croire que tout le monde ne s'était pas fait rafler, ce qui en soit était une bonne nouvelle mais commençait à jouer sur les nerfs de Liam. Il fallait agir tout de suite avant qu'un accident se produise, ou qu'un des preneurs d'otages ne décident à se pointer ici. "On devrait se séparer, si on se déplace en groupe on va trop attirer l'attention et c'est pas bon du tout."
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
Vesper Vane
INSCRIPTION : 09/11/2016
MESSAGES : 222
IDENTITÉ : dory
FACECLAIM : lily rabe → moi & sandrider
POINTS : 1735

STATUT CIVIL : fiancée
ANCIEN MÉTIER : miss puis herboriste
PLACE DANS LE CAMP : pêcheuse
ARME DE PRÉDILECTION : sécateur
ÂGE : 35 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Mer 14 Déc - 1:19

Quelle idée stupide de se tenir juste devant la porte, sérieusement. Ah, c’était bien à ça qu’on reconnaissait qu’elle était blonde, tiens. Tout ça pour dire que Vesper manqua de se la manger magistralement dans la figure, la porte – c’eut été dommage -, quand celle-ci s’ouvrit une fois de plus pour laisser entrer ce type, là ! Le psy ! Enfin quelqu’un qu’elle reconnaissait au premier coup d’œil. En revanche, ça serait trop demander qu’elle se souvienne de son patronyme, donc elle n’essaya même pas. Pour quoi faire, de toute façon ? Personne n’avait pris la peine de se présenter jusque-là, ça allait être pratique pour la suite s’ils devaient communiquer, tiens… Mais bon, c’était El Mexicano qui était supposé prendre les décisions, aussi lui laissait-elle volontiers les rennes. Puis, pour en revenir au psy, celui-ci n’avait pas de plan, lui non plus. Encore quelqu’un d’utile, en résumé. Cela étant dit, il savait se servir d’une arme, donc tout espoir n’était pas perdu.
Soit, avec le nouveau venu, c’était reparti pour un tour de parlote au lieu d’agir, Vesper les laissa s’entretenir puisque de toute façon, c’était leur rébellion à eux, hein, elle était juste tombée comme un cheveu sur la soupe, pour sa part, mais en tenant un peu plus loin de la porte, cette fois-ci.

Aux dernières nouvelles, le mexicain voulait buter tous les intrus mais ça posait apparemment problème à l’irish, en cas d’erreur. Ah, c’était pas con pour une fois, car la blondinette n’était pas là depuis assez longtemps pour pouvoir reconnaître tous les Astorians. Et puis, s’il lui était arrivé de tuer des gens, ça ne faisait pas non plus partie de ses habitudes, c’était difficile. Cependant, elle ne dirait pas à voix haute. Non, jamais, elle passerait pour une faible et dans ce monde, c’est la loi du plus fort qui l’emporte.
Et de toute façon, elle n’aurait même pas eu le temps d’en placer une si elle l’avait voulu puisque : nouvelle entrée. Une fillette. Oh, c’était mignon, elle était venue tenir compagnie à l’autre jeunot ? Apparemment pas puisqu’elle annonça qu’elle était venue chercher elle aussi une arme et s’attarda pour savoir quel était le plan. Ben ça, si seulement eux le savait, ils ne seraient plus là à tergiverser depuis un bail… Le jeunot aux bonnes idées reprit la parole et c’est qu’il y avait de bonnes idées dans cette petite caboche, alors Vesper hocha vivement la tête lorsqu’il signala qu’il était encore nouveau et qu’il ne connaissait pas tout le monde. Amen à ça, elle non plus ! Mouais par contre, elle ne savait pas si c’était une si bonne idée que ça de se séparer, ils étaient quand même tous plongés dans un film d’horreur grandeur nature et c’était souvent ce que l’on reprochait aux protagonistes de ce genre films.

    « Si on se sépare, on sera sûrement plus efficaces mais aussi plus vulnérables. Enfin, je dis ça… »


Non parce que bon, elle avait bon les chercher très fort, elle ne voyait pas vraiment d’armoire à glace digne de ce nom dans leur petit groupe. Et puis, ils étaient de toute façon en infériorité numérique. Bref, encore une fois, elle préférait de loin laisser la décision finale aux autres.

_________________


hauntingly familiar;

damn the dark, damn the light

and the oscar goes to:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t787p15-just-like-the-white-winged-dove-vesper http://nottomorrowyet.forumactif.org/t801-wait-a-minute-baby-stay-with-me-a-while-vesper
member / settler of astoria
Rose O'Toole
INSCRIPTION : 27/10/2016
MESSAGES : 168
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Ruth Negga | Miss B. (avatar) - Tumblr (gifs) - Code signature (Solosand)
MULTILINKS : Yancy || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 251

STATUT CIVIL : Elle a été mariée. Deux fois. Et elle est veuve. Une fois.
ANCIEN MÉTIER : Boxeuse professionnelle : ça cognait et ça cognait bien. Double championne du monde des poids légers, rien que ça. Du coup, ses poings sont à éviter au possible.
PLACE DANS LE CAMP : Technicienne en maintenance des clôtures
HABITATION : uc
ARME DE PRÉDILECTION : Ses poings mais à notre époque, ça n'est pas assez efficace alors, Rose, elle use de tout ce qu'elle trouve. Faut dire qu'elle n'est pas difficile mais bon, on va pas se mentir : elle affectionne particulièrement les armes à feu. Elle a les boules depuis que les autres cons se sont pointés parce qu'on lui a retiré son Desert Eagle.
ÂGE : Quand les cons de morts se sont relevés, elle venait de fêter ses 32 ans : elle a décidé d'arrêter de compter à ce moment-là donc 32 ans et on cherche pas plus loin.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Jeu 15 Déc - 20:39



Alors, qu'est-ce-qu'on fait ? Je les observe en silence, mes doigts resserrés autour de la crosse de mon arme à feu et j'attends. Ils étaient visiblement en pleine discussion lorsque je suis arrivé alors oui, ils doivent bien avoir un plan en tête n'est-ce-pas ? Je ne suis pas étonné de voir Ashley prendre la parole en premier pour m'expliquer. Je pose mon regard sur lui, l'écoute avec attention en arrivant à mettre de côté mon envie de le questionner sur son attitude. Infiltrer la mairie ? C'est de là que nous nous sommes échappés avec la nouvelle arrivante. Est-ce qu'elle est toujours en vie ?... Ashley me sort de mes pensées en ajoutant soudain qu'il suffit d'approcher discrètement de la mairie en descendant tout ce qui ne ressemble pas un Astorian. J'en frissonne... La façon dont il dit cela, il parle de tuer des personnes avec un tel détachement... Mais le détachement n'est-il pas nécessaire quand on est en guerre ? Et à la guerre, des innocents meurent, Arthur le fait justement remarquer. « Si on loupe et on tue un innocent... » Ses mots raisonnent dans ma tête tout comme les mots d'Ashley raisonnent également : si nos ennemis connaissent bien les leurs, nous, nous connaissons les nôtres. Moi, je connais tous les visages et Ashley aussi, à n'en pas douter. J'ouvre la bouche, prêt à donner forme à mes pensées quand une autre personne débarque : Billy. Qui vient récupérer son arme.

Bien, une personne en plus ne fera vraiment pas de mal.

Liam propose soudain de se séparer et je fronce les sourcils, réfléchissant à sa proposition tandis que Vesper donne son avis. Je ferme les yeux un instant, puis les rouvre, décidé. Je les observe tous.

« On se sépare. » je dis avec détermination en jetant un regard entendu à Liam. « Nous serons plus discrets, il a raison. » Puis c'est vers Ashley que je me tourne. « Toi et moi on connaît tout les visages d'Astoria. » je lui dis, la mâchoire quelque peu crispée : première fois que je lui adresse la parole depuis qu'il a décidé de me traiter comme l'homme invisible. « Tu prends la tête d'un groupe, je prends la tête du deuxième. On est certains de ne tuer aucun innocent comme ça. »

Mais on va tuer quand même... Moi, je vais tuer. Pour la première fois, je vais tuer. L'idée m'arrache une nausée que je contiens : il faut faire face. Il le faut.

« Qui fait quoi ? » je demande finalement à Ashley, préférant le laisser décider.

Il a davantage cela dans le sang que moi.


(c) sweet.lips


_________________

Do I look like a fuckin' angel to ya ?
I ain't no angel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1565-huh-all-right-bitches-let-s-go-rose#54859 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1576-i-got-this-shit-handled-rose-cie#55239
staff / ruler of astoria
Ashley Villalobos
INSCRIPTION : 23/09/2016
MESSAGES : 2609
IDENTITÉ : sandrider :: marie
FACECLAIM : james mcavoy :: sandrider (ava, sig, colos) + tumblr (gif)
MULTILINKS : hailey lyndon :: rory wyatt :: swan jacobs
POINTS : 5094

STATUT CIVIL : récemment veuf, une certaine démone rousse ayant mis fin à la vie de sa femme d’une balle en plein crâne, « pour l’exemple » :: ça lui apprendra à descendre un gars d’Echo sans demander la permission, à coucher avec une traîtresse, et à ne pas avoir les couilles de déclarer sa flamme à son premier véritable amour avant qu’il ne soit trop tard
ANCIEN MÉTIER : patron d'un club de strip-tease à las vegas qui servait aussi de couverture pour blanchir l'argent de la branche locale d'un cartel de drogue dont il était responsable :: ce qu'il a traduit à son arrivée à astoria par « businessman dans l'import/export de pharmaceutiques, et gérant philanthrope d'un centre d’accueil et réhabilitation pour les femmes de petite vertu »
PLACE DANS LE CAMP : officiellement distributeur de rations, rétrogradé par la démone rousse histoire d’enfoncer le clou :: officieusement leader de la résistance interne :: let’s fuck those bitches up
HABITATION : sunset square, 36 w/ xiomara villalobos, sa mère, qui habitait déjà sous ce toit avant l'épidémie
ARME DE PRÉDILECTION : ses poings, à défaut de pouvoir porter une arme sur lui au sein du camp, mais il doit bien s'avouer que la sensation d'avoir une arme à feu entre les mains lui procure un plaisir immodéré
ÂGE : 37 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Sam 17 Déc - 22:33

at death's doors
This fire is out of control, I'm gonna burn this city. This fire is out of control, then I'm out of control and I burn, oh, how I burn for you.
Pinçant les lèvres, je relève vivement des yeux plissés vers l’irlandais qui vient de mettre en doute mon plan. Je grince des dents, essayant de me contenir mais raté : j’ouvre déjà la bouche avec la ferme intention de lui demander ce qu’il y connait, ce bouffeur de patatas mais la providence, en la forme de ce que je crois bien être notre running gag du jour, me coupe la parole. Porte, intrus, haut-les-mains-ne-tirez-pas-faisons-l’amour-pas-la-guerre.
« Mais vous faisiez la queue à la porte, tous, ou quoi ?! » siffle-je en suivant — son prénom me revient — Billy du regard.
Elle file vers les armes et, pendant que les autres échanges des avis, je garde mes yeux rivés sur la nouvelle arrivante, intrigué. Ce n’est pas la première fois que je la croise, ni la première fois que j’ai ce sentiment de familiarité en l’observant. Seulement, je n’arrive pas à mettre le doigt dessus, et je suis hanté par la pensée que, si effectivement je l’ai déjà croisée, il y a une chance sur deux pour qu’elle en sache juste assez sur moi pour que ce soit trop.

Je détache enfin mon attention d’elle pour la reporter sur Warhol dont l’initiative de décider de la suite des événements me fait grincer des dents, et mes doigts se crispent sur mon armes jusqu’au blanchissement de mes jointures. D’accord, il n’y a pas de chef mais…
« Oh ! » le reprends-je en levant une paume vers lui. « Tu permets ? On avait déjà commencé avant que t’arrives. Va pas tout bousculer ! »
Parce que mierda à la fin, j’ai pas à me justifier, je sais que je suis le mieux placé ici pour mener la barque. Regardant tour à tour les autres qui semblent attendre que je donne le mot de la fin, je m’éclaircis la voix et, d’un air bougon, grommelle dans ma barbe en prenant un regard fuyant :
« Bon ben on fait deux groupes, j’en guide un et Warhol s’occupe de l’autre. »
Parce que j’ai beau retourner le truc dans tous les sens, je ne vois pas comment paraphraser autrement ce qu’a déjà dit Warhol. Fait chier. Connerie.

Bouche fermée, je me racle la gorge pour me redonner constance et relève le nez, mes yeux tombant alors à nouveau sur Billy. Hésitant, je me pince un moment les lèvres entre les dents, puis prends une inspiration.
« Tu viens avec moi ? » demande-je en prenant un pas d’un quart de tour vers la porte.
Que ce soit l’assurance qu’elle dégage dans la façon dont elle tient son arme, ou la curiosité qu’elle insuffle en moi de par sa familiarité, j’ai décidé de la prendre dans ma manche. Rapidement, j’observe les autres.
« Qui nous aime, nous suive. »

_________________


Cada día yo grito

a la luna mi celo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t251-hijo-de-la-chingada-ash http://nottomorrowyet.forumactif.org/t308-mi-vida-loca-ash
member / settler of astoria
Billy Bishop
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 377
IDENTITÉ : native route - mel
FACECLAIM : ellen page (astoria)
MULTILINKS : javier & ronan
POINTS : 860

STATUT CIVIL : amoureuse de la vitesse, une amante qui a disparu en même temps que la civilisation
ANCIEN MÉTIER : go fast, elle faisait de la livraison express pour quiconque pouvant la payer, peu regardante sur la marchandise, ses services étaient appréciés des traficants en tout genre
ARME DE PRÉDILECTION : un colt python et une hachette
ÂGE : 24 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Dim 18 Déc - 12:35

bad moon rising
I see the bad moon arising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go around tonight, Well, it's bound to take your life, There's a bad moon on the rise.
Elle laissa les grandes personnes discuter, ou du moins Joseph et le mexicain essayer de ne pas se foutre sur la tronche. Ce serait sympa, parce que des blessés, Billy était certaine qu'il y en aurait bien assez. Elle croisa les bras tandis que les deux hommes se défiaient du regard. A un autre moment, elle aurait lancé une réplique acerbe - mais roulez vous une pelle, qu'on en parle plus -  mais ce n'était pas le moment d'envenimer les choses car le temps leur était compté, alors elle se contenta d'afficher un air exaspéré. Les hommes, franchement. L'apocalypse avait vraiment fait ressortir leur instinct primaire et leur besoin vital de savoir qui avait la plus grosse. C'était fatigant, à la fin.

Finalement, ils décidèrent d'une division en deux groupes, et de se séparer. Ashley prendrait la tête des uns et Joseph des autres. Tant mieux parce que Billy n'était pas certaine de pouvoir supporter cette tension plus longtemps, et elle avait besoin d'être concentrée si elle voulait bien viser. Ashley lui demanda si elle voulait venir avec lui. Elle esquissa un sourire. « Bien sûr, sweetheart. » Elle était curieuse de savoir où elle l'avait déjà vu, et peut-être qu'il pourrait éclairer sa lanterne une fois que tout ça serait terminé. En attendant, il avait l'air beaucoup plus marrant que le psy.

La dernière phrase du mexicain la fit pouffer. « Arrête, avec des fessiers comme les nôtres, on risque d'avoir tout le monde avec nous. » Elle essayait de détendre l'atmosphère parce que la tension entre les deux hommes lui avait tapé sur les nerfs, en plus de la situation qui se déroulait en ce moment à Astoria. Elle avait besoin de retrouver un semblant de détente, parce qu'avec une pression aussi immense, elle péterait sans doute un câble avant la fin de la nuit. Mais les autres n'avaient pas à s’inquiéter, elle retrouverait son sérieux dès qu'elle passerait la porte de la réserve, alors elle plaisantait tant qu'elle le pouvait encore. Son regard passa de Ash au reste des personnes présentes, se demandant qui voudrait venir avec eux. N'ayant pas vraiment fait d'effort pour s'intégrer à Astoria, elle n'était pas sûre de connaître leurs prénoms, en plus c'était le genre de détail qu'elle avait tendance à oublier une fois qu'on le lui avait dit, donc ça n'aidait pas vraiment.

_________________
on the long way down
If there's a shadow in me The dark is a tidal wave inside of you Taking shots at communion Getting drunk on your antidote. I'll save you a seat next to me down below. The end, the end Everyone will go away, In the end, the end, Everything will go. So take it in, don't hold your breath The bottom's all I found. We can't get higher than we get On the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member / settler of astoria
Arthur O'Bradain
INSCRIPTION : 06/11/2016
MESSAGES : 317
IDENTITÉ : Magnèto
FACECLAIM : Michael Fassbender
MULTILINKS : Edrick Burnett
POINTS : 871

STATUT CIVIL : Divorcé.
ANCIEN MÉTIER : Commissaire-priseur au chômage.
PLACE DANS LE CAMP : Fossoyeur
ARME DE PRÉDILECTION : Ses poings et son couteau.
ÂGE : 39 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Dim 18 Déc - 18:36

NEW RULES
/ Intrigue - Vesper, Ashley, Liam, Arthur /
Ca allait bien trop vite. Une gamine, le psy, tout s'enchaînait sans qu’Arthur puisse y faire quelque chose. C’était comme si sa tête était prise dans un étau, quant à ses membres ils étaient si courbaturés qu’il osait à peine bouger. Aux mots d’Ashley, Arthur se sentit encore plus décontenancé. Apparement c’était Speedy Gonzales qui gérait le truc tandis que le psy, cordial, avait donné le plan le plus adéquat. L’irlandais soupira. Il y avait quelque chose entre les deux qui faisait monter la tension. Arthur haussa les épaules, de toute façon ça ne le regardait pas. Il ne répondit rien, il n’avait rien à redire et puis de toute façon on ne l'écouterait pas. Ca se passait entre les deux bonhommes qui pensaient que se la mesurer était bien plus intéressant à l’instant T. Arthur dû subir, encore une fois, la décision. Il poussa un grognement de découragement.

L’irlandais secoua la tête avec circonspection. Il plissa les yeux encore un peu surpris par la décision plus que rapide du groupe mais la situation s’éclaircissait. Il parcourut des yeux la fameuse gamine qui était rentrée en dernier et le choix fut vite fait. Apparemment les groupes étaient déjà formés et il n’aurait d’autres choix que de suivre. Ni une ni deux il s’avança dans la direction opposé d’Ashley et de la gosse. Il effleura le manche de son arme et inspira à plein poumons tout en s’arrêtant à la hauteur du psy. Arthur lui jeta un regard entendu. Il viendrait avec lui.
Astoria. C’était un endroit plein de charme. C’est Joseph qu’il avait vu en premier, à qui il avait parlé. Il avait étrangement apprécié de lui parler sans trop en dire. Arthur avait peu à peu pris confiance sans pour autant se dire en totale sécurité. Mais il y avait à l’heure actuelle un danger auquel il ne s’était pas préparé. Le danger de baisser sa garde, bercé par la beauté du camp. Il fallait qu’il se rappelle que des gens avaient fait leur nid dans ce paysage idyllique. Il était sur le point de se trouver nez à nez avec l’horreur. Il se tourna pour balayer la pièce du regard. Il ne restait plus que la blonde et le gamin et il fallait choisir.
La main droit refermée sur son pistolet, il serra le poing de la main gauche. Le temps parut ralentir.
Arthur observa les deux Starsky et Hutch avant de tourner la tête vers le psy. Il leva les yeux au ciel à la réplique de la gamine fanfaronne. Un cul ouais... C'était bien le moment d'y penser. Une gamine qui veut faire panpan avec son pistolet.

« On y va. »

Il regarda vers la blonde puis vers le gamin. Choisir ou non dans une minute à peine il partirait avec Joseph. Son instinct, depuis la mort des trois quart de la population, c’était tout ce qu’il avait et, pour ce qu’il en savait, ça ne pouvait pas s’apprendre. C’était difficile. Arthur laissa un moment de silence avant de souffler :

« On se bouge. Maintenant ! »


_________________
GHOSTS
We've gotta let go of all of our ghosts. We both know we ain't kids no more. If you're ready, are you ready?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t767-arthur-o-bradain-lightning-strikes-every-time-she-moves http://nottomorrowyet.forumactif.org/t800-arthur-o-bradain-relations
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Lun 19 Déc - 22:24

Liam était prêt. De toute manière, ils ne pouvaient rester ici trop longtemps, quelqu'un finirait par parler de la réserve d'armes aux preneurs d'otages, et ils seraient vraiment stupides de se faire choper ici avant d'avoir pu tenter quoi que ce soit. Ils avaient un plan d'attaque, basique certes, mais c'était déjà ça. Liam ne pouvait tenir en place et attendre, ce genre de choses le rendait dingue, et quitte à mourir, parce qu'il n'était pas stupide, il se doutait que ses chances de survies n'étaient pas grandes, autant le faire en essayant de sauver des gens, en essayant de sauver Espen, même si c'était la dernière chose qu'il devait faire. Et maintenant, il était temps de choisir, les groupes se formaient déjà et après un moment d'hésitation, Liam se dirigea vers Arthur et le psy. "Comme ça t'aura pas peur que je te dire dessus..." dit il avec un petit sourire ironique à l'adresse du méxicain. Histoire de le taquiner un peu en retour, même si c'était pas le temps pour ce genre de choses, ça le détendait un peu de pouvoir faire ça. Parce que ça serait peut être la dernière fois qu'il pourrait le faire. Il rejoignit Arthur, prêt à le suivre même s'il ne le connaissait pas. Il avait vu plein d'inconnus mourir au début de l'épidémie, et s'il était là, c'était sûrement parce que c'était quelqu'un de bien non ? "Qui passe en premier ?" demanda t'il en regardant tour à tour les deux hommes.


Dernière édition par Liam Bryant le Mer 21 Déc - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
Vesper Vane
INSCRIPTION : 09/11/2016
MESSAGES : 222
IDENTITÉ : dory
FACECLAIM : lily rabe → moi & sandrider
POINTS : 1735

STATUT CIVIL : fiancée
ANCIEN MÉTIER : miss puis herboriste
PLACE DANS LE CAMP : pêcheuse
ARME DE PRÉDILECTION : sécateur
ÂGE : 35 ans


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Mer 21 Déc - 17:56

C’était très intéressant de voir le duel entre le psy et El Mexicano. Bien sûr que Vesper trouvait ça pathétique mais amusant aussi. Et franchement, qui serait assez bête pour cracher sur un peu d’amusement par les temps qui couraient ? Enfin bref, après cette petite guéguerre ridicule, il fut donc décidé qu’ils scinderaient le groupe en deux. Okay, alors le fait qu’ils soient nettement plus vulnérables à trois qu’à six leur passait au-dessus de la tête, mais puisque tout le monde semblait être d’accord avec cette décision, elle le serait aussi. Quitte à larguer son groupe si les choses tournaient vraiment mal. Bref, chacun choisit son équipe, El Mexicano demanda même à la gosse de le rejoindre dans sa croisade. Et ça tombait bien, sûrement, étant donné qu’ils avaient l’air de vouloir se la jouer à la kamikaze… du coup, quand elle ne resta plus qu’elle sur la touche – comme quand ils faisaient des équipes au cours de gym à l’école et que les moins bons étaient choisis en dernier, voire pas choisis du tout, autant dire que ça lui remémorait de bons souvenirs… -, la blondinette fut bien tentée de se joindre au groupe mené par le psy – juste parce qu’ils paraissaient un peu moins suicidaires -, mais il y avait un hic : l’irish et son caractère merdique ; il lui déplaisait un peu plus à chaque fois qu’il ouvrait la bouche.

Cela étant, ils n’avaient pas toute la soirée non plus, et elle se doutait bien que, si cet endroit était pour l’instant la planque parfaite, il ne le resterait pas longtemps. Surtout si quelqu’un du camp adverse passait devant la porte et les entendait discuter, vu qu’ils ne faisaient pas vraiment attention et que ça semblait être le cadet de leurs soucis. Mais bon, il y avait fort à parier que si elle l’avait fait remarquer, on ne l’aurait pas écoutée non plus. C’était bien moins intéressant que d’être à deux doigts de s’en coller une pour passer le temps. Toujours est-il que de deux maux, mieux vaut choisir le moindre, à ce qu’on dit – même si dans ce cas précis, ça s’apparentait plus à choisir entre la peste et le choléra -, et que c’est après un long, très long soupir que Vesper se joignit au duo de la muerte.

    « Bon ben à vos ordres, Captain Mexico. »


Façon de parler, évidemment, mais puisque c’est ce qu’El Mexicano voulait certainement entendre, autant lui faire plaisir. La jeune femme fit tournoyer sa lame dans sa main – extrêmement risqué mais il semblerait que sa malédiction soit aux abonnés absents ce soir-là et c’était tant mieux -, signalant ainsi qu’elle attendait les instructions, bien que le plan auquel ils devaient se tenir soit plutôt simple. Et puisque l’autre équipe était sur le point de sortir, elle ajouta :

    « On y va nous aussi ? »


Non parce que, si ça n’avait tenu qu’à elle, ça ferait déjà un bout de temps qu’ils seraient dehors.

_________________


hauntingly familiar;

damn the dark, damn the light

and the oscar goes to:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t787p15-just-like-the-white-winged-dove-vesper http://nottomorrowyet.forumactif.org/t801-wait-a-minute-baby-stay-with-me-a-while-vesper
member / settler of astoria
Rose O'Toole
INSCRIPTION : 27/10/2016
MESSAGES : 168
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Ruth Negga | Miss B. (avatar) - Tumblr (gifs) - Code signature (Solosand)
MULTILINKS : Yancy || Mason || Randall || Morgan
POINTS : 251

STATUT CIVIL : Elle a été mariée. Deux fois. Et elle est veuve. Une fois.
ANCIEN MÉTIER : Boxeuse professionnelle : ça cognait et ça cognait bien. Double championne du monde des poids légers, rien que ça. Du coup, ses poings sont à éviter au possible.
PLACE DANS LE CAMP : Technicienne en maintenance des clôtures
HABITATION : uc
ARME DE PRÉDILECTION : Ses poings mais à notre époque, ça n'est pas assez efficace alors, Rose, elle use de tout ce qu'elle trouve. Faut dire qu'elle n'est pas difficile mais bon, on va pas se mentir : elle affectionne particulièrement les armes à feu. Elle a les boules depuis que les autres cons se sont pointés parce qu'on lui a retiré son Desert Eagle.
ÂGE : Quand les cons de morts se sont relevés, elle venait de fêter ses 32 ans : elle a décidé d'arrêter de compter à ce moment-là donc 32 ans et on cherche pas plus loin.


MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   Jeu 22 Déc - 20:23



A l'instant où Ashley ouvre la bouche, je tourne mon regard vers lui et, cela ne me ressemble pas, mais je le fusille du regard : qu'est-ce que c'est que cette attitude ? Il m'agresse, sans raison. On dirait un chien qui défend son territoire par peur qu'on le lui prenne sauf que je ne suis pas venu prendre quoi que ce soit : je suis venu aider, quand bien même cela ne lui plaît pas. Je termine par hausser les sourcils et j'attends : il veut mener ? Qu'il mène alors. Qu'a-t-il à dire de plus ? Peut-être a-t-il autre chose à proposer. Oui ? Non ? Non visiblement si bien que je secoue légèrement la tête, dépité, quand il ne fait que répéter ce que j'ai proposé. Ceci dit, au moins, nous sommes d'accord sur la marche à suivre : lui va guider un groupe et moi un autre. De toutes les façons c'est bien mieux ainsi vu que visiblement il ne me supporte pas même si je ne sais toujours pas pourquoi il a tant changé à mon égard. Quand Ashley se tourne finalement vers Billy pour lui proposer d'aller avec lui, cela ne m'étonne même pas : même dans des circonstances pareilles, il préfère se rapprocher des femmes. Il n'est pas croyable... La silhouette d'Arthur s'approchant de moi me fait détourner le regard d'Ashley et de Billy. Arthur s'arrête à ma hauteur et me jette un regard entendu. Je hoche la tête et esquisse l'ombre d'un sourire reconnaissant qu'il décide de me faire confiance et de venir avec moi. Je n'ai pas moins peur de la suite mais oui, je lui suis reconnaissant oui. Et Billy qui pouffe presque quand Ashley balance un « Qui m'aime nous suive. » comme si la situation n'avait rien de dramatique et que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Son attitude ne semble pas plus plaire à Arthur qu'à moi : bien, au moins, nous sommes sur la même longueur d'ondes.

« Oui, allons-y. » je réponds à Arthur, vérifiant pour la énième fois que mon arme est bien chargée et que le cran de sûreté a été retiré. Arthur se tourne vers Vesper et Liam, je fais de même, attendant qu'il se décide mais Arthur les pousse à le faire vite, ce que, en gros, je suis moi incapable de faire. Liam se décide à nous rejoindre et je pose brièvement ma main sur son épaule dans un geste rassurant. Ne suis-je pas censé faire bonne figure ? Si, je le suis. Vesper se dirige finalement vers Ashley et Billy au moment où Liam nous demande qui passe en premier. Et, là encore, je prends la parole avant Ashley. Tant pis si ça ne lui plaît pas. J'ai un rôle à tenir et je dois le tenir correctement.

Je dois au moins faire ça.

« On passe en premier. On va aller jusqu'à la quarantaine pour voir si on peut les sortir de là. »

Je me retourne vers Ashley, Billy et Vesper.

« Bonne chance. »

Parce que contrairement à Ashley, je ne suis pas amer au point de ne pas leur souhaiter bonne chance. Un regard échangé avec Arthur et Liam et je m'engouffre avec prudence et arme levée à l'extérieur du dépôt.

En espérant que tout ça ne se termine pas dans un bain de sang.


(c) sweet.lips


_________________

Do I look like a fuckin' angel to ya ?
I ain't no angel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1565-huh-all-right-bitches-let-s-go-rose#54859 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1576-i-got-this-shit-handled-rose-cie#55239
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy   

Revenir en haut Aller en bas
 
(intrigue) ≡ vesper, ashley, liam, arthur, joseph, billy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ashley Greene
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» Liam ♠ An ordinary human? Not really ...
» Bonjour à tous
» Eleonora & Liam ▬ « Le meileur moyen de résister à la tentation c'est d'y céder ... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés :: les intrigues et events passés-
Sauter vers: