i'm rootless (ft. daddy hamilton)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 i'm rootless (ft. daddy hamilton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: i'm rootless (ft. daddy hamilton)   Mar 6 Déc - 15:19


   

 
❝I got nowhere to go
I'm a stray cat on the roam❞
   keegan & venus
Personne. Il ne lui restait absolument plus personne. Ses parents étaient probablement morts ou étaient en train de se battre pour avoir de la chair fraiche pour le repas. Son frère était sans doute avec eux ou alors il avait peut être survécu. Après tout, des trois, c’était lui qui se débrouillait le mieux et qui avait le plus de chances de survivre. Quant à Jimmy.. et bien silence radio. Depuis leur virée à l’extérieur du camp, son meilleur ami ne donnait plus aucun signe de vie. Bien sûr Venus l’avait croisé plusieurs fois mais elle n’avait jamais trouvé le courage d’aller lui parler. A quoi bon après tout ? et puis qu’aurait-elle dit ? Elle-même ne savait pas ce qu’elle voulait de Jimmy. Elle s’était d’abord convaincu qu’elle ne l’aimait pas vraiment, que c’était juste le contexte qui lui avait fait croire cela. Puis elle s’était dit que finalement non, ce n’était pas cela. Qu’elle aimait son meilleur ami du plus profond de son être, que ça avait toujours été le cas. Alors la blonde en avait conclu que c’était lui qui ne l’aimait pas. Après tout cela paraissait presque logique. Il devait encore aimer Mandy. Il était tout de même resté un moment avec elle alors il devait encore l’aimer. Et puis il avait dit à Venus qu’il l’aimait parce qu’il s’imaginait sans doute avec sa défunte petite amie. Sait-on jamais… Venus ne savait pas ce qu’il pouvait bien se passer dans la tete de son meilleur ami. Autre raison possible qui effleura l’esprit de la blonde : il lui avait balancé cela comme on disait « bonjour », juste pour l’avoir dans son lit et se réchauffer le cœur durant quelques heures. Et à cette idée, le cœur de la blonde devint lourd, comme si le fait que Jimmy lui ait menti l’importait. Pourtant généralement, Venus se fichait bien qu’un type lui dise qu’il l’aimait juste pour pouvoir la mettre dans son lit. Après tout, cela lui était arrivé des tas de fois alors pourquoi avec Jimmy c’était différent ? Encore une preuve qui montrait que la belle était bel et bien amoureuse de lui. Sinon elle ne serait pas là, le regard dans le vide, au beau milieu de la pièce. Non, elle se dirait que tant pis si c’était un mensonge. Qu’au final elle avait aussi profité. Mais au lieu de cela, Venus avait la gorge nouée et le cœur prêt à lui tomber dans les chaussures tant il était lourd. Alors ça ressemblait à cela un chagrin d’amour ? On se sentait mal à en crever et avec une envie de chialer omniprésente ? Venus s’en serait bien passé. Elle qui n’avait jamais connu cela, elle se disait que c’était vraiment une belle connerie de s’amouracher de quelqu’un. Encore plus quand ce quelqu’un était votre meilleur ami. Meilleur ami toujours hanté par le souvenir de sa petite amie. Si elle avait su, elle se serait abstenue de dire ses sentiments et puis elle aurait continué à mentir à Jimmy et à elle-même.

Mais maintenant, c’était trop tard. C’était fait et elle n’avait aucun moyen pour faire machine arrière. Tout ce qui lui restait à faire, c’était oublier ce moment ô combien délicieux dans la cabane. Oublier les paroles de Jimmy aussi. Comment avait-il osé lui mentir ? Même Venus en aurait été incapable alors qu’elle l’avait déjà fait cent fois avec d’autres types. Jamais elle n’avait imaginé lui mentir. Même pas une seule seconde. Elle avait toujours été honnête avec son meilleur ami. Ce qui par ailleurs avait causé quelques disputes. Surtout quand Venus était honnête au sujet de Mandy. Alors voilà, Venus était là, attendant que le temps passe. Elle aurait presque préféré se faire dévorer le cerveau par des rôdeurs plutôt que de ressentir cela. Se sentir seule au monde, encore une chose qu’elle n’avait jamais connu. Et le pire, c’est qu’elle ne pouvait en parler à personne. Plus de famille, plus d’amis. Autant se laisser dépérir dans ce cas. Pourtant, au fond d’elle, quelque chose l’obligeait à réagir, à se battre. Elle n’avait pas enduré tout cela pour rien. Elle n’avait pas survécu jusque là pour se laisser mourir à cause d’un stupide chagrin d’amour. C’était puéril. Et Venus n’était plus une enfant. Alors bien déterminée à crever l’abcès, la blonde se releva brusquement avant d’attraper une veste. Elle allait tout dire à Jimmy. Oui, elle lui dirait que ce n’était pas un jeu et surtout que c’était le pire des crétins. Une fois à l’extérieur, la blonde sentait le froid lui brûler les mains mais cela ne l’arrêterait pas pour autant. Elle se mit tout de même à accélérer le pas.  Déjà parce qu’il faisait un froid digne du Pole Nord et ensuite parce que l’envie d’écraser son poing contre la figure de son meilleur ami devenait de plus en plus présente. Enfin devant là où il habitait, la blonde frappa à la porte à la manière d’un camionneur. Aucune délicatesse. Pas de réponse… Bien, elle insisterait autant de temps qu’il le faudrait. Il ne s’en sortirait pas aussi facilement. C’est alors qu’on daigna enfin lui ouvrir après qu’elle ait perdu deux doigts et trois orteils tant il faisait froid. Et quelle fut sa surprise lorsqu’elle aperçut non pas le visage de Jimmy mais celui de son père. Keegan Hamilton était vivant et son meilleur ami ne l’avait même pas mentionné. Sans plus attendre, Venus vint se blottir dans les bras de l’homme qu’elle avait toujours considéré comme son père. Il l’avait presque élevé, lui avait tout apprit. De lacer ses chaussures au fameux discours gênant lui disant de faire attention avec les garçons. Cet homme représentait absolument tout pour elle. Depuis sa tendre enfance elle avait une admiration sans faille pour lui. « Keegan, je… » bredouilla-t’-elle sans pour autant quitter l’étreinte de l’homme. « Si tu savais à quel point tu m’as manqué. » La larme à l’œil, la blonde s’empressa de l’essuyer d’un revers de main après avoir reculé d’un pas pour lui faire face. « Je suis heureuse de savoir que tu es sain et sauf. » Après  quoi elle lui adressa un large sourire. Des jours qu’elle ne l’avait pas fait et il suffisait de voir ce visage en particulier pour que tout aille mieux.


   
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i'm rootless (ft. daddy hamilton)   Lun 26 Déc - 15:46


   

 
❝I got nowhere to go
I'm a stray cat on the roam❞
   keegan & venus
Aujourd'hui et comme tous les autres jours, tu penses à tout ce que cette apocalypse t'as fais perdre. Évidemment, la première personne qui te vient à l'esprit c'est Celina. Ta femme. Celle qui a partagée ta vie durant de si longues années et, avec qui, tu pensais finir tes jours. Tu n'imaginais pas que la mort vous sépareraient aussi vite. Tu voulais encore profiter d'elle. Tu te voyais vieillir avec elle. Malheureusement, cette fin du monde a complètement chambouler tes plans. Elle t'a arraché la femme que tu aimais. Tu la vue se tirer une balle dans la tête pour ne pas devenir une de ces choses qui venaient de la mordre. Tu n'oublieras jamais ses dernières paroles. Les jours qui ont suivi sa mort tu n'as pas arrêté de les entendre se répétés en boucle dans ta tête. C'était comme un disque rayé qui repassait ces quelques mots en répété. Tu n'en pouvais plus. Tu ne voulais qu'une chose que tout s'arrête. T'as bien failli te faire exploser le crâne toi aussi. T'avais le désire de la rejoindre et d'en finir avec ses voix. Pourtant, dans les derniers mots qu'elle a prononcée, elle t'as fait promettre de retrouver tes fils et surtout de les protéger. C'est cette promesse qui t'a fais tenir. Quand tu étais au plus bas tu repensais à ce que tu lui avais promit. Ces simples mots ont été ta raison de vivre pendant un peu plus d'un an. Miraculeusement, tu es arrivé à Astoria et tu n'imaginais pas y retrouver tes fils. Ça été le plus grand soulagement que tu n'as jamais ressentit. Tu as eu la confirmation, tu n'as pas survécu tout ce temps pour rien.

Tu entends quelqu'un frappé à votre porte. Tout ça te sors de tes pensées, tu fronce les sourcils te demandant qui peut bien vouloir vous voir. Tu te lève et te diriges vers la porte. Tu es loin de te douter de qui se trouve derrière la porte parce que quand tu ouvres, tu aperçois un fantôme. Enfin c'est ce que tu penses. Tu es totalement figé. Mais la jeune femme vient se blottir dans tes bras. « Venus... » chuchote-tu, ne sachant pas quoi dire de plus tellement les mots te manquent. Tu l'entoure de tes bras. Elle est bien vivante. Tu pensais l'avoir perdu elle aussi. C'était comme ta fille. Tu la élevé. Tu la vu grandir. Un sourire s'affiche alors que vous partagez ces retrouvailles. Jimmy ne t'a même pas prévenu. Mettant fin à votre étreinte, Venus essuie d'un revers de manche la larme qui coulait. Tu ne te rends pas compte de ce que tu vis. Peut-être que c'est un autre de tes rêves. « Je pensais ne jamais te revoir. » dis-tu pour répondre à ses quelques mots. « Je suis si content de savoir que tu as survécu et que ces saloperies de rôdeurs ne t'ont pas eu. » Tu la reprend dans tes bras, histoire d'être sûr que tu ne rêves pas. Mais quand tu sens son cœur battre tu te dis que tout ceci est bien trop réel pour que tu l'imagines. Tu met fin à l'étreinte après quelques secondes. « Entre, ne reste pas là. » l'invite-tu. Tu ne réalise pas. Tu n'en reviens pas. Tes fils et maintenant Venus. Tu n'as finalement pas tout perdu.


   
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i'm rootless (ft. daddy hamilton)   Mar 17 Jan - 20:33


   

 
❝I got nowhere to go
I'm a stray cat on the roam❞
   keegan & venus
Keegan Hamilton, un homme que Venus avait toujours admiré depuis sa plus tendre enfance. Elle avait toujours trouvé un certain réconfort chez lui. Réconfort qu’elle n’avait jamais trouvé chez ses parents qui ne lui avait jamais porté la moindre considération. Venus avait beau avoir les meilleurs résultats scolaires, cela ne suffisait pas pour que ses parents daignent lui porter de l’attention. Sans doute étaient-ils trop occupés avec le dernier de la famille. Mais Keegan avait toujours été là. Que ce soit pour féliciter Venus pour sa brillante réussite ou encore lors de son entrée en médecine. Ou bien encore pour la réconforter quand ça n’allait pas. Chose que ses parents n’avaient jamais fait de toute son existence. Alors la brune avait fini par s’y habituer et avait décidé de faire tout ce qu’elle pouvait pour les faire enrager. Celle qui se faisait remarquer lors des diners mondains à l’époque des heures de gloire de la famille, c’était elle. C’était elle qui crachait sur le dos de tout le monde devant ses parents. Elle qui ne respectait absolument pas les règles de bienséance que ses parents imposaient pourtant. Bien sûr, la demoiselle se doutait bien à l’époque que Keegan ne voyait pas d’un très bon œil son comportement avec ses parents mais sur ce point ci, Venus ne l’écoutait pas plus qu’elle écoutait son paternel. Et en vieillissant, cela ne s’était pas arrangé. Venus était restée cette éternelle enfant qui n’en faisait qu’à sa tête. Mais dans le fond, cela devait sans doute faire rire Keegan. Quoiqu’il en soit, même si Venus ne l’écoutait que pour très peu de choses, elle lui portait une affection toute particulière. Elle avait vu en lui un père idéal à qui elle pouvait tout raconter. Enfin… presque tout. Parce qu’elle ne lui parlait jamais de ses histoires de cœur, ayant bien trop peur qu’il aille tout raconter à Jimmy. D’ailleurs maintenant qu’elle y pensait, si tout s’arrangeait avec Jimmy et si leur histoire allait plus loin, comment devrait-elle considérer Keegan ? Enfin… ce n’était pas d’actualité puisque, pour le moment, ça n’allait pas très bien avec l’ainé des Hamilton à en juger par son silence radio.

Mais maintenant qu’elle se retrouvait dans les bras de Keegan, elle ne pensait plus à cette situation entre Jimmy et elle. Elle était bien trop heureuse de le retrouver pour y penser. D’ailleurs, elle éviterait d’aborder le sujet. Si Keegan apprenait pour son fils et elle, il lui dirait sans doute qu’il s’en doutait depuis le premier jour. Et Venus ne voulait pas entendre un « je m’en doutais ! » de sa part. Puis à quoi bon lui raconter… Il n’y avait rien entre Jimmy et elle mis à part un malaise sans nom. « Je pensais ne jamais te revoir. Je suis si content de savoir que tu as survécu et que ces saloperies de rôdeurs ne t'ont pas eu. ». Venus lui accorda un sourire lorsqu’il mit fin à leur étreinte et n’attendit pas longtemps avant de rentrer à l’intérieur une fois qu’elle y fut invitée. « Tu me connais, je suis du genre dure à cuire ! » s’exclama la jolie brune en lui montrant ses pseudos biceps – inexistants soit dit en passant -. Elle prit ensuite place sur le canapé qui se trouvait non loin d’elle. « Je suppose que tu n’étais pas au courant. Jimmy ne t’as pas raconté visiblement. » reprit-elle. En même temps ça devait bien l’arranger de ne rien raconter à son père. Comme ça il évitait le fameux passage où il l’avait laissé pour morte pour se faire la malle avec l’autre gourde de Mandy. « Et je suppose aussi qu’il ne t’as pas raconté ce qu’il s’est passé depuis. » finit-elle par dire dans un murmure, comme si elle s’adressait plus à elle-même qu’à Keegan. « Enfin, ce n’est pas grave ! Von Sachsenheim toujours dans la course. » plaisanta ensuite Venus en se relevant brusquement. A peine cinq minutes qu’elle était ici et voilà qu’elle monopolisait déjà la parole. Le pauvre Keegan, il n’avait pas encore eu l’occasion d’en placer une depuis qu’elle était arrivée sous son toit. « A propos, comment il va ? » dit-elle en faisant allusion à son meilleur ami. Bah quoi ? elle n’avait pas eu de nouvelles de lui depuis environs trois siècles et demi, il fallait bien qu’elle se renseigne. « Et toi Keegan ça va ? Tu as vraiment mauvaise mine tu sais. » Venus Von Sachsenheim et son tact légendaire.
   
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i'm rootless (ft. daddy hamilton)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm rootless (ft. daddy hamilton)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gril à sandwich Hamilton beach
» GO DADDY.COM à la place de mon forum !
» problème de domaine qui redirige vers go daddy.com
» Probleme avec mon forum et son nom de domaine et go daddy
» F1 GP de Monaco 2016 : Victoire de Lewis Hamilton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: