(flashback) back in black

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 (flashback) back in black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 377
IDENTITÉ : native route - mel
FACECLAIM : ellen page (astoria)
MULTILINKS : javier & ronan
POINTS : 860

STATUT CIVIL : amoureuse de la vitesse, une amante qui a disparu en même temps que la civilisation
ANCIEN MÉTIER : go fast, elle faisait de la livraison express pour quiconque pouvant la payer, peu regardante sur la marchandise, ses services étaient appréciés des traficants en tout genre
ARME DE PRÉDILECTION : un colt python et une hachette
ÂGE : 24 ans


MessageSujet: (flashback) back in black   Lun 12 Déc - 22:13

back in black
/ jillian & billy /
Billy venait seulement d'arriver mais elle regrettait déjà sa décision. Sans son colt python à la ceinture, elle avait l'impression d'être nue. Cela la mettait mal à l'aise, et elle détestait ça. Elle se retrouvait dans un dortoir avec des inconnus, mais ce n'était pas tant le manque d'intimité qui la dérangeait, mais surtout le manque de liberté. Elle était enfermée dans cette grande maison sans avoir le droit de sortir. Toutes les règles qu'on lui imposait lui semblaient de trop, après avoir vécu une vie de survie sans contraintes depuis le début de l'épidémie. Elle avait oublié à quel point c'était frustrant d'avoir une autorité au dessus d'elle.

Puis on lui avait dit qu'elle allait avoir un ou une baby-sitter. Ca voulait dire quoi ça? Qu'elle était pas assez grande pour se débrouiller toute seule? C'est facile de s'attaquer à la taille des plus petits que soi. Au final, Billy avait l'habitude qu'on la traite comme une gamine, elle savait que son physique lui donnait l'allure d'une adolescente, mais elle compensait avec une langue bien pendue. Les gens comprenaient rapidement qu'il ne fallait pas trop plaisanter sur sa taille au risque de se retrouver au mieux avec un coup de pied mal placé, au pire un coup de couteau quelque part qui ne soit pas létal. Il n'y avait plus de règles dans le nouveau monde, et ça plaisait terriblement à l'électron libre qu'était Billy. C'était sans doute pour cela qu'elle n'avait pas vraiment l'air de se réjouir d'être arrivée à Astoria.

Allongée sur le canapé de la maison de quarantaine, la jeune femme soupira. Il n'y avait rien d'intéressant à faire dans cette foutue baraque. Elle ferma les yeux et ne se sentit pas partir dans les bras de Morphée. L'ennui et la fatigue des mois de voyage avaient fini par avoir raison d'elle même si elle répétait à longueur de journée qu'elle tenait le coup. Elle avait beau faire comme si elle était au dessus de tout ça, qu'elle gérai tout à la perfection, même sa propre santé, la réalité de la survie finissait toujours par la rattraper. Elle fut réveillée une demi-heure plus tard, ou peut être plus, par le bruit des planches du parquet qui grinçaient sous les pas de quelqu'un. Ses yeux s'ouvrirent d'un coup, elle eut directement le réflexe d'attraper son arme, mais sa main se referma sur du vide. Elle eut un sourire amer. Au moins, elle n'avait rien perdu de sa vivacité, c'était plutôt rassurant. Elle ne risquait pas de se faire avoir dans son sommeil.

Son regard se posa sur la nouvelle venue tandis qu'elle revenait à une position assise. « C'est pour quoi? » fit-elle alors qu'elle la détaillait sans gène. Elle était vraiment mignonne, avec de beaux yeux en amande et une peau qui semblait délicieuse. Mais son visage... Billy fronça les sourcils, cette fille lui disait quelque chose. Elle pencha légèrement la tête sur le côté en plissant les yeux. « Attends, on se connaît, nan? »

_________________
on the long way down
If there's a shadow in me The dark is a tidal wave inside of you Taking shots at communion Getting drunk on your antidote. I'll save you a seat next to me down below. The end, the end Everyone will go away, In the end, the end, Everything will go. So take it in, don't hold your breath The bottom's all I found. We can't get higher than we get On the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Mar 13 Déc - 5:27

Back in black
/ Billy & Jillian  /
L’atmosphère sur le camp, commençait doucement à s’adoucir. La dernière attaque des rodeurs avait fait de sacrés dégâts, avait assombri les cœurs, brisés d’énième espoirs de vivre en paix. Le job de Jillian consistait à rassurer les plus craintifs, de jeter un œil sur tous ces « protégés », pour veiller à ce qu’ils s’intègrent bien. Difficile de leur assurer qu’ils étaient dans un environnement sécurisé, lorsqu’ils venaient tout juste de subir une pareille chose. Pourtant, Jillian restait optimiste, comme toujours. Elle ne voulait pas abandonner, jamais. Ils s’en sortiront, tous, et parviendront à retrouver un semblant de vie. Il le fallait, sans ça, il n’y avait plus de but, à tout ceci. Jillian refusait de vivre sans avoir d’objectifs. Elle aimait se lever tous les matins, savoir qu’elle avait des tâches précises à accomplir, et de pouvoir rentrer le soir en se disant qu’elle avait été utile. Ce sentiment-là, elle ne pouvait s’en passer. A certains moments, la brune se sentait plus impuissante que jamais, mais quoi qu’il arrivât, elle tentait toujours d’apporter un petit quelque chose à chaque personne qu’elle côtoyait. Parfois, ça se limitait à sa bonne humeur qu’elle tentait de rendre contagieuse.

Pourtant, malgré ce sourire, la Nealon dissimulait sa peine de cœur, qu’elle trimbalait comme un fardeau. Elle n’avait pas le luxe de pouvoir la digérer comme une personne normale, pas dans un pareil contexte. C’était le cheveu sur une soupe qui manquait déjà. Elle n’avait pas le temps de se regarder le nombril et de se faire plaindre – ce n’était, de toute façon, pas dans son tempérament. Elle s’était décidée à continuer à faire, sans, pour le coup. Jillian s’en remettrait, ça prendra du temps, bien sûr, mais elle n’avait clairement pas le temps de gérer ses états d’âme, et si elle pensait que ce serait contraignant de continuer de croiser Flora – relativement … trop souvent, Jillian se focalisait sur les personnes qui se trouvaient en quarantaine. Elle débarquait d’ailleurs, à ce moment-là, dans la pièce. Une recruteuse lui avait désigné une nouvelle arrivante – qui se trouvait d’ailleurs sur le canapé, à dormir. Jillian hésita un instant, puis s’avança vers elle. Les bruits de ses pas semblaient l’avoir sorti de ses songes. Jillian se pinça la lèvre, un peu embêtée.

La jeune femme se redressa aussitôt, en lui demandant la raison de sa présence. Leurs regards se croisèrent. Elle se permit de la détailler à son tour, en ayant la même sensation de l’avoir déjà vue quelque part. Ses sourcils se froncèrent, elle s’installa à ses côtés, en soufflant : « J'me disais la même chose... olala,  mais faut que je te re-situe, là ça me dit rien.... » Lui avouait-elle dans un sourire, en passant une main dans ses cheveux, l'air pensive. Dans l’immédiat, elle ne voyait pas, mais était certaine que ça finirait par lui revenir d’un instant à l’autre. Ses prunelles n’avaient pas quitté les siennes, et Jill s'en rendit compte, et décida de reprendre la parole, l'air de rien, après s'être mordue la lèvre inférieure : « Sinon… c’est moi ta…babysitter. Ok, je sais, le terme est un peu réducteur, obv, tu n’as pas besoin d’être babysittée, mais mon rôle, c’est de te servir de guide, maintenant que t’es arrivée à Astoria ! Bienvenue d’ailleurs. » Elle déballait son petit speech, avec cet air naturellement bienveillant.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 377
IDENTITÉ : native route - mel
FACECLAIM : ellen page (astoria)
MULTILINKS : javier & ronan
POINTS : 860

STATUT CIVIL : amoureuse de la vitesse, une amante qui a disparu en même temps que la civilisation
ANCIEN MÉTIER : go fast, elle faisait de la livraison express pour quiconque pouvant la payer, peu regardante sur la marchandise, ses services étaient appréciés des traficants en tout genre
ARME DE PRÉDILECTION : un colt python et une hachette
ÂGE : 24 ans


MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Sam 17 Déc - 15:21

back in black
/ jillian & billy /
Apparemment la jeune femme avait la même sensation de déjà vu que Billy, mais cette dernière avait beau réfléchir, elle ne voyait toujours pas. Ça finirait par lui revenir, elle en était persuadée. Il fallait dire que l'apocalypse avant beaucoup changé les visages, tout le monde en avait pâti, qu'ils se l'avouent ou pas. Les survivants avaient tous les traits un peu plus tirés, un peu plus fatigués, à force de vivre dans l'angoisse constante qu'un rôdeur vous saute sur le dos. Et dans un monde où la photographie n'avait plus sa place, c'était difficile d'entretenir sa mémoire sans aide.

Son regard de jais suivait les mouvements de la nouvelle venue, quand elle replaçait une mèche de cheveux, quand elle se mordait la lèvre. C'étaient des pensées peu catholiques qui parcouraient son esprit à cet instant précis. Mais y avait-il seulement un moment où ce qu'il se passait dans la tête de Billy était pur et chaste? Cela restait à prouver.

Elle afficha un sourire assez las lorsque la jeune femme lui expliqua la raison de sa présence. Ca lui rappelait un peu le centre pour jeunes sdf dans laquelle on l'avait collée une fois. Il y avait cette femme avec ce grand sourire en permanence sur les lèvres, qui semblait s'efforcer de lui faire croire que ce centre, c'était vraiment le paradis sur terre. Billy s'était enfuit la nuit qui suivit, parce qu'elle ne se sentait pas capable de vivre dans un endroit qu'on essayait de lui vendre comme le pays des bisounours. C'était un centre pour sdf, un truc qui réunissait les drogués et les déchets de la société, comme elle, mais elle n'avait pas besoin d'un tel lieu pour savoir qu'elle n'avait pas sa place dans le monde sédentaire qui était alors la norme.

Son sourire se fit à peine plus authentique lorsqu'elle lui souhaita la bienvenue. « Merci, sweetie. »  Puisque son discours était un peu barbant, Billy s'occupait comme elle pouvait, et cela impliquait de jouer un peu avec la jolie demoiselle, rien de bien méchant cependant. Billy ne pouvait juste pas s'en empêcher dès qu'elle se retrouvait en face de quelqu'un un tant soit peu agréable à regarder. « C'est très gentil de ta part, même si tu dois dire la même chose à tout le monde. Tu trouves pas ça un peu répétitif au bout d'un moment? » demanda-t-elle en penchant légèrement la tête. La Bishop savait qu'elle, elle ne supportait pas de vivre dans une boucle fermée et de vivre la même chose chaque jour. Il lui fallait du changement, en permanence, et c'était pour cela qu'elle avait décidé de vivre sur la route et de se laisser porter par les aléas de la vie. « Au fait, moi c'est Billy mais tu m'as toujours pas dit ton nom... » Qui sait, peut-être que le déclic se ferait ainsi, grâce à son prénom? Si les visages avaient changé, en général, les patronymes étaient restés les mêmes. Sauf pour ceux qui avaient des choses à cacher, mais sa "baby-sitter" ne semblait pas être de ceux-là. Même si au final, dans ce nouveau monde, il était difficile de se fier aux apparences, car c'était devenu beaucoup plus aisé de mentir.

_________________
on the long way down
If there's a shadow in me The dark is a tidal wave inside of you Taking shots at communion Getting drunk on your antidote. I'll save you a seat next to me down below. The end, the end Everyone will go away, In the end, the end, Everything will go. So take it in, don't hold your breath The bottom's all I found. We can't get higher than we get On the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Sam 17 Déc - 21:14

Back in black
/ Billy & Jillian  /

Jillian continuait de l’observer, dans l’espoir de retrouver la mémoire. Pas qu’elle ait des problèmes d’amnésie, en général, mais il fallait avouer que les souvenirs s’estompaient, ceux d’une vie qui lui semblait bien loin à présent. Bien des choses s’étaient passées depuis le début de l’épidémie, au point d’en venir à se demander si tout le reste avait réellement existé. Le contraste est si énorme. La vie n’est plus la même, bien des gens étaient morts, il n’y avait plus qu’à se raccrocher à ceux qui étaient toujours là. La brune était toujours ravie de recroiser des visages familiers. Ça avait un côté réconfortant… mais sur le moment, elle était bien incapable de la resituer.  

Jillian s’était égarée, le temps de quelques secondes, ses iris s’étaient perdues dans celle de sa nouvelle protégée. Un peu trop longtemps pour que ce soit raisonnable, alors elle se reprit, en lui balançant son petit speech de bienvenue. Elle était sincère dans ses propos, bien qu’elle pût comprendre que cela puisse sonner faux. Jillian étaient de ceux qui se donnaient à fond, dans tout ce qu’ils entreprenaient. Il n’y avait aucun mérite à le faire autrement. Jill hocha la tête, et ne pût qu’arborer un léger sourire intimidé en l’entendant la remercier. Elle ne rajouta rien, s’attendant à ce qu’elle ait des questions, ou des remarques tout simplement.

Elle ne s’attendait pas à sa remarque suivante, ce qui lui arrachait un léger rire. Un peu surpris, car c’était probablement la première fois que l’on lui faisait la remarque. « Qui te dit que je fais pas un speech personnalisé ? » Elle secoua la tête, puis donna une réponse plus sérieuse : « Non, ce n’est jamais la même chose, parce qu’il n’y a pas une seule personne qui soit identique, j’ai pas les mêmes conversations et les mêmes rapports avec toutes les nouvelles personnes qui rejoignent le camp, mais j’essaie d’être un visage amical, ça c’est certain. » Lui expliquait Jillian, avec conviction. Oui, ça ne cliquait pas avec tout le monde, mais elle faisait de son mieux pour apporter son soutien à ceux qui en avaient besoin. A son arrivée, Jillian n’était qu’une orpheline, qui venait de tout perdre, et avait trouvé en Astoria, un foyer qui a bien voulu l’adopter.

La jeune femme se présenta, en lui rappelant qu’elle ignorait son prénom. Jill hocha la tête, en lui répondant, avec amusement : « Enchantée Billy, alors… c’est vrai, pardon ! Tu me fais oublier, mon prénom. Je m’appelle Jillian. » Elle sourit, en lui tendant sa main, tandis qu’elle continuait de rechercher dans sa mémoire ce prénom qui pourrait lui rappeler quelque chose. Tu viens d’où ? J’ai pas vraiment eu l’occasion de beaucoup voyager alors je me dis qu’on s’est peut être croisée à Portland… ? » Suggérait-elle, d’un air interrogatif.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 377
IDENTITÉ : native route - mel
FACECLAIM : ellen page (astoria)
MULTILINKS : javier & ronan
POINTS : 860

STATUT CIVIL : amoureuse de la vitesse, une amante qui a disparu en même temps que la civilisation
ANCIEN MÉTIER : go fast, elle faisait de la livraison express pour quiconque pouvant la payer, peu regardante sur la marchandise, ses services étaient appréciés des traficants en tout genre
ARME DE PRÉDILECTION : un colt python et une hachette
ÂGE : 24 ans


MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Lun 26 Déc - 0:19

back in black
/ jillian & billy /
Billy ne pouvait pas s'empêcher de dire tout haut ce qu'elle pensait, en général le tout était mis en forme par des sarcasmes et un petit sourire narquois. C'était comme cela qu'elle fonctionnait, voilà tout. Elle le faisait avec ceux qu'elle appréciait, comme ceux qui lui plaisaient, et réservait un traitement beaucoup plus froid et sec à ceux qu'elle ne pouvait pas voir en peinture. Néanmoins, il y avait toujours cette dimmension cynique à ses paroles, élevée comme un rempart contre les autres, pour se montrer inatteignable dans son arrogance légèrement feinte. Sa remarque arracha un rire plutôt rafraichissant de la part de la baby-sitter. L'espace d'un instant, Billy afficha une expression plus authentique, reflétant le sourire de l'autre jeune femme. Elle était vraiment mignonne, ça, on ne pouvait pas le nier. Son masque se remit néanmoins rapidement en place tandis qu'elle arquait un sourcil dubitatif. « Je vois. C'est courageux de ta part, personnellement ça ferait longtemps que je serais tombée à court d'imagination. » dit-elle en riant doucement.

Billy se présenta, tout comme la jeune femme. Ainsi, elle s'appelait Jillian. L'ancienne délinquante plissa les yeux, essayant de retrouver dans les personnes qu'elle avait cotoyé sur la route une personne qui se soit appelé comme elle. Elle n'avait pas pensé à Portland, parce qu'elle s'était tellement forcée à effacer sa vie avec sa famille qu'elle avait fini par oublier qu'elle se soit un jour produite. « Je viens de Portland aussi et... » Et elle s'arrêta. Ca venait de cliquer dans sa tête. « Tu étais avec moi au lycée, non? On avait pas du bosser sur un truc ensembles? » Billy espérait secrètement que Jillian ne se rappelle que de ça, et pas du fait que la jeune Bishop ait été renvoyée du lycée en terminale à force de sécher. C'était là où sa vie de hors-la-loi avait prit sa source. Elle n'avait jamais pu savoir quels remous cette histoire avait fait dans l'établissement, parce qu'elle avait pris l'avion quelques jours plus tard pour se réfugier chez sa tante. Elle n'avait pas honte de cette histoire, mais elle n'aimait pas qu'on la traite comme une délinquante. Elle ne s'était jamais considérée comme autre chose qu'une voyageuse qui avait eu besoin d'argent.

« Oh, ça y est, ça me revient. Je foutais rien, comme d'hab, et toi t'avais fait tout le taff. J'suis vraiment désolée, j'étais une ordure à cette époque. Je le suis toujours un petit peu, pour être honnête. Mais juste un petit peu.» Elle rit, amusée de sa propre décadence. Ça ne servait à rien d'en pleurer, de toutes manières. « C'est dingue qu'avec toute cette merde, tu te retrouves à devoir me gérer et me supporter encore une fois. Ca doit être le destin, et il est franchement pas cool avec toi. » Elle rit à nouveau, véritablement amusée par la situation. Combien y avait-il de chance pour que ces retrouvailles se produisent? Billy n'aurait jamais parié là dessus, d'ailleurs elle n'y aurait jamais pensé.

_________________
on the long way down
If there's a shadow in me The dark is a tidal wave inside of you Taking shots at communion Getting drunk on your antidote. I'll save you a seat next to me down below. The end, the end Everyone will go away, In the end, the end, Everything will go. So take it in, don't hold your breath The bottom's all I found. We can't get higher than we get On the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Mar 27 Déc - 7:38

Back in black
/ Billy & Jillian  /
Jillian sourit en entendant la réflexion de la jeune femme. Courageuse… ce n’était pas le mot qu’elle aurait employé. Il y avait bien plus d’hommes et de femmes qui faisaient preuve de courage sur le camp. Elle, elle se contentait d’accueillir ceux qui venaient trouver refuge dans le coin. Ça n’avait rien d’héroïque, de se montrer sympathique, de ne pas traiter les hommes comme des animaux ou des machines. La brune était ainsi, elle ne forçait rien du tout. Elle haussa les épaules et souffla : « J’ai rien d’une warrior, alors je me rends utile comme je peux ! » Poursuivant la conversation, la brune se rendit compte qu’elle ne s’était pas présentée, et le fit sans plus tarder. Où pouvaient-elles s’être rencontrée ? Elle se disait que c’était forcément à Portland puisque la jeune femme n’a jamais eu l’occasion de partir bien loin en vacances. Sa question semblait avoir déclenché un souvenir chez son interlocutrice. Toute ouïe, Jillian l’écoutait, l’air intriguée en cherchant à se remémorer le lycée. Les sourcils froncés, d’un air songeur elle hocha la tête.

« Oh… ! » Les souvenirs commençaient à lui revenir, mais elles ne les exprimaient pas encore, puisque Billy lui rafraîchit la mémoire, en lui expliquant qu’à l’époque, elle ne foutait rien et que Jillian avait été celle qui avait fait tout le boulot. Elle riait, parce qu’elle a toujours été studieuse. Elle adorait apprendre, et lors de travaux de groupes, Jill préférait se charger de tout de son côté. En se souvenant, Billy lui présenta ses excuses. « Au moins t’es honnête ! Pas la peine de t’excuser, je ne suis pas si rancunière que ça. » Soufflait-elle en se marrant. « Je suis sûre que j’ai eu une excellente note, de toute manière. » Dit-elle avec amusement.

Ça semblait si futile à présent, la jeune femme ne lui en tenait clairement pas rigueur. Jillian tentait de se remémorer sa présence en cours, mais comme elle le lui avait souligné, Billy n’était pas une lycéenne très studieuse et… présente. Un jour, elle ne l’avait tout simplement plus revenue. Ses souvenirs étaient flous, mais la brune se rappelait avoir été intriguée par l’adolescente, à l’époque. Elle eut même un léger crush, mais n’a finalement jamais vraiment eu l’occasion de faire réellement sa connaissance. Cette pensée la fit sourire, tandis que Billy parlait de destin. « Tu penses vraiment ça  ? Je préfère me dire que c’est une bonne chose qu’il nous ait remis sur le même chemin. » Dit-elle en se pinçant la lèvre. « Promis, je te ferai pas réviser de la biologie vu que c’est pas ton truc. » Dit-elle taquine mais toujours optimiste. Elle était contente de retrouver un visage du passé, même si celui-ci n’avait été que temporaire.


Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 377
IDENTITÉ : native route - mel
FACECLAIM : ellen page (astoria)
MULTILINKS : javier & ronan
POINTS : 860

STATUT CIVIL : amoureuse de la vitesse, une amante qui a disparu en même temps que la civilisation
ANCIEN MÉTIER : go fast, elle faisait de la livraison express pour quiconque pouvant la payer, peu regardante sur la marchandise, ses services étaient appréciés des traficants en tout genre
ARME DE PRÉDILECTION : un colt python et une hachette
ÂGE : 24 ans


MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Lun 9 Jan - 19:22

back in black
/ jillian & billy /
Quand Jillian déclara ne rien avoir d'une warrior, Billy haussa légèrement les sourcils. Elle avait bien du mal à la croire. « Si tu n'étais pas une guerrière, il y aurait longtemps que tu ne serais plus de ce monde, tu crois pas? » Elle replaça une mèche derrière son oreille. Billy partait du principe que ceux qui étaient encore en vie étaient ceux qui avaient l'âme du survivant, parce qu'à ce point de l'épidémie, on ne pouvait plus seulement compter sur une chance de cocu comme elle avait vu faire à mainte reprises au tout début. Peu importaient les circonstances, il arrivait toujours un moment où la chance tournait. La conversation suivit son court jusqu'au moment où la mémoire revint à Billy, et elle put donc rafraîchir celle de Jillian. « Je crois que l'honnêteté aurait du être mon deuxième prénom. » dit-elle avec un léger sourire en coin. Billy disait ce qu'elle pensait, la plupart du temps. Il fallait cependant s'en méfier, car c'était aussi une excellente menteuse si l'envie lui prenait.

Elle laissa échapper un rire lorsque la jeune femme déclara qu'elle avait sans doute eu une bonne note. Cela correspondait bien à l'image qui ressortait de Jillian dans ses souvenirs: une élève studieuse et assidue, en gros, tout l'opposé de la jeune Bishop. « Si on a eu une bonne note, ce n'était sûrement pas grace à moi, de toutes manières. » C'était étrange de parler de l'école, son enfance et son adolescence étaient des périodes qu'elle avait tenté d'effacer de sa mémoire. Faire table rase du passé et tout recommencer, voilà ce qu'elle avait cherché à faire en quittant la maison familiale.

Billy se mit ensuite à parler de cette saloperie de destin, parce qu'elle plaignait franchement quiconque qui aurait à la supporter contre son gré. Elle savait qu'elle était chiante, elle cultivait ce côté là de sa personnalité. Elle décida qu'il était temps de prendre les choses en main et d'attaquer avant que la conversation devienne ennuyeuse à mourir. « Oh, c'est une bonne chose pour moi. » répondit-elle en fixant la bouche de sa baby-sitter tandis que cette dernière se mordillait la lèvre. Est-ce qu'elle pouvait éviter de faire ça? Ou plutôt non, qu'elle continue, merci. « Je ne suis peut-être pas forte en biologie, mais j'en sais assez pour remercier la puberté de t'avoir rendue aussi canon. » ajouta-t-elle en arquant un sourcil, affichant un sourire en coin. Ok, ce n'était peut-être pas la meilleure pick-up line du monde, mais c'était tout ce qu'elle avait quelques minutes après être sortie d'une sieste. Il fallait l'excuser. Elle se rattraperait, promis. Le tout c'était d'avoir l'air de penser que c'était la meilleure technique de drague du monde. La confiance en soi était le meilleur accessoire qu'une femme pouvait porter.

_________________
on the long way down
If there's a shadow in me The dark is a tidal wave inside of you Taking shots at communion Getting drunk on your antidote. I'll save you a seat next to me down below. The end, the end Everyone will go away, In the end, the end, Everything will go. So take it in, don't hold your breath The bottom's all I found. We can't get higher than we get On the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (flashback) back in black   Lun 9 Jan - 21:15

Back in black
/ Billy & Jillian  /
« Juste chanceuse. » Admet-elle en haussant les épaules. Jillian est réaliste : elle n’est pas une warrior. Elle a beau savoir se défendre, Jill a eu de la chance. Elle venait de Sherwood, s’est tout simplement rendue là-bas, lorsque le gouvernement a commencé à informer les citoyens qu’il fallait éviter les lieux publics. Alors elle n’a fait que prendre sa voiture et rentrer chez elle tout simplement. Pendant un temps, ils avaient été protégés par des militaires… et puis ceux-ci sont partis. Certains sont restés, et c’est là qu’Octavia a décidé de prendre les choses en main. Au final, elle n’a jamais eu à se battre pour sa survie. Elle a connu son l’eau de perte, mais franchement, à comparer, la jeune femme a été épargnée. Elle rit en l’entendant prétendre que l’honnêteté aurait pu être son deuxième prénom. Elle avait, en effet l’air d’être quelqu’un de franc, qui n’avait pas sa langue dans sa poche. « c’est une qualité, tu me diras. » concluait la babysitter dans un sourire.

Il était question des cours, une période qui lui semblait bien lointaine. Jillian n’ose pas l’interroger sur la raison de son départ, elle se souvenait que la jeune femme avait tout simplement disparue, à un point. Ça ne la regardait pas, et acquiesçait à ses propos. En effet, c’était probablement grâce à la babysitter si elles ont eu une excellente note. Le destin, selon Billy, les avait remis sur la même route, mais Jillian ne s’en plaignait pas, au contraire. Toujours optimiste, Jill préférait se dire que c’était une bonne chose… et puis, en voyant Billy, ça la confortait dans cette optique-là. La brune senti le regard de son interlocutrice dériver sur sa bouche, ce qui lui arrachait ensuite un sourire, qui s’agrandit à sa remarque. « Ah oui ? » Demandait-elle avant de plaisanter sur des cours de biologie. Billy rebondit sur un compliment, une pick-up line à laquelle Jillian ne s’était clairement pas attendue. Ses joues prirent une légère tournure rosée, tandis qu’elle passa machinalement une main dans ses cheveux. Il faisait plus chaud, d’un coup, dans la pièce, non ? C’est ce que Jill se demandait avant de lui souffler : « Oh… Ah ouais, j’ai affaire à une tombeuse… » relevait-elle, mi amusée, mi charmée, car il fallait l’avouer, Jill ne restait pas indifférente aux charmes de la brune. « Merci. J’dois dire que…t’étais aussi,  déjà pas mal dans ton genre, pendant la puberté, je trouvais. » Lui confiait Jillian, à nouveau en se pinçant la lèvre.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (flashback) back in black   

Revenir en haut Aller en bas
 
(flashback) back in black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I go back to black.
» FS- EVGA GTX 690 + EK Nickel Plexi Water Block + Back Plate Black
» (flashback) back for good • hamilton fam
» Black Hole RPG is coming
» Darker than Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: