- hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 909028702
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 870026516

Partagez
 

 - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

- hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy)   - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 EmptySam 3 Déc - 18:30

HOLD ON TO YOUR HEART 'CAUSE I'M COMING TO TAKE IT

« Jim, arrêtes ! » Je n'ai même pas le temps de réagir que Venus me pousse brusquement, je me retrouve de l'autre côté du canapé, je manque même de me retrouver au sol. « Quoi ?! » lâchai-je systématiquement, quoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Mais de nouveau je n'ai pas le temps de faire grand chose que Venus se lève, se rhabille me jetant mes propres vêtements à la figure, je fronce les sourcils et m'exécute directement, toujours sans comprendre ce qu'il se passe mais j'en ai ma petite idée, perdu dans mes pensées -et surtout, dans ma frustration- je n'entends même pas ce que Venus me dit, en tout cas, je sais qu'elle m'hurle presque dessus. « Ne me crie pas dessus Venus ! » lui dis-je sur le même ton, ah non, ce n'est pas le moment là, je suis en train de me reprendre la réalité en pleine figure alors je n'ai pas besoin de ça, en plus, ça me stresse. À moitié habillé, je me lève rapidement afin d'enfiler mon dernier vêtement, une fois mon pantalon mit, je m'empresse de remettre ma ceinture sans grande attention. Tout se passe beaucoup trop vite. Mais après ça, un rôdeur apparaît près de la fenêtre, mes yeux s'écarquillent. « Fais ch- » Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que Venus reprend la parole, je finis par me cacher le plus discrètement possible dans un coin de la pièce tandis qu'elle s'approche de cette fameuse fenêtre et à la vue de la tête qu'elle tire, là, on est dans la merde. Mais je profite de ce court instant pour tenter de reprendre mes esprits, rien n'y fait. Je suis perdu, frustré, mais surtout en colère. En colère contre ces foutus rôdeurs, en colère contre cette vie, en colère contre moi-même, surtout. Bordel mais qu'est-ce que j'ai fait... Je viens de ruiner ma relation avec Venus. Et Mandy dans tout ça ? Qu'est-ce qu'il m'a pris... Les sourcils froncés, je fixe un point sur le sol comme si ce geste pouvait me permettre de réfléchir correctement mais très vite, ma meilleure amie saisie ma main pour se diriger près d'une autre fenêtre. C'est là que mon regard se pose sur une grosse barre de fer à l'intérieur de la cabane, venant certainement d'un meuble détruit ou je n'en sais rien. Ni une ni deux, je la saisie, n'écoutant même pas ce que Venus me dit mais vue le ton qu'elle emploie et connaissant ma meilleure amie par coeur, je le devine facilement. Sauf que je ne réagis pas. Bien trop occupé à prévoir ce que je m'apprête à faire, quoi qu'elle dise. « Tiens. » je fais quelques pas discrètement dans le but de récupérer mon couteau et mon arme afin de la donner à Venus, je plonge mon regard dans le sien : mauvaise idée. Malgré tout ça, je me rends quand même compte de ce qu'il s'est passé, de ce que nous avions fait, de ce qu'on s'était dit. Je ne porte plus le même regard sur elle et je suis certain qu'elle ressent la même chose de son côté. Mais là, il faut qu'on se sorte de la merde. Une fois mes armes dans ses mains, je continue rapidement ne lui laissant pas le temps de parler. « Dès qu'ils ne sont plus là, tu pars d'ici. Tu retournes au camp, je te rejoindrai plus tard. » Suis-je en train de me mettre dans la merde ? On peut dire ça. Et toujours aussi rapidement, sachant très bien qu'elle ne me laisserait pas faire si je lui laissais l'occasion de m'arrêter, je lui dépose un baiser sur son front. « Sois prudente. » Venus sait se défendre mais on ne sait jamais, et lorsque je ne suis pas avec elle... Je ne peux m'empêcher de m'inquiéter. Mais je ne pense pas qu'elle croisera un seul rôdeur, sachant qu'il y en a que très peu autour du camp, ces cinq là, seront uniquement sur mon dos. J'écarte mon visage du sien et passe par la fenêtre sans discrétion, je ne cherche pas à ne pas faire de bruit après tout, je veux attirer leur attention. Elle pense peut-être que je l'ai abandonné dans cette maison avec Mandy mais là, elle a plutôt intérêt de m'écouter. Non, je n'ai jamais voulu l'abandonner et je ne le ferai jamais.

« Eh ! » crié-je, sifflant même afin d'avoir toute leur attention. Je regarde autour de moi comme pour m'assurer qu'ils ne sont que cinq, ça fonctionne. Cinq. Ce n'est rien du tout hein Jimmy... Tu as fait pire. Je doute que d'autres débarquent, ce n'est pas comme si nous étions loin du camp. Ces rôdeurs se tournent vers moi tandis que je fais quelques pas en arrière, restant attentif et prudent, ils commencent à se diriger vers moi. Trois sont très mal en point, ça ne devrait pas être si difficile que ça. Je prends la barre de fer à deux mains, ok... Je serre les dents et avance dans leur direction. Après tout, j'ai besoin de ça. D'évacuer ma colère et ma frustration, alors arrivé plus ou moins près du premier rôdeur, je lui mets un énorme coup dans le crâne qui explose presque sous mes yeux, instinctivement je fais quelques pas en arrière afin de ne pas me faire choper. Un rôdeur. Ce coup était pour Mandy, pour ma culpabilité, pour sa perte, parce que là, je me sens comme le pire des connards. Je ne l'ai pas trompé ou je ne sais quoi, non, j'ai commencé à faire le deuil mais ça n'efface pas ce que j'ai fait, j'ai tué Mandy, j'ai dû mettre fin à ses souffrances alors que malgré tout, Mandy, je l'aimais. J'ai toujours été sincère avec elle, ça, il n'y aucun doute là-dessus. Je souffle un bon coup, reprend la barre à deux mains et explose le crâne d'un deuxième rôdeur. Deux rôdeurs. Celui-ci, c'est pour Venus, car même si je sais que je ne l'aurais pas abandonné, je l'ai quand même fait et je m'en veux énormément pour ça. Je ne supporte pas l'idée de la savoir seule, de savoir qu'elle a cru une seule seconde que j'aurais pu l'abandonner pour sauver ma peau. Mais aussi parce que j'ai changé notre relation, tout sera différent maintenant, cela peut être une bonne chose mais je connais Venus, elle n'est pas du genre à vouloir se caser, ça risque de très mal se passer. Arès tout ce qu'on s'est avoué... Oui, j'ai tout fichu en l'air. Si c'était à refaire, je le referai, bizarrement. Parce que je le voulais. Mais sous le coup de l'excitation, tout me paraissait tellement plus facile, elle était à moi, elle m'appartenait. Se reprendre la réalité dans la figure, c'est difficile, il suffit de voir mon état pour le comprendre. Ma colère prend le dessus à tel point que mes coups se font plus brutal sans que je m'en rende réellement compte. Encore trois. Trois qui sont presque l'un sur l'autre autrement dit, ça ne va pas être facile mais je continue de faire quelques pas en arrière pour les écarter de la cabane afin que Venus puisse partir, je finis même par trottiner assez loin afin qu'ils soient carrément hors de porté. Un rôdeur assez détaché des deux autres, je m'approche de lui et lui porte un coup, assez résistant celui là car je dois lui en porter un deuxième. Trois rôdeurs. Ce coup était pour ma mère, ma mère que je ne reverrais certainement jamais. Qui me manque beaucoup trop aussi. Elle n'est pas morte, j'ai toujours espoir mais je ne suis pas idiot, combien ai-je de chance de la retrouver ? Je serre de nouveau les dents, faisant quelques pas en arrière tandis que les deux rôdeurs restant se dirigent vers moi, de nouveau, je jette un oeil autour de moi pour m'assurer qu'il n'y en reste que deux, et que d'autres ne débarquent pas dans la seconde. Mais bien évidemment, ne regardant pas où je vais, je me prends les pieds dans une branche ou une pierre, je ne sais même pas mais je finis au sol, tombant sur les fesses. Merde ! Je grimace mais me relève aussitôt, ne quittant pas ces rôdeurs du regard, rôdeurs qui se rapprochent de plus en plus. Je me mets en position pour porter un autre coup à l'un d'entre eux, ça tombe bien dans un sens... J'ai encore de la colère à évacuer.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

- hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy)   - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 EmptyDim 4 Déc - 21:19

HOLD ON TO YOUR HEART 'CAUSE I'M COMING TO TAKE IT

Venus qui observait toujours Jimmy ne réalisait toujours pas ce qu’il venait de se passer. Enfin si, elle savait ce qu’ils venaient de faire. D’ailleurs elle en avait toujours eu envie même si elle s’était toujours dit le contraire. Le moment qu’ils venaient de passer ensemble, elle s’en souviendrait toute sa vie et même mordue par un rôdeur, elle s’en souviendrait encore. Parce que ce n’était pas uniquement marqué dans son esprit, c’était aussi marqué dans sa peau. En fermant les yeux, elle pouvait encore sentir ses baisers brûlant se déposer dessus, ses caresses aussi délicates que du satin. Elle pouvait encore sentir son souffle chaud sur sa nuque. Elle avait encore le goût de ses délicieuses lèvres qu’elle avait toujours eu envie de goûter. Mais ce qu’elle pouvait sentir par-dessus tout, c’était ce sentiment de trop peu. Elle en voulait encore. Pas parce que cela faisait des mois qu’un homme ne l’avait pas touché. Non, parce que il s’agissait de Jimmy et quand cela le concernait Venus en voulait toujours plus. Toujours plus d’attention de sa part, toujours plus d’affection, toujours plus de temps avec lui. Et cela ne datait pas d’hier. Venus voulait tellement passer tout son temps avec son meilleur ami qu’elle ne l’avait jamais lâché. Si bien que parfois, cela devait sans doute l’agacer. Il allait quelque part, Venus le suivait comme son ombre. Jamais l’un sans l’autre, voilà ce que les gens disaient. Et même quand il y avait Mandy, Venus était là. Et quand les deux avaient besoin d’intimité, la jeune fille se faisait un plaisir de les déranger. Tout comme le jour où Jimmy et Mandy s’apprêtaient à faire leur petite affaire et que Venus était entrée comme une tornade dans la chambre du brun. Elle s’était alors laissée tomber sur le lit, se fichant bien que les deux autres étaient nus et elle avait commencé à faire part à Jimmy de sa mésaventure du jour. Pourtant, Espen avait bien précisé de ne pas déranger son frère. Mais Venus en faisait toujours qu’à sa tête et n’écoutait personne. Encore moins le petit frère de son meilleur ami qu’elle considérait aussi comme son propre frère. Il y avait eu aussi cette fois où Venus était entrée dans la salle de bain alors que Jimmy se trouvait tranquillement dans la baignoire, nu comme un ver. Oui parce que généralement on ne prend pas son bain habillé. Même Jimmy Hamilton ne le faisait pas alors qu’il ne faisait jamais rien comme les autres. Et comme à son habitude, la blonde lui avait raconté sa journée sans même remarquer que son meilleur ami était complétement nu. Alors autant dire que le voir nu aujourd’hui, ça l’avait pas mal retournée. Déjà parce qu’elle n’avait jamais regardé avant et puis parce qu’il était clairement taillé comme un dieu grec. Alors tout s’était parfaitement déroulé. Du baiser fougueux qui avait tout provoqué jusqu’à … inutile de faire un dessin. Bref, encore une fois, elle s’en souviendrait. Mais bien sûr, on pouvait toujours compter sur de mignons petits rôdeurs pour gâcher la fête. En même temps, eux aussi ils étaient peut-être frustrés. Puis certains même ne devait même plus être équipés pour.. enfin voilà. Prise de panique, Venus avait tout de même eu un éclair de lucidité et avait dit à Jimmy de se planquer tandis qu’elle analysait la situation. Cinq rôdeurs, rien que ça. Mais tout comme Venus qui n’écoutait jamais personne, Jimmy non plus. « Dès qu'ils ne sont plus là, tu pars d'ici. Tu retournes au camp, je te rejoindrai plus tard. » dit-il sur un ton autoritaire après lui avoir tendu son arme. La blonde regarda longuement le Berreta et hésita franchement a demander à  Jimmy s’il se fichait d’elle ou pas. Elle ne savait même pas se servir de ce truc. Toutefois, elle n’en fit rien puisque Jimmy, après lui avoir déposé un bisou sur le front, se dirigea vers la fenêtre pour se jeter dans la gueule du loup. « Non mais il lui manque vraiment une case lui parfois » pesta Venus après avoir roulé des yeux, agacée. Puis il croyait vraiment qu’elle allait le laisser comme ça, qu’elle rejoindrait le camp sans lui ? Il la croyait vraiment capable de l’abandonner ?
Alors elle imita Jimmy sans pour autant attirer l’attention des rôdeurs. Elle le vit en abattre un. Puis deux. Puis trois. Et bien, la frustration ça ne lui réussissait pas vraiment. Enfin, pour le moment il se débrouillait plutôt bien. Tellement bien que Venus était complètement inutile. Jusqu’à ce que Jimmy se prenne les pieds dans une branche et ne trébuche. Alors, la batte bien entre les mains et le berreta dans sa ceinture, Venus se précipita vers son meilleur ami qui venait de se relever. D’un coup d’épaule, elle l’écarta de son chemin et couru droit sur les deux derniers rôdeurs. « Je. vais. vous. faire. la. peau. » hurla la blonde, martelant chaque coup à chaque mot qu’elle prononçait. Elle les frappait tour à tour, ne leur laissant même pas le temps de l’attraper. Et quand l’un des deux fut achevé, elle continua de frapper l’autre passant toute sa frustration dessus. Et la blonde le frappait encore et encore. Tellement qu’il ne tenait même plus debout et que sa mâchoire avait rejoint le sol avant le reste de son corps. La blonde était complétement exténuée mais elle n’arrêterait pas. Elle avait besoin d’évacuer toute cette frustration, tout cette colère qu’elle ressentait. Frustration parce qu’elle avait dû interrompre, sans doute, le plus beau moment de sa vie. Colère ensuite. Colère qu’elle éprouvait envers elle-même de s’être comportée ainsi avec Jimmy. Elle réalisait que c’était idiot de lui en avoir voulu. Qu’au final il ne l’avait jamais abandonné et qu’il avait tout fait pour la retrouver. Elle s’en voulait aussi de lui avoir avoué ses sentiments parce qu’elle savait très bien qu’elle serait incapable de lui donner ce qu’il voudrait. Qu’elle ne pourrait pas filer le parfait amour avec lui et couler des jours heureux comme un couple normal. Déjà parce qu’ils étaient au beau milieu d’une apocalypse de zombies et puis aussi parce que Venus ne savait pas ce que c’était d’être en couple. Puis elle était aussi en colère parce que la seule lâche dans l’histoire c’était elle. Elle avait abandonné ses parents, son frère dans un monde pareil. Sans même leur dire au revoir. Elle était partie sans se retourner, sans se soucier d’eux. Et cette idiote le réalisait que maintenant tandis qu’elle frappait toujours le rôdeur sous les yeux de Jimmy. Venus était méconnaissable. Jamais elle ne s’était comporté de la sorte. Elle avait toujours été de nature plutôt calme et ne s’emballait que très rarement. Mais là, c’était une toute autre Venus. Et plus les secondes défilaient, plus ses yeux se remplissaient de larmes. Elle n’en pouvait plus. Et c’est après plusieurs minutes que la blonde se laissa tomber, les genoux au sol. Les mains et le visage plein de sang, elle porta cette fois son regard sur son meilleur ami. « Oublie ce qu'il s'est passé dans cette cabane et ramène moi au camp. » lui adressa-t’-elle froidement, le regard presque vide de toute émotion. Elle voulait que Jimmy la conduise à Astoria, elle voulait être seule et ne plus penser à ce qu’il venait de se produire dans cette foute cabane. Elle voulait faire comme si rien de tout cela n’était arrivé. Et elle voulait plus que tout que Jimmy l’oublie aussi. Parce qu’elle le savait, il ne serait jamais heureux avec elle. Parce que c’était une handicapée des relations amoureuses, qu’elle était complétement foutue. Puis aussi parce qu’ils étaient trop différents et que leur amitié n’avait été qu’un masque pour cacher leurs vrais sentiments l’un envers l’autre. Mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun, ils étaient fous l'un de l'autre.




black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

- hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy)   - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 EmptyMar 6 Déc - 6:05

HOLD ON TO YOUR HEART 'CAUSE I'M COMING TO TAKE IT

Je me sens tellement... Bizarre. Perturbé, frustré, énervé, rassuré, comblé. Ce mélange de toutes ces sensations me rend dans un état second, à tel point que je mets quelques secondes à me rendre compte que je tombe, n'ayant pas vu cette branche au sol. Mais qu'est-ce qu'il est en train de se passer ? On pourrait se croire dans un film, dans une série télévisé tellement c'est peu croyable, et moi je me sens perdu... Perdu mais en même temps, je sais ce que je veux. Je m'en veux tellement, pour Venus, pour Mandy, je m'en veux surtout à moi-même. Je ne sais pas ce que j'ai raté, moi qui pensait faire du mieux possible pour que tout aille pour le mieux pour tout le monde est bien clairement, ce n'était pas le cas. J'ai laissé mes émotions m'emporter dans cette cabane, je ne le regrette pas parce que je l'ai désiré, je la désire toujours et je doute que ça changera un jour après ça, encore moins après ce qu'elle m'ait dit mais... pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ? En plus de tout ça, des tas de questions me viennent en tête alors que ces deux rôdeurs s'approchent de moi, je fais quelques pas en arrière tentant de chasser ces pensées de ma tête mais je n'y parviens pas. Qu'est-ce que je vais faire ? Qu'est-ce que nous allons devenir ? Venus et Jim, c'est terminé, c'est ça ? Ou ce n'est que le début ? Merde... Merde ! Je connais Venus, elle ne s'est jamais lancé dans une relation plus ou moins sérieuse et je doute fortement être le premier, je sais que je ne fais pas partie de ces mecs étant confiant, ayant confiance en eux pour tout mais pour le coup... Non, je ne pense pas. Mais dans cette cabane j'en ai eu la confirmation, Venus n'a jamais été ma meilleure amie. Je n'ai pas de mot pour décrire ce qu'elle représentait pour moi, peut-être un trésor que je n'aurais jamais mais que je voulais garder auprès de moi. Et j'y suis parvenu. Je l'ai eu pour moi mais cela a été trop court pourtant, j'ai la sensation que ça n'arrivera plus jamais. Que ce n'était qu'un moment d'égarement alors que pour moi, cela représentait tout. Je n'ai jamais désiré Venus avant aujourd'hui, parce qu'elle n'était que ma meilleure amie et je n'avais pas le droit de la voir autrement, je devais la voir comme telle. Pourtant je l'ai toujours trouvé magnifique, il faut être aveugle pour dire que Venus n'est pas une jolie fille et j'en étais conscient. Alors qu'aujourd'hui, je l'ai désiré comme jamais, c'était la première fois mais pas des moindres. J'ai fait l'amour avec Venus... J'ai couché avec elle. J'ai beau me répéter ça, je n'arrive toujours pas à y croire, je tente d'abord de me dire que ce n'est pas si grave et que nous sommes beaucoup trop proches pour que cela casse notre amitié mais je ne suis pas idiot. Il y a eu ces révélations aussi et ni elle ni moi pourrons passer au dessus. Si elle m'a menti, je ne le supporterais pas. J'aurais pu comprendre que le sexe lui manquait, alors elle m'aurait sauté dessus mais jamais je n'arriverais à comprendre pourquoi elle m'aurait avoué toutes ces choses qui étaient fausses, pourquoi elle aurait joué avec moi de cette manière, avec mes sentiments même si elle n'aurait clairement pas pu deviner qu'elle n'était pas qu'une simple meilleure amie pour moi, et si ce n'est pas le cas... Je ne pourrais pas faire comme si de rien était. Je ne sais pas comment je vais me sortir de cette galère. Je n'ai pas envie de la perdre, tout sauf ça.

Et alors que je m'apprête à leur faire la peau, à eux aussi -merci à la colère que je ressens de me donner autant de force- Venus me pousse de son chemin. Oui, Venus ! « Venus ! » m'écrié-je à moitié surpris de la voir ici, oui à moitié car j'ai beau ne pas l'écouter... Venus est comme moi. Elle hurla quelques mots aux rôdeurs, s'apprêtant à les massacrer.  « Je t'avais dit de rentrer ! » Je ne suis même pas sûr qu'elle m'écoute, qu'elle m'entende, elle les détruit littéralement. Tellement violemment que je tourne la tête dans un premier temps, grimaçant. On dirait bien que je ne suis pas le seul à avoir de la colère et de la frustration à évacuer mais ça, je n'en doutais pas. Elle n'arrive pas à s'arrêter, je m'avance de quelques pas, entre ouvrant même la bouche mais aucun son ne sort, j'ai envie de lui dire d'arrêter mais je n'en fais rien. Parce qu'encore une fois, Venus est comme moi, et quand je me défoule je ne veux surtout pas qu'on m'arrête, moi non plus. Elle s'arrêtera quand elle le voudra mais je ne compte pas la laisser dans cet état longtemps, mon visage se décompose, mon regard se perd parfois. Perdu dans mes pensées, Venus qui pète littéralement les plombs... Je fais encore quelques pas dans sa direction, m'apprêtant à l'arrêter mais elle se laisse tomber sur les genoux, je m'abaisse à mon tour, lui retirant la batte des mains. Ses mains sont en sang tout comme son visage, je plonge mon regard dans le sien, les sourcils froncés et... Inquiet. Mais ce qu'elle me dit, d'un ton plus que froid, me chamboule. Oublie ce qu'il s'est passé. Je reste là à la fixer. Je ne pourrais jamais l'oublier et elle le sait très bien, ni elle ni moi d'ailleurs. L'image de moi au dessus d'elle, nous deux succombant à nos envies, nos révélations, cette tension sexuelle encore inexistante jusqu'à ce jour... Et j'étais sincère, je ne peux pas l'oublier. Alors qu'est-ce que ça veut dire ? Qu'elle m'a menti ? Qu'elle a laissé son envie prendre le dessus ou alors... Qu'elle a peur elle aussi, peur de me perdre ? Je baisse le regard quelques secondes, je n'ai pas le temps pour ça, il faut qu'on rentre. J'hoche positivement la tête, elle veut que je la ramène alors je vais la ramener au camp. Je me redresse, la prenant par la bras afin de la relever à son tour, je ne décroche pas un mot, j'ai du mal à remettre de l'ordre dans mes pensées, à réfléchir à tout ça, à ce que ça veut dire mais j'ai peur. Je suis terrorisé à l'idée de la perdre, si ce n'est pas déjà chose faite.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

- hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy)   - hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
- hot - there is love in your body but you can't get it out. it gets stuck in your head, won't come out of your mouth (w/ jimmy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» profile view_ body et profile_add_body petit soucis mineur pour faire une petite modification
» Re: Définir un seul lieu d'apparition pour une image du body
» Partenaires dans le template body
» Profile View Body
» Version mobile: Modification de l'id CSS page-body

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés-
Sauter vers: