The hardest thing in this world is to live in it. || (Maxine)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 The hardest thing in this world is to live in it. || (Maxine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 27/09/2016
MESSAGES : 307
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Tom Payne || Miss B (avatar) - a bunch of gif hunt (gifs) - Beylin (code signature)
MULTILINKS : Yancy || Rose || Randall || Morgan
POINTS : 456

STATUT CIVIL : Son cœur appartient au Seigneur. Il appartient aussi à une femme mais seule la concernée le sait.
ANCIEN MÉTIER : Il était aumônier militaire. Prêtre et militaire donc.
PLACE DANS LE CAMP : Pasteur. La place lui était toute attribuée et ce dès son arrivée au camp. Il aurait pu mettre ses autres capacités au service du camp mais même si on lui avait proposé, il aurait très probablement dit non. Aujourd'hui, l'arrivée d'Echo l'a obligé à accepter de faire autre chose en plus et il a finalement été désigné comme "homme à tout faire".
ARME DE PRÉDILECTION : Sa foi, mais quand elle ne suffit pas, son Sig Sauer P226 fait l'affaire.
ÂGE : 36 années passées sur cette planète mais physiquement, il est difficile de deviner son âge : il fait à la fois plus vieux et plus jeune, un véritable paradoxe à lui tout seul.


MessageSujet: The hardest thing in this world is to live in it. || (Maxine)   Mar 3 Jan - 20:37



Mes yeux vont d'une plaque à une autre. Je les observe, tour à tour. Je prends mon temps. Comme à chaque fois que je viens ici. Comme tous les jours. Personne ne le sait. Personne. Je me fais discret et c'est véritablement par choix car je refuse qu'on me surprenne ici, je refuse que qui que ce soit sache, en particulier certaines personnes qui se délecteraient de me voir là, à ruminer ma culpabilité. Ashley par exemple se délecterait... Vraiment. Il n'attend que ça lui, que je sombre, que je plonge, et que j'en finisse. J'en ai parfaitement conscience. Certaines personnes me retiennent, sans même le savoir, mais elles me retiennent. Cecil, Misia, Billy, Jayden et Maxine. Ils sont là et sans eux, Ashley aurait gagné depuis un moment déjà, c'est certain. Sans eux, j'aurais fait depuis un moment ce qu'il attend de moi. Je continue d'observer les plaques commémoratives et un étrange et désagréable frisson me parcourt la nuque : ils seraient morts, même sans moi, ils seraient morts mais ils auraient pu mourir en paix. Du bruit sur ma droite et je détourne mon regard pour le poser sur un homme que j'ai déjà croisé mais auquel je n'ai pas parlé. Il s'arrête quand il me voit et lorsque son regard plonge dans le mien, je réalise que j'ai fait plus que le croiser : j'ai tué un de ses proches. Je m'en souviens de son visage. Je m'en souviens de son regard. Lui aussi s'en souvent, à n'en pas douter. Nous nous observons en silence un moment puis il s'approche. Je me fige, serre les poings, m'attends à ce qu'il m'en colle une mais il se contente de me contourner pour finalement s'arrêter non loin de moi devant une plaque. Pendant un instant j'hésite : j'ai envie de partir en courant mais en même temps j'ai envie de rester. J'ai envie de m'excuser. J'ai envie de lui dire que je comprends sa douleur et que je suis désolé de l'avoir provoquée. Ashley a dit que ça ne servait à rien et j'y ai cru. J'y crois encore, que de simples excuses ne suffiront pas mais ce serait déjà un début non ? La porte de cet homme, comme la porte des autres, est fermée, c'est vrai mais qu'il soit l'entrouvre un peu cette porte. Je pourrais essayer de m'y faufiler, je pourrais faire un premier pas et essayer de lui apporter une once de soulagement.

Je me tourne vers lui, esquisse un geste pour m'approcher.

Je pourrais.

« C'était ma fille. »

Non. Je ne pourrais pas.

Je m'arrête et l'observe sans mot dire, le cœur battant. Sa voix n'est pas froide : il m'apparaît juste... Abattu. Il ne me regarde pas mais continue.

« C'était ma fille et je n'ai pas pu lui dire au revoir. »

J'essaye de former des mots mais rien ne sort : c'était idiot de croire que je pouvais m'excuser, que je pouvais lui apporter quoi que ce soit à lui ou aux autres.

« Je vous en ai voulu. Beaucoup. Tellement... »

Je baisse la tête. Cette nausée que j'avais ressentie face à Cain me reprend. C'est parce que je me sens mal que je ne réalise pas qu'il a parlé au passé.

« Mais plus maintenant. »

Je fronce les sourcils et relève mon visage pour observer l'homme qui me fait face à présent. Je vois la douleur dans son regard mais il esquisse un sourire.

« Parce qu'elle n'aurait pas voulu que je vous déteste tout le restant de ma vie. Elle n'aurait pas voulu que je ne sois que rancœur et haine. Elle m'aurait dit que je vaux mieux que ça. Je ne veux pas la décevoir. »

Silence. Il prend une profonde inspiration.

« Je vous pardonne. »

Les mots me frappent de plein fouet. J'en ouvre la bouche sous le choc.

« Quoi ?...
- Je vous pardonne. » il répète, visiblement sûr de lui.

Je le regarde sans rien dire, sans bouger. Et quand cela devient trop insupportable, je pars en courant. Je fuis. Je fuis aussi vite que possible. Quand j'arrive au point de rendez-vous où je rejoins Maxine pour que nous partions à la chasse, je suis encore sous le choc. Très pâle sans doute mais je fuis les questions comme j'ai fui cet homme. Je réponds de manière évasive, me contente de dire que j'ai très mal dormi ce qui est totalement plausible après tout : je n'ai jamais des nuits particulièrement calmes et je me contente donc de prétendre que cette nuit a été pire que les autres. C'est suffisant. Heureusement, c'est suffisant et finalement nous nous mettons en route. Comme à l'accoutumée, nous nous séparons au bout d'un moment pour couvrir plus de terrain. Elle de son côté. Moi du mien. Et plus les minutes passent, plus ce que l'homme a dit ne cesse de me revenir encore, et encore, et encore. Et plus cela me revient, et plus cela me fait mal. C'est pire que tout. Bien pire. J'aurais préféré qu'il me saute dessus, qu'il me fracasse la gueule, qu'il me hurle toute sa colère mais non, il m'a pardonné et il l'a fait sincèrement. Je m'arrête, m'adosse contre un arbre et termine par m'asseoir par terre. Je ne comprends pas. Comment peut-il alors que moi-même je ne peux pas me pardonner ? Il a dû faire un tel effort pour en arriver là alors qu'il n'aurait pas dû le faire. Il n'aurait pas dû avoir besoin de le faire. Et il n'aurait pas eu besoin de le faire si je n'avais pas tué sa fille.

Si je n'avais pas tué tous ces gens.

Du bruit, je relève le regard : un rôdeur. Je pose mon fusil contre l'arbre, me saisis de mon côté et m'approche du rôdeur pour l'achever rapidement mais en silence. Quand c'est fait, je m'en détourne pour aller récupérer mon fusil mais me fige dans mon geste quand ma main se pose sur l'arme. Je l'observe avec insistance et ça devient oppressant. Très oppressant : le besoin d'y mettre fin. Pas pour moi mais pour eux. Pour qu'aucun d'eux n'aient plus besoin de faire des efforts. Pas à cause de moi. Je me réinstalle au sol, à genoux et place le canon du fusil sous mon menton. L'angle est parfait : je toucherai le cerveau comme ça, je ne me relèverai pas. Je jette un regard à la montre que je porte au poignet, la montre offerte par Cecil et là, je réalise que même s'il aura mal, au final, il s'en portera mieux : au final, lui aussi sera mieux sans moi. Je ne suis pas l'image paternelle qu'il lui faut et ça me fait mal. Terriblement mal. Je ferme les yeux et si mes lèvres bougent, presque aucun son n'en sort.

La dernière prière que j'adresse au Seigneur est tout juste murmurée.


(c) sweet.lips

_________________

FAITH

Faith isn't a feeling, it's a choice to trust God even when the road ahead seems uncertain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1399-feed-your-faith-and-your-fears-will-starve-to-death-mason http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1408-let-your-faith-be-bigger-than-your-fear-mason#51895
 
The hardest thing in this world is to live in it. || (Maxine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] MSN Live Messenger et MSN 7- appels audio
» SKIN-WLM et Live messenger-PC nouveaux partenaires !
» Des nouveaux sons pour live messenger
» [Rmvxace] World of Forestia Nouvelle démo 1.0
» [Résolu] Problème d'envoi avec Windows Live Mail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: