secrets in broad daylight (dacre)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 secrets in broad daylight (dacre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 26/12/2016
MESSAGES : 134
IDENTITÉ : Arté, Agathe
FACECLAIM : abigail Breslin, kawaiinekoj ♥
MULTILINKS : misia, la badass n°2 de la sécu + imogen, capitaine crochet
POINTS : 319

STATUT CIVIL : polygame à outrance, sans y voir le moindre problème, elle se marie avec tous les beaux & belles gosses qu'elle croise. Ça reste des mariages purement platoniques, et non-contractuels, par contre. Limite, elle ne leur dit pas qu'ils sont désormais ses maris et femmes, c'est dire.
ANCIEN MÉTIER : écolière en maternelle. Même qu'elle était super forte pour dessiner des ronds et des soleils !
PLACE DANS LE CAMP : mascotte, baby-sitter mineure, pot de super-glue. Squatteuse des baraques non-fermées, de surcroît, fille adoptive de Joseph Warhol (depuis noël 2016)
HABITATION : sunset square, numéro 50 (avec son papa adoptif)
ARME DE PRÉDILECTION : sa mignonittude. Qui pourrait l'attaquer avec ça ? Et Porcinet, son cochon en peluche, aussi, mais là non plus il n'est pas très efficace.
ÂGE : elle croit être bloquée à cinq ans, à vie, parce qu'elle ne se souvient plus de son anniversaire et que personne ne le lui a souhaité. Ça fait ainsi un an et demi qu'elle a "cinq" (donc six et demi / sept en vrai).


MessageSujet: secrets in broad daylight (dacre)   Dim 8 Jan - 21:20

secrets in broad daylight
/ Dacre & Queenie /
Elle aurait fait toutes les maisons de Sunset Square et Higgins Hill réunies s’il avait fallu. Mais, en fait, il lui en avait fallu seulement neuf avant de voir la porte rester ouverte quand elle demandait son chevalier servant à la personne dans l’entrée. Comment elle le demandait ? Simple comme bonjour : toc toc toc, la porte s’ouvrait devant la rouquine haute comme trois pommes qui avait échappé à la vigilance des gardiens de chiards, et la voilà qui demandait de sa voix flûtée : « Il est là, Dacre ? » Et donc, huit fois de suite, ça avait été un « non », ou un « Non, il est peut-être à l’hôpital » qu’on lui avait répondu à la maison onze, où il devait vivre normalement. Elle avait refusé d’aller à l’hôpital : déjà parce que la gamine était beaucoup trop optimiste pour croire qu’il était malade, même si elle ne l’avait pas vu depuis les événements de mi-novembre. Alors elle espérait qu’il n’était pas mort, parce qu’il pouvait pas être mort, hein ! Ou disparu ! Ou parti, pouf, en fumée. Bref, c’était pas possible. Alors traînant ce brave Porcinet derrière elle le long de Higgins Hill, au groin désormais marron de saleté, elle allait de porte en porte pour trouver Dacre.

La chance lui avait enfin souri au numéro dix-sept, où on l’avait laissée entrer. Elle n’avait pas vraiment pris le temps d’enlever son anorak jaune et vert, trop grand pour elle, et elle ne s’était pas gênée pour ouvrir les portes des chambres sans attendre sa portière non plus. Il était pas derrière la première porte à gauche, ni à droite, mais la troisième porte qu’elle ouvrit fut la bonne et un sourire ravi et soulagé s’afficha sur son visage alors qu’elle découvrait son sauveteur dans un lit. Dormait-il ? Somnolait-il ? Ou bien n’arrivait-il pas à trouver le sommeil en plein milieu de l’après-midi ? Elle n’en savait rien. Dans tous les cas, vu le barouf qu’elle faisait, il ne dormirait pas pour le moment.« Dacre ! », s’exclama-t-elle en approchant en trottinant du bord du lit pour être à sa hauteur, ses petites mains sur le bord du matelas, n’osant le toucher de peur de lui faire mal. « T’as mal ? T’étais où ? Je t’ai cherché PAR-TOUT ! », affirmait-elle en écartant les bras pour attester de l’immense espace dans lequel elle avait erré à sa recherche depuis tout ce temps.

Bon, en vrai, elle l’avait cherché auprès des ravitailleurs à un moment, et puis elle avait eu faim donc elle avait oublié. Elle y avait repensé quelques jours plus tard, en parlant avec le psychologue du camp, et elle avait essayé de le trouver, mais la nuit tombait et on l’avait ramenée d’autorité dans sa maison, auprès d’Iris ; et puis il y avait eu la liste au Père Noël à écrire, et… Bon, elle avait eu des empêchements, et elle n’accomplissait la fin de sa quête -digne de figurer dans une de ses histoires de princesses- que maintenant, mais elle avait réussi à le trouver, c’était quand même le principal souci, hein ?
L’adrénaline redescendant, elle se rendit compte de l’endroit où elle se trouvait : là-même où, quelques semaines avant, avant que le chaos n’envahisse Astoria, tandis qu’elle fouinait dans les maisons de façon aléatoire, elle avait découvert des tas de beaux dessins, notamment de gens tout nus -elle avait trouvé ça rigolo, les gens tous nus, avec plein de poils partout. Et il y avait un -des ? elle ne se souvenait plus- dessin(s) de Dacre lui-même. Là où un adulte aurait pu faire le lien immédiatement, la gamine ne l’avait absolument pas fait, son esprit totalement imperméable aux questions sexuelles et relationnelles adultes : pour elle, c’étaient des jolis dessins, et elle voulait que Odd, celui qui avait dessiné ça, la dessine en princesse. Ou lui dessine une princesse imaginaire, aussi. Peut-être.
Bref.
La voilà qui se penchait désormais vers Dacre, se hissant sur la pointe des pieds, Porcinet posé sur le lit, et qui tendait son cou : pour lui faire un bisou, un câlin, n’importe quoi ? Ou bien pour lui dire, sur le ton de la confidence : « Je veux te dire quelque chose… » Ou bien, en langage Queenie : J’ai un secret à te dire, penche-toi vers moi que je te le chuchote dans l’oreille pour pas qu’on entende.

_________________

what do you mean, santa ain’t real ?

©BESIDETHECROCODILE


Princesse Starla & les awards magiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1066-let-s-play-hide-and-seek-queenie#42026 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1116-la-reine-du-squat-pour-ne-pas-vous-servir-queenie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: secrets in broad daylight (dacre)   Dim 15 Jan - 0:11

Dacre n'avait jamais raffolé des siestes, pourtant nécessaires à sa préparation physique avant tout ça, et tout autant nécessaires aujourd'hui étant donné son état. Pourtant, et ce malgré les apparences, Dacre allait mieux. Plus ou moins. Si son corps se remettait, son esprit, lui, traînait à se relever. La douleur était moins présente qu'auparavant, permettant au sprinter de retrouver un semblant d'autonomie. Les grimaces se raréfiaient sur son faciès, mais les déplacements du jeune homme n'étaient pas plus nombreux. Le plumard de Galindo restait l'endroit où il passait la plupart de son temps, l'esprit embrumé, la volonté au point mort. Pourtant, il savait pertinemment qu'il lui faudrait mettre un pied dehors, tôt ou tard. Wentle crevait d'envie d'aller courir, mais cela n'était pas encore possible. La peur lui prenait les tripes, et il n'était pas totalement rétabli pour se risquer à bouger sa carcasse. La peur de l'extérieur, de ces gens qui l'avaient retenu en otage, de ne plus être aussi rapide qu'avant. S'il y avait du travail à fournir, il le fournirait. Dacre vieillissait, mais il ne s'en rendait pas forcément compte. Il n'avait jamais cessé de courir à partir de l'instant où il avait su tenir sur ses deux pieds. L'angoisse était donc omniprésente chez le ravitailleur, qui craignait désespérément de devenir inutile. Mais il faudrait sortir. Un jour ou l'autre.
La journée battait son plein mais Dacre était réduit à l'état de larve dans ce lit au allures de champ de bataille. Les températures étaient plus hivernales que jamais, et même s'il rechignait toujours à porter un t-shirt pour dormir, Dacre s'y était contraint. Enroulé dans les couvertures, il comatait à mi-chemin entre sommeil et éveil. Les bruits de l'extérieur lui parvenaient de manière lointaine, comme si une bulle l'entourait. Il ne retenait que le confort de cette position de phoque échoué.

Il se sentait basculer progressivement dans les bras de Morphée lorsqu'une petite voix résonna dans la chambre. Dacre ! Le sprinter fronça les sourcils, clignant des yeux, puis tourna la tête du côté d'où était provenu la voix. Ce fut alors qu'il la vit. Haute comme trois pommes, la gamine avec posé ses mains minuscules sur le rebord du lit. Dacre, qui planait encore un chouille, la dévisagea jusqu'à ce que la mémoire et le bons sens lui reviennent tout de go. « Quee... » commença-t-il d'une voix d'outre-tombe, qu'un raclement de gorge adoucit. « Queenie, qu'est-ce que tu... » Mais elle ne lui laissa pas le temps de poursuivre. T'as mal ? T'étais où ? Je t'ai cherché PAR-TOUT ! Dacre se passa une main dans les cheveux, puis bascula sur le dos, et se relever. Il attira les couvertures à lui en se rendant compte qu'il ne faisait pas si chaud que ça. « J'étais, euh... » Il tentait de trouver les mots pour expliquer à une aussi petite fille ce qui lui était arrivé. « Des gens m'ont fait mal, Queenie. De vilaines personnes. J'avais besoin de repos pour guérir. Je suis désolé, je pensais que Porcinet t'avais prévenu. C'est un sacré cachotier, celui-là... » Un sourire éclaira le visage du ravitailleur, qui tendit la main pour pincer doucement le bout du nez de la gamine. Celle-ci se pencha alors doucement vers lui, et Dacre répondit à son appel en l'imitant. Cette petite était un rayon de soleil, et quelque part, il était heureux qu'elle soit venue le réveiller. Lui qui s'attendait à recevoir un bisou sur la joue entendit alors Queenie s'adresser à lui sur le ton de la confidence. Je veux te dire quelque chose... Il se recula un peu et lui lança un sourire amusé. « Eh bien, quoi ? » répondit-il en se laissant aller à un petit rire. « Dis-moi, » ajouta-t-il, confiant. Trop confiant. Loin d'être prêt à entendre ce que la gamine avait à lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 26/12/2016
MESSAGES : 134
IDENTITÉ : Arté, Agathe
FACECLAIM : abigail Breslin, kawaiinekoj ♥
MULTILINKS : misia, la badass n°2 de la sécu + imogen, capitaine crochet
POINTS : 319

STATUT CIVIL : polygame à outrance, sans y voir le moindre problème, elle se marie avec tous les beaux & belles gosses qu'elle croise. Ça reste des mariages purement platoniques, et non-contractuels, par contre. Limite, elle ne leur dit pas qu'ils sont désormais ses maris et femmes, c'est dire.
ANCIEN MÉTIER : écolière en maternelle. Même qu'elle était super forte pour dessiner des ronds et des soleils !
PLACE DANS LE CAMP : mascotte, baby-sitter mineure, pot de super-glue. Squatteuse des baraques non-fermées, de surcroît, fille adoptive de Joseph Warhol (depuis noël 2016)
HABITATION : sunset square, numéro 50 (avec son papa adoptif)
ARME DE PRÉDILECTION : sa mignonittude. Qui pourrait l'attaquer avec ça ? Et Porcinet, son cochon en peluche, aussi, mais là non plus il n'est pas très efficace.
ÂGE : elle croit être bloquée à cinq ans, à vie, parce qu'elle ne se souvient plus de son anniversaire et que personne ne le lui a souhaité. Ça fait ainsi un an et demi qu'elle a "cinq" (donc six et demi / sept en vrai).


MessageSujet: Re: secrets in broad daylight (dacre)   Mar 17 Jan - 2:20

secrets in broad daylight
/ Dacre & Queenie /
Les méchants sont vraiment méchants, cette fois-ci, elle en est persuadée, la petite rouquine. Ils ont carrément réussi à empêcher Porcinet de lui donner des nouvelles de Dacre ! Crédule comme pas deux, la gosse fusille du regard le cochon en peluche, confortablement posé sur le lit, l’air de lui faire savoir qu’elle n’est pas contente du tout. Bon, dans un sens, c’est un peu du flan cette histoire : elle sait bien que Porcinet ne peut pas parler, mais il n’empêche qu’elle lui raconte ses secrets, et qu’elle aurait bien aimé qu’il lui dise les siens, surtout quand ils concernent Dacre lui-même ! Le pincement de son bout du nez l’arrache pourtant à sa condamnation mentale du pauvre porc rayé rose, et elle revient à Dacre, l’objet principal de sa quête, qu’elle a enfin retrouvé et qui a l’air d’aller peut-être un peu mieux qu’avant.
L’instant d’après, elle a changé d’idée après avoir reconnu la chambre et tend son petit cou (et son petit corps) vers son sauveteur pour lui murmurer des secrets à l’oreille. Bon, il est proche et elle lui a pas encore fait de bisou, alors elle en profite et à la question Eh bien qui, dis-moi, d’abord, elle lui colle ses lèvres sur la joue, et lâche un gros smack sonore, avec zéro discrétion, qu’elle accompagne aussi d’un petit rire. Elle l’a surpris, elle est fière d’elle, et la voilà qui rigole d’un petit rire flûté, avant de se reprendre. C’est important ce qu’elle a à lui dire, et elle précise : « Tu sais où est-ce que t’es ? », on sait jamais, ils l’ont peut-être amené ici directement, elle sait pas, elle demande. « C’est la chambre de Odd. », elle fait de grands yeux en lui disant ça, et elle hoche la tête, l’air très sérieuse. Ouais ouais ouais, eh ouais, le détective Queenie et son acolyte Porcinet ont résolu un grand mystère : où est caché Dacre ? Mais il y en a un autre à résoudre. « Et Odd il fait plein de jolis dessins. » Oh oui. Oh que oui qu’elle les a vus, ses dessins, trouvés dans une cachette absolument pas capable de résister à la fouille méthodique d’une gosse en mal d’occupation. Même qu’il y avait des visages qu’elle reconnaissait… Et des gens tout nus.

Elle rigole déjà rien que d’y penser.

Parce qu’elle veut lui montrer, hein. Les dessins qu’elle a trouvés, qui sont jolis, même qu’elle a réussi à le reconnaître, lui, dans un dessin. Oh, franchement, c’est dommage qu’elle ne soit pas capable de faire le lien entre les dessins, la localisation de Dacre dans le lit de Odd, et même les explications pas claires du tout de Odd quand elle est allée le confronter vis à vis de ses dessins (« Pourquoi t’as dessiné Dacre ? C’est des vraies fesses ? Pourquoi y a plein de poils sur tes dessins ? Tu pourras me dessiner en princesse ? S’il te plaît s’il te plaît s’il te plaîîîîît ») : elle comprendrait mieux peut-être. Mais non, rien à faire, on lui mettrait le nez sur un panneau indiquant l’évidence pour qui sait lire les signes, elle clignerait des yeux et demanderait ce que veulent dire les grands traits sur le panneau -bon, elle a l’excuse de ne pas savoir lire, soit.
« Je vais te montrer », promet-elle, sans vraiment avoir conscience que fouiner, de une, ça ne se fait pas ; et que de deux, c’est pas correct de montrer des choses qui ne sont pas à nous sans demander l’autorisation.
Elle fait volte-face et s’accroupit pour ouvrir la petite porte de la table de chevet, dans laquelle elle a trouvé lesdites œuvres… Et la voilà blousée, soudainement ! La table de chevet est vide ! Drame, catastrophe, mais qu’est-elle donc allée faire dans cette galère ?! Choquée, surprise, stupéfaite, elle se retourne vers Dacre pour lui faire part de son horreur soudaine : « Y a plus rien ! »
Ben tiens, tu penses bien qu’on va pas replanquer les choses que tu as trouvées au même endroit, sale gosse.

« C’est vrai, y avait des dessins, là ! », piaille-t-elle, avec des yeux tout brillants de gosse dévastée, à qui on a volé la raison de vivre. Et de se relever et de revenir sur le bord du lit de Dacre (et de Odd, mais c’est pas maintenant qu’elle va comprendre) et de commencer à pleurnicher, le menton sur le matelas, les bras en couronne autour de sa tête.
L’échec est cuisant, le désespoir immense, et voilà la dramaqueen de six ans en train de sangloter comme si on venait de lui dire que le Père Noël n’existe pas -mais qui serait assez cruel pour briser les rêves d’une si gentille enfant ?!
Bon réveil, Dacre, semble dire avec ironie Porcinet, vautré sur le matelas. Bon réveil, et surtout bon courage.

_________________

what do you mean, santa ain’t real ?

©BESIDETHECROCODILE


Princesse Starla & les awards magiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1066-let-s-play-hide-and-seek-queenie#42026 http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1116-la-reine-du-squat-pour-ne-pas-vous-servir-queenie
Invité
Invité

MessageSujet: Re: secrets in broad daylight (dacre)   Ven 27 Jan - 3:13

La chambre d'Odd prenait parfois des allures de champ de bataille quand mille et uns dessins venaient à prendre place un peu partout sur les meubles et sur le sol, mais force était de constater que depuis quelques temps, la pièce était relativement bien rangée. Non pas qu'il s'en soit jamais plaint ; Dacre aimait tant le coup de crayon de son ami et amant. En outre, il ne se lassait pas non plus de son rôle de modèle, et se savoir la muse d'Odd remplissait toujours son cœur d'une profonde fierté et d'un grand bonheur. Il n'aurait jamais cru devenir un jour la source d'inspiration de qui que ce soit, pas même lorsqu'il brillait dans le monde de l'athlétisme. Pourtant, Galindo noircissait des pages et des pages entières de sa figure, de ses courbes et de ses formes. Dacre n'était bien sûr pas la seule et unique personne que le moustachu dessinait, mais cette histoire était toute autre. La chambre, en l'occurrence, était plutôt soigneusement rangée si l'on ne prenait pas en compte les vêtements qui traînaient ici et là. Dacre, le regard encore voilé par le sommeil, passa totalement à côté de ce petit détail, son attention accaparée par la très jeune personne qui se tenait à son chevet. Parfois, l'adorable frimousse de Queenie lui faisait oublier que derrière les murs d'Astoria le chaos le plus total régnait en grand maître. Son innocence le touchait d'autant plus qu'il avait lui-même gardé un peu de cette candeur propre aux enfants. Cette délicieuse insouciance, quelque part, lui manquait atrocement. Elle représentait pourtant un luxe auquel il ne pouvait se permettre de penser. Dacre avait des responsabilités sur lesquelles il ne pouvait absolument pas fermer les yeux, même si ces derniers temps, son champ d'action se retrouvait grandement limité par son incapacité à se mouvoir. Dacre étira un petit sourire, prêt à se laisser aller à l'insouciance. Le baiser bruyant que la petite fille déposa sur sa joue lui mit du baume au cœur. Il se redressa un peu dans le lit face à la question qu'elle lui posa. Elle fut très vite suivie par une affirmation qui décontenança quelque peu le ravitailleur. Il n'était pourtant pas au bout de ses surprises. Et Odd il fait plein de jolis dessins. Dacre manqua de s'étrangler avec sa propre salive et il toussa bruyamment dans sa main. « Euh, quoi ? » répéta-t-il très bêtement, terriblement surpris. Quelle était cette vaste blague ? À présent tout à fait réveiller, Dacre réfléchissait à toute allure, alors que la fillette, elle, enchérissait gaiement. Je vais te montrer . Le sprinter n'en croyait pas ses oreilles. Queenie était-elle déjà venue ici auparavant ? À la voir déambuler et se diriger gauchement en direction de la table de chevet, il en conclut que oui. Dacre, plus tendu que la corde d'un arc, se redressait plus encore en grimaçant quand un cri de désespoir résonna. Y a plus rien ! Dieu soit loué, pensa Wentle en se détendant progressivement. Il en vint à comprendre pourquoi la pièce était aussi bien rangée. Plongeant son visage dans ses mains, il déclara : « Queenie, euh, je te crois, mais... eh bien... c'est mal de fouiller dans les affaires des autres, tu le sais n'est-ce pas ? » Il faisait de son mieux pour dévier la conversation, ne pas reparler de ces dessins qui d'ordinaire ne le mettaient pas tant mal à l'aise. Mais Queenie les avait vus et Dieu seul savait ce qui pouvait bien se tramer dans sa petite tête de môme. Cherchant prudemment ses mots, il ajouta : « Je suis dans la chambre d'Odd parce que c'est un, euh, bon ami à moi. » Il marqua une pause, puis, dans un élan de panique, continua : « Si tu cherches de quoi dessiner, c'est à Odd qu'il vaut mieux demander. » Tout pour la distraire, pour changer de sujet. Et pourvu qu'elle ne lui reparle plus de ces maudits dessins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: secrets in broad daylight (dacre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
secrets in broad daylight (dacre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Secrets de Palm Springs
» Les postes vacants attendus pour Darkest Bloody Secrets
» Les secrets du BK7-m
» ~. The Secrets Of Cats
» Darkest Bloody Secrets ( Inspiré de Vampire D. Pretty Little Liars & Secret Circle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: