— if we go down then we go down together (w/svea)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 — if we go down then we go down together (w/svea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 16/02/2017
MESSAGES : 310
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : amber heard, killer from a gang.
MULTILINKS : james. jorah. jax.
POINTS : 646

STATUT CIVIL : divorcée et malheureuse.
ANCIEN MÉTIER : mère au foyer, après qu'elle ait été contrainte d'abandonner sa carrière de chanteuse.
ARME DE PRÉDILECTION : les couteaux. simple, rapide et efficace.
ÂGE : trente longues années.


MessageSujet: — if we go down then we go down together (w/svea)   Dim 19 Fév - 20:05

if we go down then we go down together
/ svea & jeremiah /
Une mince lueur de soleil vint se déposer sur ses yeux encore fermés. Il ne fallut pas vraiment plus pour qu’il se réveille. Cela ne faisait que depuis quelques jours que les journées commençaient à se refaire plus longues, mais aussi qu’il pouvait apercevoir le soleil. D’un gris perpétuel, le ciel semblait pleurer depuis déjà des mois. En temps normal, cela ne l’aurait pas vraiment dérangé. Enfin, seulement s’il n’avait pas eu à sortir des heures durant sous cette pluie. Il n’avait pas vraiment d’autres choix. Bien que cela ne lui avait pas toujours plu, le camp comptait sur lui. Enfin, à présent, il se disait qu’ils devaient un peu tous compté les uns sur les autres. Et étrangement, il s’en était accommodé, dans un certain sens. Parce qu’avec le temps, Astoria était en quelque sorte devenue sa famille. Et pour cette famille, il était bien prêt à y laisser sa vie. Les idées un peu embrumées par ses songes et aussi par ce réveil si soudain, il se retourna sur lui-même. En soit, il s’attendait à la trouver, de l’autre côté du lit. Pourtant, il était seul, complètement seule dans cette chambre qui lui semblait si immense. Il prit alors une grande inspiration. Avant de rassembler ses forces pour se lever. Il ne devait pas être plus tard que six heure, mais il savait que c’était le moment idéal. Il allait chasser.
Il n’eut d’autre choix que d’enlever une bonne veste, il savait que malgré le soleil qui avait enfin pointé le bout de son nez, le temps n’en restait pas moins frisquet. Et dans ses moments, il se disait qu’il aurait mieux fait de déménager en Arizona plutôt qu’en Oregon. Pourtant, l’Oregon lui coulait dans les veines depuis plus de quinze ans maintenant. Il ne pouvait plus partir. Lentement, il se dirigea vers le dépôt d’armes, puis glissa un couteau dans sa poche arrière, puis un dans ce vieux débris qui lui servait de botte. Puis il agrippa ce vieux fusil de chasse, avant de disparaitre sans plus ample explication, dans les bois qui entourait le camp. Il n’avait plus besoin de se justifier, on lui faisait à présent entièrement confiance. Peut-être parce qu’il était là depuis le début, ou simplement parce qu’il avait su gagner cette confiance. Mais voilà qu’il était là, seul, dans ces bois qu’il connaissait si bien. Chasser, voilà ce qu’ils croyaient qu’il était parti faire, voilà ce qu’il croyait aussi être parti faire. Et pourtant, au fond, il n’avait pas du tout cette intention. Il savait qu’elle était sortie, elle aussi. Et il savait pertinemment où elle serait. Arrivé au lac, il vu rapidement sa silhouette se dessiner au loin, puis se confirmer alors qu’il se rapprochait, discrètement. À quelques mètres d’elle, il dit de son perpétuel ton calme : « Je savais que je te trouverais ici. » Oui, il le savait. Ce qu’il ne savait pas cependant, c’était pourquoi il était là, lui aussi.

_________________
run the risk

≈ and then, you will live or you will die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: — if we go down then we go down together (w/svea)   Dim 19 Fév - 23:09

if we go down then we go down together
/ svea & jeremiah /
Sa main se baladait sur les draps propres, ses doigts parcouraient la douceur du linge, c'était une chose banale et qui pourtant devenait de plus en plus rare, de plus en plus appréciable. Ses yeux grands ouverts scrutaient le plafond qui lui faisait face tandis qu'un léger trait de lumière venait illuminer un coin de la pièce. Il était tôt, Svea ne savait pas quelle heure il était mais elle savait qu'il était tôt, et qu'elle ne retrouverait pas le sommeil. Elle se retourna et la sensation de sa peau nue sur les draps froids la fit frissonner. Ses yeux verts vinrent se poser sur le corps allongé à côté du sien et un rictus se dessina légèrement sur ses lèvres abîmées. Elle le fixa pendant quelques secondes, quelques temps, elle n'aurait su dire. Jamais elle n'aurait pensé retrouver le confort d'être dans les bras de quelqu'un, s'offrir à un autre homme, ou même penser à quelqu'un d'autre, et pourtant. Les choses avaient changé et Svea s'en était accommodée, elle tentait de re-créer une vie et elle y arrivait petit à petit, un nouveau sourire, encore un. Elle se leva, le plus discrètement et doucement possible et récupéra les quelques vêtements étalés sur le sol. Ses pupilles vinrent se poser sur l'ouverture de la fenêtre qui laisser entrer la douce lumière matinale, Svea savait où elle allait terminer sa matinée, au lac.
Le lac était devenu l'endroit préféré de Svea, son havre de paix, son endroit à elle -bien qu'il était loin de l'être, un bon nombre de personne aimait s'y retrouver, il constituait ce semblant de vie normale qui attirait les mélancoliques. Elle n'était munie que de son arc et son couteau, elle ne l'utilisait pas beaucoup étant donné qu'elle favorisait les tirs à distance plutôt que le combat rapproché, mais elle se sentait plus en sécurité avec lui, pour une raison qui lui échappait. Un grognement s'échappa des buissons qui dissimulait le lac, saisissant son arc, Svea se fit légère, discrète, invisible. Si il y avait une chose qu'elle avait appris avec le groupe de pilleurs qu'elle avait rejoint, c'était de se faire discrète, inaudible pour une efficacité plus létale. Un nouveau frisson parcourut son échine à cette pensée. Un rôdeur se trouvait là, devant le lac, un soupir s'extirpa des lèvres de Svea. Elle fit du bruit pour attirer son attention, et cela fonctionna. Le rôdeur se retourna et s'agita dès qu'elle entra dans son champ de vision, Svea attendit que le rôdeur s'écarte de l'eau et bandit son arc. La flèche parti rapidement et vint se planter entre les deux yeux, les grognements cessèrent, la paix était restaurée. Svea récupéra sa flèche et vint s'asseoir sur un tronc d'arbre qui nichait près de l'eau, c'était elle qui l'avait déplacé ici alors qu'elle venait de découvrir cet endroit, comme si elle en avait fait son petit coin personnel -on pouvait même y voir les quelques gravures qu'elle avait faites avec son couteau. Elle resta là, silencieuse, à observer l'eau pendant longtemps. La jeune femme était tellement perdue dans ses pensées qu'elle n'entendit pas Jeremiah derrière elle, ce n'est que lorsque sa voix familière se fit entendre qu'elle réagit. « Je savais que je te trouverais ici. » elle ne sursauta point, sa voix était plus apaisante qu'autre chose, un sourire se dessina même sur ses lèvres. « Je suis si prévisible que ça? » elle s'esclaffa légèrement. Ses pupilles se posèrent sur sa silhouette. « Alors comme ça on ne peut plus se passer de moi? » un sourire taquin se dessina sur ses lèvres, un air malicieux s'installa dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 16/02/2017
MESSAGES : 310
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : amber heard, killer from a gang.
MULTILINKS : james. jorah. jax.
POINTS : 646

STATUT CIVIL : divorcée et malheureuse.
ANCIEN MÉTIER : mère au foyer, après qu'elle ait été contrainte d'abandonner sa carrière de chanteuse.
ARME DE PRÉDILECTION : les couteaux. simple, rapide et efficace.
ÂGE : trente longues années.


MessageSujet: Re: — if we go down then we go down together (w/svea)   Mar 21 Fév - 4:32

if we go down then we go down together
/ svea & jeremiah /
Tout semblait si calme. Un peu comme si le temps s’était arrêté, l’espace d’un instant. Il n’y avait aucun rôdeur dans les alentours pour le moment, seulement cet étendu d’eau paisible et le murmure du vent entre les branches des arbres. Étrangement, il réalisait peu à peu qu’il ne s’était pas senti si bien depuis longtemps. Pour un court moment, il eut même l’impression que les événements des deux dernières années n’étaient qu’un cauchemar dont il venait de se réveiller. Il aurait aimé que tout cela soit vrai. Il aurait aimé se réveiller un beau jour et comprendre que les deux dernières années n’étaient que le fruit de son imagination. Mais lui qui n’y avait même pas cru en voyant les images à la télévision au début, il savait bien qu’il n’avait pas l’imagination assez débordante pour imaginer une telle histoire. Surtout qu’à certains moments il avait encore du mal à y croire. Que tout cela soit réel, oui, mais surtout qu’il soit encore là. Bien que débrouillard à la base, il devait bien le dire que sa vie, il la devait à Astoria. Si ça n’avait été de cette zone protégée, il se doutait bien qu’un accident serait tôt ou tard arrivé. Quoi qu’un tel accident pouvait toujours se produire. Mais il chassa bien rapidement cette idée de ses pensées.
Puis, sa voix avait brisé ce doux silence. Sa voix qui était rude, peut-être un peu abîmé par le temps. Ce qui contrastait bien avec sa voix à elle. Bien plus douce, plus posée. Et bien qu’il y discernait toujours une pointe de douleur, sa voix n’en restait pas moins comme une musique à ses oreilles. Voilà donc quelques semaines, plusieurs semaines, qu’il s’était permis de s’ouvrir. Ou enfin, d’ouvrir une porte à la jeune femme. Il n’a rien demandé de cela. Il ne comprenait rien à cela non plus. Mais il savait une chose. Avec elle, il se permettait d’oublier. Et c’est ce dont il avait réellement besoin : d’oublier. « Je suis si prévisible que ça? » Certes, ce n’était pas la première fois qu’il la voyait ici. Il avait cette impression qu’elle trouvait en cet endroit calme un certain refuge. Et il ne pouvait pas l’en blâmer. À certain moment, lui aussi avait voulu s’évader. « Si seulement. » Plutôt un coup de chance qu’il l’ait trouvé ici à vrai dire. Dans les faits, personne n’était autorisé à sortir sans autorisation. Mais ça ne devait pas être le cas puisqu’on l’avait laissé prendre ses armes. Il devait donc bien y avoir une raison pour laquelle ils l’avaient laissé sortir. Mais ça ne le regardait pas, au fond. « Alors comme ça on ne peut plus se passer de moi? » Il ne sut pas quoi répondre sur le coup. En fait, lui-même ne savait pas. Peut-être bien que si. Pourtant, il demeura silencieux alors qu’il s’assoyait à quelques centimètres d’elle. Puis son regard se perdit sur ses eaux calmes. « Cet endroit, que lui trouves-tu de si spécial ? » Il se le demandait vraiment. Parce qu’au fond, il ne s’agissait que d’un lac parmi tant d’autres. Peut-être était-ce la proximité. Ou simplement le besoin d’isolement. « Et peut-être bien, que je ne peux plus me passer de toi. » À cet instant, son regard s’était retourné vers le sien avant de répondre par un sourire à ses traits amusés.

_________________
run the risk

≈ and then, you will live or you will die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: — if we go down then we go down together (w/svea)   Sam 11 Mar - 17:51

if we go down then we go down together
/ svea & jeremiah /
Ce calme qui semblait peser sur les alentours semblait lui soulager le coeur, comme si ce calme avait un pouvoir spécial sur sa personne, comme si il avait la capacité de la débarrasser de tout ce qui pesait sur ses épaules. C'était seulement dans un moment comme celui-ci que Svea s'autorisait à souffler et à fermer les yeux sans ne rien craindre. Bien sûr, l'environnement était loin d'être sécurisé -étant situé en dehors du camp- mais la gamine, pour une fois, ne se sentait pas effrayée. C'était d'ailleurs les seules fois où elle n'avait pas peur. Lorsque tout était calme, lorsqu'elle n'avait pas l'impression d'être vraiment là, à ce moment même, mais quelques années plutôt. Quand l'on pouvait encore vivre. Ancienne archéologue, Svea multipliait les voyages (et c'est bien ce qui lui plaisait le plus dans ce qu'elle faisait), nombreuses avaient été les fois où elle avait eu l'occasion de voyager, partout et nulle part. Nombreux avaient été les endroits qu'elle avait pu visiter et tous étaient aussi somptueux les uns que les autres. Cependant, Svea, encore, était incapable de trouver un endroit dont la tranquillité était égale. Sûrement était-ce la nouvelle condition qui rendait le monde chaotique qui avait transformé sa vision es choses, elle aurait été capable de trouver n'importe quel endroit isolé aussi paisible et calme que celui-ci. Elle était corrompue, un peu comme tout ce qui l'entourait, et se retrouvait incapable de penser autrement, librement.
Alors que l'inverse aurait été probable avec n'importe quelle autre personne venant déranger le seul moment de calme qu'elle pouvait s'offrir, la présence de Jeremiah lui réchauffa le coeur. Elle se sentait presque bien, de se voir partager quelque chose qui lui tenait à coeur avec lui, d'une telle manière. Quelque chose de si personnel avec une personne si importante. « Si seulement. » un léger rictus vint élargir ses lèvres tandis qu'elle détourna ses pupilles de sa silhouette familière. Elle vint poser ses iris sur l'eau réfléchissante, elle semblait pure et propre, comme si c'était la seule chose qui avait survécu aux évènements. « Cet endroit, que lui trouves-tu de si spécial ? » à ces paroles, elle vint poser son regard sur tout ce qui l'entourait. Elle se leva de son tronc d'arbre et vint s'accroupir pour poser sa main sur le sol. L'herbe était fraîche et humide, résultat d'une averse qui s'était abattue sur ces terres la nuit qui précédait. « C'est calme, paisible. » elle souffla, pas signe d'inconvenance mais plutôt de réflexion profonde. « Pendant quelques minutes, on a vraiment l'impression d'être loin de tout. Tu vois ce que je veux dire? » elle se tourna vers lui tout en se relevant et, sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, un nouveau rictus s'était dessiné sur ses lèvres roses. Puis elle vint poser son regard sur la carcasse qui jonchait le sol, un trou béant lui ornant le haut du crâne. « Enfin, sauf quand ils sont là. » elle vint accompagner ses paroles d'un geste las vers le rôdeur. Puis ses yeux se posèrent de nouveau sur tout ce qui l'entourait et, c'est comme si ce semblant de calme avait disparu. Les feuillages dérangés par le vent lui donnaient l'impression d'être épiée. Les ombres des arbres dessinées par le soleil matinal lui apparaissaient désormais comme des silhouettes menaçantes. Elle frissonna. Puis ses yeux se reposèrent sur lui, Jeremiah, qui se trouvait à quelques mètres d'elle seulement. Un sentiment de bien-être se fit sentir, nouveau rictus incontrôlé. « Et peut-être bien, que je ne peux plus me passer de toi. » son coeur vint se serrer, son estomac se tordit, elle avait l'impression d'être de nouveau une enfant. Lorsqu'elle vit ses traits se déformer de façon amusée, elle ne pû s'empêcher de reproduire ses mimiques qui s'étaient installées sur son faciès. « Je me doutais que ça finirait par arriver. » dit-elle d'un air taquin tout en avançant un peu vers lui, réduisant la distance qui les séparaient, considérablement.
Revenir en haut Aller en bas
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 16/02/2017
MESSAGES : 310
IDENTITÉ : perséides, mary.
FACECLAIM : amber heard, killer from a gang.
MULTILINKS : james. jorah. jax.
POINTS : 646

STATUT CIVIL : divorcée et malheureuse.
ANCIEN MÉTIER : mère au foyer, après qu'elle ait été contrainte d'abandonner sa carrière de chanteuse.
ARME DE PRÉDILECTION : les couteaux. simple, rapide et efficace.
ÂGE : trente longues années.


MessageSujet: Re: — if we go down then we go down together (w/svea)   Mar 14 Mar - 19:44

if we go down then we go down together
/ svea & jeremiah /
Il écouta attentivement chacun de ses mots. Il comprenait, oui. Très bien même. Car à une certaine époque, il avait lui-même tenté de fuir la réalité de ce genre d’endroit. Enfin, cette époque lui semblait bel et bien révolue, car c’était avant que tout cela commence. Plusieurs années avant que l’épidémie leur tombe tous sur la tête. Mais dans un sens, il l’enviait. Puisqu’il ne pouvait à présent plus faire ça. Oublier, l’espace que d’un instant. Il portait comme fardeau de biens trop nombreuses cicatrices pour qu’elles ne puissent être effacer. Et même si par moment, il parvenait à être ce qui se rapproche d’être heureux, ses démons passés n’avaient de cesse de le tirer vers le bas. À un tel point, qu’il l’avait accepté comme une partie de lui-même. Et qu’il était maintenant capable de vivre avec cette douleur à tous les jours. Et pourtant… Il semblait y avoir une faible lueur d’espoir. De jours meilleurs, de peine moins grande. Et ça, c’était auprès de Svea qu’il l’avait trouvé. Il savait son âme damnée depuis plus d’un an. Mais oui, quand il était avec elle, il lui arrivait de sourire. Sincèrement. Et même s’il ne savait pas si cela influençait vraiment sa rédemption, il ne voyait pas ça comme un signe négatif, bien au contraire. Malgré tout, ses pensées revinrent bien vite sur Terre, alors qu’elle désigna d’un geste las la carcasse d’un mort vivant. « Enfin, sauf quand ils sont là. » Là était tout le problème, à vrai dire. Le monde lui semblait fou et le pire dans tout cela, c’est qu’il allait certainement le rester. Et bien qu’il avait arrêté de croire en toutes ces conneries de Dieu des années plus tôt, une infime partie de lui semblait se demander ce que les humains avaient bien pu faire pour recevoir pareille sentence. Et à cet instant, il ne pouvait s’empêcher de se dire que s’il y avait bien un Dieu, comme plusieurs semblaient l’avancer, et bien c’était avant toute chose, un connard. Car qui pourrait infliger ce genre de chose à leur création. À ceux qu’on disait être ses enfants. « Je pense que c’est le problème. Ils sont là pour rester. » Il avait perdu son optimiste quant à la situation il y avait bien longtemps, peut-être même à peine deux mois après que tout ce cycle soit déclenché. À vrai dire, il n’était pas assez stupide pour croire que ça allait vraiment s’améliorer. Il aurait souhaité, comme presque tout le monde, que tout s’arrange bien vite, que ce ne soit que provisoire. Mais il savait qu’en croyant ça, c’était tout simplement se faire des illusions. Que la réalité était bien loin d’être aussi rose.
« Je me doutais que ça finirait par arriver. » Il ne put s’empêcher de laisser un léger sourire grandir sur ses lèvres à l’écoute de ses mots. Il ne pouvait s’empêcher de relever l’ironie, comme lui n’avait pas vu les choses venir du tout. Enfin, car dans un premier temps, leur relation avait été plus physique, alors qu’ils laissaient tous deux leur corps parlé, plutôt que leur voix se casser. Mais oui, avec le temps, il s’était attaché. Et bien que les mots n’étaient pas son plus grand talent, il avait appris à les apprivoiser. Puis, il l’a regarda s’approcher. Ou plutôt, il la regardait, elle. Si jolie, alors que les rayons du soleil rejoignaient son visage. Mais ce n’était pas la première fois qu’il le remarquait. Et il se permit de faire quelques pas aussi, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune distance entre eux. Avant qu’il ne renferme une étreinte autour de la jeune femme. Puis le temps lui semblait s’arrêter, pendant des longues secondes. Des secondes qui devinrent bien vite des minutes. À vrai dire, il aurait pu rester là toute la journée, mais il savait que c’était impossible. Car la réalité finissait toujours pas les rattraper. Mais, il avait une confidence à lui faire. Alors, dans un simple murmure, il lui glissa : « Tu sais, je tiens à toi, Svea. » À un moment, il s’était promis de ne plus s’attacher. Enfin, il se disait qu’ainsi, ce serait bien plus facile. Qu’une fois pour toute, il finirait par arrêter de souffrir. Et pourtant, plus il s’éloignait, plus ça lui faisait mal. Il n’était à présent plus cet homme solitaire qu’il avait longtemps été. Il avait besoin des autres pour se sentir vivant. Pourtant, avant aujourd’hui, ses attaches lui avaient semblé primaire. Il se disait que bien que leur perte aurait un effet sur lui, il finirait par s’en remettre. Mais avec elle, c’était une autre histoire. « S’il t’arrivait quelque chose… » Il lâcha un soupire. Il n’avait pas le courage de terminer sa phrase. Car le dire à voix haute rendait le tout bien trop réel. Car oui, il savait que s’il la perdait, elle aussi, cette fois il ne pourrait tout simplement pas s’en remettre. Mais il ne voulait pas y penser. Il préférait se dire qu’elle était une survivante, certainement bien meilleure que lui d’ailleurs. Pourtant, Gail aussi l’était. Et à cette seule pensée, une frisson le parcourut. Après tout, Gail est morte. Lui aussi pouvait mourir. Elle aussi…

_________________
run the risk

≈ and then, you will live or you will die.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — if we go down then we go down together (w/svea)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— if we go down then we go down together (w/svea)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: