i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}   Mer 21 Déc - 21:14


i don't know what I would do without you
Jimmy & Venus

Je ne sais vraiment pas ce qui cloche avec moi, on dirait que j'enchaîne connerie sur connerie. Comme si j'avais besoin de ça alors que nous vivons en pleine apocalypse, que la vie n'est clairement pas facile pour nous et que nous avions perdus beaucoup, beaucoup trop. Nos vies, nos petites habitudes, nos quotidiens, nos familles, nos amis... Me voilà assis au bout de mon lit, mes doigts jouant nerveusement entre eux, je suis perdu dans mes pensées. Pensées qui ne m'aide pas à y voir plus clair, au final. Je ne peux rien faire, je déteste me sentir impuissant et voilà que je ne peux même pas faire quelque chose. J'ai failli perdre Venus, le soir même et pour la première fois de ma vie, je me suis pris une claque par mon père, mon frère m'a crié dessus. Même si tout cela s'est plus ou moins arrangé, ça ne change rien à la situation, ça m'a rendu hors de moi, j'ai failli les perdre et... J'ai perdu ma mère. Et j'ai beau tenté de prendre sur moi, ce soir, je n'y arrive pas. Je viens essuyer une larme qui coule le long de ma joue, toujours en fixant ce point invisible sur le sol. Pourtant j'ai dû mal à imaginer que ça soit vrai, du mal à imaginer que ma mère est réellement morte ou plutôt... Je ne veux pas. Il y a tellement de choses que j'aurais aimé lui dire, ne serait-ce qu'une dernière fois, lui dire qu'elle me manque énormément, que je l'aime plus que tout et que je la remercie d'avoir été une parfaite maman, la plus parfaite des parfaites mamans. Que je m'occuperais du mieux possible d'Espen et papa, oh je sais, ce n'est pas mon rôle mais c'est bien plus fort que moi. Mon père est assez grand pour se gérer tout seul, et c'est lui qui nous protège mais s'il est en danger, je n'hésiterai pas à me sacrifier pour lui. Pas une seule seconde. Et là je me rends compte que j'ai tout de même de la chance d'avoir mon père et mon frère auprès de moi, que nous sommes quand même tous les trois, au final, ça aurait pu être pire. Alors oui j'ai retrouvé Venus, oui j'ai failli la perdre de nouveau et je m'en veux de l'avoir abandonné même si ce n'était pas intentionnel mais il faut que j'avance, comme je l'ai fait pour Mandy. Je me rattraperais. J'ai une chance de le faire, de prouver à Venus que je l'aime énormément et que je ne laisserais rien lui arriver, rien du tout, il faudrait me passer sur le corps.

Un bruit vient me faire relever la tête, j'aperçois Venus se tenant debout, droit devant ma porte de chambre et je ne peux m'empêcher de lui adresser un fin sourire, elle va sûrement me demander ce que je fiche ici, assis au bout de mon lit de cette manière ou alors, simplement voir que je ne suis pas au top de ma forme. Les deux, sûrement. « Hey... » lui dis-je alors qu'elle s'approche de moi. J'allais aller la voir, lui raconter, me confier. J'ai besoin d'elle plus que jamais, j'ai toujours besoin d'elle. Une fois en face de moi, je lui attrape la main puis remonte mon regard vers le sien sans pour autant me lever du lit, mon fin sourire ne s'efface pas tandis que je resserre fort ma main dans la sienne. « J'allais venir te voir. » Transmission de pensée, comme quoi. Mais d'un coup, d'un geste de la main, je la fais se pencher vers moi pour lui offrir un doux baiser. Je ne me prends plus la tête en ce qui concerne notre relation, je ne veux pas lui mettre la pression mais là c'est bien plus fort que moi. Et puis elle en a certainement envie elle aussi, j'ai été assez parano comme ça non ? Je ne veux plus la perdre, je m'en relèverai jamais. Je ne sais pas comment je m'en suis sorti lorsque je l'ai cru morte la première fois, je ne sais pas comment j'ai réussi à continuer de respirer lorsque j'ai cru la perdre, lorsque j'ai cru devoir l'éviter et faire comme si elle n'existait pas alors que je suis éperdument amoureux d'elle, c'est sans doute pour ça que je souris comme un idiot depuis tout à l'heure, ce n'est pas le plus grand sourire que j'ai affiché puisque je suis triste mais je suis amoureux, oui, alors je ne peux pas m'en empêcher. Elle m'aide rien qu'en étant présente, rien qu'en étant là, près de moi.

© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}   Ven 23 Déc - 12:00


i don't know what I would do without you
Jimmy & Venus


Cela faisait plus de trois nuits de suite que la brune faisait le même cauchemar. Elle se voyait dans l’ancienne maison familiale des Von Sachsenheim, son frère se tenant devant elle. Puis des cris stridents, des bruits d’objets qui se cassaient puis des dizaines de rôdeurs qui se nourrissaient du corps de son frère dans la minute qui suivait. Elle se voyait ensuite courir pour rejoindre Jimmy mais ce dernier n’avait plus rien d’humain. Il courrait après elle, cherchant à lui dévorer la cervelle et ce maudit cauchemar se terminait par sa propre mort, dévorée par Jimmy. Venus se réveilla alors en sursaut avant de jeter un œil sur le vieux radio réveil posé à côté du canapé qui faisait office de lit depuis son arrivée au camp. 3 :00 du matin. Ce n’était définitivement pas une heure pour se lever. Toutefois, sachant pertinemment qu’elle ne parviendrait pas à se rendormir, la brune bondit en dehors du canapé et se dirigea vers la table qui lui servait plus de bureau qu’autre chose. Elle jeta par terre les tonnes de vêtements qui étaient posés sur la chaise et attrapa les quelques dossiers médicaux qui trainaient par là. C’est de cette manière que Venus passa le reste de sa nuit, à plancher sur son travail, éclairée par une simple lumière de chevet qui ne tarderait pas à rendre l’âme. Et elle y resta jusqu’au petit matin où elle réalisa enfin qu’elle ne pouvait pas rester là toute la journée. De toute manière, elle trouverait bien encore quelques heures pour boucler les dossiers. Il y en avait tellement qu’il y en avait à chaque coin de la pièce. Le poste de chirurgien du camp n’était pas la place la plus facile et Venus le sentait bien avec la fatigue qui s’accumulait. Car, en plus d’opérer il fallait bien qu’elle suive ses patients. Tout du moins le temps qu’ils se remettent correctement de l’opération. Alors Venus jonglait entre opérations risquées et paperasse et elle devait aussi trouver un peu de temps pour Jimmy. Son rythme de vie était insoutenable mais elle ne pouvait pas se plaindre non plus. Après tout elle n’était pas dehors au milieu des rôdeurs, à risquer sa vie à chaque instant. La journée se déroula sans trop de soucis mis à part ce type qui était venu la voir parce qu’il s’était enfoncé une écharde dans le doigt. Venus l’avait envoyé se faire voir, lui disant qu’elle n’avait pas que cela à faire. Bien évidemment il n’avait pas apprécié et l’avait insulté pendant près de dix minutes lui disant qu’elle pouvait aller se faire voir également, mais bien cordialement tout de même. 23 :00, Venus rentra finalement. Mais sur le chemin du retour, elle réalisa subitement qu’elle n’avait pas donné signe de vie à son meilleur ami depuis presque deux jours. Et le connaissant, il était sans doute là en train de s’imaginer des choses. Alors sans trainer plus, Venus prit la direction de là où habitait les Hamilton.

Une fois devant chez eux, Venus frappa trois fois à la porte mais pas la moindre réponse. Ils devaient sans doute déjà dormir. Alors la brune contourna la maison et observa quelques instants le mur qui se dressait face à elle. C’est alors qu’elle aperçut de la lumière. Elle retourna alors frapper une nouvelle fois à la porte et c’est Keegan qui vint lui ouvrir. Et sans qu’elle ait le temps de dire quoique ce soit, Keegan la fit entrer disant que Jimmy était probablement dans sa chambre. Il était sans doute presque minuit, ce n’était donc pas l’heure de rendre visite aux gens mais Keegan devait être tellement habitué à ce que Venus se pointe à n’importe quelle heure qu’il ne devait sans doute plus y prêter attention.   Une fois dans l’encadrement de la porte de la chambre de Jimmy, Venus l’observa quelques secondes avant qu’il réalise qu’elle se trouvait là. Et lorsque son regard croisa celui du brun, Venus lui adressa un large sourire. Deux jours qu’elle ne l’avait pas vu et elle avait déjà trouvé cela trop long. « Hey Jim. » répondit elle tandis qu’elle s’approchait de lui. Une fois à sa hauteur, ce dernier lui attrapa la main afin de l’attirer vers lui pour venir l’embrasser. « J'allais venir te voir. » Venus arqua un sourcil, voyant bien que son meilleur ami n’était pas au top de sa forme. Et lorsqu’il vint serrer sa main un peu plus fort, Venus afficha une mine inquiète. « Tu es sûr que ça va ? » lui demanda alors la brune. Bien sur sa question était complétement idiote. Même un aveugle comprendrait que Jimmy n’allait pas bien. Pourquoi ? c’était la véritable question. Elle s’installa alors sur le bord du lit et replongea alors son regard dans le sien, y cherchant sans doute un je-ne-sais-quoi qui l’aiderait à comprendre ce qui n’allait pas. Elle le connaissait par cœur. Il pouvait être triste uniquement pour trois raisons différentes. La première était le fait qu’il se soit disputé avec son père ou son frère. La deuxième c’était le fait qu’il se soit disputé avec elle, mais ce n’était pas le cas. Et la dernière pourrait être éventuellement lié à la mort de Mandy. Mais quelque soit la raison, Venus serait là.

© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}   Ven 23 Déc - 21:43


i don't know what I would do without you
Jimmy & Venus

Deux jours que je n'ai pas vu Venus, enfin plus ou moins, mais peu importe. Nous n'avions pas eu le temps de passer du temps ensemble et son absence je le ressens cruellement, je n'ai jamais pu me passer d'elle et ce n'est certainement pas aujourd'hui que ça va commencer. Surtout depuis que nous nous sommes avoués nos sentiments, d'accord... C'est l'apocalypse, la vie est et sera toujours compliquée, aussi, nous savons que nous avons un risque de nous perdre. Enfin non, je ne laisserai rien lui arriver c'est évident mais on ne sait jamais, ouais, on vit à base d'on ne sait jamais maintenant. Encore plus qu'avant. Et puis... C'est Venus, elle n'a jamais eu de relation vraiment sérieuse, elle ne sait peut-être pas comment s'y prendre parfois alors je la rassurerai mais surtout, je lui laisse du temps. De toute façon, le plus important c'est que nous sommes tous les deux, non ? Ça risque d'être encore plus compliqué parfois mais Venus et moi, ensemble, pouvons tout surmonter et je le sais. Alors je tente de ne plus me prendre la tête en tout cas, en ce qui concerne Venus et moi. À quoi bon ? Nous sommes très bien et puis... Le temps jouera en notre faveur, il lui faut juste du temps, le temps de s'habituer et moi, de lui montrer qu'elle n'a aucune crainte à avoir. Le souci me concerne plus qu'autre chose, à l'heure actuelle. Moi, ma famille, ce qu'il s'est passé mais surtout... Ma mère, Je la fais se pencher vers moi pour lui déposer un doux baiser sur les lèvres, sans me demander si c'est une bonne ou une mauvaise idée. J'en ai envie, alors je le fais. Elle prend place à mes côtés tandis que je ne lâche pas sa main. Au contraire, je resserre mon emprise sur cette dernière, comme si j'avais peur qu'elle m'échappe. J'ai tellement besoin d'elle... Je ne le supporterais pas. Je trouve le courage de remonter mon regard afin de le plonger dans le sien. Lui mentir ? Non, je ne lui ai jamais menti et ça ne va certainement pas commencer maintenant, mais comment lui dire... Elle s'entendait tellement bien avec ma mère, oui car dans tout ça, Venus n'est pas au courant. Et disons que je ne me voyais pas lui lâcher ça lorsque nous nous sommes disputés la dernière fois, j'avais déjà du mal à y croire, je n'avais pas le courage d'en parler et Venus ne pouvait pas entendre ça. Mais il va bien falloir.

« Non... C'est... » Je ne sais même pas par où commencer, je cherche mes mots mais rien, je ne sais pas. Aucun autre mot ne sort d'entre mes lèvres, mes pensées elles, se bousculent dans ma tête. Il y a beaucoup de choses que Venus ignore. Alors je reste silencieux un court instant, la quittant du regard afin de fixer un point invisible sur le sol. Je reprends enfin, d'une petite voix. « Quand je suis rentré au camp, mon frère et mon père me croyait mort. Je suis parti sans les prévenir je sais mais... Enfin... Ce soir là, ç'a été compliqué. » Compliqué pour tout, absolument tout. « Mon père m'a giflé. Je ne lui en veux pas pour ça, je le comprends même, il a tellement eu peur. C'est bien la première fois qu'il lève la main sur moi alors je n'ose même pas imaginer à quel point il a... flippé. » Je parle assez facilement puisqu'il s'agit de Venus, je n'ai jamais eu de mal à me confier à elle bien au contraire. Et puis ça me fait du bien d'en parler à quelqu'un. « Et je n'étais pas bien, enfin, par rapport à ce.. qu'il s'est passé... Tu vois. » Je restais frustré mais surtout triste, triste de me dire que j'avais fichu en l'air ma relation avec Venus. Quand j'y repense... Dire que je me faisais du souci pour rien. « On s'est disputé tous les trois, Espen a essayé de se sauver pour me retrouver... Pour nous retrouver, ma mère et moi. » Je ravale mes larmes, je sens mon coeur se resserrer dans ma poitrine, ma voix se casse même en pensant à ce que je vais lui annoncer. « Et c'est là que mon père nous a dit qu'elle était... » morte. Je n'arrive même pas à le dire, je refuse de croire que c'est la vérité. Elle ne peut pas l'être, c'est impossible... Je replonge mon regard dans celui de Venus, mes yeux sont remplis de larmes mais je prends de nouveau sur moi, c'est horrible à annoncer, lui annoncer. Me le rappeler également à moi-même par la même occasion. « Elle ne reviendra pas, Venus. »


© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}   Dim 15 Jan - 12:33


i don't know what I would do without you
Jimmy & Venus


Maintenant que Jimmy était là, Venus se sentait comme apaisée. Elle ne pensait plus à la tonne de travail qui l’attendait encore ni aux rôdeurs qui devaient être tout près du camp. Elle ne pensait plus à rien. Cependant à voir le visage du brun, ce n’était pas son cas. Il semblait complétement abattu et Venus ignorait la raison. Et bien qu’être abattu dans une situation comme la leur pouvait sembler parfaitement normale, ce n’était pas le genre de Jimmy de se laisser abattre. Il s’efforçait d’être toujours souriant pour ne pas inquiéter les autres. Il l’avait toujours fait, même bien avant le début de l’apocalypse qui ne leur tombe sur la tête. Alors forcément, Venus était inquiète mais ne savait pas réellement comment aborder la chose donc elle lui posa la question directement. Après tout, ce n’était pas dans ses habitudes de tourner autour du pot pendant des heures. Encore moins avec Jimmy. C’est alors qu’il commença une réponse sans pour autant la donner. Et Venus fronça les sourcils, encore plus inquiète qu’au début. Qu’est-ce qui pouvait le mettre dans un tel état ? il était presque incapable de finir sa phrase. Alors la brune lui serra un peu plus la main comme pour lui faire comprendre qu’elle était là pour lui. Quoiqu’il dirait. « Quand je suis rentré au camp, mon frère et mon père me croyait mort. Je suis parti sans les prévenir je sais mais... Enfin... Ce soir là, ç'a été compliqué. » Sur le coup, Venus allait se mettre à culpabiliser. Après tout c’était de sa faute si Jimmy avait quitté le camp sans rien dire à personne. Tout ça parce que Venus avait flippé et avait préféré risquer sa vie plutôt que d’assumer ses paroles. « Mon père m'a giflé. Je ne lui en veux pas pour ça, je le comprends même, il a tellement eu peur. C'est bien la première fois qu'il lève la main sur moi alors je n'ose même pas imaginer à quel point il a  flippé. » Alors ça, elle n’y croyait pas. Jamais Keegan n’avait levé la main sur ses fils. Ce n’était pas du tout le genre de la maison et c’était bien pour ça que Venus l’avait toujours admiré et apprécié. Parce que même quand Jimmy ou Espen poussait le bouchon un peu trop loin, Keegan était toujours resté calme. Pas comme son père, qui n’hésitait pas à lui en retourner une à la moindre occasion qui se présentait. Venus secoua alors la tête comme pour chasser ces mauvais souvenirs et écouta attentivement la suite, craignant le pire. « Et je n'étais pas bien, enfin, par rapport à ce.. qu'il s'est passé... Tu vois. » Effectivement, elle voyait très bien ce que Jimmy voulait dire par là. Et plutôt gênée d’évoquer ce moment, les joues de la brune passèrent brusquement au rouge.  « On s'est disputé tous les trois, Espen a essayé de se sauver pour me retrouver... Pour nous retrouver, ma mère et moi. Et c'est là que mon père nous a dit qu'elle était... » Au fur et à mesure des secondes qui défilaient, la brune se sentait de plus en plus mal. Et le voir au bord des larmes n’arrangeait rien. Elle se doutait bien comment la phrase allait se terminer. « Elle ne reviendra pas, Venus. » A son tour, ses yeux commencèrent à se remplir de larmes mais à la différence de Jimmy, Venus ne pu les retenir bien longtemps. Ce ne pouvait pas être réel. Non, c’était tout simplement impossible qu’elle ne revienne jamais. Elle ne pouvait pas faire cela à ses fils, à Keegan. La mère de Jimmy avait toujours été le pilier de la famille Hamilton. Celle sur qui on pouvait toujours compter quand ça n’allait pas. Et Venus avait toujours vu en elle un modèle. Si belle, si douce, si intelligente. Depuis gamine Venus avait toujours voulu lui ressembler. On ne pouvait pas lui enlever. Venus n’y croyait pas. Et le pire c’est qu’elle ne pouvait imaginer la douleur de Jimmy, lui qui avait toujours été si proche de sa mère. Et Espen qui était encore bien trop jeune pour ne plus avoir de mère. Puis que dire de Keegan qui ne reverrait plus jamais l’amour de sa vie. Venus était si bouleversée qu’elle était incapable de dire quoique ce soit. Les yeux rivés sur le sol, elle parvint tout de même à prononcer quelques mots. « Je.. je suis désolée Jim. » D’un revers de main elle essuya les larmes qui coulaient sur son visage avant de reporter son regard sur Jimmy. « Je n’ose même pas imaginer votre peine… Elle représentait tout pour vous, pour ton père. » Elle vint ensuite poser délicatement la tête sur l’épaule du brun. « Je sais que tu as perdu ta mère mais dis toi qu’il te reste encore ton père et ton frère. Et puis… il y a moi. » Certes, qu’est-ce qu’elle représentait pour Jimmy comparé à sa mère ? Pas grand-chose sans doute. Mais une chose était certaine ; Venus aimait Jimmy autant qu’elle. La brune se leva ensuite et vint s'accroupir devant lui. Puis, d'une main délicate elle lui relava le visage pour encrer son regard dans le sien. « Je suis là Jim. »

© HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}   

Revenir en haut Aller en bas
 
i don't know what I would do without you {Venus & Jimmy}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss Venus*
» Message de bienvenu
» • Venus la déesse de l'amour •
» Bienvenue à tous et souhait.
» 39 - Jimmy va disparaître de l'offre Bbox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps inachevés-
Sauter vers: