What you can't say owns you. What you hide controls you. [Chuck]

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 What you can't say owns you. What you hide controls you. [Chuck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 17/03/2017
MESSAGES : 37
IDENTITÉ : Miss B.
FACECLAIM : Alexander Skarsgård
MULTILINKS : Yancy || Mason || Randall || Rose
POINTS : 219

STATUT CIVIL : Veuf et il ne faut pas qu'une femme (ou un homme) ose s'approcher trop près de lui : il a tendance à être très virulent quand il repousse quelqu'un.
ANCIEN MÉTIER : Si à la base il étudiait le commerce et les finances pour reprendre l'entreprise de son cher père, il a fini par devenir un escroc. Quelques braquages d'abord à l'aube de ses vingt et un ans mais il a vite cessé pour manipuler et ruiner les gens.
PLACE DANS LE CAMP : Soldat d'Echo et chasseur. Impossible pour lui de perdre cette habitude.
ARME DE PRÉDILECTION : Tout ce qui tranche et découpe. Il n'est absolument pas adepte des armes à feu. Il estime que ça manque de piquant. Il use en général d'une machette aiguisée ou d'une hachette. Le couteau de chasse est aussi une arme fétiche pour lui.
ÂGE : 35 ans


MessageSujet: What you can't say owns you. What you hide controls you. [Chuck]   Dim 16 Avr - 21:57



Il est agréable ce sentiment de supériorité que je ressens. Je marche dans les rues d'Astoria, et bien que je ne sois pas le chef, bien que je ne possède pas des responsabilités à outrance, je me sens important. Je me sens important parce que je fais partie de ceux qui ont le pouvoir, de ceux qui contrôlent, de ceux qui décident. Je me sens important parce qu'ils se sentent obligés de baisser le regard quand ils me croisent, les Astoriens. Oh j'en perçois des regards mauvais, remplis de colère voire même de haine mais au final, ça baisse quand même le regard à un moment ou à un autre et c'est jouissif. Véritablement jouissif. Et, tandis que je savoure, j'ai une pensée pour ma défunte femme qui aurait vraiment aimé ça elle aussi, avoir ce pouvoir, avoir cette emprise... Elle aurait adoré ça. Et ça me rend fou de penser qu'elle a manqué ça de peu, qu'elle est morte si peu de temps avant que l'on prenne enfin le contrôle de ce camp... Je secoue ces sombres pensées d'un geste de la tête. Je refuse qu'on puisse voir le moindre trouble chez moi. Finalement, il ne doit y avoir qu'une ou deux personnes qui m'ont vu craquer, qui m'ont vu dans une position de faiblesse et c'est bien suffisant. L'image est importante, ce qu'on dégage, ce qu'on représente, ça fait partie de ce qui nous rend si puissant en fait. Il n'y a pas que les actes, il y a la menace sous-jacente et constante : c'est ce qui nous permet de garder le contrôle de ce camp et si on veut perdurer ici, on doit conserver ce contrôle à tout prix. A moi donc de faire en sorte que rien ne soit visible, aucune faiblesse, qu'on continue de me craindre comme on craint bon nombre de mes... Comment les appeler ? Coéquipiers ? Amis ? Famille ? Disons plutôt des compagnons de route. Si je me suis rapproché de certaines personnes, je ne l'ai pas fait au point de considérer ces gens comme ma famille. Celle qui était ma famille n'est plus.

Elle n'est plus.

Je fais craquer ma nuque, me frappant intérieurement de me replonger encore une fois dans des pensées qui me ramènent jusqu'à Logan et c'est là que j'aperçois une silhouette qui est loin de m'être méconnue : Chuck. Je l'observe en silence alors qu'elle s'éloigne, visiblement assez pressée. Pourquoi ne l'ai-je pas vue avant ? Est-ce qu'elle est sortie d'une maison ? Possible. Je fronce les sourcils en la regardant. Elle fait partie de ces personnes avec lesquelles je m'entends bien, de ces personnes que j'ai appris à apprécier, au moins un petit peu. Nous nous entendions bien tous les trois avec Logan, mais depuis notre arrivée... Quelque chose a changé, chez Chuck, et je ne saurais dire quoi. C'est infime, presque invisible en fait mais pour l'avoir quand même mal côtoyée, je vois qu'il y a une différence et la façon dont elle marche là, est un détail de plus qui m'intrigue. Je reprends la marche, accélère la marche de façon à pouvoir la rattraper car s'il y a bien une chose que je déteste, c'est de rester dans le flou, de sentir que quelque chose cloche sans réussir à mettre le doigt dessus et sans avoir le fin mot de l'histoire.

« Hey, pourquoi t'es si pressée ? » je lui lance alors que j'arrive enfin à la rattraper, espérant ainsi attirer son attention.

J'affiche un petit sourire qui, comme à l'accoutumée, est teinté de froideur et de distance. Je m'arrête pour lui faire face.

« J'ai l'impression que ça fait un moment que je ne t'ai pas vue. » je lui dis sur un ton neutre, là encore comme d'habitude. « Tu vas où comme ça ? Je t'accompagnes ? »

La question est posée mais le refus est inenvisageable et nul doute qu'elle s'en rend compte. Après tout, elle me connaît assez bien maintenant. Qui plus est, si elle refuse, elle ne fera qu'attiser davantage ma curiosité et ce serait dommage.

Pour elle s'entend...


(c) sweet.lips

_________________
©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1507-love-makes-monsters-of-us-all-morgan http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1512-we-stopped-checking-for-monsters-under-our-bed-when-we-realized-they-were-inside-of-us-morgan
member / settler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 20/03/2017
MESSAGES : 188
IDENTITÉ : b_bulle (mel).
FACECLAIM : bush (passenger & tumblr).
MULTILINKS : l'indomptable (maddie) & le caméléon (cleo).
POINTS : 449

STATUT CIVIL : tu es célibataire. enfin, tu penses avoir perdu l'homme que tu aimais. tu perdras pied quand tu croiseras à nouveau son regard.
ANCIEN MÉTIER : t'étais flic chez les stups. t'étais douée, peut-être un peu trop. t'as été arrêtée, complot visant à mettre fin à tes activités. t'attendais ton jugement, libérée sous caution par l'excellent travail de ton avocate de frangine.
PLACE DANS LE CAMP : tu es le bras droit du chef de la sécurité, en charge de l'extérieur du camp. une place de choix que tu n'échangerais pour rien au monde.
ARME DE PRÉDILECTION : un beretta 92fs, 9mm, en inox. ton ancienne arme de service que tu ne quittes jamais. pour la discrétion, t'as trouvé une machette dont tu prends soin comme si elle était la prunelle de tes yeux.
ÂGE : cela fait maintenant trente-cinq années que tu trimballes ta carcasse déplumée.


MessageSujet: Re: What you can't say owns you. What you hide controls you. [Chuck]   Lun 17 Avr - 17:42


icons by white rabbit & blake & shiya

j'peux pas faire ça wade. j'peux pas. que tu avais soufflé, prise dans un combat intérieur avec ta conscience. c'est encore bien trop frais pour que tu ne puisses accepter de faire une chose pareille. ta petite soeur est en vie, tu l'as même prise dans tes bras, quelques minutes plus tôt. cette étreinte t'avait tellement manqué. tu en avais besoin, maintenant plus que jamais. cet homme qui représente tellement pour toi est en vie. t'as encore du mal à te faire à l'idée qu'ils ne sont pas un tour qu'aurait pu te jouer ton imagination, un mirage bien trop attrayant pour le repousser. il t'avait prise dans ses bras mais tu es restée de marbre, comme si tu n'y croyais pas encore totalement. depuis que vous marchez fièrement sur le sol d'astoria, tu ne l'as pas encore embrassé. toi qui, avant tout ça, ne refusais jamais de goûter à ses lèvres, aujourd'hui, tout semble tellement différent. tu as tellement changé que ça te semble encore impossible par moment. quand tu as pensé qu'il était possible qu'ils aient quitté ce monde, tu n'as pourtant jamais cessé de penser à eux, de lui être toujours fidèle. tu aurais pu offrir ton corps, plus d'une fois même, mais tu n'as pas voulu, de peur de trahir sa mémoire. ou alors, tu n'étais tout simplement pas prête à accepter que les choses ne se soient pas déroulées comme tu l'espérais. essayes d'y réfléchir au moins ... chuck, ce s'rait pas si con qu'ça ... penses-y. il avait posé sa main si réconfortante sur ton épaule et tu avais fait un pas en arrière. il n'a pas le droit de te demander de faire une chose pareille. c'est contraire à tout ce que tu défends, à tout ce que tu ressens. tu ignores même si tu en serais capable. ça ne correspond pas à celle que tu es, que ce soit aujourd'hui, ou même celle que tu étais, avant. il semble avoir compris ton trouble puisqu'il n'insiste pas. tu jette un coup d'oeil à ta montre. tu devrais déjà être partie. tu as passé beaucoup trop de temps chez eux. tu r'viens demain ? tu soupires en penchant la tête sur le côté. tu embrasses le crâne de ta soeur et pose la main sur la poignée de la porte. réfléchis chuck. ça vaudrait l'coup, j't'assure. nouveau soupire de ta part, tu ouvres la porte et sors en trombe, n'omettant pas de claquer la porte en partant. la dimension théâtrale de ta sortie n'était pas prévue mais tu sens qu'il faut que tu quittes l'endroit parce que tu as déjà réfléchis à ce qu'il te propose. ça t'embrouille le cerveau, tu n'as plus les idées claires. tu as grandement besoin de prendre l'air, c'est indiscutable.

tu ressens le besoin de t'éloigner le plus vite possible de cette baraque pour ne plus avoir à réfléchir aussi sauvagement. tu marches vite, pressée de retourner à ton activité de base. tu t'es accordée une pause bien trop longue que tu pourras camoufler avec aisance si on te pose la question. tu dois à présent rattraper ton retard et puis, surtout, tu dois t'éloigner de celui qui sème le chaos dans ta boite crânienne. des pas qui ne sont pas les tiens, une voix que tu reconnais aisément. morgan. que tu souffles, surprise. un peu plus et tu aurais sans doute été prise la main dans le sac. tu t'y feras bien, tu le dois. tu t'entends bien avec lui, tu as appris à l'apprécier sous un autre jour. lui, et sa femme. elle te manque. comme tous ceux que tu as côtoyé et que tu as perdu bien trop prématurément. son destin n'aurait pas dû être celui qu'elle a connu et pourtant. quand tu y repenses, lors de tes nombreuses insomnies, tu souris en pensant à la joie qu'elle aurait eu de se pavaner dans les rues du camp. une envie furieuse de buter un d'ces clébards. que tu craches en jetant un regard mauvais par dessus ton épaule. remaniement de la vérité. t'aurais bien eu envie d'en coller une à wade pour le coup. juste pour qu'il se taise de te retourner le cerveau aussi facilement. tu as ralenti la cadence de ta marche parce que tu as trouvé une source de distraction qui permettra à ta conscience de fermer sa gueule un moment. tu t'arrêtes lorsqu'il se met devant toi, sa remarque étire un sourire sur tes lèvres. tu penches légèrement la tête sur le côté. t'as raison, j'ai l'impression que ça fait une éternité. tu t'excuses presque de ton comportement et du boulot que tu effectues. la surveillance externe te prend un temps fou, surtout qu'il faut considérer que la plupart des astoriens sont des bons à rien. fallait que j'aille voir raven. faut qu'il me donne des noms de types moins manches à couille parce que là, j'ai une équipe de bras cassés dehors et on peut pas s'le permettre. que tu balances en roulant des yeux, comme si ça t'exaspérait profondément. cela dit, y a des gens d'chez nous avec eux alors j'peux bien prendre le temps de marcher un peu avec toi. que tu suggères en haussant les épaules. passer un peu de temps en sa compagnie te permettra peut-être bien de te remettre les idées en place et ce ne serait pas une si mauvaise idée que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1519-chuck-encephalogramme-plat http://nottomorrowyet.forumactif.org/t1522-chuck-trahison-disgrace
 
What you can't say owns you. What you hide controls you. [Chuck]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les fantômes font « BOUH » | Chuck
» Never Hide. Ou bêtement Marynn.
» Personnaliser le choix des couleurs par défaut dans les messages - phpBB2 | punBB
» Code pour cacher messages
» Remplacer une balise BBCode grâce à du javascript

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: inside astoria's walls :: higgins hills-
Sauter vers: