return of the sister (murphy)

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 return of the sister (murphy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: return of the sister (murphy)   Ven 17 Mar - 22:35

return of the sister
/ Ana & Murphy  /
Premier jour de travail. Début d'une routine qu'elle espère sera moins macabre que celle qu'Echo lui avait dessiné. Ici peut-être trouvera-t-elle la vie paisible à laquelle elle aspire depuis trop longtemps maintenant. Ana en doute mais espère quand même. Sait-on jamais, à force de la tirer en arrière, la vie finira bien par la laisser avancer. Plus tôt dans la semaine, elle avait retrouvé Thomas et depuis, il ne quittait pas ses pensées. Pas toujours pour les bonnes raisons. Elle était terriblement triste de participer sans le vouloir aux drames qui l'abattaient et il en allait de même pour les autres habitants d'Astoria. Leurs regards suffisaient à lui faire comprendre à quel point le camp Echo était ignoble mais ça, elle le savait déjà. On l'avait mise en duo avec un homme, c'était tout ce qu'on avait daigné lui dire. C'était un astorien, peut-être le premier avec laquelle elle parviendrait à se lier d'amitié hormis Thomas. Un premier pas vers ceux qu'elle voulait considérer comme une famille sans en avoir ni le droit, ni le courage. Elle ne les connaissait pas, mais comprenait leur peine et c'était peut-être ça lui finirait pas les rapprocher, eux et elle. Leur haine commune pour les gens comme ceux d'Echo. Une haine dont elle ne parlait à personne de peur d'être tuée par la main qui l'avait nourrie depuis presque un an.

Alors après avoir pris son sac d'outils, le même fourni par ses bourreaux, elle s'était dirigée vers le bâtiment qu'on lui avait indiqué. Le camp d'Astoria était grand mais pas suffisamment pour se perdre, même pour une nouvelle comme Ana. Il lui avait suffit d'écouter attentivement les directions qu'on lui avait donné pour se trouver sur le bon chemin et bientôt la silhouette de son coéquipier se profilait à l'horizon. Un homme. Elle aurait dû s'en douter, habituée aux études dans des domaines principalement masculin elle avait étudié constamment entourés d'hommes et devenir du jour au lendemain technicienne de maintenance électrique aurait du lui mettre la puce à l'oreille. Ça ne la dérangeait pas, elle savait y faire. Elle déglutit tout de même, soudainement anxieuse face à cette rencontre. Il s'agissait d'un astorien, et il aurait toutes les raisons de ne pas vouloir travailler avec elle. Elle resserra sa poigne autour de l'anse de son sac comme pour se donner du courage et continua d'avancer, incapable de feindre un sourire hypocrite cependant.

À mesure qu'elle avançait, la silhouette au loin se précisait. Et petit à petit, chaque pas qu'elle faisait était accompagné d'une sensation étrange. Elle connaissait cette silhouette mais n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle connaissait cette posture, sans savoir à qui elle appartenait. Cet air nonchalant. Ana se sentait subitement mal sans savoir exactement pourquoi, l'estomac noué, la gorge serrée, le coeur lourd. Et puis elle comprit pourquoi dès que sa vue s'adapta à la distance qui les éloignait. Pas de doute. C'était lui et c'était à la fois impossible et incroyable. Son frère. Son prénom lui échappa doucement dans un soupire d'abord, pour elle-même. Ana n'arrivait pas à le réaliser et la sensation qu'il pouvait s'agir d'un mirage restait ancrée dans son esprit mais elle avançait -plus hésitante- tout de même. "Murphy..." il lui échappa encore, son visage se tordant à mesure qu'elle marchait d'une expression torturée et incrédule. Elle n'y croyait pas, c'était impossible. Son coeur se serra brutalement, manquant quelques battements avant de battre à tout rompre lorsqu'elle réalisa enfin que c'était bien lui. Qu'elle ne rêvait pas. Qu'il ne l'avait pas vu. "Murphy !" cria-t-elle alors pour capter son attention, le souffle court et la voix tremblante n'arrivant pas à la maîtriser. S'en souciant peu de toute façon. C'était son frère et personne ne pourrait l'empêcher de courir jusqu'à lui.

Ce qu'elle fait d'ailleurs, courant malgré sa vue qui s'embrumait alors qu'elle ne maîtrisait plus rien. Jamais elle n'avait pensé un jour le retrouver, pour elle il avait certainement vécu le même sort que leur mère qu'elle imaginait morte. Qu'elle espérait aussi, pour qu'elle ne vive pas dans cet enfer brûlant. "Murphy !" crie-t-elle à nouveau d'une voix brisée par un sanglot.  
Revenir en haut Aller en bas
staff / ruler of astoria
avatar
INSCRIPTION : 31/10/2016
MESSAGES : 315
IDENTITÉ : dragonfly in amber // léa.
FACECLAIM : rami malek, avatar @hepburns.
MULTILINKS : margot badass™ byers, ofelia la louve et elsie wildling greene.
POINTS : 219

STATUT CIVIL : célibâtard, maladroit, loin du bourreau des coeurs qu'il prétend être.
ANCIEN MÉTIER : employé dans une boutique de réparations électronique et informatique.
PLACE DANS LE CAMP : électricien, c'est lui qui s'occupe du réseau d'astoria.
ARME DE PRÉDILECTION : ses jambes pour courrir. se battre, ce n'est pas pour lui, il risque de se blesser en essayant.
ÂGE : trente ans, son immaturité lui enlève quelques années pourtant.


MessageSujet: Re: return of the sister (murphy)   Lun 17 Avr - 18:08

hey sister Know the water's  
sweet but blood is thicker  / ❀

Il est là, il attend. Dans sa posture, il y a toute la gène du monde ; le gamin n’est pas à sa place, un foutu sentiment qui ne le quitte jamais. Murphy, il ne sait jamais où se mettre, jamais comment se tenir. Akward, jusque dans la manière dont il salue son voisin, maladroitement, en attendant son nouveau collègue. C’était un sentiment qui prend aux tripes, qui le ronge depuis qu’il était gamin. Il a jamais appartenu nul part, le gamin. Et alors qu’il commençait à peine à se sentir chez lui, à Astoria, tout était parti en fumée. Ce n’était pas sa faute, pour une fois. Mais où qu’il va, la malchance semble le poursuivre et la terrible Echo était arrivée comme la peste. Barb, elle aurait voulu prendre la fuite. Trouver un autre refuge, se contenter l’un de l’autre, faute de ça. Mais Murphy ne peut pas partir, pas à nouveau. Il l’a promis à celle qu’il aime tant : jamais il ne l’abandonnerait à nouveau. Et faute de pouvoir emmener Dolly et Luke sur la route, le Tellers est condamné à courber l’échine et à prendre les ordres. Il est pas farouche, le gamin. Ca sera pas bien compliqué.

Dans sa poche, un game boy color retrouvé dans la chambre qu’il occupe, surement celle d’un gamin disparu. Ca ne le gène pas plus que cela, le Tellers, de se servir dans les affaires du défunt. Après tout, ce n’était pas lui qui allait venir la réclamer. Alors il lance la vieille console, attendant impatiemment le nouvel arrivant. On l’avait prévenu qu’il s’agissait d’un des nouveaux, un des sbires de la rousse terrifiante. Ca terrifiait Murphy qui préférait se changer les idées. Il avait assisté, impuissant, à la prise de pouvoir de ces pilleurs ; caché derrière ses rideaux, un drapeau blanc de fortune entre les mains, il avait bien fait rire Barb qui était restée bien trop calme face à la situation. Le gamin savait que quoi ces monstres étaient capable, et il était bien décidé à obéir au doigt et à l’oeil plutôt que de subir les conséquences. Absorbé par la partie bien entamée de Pokemon, il ne remarque pas la silhouette qui s’avance vers lui, maladroite. C’est le cri qui transperce l’air qui lui fait lever le nez. Il reconnait son prénom, et aperçoit la gamine qui s’élance vers lui en courant. Mais son cerveau freeze l’histoire d’une seconde, et il dévisage dans une grimace grotesque l’assaillante qui fond vers lui. Sourcils froncés, l’évidence se présente finalement à lui et son coeur s’arrête. Ana. Il veux y croire, mais prend soin de vérifier. Ca ne serait pas la première fausse joie placée sur son chemin. Mais à chaque pas de la belle, chaque seconde qu’elle se rapproche en courant, la vérité se confirme. Ana. Son esprit scande le prénom de la belle, et Murphy ne répond plus de rien. Ana. Finalement, sa voix emplie de sanglot s’élève à nouveau et le dernier doute s’envole. « Ana ! » répond-t-il. C’est elle, c’est sa soeur. Alors il s’envole, supprimant les deux mètres qui les séparait, avant de serrer le corps frêle de sa petite soeur dans ses bras et de la soulever du sol. Le gamin la repose par terre, s’éloignant de quelques centimètres pour la dévisager. Ses traits poupins s’étaient effacé et son air angélique avant fait place à une dureté qu’il ne soupçonnait pas chez elle ; mais c’était elle. Sa Ana. « Tu .. T’es pas morte ? Je croyais que - Pourquoi ? Comment ? » Le Tellers n’arrive pas à y croire, et c’est maladroitement qu’il tente de communiquer. Les mots s’emmêlent, les sentiments aussi. Son sourire s’étire sur ses traits fatigués alors qu’une main s’égare contre le visage de sa cadette, comme pour s’assurer qu’elle est bien réelle.

_________________
You make my heart beat like the rain, Surround me Hold me deep beneath your waves. And every night my mind is running around her, Thunder's getting louder and louder and louder.  
electric love //

roi des loosers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nottomorrowyet.forumactif.org/t749-ain-t-no-rest-for-the-wicked http://nottomorrowyet.forumactif.org/t782-murphy-s-law
 
return of the sister (murphy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: inside astoria's walls :: astoria's heart-
Sauter vers: