flashback - on the borderline (ft. raven) - Page 2

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur not tomorrow yet I love you
les infos pour comprendre le lancer de dés et les jokers sur le forum sont par ici
retrouvez le guide de nty pour répondre à toutes vos questions

Partagez | 
 

 flashback - on the borderline (ft. raven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: flashback - on the borderline (ft. raven)   Mer 11 Jan - 15:05

On the bordeline
/ Cora  & Raven /
Raven ne comprend décidément rien aux femmes. Elles lui prennent bien souvent la tête. Une chance pour lui, qu’en dehors de Cora, il soit essentiellement entouré de mecs. Bon, les deux autres, lui semblent bien étranges mais Raven fera avec. Il y avait ce Cecil, qu’il avait vu se taper la tête, et Caïn, aka le gros boudeur de service. Comme Cora, il ne semblait pas apprécier son sens de l’humour. Dommage pour eux, car s’il n’avait pas été militaire, pour sûr, il aurait pu faire carrière dans un one man show, ou quelque chose comme ça (ou pas).  S’il n’est pas quelqu’un qui cherche à s’isoler, il finit par avoir envie de le faire, lorsqu’il réalise que la jeune femme cherche à le materner. Sans doute était-ce dû à une mauvaise entente avec sa mère, une connerie du genre, mais ça le fait bader. Il préfère décliner son invitation, en prenant des gants pour ne pas la froisser. Il a eu sa dose pour la journée. Lorsqu’ils étaient enfermés, les choses étaient différentes, à présent, Raven a l’impression de pouvoir redevenir lui-même, et de pouvoir profiter de cette liberté en tant qu’homme. C’est un adulte, vacciné, et majeur qui plus est, il n’a jamais eu de compte à rendre à qui que ce soit, et se disait que ce n’était pas aujourd’hui que ça allait commencer.  Surtout pour de la soupe.

Il est bien loin le temps où il se forçait à faire quoi que ce soit pour faire plaisir. Pourtant, il s’adapte tout de même à son interlocutrice, en prenant sur lui pour ne pas être aussi cassant que d’habitude. Il n’a pas envie de la blesser, ce n’était pas le but en tout cas. C’est juste qu’il parle sans réfléchir – et agit souvent de la même manière. Alors, pour ne pas se prendre la tête, inutilement, le blond préfère se casser, comme ça. Soulagé de ne pas la voir le suivre, le jeune homme passe directement dans la salle de bain, après un léger détour dans sa chambre pour récupérer un survêtement et un t-shirt. Sous la douche, l’ex militaire ferme les yeux, et réalise, à chaque fois qu’il se retrouvait sous celle-ci, à quel point cela faisait du bien. Ils avaient beau être là depuis presque un mois, le jeune homme ne s’en remettait pas. Pour autant, il ne fit pas la diva, et se retrouva à nouveau hors de la douche. Il se sécha grossièrement et enfila une serviette autour de sa taille. Une brosse à dent dans la bouche, il tourna la tête en voyant Cora faire son apparition dans la pièce. Il arqua un sourcil, et recrachait le dentifrice dans l’évier. « Je te laisse la place dans deux secondes. »

Ou pas. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’il entendit la porte se verrouiller. Okay. « Et ben, fallait le dire plus tôt, si tu voulais qu’on se douche ensemble, je t'aurai attendue, chérie. » Il sourit, ironiquement, parce qu’au fond, elle commence à le gaver, à le suivre partout. Un peu collante cette meuf.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: flashback - on the borderline (ft. raven)   Dim 15 Jan - 18:20

Elle est loin, l'époque de l'entrepôt pour certains. C'est un simple souvenir parmi tant d'autres dans leur esprit. Un souvenir terrifiant. Aux yeux de Cora, c'est encore frais. Elle s'en rappelle dans les moindres détails. Des odeurs aux sons. Des images aux coups. Revivant inlassablement ses semaines de séquestration. Son cerveau oublie parfois que cet épisode appartient au passé. De la même façon, il peine encore à se rendre compte des changements importants pour les autres. Ceux qui reprennent goût à la vie calme d'Astoria. C'est pourquoi le comportement de Raven lui semble aussi perturbant. Leur solidarité durant le confinement est en train de s'effriter en dépit de ses efforts. Peut-être qu'il souhaite balayer ce qui s'est passé afin de tout oublier ? De toute évidence, ils ne fonctionnent pas de la même façon. Un fait quelque peu perturbant pour la jeune femme qui ignore comment agir en sa présence. L'humour n'est pas vraiment son fort alors faire des blagues à longueur de journée ne risque pas de lui arriver. Tandis qu'il galère à tenir une conversation sérieuse plus de quelques minutes sans s'enfuir en courant. Le challenge est de taille pour se trouver un point commun. Si ce n'est l'enfer partagé.

« C'est une proposition ? » demande Cora en observant le jeune homme qui lui fait fait dos. Un sourire malicieux s'affiche sur son visage alors qu'elle s'approche l'air de rien. La première idée de la jeune femme est d'utiliser sa serviette pour un petit rappel à l'ordre. Hélas les grincements des escaliers l'en dissuadent. Impossible d'être tranquille dans cette maison, il y a toujours quelqu'un dans les parages. Ainsi soit-il, l'affaire va devoir être vite réglée et en silence de préférence. « Malheureusement je vais devoir refuser. » Un avertissement tardif puisque ses mains se plaquent d'ores et déjà sur la bouche de Raven pour lui enfoncer sa brosse à dent au fond de la gorge. Une méthode controversée mais efficace. « Ne me fais plus jamais ce genre de cachotterie. Plus jamais. » Sinon la prochaine fois, elle va nettoyer son œsophage de fond en comble. Remarque que Gansey ne pense pas utile d'ajouter puisque le message est suffisamment clair. Ainsi, elle relâche immédiatement son emprise.

Cora est consciente que la tâche ne va pas être aisée. Certaines différences sont difficiles à prendre en compte mais elle est confiante. Ils vont finir par trouver un terrain d'entente. Leurs petits accrochages sont provisoires, le temps de parvenir à s'apprivoiser. « Non t'inquiète pas, de toute façon je suis épuisée. » C'est plus une excuse qu'autre chose parce qu'elle ne souhaite pas le chasser. Il pourrait mal interprété sa venue. La survivante fait passer son départ pour une question de flemme. Un gros mensonge étant donné sa véritable passion pour la douche. Néanmoins, ce n'est pas totalement faux non plus. Avec le froid qui règne dehors et les entrevues chez le psychologue, le corps et l'esprit de la jeune femme tombent de fatigue. Il leur faut s'adapter à un nouveau rythme en vue de retrouver un fonctionnement normal. Cela viendra, Joseph lui assure. Bien qu'elle ne soit pas entièrement convaincue par tout ce qu'il dit, probablement parce que c'est un homme, elle le croit sur ce point. « Bonne nuit. » Cora quitte finalement la salle de bain pour rejoindre sa chambre et salue Darren dans le couloir. Il s'apprête à prendre sa place. Un vrai moulin cette maison. Et encore, ils sont en petit comité comparé à la quarantaine.

En bref, elle n'a plus envie de voir la face de Raven si ce n'est pour la redécorer.


Revenir en haut Aller en bas
 
flashback - on the borderline (ft. raven)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bonjour. :toutsimplement:
» Wings of steel [Raven]
» You arrived at Panic Station... ♫ [FLASHBACK Viclympe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NOT TOMORROW YET :: enjoy the little things :: les rps achevés-
Sauter vers: